Le Gameblog officiel du site levelfive.fr

Par levelfive.fr Blog cr鳬 le 21/12/10 Mis jour le 22/08/13  10h31

A travers des chroniques, articles de fond ou reportages, nous nous effor輟ns d'aborder le jeu vid駮 de fa輟n intelligente. Sans p馘anterie, avec humour ou le plus grand des s駻ieux.

Ajouter aux favoris
Signaler
Chroniques

Alors que le premier 駱isode 騁ait sorti comme un jeu lambda, ce second opus a b駭馭ici d'un tapage m馘iatique assez 騁onnant. D'un coup, cette jeune licence ambitionnait le triple A. Le vilain petit canard, j'exag鑽e un peu, devenait une poule aux oeufs d'or. Seulement, un plan marketing ne fait pas la qualit d'un soft, qu'en est-il r馥llement de ce Red Dead Redemption ? Un bon GTA-like, l'univers accrocheur, tranant pourtant ses mollets quelques casseroles typiques de Rockstar.


Un monde ouvert plus cr馘ible

Pour qu'un monde ouvert soit cr馘ible, il faut qu'il y ait de la vie. Ou, d馭aut d'y en avoir vraiment, que le joueur ait l'impression qu'il y en ait. Qu'il pense que les immeubles qu'ils croisent ne sont pas de simples textures, que les passants rencontr駸 ne se r馘uisent pas qu' des scripts primaires r饌gissant tels des hallucin駸 au moindre coup d'駱aule. Il faut travailler cette illusion.

Comme 軋 ne suffit plus de mettre quelques voitures qui d饌mbulent ou quelques badauds qui r駱鑼ent la m麥e action, inlassablement, sans que l'on puisse faire quoi que ce soit pour mettre un terme cela, Red Dead Redemption nous propose des missions al饌toires.

Quoi de mieux pour cr馥r l'illusion d'une r饌lit cr馘ible, ind駱endante de nous, que l'al饌toire. Des choses se passent tel moment, mais pas tel autre ni dans un endroit pr馗is et surtout ne se reproduiront pas chaque jour telle une ennuyeuse monotonie. Le hasard, c'est la vie apr鑚 tout. M麥e dans un sch駑a routinier comme le m騁ro-boulot-dodo, le hasard peut surgir (rencontres, troubles, retards des trains...).

En jouant Red Dead Redemption, on d馗ouvrira quelques-unes de ces missions al饌toires. Par exemple, une prostitu馥 pourra vous amadouer dans le d駸ert, pr騁extant qu'elle est perdue, pour vous piquer votre canasson une fois proximit de la selle. Autre possibilit, pour rester dans le domaine du vol, celui du brave citoyen qui se fait chiper sa monture. Il faudra rattraper le vilain et ramener la b黎e son propri騁aire.


On continue les exemples, avec probablement le plus marquant. Me baladant tranquillement dans une rue du ranch des MacFarlane, j'entends un tintamarre dans mon dos. A peine ais-je le temps de me retourner que je vois foncer, et me frler dangereusement, une bande d'illumin駸 tranant une pauvre femme par des cordes. Sans vraiment r馭l馗hir, j'abats ces malotrus histoire de leur montrer que la galanterie, m麥e au Far West, existe encore.

L'id馥 est excellente. On est libre d'intervenir ou non. Comme si on 騁ait vraiment dans ce grand Ouest turbulent et que l'on assistait des sc鈩es quasi normales d'un monde en gestation, ou plutt en phase de r馮ulation. Le probl鑪e, c'est que la vari騁 des situations, un d馭aut r馗urrent chez Rockstar, n'est pas vraiment au rendez-vous. On retrouve tr鑚 rapidement les m麥es sch駑as. De ce fait, l'artifice qui nous s馘uisait tant au d饕ut perd un peu de sa superbe au fil des heures. En une dizaine de missions al饌toires, on aura d駛 des redites.

Des r馭駻ences aux westerns et la constitution d'une mythologie

Le jeu dissimule pas mal de clins d'oeil au genre du western. Rien que dans les titres des missions, on rel钁e plusieurs allusions plus ou moins explicites. Le titre ォR鑒lement de compte Pike's Basin サ nous fait forc駑ent penser au fameux R鑒lement de compte O.K Corral. Le film de John Sturges avec Kirk Douglas et Burt Lancaster. Autre mission, autre allusion, il s'agit cette fois-ci d'une citation d'un dialogue. ォDans la vie il y a ceux qui creusent... サ est un extrait issu de la fameuse phrase de Clint Eastwood dans Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone lors du final dans le cimeti鑽e.

Au-del de ces r馭駻ences, il y a bien entendu les codes du genre. On les retrouve sans assister pour autant un enchanement de clich駸. Il y a bien un train, des Mexicains, une r騅olution chez ces derniers (comme dans le film de Sergio Leone, Il 騁ait une fois...la r騅olution), de grandes plaines d駸ertiques et j'en passe.

Seulement, Red Dead Redemption sait nous proposer autre chose. On n'est plus dans le simple hommage, on est clairement dans la cr饌tion. Le jeu b穰it sa propre mythologie avec ses 騅駭ements, ses personnages (la famille MacFarlane qui peine d騅elopper son ranch, le vendeur de potions un brin escroc...), ses relations (celle, tout en retenue, entre Martson et Bonnie MacFarlane...). Bref, le titre de Rockstar prend le temps de d騅elopper son propre univers, en 騅itant soigneusement de nous r馗hauffer une situation type, un sch駑a un peu convenu du genre dont il s'inspire. On ne peut qu'appr馗ier cet effort qui permet, au final, de nous offrir une histoire originale, int駻essante et surtout plus profonde qu'on ne pourrait le croire au premier abord.

Personnages complexes et int駻essants

Tout d'abord, tout seigneur tout honneur, 騅oquons le cas de John Martson. Le personnage central. Notre h駻os, appelons-le ainsi par convention, est un 黎re ambigu qui oscille mais ne tombe jamais dans les st駻駮types qui le pr馗鐡ent. Autrement dit, on ne retrouve pas un 駭i鑪e homme silencieux la Corbucci ou Leone.

Au contraire, John Martson a ses zones d'ombre, qui ne sont jamais guignolesques lorsqu'il s'agit de r騅駘er ces derni鑽es; ses doutes 馮alement, des attaches (sa famille). Bref, un personnage qui a de l'駱aisseur, qui d駱asse le protagoniste monolithique certes charismatique mais franchement limit, la limite de l'irr馥l, tel l'homme sans nom camp par Eastwood dans les premiers Sergio Leone.

D'ailleurs, les actions que doit entreprendre Martson ne sont jamais simples ni claires. Il doit, pour atteindre ses objectifs (ceux impos駸 par l'Etat et ceux qu'il cherche atteindre, plus personnels), faire autant le Bien que le Mal. Lorsqu'il aide Seth, le chercheur fou, trouver son tr駸or il se voit oblig un moment de voler un cheval pour d騁ourner l'attention d'un garde. Ses actions seront parfois plus conventionnelles, bonnes. Comme, par exemple, lorsqu'il s駛ourne chez les MacFarlane et qu'il les aide dans leurs t稍hes quotidiennes (dresser des chevaux, promener le b騁ail...).


Les autres personnages sont 馮alement int駻essants. Originaux ou profonds, ils offrent un spectacle accrocheur au joueur. Bonnie MacFarlane par exemple est une paysanne, jolie mais vivant seule (zone recul馥, ranch tenir), qui d騅eloppe un rapport intime, mais n饌nmoins brid, avec Martson. Il ne s'agit aucunement de la femme de la terre, bourrue ni de la femme fatale, hautement aguicheuse. Au contraire, Bonnie MacFarlane est une femme touchante, h駸itante, on pr駸ume en la d馗ouvrant un pass amoureux pas forc駑ent 騅ident, lourd de silences.

Le leader de la r騅olution mexicaine est 馮alement un protagoniste int駻essant. Apparaissant tout d'abord comme une sorte de Che Guevara avant l'heure, leader/id饌liste/po鑼e. Il montre rapidement son vrai visage, la victoire en poche. Notre homme est v駭al, frivole et nymphomane. Une sorte de petit bourgeois se rebellant contre sa condition.

La r馘emption

John Martson est un homme au pass sulfureux, un ancien bandit, qui cherche 駘iminer ses camarades d'un temps r騅olu, on le force d'ailleurs, et surtout retrouver une vie normale. Quasi mort, apr鑚 un assaut qu'on consid駻erait presque comme suicidaire du fort o se cachait l'une de ses connaissances, Martson est recueilli par Bonnie MacFarlane la campagne. Cette convalescence sera l'occasion pour notre ancien hors-la-loi de s'initier la vie en soci騁. Une vie qu'il tentera de reproduire, chez lui, la fin du jeu, dans sa propre ferme. Comme si cette tutelle 騁ait la derni鑽e chance d'une possible r馘emption, d'un retour dans le droit chemin forger soi-m麥e.

Les d騅eloppeurs nous proposent une construction cyclique concernant l'histoire. Un premier temps pour l'initiation, une parenth鑚e o Martson cherche se lib駻er des t稍hes qu'il est forc d'accomplir (purger sa dette), et une conclusion qui se fait l'馗ho de l'initiation du d饕ut. Martson tente de recoller les morceaux, d騁enteur d'une vie 馗lat馥 (ranch pill, r馗oltes lamentables, fils m駱risant, femme fragile mais difficile d'acc鑚...), pour reproduire cette vie normalis馥 dont il a got les fruits durant sa convalescence.


Mais malgr les efforts du joueur, la boucle 騁ant logiquement boucl馥, Martson ayant r騏ssi les diff駻entes 騁apes lui permettant de se sortir de son ancienne condition, c'est un final hautement pessimiste que nous proposent les gens de chez Rockstar. L'homme de loi qui obligeait John 駘iminer un un ses anciens compagnons, n'ayant jamais cru la possible r馘emption de Martson, le fait abattre par l'arm馥.

C'est donc face une vingtaine de soldats que l'on se retrouve cherchant, vainement, tous les descendre. Tous ces efforts pour rien, r馘emption impossible pour un ancien d騅iant. Comme si la condamnation qui leur tombait une fois sur la t黎e collait litt駻alement la peau de ces 黎res en reconstruction. Connaissant l'engagement politique de Rockstar, il ne serait pas 騁onnant de voir l-dedans une critique du syst鑪e judiciaire am駻icain. Punitif et destructeur.

En tous les cas, une telle situation, au lieu d'aider, de ramener une paix durable dans les r馮ions visit馥s, ne conduit qu' la violence. La mort de Martson ne cr馥ra que des tensions suppl駑entaires. Son fils, pourtant parti pour une brillante carri鑽e d'騁udiant, amoureux des livres, entreprend de venger son p鑽e et part abattre l'homme qui a ordonn son assassinat. Le jeune espoir se transforme ainsi en hors-la-loi, reprenant les traces du paternel. Il y de la fatalit dans cette histoire, un cri qui nous dirait qu'il faut faire confiance. Croire en la r馘emption, en la bont, non pas naturelle, mais progressive, d'un 黎re sur le d馗lin. Un syst鑪e in馮al entranera toujours plus d'in馮alit駸 et pervertiram麥e les plus beaux espoirs. Un final en guise de pamphlet politique? Pas faux.

Mention:

Commentaire : Red Dead Redemption est un bon gta-like, le soft r騏ssit apporter quelques petites nouveaut駸 au principe du monde ouvert. En plus de cela, le jeu est matris sur bien des aspects avec une histoire prenante, une r馭lexion int駻essante sur la r馘emption, la justice ou encore des personnages souvent tr鑚 fins. N饌nmoins, on regrette que Rockstar n'arrive pas plus diversifier les situations. C'est l'ennui qui domine le joueur apr鑚 quelques heures de jeu. Autre probl鑪e, tout de m麥e plus grave, le jeu ne propose pas vraiment de moment 駱ique. En dehors de la lutte d駸esp駻馥, la fin de l'aventure, entre Martson et l'arm馥, on ne rel钁e aucune situation dantesque, marquant les esprits. Les missions sont carr駸, int駻essantes mais aucune ne porte le sceau du g駭ie. En bref, un bon jeu mais qui oublie qu' ct du fond il y a la forme, et qu' ct du r馭lexif il y a le ludique.

L'article d'origine : http://levelfive.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=164:chronique-red-dead-redemption-360&catid=25:360&Itemid=28

Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/#!/alfouxlf


Rejoignez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Levelfivefr-Chroniques-vid%C3%A9oludiques/121393444645752

Ajouter mes favoris Commenter (1)

Commentaires

RetroBob
Signaler
RetroBob
Les deux seuls défauts à mon sens sont la répetitivité des scénarios aléatoires sur le long terme et l'absence de véhicules divers et leur physique particulières (conduite du train et missions connexes, les premières automobiles, des missions diligences) qui permet à GTA 4, de son coté, de rester fun bien des années après.

Au-delà de ça, le jeu est sublime.... on se prends à rêver en observant le couché de soleil.
Les personnages rencontrés, le jeu d'acteur, la narration et la fin, bien que pessimistes sont sublimes.

ノdito

Il est temps que l'on communique. R馘iger des articles c'est bien mais communiquer...c'est n馗essaire. Du coup, nous investissons gameblog afin d'avoir un meilleur 馗ho pour nos articles. Surtout que gameblog.fr semble 黎re une bonne plateforme pour nos 馗rits, plus des analyses que des tests; des r馭lexions que des actus.

Merci vous tous de prendre la peine de nous lire. N'h駸itez pas 馮alement venir sur le site officiel : www.levelfive.fr

Archives

Cat馮ories