Signaler
Articles (Jeu vidéo)

Lorsqu'il a été furtivement annoncé lors de l'E3 2011, tout le monde a dit "chouette, un Silent Hill sur Ps Vita!". Moi aussi. Lors qu'on a su que ce serait un Dungeon-RPG à la Diablo, tout le monde a dit "WTF, qu'est ce que c'est que ce délire? Je veux un vrai Silent Hill!!!". Moi aussi. Et depuis, l'avis de la plupart des fans de la série n'a pas changé. Le miens, si. Après avoir lu des interview des développeurs et des preview du jeu, je me suis mis à croire en lui, j'ai décidé que je lui laisserais une chance, en tant que spin-off. Après tout, vu que je m'attendais au pire pour ce jeu, je ne peux qu'être positivement surpris, non? Après avoir passé une bonne heure sur la démo du jeu, disponible sur le PSN depuis hier, voici mes premières impressions sur ce qui s'annonce être un épisode bien à part de la série Silent Hill...

 

 Silent Hill: Book of Memories commence par la création de votre personnage. On choisi d'abord une amulette (sans que l'on nous dise, au moment où on la choisi, qu'on choisi une amulette qui ajoutera un bonus à notre personnage... au début j'ai cru que c'était un écran de chargement très long), puis notre prénom, notre sexe et notre apparence physique. Enfin, je devrais plutôt dire que l'on choisi quel cliché on veut être. Dans la démo, on ne peut qu'être "BCBG" ou "Gothique". Mais on notera la présence, même s'ils ne sont pas accessibles, des styles sportif, rat de bibliothèque et rockeur. De vrai clichés sur pattes tout droit sortis du lycée, en gros. Cela me gêne un peu, personnellement, de jouer avec de telles caricatures, alors que les personnages de Silent Hill ont généralement un coté "normal" tout en ayant quelque chose de "spécial". Là, on a pas ce sentiment. Et puis, ca manque aussi d'options de personnalisation, il y en a 6 pour chaque élément personnalisable, là où d'autres jeux sur PSP nous proposent 30 visages différents par exemple... Mais peut importe en fait. Une fois notre personnage créé, on se retrouve dans notre chambre/appartement remplie de poster ultra cool, et on reçoit la visite d'un facteur. Ou plutôt du facteur de Silent Hill Downpour. Il nous remet un "cadeau" un peu spécial, un livre (tout pourri, il faut le dire) où chaque instant de notre vie est écrit. Plutôt que de se poser des questions et de s'inquiéter de qui aurait pu savoir tout ca sur lui, notre personnage décide de changer un passage du livre, de réécrire une partie de sa vie. Et c'est parti pour une nuit de cauchemar.

 

