Premium
Lands of the Geek

Lands of the Geek

Par Waylander&Kevane Blog créé le 02/01/12 Mis à jour le 09/02/14 à 19h12

Bienvenue à tous sur notre blog, nous sommes Waylander&Kevane. Deux geeks qui ont en commun une passion : les Jeux Vidéo. Ici vous trouverez tout ce qui composent nos univers, jeux, films, mangas, musiques, objets collectors ou non. Enjoy the ride ! Peace.

Ajouter aux favoris

Édito

 
 
Rejoignez nous sur Facebook
 
________________________________
 
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image IPB

 
 
 
___________________________________
 
 
 
 
 

 
___________________________________
 
 
Nos machines de Geek :
 
 
Master System
MegaDrive
3DO
 
N64
Playstation
 
Playstation 2
 
Playstation 3
Xbox 360
 
PS Vita
Nintendo 3DS
 
Wii U
Playstation 4
 
 
 
___________________________________
 

Archives

Favoris

Signaler
Divers



Je le clame haut et fort la plus grande poupée du monde vidéo ludique est bientôt morte ! La Lara Croft qui a fait vendre la Playstation et permis à Angelina Jolie de révéler ses talents mammaires, est voué à mourir. Le prochain opus de Tomb Raider, est belle et bien un reboot, pas seulement de l'historie et du gameplay, mais aussi et surtout de la mentalité et la place du joueur

 

Il faut bien le dire, Lara était avant tout une poupée, pas forcément gonflable (même si le premier à dire qu'il n'a pas cherché le code déshabillant sera le premier à mentir) mais vouée au plaisir du joueur (là encore le plaisir érotique des début étais relativement limité excepté chez les pyramidophiles). Lara on ne l'incarne pas, on joue avec, à l'inverse d'un Kratos ou d'un Nathan Drake, qui sont là pour nous faire fantasmer notre propre personne en nous imaginant plus grand plus beau plus fort bref +1. Ce jouet libre à nous d'en prendre soin en respectant le "scénario", et en finissant le jeu, ou bien de la malmener et de le détourner, par exemple en testant dessus les effets de la gravité, ou le tranchant de la mâchoire d'une espèce disparue (qui n'a jamais fait pareil avec ses GI-Joe, en les lançant du deuxième étage, ou en mettant une Barbie dans un micro onde). Lara est donc un objet avant d'être une femme, un objet marketing qui nous fera acheter ses aventures, aussi bien pour le plaisir du jeu que pour le ballotement de son bonnet F, ce qui fait de nous autre gamers, le jouet des studios la boucle est bouclée.

 


Mais ce temps est révolu (pas celui du marketing qui crée ou révèle le besoin). Lara n'est plus un simple jouet, et nous ne sommes plus de simples enfants pervers, avide d'expériences sadiques. A l'époque les féministes se sont insurgées contre cet amas de polygones misogyne, érigés à la gloire d'une société phallocrate. Ce qui, au passage, est totalement ridicule car bien qu'elle se trimbale un physique d'actrice X, Lara n'en est pas moins sévèrement burnée (lâche donc ta manette et part au Tibet voir si tu souffre la comparaison toi) et loin d'être une cruche, ses diplômes en archéologies sont souvent évoqués de façon plus ou moins explicite. Donc, disons que c'était de la jalousie et passons à la nouvelle Lara. Elle est plus jeune, plus fragile, en un mot plus vrai et c'est pour ça que vous allez l'aimer. Maintenant vous ne jouerez plus avec elle, mais pour elle car même si elle est toujours plus courageuse et forte que la moyenne, c'est vous qui serez là pour assurer sa survie. Vous n'êtes plus une simple entité supérieure qui joue avec un semblant de golem, vous êtes l'ami, le parent, ou peut être même l'amant qui s'inquiète pour celle qu'il aime, qui veut la voir survivre et s'en sortir. Fini la contemplation, maintenant il va falloir prouver votre attachement au personnage et montrer que vous savez le faire survivre.

 


Le choix d'un héros faible n'a pas pour unique but de rendre le jeu plus réel. Il nous pousse à l'implication, à l'identification indirecte l'on devient le protecteur. Les joueurs ne sont plus des dieux qui peuvent laisser libre cours à leurs lubies sur leur personnages, maintenant ils doivent devenir de vrais héros.



