La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
La frousse à mes trousses.

Alors là, je ne comprend pas quel fut le but de Konami en proposant un reboot du premier opus sur Ps2. Certes, l'arrivée d'un Silent Hill sur Wii pouvait être un petit évênement, avec sa maniabilité spécifique à la Wiimote, mais pourquoi le proposer sur une Playstation 2 en fin de vie qui peut faire tourner l'épisode de l'ancienne génération qui plus est ? Peut-être parce-que ce titre fut également annoncé sur Psp...sûrement, et la machine à fric ne pu se résoudre à s'arrêter si facilement...

 

MEMOIRES DISPARATES

Vous incarnez Harry Mason donc, mais pas dans Silent Hill. Non, il se retrouve chez un Psychiatre qui, en voulant le guérir des visions et de cauchemars qui l'assaillent depuis plusieurs semaines maintenant, tente de percer ses souvenirs paranoïaques et surnaturels. Pour cela, il plonge le pauvre homme dans un état de semi-conscience et le fait revivre les évênements déjà vécus, mais transformés par cette poignée de jours salvatrice.

Ne vous attendez pas à retrouver les mêmes situations que dans le premier opus, car les souvenirs de Harry sont quelques peu différents. Si certains lieux sont relativement les mêmes, d'autres prendront une autre dimension, plus ou moins importante selon les réponses apportées lors des séances médicales. Car, afin de mieux vous sonder, le praticien vous pose quelques questions auxquelles vous devrez répondre le plus fidèlement possible (ou non, histoire de faire changer le scénario). Puis, le jeu commence vraiment, et vous voici plonger dans les méandres tortueuses et obscures de votre esprit qui commence déjà à oublier les grands détails de votre aventure passée.

Il faudra échapper à ces créatures qui ne ressemblent à rien. Aucun combat ici... (Ps2)

Bien sur, les grandes lignes seront toujours là pour vous guider et vous acclimater à cet univers qui semble bien différent. Mais le cerveau de notre héros ne tardera pas à imaginer des situations transformées, adaptées à ce qu'il veut bien se souvenir, voire totalement inédites quelquefois.

 

C'EST ALZHEIMER QUI VOUS GUETTE

Car, loin de ressembler comme deux gouttes d'eau à son aîné, Shattered Memories insère quelques nouveautés intéressantes, mais vraiment destabilisantes pour les puristes qui connaissent déjà l'aventure originelle. Par exemple, Harry possède un téléphone portable avec lequel il peut prendre des photographies. Et, pour le rendre vraiment utile, des prises de vue surnaturelles seront dissimulées dans les décors, comme des soucoupes volantes cachées. A vous de les trouver et de les immortaliser numériquement. De plus, vous entendrez des sons mystérieux que seul votre mobile peut détecter et réstituer. Ainsi, en l'utilisant, vous entendrez des conversations ou des évênements ayant un lien direct, ou non, avec votre présence ici.

Les personnages ausii ont changés. La policière qui vous accompagne sur Ps1 n'est plus mignonne du tout. Ici, elle ressemble à une grosse vache laide et vous donne des ordres en vous laissant seul dans sa voiture, au milieu d'une véritable tempête de neige (ce n'était pas juste du brouillard ?). L'infirmière se transforme en poupée de luxe, ressemblant fortement à une prostituée mineure (c'est sympa pour elle), et les énigmes sortent toutes du chapeau d'un magicien de seconde zone, car elles sont nouvelles. Certes très originales quelquefois, elles n'ont aucun lien avec l'aîné des épisodes, même de loin.

Prenez des photos avec votre téléphone portable pour y recueillir quelques indices (Wii).

Et je ne parle pas des lieux qui ont tous pris une autre dimension (eux aussi), et ont tout d'un coup la grosse tête. Voyez l'école élémentaire qui se transforme en lycée gigantesque, le bar du début de l'aventure qui devient un restaurant (bon, là ça va encore), et des cabanes ou des égouts qui apparaissent comme par enchantement...non, Harry a vraiment des problèmes de mémoires, il faut consulter un spécialiste là...

 

COURS FOREST, COURS !!!

Et les monstres, que sont-ils devenus ? Et bien, c'est là le principal soucis. Malgré l'aspect quelquefois grotesques de certaines créatures dans Silent Hill premier du nom, ces derniers nous fichaient tout de même les jetons, avec leur physique torturé et leur aspect qui réveillait en nous ce sentiment de dégoût que nous essayons toujours d'enfouir au plus profond de notre âme. Et bien là, Mason a complètement occulté ces adversaires, et ne se souvient que de petites créatures qui le poursuivent et se jettent sur lui par derrière. Pas d'infirmières déformées, pas de monstres volants au détours des rues embrumées, pas même les images lointaines et furtives de sa fille disparue...rien de tout cela. Simplement des nabots qui grognent et vous courrent après tels des fans histériques courrant pour un autographe de Christophe Maé...

La neige a envahit Silent Hill dans vos souvenirs. Notez l'aliasing des décors sur Ps2.

Et le pire, reste le fait que vous ne pouvez pas vous défendre (vous aviez tout de même un flingue et un fusil dans le premier, sans compter des armes de mélée). Tout ce que vous pouvez faire, c'est courrir (décidément) en arrière et passer par les chemins que vous avez déjà emprunté à l'aller. Sérieusement, on se croirait dans un Clock Tower... Surtout que le rythme du jeu reste le même à chaque fois. Vous arpentez les couloirs ou les rues de la ville, vous résolvez quelques énigmes plus ou moins compliquées, et en atteignant votre but, vous devez pliez bagages et repartir vers l'entrée du niveau... C'est d'un ennui mortel. Et, d'où vient cette glace qui se forme partout autour de vous lorsque les créatures surgissent (et toujours les mêmes les monstres, hein) ? Surtout qu'elle s'amuse à bloquer certains passages, vous obligeant à rebrousser chemin, ce qui devient une simple course poursuite où vous devez connaitre par coeur les parcours.

 

RETOUR VERS LE PASSE

Adapté pour les consoles 128 bits de Sony et la dernière de Nintendo, les graphismes sont hauts en couleurs. Pourtant, la version Wii s'en sort bien mieux que la version Psp (qui est la même pour la Ps2, portage fénéant oblige). Les couleurs sont chatoyantes et peuvent se montrer plus ternes quelquefois, lorsque les décors l'obligent. Par contre, sur Ps2, Silent Hill 2 faisait déjà mieux, avec ses jeux de lumière époustouflants. Franchement, c'est moche et remplis d'aliasing qui pique les yeux. Sans parler du scintillement d'image qui donnerait presque des crises d'épilepsie. L'animation des personnages est hachée, surtout lorsqu'il s'agit des protagonistes secondaires. Les poses prises par la prostituée dans le lycée sont à mourir de rire... Les décors ne sont pas toujours clairs, et on ne sait pas vraiment ce que l'on regarde quelquefois.

Les musiques sont rares, et n'égalent pas le génie des précédents volets. Toutefois, elles ont le mérite de nous mettre dans l'ambiance et font quand même leur petit effet. Les voix sont justes et le jeu d'acteur est plutôt convaincant, mise à part la gonzesse du lycée (encore elle), qui peine à être crédible. Par contre, les séances passives (chez le psy) sont plutôt sympathiques et nous montrent bien l'aspect psychologique du titre. Elles sont courtes et proposent une petite introduction à chaque chapitre.

Les effets de lumière sont mieux réussis sur Wii que sur Ps2 (photo Ps2).

Si le jeu se finit assez vite, c'est plus un soulagement en fin de compte, car le scénario est trop éloigné du premier opus. Bien sur, quelques changements seront toujours bienvenus, donnant ainsi un autre angle de vue au titre. Mais là, les différences sont trop nombreuses et trop fortes pour que l'on se souvienne que ce Silent Hill n'est qu'un reboot. Les énigmes sont bien présentes, et souvent bien pensées aussi, mais, encore une fois, trop loin de l'oeuvre originale. Heureusement (ou malheureusement, c'est selon vos goûts), le jeu propose plusieurs fins qui se débloqueront en fonction de vos réponses au psy durant les interrogatoires préalables. Mais aurez-vous le cran et la volonté (voire la folie) de refaire tout l'aventure ?

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Initialement prévu pour la Wii et la Psp, ce titre est un bon investissement pour qui ne connait pas la série. Mais avec un portage honteux et fénéant pour la Ps2, il en perd tous ses codes et son intérêt. Certes, les changements de situations sont salutaires, mais les comparaisons avec les premier épisode deviennent complètement obsolètes tant ce Shattered Memories s'en différencie. Il aurait fallu faire moins d'hyperbole, et ne s'octroyer que quelques idées nouvelles pour que ce portage puisse intéresser les fans. Ajoutez à cela des graphismes en dessous de la moyenne et des animations ridicules quelquefois, et vous obtiendrez le mode d'emploi pour détruire une excellente licence en un jeu. Plus sérieusement, si vous devez acquérir cet opus, préférez largement la version Wii qui est jolie, intéressante et ne porte pas le poids de l'ombre de son aîné. Et gratifier un jeu Wii, cela me coûte énormément...

Les énigmes sont originales, et les graphismes sont plus fins sur Wii.


Mémoire d'éléphant : graphismes sympas (sur Wii et Psp), énigmes bien pensées, introduction chez le psy intéressante, plusieurs fins alternatives (dont une loufoque, comme d'habitude), sons angoissants.

Amnésie totale : graphismes aliasés et scintillants (sur Ps2), trop de différences entre ce volet et son grand frère sur Ps1, animations ridicules (sur Ps2), action trop scriptée (exploration, énigmes et fuite).


Graphismes : 10/20 (16/20 sur Wii).

Sons : 15/20.

Jouabilité : 14/20 (16/20 sur Wii).

Scénario : 12/20.

Durée de vie : 13/20.

Sentence

11/20 pour la Ps2

15/20 pour la Wii et la Psp


Machines : Ps2, Wii, Psp.

Développeurs : Climax.

Editeurs : Konami.

PEGI : 16 ans.

Difficulté : facile.

Famile : essayez le premier Silent Hill sur Ps1, bien meilleur. Sinon Clock Tower 3 sur Ps2.


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris