There's a chimichanga in my spider !

There's a chimichanga in my spider !

Par Maitsuya Blog créé le 16/10/12 Mis à jour le 27/02/13 à 22h12

Jeux vidéos, mangas, séries, films mais surtout comics. Yiss.

Ajouter aux favoris
Signaler
Comics VO

Voici enfin venu la fin du run de Daniel Way sur Deadpool et la conclusion tant attendue (hum...) de ce sacré bordel ayant rendu notre pauvre héros... beau.
Soyons honnête, j'avais abandonné le navire rien qu'à l'idée. Deadpool n'est pas Deadpool s'il n'est pas défiguré. Dernièrement, j'ai tout de même décidé de m'y remettre pour les trois derniers numéros, histoire de voir comment la team se sortait de tout ça.

(Un avis étalé et un peu agacé)

Et, s'il vous plait, sommes-nous sérieux ?

J'écris cet avis 24h après lecture et tout a déjà fuit de mon esprit. Je me souviens que les ennemis (qu'on traîne depuis plusieurs numéros maintenant non ?) ont été mis au tapis avec une facilité déconcertante, qu'ils ont été jusqu'à la fin d'une bêtise sans limite et que cette idiote sans charisme dont la vengeance était à la base de cet arc abandonne tellement vite qu'elle en devient ridicule. Mais on dirait bien qu'on s'en fout, hop ! Rideau ! On enchaine s'il vous plait ! Trois cases plus loin, Deadpool se rend à l'évidence : il n'a absolument pas changé. Merci pour la parenthèse inutile donc, c'était pas bien non, merci parce que c'est fini.

 

Pour ainsi dire, rien ne va dans ce dernier numéro. Dès la couv' déjà, il faut admettre que c'est foutrement décevant. L'effet de l'applat de blanc est mauvais et tout sauf impressionant, surtout avec en tête la preview du prochain Thunderbolts qui est bien classe et qui joue sur les mêmes codes, le lol en moins.
L'illu de couv maintenant. Bon, elle est de fort bonne facture, en effet, nice fanart, mais quel rapport avec le contenu ? Non ? Même pas un peu ? Allez, c'est pas si grave après tout, simple cerise sur le gateau de la loose.
S'il y a eu des variant, je n'en ai rien su, il y avait peut-être quelque chose à sauver par là, qui sait.

Ce qu'il y a à sauver tout de même, ça reste la team collée au dessin. Ce petit Andrade dont je ne sais rien nous offre un Deadpool assez étrange, tout en mouvement et en souplesse. Je suis à peu près sûre que ça n'aura pas plut à beaucoup, pour ma part j'accorde un bon point dans ma grande mansuétude parce qu'il fallait en trouver un dans cet amas de caca et parce que j'aime bien quand on me surprend les yeux.

 

Et avec tout ça, voilà, c'est fini? Je pense que tout le monde aura compris - Way le premier - qu'on en avait plus rien à carrer de cette série en décrépitude, fans compris. Tout le monde avait déjà les yeux tournés vers Marvel NOW ! Oui, en effet, Way le premier.

Voir aussi

Groupes : 
Marvel
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Maitsuya
Signaler
Maitsuya
Death recon > Ahah et oui, il risque d'y en avoir un certain nombre ! Par contre je crains que ce ne soit unE fan mais promis, je l'aime tout pareil le Deadpool.
RubisCon > Oh oui oh oui, et puis Mark Waid quand même. Ca va être délicieux.
Donald87 > J'ai créé des catégories mangas, ciné, jeux mais il faut se rendre à l'évidence : ça va carrément plus parler de comics ouais !
Donald87
Signaler
Donald87
Bienvenue, tu traites des sujets qui m’intéressent ... Qui a dit comics ? ;)
RubisCon
Signaler
RubisCon
Marvel Now = Indestructible Hulk par Leinil Yue :bave:
Death recon 666
Signaler
Death recon 666
Un fan de Deadpool qui fait des articles sur Deadpool?!!!! *0*

Édito

Fan de jeux vidéos depuis ma plus tendre enfance, j'ai additionné à cette merveilleuse connaissance le pouvoir fabuleux du mangas et de la bande dessinée. Le drame est survenu en l'an de grâce 2012, lors de la sortie d'Avengers au cinéma. Nous pensions, mon entourage et moi, voir et kiffer ce film puis passer à autre chose, retourner à nos occupations d'avant (autrement dit, regarder Sherlock pour la 17ème fois au bas mot).

A la place, nous voici perdus, nous voici pris au piège ! L'enchainement est trop rapide et nous ne parvenons pas à nous débattre. Marvel est partout, les reboots Panini sont efficaces, Amazing Spider-man surprend par sa non-navéitude, Dark Knight Rises déçoit par son cottillarisme. Je suis foutue.

Attendez-vous à de nombreux néologismes, à des réflexions profondes sur des sujets bancaux, à des brouillons de recherche pour mes dossiers de cours, master littérature de jeunesse oblige, à des reviews de milliards de trucs, à du désespoir pécunier, bref, à la vie.

 

Archives