Pensées bordéliques

Par Kyalie Blog créé le 22/07/11 Mis à jour le 27/08/14 à 20h10

Des trucs, des bidules, tournés jeu vidéo, écologie, politique, en vrac.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Kickstarter

Signaler
Kickstarter (Jeu vidéo)

Bonjour tout le monde !

Petit résumé de l'épisode précédent :
Rain World a réuni 2,5 fois la somme initiale demandée, touchant 63 255$ sur les 25K demandés.
Celestian Tales : Old North a réuni deux fois la somme demandée, touchant 60 630$NZD sur les 30K initiaux.
Darkblood Chronicles a complètement échoué, la campagne ayant été arrêtée prématurément, alors que seuls 505$CAD avaient été réunis (sur les 16K$ demandés).
Shrug Island a tout juste atteint ses objectifs, réunissant 26 596$ sur les 25K demandés.
Playing History - Vikings a également échoué en beauté réunissant moins de 2000$ sur les 40K demandés.

Quant aux autres projets tout-pourri, pas de surprise, aucun n'a atteint ses objectifs.

---

J'en profite pour parler de quelques autres campagnes débutées et finies entre mon dernier post et celui-ci :
- Earthlock: Festival of Magic avait tenté une première campagne novembre 2013, annulée en décembre du fait d'un manque de fonds, ayant réuni moins de 50K$ sur les 250K$ demandés. Revenu début mars avec des objectifs revus à la baisse et une présentation plus travaillée, ce joli "J-RPG" norvégien a réuni près de 180K$.
- Red Goddess est un joli metroidvania en 3D, permettant d'incarner une jeune déesse plongeant dans son subconscient et pouvant se transformer en deux alter-egos selon l'émotion qui l'habite. Peut-être du fait d'un manque d'originalité, la campagne a échoué, ne réunissant que 39K$ sur les 50K$ demandés.
- Duelyst a des graphismes qui évoquent un peu Hyper light drifter, avec ses contrastes de couleur très marqués (rose et cyan). Il s'agit d'un jeu de stratégie au tour par tour en 2D se jouant uniquement en multi-joueur et ne paraissant pas avoir de mode histoire. Le jeu est très généreux en goodies, et c'est ainsi qu'il a réuni le double de son objectif initial, 138K$ sur les 68K$ demandés.

A présent, place à la nouvelle fournée !

 

Les wins ou projets cools

Mark of the Old Ones est un metroidvania assez classique en 3D, mais jouant beaucoup avec la physique, qui nous met dans la peau (?) d'une créature tentaculaire, s'accrochant d'une paire aux parois des cavernes qu'elle explore, arrachant d'une autre paire les obstacles hors de son chemin.

Inspiré de l'oeuvre de Lovecraft,  le jeu n'a réuni que 15K$ en 20 jours sur les 46K$ demandés. Il reste jusqu'au 8 mai pour soutenir la campagne.

 

Pas de surprise, je vais aussi vous parler de Heart forth, Alicia.
Alors qu'Alicia et son meilleur ami s'apprête à devenir officiellement magiciens, un Esprit malveillant prend possession de son ami et fait chuter Alicia de l'île flottante sur laquelle ils vivent, l'envoyant vers le monde d'en-bas, l'obligeant à trouver le moyen de remonter chez elle et de sauver son meilleur ami.
En parallèle, on suivra l'histoire d'une femme au travers de court-métrages en prise de vue réelle, qui offrira un différent point de vue quant à l'histoire d'Alicia.
Le jeu est aussi joli qu'un Owlboy (d'ailleurs, le compositeur y a participé) et il se targue d'être un metroidvania assez classique mais avec une part RPG très présente, autant au niveau du gameplay lui-même (craft, évolution du personnage) qu'en ce qui concerne l'histoire et les quêtes annexes très poussées.

Le jeu a réuni pas loin de 2,5 fois sa somme de départ (140K$ sur les 60K$ demandés) en 10 jours, grâce à une très forte exposition dans la presse, et la campagne devrait courir jusqu'au 16 mai.

 

Four Sided Fantasy est un plateformer/puzzlegame qui peut évoquer Portal dans sa logique.
Le jeu joue sur la perception des limites de l'écran. Regardez les vidéos et vous comprendrez rapidement le principe : une plateforme se trouve trop haut pour l'atteindre ? Plutôt que de vous évertuer à tenter de l'atteindre d'un saut jetez-vous dans le vide, et vous réapparaîtrez par le haut de l'écran, atterissant en douceur sur la dite plate-forme.
Le jeu se prétend une alpha mais est déjà très joli, avec une esthétique évoquant le papier découpé.

Le projet n'a pour l'instant réuni que 13K$ en 20 jours, sur les 35K$ demandés. Il reste jusqu'au 7 mai et ça paraît mal embarqué.

 

A présent, je vais vous parler de Hover, un jeu du français Midgar Studio, basé à Nîmes.
Ce dernier avait déjà tenté une campagne avec un projet de J-RPG pas très folichon, Edge of Eternity, et avait échoué à réunir les fonds ; seuls 26K$ avaient été réunis sur la somme bien trop ambitieuse de 200K$, pour un jeu qui paraissait bien médiocre. Ils reviennent avec un nouveau projet qui n'a rien à voir, avec une direction artistique bien plus maîtrisée et un concept radicalement différent.
Il s'agit d'un jeu inspiré à la fois de Jet Set Radio (dont ils ont réussi à engager le compositeur) et de Mirror's edge, où le joueur incarne les gamers d'une planète extraterrestre qui résistent à l'interdiction des jeux vidéo et organisent des opérations de contrebande. Pas de scénario prédéfini mais des missions à débloquer en se baladant dans la ville et déclenchant des courses-poursuites. Un mode multijoueur est également prévu permettant aux joueurs de s'affronter dans des courses, les uns devant capturer les autres.

 Le projet demandait 38K$ et a déjà atteint largement ses objectifs: la campagne se finit le 22 mai et il a réuni 47K$.

 

C'aurait pu être un bête jeu RPG Maker, mais la présentation d'OMORI vaut le détour. C'est certainement ce qui lui a permis de réunir si rapidement la somme demandée : 5 jours se sont écoulés depuis le début de la campagne, et elle a déjà atteint 42K$ sur les 22K$ demandés alors que la campagne ne se finira que le 5 juin !
Le jeu se décrit comme un RPG surréaliste, d'horreur psychologique. Le personnage principal est un hikikomori (d'où son nom, Omori), un otaku renfermé sur lui-même, trop angoissé par le monde réel et qui se réfugie dans sa chambre pour fuir toute pression sociale. Son monde se résume à sa chambre, son PC, son carnet de croquis, sa couette, son chat et sa boîte de mouchoirs (rhem).
Mais il n'en a pas toujours été ainsi et pour se sortir de cette situation, il lui faudra plonger dans son passé.
En gros, ce jeu se veut la métaphore d'un combat contre la dépression.
 

 

 

Les fails

Rubrique non pas consacrée aux projets qui auraient échoué mais ceux à la présentation hallucinante !

 

Attention les yeux, Gigy & Lily débarquent ! Un jeu éducatif adressé aux gamines façon Adibou ou Dora l'exploratrice... version "qui pète les yeux". Vous noterez que Lily, le chapeau, est parfaitement anxiogène.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Kickstarter (Jeu vidéo)

Bonjour tout le monde !

Ceux qui zieutent mes status auront remarqué que je traîne beaucoup sur Kickstarter et que je partage beaucoup de projets, souvent même avant tout le monde, comme c'était le cas pour Hyper Light Drifter ou  Unsung Story - l'avantage du fuseau horaire d'outre-atlantique... B))

Mais comme du coup c'est le genre de truc qui passe plutôt inaperçu, j'ai préféré à partir de maintenant en faire un post de blog.

Commençons !

 

Les wins ou projets cools

On a pas beaucoup entendu parler de Rain World dont la campagne s'est déroulée dans l'ombre d'Unsung Story cité plus haut, et pourtant, il a éclaté ses prévisions, récoltant plus de 63K$ pour une demande de 25K$.
Je vous avouerais que j'aurais du mal à vous expliquer ce dont retourne le gameplay ; c'est un jeu de "survie", où on incarne un "slugcat" (comprendre un chat-limace - à la base c'est un meme), qui doit pouvoir chasser ses proies (souvent des chauve-souris) tout en évitant de se faire bouffer par des gros lézards fluos.
En réalité j'étais tombée sur ce projet complètement par hasard au fil de mes déambulations sur le net, en Octobre, bien avant le lancement du Kickstarter donc. Ce qui m'avait bluffée c'est l'animation., très fluide car utilisant un système propre à l'animation vectorielle, avec le corps séparé en différents éléments et reliés par un squelette (et surtout qui permet de réagir à la physique), là où l'animation en pixel art se fait traditionnellement image par image, comme en dessin animé.

Il se dégage du jeu une bonne ambiance, y compris au niveau du son, et j'ai backé à hauteur de 50$ pour recevoir OST et artbook physiques.

 

Autre projet intéressant dont la campagne a débuté hier, c'est Celestian Tales : Old North.
Encore un projet dont j'avais entendu parlé, pour cause, il avait déjà lancé une première campagne en juillet dernier, qui avait échoué (24K$ réunis sur les 40K demandés) - ils demandent à présent seulement 30K$.
Mais cette première tentative leur a tout de même donné une certaine visibilité, ce qui leur a permis de trouver des investisseurs (à l'image de Aurion et son indie gogo), et de revenir avec un prototype bien plus avancé.
En effet, je n'avais pas backé la 1ère campagne et pour cause : si les artworks de décor étaient jolis, les graphismes étaient des rip mal mappés, les interfaces et sprites n'étaient pas folichons, de même que les portraits des personnages. Bref, ça n'était pas vendeur.
La nouvelle vidéo est plus inspirante, centrée sur des images du jeu avec moins de blabla, et des graphismes totalement refaits.
En bref, il s'agit d'un RPG classique, (à la japonaise) en 2D qui promet un scénario à suivre selon différents points de vue, particulièrement jouant sur la question des glissements de valeurs.

Je n'ai pas encore backé pour la bonne raison que je n'ai plus de sous sur mon compte en banque en attendant que mes chèques soient encaissés :D
La campagne devrait courir jusqu'à début avril.

 

Encore un projet de J-RPG, c'est Darkblood Chronicles.
Demandant 16K$, c'est un jeu déja fini qui ne demande qu'à pouvoir s'améliorer visuellement et rajouter des bonus. Produit avec RPG Maker, il essaye le plus possible de le faire oublier.
Les inspirations devraient plaire à certains : Shadow Hearts, Silent Hill, Parasite eve et Persona (même si je pense plutôt à Lucifer's call) sont cités, et ça s'en ressent d'ailleurs beaucoup dans les musiques. "Oh dis donc on dirait un peu du Yamaoka, mais ça, ça ressemble plutôt à du Shimomura".
https://soundcloud.com/galiyuka/a-twisted-rift-into-reality
On peut donc s'attendre à des histoires de monde parallèle corrompu et sombre.
Darkblood demande 16K$, et la campagne courra jusqu'à fin mars (et pour l'instant ça démarre mal).

Si je n'ai pas encore backé, c'est parce que je ne suis pas convaincue par les nouveaux décors montrés qui sentent les filtres photoshop à plein nez, même si je trouve les sprites plutôt sympas. J'ai peur aussi que niveau gameplay se soit limité - pas sûre de supporter un SMT-like en 2D.

 

A présent, je vais vous parler de Shrug Island, un très joli point'n'click qui demande 25K$.
A première vue j'aurais tendance à dire qu'il est adressé aux enfants ; son gros atout, celui qui saute aux yeux, c'est sa direction artistique.

Je n'ai pas backé car ce n'est pas mon genre de jeu (mon expérience avec les Syberia m'a refroidie) mais il est certain que si vous l'appréciez vous devriez soutenir le projet : la campagne se finit le 23 mars et a plutôt bien démarré.

 

Le jeu n'est pas sans évoquer visuellement Zelda the windwaker (en moins coloré), c'est Playing History - Vikings, un jeu d'aventure qui a pour objectif de faire vivre aux enfants l'époque des vikings, à cet instant charnière de l'arrivée du christianisme.
 

Ils demandent  40K$.

 

 

Les fails

Rubrique non pas consacrée aux projets qui auraient échoué mais ceux à la présentation hallucinante !

 

Silicon RPG nous présente le projet d'un type récompensé aux BAFTA pour son boulot. C'est une vidéo de 8min qui nous est montrée, où on se balade dans des décors vides, affreux et incohérents, avec des squeletes dépourvus de cage thoracique qui rôdent dans la ville. Ambiance !

 

En à peine mieux dans le même genre, c'est Subterranea. Si on peut considérer qu'il s'agisse dans la vidéo des images d'une alpha, ce qui m'a tapé dans l'oeil dans tous les sens du termes, ce sont les effets graphiques sur le titre qui sont tout de même formidables.

 

Si on trouve habituellement des projets qui survendent leur héroïne à base de mot-clefs tels que "féministes" ou "inversion des genres", on peut dire que ce n'est pas le cas de Axe princess.
Même si le jeu n'est pas désagréable graphiquement et que le gameplay semble relativement au point, c'est tout de même la fête au vulgos !

 

Nir (à ne pas confondre avec NieR !),  c'est "un plate-former proposant une immense carte du monde à explorer et offrant un level design fonctionnant sur le concept d'un système de déplacement jamais vu".
Nir nous montre donc un sprite moche de femme chevalier qui court dans un décor noir en passant parfois devant une torche moche, le tout accompagné de la voix off démoralisante d'un couple nous racontant qu'ils ne sont que 3 et ont donc besoin de 70K$ pour recruter des gens pour qu'ils puissent faire le jeu. 

 

Le meilleur pour la fin c'est Seadelphica et ça se passe de commentaire !

Le mec est russe et je ne sais pas par quel miracle il n'a pas fini en prison pour "propagande gay" :P Double rainbow all the way!!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

Bonjour, bonjour !

Bon, pour l'instant, je ne sais pas trop ce que je vais faire de ce blog, ça se fera vraiment au feeling, sur à peu près tout et n'importe quoi qui suscite mon intérêt, principalement tout ce qui est tourné vers le jeu vidéo et l'écologie (quoi, "on peut pas être écolo en étant geek" ?).

Y aura ptêt' du cinéma, de la politique, de la musique, que des trucs funs quoi !

Voilà, voilà...

Archives

Favoris