Koyu's Geek Blog (K.G.B.)
Signaler
PC (Jeu vidéo)

  

Le SLI pour les nuls - 2ème partie

Bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Me voilà à nouveau pour la deuxième partie de cet article sur le SLI.  Après avoir vu comment le monter et le paramétrer de manière très globale, nous allons maintenant passer à une partie plus amusante (ou pas, cela dépendra de votre amour pour triturer les options d'un PC afin d'en tirer le meilleur) :  son exploitation et mes conclusions !

Car oui, tant qu'à avoir acheté une deuxième carte souvent coûteuse de nos jours, autant essayer d'en tirer le plus de bénéfices possibles.  Pour les jeux 100% compatibles SLI d'après les développeurs et/ou NVIDIA, pas besoin de se torturer l'esprit car le profil NVIDIA contiendra normalement déjà tout ce qu'il faut ou presque pour que celui-ci soit utilisé au mieux.  Vous pourrez voir sans trop de details quels paramètres seront appliqués pour le jeu dans le panneau de configuration NVIDIA, plus exactement dans les "Paramètres 3D", "Gérer les paramètres 3D".  Vous y trouverez les différents paramètres appliqués dans tous les jeux par défaut dans l'onglet "Paramètres globaux" et si vous avez décidé de faire un profil par jeu (ce qui est plus judicieux selon moi) ça se passera dans l'onglet "Paramètres de programme".

 Les paramètres SLI dans les paramètres 3D

Dans ces onglets vous trouverez des infos relativement globales sur le SLI du style "Un seul processeur graphique", "Recommandé par NVIDIA", "Alternate Frame Rendering 1", ...  donc rien de bien compliqué mais qui ne laisse pas vraiment de marge de man½uvre.  En général, au début je mettais le paramètre recommandé par NVIDIA, je testais et si ce n'était pas terrible je passais à l'option suivante "Alternate Frame Rendering 1" (=la carte principale va calculer les frames impairs et la seconde carte les frames pairs), et ensuite j'essayais "Alternate Frame Rendering 2" (je pense que c'est le même principe que le AFR 1 mais c est la deuxième carte qui va calculer les frames impairs et la carte principale les frames pairs),...  Bref c'était un peu la technique du démineur surtout que si un profil SLI n'est pas adapté du tout cela peut mener à des textures qui flashent, un effet de saccade alors que le 60 fps est atteint, un framerate aux fraises (comme par exemple sur Resident Evil 7 où j avais 6 à 7 fps au lieu de 70 à 95 fps en 2560x 1440p ultra).  Parfois, on a un peu plus de chance comme pour le jeu Ghost Recon Wildlands et les développeurs vont mettre sur leur site la technique la plus adéquate pour faire fonctionner le SLI sur leur jeu (en l'occurrence AFR 2 pour Ghost recon wildlands)

 La possibilité de créer un profil par jeu toujours via les paramètres 3D

Jusqu'ici, je dois avouer que c'était un peu trop limité à mon goût car j'aime triturer les options dans tous les sens.  Le SLI fonctionnait très bien sur les jeux réputés compatibles mais que faire sur les autres jeux et surtout sur ceux qui manquent d'optimisation et qui aurait grand besoin d'un SLI pour les aider.  Heureusement, il existe un logiciel que je qualifierais d'indispensable pour toute personne disposant du SLI :  NVIDIA Inspector.  Vous pourrez trouver ce soft entièrement gratuit sur pas mal de plateforme de téléchargement, une petite recherche google devrait faire le boulot très rapidement !  Ce software va vous permettre de consulter tous les profils de jeu NVIDIA.  Un peu comme le fait "NVIDIA experience" de manière très générale et avec proposition d'optimisation mais cette fois en beaucoup plus détaillé.  Revers de la médaille, c'est très très très technique, parfois à la limite de la compréhension pour une personne qui veut jouer sans se prendre la tête.

 Le bridge SLI HB 2 Way de MSI en modèle M (3 Slots) sur lequel j'ai craqué

Heureusement, internet est là !  En faisant une ou deux petites recherches sur un moteur de recherche ou encore en parcourant les forums Steam et autres, on trouve facilement des infos laissées par des joueurs qui ont testés plusieurs paramètres.  Vous y trouverez alors toutes les infos pour changer le profil et même activer le SLI dans un jeu qui à la base n'est pas compatible.  Quand on y réfléchit, ce n'est pas bêtes du tout mais par exemple si un jeu utilise le Cry Engine et est compatible SLI, il y a des chances qu'en le configurant de la même manière un autre jeu compatible SLI qui utilise le même moteur, cela active et utilise correctement le SLI.  Un autre exemple ? Dead Rising 4 où le dernier driver avait enlevé le support SLI, eh bien en y appliquant certains paramètres de killing floor 2, hop le SLI est de nouveau actif et un gain de 20-30 fps était visible par moment.  Autre exemple ?  Resident Evil 7,  après une petite recherche j'ai trouvé que des paramètres de Batman Arkham Origins permettaient d'utiliser le SLI plus ou  moins correctement.  Ca ne sera pas la solution ultime, le gain ne sera pas mirobolant (cela dépendra bcp des jeux et des moteurs qu'ils utilisent) mais il y en aura un grâce à l'utilisation du SLI là où à la base ce n'était pas prévu !

Les  changements appliquer pour prendre en charge le SLI dans Resident Evil 7

Petit tuto rapide pour Resident Evil 7 pris en exemple plus tôt dans l'article:

- Lancer NVIDIA Inspector que l'on a téléchargé et installé
- Cliquer sur le bouton d'accès aux profils NVIDIA existant (voir le 1 sur la photo ci-dessus)
- Cliquer sur la valeur SLI Compatibility bits (DX10+DX11) et y mettre la valeur de Batman Arkham Origins qui est en hexadécimal 0x080222F5, en la tapant ou sélectionnant dans la liste déroulante (voir le 2 sur la photo ci-dessus)
- Descendre dans la partie SLI plus bas et mettre la valeur SLI GPU COUNT TWO dans l'option Number of GPU to use on SLI rendering mode (voir le 3 sur la photo ci-dessus)
-Cliquer sur le bouton Apply changes en haut à droite de la fenêtre

Une fois ces opérations réalisées, le SLI sera actif lors du prochain démarrage de votre jeu ! Ensuite en fonction de vos cartes graphiques le résultat sera plus ou moins bon, pourri ou peut-être excellent :-)  Si jamais cela a mis la misère dans votre jeu, pas de soucis car le software vous permet de remettre les paramètres par défaut selon NVIDIA juste en retournant sur le profil de RE7 dans NVIDIA Inspector et en cliquant sur le bouton symbolisé par le logo  vert NVIDIA qui fera une remise aux valeurs par défaut et hop plus de soucis et vous êtes de nouveau prêt pour rechercher une valeur qui conviendra mieux au jeu (enfin si vous en avez le courage LoL)

La barre de raccourcis de NVIDIA Inspector très pratique !

 Il faut savoir qu'à côté de ses côtés positifs pour la personne qui n'a pas peur de triturer ses options afin d'optimiser son jeu, il y a aussi des petits inconvénients du style vous avez trouvé des paramètres impeccables pour un jeu, un nouveau driver NVIDIA est disponible et vous l'installez (manière rapide ou complète) les profils personnalisés de NVIDIA Inspector sautent...  Heureusement le soft vous permet d'exporter un par un ou tous les profils personnalisé dans un fichier NIP que vous conservez quelque part.  Après l'installation d'un driver hop vous importez le ou les fichier NIP dont vous avez besoin et tout est en ordre.  Peut-être qu'il y a un moyen de les conserver lors du changement de driver mais j'avoue ne pas avoir trouvé pour le moment.

Pour clôturer cet article, voici les points positifs et négatifs du SLI de nos jours et mon petit bilan personnel (j'essaierai plus tard de faire un article si j'en ai le temps et le courage pour y mettre les profils testés avec mon matériel et qui fonctionnent bien).

Avantages:
-Gains de performances très visibles lorsqu'il est exploité correctement
-NVIDIA Inspector et sa pléthore de possibilités pour rendre compatible des jeux qui ne le sont pas
-ça a de la gueule dans le boîtier !
-Parfois un SLI de cartes moins coûteuses est plus performant qu'une seule carte plus puissante
-Le jour où le multi GPU sera enfin pris en compte dans DX 12, votre deuxième carte vous y donnera déjà accès
-Si le jeu vraiment pas compatible malgrè de multiples tentatives, la deuxième carte peut toujours s'occuper des effets PhysX et obtenir de meilleures performances sans SLI

Inconvénients:
-Le nerf de la guerre: le coût (carte mère compatible+deuxième carte graphique+bridge+alimentation plus forte) 
-L'expérimentation pour rendre compatible des jeux qui ne le sont pas qui mène à des plantages, des textures flashent tellement qu'il ne vaut mieux pas être épileptique, des perfs en baisse sur certains jeux ...
-Pas mal de développeurs laissent la technologie de côté, en tout cas assez souvent (et  parfois l'implémentent par après via des patches)
-Avoir un boîtier bien ventilé car le dégagement de chaleur augmente

Bilan:

J'ai envie de dire que j'ai deux bilans :-)  
D'un côté pour la personne qui a les moyens financiers de le faire et surtout la passion du PC Gaming, cela vaut le coup !  Ceci tout en gardant à l'esprit qu'il faudra bidouiller un peu (parfois beaucoup)  sur certains jeux pour en tirer un réel profit.  Quand ça passe le gain est vraiment là.
D'un autre côté pour les bourses malheureusement moins fournies, l'investissement pourra frustrer vu que pas mal de titres n'utilisent pas la technologie SLI (ou pas à la sortie du jeu et/ou driver) et qu'il faudra bidouiller pour y arriver quand cela sera possible.  
Cela dit, si vous avez une carte plus ancienne (GTX 6xx, 7xx ou 9xx compatible SLI ave le reste du matériel nécessaire à sa mise en place)  et que vous avez la possibilité de trouver la même en occasion pour pas cher c'est un bon moyen de donner un second souffle à votre PC pour pas très cher !  