 En effet, notre personnage se retrouve dans un autre monde après avoir fermé les yeux, un monde peu accueillant. Et c'est là que l'on commence vraiment à découvrir le jeu. Il s'agit donc, comme on le savait, d'un Dungeon-RPG, avec une caméra surélevée, des loots à chaque salle et des tonnes d'ennemis... enfin presque. Car si la série s'aventure dans un autre genre que l'habituel survival horror, elle le fait tout en conservant un minimum sa personnalité. On est bien laché dans des niveaux où l'on doit avancer de salle en salle pour tuer des ennemis et trouver la sortie, mais le jeu reste dans l'esprit Silent Hill. D'abord, tout est "made in Silent Hill". Les armes, les ennemis, les décors, la musique, l'ambiance... tout! On retrouvera ainsi couteaux, planche en bois, pistolet, infirmières, chien à la tête qui se sépare en deux, décors crasses, bruitages connus et musiques inquiétantes. On ne sera pas non plus submeré par une vingtaine d'ennemis, comme dans tout les jeux du genre. Durant la démo, je n'en ai jamais affronté plus de 4 en même temps.
Pour chaque niveau d'un donjon, il y a plusieurs objectifs. Le premier, c'est de trouver la sortie, bien entendu. Pour cela, il n'y a qu'une façon de procéder. On doit trouver certaines salles qui contiennent une sphère bleu. Lorsqu'on brise cette sphère, on a un défi à relever (tuer tout les ennemis en un temps imparti, ne pas descendre en dessous de 80% de vie, affronter plusieurs vagues d'ennemis, etc...). Chaque défi apporte une pièce du puzzle final, une énigme qui, lorsqu'on la résoud, ouvre la porte vers le prochain niveau. Les deux que j'ai eu à faire dans la démo étaient loin d'être compliquées. Ca, c'est l'objectif principal, mais il y a beaucoup plus à faire et à trouver dans les niveaux. On peut rechercher des salles à objets où l'on trouve des objets spéciaux (équipement qui augmentent les stats, arme spéciale, argent), le marchand (qui n'est autre que ce bon vieux facteur) qui vend de tout, ou encore des salles spéciales où l'on vit une "scène", avec laquelle on peut interagir de différentes façon. Pour vous donner un exemple, je suis rentré dans une salle qui ressemblait à la chambre d'une petite fille, qui pleurait. A chaque fois que je m'approchais d'elle, elle disparaissait et réapparaissait ailleurs dans la salle, me criant de la laisser tranquille. Curieux, j'ai insisté, essayant de l'approcher. Elle a fini par disparaitre, et j'ai obtenu le résultat "sang" (sachant qu'il était possible d'obtenir "neutre" ou "lumière"), qui correspond à une sorte d'alignement (négatif, dans ce cas). Je n'ai vu qu'une seule de ces pièces, mais c'était intéressant et je me demande quelles conséquences ces choix auront dans le jeu final. Pour finir, Valtiel, monstre emblématique de Silent Hill 3, nous lance un défi à chaque début de niveau. Si on le réussi, il nous offre une récompense rare (dans les deux niveaux que j'ai fait, c'était une arme puissante à chaque fois) à la fin du niveau. En plus de tout cela, on peut en découvrir plus sur l'histoire via des notes ou des télévisions qui s'allument une fois tout les ennemis d'une pièce tués. Dans la démo, qui semble être le premier donjon du jeu, on découvrait que l'on avait modifié l'attribution d'une promotion qui avait été accordée à un autre employé pour qu'elle nous revienne. Au fur et à mesure que l'on progressait dans le donjon, l'employé modèle qui avait obtenu cette promotion avait des ennuis, pour que finalement à la fin du donjon ce soit notre personnage qui ait la promotion. En faisant ce donjon, on avait donc modifié un moment passé de notre vie, ainsi que celle de ce pauvre employé. Cela donne un contexte à notre progression, et ce jeu a bien une histoire, même si elle est racontée de manière assez discrète.

 

De manière générale, j'ai bien aimé le temps que j'ai passé sur cette démo. La formule Dungeon-RPG marche bien, on avance de salle en salle en ce demandant ce que l'on va découvrir, et c'est assez excitant. Le gameplay n'est pas aussi nerveux que les autres jeux du genre, et il y a peu de pouvoirs (je ne les ai d'ailleurs pas utilisés dans la demo), mais il est plus proche d'un Silent Hill, avec quelques subtilités comme les contres et les combos. Mais on retrouve les coups lents et lourds de la série et l'usure des objets. Les armes sont nombreuses, pour compenser leur faible résistance, mais on en a jamais de trop vu qu'on ne peut en transporter qu'un nombre limité (une par main, puis une en plus en améliorant son sac à dos). Globalement le système de combat était équilibré, même si ce n'était pas très dur (mais il y aura d'autres niveaux de difficulté je pense, je l'espère en tout cas). A noter une arme très déséquilibré: une sorte de spray empoisonné qui faisait très mal, tappait en zone en cone devant le personnage et immobilisait tout simplement les ennemis touchés. De quoi faire un carnage total en toute facilité.
J'ai bien aimé l'inventaire aussi, qui se présente sous la forme du fameux livre. Il y a vraiment un aspect "collection" puisqu'on peut voir toutes les armes que l'on a possédé, tout les ennemis qu'on a croisé, toutes les notes et informations que l'on a récolté et tout les artefacts (objets spéciaux qui boost les stats), avec leurs descriptions. Et ils viennent de tout les jeux. Ce jeu c'est vraiment un best of de l'univers de Silent Hill en fait, des tas de références, d'objets et d'ennemis cultes réunis en un jeu. Reste à voir si tout cela sera bien justifié dans le scénario. Par contre, j'ai l'impression d'être passé à coté d'une partie du jeu dans cette démo: le coté RPG. Je ne me suis pas servi de la magie (j'en ai jamais vraiment eu besoin), je n'ai pas vu où l'on pouvait savoir quelle stat augmentait quoi, je n'ai pas trop cherché à m'équipper d'un chapeau, d'un artefact, etc... Bref, j'ai survolé le coté RPG, et ca n'a pas été très pénalisant. Bon ceci dit, ce n'était que le premier donjon, et surement en difficulté "normale". Le jeu final me forcera à mieux gérer tout ça, je l'espère.
Dernier point à aborder: la technique. Le jeu n'est pas très beau, surtout pendant les cinématiques (dites bonjour aux textures dégueues et aux modélisations étranges!), en dehors des visages assez bien faits. Lorsqu'on joue, ça va mieux, même si ce ne sera clairement pas le jeu le plus beau de la Vita. Mais au moins, ca reste fluide, et on reconnait bien les ennemis emblématiques de la série. A noter que certaines pièces sont très sombres et que l'on ne voit que ce que notre lampe de poche éclair, et c'est plutôt bien fait.

 

Que dire de cette démo de Book of Memories? Je suis plutôt emballé! On s'éloigne du genre survival horror d'origine, mais on retrouve quand même l'ambiance et l'esprit Silent Hill, que ce soit dans les décors, les monstres, le feeling des combats, le fait d'avancer dans une pièce sombre où l'on ne voit pas plus loin que le bout de sa lampe torche, d'entendre des bruits inquiétants ou l'histoire mystérieuse... Le gameplay est plutôt agréable et même si ça ne sera surement pas un épisode inoubliable de la série Silent Hill, Book of Memories s'annonce être un bon jeu. Et il n'y en a pas beaucoup sur la PS Vita à l'heure actuelle, alors ne faisons pas les difficiles! La démo m'a donné envie en tout cas, et je ne peux que vous conseiller de l'essayer pour vous faire un avis. Après, si vous n'aimez pas le genre ou que votre avis sur ce jeu a été définitif depuis le moment où il a été annoncé que ce ne serait pas un survival horror, alors, passez votre chemin. Mais c'est dommage, parce que vous rateriez un jeu sympa fait par des personnes qui ont vraiment l'air d'aimer et de connaitre la série Silent Hill.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Dr_Esko
Signaler
Dr_Esko
Le fait que ça ne soit pas un Silent Hill n'en fait pas pour autant un mauvais jeu (je ne dis pas qu'il est bon, pas encore testé), un mauvais Silent Hill tres certainement (surtout pour les puristes).
Zyp
Signaler
Zyp

Perso j'ai essayé la démo et ça m'a laissé de marbre... Ce n'est clairement pas un Silent hill...


Bah oui, après je pense que c'est une manière d'avoir de la lumière sur un titre qui s'annonce pas mal dans son genre... Si il n'avait pas eu la licence Silent Hill, tout le monde serait passé à coté, C'est à double tranchant en fait...
Jonah
Signaler
Jonah
C'était donc ça ton...

:P
callveen
Signaler
callveen
Perso j'ai essayé la démo et ça m'a laissé de marbre... Ce n'est clairement pas un Silent hill...
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
+1 pour le texte et pour l'audace d'y croire contre l'avis général.
Mais ce que je lis là ne convainc pas l'hardcore fan qui sommeille en moi.

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris