La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
Rpg à découvrir absolument.

Vous en avez marre des princesses cruches à sauver pour la énième fois ? Marre des dragons qui mencacent tout un pays ? Ras le bol de ce tyran qui, en découvrant un pouvoir maléfique, devient un magicien noir qui détruit tout sur son passage ? Vous rêvez d'une vie calme de lycéen normal, avec des cours, des amis, des activités sprotives et culturelles, et de heures passées devant la télévision à ne rien glander ? Persona 4 est fait pour vous, plus que jamais...

 

LE BISU

Vous incarnez un jeune lycéen qui doit déménager, loin de ses parents. Ceux-ci ont trouvé du travail à l'étranger pendant quelques temps, et doivent se séparer de leur fils adoré. Vous voici donc arrivé dans une petite ville tranquille, chez votre oncle qui est un inspecteur de police bourru et très zélé. En même temps, vous faites la connaissance de votre cousine, une gamine de 10 ans qui prend tout le poids de sa solitude sur elle, et qui remplace la femme de votre oncle pour les tâches ménagères, sa mère étant morte.

A peine arrivé qu'une étrange femme vous interpelle dans une station service et vous indique que vous avez des pouvoirs spéciaux. De plus, elle vous menace de représailles sur vous et votre entourage, car des journées bien sombres arrivent. Un peu folle la donzelle, surtout qu'elle était bizarrement vêtue. Ce qui vous préoccupe le plus est que demain, vous reprenez les cours dans un établissement que vous ne connaissez pas. Cette nuit là, un peu surexcité, vous parcourez les chaines de télévision locale et tombez sur une emission étrange où vous semblez entendre des appels à l'aide et où le personnage principal ne semble pas tout à fait normal. Finalement, vous vous endormez paisiblement.

Le one and all attack déclenche une série de coups mettant en scène tous les personnages de votre groupe.

Le lendemain, c'est votre première journée à l'école. Les élèves se précipitent sur la route, les derniers retardataires courent dans les couloirs, et vous voici dans votre salle de cours, entouré d'inconnu qui vous regardent comme si vous étiez un extra-terrestre. Les garçons vous dévisage, voyant en vous un possible rival, tandis que les filles vous scrutent et  commencent déjà à vous faire un peu de gringue. Mais très vite, Yosuke fera conaissance avec vous. Cancre notoire de votre classe, il n'en est pas moins votre meilleur ami car fidèle et sympathique. Il vous présentera Chie, la sportive un peu garçon manqué et Yukiko, la studieuse. Ensemble, vous formerez un groupe de quatre étudiants inséparables.

 

LA CHAINE DE L'HORREUR

Rapidement, vos nouveaux amis vous parlerons des évênements qui secouent la petite ville. Des meurtres inexpliqués se sont produits, toujours la nuit et par temps de pluie. La police est débordée et n'arrive pas prendre l'assassin sur le fait. Soudainement, et sans y comprendre vraiment quelque chose, vous parlez de l'emission que vous avez vue votre première nuit chez votre oncle. C'est d'ailleurs une légende urbaine qui circulerait depuis quelques jours dans les couloirs du lycée, mais aussi dans les rues. Et, en investigant un peu plus, vous découvrez que cette chaîne, la Midnight Channel, n'est diffusée qu'à minuit, les jours de pluie. Et les futures victimes de ces meurtres, souvent sanglants, apparaissent, non seulement dans cette emission, mais surtout ont été diffusée auparavant dans une autre emission, interviewées par une journaliste.

Discutez avec vos amis, et renforcez ainsi vos liens sociaux avec eux.

Plus inquiétant encore, il est possible de passer dans cette étrange emission en traversant le poste de télévision. La légende raconte que votre âme soeur apparait les jours de pluie, à minuit sur votre poste télévisuel. Finalement, et après mûre réfelxion (et encore une victime), vous décidez de vous lancer dans l'aventure, et traverser l'écran de votre tv. Derrière, un monde s'étend, basé sur l'univers de la future victime.

Des couloirs et des salles à pracourir, peuplés par des monstres en formes d'ombres qui vous poursuivent ou se dérobent selon votre force, voila ce qui vous attend. En rencontrant le chemin d'une de ces ombres rampantes, vous déclenchez un combat contre des ennemis. Ils se déroulent au tour par tour, et sont assez simples. Il suffit de trouver les points faibles de vos adversaires, et l'affrontement sera vite plié...

 

UN OEIL NOIR TE REGARDE

Pour vous accompagner dans vos périples, chacun de vous possède un Persona, une sorte d'ange gardien qui utilise la magie. A base d'élément (feu, eau, terre,...vous connaissez bien), vous pouvez lancer vos sorts sur les ennemis, ou simplement frapper avec votre arme. Si vous trouvez le point faible des monstres, vous les ferez tomber à terre et pourrez déclencher une attaque générale qui fera beaucoup de dégâts. Mais attention, vos adversaires peuvent faire de même et trouver vos points faibles, ce qui vous empêchera de faire quelque chose au prochain tour.

Vos choix peuvent avoir des conséquences quant aux liens qui vous unissent. Restez le bon copain qui comprend.

Sachez simplement que vos Persona utilisent vos points de magie, et qu'il est quasiment impossible de poursuivre si vous n'en avez plus. A la fin de chaque niveau, qui comportent plusieurs étages, vous affronterez un boss (et là, vous comprendrez pourquoi il vous faut absolument vos points de magie). Il ne sera qu'affecté par la magie, en général.

A un moment, vous serez abordé par une femme superbe qui vous présentera un être étrange, Igor. Habitant dans ce qu'il appelle la Velvet Room (c'est en fait une sorte de voiture luxueuse), il peut fusionner les Persona, ou tout du moins les cartes les représentant. En effet, en gagnant des combats, et outre l'argent et l'expérience, vous mettrez la main sur des cartes (que vous devrez trouver dans une sorte de jeu de bonneteau) qui représentent des Persona. IGor peut les fusionner pour les rendre plus puissant, et fabriquer des êtres plus puissants. Mais pour cela, il faut avoir des connaissances...

 

RESEAU SOCIAL

Voici le point le plus intéressant du jeu, les liens affectifs. En parallèle aux enquêtes et aux combats dans ces mondes étranges, vous devez mener votre vie de lycéen le mieux possible. Entre répondre aux questions des professeurs, vous occuppez de vos activités extra-scolaires, et vous faire de nouveaux amis, vous aurez fort à faire et il faudra bien gérer votre emploi du temps. Parlez aux autres jeunes de votre entourage, à votre cousine, à vos amis, pour faire évoluer les liens sociaux avec eux, mais surtout avec les signes du zodiaques auxquels sont liés étroitements les Persona. Et plus vous fusionnerez des Persona d'un certain type de signe avec des liens sociaux forts, plus le Persona créé sera puissant.

Dans les donjons, le constat graphique est moins éloquent, mais cela reste tout de même acceptable.

Ajoutez à cela vos études l'après-midi ou le soir, et quelques petits boulots rémunérés, et vous verrez rapidement que votre vie ne sera pas de tout repos. Surtout que, pour éviter d'autres meurtres, vous devrez surveillez la météo car ils surviennent toujours une nuit de pluvieuse, un certain nombre de jour après l'avoir vu sur la midnight channel. En plus, il faudra résoudre les angoisses de votre cousine, tellement mignonne, et repousser (ou pas) les avances de vos camarades féminines, sans compter réussir vos examens, sous forme de quizz. En répondant bien aux questions en cours, en faisant vos dévoirs, en pratiquant une activité sportive ou culturelle, en réalisant des petits boulots, vous augmenterez vos caractéristiques prinicpales, parmi lequelles la connaissance, la force, l'endurance,...

Enfin, vous pouvez acheter des armes et des armures pour vos protagonistes dans un magasin spécialisé qui connait l'existence de ces mondes paranormaux. Et, à chaque fois que vous sauver une victime de son funeste destin, cette dernière se joindra immanquablement à votre équipe pour vous aider. Mais, comme vous ne pouvez être que quatre dans votre groupe, il vous faudra choisir les bons équipiers. Et comme vous avez déjà commencer à faire évoluer vos quatre protagonistes du départ, il y a de fortes chances pour que vous les gardiez jusqu'au bout.

 

CHANGEMENT DE CAP RADICAL

Ce qui frappe au premier abord dans ce jeu, c'est la bande son bien particulière. Pas de musique symphonique ici, ni de hard-rock bien sulfureux. Plutôt de la J-pop, très dance-floor. Alors, personnellement, je n'aime pas ce genre de musique, mais là, c'est tout de même du pur bonheur. Les chansons entonnées sont dans le ton de l'ambiance très adolescente du titre. C'est très groovy et cela vous enchantera les oreilles. Les voix sont en anglais ou en japonais, pour faire plus vrai que nature, et la traduction n'est malheureusement pas passée par chez nous, et les dialogues écrits restent en anglais. D'ailleurs, je vous conseille un bon niveau, car les mots sont souvent soutenus et vous risquez de faire chauffer votre dictionnaire.

Les filles du jeu vous montreront peu à peu leur intérêt, mais ce sera à vous de déicder qui sera votre petite amie.