En conclusion et objectivement, je trouve que le SLI avec de grosses cartes d'aujourd'hui (gtx 1080, 1080 ti, Titan X ou Xp, ...) reste trop coûteux avec le rapport [gain de puissance]/[prise en charge par les développeurs]/[prix du matériel].  Il reste selon moi réservé aux plus fortunés ou plus passionnés des joueurs qui vont accepter de mettre de l'argent supplémentaire dans leurs tours en gardant en tête que parfois ça passera, parfois pas.  Pour le joueur lambda, il est peut-être un peu trop compliqué à paramétrer si le jeu n'est pas compatible et surtout trop coûteux sauf si vous arrivez à trouver une jumelle de votre carte en occasion à bas prix.   Mais paradoxalement, même si je reste relativement mitigé, je ne regrette absolument pas mon SLI de GTX 1080 car il me donne actuellement dans pas mal des jeux auxquels je joue un gain non négligeable, j'adore bidouiller et comprendre comment cela fonctionne et je me dis que quand DX12 et/ou les développeurs auront enfin intégré le multi GPU promis il y a pas mal de temps, ce deuxième GPU sera également exploitable :-)

Me voilà une fois de plus arrivé à la fin d'un article, j'espère vous avoir éclairé ne fut-ce qu'un peu sur cette technologie, vous avoir convaincu ou dissuadé de passer au SLI car en définitif ce choix vous appartient et dépendra de vos besoins, de votre envie et votre passion :-)  Moi la passion l'a emporté au terme d'une épargne acharnée et je ne le regrette pas du tout vu mes besoins !  
Bon jeu et excellente journée à vous !

Koyu 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

  

Le SLI pour les nuls - 1ère partie

Bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Me voici de retour avec un article concernant une technologie qui m'intriguait depuis pas mal de temps et sur laquelle j'ai lu énormément de choses positives mais aussi pas mal de négatives.  Devant autant d'informations souvent contradictoires et étant très curieux de nature, j'ai décidé au terme d une épargne acharnée de passer à l'acte.  Et donc j'ai ajouté à côté de ma chère et tendre GTX 1080 MSI gaming X une petite soeur jumelle afin de voir de mes propres yeux ce qu'il en retournait.  Vous l'aurez compris (surtout en lisant le titre de l'article) je parle du SLI !  Je remercie au passage deux amis qui sont passés avant moi au SLI sur des GTX 10xx et qui m'ont donné de précieux conseils avant de dépenser pas mal d'argent (ils se reconnaîtront au passage s'ils lisent cet article) :-)  Avant de rentrer dans le vif du sujet, je préfère être franc, à mon goût le SLI ne vaut pas vraiment la peine si vous voulez jouer en 1080p, cela devient intéressant voir indispensable (en fonction de votre matériel) pour des résolutions plus élevées comme le WQHD 2560x1440p ou la 4k.  Cette remarque est surtout valable avec les cartes de dernière génération qui font tout tourner en ultra en mono-gpu FULL-HD (1920x1080p).

La 3DFX Voodoo 2  que j'avais à l'époque :-)

Moment nostalgique...

Commençont tout d'abord avec un peu d'historique allongé d'une pointe de nostalgie pour ma part.  Le SLI (ou Scalable Link Interface) est une technologie déposée par NVIDIA aux environs de 2004 qui consiste tout simplement à installer et lier plusieurs cartes graphiques (2 voir même 3 ou 4 cela dépend des cas et des cartes) et ce, afin de profiter de leurs puissances cumulées et d'en tirer profit dans les jeux.  Tout ceci pouvait paraître inédit à l'époque mais en y réfléchissant bien, cela avait commencé bien plus tôt dans les années 90 avec la technologie des cartes 3DFX (3DFX Interactive sera d'ailleurs racheté par NVIDIA quelques années plus tard).  Avec cette technologie, on pouvait déjà mettre dans nos tours une de ces fameuses cartes additionnelles afin d'améliorer le rendu des textures, les effets dans les jeux via des librairies de fonctions Glide derivées de l'OPENGL, améliorer la résolution, ... rendant nos chers jeux du moment plus fins, plus jolis et ce sans bouffer toutes les ressources de la carte graphique principale.  De mémoire, les cartes étaient liées par un cable type VGA externe derrière la tour (en tout cas pour les premières versions).  Que de souvenirs sur les premiers Quake, Need for Speed, Screamer (un super jeu de voiture pour l'époque),...

 

A gauche sans 3DFX, à droite avec 3DFX

Mais revenons dans le présent et à nos moutons !  Le SLI de nos jours, est-ce compliqué à monter et à paramétrer ?  À quoi faut-il faire attention ?  Quels sont les pré-requis ?  Le jeu en vaut-il la chandelle ?  Ce sont les questions auxquelles je vais essayer de répondre de la manière la plus simple possible et ce après plusieurs mois d'utilisation, d'expérimentations sur différents jeux compatibles avec cette technologie mais aussi avec d'autres qui ne le sont pas vraiment ou pas du tout.

Que faut-il  absolument pour un SLI  de deux cartes

- Il faut une carte mère compatible SLI car malheureusement toutes les cartes mères ne le sont pas.  En général les cartes mères "entrée de gamme" sont souvent compatibles Crossfire (l'équivalent du SLI mais chez AMD) mais pas avec le SLI.  Donc avant de se lancer dans un achat, bien vérifier que la carte mère est compatible.  

- Il faut bien évidemment 2 cartes graphiques NVIDIA compatibles SLI (attention par exemple les GTX 1060 ne le sont pas, les connectiques nécessaires n'étant pas présentes dessus) ET SURTOUT qui disposent du même type de GPU (Grahics Processing Unit - le processeur graphique de vore carte vidéo).  Qu'est-ce que cela veut dire exactement ?  Juste qu'il faut faire attention à avoir le même type de carte comme par exemple deux GTX 1080 avec des GPU GP104 ou 2 Titan x ou GTX 1080ti avec des GPU GP102.  Vous pouvez par contre prendre deux cartes de constructeurs différents et même avec des fréquences de fonctionnement différentes comme par exemple une GTX 1080 Founder Edition Asus et une GTX 1080 MSI Gaming X.  Cela fonctionnera mais il faut savoir que la fréquence de fonctionnement sera celle de la carte la plus faible.  L'idéal étant de prendre les mêmes cartes cela évite pas mal de petits soucis, c'est plus cohérent et puis plus joli aussi :-)  Donc là, attention, un SLI avec une GTX 1080 et une GTX 1080ti ou encore entre une 980ti et une GTX 1080 est impossible vu qu'elles ont des GPU différents !

- Un SLI bridge 2 way (2 way = pour 2 cartes) pour relier physiquement les deux cartes.  Là, si le SLI est récent, càd entre deux  GTX série 10xx, mieux vaut opter pour un SLI bridge HB qui va utiliser les 2 connectiques SLI de chaque carte, il y aura un gain de performance non négligeable.  Avec un SLI sur des séries plus anciennes (GTX 9xx) , un bridge simple suffira.  A ce niveau, attention qu'il y a une subtilité pour les fameux SLI bridge HB qui sont rigides, c'est le nombre de Slots entre les deux cartes graphiques.  Il existe des modèles 2 Slot, 3 Slot et 4 Slot.  Cela va correspondre au nombre de ports PCI qu'il y aura entre les 2 cartes graphiques.  Un schéma vaut mieux que des explications :

Pas évident de s'y retrouver mais ces schémas sont excellents !

Les SLI 2 Slot sont surtout préconisés sur des cartes du style Founder Edition ou Aero avec refroidissement type "Blower" (une petite turbine expulse l'air chaud de le carte graphique par l'arrière de celle-ci, là où se trouvent les connectiques hdmi, displayport,...).  En effet, coller deux cartes avec des refroidissements à base de ventilateurs ouverts comme les MSI Gaming X,   Armor Edition ou encore Asus Strix va empêcher celles-ci de s'alimenter correctement en air frais et donc provoquer des montées de températures plus importantes.  Là, une configuration 3 ou 4 slot est préférable.  Pour les fans de MSI, sachez qu il existe un très joli modèle de bridge hb avec le dragon en led rouge (+\- 50 eur) et que leurs modèles se déclinent en version S, M et L.  Le S correspond au 2 slot, le M au 3 slot et le L au 4 slot.

-Dernière chose à vérifier, la puissance de votre alimentation.  En effet une carte graphique consomme de l´énergie alors deux cartes évidemment consomment le double ou presque (oui je sais, je suis bon en math).  Cette énergie sera évidemment pompée sur votre alimentation qui devra alors assurer cette charge supplémentaire.  Pour info, une GTX 1080 MSI Gaming X est renseignée à 180w mais en utilisation dans les jeux cela peut monter facilement au-delà des 200w (surtout si vous aimez faire de l'overclocking).  À titre d'exemple, mon alimentation Corsair RM750x tient bien la route avec mon i7 6700 et un sli de GTX 1080 MSI Gaming X.

 

Mon SLI de GTX 1080 avec bridge HB M 4 de chez MSI 
J'ai profité du montage du SLI pour transférer tout le contenu de ma Corsair Spec Alpha dans le modèle Corsair Air 540 mieux ventilé ;-)

L'installation Hardware et logicielle

Pour la partie Hardware, c'est une opération assez simple car cela se fait comme l'installation d'une carte graphique normale ou une autre carte d'extension, sauf que vous la mettez dans un des ports PCI 3.0 16x libre en-dessous de celle-ci (sur les chipset z170 intel cela les fera fonctionner en x8 mais ce n'est pas un soucis et c'est normal).  Vous la raccordez à votre alimentation et finalement vous branchez sur le dessus des cartes le fameux bridge SLI (dans mon cas le superbe MSI HB 2 way M 4).  Une fois ceci réalisé vous aurez littéralement un pont reliant vos deux cartes comme sur la photo de ma tour ci-dessus. Tout ceci se fait très simplement et rapidement.  Niveau logiciel, rien de plus simple, lors du démarrage de votre PC votre windows 10 va détecter votre seconde carte et installer le driver adéquat ou plutôt  spécifier à votre drivers déjà installé qu'une deuxième carte est présente (il se peut que lors de cette étape votre écran passe au noir pour revenir à la normale plusieurs fois, pas d inquiétudes c est normal).  Après cette étape, vous pouvez vérifier dans le panneau de configuration NVIDIA si votre SLI est activé ou pas.  Normalement, en bas à droite de votre écran, cliquez sur la petite flèche vers le haut près de l'heure et avec un paramétrage normal vous devriez voir le logo NVIDIA qui correspond au panneau de configuration NVIDIA.  Si pas vous devriez le voir en allant dans le panneau de configuration de windows.

 

 Voici le panneau de configuration après la reconnaissance de votre SLI

Pour que votre SLI soit actif, il faut cocher l'option "Optimiser les performances 3D" et le tour est joué.  Si vous avez plusieurs écrans vous pourrez également cocher l'option "Étendre affichages avec Surround" afin de paufiner vos reglages.  Sur la droite vous avez une option très intéressante pour les jeux utilisant les effets PhysX car si le jeu n est pas compatible SLI vous pourrez utiliser la deuxième carte pour calculer ces effets, libérer des ressources sur la carte principale et donc améliorer les performances dans certains jeux, bref un bon point !  Vous voulez tester si votre SLI fonctionne correctement ?  Pas de soucis c'est prévu, allez simplement dans le menu "Paramètres 3D" et selectionner l'affichage de l'indicateur de SLI.  Cela fera afficher sur la gauche de votre écran en jeu une barre verte verticale qui se remplira en fonction de l´utilisation des deux cartes.  Simple comme bonjour :-).

Voici quelques jeux compatibles SLI avec lesquels vous verrez une plus value directement:

- The witcher 3
- The division
- Rise of the tomb raider
- Star wars Battlefront
- Battlefield 1
...

Voici un autre un endroit sur le site NVIDIA où il y a une liste un peu plus complète mais malheureusement pas exhaustive des jeux concernés :  

http://www.geforce.com/games-applications/technology/sli

Bravo, vous voici maintenant avec un SLI, installé et configuré avec les options par défaut ce qui n'est déjà pas mal pour commencer.  La deuxième partie de cet article qui paraîtra très prochainement rentrera plus dans le vif du sujet et sera plus orientée sur la configuration plus précise des jeux, des différentes possibilités offertes par cette technologie de nos jours, les avantages et inconvénients, des moyens de l'utiliser avec des jeux non compatibles par défaut,...

Jespère que cette lecture vous aura diverti et vous en aura un peu plus appris sur cette technologie.  Si vous avez des questions ou remarques, n'hésitez pas à les laisser en commentaire j'essaierai d'y répondre rapidement (attention je ne suis pas non plus un expert en la matière mais encore aujourd'hui je retourne les options dans tous les sens afin d'en apprendre plus et d'en tirer le maximum)

Portez-vous bien et à très bientôt !

Koyu

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

Bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Cela faisait un moment que je n'avais plus fait d'article alors me revoici avec deux petites vidéos délires faites sur Ghost Recon Wildalands version PC en Ultra.  

On commence par un petit fail dont j'ai le secret :-)

 Et un petit Best-Of sympathique de nos péripéties, le tout sur PC en ULTRA :-)

Bonne journée à vous et à bientôt j'espère !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

 Bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Une fois de plus, le Koyu est repassé en mode pilote jardinier pour vous donner ses impressions sur un jeu qu'il attendait quand même pas mal : Forza Horizon 3.

Etant devenu un fan de la série Forza depuis le premier opus, que ce soit pour la série des "Motorsport" ou "Horizon"  (même si j'ai vachement moins pratiqué les deux premiers Horizon), je dois dire sans jeu de mot que je l'attendais au tournant !  Surtout que cette fois j'allais y jouer sur un PC assez correct pour le pousser à fond dans tous les sens du termes :-)  Pour cela j'ai une fois de plus affûté la lame des pare-chocs avants de mes Honda chéries afin de vous garantir des décors bien entretenus et tondus au millimètre près.  Mais bon j'avoue avoir fait de petites infidélités à ma marque favorite en prenant souvent des Nissan Skyline GTR que j'adore également et qui arrache le bitume !

 Petit dérapage contrôlé (en tout cas avant la photo) vu de l'avant !

Les trucs qui fâchent...

Alors que dire de ce Forza en version PC ?  Commençons d'abord par les trucs qui fâchent comme par exemple son prix.  Pour rappel il vaut la modique somme de 69.99 eur en dématérialisé pour l'édition normale, 89.99 eur en version Deluxe et 99.99 eur en version Ultimate (qui est la version que j'avais précommandée).  Ceci peut paraître correct ou compris pour quelqu'un qui joue sur Xbox One et PC car cette version pourra être jouée sur les deux supports sans supplément avec une synchronisation automatique de votre sauvegarde (Xbox Play Anywhere).  ==> Attention ceci n'est pas valable pour la version boîte Xbox One.  Par contre, pour un joueur PC qui n'a pas de Xbox One, il faudra être motivé car 70 eur pour un jeu PC c'est cher, très cher,... trop cher...  

 

Le même dérapage vu de l'arrière, vive le mode photo !

Ensuite, comme beaucoup (trop) de jeux actuellement, les soucis techniques au lancement sont malheureuseuement bel et bien présents.  Certains paraissent tellement énormes qu' on se demande si le jeu a été testé correctement avant son lancement.  Un premier exemple, le jeu sort officiellement le 23 septembre pour les propriétaires de l'édition Ultimate, je le lance et là, les avantages de l'édition Ultimate ne fonctionnent pas (DLC voitures, mode VIP qui double les récompenses de passage de niveau,...).  Bref j'avais une version normale mais à 100 eur.  Après moultes contacts avec MS et son help-desk que je n´évaluerai pas ici car ma maman m'a toujours interdit de dire des grossièretés 😁 une solution assez épique a été trouvée.  Sachez qu'il  a quand même vraiment fallu s'armer de patience pour tomber sur un bon interlocuteur qui a essayé de me donner des solutions techniques réelles et non pas des choses aberrantes qui ne servent à rien.  Au bout du quatrième contact, un de ceux-ci m'annonce la solution ultime que MS impose : "On doit vous rembourser le jeu, vous le rachetez, re-téléchargez et cela va fonctionner"... Bref, ils lancent la procédure de remboursement, je le désinstalle, le rachète une seconde fois et là miracle, ça fonctionne !  Un problème d'attribution de licence qu'ils disaient...  Apparemment j'aurais même pu laisser le jeu installé cela m'aurait évité de relancer un téléchargement de près de 49 Go.  Cela dit, le remboursement a été très rapide, rien à dire là-dessus.  Le plus marrant c'est que le lendemain, le soucis en question était réglé pour tout le monde sans devoir passer par les cases remboursement et rachat LoL 

 Cette Lamborghini fait vraiment des étincelles

Deuxième soucis gênant, l'optimisation du titre.  En effet même sur des PC boostés à coup de processeur i7 et GTX 1080 ou Titan, le jeu souffrait d'un framerate très variable, assez bas et surtout de microfreeze très gênants.  Là, pour les possesseurs de CPU i7 décocher le "Core 0" dans l'option affinité du process de Forza via le gestionnaire de tâches pouvait résoudre le soucis.  Après pour ma part les soucis étaient réglés ou pas gênants du tout mais j'ai lu que pas mal de personnes n'arrivaient pas à lancer le jeu ou souffraient de retour bureau.  Par chance je n'en faisais pas partie.

Les choses qui rendent le jeu incontournable

Maintenant,  passé ces quelques défauts, le jeu est-il à la hauteur de sa réputation ?  Eh bien c'est avec un 'OUI' énergique que je réponds à cette question.  Je trouve le jeu en Ultra très très beau, fin, détaillé avec de petits effets sympas (lumière, projections, reflets,...).  Le choix de l'Australie comme terrain de jeu est un excellent choix car cela apporte de la diversité et va vous emmener dans des endroits urbains, verdoyants, désertiques et même dans la jungle !  La jouabilité est vraiment très bonne, les voitures réagissent au doigt et à l'oeil et on sent bien les différences de conduite entre les différents types de véhicules.  On se situe comme toujours dans les "Horizon" entre l'arcade et la simulation (en étant plus du côté arcade) et cela fonctionne bien avec en outre la possibilité d'ajouter ou retirer des aides à la conduite.  Petit hic à mon goût, j ai une manette One normale et  j ai un peu galéré pour paramétrer la manette, j'ai trouvé que celle-ci manquait de boutons. Je précise que je joue en vitesse manuelle et avec les commandes du système Anna qui occupe déjà 4 boutons (=genre de GPS intelligent qui permet de sélectionner des trajets automatiquement sans passer par la carte), il n'en reste plus beaucoup pour le reste LoL  mais j'y suis arrivé en sacrifiant les mouvements de caméra gauche-droite.  A ce sujet, j'ai adoré la conduite des buggies qui sont hyper fun à piloter en pleine cambrousse (même si j'y allais aussi en Ferrari) !  

 

 La Skyline avec quelques une de mes créations

Comme dans tous les Forza vous pourrez booster votre voiture ainsi que la régler très finement pour en faire une bête de course dévorant les chronos.  Si vous ne voulez pas vous embêter avec ces réglages, vous pourrez toujours en télécharger parmi ceux disponibles dans la communauté.  Autre point fort (en tout cas pour moi) on peut récupérer les peintures et decalcos créés dans Forza Horizon 2, Forza Motorsport 5 et 6, excellent !  Cela m'a permis de récupérer un ou deux logos créés qui m'avaient pris pas mal de temps et là aussi vous pourrez en récupérer parmi les créations de la communauté.  Niveau contenu, je dois dire qu'il y a vraiment de quoi faire, entre les festivals à ouvrir et faire évoluer en faisant différents types d'épreuves pour gagner des fans (course, drift, zone de vitesse, flash,...), épreuves que vous pourrez personnaliser afin de créer des défis, les fameuses granges à découvrir, panneaux xp à découvrir,... sans compter le mode coop en ligne et multijoueurs.  Bref des heures et des heures de jeu en perspective !  A noter également que la salle de vente a fait son grand retour vous permettant ainsi de vendre certains de vos véhicules aux enchères ou d'en acheter, c'est très fun :-).  Il y a aussi une possibilité de faire un chrono sur une épreuve et de devenir un rival pour un de vos amis, à ce moment là, cela tourne à l'affrontement, qui va faire le meilleur chrono ?  C'est génial car cela vous pousse à dépasser vos limites et parfois gagner de nombreuses secondes là où vous ne l'imaginiez pas !  Vous le battez, hop il reçoit un message pour lui annoncer et c'est repartit comme en 40 !

 

La customisation des voitures est excellente !

Bref malgré quelques défauts assez étranges pour un jeu triple A au lancement, celui-ci arrive quand même à tirer son épingle du jeu avec une très bonne jouabilité, de beaux graphismes et un énorme contenu (près de 350 voitures et des tonnes d'épreuves), de la diversité, certaines courses assez originales que je vous laisse découvrir, un joli cadre au pays des kangourous,  des possibilités de personnalisation, des modes multi comme le mode infecté qui est marrant... Pour les fans de jeux de voiture plutôt typé arcade c'est tout simplement un incontournable, un très bon jeu à côté duquel il serait dommage de passer ... enfin si l'on est prêt à débourser 70 eur car je le répète, sur PC ce prix est juste énorme...

Allez une petite vidéo pas très longue de deux figures non imposées LoL

 

Sur ce j'espère que cet article vous aura plus et vous dit à très bientôt !

Koyu en mode Cars

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

[Update concernant le patch 1.01 et mes impressions définitives se trouvent en fin d'article]

Bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Aujourd'hui j'ai décidé de vous donner mes toutes premières impressions à chaud sur ce jeu, en sachant que j'en attendais beaucoup car j'ai adoré le 2 !  Je ne vais évidemment pas parler du scénario afin de ne pas faire de spoil et surtout parce que je suis loin d'avoir tout fait, donc pas de soucis pour ceux qui veulent le découvrir pleinement.  Comme je n'ai pas encore beaucoup d'heures dessus, celles-ci seront assez brèves (enfin je vais essayer LoL) et je reviendrai avec un autre article plus complet ou une modification de cet article une fois le jeu terminé.  Je précise que je me base sur la version PC et ce avec toutes les options poussées à fond.

Que vaut-il techniquement ?  La jouabilité est-elle bonne ? Lincoln Clay est-il le digne successeur de Vito Scaletta ?  Don Koyuleone va essayer de vous éclairer :-)

Un joli couché de soleil sur New Bordeau

Alors premier point technique qui a retourné la toile: son framerate.  A l'heure où j'écris ces lignes, le jeu est toujours bloqué à 30 FPS comme sur les consoles de salon.  Même pour moi qui pense que 30 FPS sont suffisants pour jouer à ce genre de jeu (mais je reconnais que 60 FPS est vachement plus confortable en tout cas avec ma perception) je trouve cela un peu  incompréhensible sur PC en 2016.  On ne va pas rentrer dans le débat "Et alors c'est bien assez" ou encore "C'est injouable et inacceptable" car chacun a son seuil de tolérance et de perception ;-) Sachez qu´à mon niveau, même si je trouve ça dommage, cela n'empêche nullement de jouer au jeu.  Le 30 FPS est constant sur ma machine et ce, avec l'option NVIDIA DSR activée pour jouer en résolution 2560x1440 sur mon écran 1080p.  Je ne suis pas un gros utilisateur de cette option mais je dois dire que pour ce jeu, encore une fois dans l'état actuel, je pense que c'est beaucoup mieux.  Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on arrive sur un deuxième problème: ses graphismes.  Si vous laissez le jeu en 1920x1080, il parait assez flou, on dirait du 720p ou 900p extrapolé.  Techniquement je ne sais pas exactement ce que c'est, mais ce qui est sûr ce n'est pas du 1080p natif ou il est mal fichu.  Ça fait vraiment bizarre surtout si vous jouez souvent à des jeux poussés à fond.  

 

Sacré Lincoln, toujours prêt à aider son prochain

Il faut tout de même savoir que par rapport à ces deux soucis un peu étrange pour un jeu comme Mafia 3, 2K a déjà un patch qui est en test et devrait arriver ce soir ou demain.  Celui-ci devrait mettre le framerate en ordre, autoriser le 60 FPS et même le débloquer pour les personnes possédant un bon matos et un écran 144 Hz par exemple.  Pour le problème des graphismes pas très nets, on parle là d'un pack de textures "HD" qui ferait son apparition mais je n'ai pas encore vu de délai le concernant.  Encore une fois, même si c'est un peu dérangeant pour beaucoup, ces deux soucis n'empêchent pas de jouer au jeu dans des conditions correctes (mais pas exceptionnelles).  Comme dans tous les jeux à "monde ouvert" aussi appelé "GTA Like", il contient son lot de bugs comme l'éclairage qui déconne un peu par moment, un peu de clipping  (certains éléments apparaissent assez tard) ou encore d'autres plus drôles comme par exemple un personnage que vous tuez à la sortie d'un ascenceur et puis quand les portes se referment il est, en plus d'être mort, coincé et fusionne avec la porte en gesticulant comme un dingue LoL.  Un autre qui m'a un peu étonné mais je ne sais pas si c'était voulu ou si c'est un bug, en démarrant une mission, je devais monter dans une voiture et celle-ci ne voulait pas démarrer comme si sa batterie était morte, j'ai dû alors en voler une LoL 

 Ambiance carnavalesque et feu d'artifices !

Après avoir parlé des soucis que j'ai pu remarquer (il y en a sûrement d'autres que je n'ai pas encore vu), je vais quand même dire quelques mots sur ce qui m'a plu :-).  Tout d'abord le personnage que l'on incarne a pas mal de carisme (à mon goût en tout cas) et on s'attache à celui-ci au fil de l'aventure.  Ils ont selon moi réussi (et ce n'était pas simple) à trouver un digne successeur à notre bon Vito Scaletta !  La jouabilité quant à elle, n'est pas mauvaise du tout même si elle reste perfectible notamment pour les changements d´endroit de couverture pendant les phases de shoot mais rien de grave.  Les bagarres à mains nues même si ça se limite a appuyer sur un bouton voir un deuxième par moment sont assez jouissives, simples et sont assez bien orchestrées.  Les phases de gun fight sont assez dynamiques et sympas.  Vous pourrez à ce sujet activer et paramétrer une aide à la visée ou choisir de ne pas la mettre.  Une autre chose qui m'a beaucoup plu jusqu'à présent: la méthode utilisée pour la narration.  En effet, dans le début du jeu en tout cas, il y a un subtil mélange de scènes façon reportage, interviews, dialogues, des flashbacks,... et tout ceci mis ensemble avec les phases de gameplay est très bien foutu et original.  Pour terminer je dirais que la bande son est vraiment excellente avec ses chansons d'époque (James Brown, Marvin Gaye, Roy Orbinson,  Aretha Franklin, The animals,... ) !

Bref que dire pour faire un premier bilan sur ce jeu... Il n'est vraiment pas parfait, ce n'est pas une tuerie non plus, il a des soucis techniques qui peuvent beaucoup gêner pas mal de joueurs mais pourtant même dans cet état je passe un bon moment dessus :-) J'espère toutefois que 2K le suivra et le corrigera comme il se doit.  Sinon je le conseille actuellement uniquement aux grands fans du genre ou de la série, si ce n'est pas le cas, passez votre chemin ou attendez un bon prix pour vous le procurer ;-). Sur ce j'y retourne, je dois semer la pagaille à New Bordeau !

[Mise à jour après patch 1.01]

Comme promis 2K nous a bien délivré son patch 1.01 dans les temps donc merci messieurs !  Celui-ci débloque comme promis les FPS afin de pouvoir jouer en 60 FPS si la synchro verticale est activée et plus si vous la désactivez (mais pour cela il faudra que vous sélectionniez la valeur "Illimité" dans les options d'affichage).  Ce patch améliore également le remapping du clavier pour les aficionados du combo clavier/souris dont je fait partie mais pas pour ce genre de jeu que je préfère jouer à la manette donc je n'ai pas testé cette amélioration actuellement.

Ce patch est-il vraiment efficace ?  Eh bien oui !  Le jeu tourne bien en 60 FPS et plus si votre config le permet et que votre écran le supporte sinon risque de de déchirements de l'image ;-)  Sur mon i7 6700 en mode turbo 4.0 Ghz accompagné d'une GTX 1080 utilisée avec son overclock d'usine et les FPS débloqués, ceux-ci varient à première vue entre 50 FPS et 95 FPS avec toutes les options à fond et en DSR 2560x1440.  À noter que l'enregistrement en temps réel de NVIDIA Shadowplay fonctionnait en arrière plan.  Cela montre une chose, il y a parfois des chutes de FPS mais cela me semble normal dans un jeu à monde ouvert qui est plus gourmand qu'un jeu orienté couloir.  Bref, il faudrait peut-être encore de l'optimisation pour que ça soit encore mieux surtout que les textures en 1920x1080 sont toujours aussi floues mais il est vrai que le patch ne les pointaient pas.  Cela dit, ils travaillent encore sur un prochain patch qui ajoutera entre autres la possibilité de changer de vêtements, customiser les véhicules ou encore faire des courses de rue.  

Donc il y a encore du boulot, même si le résultat est correct sans plus surtout si on le compare à l'étalon du genre : GTA 5.

[Impressions définitives]

Comme j'ai décidé de profiter pleinement du jeu, j'ai préféré venir mettre maintenant ce qui seront mes dernières impressions sur celui-ci afin de ne pas rester trop longtemps calé sur cette article et surtout qu'il soit complet.  Et ce, même si je ne l'ai toujours pas fini à 100%, j'en suis à plus ou moins à 18h-20h de jeu actuellement :-)  Ne vous basez cependant pas sur ce temps de jeu pour estimer sa durée de vie, car comme dans tous les jeux que j'apprécie, je prends mon temps, je fouille partout pour trouver tous les objets à collectionner, je fais un maximum de quêtes annexes (si ce n'est pas l'intégralité de celles-ci) et parfois je me balade simplement en profitant de la radio LoL.  Bref, cela représente beaucoup de temps avant d'atteindre la fin et je voulais vraiment clôturer cet article avant de passer au suivant.  

Pleine lune, Lincoln is in da place, ça va ch... à New Bordeaux

Alors, après avoir avancé pas mal dans le scénario et effectué un bon nombre de quêtes principales et annexes, je dois dire que mes impressions restent plutôt positives contrairement à tous les test que j'ai pu lire jusqu'à présent et mais que je respecte totalement.  Je suis le premier à le dire et à le prôner, tous les goûts sont dans la nature et c'est toujours très subjectif, ceci n´est donc que mon avis :-)  Oui, il ne faut pas se voiler la face, il est très répétitif. Dans les missions on fait souvent les mêmes choses pour arriver à ses fins et ce, de manière discrète ou en fonçant dans le tas comme un chien enragé.  Car oui vous pourrez vous la jouer Solid Snake en faisant profil bas et en éliminant discrètement vos ennemis (sans pouvoir faire la caisse en carton qui marche toute seule LoL) ou alors vous la jouer John Rambo en tirant dans tous les sens et pourquoi pas crier "BEUARRRR mon Colonel !", c'est vous qui voyez.  Personnellement, je commence généralement en mode furtif tel un guépard à la recherche de sa proie et puis ça part en sucette et ça tourne à l'éléphant dans un magasin de porcelaine LoL  Petite chose sympa, surtout pour les plus jeunes ou les personnes n'aimant pas les scènes plutôt violentes (ce qui n'est pas plus mal), dans les options vous pourrez choisir de faire vos éliminations de manière létale ou non létale.  Dans le premier cas, votre personnage va carrément y aller au couteau de chasse et là, comme disait Drago dans Rocky IV : "Une boucherie".  Petite précision, l'I.A. des ennemis est souvent proche de celui de l'huître creuse du Japon ce qui rend parfois certaines missions faciles, mais on se marre bien à les faire tourner en bourrique à coup de sifflet avant de s'en débarrasser.

 Les véhicules sont assez jolis, diversifiés et maniables !!!

Un truc que j'ai vraiment adoré dans le scénario, c'est le côté très mafieux qui resort bien, avec ses histoires d'honneur, de pouvoir, de trahison, de vengeance,...  (quoi de plus normal me direz vous pour un jeu qui s'appelle Mafia), ceci, sûrement grâce à sa méthode de narration  qui comme je l'ai dit plus haut est vraiment intéressante. J'ai aussi beaucoup aimé le fait qu'ils ont intégré un lien avec l'épisode précédent.  Quand j'ai vu ce lien, je me suis dit "yessssss ça c'est excellent !" Mais je n'en dirai pas plus.  Ça sera peut-être futile pour vous mais pour moi ça a été un moment sympa qui m'a rappelé pleins de bons souvenirs :-).  Au niveau des missions c'est assez classique entre les assassinats, aider telle personne, chercher une cargaison et l'emmener à un endroit spécifique, détruire des équipements ennemis,... tout ça pour prendre du pouvoir à la mafia italienne et ensuite ... non je ne le dirai pas LoL. Bizarrement ce côté répétitif ne m'a pas dérangé plus que ça, je varie moi même les plaisirs en faisant des missions principales pour revenir ensuite sur des quêtes annexes, chercher un ou deux éléments à collectionner avant de repartir sur l'histoire principale et je ne m'ennuie pas du tout.  Le monde dans lequel on évolue est assez grand mais pas trop non plus, je dirais qu'il a une taille correcte.  Les rues de New Bordeaux quant à elles, manquent un peu de vie par rapport à GTA mais il y a de petits plus sympathiques comme lorsque vous ferez une mauvaise action (vol de voiture par exemple), un témoin pourra appeler la police pour vous dénoncer.  Une bonne idée je trouve, car c'est marrant de chasser un témoin qui essaie de trouver un téléphone afin de le mettre KO et être tranquille.

Donc vous l'aurez compris, Mafia 3 répond sans soucis à mes attentes surtout que je ne l'ai pas payé très cher grâce à une promo trouvée sur le net.  D'un autre côté, il ne les a pas dépassées non plus avec son coté classique, le manque de nouveautés par rapport au 2 et les quelques soucis techniques qui seront je suppose corrigés prochainement.  Je trouve en outre que la conduite des voitures est vraiment très agréable, ce qui, dans ce genre de jeu est assez rare pour être souligné et pourtant cela est si important vu le temps que l'on passe à conduire.  À un bon prix il vaut le détour :-)

Voilà , j'arrive enfin au bout de cet article en espérant qu'il vous aura plu ou aidé à faire un choix si vous hésitiez ou hésitez toujours ;-).  Si vous avez des questions ou remarques, n'hésitez pas à les mettre en commentaire, j'essaierai d'y répondre ;-) 

Bon jeu à toutes et à tous et à très bientôt !

 Don Koyuleone

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

Mode Cerveauuuuuuu [ON] !

Bien le bonjour chers lecteurs et lectrices, geeks et geekettes, gamers et gameuses !

Après quelques petits soucis m'ayant empêchés d'écrire, je suis enfin de retour pour vous faire un petit article sur un de mes jeux favoris.  En effet, je travaillais (quand j'en avais la force) sur l'article relatif aux jeux vidéo de ses débuts jusqu'à maintenant, mais la sortie d'un de mes jeux cultes a changé la donne :-)  Le graal des jeux barrés, très kitch et caricatural, hyper fun, bourré de zombies, de clichés, de psychopathes en tout genre (tous plus tordus les uns que les autres), oui c'est bien lui, il est de nouveau de retour et ça va trancher : DEAD RISING !  Et autant le dire de suite, je suis un très très grand fan de ce jeu ainsi que de ses suites, mais vous vous en rendrez compte en lisant cet article.

Sorti le 7 septembre 2006 en Europe en tant qu'exclusivité sur la xbox 360 (et un mois plus tôt aux USA), ce jeu était un des meilleurs titres de la console et à mes yeux, il l'est encore aujourd'hui.  C'était un de ces rares jeux qui vous donnait envie d'acheter la console, une vraie "Killer app" !  Il a d'ailleurs rencontré un certain succès pour ne pas dire un succés certain.  En effet, trois mois à peine après sa sortie, un peu plus d'un million d'exemplaires avaient déjà été vendus, du grand Capcom !

 Cet opus marque le retour de personnages attachants et d'autres moins LoL

Parlons tout de suite de la qualité du "remaster" surtout pour ceux qui ont bien connus le jeu original.  Là, autant le dire de suite, ne vous attendez pas à un travail de fou avec des modélisations et textures remaniées très fortement pour exploiter la puissance de nos PC (ou consoles de la dernière génération).  Il s'agit à peu de chose près de la version Xbox 360 en plus fine car en 1080p, 60 FPS (normal vu les config's de maintenant) et quelques textures remaniées.  Le jeu reste cependant très propre, fin et pas trop désagréable à l'oeil pour un jeu qui je le rappelle a 10 ans.  Certains jeux plus récents sont mêmes moches à côté.  Sur la version PC (qui est la version sur laquelle je rejoue) on va retrouver toute une série d'options graphiques habituelles d'antialiasing, de filtrage de textures, ... qui vont ma foi faire le job et vous permettre d´adapter le jeu à votre config avec de fortes chances de le pousser en Ultra.  Mais l'essentiel du jeu ne réside pas dans ses graphismes (même si encore une fois ils sont très très corrects et ne piquent pas du tout aux yeux).  En effet, tout le plaisir réside dans son côté décallé, dans tout ce qu il reprend des bons vieux films de zombies dont celui de George Romero sorti en 1978 "Zombie" ("Dawn of the dead" dans son titre original qui a d'ailleur fait l'objet d'un remake pas mauvais du tout), des personnages présents, amis comme ennemis, l'environnement, son scénario de série Z,... bref un jeu exceptionnel !

 Là, c'est officiel, Frank est de retour à Willamette et ça va ch... dans le ventilo !

Pour ceux qui n'auraient pas connu le jeu, voici un petit résumé de son histoire, sans "spoil" évidemment, juste de la mise en place.  Dans ce jeu, vous allez incarner un journaliste photographe du nom de Frank West (Franky pour les intimes) qui encore à ce jour est le seul personnage vraiment emblématique de la série.  Celui-ci, ayant appris que d'étranges phénomènes se produisaient dans la petite ville de Willamette située dans le Colorado, a décidé de s'y rendre armé de son appareil photo pour y faire le scoop de sa vie.  Dès votre arrivée en hélicoptère (où vous allez apprendre à utiliser votre appareil photo), vous vous rendrez vite compte qu'effectivement quelque chose ne tourne pas rond puisque l'armée a placé toute la ville en quarantaine et les habitants sont un peu ... bizarres.  Vous demanderez alors à votre pilote de vous déposer sur le lieu où se déroulera votre histoire: un centre commercial qui sera, vous pouvez me croire, un super terrain de jeu rempli de boutiques en tout genre.  Une fois déposé sur le toit, votre pilote vous garantira qu'il reviendra dans 72 heures et votre périple démarrera.  Vous y ferez la rencontre de différents personnages comme le ténébreux Carlito (el Mexicano LoL) ainsi que d'autres personnages hauts en couleurs comme une petite vieille que l'on aura vite envie de t... heu de protéger,  des agents spéciaux et autres survivants réfugiés dans ces lieux.  

 

La madame avait besoin d'un coup de main, alors vous me connaissez je n'ai pas résisté

Attention, ces 72 heures sont importantes car vous n'aurez pas une minutes de plus !  En effet, le jeu va, par le biais de cette échéance, induire un petit stress en vous forçant à remplir vos objectifs  sans trop trainer.  Au niveau de ces tâches, il y aura celles liées à l'histoire qui vous permettront de découvrir la vérité sur ces terribles évènements et d'autres tâches annexes qui auront pour but  surtout de vous faire gagner des points PP.  Vous pourrez également prendre des photos de plusieurs types (sexy, brutales, dramatiques,...) afin d´engranger d'autres PP biens utiles.   Ceux-ci seront en fait vos points d'expériences et feront évoluer les capacités de ce bon vieux Frank (niveau de vie, agilité, capacité d'inventaire,...), mais c'est le jeu qui va choisir quelle partie va évoluer à chaque niveau passé. Cette évolution de personnage est assez importante car au début de votre aventure, votre héros sera assez fragile, pourra porter très peu d'objets et armes,... et donc votre travail sera plus hardu.  Par contre, et c'est ce que j'adore dans ce jeu, votre marge de progression est grande (50 niveaux à gravir) et vous prendrez du plaisir à le faire évoluer afin de pouvoir vous balader plus tranquillement dans ces lieux et vraiment vous amuser sans trop craindre de vite mourir.  

 N'ayez pas peur de vous salir les mains, des douches sont disponibles !

Vous pourrez trouver de nouvelles armes en fouillant certains magasins (épée, hache, haltères, stick de rouge à lèvre géant, guitare, bras de zombie, fusil,...), vous pourrez également changer de vêtements dans d'autres boutiques (ce qui mène parfois à des fous rire garantis),...  concocter des mélanges de jus, de lait,... afin d'obtenir des bonus de vitesse et autres joyeusetés.  Bref il y a de quoi faire.  Cependant attention, il faut savoir qu'en cas de mort c'est game over et vous aurez le choix de recommencer au début mais en conservant le niveau que vous aviez lors de votre mort ou choisir de charger votre dernière sauvegarde et réessayer votre mission.  Tant que l'on est dans les sauvegardes, elles ne sont pas automatiques, vous devrez pour enregistrer votre progression, aller dans la salle de repos vous allonger sur une banquette ou encore aller dans des toilettes pour le faire :-)

 Certains zombies sont très câlins !

Ce qui est bien aussi, en tout cas à mon goût, c'est que si vous prenez trop de temps pour faire une mission ou que vous échouez purement et simplement, toute une partie du scénario sera perdue à tout jamais et donc vous ne connaitrez pas la vraie fin du jeu, mais vous en connaitrez une des autres disponibles.  Cela-dit, même si vous échouez lors de votre première partie, n'abandonnez pas, profitez-en pour faire des tâches annexes comme sauver des survivants, amusez-vous à buter du zombie, à découvrir les lieux, tuer des psychopathes, ... car cela fera évoluer votre personnage et il sera plus fort pour la partie suivante. Cela vous rendra la vie plus facile et vous vous permettrez quelques largesses pour bien faire souffrir ces satanés zombies.  A la fin des 72 heures vous aurez alors droit à une des fins disponibles en fonction de ce que vous aurez réussi (ou peut-être autre chose ??? Qui sait ??? Je vous laisse découvrir par vous même).  En tout cas, en jouant vous n'aurez pas perdu votre temps :-)

 

D'autres zombies sont moins affectueux alors il faut utiliser la manière forte

Que dire de plus ?  Ce jeu est un vrai défouloir,  très fun, avec une durée de vie assez importante vu sa rejouabilité si l'on veut atteindre le niveau 50, un scénario de nanard "zombiesque" mais prenant car on a envie de savoir le fin fond de l'histoire :-)  En outre, en cherchant un peu, on peut le trouver à 15.99 eur voir 16.99 au lieu des 19.99 de base donc pas cher pour le découvrir ou le re-découvrir afin de le dévorer.  Si vous avez aimé le 2 et/ou le 3, vous ne pourrez qu'aimer celui-ci même si la jouabilité est un peu plus rigide que sur les épisodes suivants.  Au début cette manière de jouer d'un autre âge peut rebuter un peu mais après quelques heures de jeu, on dirige ce bon vieux Frank au doigt et à l'oeil, les zombies, psychopathes et autre débiles dangereux n'ont qu'à bien se tenir.  N'oubliez pas non plus d'escorter dans la salle de repos  les survivants que vous croiserez afin de gagner une somme non négligeable de PP à chaque fois.  Attention, ceux-ci sont parfois très "neuneu" et moins débrouillards que dans le 2 et le 3 même si vous les armez.  Il faudra donc plus souvent rester près d'eux voir les prendre par la main ou même les porter sur votre dos pour ne pas les perdre.  Passé ces petits defauts, le jeu est fantastique et mon dieu que c'est bon de pouvoir y rejouer après autant d'années :-)

En raccompagnant des survivants à la salle de contrôle vous gagnerez beaucoup de PP!

Enfin, pour terminer cet article je dirais que ça serait un crime de ne pas se laisser tenter par ce jeu qui en a influencé pas mal derrière lui.  Malgrès ses 10 ans il est très correct (voir les screenshots pris en Steam directement dans cet article) et surtout hyper fun.  Petit conseil, prenez le temps de faire évoluer votre personnage en vous amusant à faire toutes sortes de bétises et ensuite tentez la vraie fin ;-) Les psychopathes présents dans l'histoire sont vraiment excellents et les tuer rapporte pas mal de PP donc pourquoi s'en priver :-)  Aux amateurs de jeux de zombies qui ne l'ont pas fait sur la 360 je dis foncez c'est une vraie bombe à faire au moins une fois dans sa vie de joueur :-)  A ceux qui l'ont déjà fait et qui voudrait le refaire, foncez également il n'a pas pris une ride :-) Moi j'y retourne car j'ai encore pas mal de chose à faire, Willamette a besoin de Frank Koyu West !

J'espère que cette lecture vous aura plus et une fois de plus n'hésitez pas à me laisser votre avis ou critiques, tout est bon à prendre :-)

A très bientôt !

Koyu en mode Zombie

Voir aussi

Jeux : 
Dead Rising
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
PC (Jeu vidéo)

Bonjour chers lecteurs et lectrices, Geeks et Geekettes, Gamer et Gameuses !

Aujourd'hui j'ai décidé de vous donner mes premières impressions sur un jeu (en version PC) que je n'attendais pas du tout: F 1  2 0 1 6.  En effet, j'ai décroché de la Formule 1 il y a déjà quelques années car je trouvais qu'avec les nouvelles réglementations cela devenait trop aseptisé.  Elle me parait si loin l'époque d'Ayrton Senna, Alain Prost, ... j'allais ajouter Niki Lauda mais là, c'est vachement plus ancien même pour moi (je vous conseille, si vous ne l'avez pas vu, de regarder le film "Rush" pour vous donner une idée de la F1 à cette époque).  Ici, un copain m'a dit le plus grand bien de ce jeu, alors j'ai voulu voir ce qu'il en retournait exactement et vous allez voir, ça vallait le détour. Alors accrochez-vous car Koyu Räikkonen va presser le Button (jeu de mot, Ramouchooooo) !

 La meute est lachée à Singapore !

Tout d'abord, au niveau des graphismes, je trouve le jeu très propre. Certes, ce n'est pas le plus beau jeu de l'année, mais il est très joli quand même et très fluide sur ma config (tous les paramètres en 'ultra').  Les circuits et les voitures sont vraiment très fidèles à la réalité et bien modélisés (surtout le circuit de Singapore qui est magnifique avec ses effets de lumières).  Au niveau des pilotes et autres intervenants (ingénieur, personnages au ravitaillement, ...), là, c'est une autre histoire... La modélisation de ces personnages paraît un peu datée à mon goût, les textures de ceux-ci sont 'bof' et la synchronisation labiale de la version française est vraiment ... comment dire ... dégueulasse.  Mais bon, heureusement c'est un jeu de course automobile donc ce n'est pas le plus important.  Au niveau de la jouabilité, j'ai la chance de posséder un bon volant ainsi qu'une manette Xbox One, donc toutes les conditions étaient parfaites pour le petit test !

Lumières et effets de reflets magnifiques !

Parlons en premier de la jouabilité à la manette.  Je dois dire que c'est très précis et assez agréable pour les habitués du genre.  A mon goût, si je devais trouver quand même un petit bémol, je dirais que je trouve les sticks de la manette très (voir trop) sensibles mais rien de bien grave.  Avec un peu de pratique, on s'y fait vite et ça devient vraiment excellent.  Je pense qu'avec une manette Elite cela doit être encore mieux mais à 150 eur la manette, je n'ai pas (encore) franchi le cap.  Parlons maintenant de la jouabilité au volant !  Là, cela prend une autre tournure, l'immersion est totale, la jouabilité prend tout de suite une autre dimension et c'est un vrai régal à tout point de vue !  Point négatif, les bons volants sont chers, très chers, ... trop chers ... mais j'ai pu me prendre après quelques mois d'économies (et un bon coup de folie) un bon Thrustmaster T300 Ferrari GTE (en fait c'est le T300 RS mais avec le volant de la Ferrari 458 Challenge).  Un excellent volant compatible PS3, PS4 et PC, certes en dessous du très connu T500 ou encore des Fanatec, mais personnellement il me convient parfaitement :-)  Dans les deux cas, à la manette ou au volant, les vues disponibles (extérieures, cockpit, dessus du casque, aileron, ...) sont toutes trés jouables.

 Spa Francorchamps, un des plus beau circuit du monde (mais non je suis pas chauvin)

Niveau durée de vie, n'ayons pas peur des mots, si vous êtes fan de F1 c'est colossal.  Le jeu dispose d'un mode contre la montre, un mode course rapide où vous pourrez régler quelques paramètres (faire les séances d'essais ou pas, qualifications, durée du grand prix, ...), un mode championnat du monde qui vous emmènera sur tous les circuits sans devoir gérer des éléments de carrière, un mode multijoueurs qui à l'air assez convivial (mais je dois encore le tester avec des amis) et le coeur du jeu: le mode carrière.  Le véritable retour du mode carrière est enfin arrivé !  Vous allez devoir y créer votre personnage de manière assez classique (choix du nom, apparence, surnom, nationnalité, écurie pour démarrer, ...) et ensuite le challenge commence.  Enfin, cela dépendra aussi du mode de difficulté que vous aurez choisi et de votre talent :-)  En tout cas pour un jardiner automobile comme moi (cfr. mon article sur Forza 6 APEX Beta qui se trouve ici)  Là, il y en a pour tous les niveaux, facile, intermédiaire, ... et ce avec les traditionnelles aides à la conduite comme l'anti-patinage, le contrôle de stabilité, la trajectoire idéale, les dégats,... 

I believe I can fly ! J'ai vu une pancarte "Fly Emirates" alors me suis pris pour un avion avec ma Ferrari !

Avec les dégats complets activés, il faudra faire attention aux touchettes, aux murs, aux pneus,... car la voiture se casse très vite et là c'est l'abandon.  Dans ce mode carrière, vous serez poussé à faire chaque étape du weekend de Grand Prix.  En effet, lors de celles-ci, vous aurez des minis objectifs que vous pourrez activer et essayer de remplir.  Ceci vous rapportera des points et vous permettra de faire meilleure connaissance avec le cicuit si vous ne le maitrisez pas.  Avec ces fameux points, vous pourrez, via votre ingénieur, les investir dans des recherches pour améliorer les performances de votre voiture (améliorations moteur, aérodynamiques, consommation d'essence,...).  Rien que le fait de tourner sur le circuit en réalisant des objectifs  ou non (vivement conseillé d´essayer de les faire) et vous engrangerez de précieux points.  Une autre chose qui m'a plu dans ce mode carrière, le fait que votre attachée de presse vous communique régulièrement des infos sur vos rivaux, les objectifs du prochain grand prix ou par rapport à votre rival du moment.  C'est assez bien fichu.  Les conditions climatiques sont également de la partie et changent radicalement votre manière de piloter (ou de tondre dans mon cas) car lors des sorties de virages, une pression trop appuyée de l'index sur la gachette ou du pied sur la pédale et votre voiture va vous rappeler à l'ordre, ce qui pourra vous mener droit dans le mur, les pneus, ...

Pour le plaisir des yeux, voici un extrait d'un tour que j'ai réalisé (au volant) sur le circuit de Bahrein (il y a juste un tour, son replay et la remise de coupe sur le podium):

Après avoir dit pas mal de positif sur ce jeu, je vais maintenant aborder quelques points négatifs aussi (sinon ça ne serait pas amusant).  Tout d'abord, la stabilité du jeu, après l'avoir installé, je ne savais pas lancer une course, une carrière ou encore un contre la montre.  Le jeu revenait systématiquement sur le bureau.  J'ai pu régler ce soucis en forçant dans les paramètres du panneau de configuration Nvidia certaines options (mode de gestion de l'alimentation, ...) depuis plus aucun retour bureau, le jeu tourne à merveille !  J'ai aussi eu quelques soucis pour que le jeu détecte mon volant alors qu'il est bien dans la liste de ceux compatibles.  Là, apparemment c'était mon application Geforce Experience qui posait problème (j'avoue ne pas avoir compris pourquoi).  J'avais la dernière version BETA disponible et mon volant n'apparaissait pas dans le jeu alors que dans Assetto Corsa, Project Cars, ... aucun soucis.  Sur un forum de Codemasters j'ai vu qu'ils conseillaient aux propriétaires de volants Thrustmaster de désactiver le Nvidia GeForce experience alors je l'ai désinstallé et remis une version normale (2.11.4.0). Là, mon volant est apparu comme par enchantement.  Sinon le dernier point négatif qui m'a un peu embêté, l' I.A. .  Elle est fort aggressive par moment ce qui pouvait parfois mener à des situations très gênantes.  Comme par exemple lors d'une course sur le circuit de Monaco,  j'ai dû recommencer au moins dix fois car à chaque fois dans l'épingle de Loews c'était carnage avec des voitures partout qui bloquaient complètement la route avant que je n'arrive pour aggraver la situation LoL.

Allez, une dernière vidéo d'une autre petite course que j'ai faite hier sur le circuit de Monaco  sous la pluie (3 tours + replay) :

En conclusion, je dirais que le jeu n'est pas parfait mais il fait malgré tout le travail (et il le fait plutôt bien).  La jouabilité à la manette et surtout au volant est vraiment très bonne et j'y joue avec beaucoup de plaisir.  Je cherchais une occasion de replonger un peu dans la formule 1 et Codemasters me l'a offerte (pour la modique somme de 37.99 eur comme dirait Pierre Bellemare).  Je le conseille tout naturellement aux fans de F1 mais aussi aux joueurs ou joueuses qui cherchent un bon jeu de la reine des compétitions automobiles.  Avec ses niveaux de difficultés et ses aides à la conduite il va convenir à beaucoup de joueurs, des novices aux plus exigeants.

Sur ce, j'espère une fois de plus vous avoir diverti ou aidé dans votre choix et je vous donne rendez-vous au prochain article qui normalement sera la suite du voyage vidéoludique dans le temps (voir les 2 premiers qui couvrent de 1970 à 1979 et de 1980 à 1985 ;-) )  En attendant portez-vous bien et à très bientôt j'espère !

Koyu en mode jardinier de l'automobile

 

Voir aussi

Jeux : 
F1 2016
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Humour (Jeu vidéo)

Bonjour chers lecteurs et lectrices, Geeks et Geekettes, Gamer et Gameuses !

En cette journée très très chaude, comme je pense avoir quelques neurones qui ont fondus, j'ai décidé de faire un tout petit article montrant ce que cela pourrait donner si Mario et Luigi faisaient du cinéma (même s'il y a déjà un film sorti qui n'est pas terrible mais bon) !

Allez, voici ce que j'ai pondu de ma tête complètement tordue ce matin en me levant :-) J'espère que cela vous fera rigoler !!!

 

 

 

Voilà c'est déjà fini mais avec cette chaleur je n'en peux plus LoL  Passez une très belle journée ensoleillée et à bientôt pour de nouvelles bétises !

Koyu en mode débile

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux video (Jeu vidéo)

Paix et félicités chers amis lecteurs et lectrices, Geeks et Geekettes, Gamers et Gameuses !

Je suis Dark Vador et je viens de la planète Vulcain !  Non j'déconne c'est toujours Koyu et nous allons continuer notre voyage à travers le temps pour retrouver quelques titres qui ont marqués ma modeste histoire :-)  Pour ceux qui prennent le train en marche, le premier article se trouve ici.  Je ne vais donc pas faire une liste exhaustive des meilleurs jeux de l'histoire, mais simplement vous parler de ceux qui ont marqués mon enfance, adolescence et actuelle sénilité. Alors allons-y, embarquez dans ma Civic overclockée à 2.50 Gigowatts (0.29 Gigowatts de plus que la De Lorean tout de même) car tant qu'à voyager dans le temps dans une voiture autant le faire dans une qui a de la gueule. Allez, en route ... même si là où on va, on a pas besoin ... de route !

Années 80-85

-PACMAN

1980 a vraiment été une année charnière pour le jeu vidéo avec la création à mon goût du premier véritable personnage emblématique de son histoire.  Il est rond comme un ballon, jaune comme un citron, c'est lui PAC-MAN !  Ce jeu avait un principe très simple, manger de petites pastilles dans un labyrinthe sans se faire choper par 4 méchants fantômes.  Pour seule défense vous aviez la possibilité de manger des pastilles spéciales (au nombre de 4) qui une fois ingérées vous permettaient de manger les vilains spectres qui étaient bleus de peur !  Son petit bémol était son intelligence artificielle, il n'y en avait pour ainsi dire pas, et d'ailleurs les plus grands joueurs au monde exploitaient des patterns bien definis pour faire des scores de malade (ce que j'étais totalement incapable de faire).  Un jeu cultissime, souvent copié, jamais égalé, il fut également l'objet de jeux derivés comme Pac-mania ou encore l'excellent Pac Land dont je parlerai plus tard.  Petite anecdote, à la base le jeu s'appelait PUCKMAN, mais ce nom a été refusé aux USA de peur que si de petits malins grattaient un peu une partie du P celui-ci deviendrait alors un F et changerait fondamentalement son nom :-)

-DONKEY KONG

L'année 1981 quant à elle, a fait voir le jour à deux autres mastodontes du genre ! J'ai nommé Donkey Kong qui ici joue le rôle du méchant qui kidnappe la dulcinée de notre deuxième gros personnage : Mario Bros (qui dans ce jeu s'appelait Jumpman).  Ce jeux a également eu un succès énorme avec un principe de jeu très simple, remonter des échafaudages pour sauver sa chérie.  Mais évidemment ce coquin de gorille va vous corser la chose en vous balançant des tonneaux qui parfois même prendront feu.  Vous devrez alors les éviter ou sauter au-dessus tout en avançant. Grâce à une jouabilité aux petits oignons ce jeux est encore une merveille à mes yeux aujourd'hui !

-CHOPLIFTER

Sorti à la base en 1982 sur Apple II, Choplifter est édité sur borne d'arcade en 1985 par SEGA.  C'est un super jeu dans lequel vous êtes un pilote d'hélicoptère qui a pour mission de délivrer des prisonniers de guerre (les POW's comme ils disent dans le jeu pour Prisoner Of War) !  Pour cela, vous deviez survoler les zones ennemies en détruisant au passage des tourelles anti-aériennes, des bunkers, des fantassins qui courraient dans tous les sens, ... Une fois que c'était fait et donc sécurisé, on pouvait se poser au sol et les prisonniers venaient dans votre Hélico pour que vous les rameniez à la base !  Chaque niveau comportait 32 prisonniers à sauver et à partir de 20 ramenés à bon port, vous pouviez passer au niveau suivant.  Forcémment cela se corsait petit à petit et on se retrouvait vite attaqué par des avions !  Une jouabilité correcte et des graphismes colorés ont fait de ce jeu un excellent titre.  Il fût bien évidemment porté sur d'autres supports comme la Mastersystem, la NES ou encore le Commodore 64. 

-DIG DUG

Encore un grand classique du début des années 80, Dig Dug est sorti en 1982 par Namco sur borne d'arcade.  Il fût, à peu près comme tous les jeux de l'époque, porté sur toutes les machines du moment de l'Apple II au Commodore 64 en passant par la Famicom, le PC et plus tard la Gameboy ... Il est même réapparu sur xbox 360 (oui oui vous avez bien lu) !  Vous y incarniez un chasseur de monstres en tout genre qui pouvait les tuer en creusant et faisant tomber des rochers sur leur petites têtes ou encore en tirant dessus avec sa "pompe" et une fois accroché on tapotait son bouton pour les gonfler jusqu'à ce qu'ils éclatent !  Quand on y pense c'était assez  horrible ... mais trés amusant  LoL  

-GYRUSS

1983 a fait voir le jour à ce "shoot'em up" spatial atypique développé par Konami.   En effet, là où la plupart des jeux avaient un défilement horizontal ou vertical, Gyruss a introduit le défilement circulaire!  Vous dirigiez un vaisseau qui tournait autour d'un axe central par lequel les ennemis apparaissaient.  Ce vaisseau parcourait les différentes planètes du système solaire en démarrant par Neptune et on terminait en apothéose sur notre bonne vieille terre.  Il fallait pour cela alors détruire les ennemis et boss qui sortaient du centre de l'écran pour enfin atteindre la planète convoitée.  Une fois une planète terminée on avait droit à un stage bonus avant de passer à la suivante.  Ce jeu est bien évidemment sorti sur de multiples supports en plus de la borne d'arcade.

-Blue Max

Aaah Blue Max !  Ce jeu a été un des premiers sur lequel je me suis accroché pendant des heures (enfin quand mes parents me le permettaient càd après les devoirs et si les résultats scolaires étaient bons LoL)!  Sorti en 1983 et développé par Synapse Software sur Commodore 64 (ainsi que sur d'autres supports comme le zx Spectrum ou encore l' Atari 2600 vcs), ce jeu de tir vous mettait aux commandes d'un avion biplan durant la première guerre mondiale.  Ce qui était génial, c'est qu'il fallait gérer plusieurs paramètres comme son altitude, sa vitesse, le nombre de bombes restantes,... sinon on se retrouvait vite dans la m... heu dans la mélasse :-)  Tout commençait naturellement par le décollage de votre appareil (que vous pouviez foirer et finir rôti en vous écrasant) et ensuite c'était la guerre !  Et comme disait John Rambo, pour survivre à une guerre, il faut devenir la guerre ! Vous deviez donc chasser d'autres biplans ennemis (en se plaçant à la bonne altitude), bombarder des tanks, des véhicules qui roulaient, des bâtiments,... Arrivé à un certain stade, vous arriviez naturellement à court de carburant (et probablement de bombes surtout si comme moi vous les lachiez comme un pigeon majestueux qui largue sur les passants ses cr... heu je m'emporte encore).  Là il fallait gérer l'atterrissage ! En gros il fallait atterrir le plus tôt possible sur la piste sinon le bout de piste restant pour re-décoller était trop court et BARDAFFF c'était l'embardée !  Excellent jeu C64 pour l'époque, tiens, il mérite une vidéo :

 

-BANK PANIC

Sorti en 1984 par Sega, cet ancêtre de rail shooter a d'abord été disponible sur borne d'arcade et ensuite porté sur les autres supports du moment. C'est en premier sur la borne d'arcade que je l'ai découvert et ce, dans un "Luna Park" (salle d'arcade à la côte belge) pendant des vacances.  Dans ce jeu,  vous incarnez un shériff chargé de protéger une banque qui n'est pas vraiment comme les autres car elle n'a pas moins de 12 portes (le responsable de la sécurité et l'architecte auraient dû être virés LoL).  Ce jeu mettait vos réflexes à dure épreuve car en effet vous deviez voyager de gauche à droite ou de droite à gauche pour vérifier qui arrivait derrière chaque porte.  Une fois qu'une ou plusieurs portes s'ouvraient, vous aviez quelques secondes pour réagir en appuyant ou pas sur un des trois boutons de la borne (chaque bouton correspondant à une des portes visibles à l'écran).  Si c'était un client normal, il ne fallait rien faire et attendre qu'il fasse son dépôt (ce qui vous rapportait des points), si c'était un bandit il fallait vite appuyer sur le bouton correspondant à la porte pour le tuer sinon c'est lui qui vous mettait une balle entre les deux yeux ! Parfois il y avait un petit garçon qui apparaissait avec trois chapeaux au-dessus de la tête et là, il fallait appuyer plusieurs fois pour les shooter ce qui vous rapportait des points bonus.  Evidemment au fil des niveaux, la difficulté augmentait et vous aviez des bandits plus réactifs ou pire, qui se cachaient derrière des clients, les balançaient sur le côté et vous tiraient dessus.  Un excellent rail shooter basé sur vos réflexes !

Par tous les pépins de Newton, cet article devient loooong ! En plus je me rends compte que la liste de jeux que j'ai en tête s'allonge encore et encore, il va falloir faire des choix :-(  Je vais donc le couper en deux ou trois parties et nous allons rester encore un peu dans ces bonnes vieilles années 80 !

Je vous donne donc rendez-vous très prochainement dans le prochain article consacré aux années de 1985 à 1989 (du moins si je ne fais pas de bétises qui me feraient disparaitre des photos de famille LoL) !  

Koyu en mode NostalGeek

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux video (Jeu vidéo)

Salutations chers amis lecteurs et lectrices, Geeks et Geekettes, Gamers et Gameuses !

Aujourd'hui j'ai décidé d'écrire une série d'articles sur tous les jeux (ou parfois matériel) qui m'ont marqués depuis mes débuts de joueur geek dans les années 70 jusqu'à maintenant !  Pour les plus anciens d'entre vous cela sera peut-être un petit moment de nostalgie, pour les plus jeunes probablement un petit moment de découverte et pour moi un bon moment de détente nostalgique et bien kiffant (ouais gros je parle le d'jeun's grâce à mon fils ainé).

Comme Obélix, je suis tombé dedans étant jeune, donc je commence très loin dans le passé pour remonter dans les années 70 alors accrochez-vous les McFly en herbe car nous retournons dans le passé afin d'entamer notre retour vidéoludiques vers le futur !

Petite précision, je ne vais parler que des jeux qui m'ont vraiment marqués, auxquels j'ai joué et surtout dont je me souviens car cela remonte parfois à une période lointaine :-) Je vais donc probablement passer outrageusement à côté de certaines pépites et je m'en excuse d'avance ;-) Si c'est le cas et que vous le désirez, n'hésitez pas à me les soumettre en commentaire, j'essaierai alors de les ajouter à cet article.

Années 70

-PONG

L'année 1972 est marquée par l'arrivée de ce jeu qui a été ma toute première expérience sur console de salon.  C'est aussi le premier jeu en multijoueurs sur lequel j'ai joué avec mon père qui avait ramené un soir notre première console de jeu !  Je vous rassure, je n'y ai joué quelque années après sa sortie car je n'étais pas encore né :-D.  Edité par la firme Atari, ce jeu basé sur le principe du tennis, a connu selon la légende un succès certains dans les bars où il était présent, avec notamment des monnayeurs qui débordaient de pièces et qui bloquaient la machine.  Vous vous imaginez, on s'amusait avec juste deux barres et un point qui se baladait sur l'écran, on est bien loin des jeux d'aujourd'hui mais le plaisir était déjà bien présent !  

 -SPACE INVADERS

La terre est sur le point d'être envahie par des extra-terrestres aux formes bizarres et qui descendent du ciel en faisant une sorte de va et vient mécanique, de gauche à droite, tout en vous tirant dessus.  Heureusement vous êtes là pour défendre votre territoire avec une sorte de tourelle et les renvoyer d'où ils viennent !  Ce n'est peut-être pas le vrai scénario mais de toute façon les jeux de l'époque étaient tellement basique que l'on pouvait s'imaginer toutes sortes de scénarios et s'immerger totalement.  Edité par Taito en 1978, il est sorti en borne d'arcade où il a eu un succés monumental au Japon mais aussi sur notre bonne vielle console Atari 2600.  Je n'ai malheureusement pas eu cette console alors je devais aller au magasin du coin pendant que mes parents y faisaient leurs courses pour m'éclipser et jouer sur les machines exposées en test :-)  Quand on pense qu'à l'époque les jeux étaient souvent développés par une seule et unique personne, ça change des énormes équipes de développement d'aujourd'hui.  Petite anecdote en passant sur le gameplay, au fur et à mesure que l'on détruisait les vilains pesteux intergalactiques, leur vitesse accélérait progressivement introduisant un stress supplémentaire et une difficulté croissante.  Là où c'est marrant, c'est que ceci n'était pas programmé, en fait cette accélération avait lieu parce que le processeur avait moins de choses à gérer à l'écran alors tout  naturellement tout s'accélérait :-)

-BREAKOUT

Digne ancêtre de 'Arkanoid', le meilleur jeu de 'Casse-briques' jamais créé, Breakout lui est sorti sur borne d'arcade en 1976 pour être ensuite porté sur Atari 2600 en 1978.  A la base, sur la borne d'arcade, le jeu était en noir et blanc MAIS l'écran disposait de bandes teintées de couleurs pour donner l'illusion que le jeu en avait (c'était des malins ces gars LoL).  Ce jeu n'était pas facile (comme pratiquement tous les jeux de cette période) car dès que la balle représentée par un petit carré touchait le bord de l'écran derrière la dernière ligne de briques, votre raquette (ou plutôt la barre) voyait sa taille se réduire.  Evidemment comme a peu près tous les jeux de ces années, il y en a eu de multiples déclinaisons.  Encore une fois à l'époque, j'étais complètement émerveillé par ces jeux qui aujourd'hui peuvent paraître complétement désuets.

-GALAXIAN

Encore une fois, de vilains extra-terrestres (très à la mode) vous veulent du mal et vous avez cette fois pour vous défendre un joli vaisseau bleu, blanc, rouge avec un soupçon de jaune à votre disposition (on dirait un vaisseau de Power Rangers).  La difficulté de ce titre, tout comme pour Space invaders, tenait dans le fait que l'on ne pouvait tirer qu un missile à la fois. Ici contrairement aux autres jeux basés sur le même principe, les ennemis descendent de l'écran en virevoltant, en faisant des loopings quand ils ne font pas les kamimazes pour essayer de vous détruire !  Parfois un vaisseau transporteur ennemis descendait, s'arrêtait et  lançait un rayon d' attraction magnétique pour vous capturer et là vous aviez deux possibilités:

  • soit vous l'évitiez à tout prix car si c'était votre dernière vie : Game Over
  • soit si vous aviez encore au moins une vie en reserve, vous vous laissiez capturer.  De cette manière, en détruisant ce vaisseau transporteur qui avait une de vos vies derrière lui, cette dernière revenait vers vous et vous vous retrouviez avec deux vaisseaux l'un à côté de l'autre et donc une force de frappe doublée, là gare aux fesses d'extraterrestres (en supposant qu'ils en avaient LoL) !!!  

Ce jeu un peu plus récent est sorti par Namco en 1979 et c'était à ce moment un titre assez à la pointe de la technologie avec ses couleurs chatoyantes et surtout ses ennemis qui bougeaient de manière très fluide.  Là aussi le plaisir de jeu était bel et bien au rendez-vous et les graphismes de la version arcade étaient pour l'époque vraiment sympathique.  Un excellent souvenir que l'on peut encore retrouver aujourd'hui sur des émulateurs comme MAME32 !

 

Voilà, ce jeu va malheureusement clôturer ... NOM DE ZEUS ! J'allais oublier de vous parler de la Philips videopac G7000 sortie en 1978 !

Ma deuxième console, également ramenée par mon père qui l'avait rachetée à un de ses collègues après une de ses longues journées de travail.  Même si celui-ci n'était pas un gamer à proprement parler, il était fasciné par ces technologies et je le remercie de m'avoir transmis ce virus du jeu et des technologies naissantes.  Ceux-ci, n´en déplaisent aux détracteurs, sont très bénéfiques quand ils sont pratiqués dans les règles de l'art càd juste pour s'amuser.  

Là aussi, le déballage de l'engin et le branchement sur la TV restera à jamais gravé dans ma mémoire.  Une console géniale qui en fait était une Magnavox Odyssey² sortie aux Etats-Unis mais dont le nom s'est transformé en Videopac G7000 pour l'Europe et distribuée par Philips.  Ce qui était génial c'est qu'elle était dotée d'un clavier s'il vous plait ! Les jeux étaient sur des cartouches numérotées et les manettes n'étaient vraiment pas mauvaises et pratiques pour de petites mains. Je me souviens qu'elle avait des jeux super amusants de Golf, Tennis (clône de Pong), Basket, Combat de tank,... ah que de bons souvenirs, merci papa :-) !!!  Allez plutôt qu'une photo, voci une petite vidéo de quelques jeux :

Merci à la personne qui a posté cette vidéo qui m'a rappelé d'excellents souvenirs !

Voilà, maintenant que c'est fait, je vais clôturer le début de ce voyage dans le temps car étant très jeune à l'époque, je ne me souviens plus trop d'autres jeux :-(  Il est donc grand temps que je reparte dans le futur pour commencer mon exploration des années 80 avec pleins de supers souvenirs comme le Commodore 64, la NES, la Mastersystem, l'amiga 500,... le choix va être difficile je le sens :-)

Sur ce, j'espère vous avoir fait voyager dans le passé de notre merveilleuse passion avec ces quelques jeux qui ont parfois posés les bases de certains sortis bien plus tard.  Rappelez-vous que sans eux nous n'aurions pas les magnifiques jeux que nous avons aujourd'hui :-)

Portez vous bien et je vous donne rendez-vous dans la deuxième partie consacrée aux années 80 !

Koyu en mode NostalGeek

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Koyu's Geek Blog (K.G.B.)

Par koyuki44Pc Blog créé le 07/08/16 Mis à jour le 10/04/17 à 15h59

Blog d'un Geek Gamer de plus de 40 ans pour les tous les Geeks et/ou les Gamers afin de discuter et partager ma grande passion.

Ajouter aux favoris

Édito

Salut les Geeks et les Gamers, ceci est mon premier blog.

Il n'a aucun but ni ambition si ce n'est de parler de ce qui me passionne depuis ma plus tendre enfance : Le monde des jeux vidéo (tout support confondus), l'informatique, les trucs de geek qui me plaisent et qui me font rire ...

 

Archives

Favoris