 

Ce nouveau Tomb Raider sera et est déjà, symptomatique d'une maturité toujours grandissante du jeu vidéo, réjouissons nous en sans pour autant prendre la grosse tête. Tout art doit avant tout divertir l'âme avant de chercher à l'élever.

 

Petit message à celles qui se reconnaîtront : Je tiens à préciser qu'en effet j'ai dit que Lara était une faible femme, ce qui pourra m'attirer les foudres de certaines. Aussi pour faire taire toute remarque j'ajouterai que réagir démesurément à l'énoncé de la réalité n'est pas une marque de maturité, la faiblesse n'étant pas l'apanage du genre, mais l'état normal de l'être. J'ajouterais que le chromosome Y n'impose pas la bestialité et que le X n'assure pas d'être doué de raison, aussi admettons notre imperfection.


Kevane


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Waylander&Kevane
Signaler
Waylander&Kevane
Très chère Alexia je suis profondément heureux de voir que mon article à sus éveillé chez toi la curiosité et la réflexion. C'était d’ailleurs là son but premier, nous faire réfléchir un instant sur ce que nous sommes en tant que joueur. Ton propos d'ailleurs m'incite lui aussi à la réflexion, dire que c'est une boucle inversé, que maintenant tu es une femme forte et mature, qui doit aider une jeune fille dans ses épreuves, ce n'est peut-être qu'un écho à notre rôle de joueur ?

En effet le jeu vidéo gagne en maturité, mais aussi en histoire, parle à une personne de 13ans de SEGA il te dira surement "à oui c'est mon grand-frère/sœur/père qui jouais là dessus". Nous vieillissons, le jeu vidéo fait partie de notre patrimoine culturel et un peu à la manière d'ainés qui inciteraient leurs cadets à s'intéresser à tel film ou livre, ne devons-nous pas assurer la transition des joueurs entre deux générations ?

Damned moi aussi je m'égare dans mon propos! Mais il est indéniable que le jeu vidéo gagne en maturité en même temps que les joueurs et que contrairement à ce que certain voudrait faire croire que ce n'est pas un simple "divertissemenet" mais bien un média et un art, pour lequel nous avons éprouvé des choses et construit une véritable histoire.
Alexia
Signaler
Alexia
Ton article est intéressant, surtout l'idée du micro-onde, je l'ai fait avec des playmobils que j'utilisais comme méchants en jouant avec les figurines de Metal Gear, Biohazard ou justement Tomb Raider, d'ailleurs beaucoup ont scratché un micro-onde et moi je me suis fait scratcher les femmes par mes parents.... comment ça ce n'est pas le sujet?

Sérieusement, je ne sais pas vraiment quoi penser. Je suis d'accord d'un côté avec toi et de l'autre non! Le fait qu'il existe un sentiment protecteur accru avec la future Lara vient du scénario directement et pas du personnage en lui-même. En effet dans les premiers TB, on adorait le personnage, car elle était la femme forte par exemple. Elle était sexy, intelligente, courageuse, marrante avec une voix superbe (oui détail important) et ses aventures pouvaient faire rêver quand on était petite fille, peut être moins quand on est adulte. La cette version je l'attends avec impatiente étant fan de la saga et je dois dire que le ton plus adulte justement correspond peut être à l'évolution du joueur;
J'étais enfant, j'adorais Lara et plus je devenais une femme, plus le ton des histoires devenaient sombre, je ne dis pas que les premières histoires étaient niaises mais c''était du pulp à mort, un peu comme Indiana Jones au cinéma. Là je suis adulte et je dois aider une jeune Lara, c'est une boucle inversée.

Je ne comprends pas moi-même ce que je veux dire ne t'inquiète pas ^^. Le prochain Tomb Raider nous montre que nos choix seront plus importants qu'auparavant et donc que c'est de ceux-ci que nous façonnerons notre Lara, après je pense que comparer ce jeu et les précédents, du peu d'informations que je possède, n'a pas lieu d'être vu qu'ils sont très différents dans le type d'approche et dans le genre.
Nous verrons bien en tout cas, mais j'aime beaucoup ton article qui prête à réflexion.
Chrisleroux
Signaler
Chrisleroux
Vivement alors.

Merci pour cet article Kevane :)