Le jeu est superbe graphiquement, tout en dessin-animé. Les couleurs sont criantes et chatoyantes, les animations sont très réalistes, et les effets de lumière sont époustouflants. Seuls les décors dans les donjons sont plus ternes, avec une sorte de brouillard permanent. Sinon, c'est de l'excellent travail, et les personnages sont incroyablement travaillés, même s'il s'agit de pnj peu intéressants. Mais ce qui éblouit le plus, c'est l'ambiance générale qui se dégage de ce titre. La vie estudiantine est extrèmement précise et vraiment bien dépeinte, et elle ne tient pas une place secondaire dans le jeu. Il faudra la réussir, aussi bien que vos missions de sauvetage. Cela relance agréablement le scénario et l'intérêt globla du jeu, ce qui coupe littéralement le soft en deux parties distinctes. Et pas question de privilégier les donjons par rapport à vos études et vos relations, car ces dernières ont une incidence directe avec vos caractéristiques.

Dans la Velvet Room, vous jouerez à Dieu avec Igor et son assistante.

Le scénario est travaillé, sous fond d'enquête meurtrière, avec des rebondissements, des doutes et des tragédies. La psychologie de chacun des protagonistes est finement ciselée, et vous apprendrez à connaitre vos amis. Ce qui ne manquera pas de consolider certains liens avec des personnages bien définis, et selon votre envie. La maniabilité est simple, intuitive, est déjà vue dans d'autres rpg du même type. Le jeu est long, comptez une bonne quarantaine d'heures pour le finir comme il faut et en comprendre tous les rouages, car l'histoire est tout de même assez compliquée à suivre, ne serait-ce que pour sa traduction uniquement anglophone, mais surtout par la compléxité des liens sociaux et des donjons.

==============================================================================================

Clairement, Persona n'est pas pour les novices en jeu de rôle japonais. Un système de combat complexe, un scénario mûr et adulte, des liens psychologiques torturés, une traduction anglaise précise et difficile d'accès, en font un jeu pour les puristes et les initiés. Passé cela, les graphismes fins et de style manga en font un jeu séduisant. Sa bande sonore très j-pop conforte dans ce sentiment d'ambiance très japonaise de notre temps. C'est une véritable bouffée d'air frais qui souffle sur le rpg. Et, entre toutes les productions qui inondent la fin de vie des consoles et qui sont loin d'en encensé la fin prochaine, un très bon jeu de rôle n'est pas pour nous déplaire. A se procurer d'urgence, c'est la dernière bombe de la Playstation 2.

 

Tableau d'honneur : graphismes superbes, ambiance sonore géniale et très branchée, voix anglaises ou japonaises, liens sociaux, vie éstudiantine, on ne s'ennuit jamais, la Velvet Room et sa musique envoutante.

Cours de rattrapage : donjons ternes et trop similaires entre eux, tout en anglais, complexité du scénario et des combats contre les boss.

 

Graphismes : 17/20.

Sons : 19/20.

Jouabilité : 16/20.

Scénario : 18/20.

Durée de vie : 18/20.

 

Sentence

18/20

 

Machine : Playstation 2.

Développeur : Atlus.

Editeur : Square-Enix.

Année : 2009.

PEGI : 16 +.

Difficulté : moyenne.

Qui se ressemble : Persona 3, Final Fantasy, Shin Megami Tensei.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Strife
Signaler
Strife
"les signes du zodiaques auxquels sont liés étroitements les Persona"
Aaaaargh! Ce sont les arcanes du tarot, pas les signes du zodiaque! ;)

Persona 3 avait eu lui aussi droit à sa version PSP. A savoir que ce ne sont pas de simples portages, pas mal de contenu est ajouté (énormément, même, dans le cas de P4) ;)

J'aimerais savoir comment tu mets les voix japonaises, j'ai cherché l'option mais j'ai dû passer à côté :(
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Donald : tu quoi ????? Dois-je comprendre que tu me donne une note +++++ ??? Il faudrait que j'apprenne le langage canardien sérieusement moi...et que j'abandonne l'allemand aussi...

Cyjoub : je trouve très regrettable que les éditeurs ressortent des vieux coucous sur des consoles next-gen. Une Vita, censée être tout aussi puissante (du moins en théorie) qu'une Ps3 va accueillir une vieille licence qui tourne sur du 128bits. M'enfin, si cela permet de redécouvrir des perles comme ce Persona 4 (qui gomme beaucoup de défauts du 3)...surtout que, quelquefois, une version traduite dans la langue de Molière est souvent proposée en plus. Par contre, je ne suis pas fan de ce genre d'animé. Je préfère, et de loin, l'humour et les situations complètement ridicules (Love Hina, Ai Iori Aoshi, Shobit, GTO). Ah, et je hais Naruto, trop moche et trop redondant à mon goût...
cyjoub38
Signaler
cyjoub38
je l’attends avec impatience il devrait arriver sous peu sur ma vita en attendant j'ai regardé l'animé qui est excellent aussi :)
Donald87
Signaler
Donald87
Je plussoie, ce jeu est excellent :)

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris