Life is a Game

Life is a Game

Par Walter White Blog créé le 02/03/13 Mis à jour le 27/05/14 à 00h53

La vie est un jeu, alors autant éviter le Game Over ! Oubliez les joueurs blasés, les pro-trucs et anti-machins, et parlons du jeu, du vrai, mannette en main, pétard en bouche, et pieds sur la table basse :)

Ajouter aux favoris
Signaler

S'il vous reste encore quelques neurones, c'est l'heure de les rassembler dans un ultime effort pour secourir Ray, le héros bien malchanceux de Stick it to the Man !

La vie de testeur de casques de chantier n'est pas de tout repos et ce n'est pas Ray, le personnage principal de l'aventure, qui vous dira le contraire ! Après s'être ramassé un conteneur sur la tronche, le voilà qui perd la boule et pour ne rien arranger, une sorte de "bras-spaghetti" lui a poussé sur le crâne !  Une extension qu'il est le seul à voir (ce qui lui vaudra notamment un détour par l'asile psychiatrique) mais qui lui est tout de même bien utile, puisqu'elle permet de lire dans les pensées des personnages qui nous entourent !

Le gameplay de ce jeu indépendant - qui est un savant mélange de plate-formes, de réflexion et de point & click - est d'ailleurs largement basé sur les caractéristiques de ce bras magique. Celui-ci permet tout d'abord de grimper ou de se déplacer plus rapidement à travers le niveau en s'aggripant un peu partout, voire de nous faire voyager entre l'arrière-plan et l'avant-plan du stage. L'aventure se déroulant dans des décors style BD d'une grande originalité, non sans rappeller une sorte de diorama géant, il sera nécessaire de voyager à travers de magnifiques tableaux afin de parvenir à résoudre les énigmes qui se posent à Ray.

Notre fameux spaghetti nous permet aussi de coller et décoller les fameux stickers, qui sont au centre du jeu, comme le titre a pu vous le laisser deviner. Il faudra coller le bon stickers au bon endroit afin de voler au secours des différents protagonistes du jeu et d'ainsi continuer votre chemin aux travers des 10 chapitres qui composent l'histoire principale. Les auto-collants sont très variés et tous plus loufoques les uns que les autres, au point qu'il est parfois compliqué de savoir dans quelle situation notre dernière trouvaille va bien pouvoir nous être utile. C'est là que notre fameux pouvoir de médium entre en scène ! Grâce à notre super-bras, on va pouvoir décoder les pensées des autres personnages et ainsi leur soutirer de précieuses informations (parfois, leurs pensées se matérialisent en stickers) permettant de reconstituer le puzzle global de chaque niveau.

Mais il faut le dire, Stick it to the Man n'est vraiment pas un jeu comme les autres. Les situations sont complètement déjantées, les protagonistes complètement barrés et les dialogues totalement insensés : il est donc par conséquent difficile de se retenir de rire toute les 5 minutes et de se concentrer pour coller les bons stickers aux bons endroits, surtout quand la logique est passée à la trappe ! Parcourir Stick it to the Man, c'est plonger dans une aventure complètement folle, dans un monde psychédélique et comique à la fois, avec un petit air à la Tim Burton. Le challenge n'est pas trop relevé, les énigmes sont certes farfelues mais pas impossibles à résoudre, et ce ne sont pas les quelques phases d'infiltration qui viendront à bout du gamer chevronné que vous êtes.

Le GamePad de la Wii U est quant à lui légèrement mis à contribution, notamment avec la possibilité de jouer en Off TV. Si l'on joue sur sa télévision, le Gamepad peut servir à afficher la carte sur l'écran tactile ou être utilisé comme scanner pour lire les pensées des personnages à l'aide de la fonction gyroscopique. Il suffit alors de lever le Gamepad en l'air et de choisir sa victime.

Disponible pour la modique somme de 9,99 euros, Stick it to the Man est une très bonne pioche sur l'eShop de la Wii U. Avec son style graphique unique et son univers déjanté, le jeu développé par Zoink Games ne ressemble à aucun autre et s'avère être un excellent mélange pour les fans de point & click et de jeux de plate-formes. Certes, le jeu ne comprend que 10 chapitres, mais c'est un vrai concentré de bonne humeur et d'originalité, alors pourquoi s'en priver ?

Voir aussi

Jeux : 
Stick It To The Man
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Glados
Signaler
Glados
moi j ai lâché au chapitre 4, bloqué par une situation où faut être dans la tête du dev pour avancer, genre de truc qui me fait facilement sortir d un jeu
Yohann26
Signaler
Yohann26
On peut s'en priver si on a une PS4, car il était gratuit avec le PSN Plus

Édito

 

L'essence même du jeu vidéo, c'est le fun, alors oublions toute notion de framerate, textures et haute définition et parlons enfin de l'essentiel : les sentiments ! Ici, point de regard expert, de mots english compliqués, de guéguerre stérile et autres attitudes cyniques, on se concentre sur le ressenti, ce qui ressort de nos parties les plus acharnées et les plus passionnées, on parle de ces moments qui marquent notre vie de gamer, en bien ou en mal, et surtout en long et en large ! Du jeu, du jeu et encore du jeu... 

 

 

- Jeux en cours -

 

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds (3DS)

 

Super Mario 3D Land (3DS)

The Witcher 2 : Enhanced Edition (Xbox 360)

L.A. Noire (Xbox 360)

 - Jeux à venir -

Alan Wake (Xbox 360)

Luigi's Mansion 2 (3DS)

 

Archives