Signaler
Hors jeux (Cinéma)

Hunger Games est un film adapté d'un livre écrit par Suzanne Collins et sorti en 2008, faisant parti d'une trilogie. J'ai entendu parler de ce film principalement pour son thème: des adolescents qui doivent s'étriper à l'aide d'armes dans une arène. Intrigué, j'ai décidé d'y jeter un oeil. Avant de vous donner mon avis, je tiens à préciser que je n'ai pas lu le livre, donc je ne pourrais pas vous dire si le film est fidèlement adapté ou s'il y a des différences importantes avec le matériel d'origine.

 

La première chose qui m'a sauté aux yeux dans Hunger Games, c'est la "direction artistique" (c'est comme ca que je l'aurais appellé dans un jeu, je ne sais pas si c'est le même terme pour un film) troublante. C'est comme si on avait trois tendances différentes dans le film. D'un coté on a "les pauvres", pour qui les costumes et les décors de La petite maison dans la prairie semblent avoir été recyclés, d'un autre coté on a "les riches", dont les costumes et le maquillage improbables semblent être issus d'un croisement contre nature entre les oeuvres de Tim Burton et Le 5eme élément, puis enfin on a l'aspect futuriste, mais proche de nous, avec un train qui vole, des interfaces entièrement tactiles mais aussi des choses plus avancées comme des hologrammes. Le mélange de ces trois styles assez différents m'a posé quelques problèmes lors des premières minutes du film, parce que j'avais l'impression que ca n'allait pas ensemble. Mais finalement ca m'est passé assez vite, je m'y suis fait. Je me suis même dit que c'était peut être pour montrer que les pauvres étaient tellement pauvres qu'on dirait qu'ils venaient d'une époque lointaine et que les riches étaient totalement déconnectés du monde et de la réalité qu'ils ne se rendaient même pas compte à quel point ils étaient ridicules et moches.

Bref, parlons du film. Hunger Games prend place dans un futur où l'Amérique (selon Wikipédia, parce que moi je me rappelle pas avoir entendu parler d'Amérique, ni d'un continent ou d'un endroit existant dans notre monde) est divisée en 12 districts contrôlés par le Capitol. Ces 12 districts vivent dans la pauvreté (ils n'arrivent même pas à se nourir) et doivent travailler pour le confort des habitants du Capitol. Ils ont bien essayé de se rebeller, mais non seulement ils n'ont pas réussi, mais en plus ils doivent désormais offrir chaque année deux adolescents qui ont entre 12 et 18 ans, une fille et un garçon, en tant que tribut. Les 24 adolescents sélectionnés sont ensuite entrainés puis lachés dans une arène où ils doivent se livrer à un combat à mort, pour divertir le Capitol, dont l'unique survivant deviendra riche. C'est une façon pour le Capitol de punir les districts pour leur tentative de rébellion tout en laissant un infime espoir, vu que le gagnant accède au statut de riche.
L'héroine du film, Katniss Everdeen, se porte volontaire pour les Hunger Games, pour sauver sa soeur qui avait été sélectionnée au tirage au sort. C'est donc elle qu'on va suivre durant tout le film.


L'arc, plus que jamais l'arme à la mode des années 2010.

 

Comme vous pouvez le constater, l'histoire ne prête pas vraiment à sourire. Et s'il y a bien une chose qui est réussie dans le film, c'est ce sentiment de malaise. De la sélection des tributs à leur entrée dans l'arène, je n'ai pas cessé de me sentir mal, de me dire "y'a quelque chose qui ne va pas dans cet univers". La façon dont c'est filmé et écrit, ca m'a mis mal à l'aise. Que ce soit lorsque l'on voit comment sont traités les tributs, presque comme des animaux (lavés sur des tables, "toiletté" comme des chiens, on leur met également une puce...), puis comme des star de télé réalité, comme si c'était quelque chose de léger, alors que 23 d'entre eux vont mourir, si jeunes... Et ce n'est qu'un spectacle pour les riches du Capitol. On ressent immanquablement un malaise, et surtout du dégout, envers le Capitol et ses habitants.
Le problème c'est qu'une fois la première partie du film passée, celle où les tributs se prépare à l'affrontement, le film n'a pas continué d'assumer ce coté dérangeant. Parce que quand on arrive au moment à la fois tant attendu et tant redouté, aussi bien pour les tributs que pour le spectateur, de l'affrontement, le film semble sur la retenue. Avec un univers aussi glauque et malsain, on aurait pu s'attendre à de la violence dans les combats, des scènes insoutenables, des exécutions choquantes qui nous donneraient presque envie de mettre nos mains devant nos yeux pour nous protéger comme lorsqu'on était enfant. Sauf que non, le film semble clairement se retenir pour pouvoir toucher un public plus large. Les morts s'enchainent, mais sans vraiment jamais choquer. On ne voit pas grand chose, pas beaucoup de sang, et pire parfois on le droit à ces scènes où on entend un personnage crier avec un bruitage qui nous donne seulement un indice sur la façon dont il est mort. Peut être que c'était aussi comme ca dans le livre, je n'en sais rien. Mais je trouve que le film aurait été tellement plus puissant s'il avait été plus violent, plus écoeurant encore... s'il avait été jusqu'au bout de son idée, s'il avait voulu nous dégouter encore plus. A la place de ca, pour susciter la colère et la tristesse du spectateur, un autre procédé est utilisé, une ficelle un peu facile je trouve. J'ai été un peu déçu par la partie "combat à mort en arène" du film, même si ca se laisse regarder et que ce n'est pas désagréable. C'est juste que le film perd son coté "choc" je trouve. Et puis cette partie est assez courte aussi. Vu que c'est quand même LE moment qu'on attend durant tout le film, je trouve dommage qu'ils n'aient pas pris plus leur temps, mis plus de détails.

En dehors de ca, j'ai trouvé le personnage de Katniss assez intéressant et sympathique. Le problème c'est que j'ai eu l'impression qu'il n'y avait qu'elle dans le film. Tout les personnages secondaires semblent mis en valeur uniquement via leur rapport avec elle (son entraineur, son styliste, l'autre tribut du district 12...). Quant aux autres tributs, on n'apprend jamais vraiment à les connaitre. J'espère qu'ils sont mieux développés dans le livre, parce que dans le film ce n'est pas du tout le cas. La moitié meurt d'ailleurs sans qu'on ait même jamais su qui ils étaient et en moins de dix minutes. Les rares tributs qui sont développés se contentent d'être stupides et méchants ou bien de n'avoir pour personnalité qu'un vague trait de caractère (la gentillesse, la ruse...). Bref, autant dire qu'ils sont quasi inexistants et que leur mort est du coup peu touchante. C'est marrant parce qu'ils me font penser à ces personnages de jeux vidéo sans histoire ni personnalité qui ne sont là que pour mourir.

 

 

Hunger Games est un film qui se laisse regarder dans son ensemble. Pas mauvais, mais pas inoubliable non plus. La première partie du film est très efficace et met vraiment mal à l'aise, mais la partie qui aurait du être la plus importante, celle des Hunger Games, n'est pas assez forte à mes yeux, on redescend même d'un cran par rapport à la première partie je trouve. C'est  ce qui fait de ce film un divertissement qui plaira à un large public alors qu'il aurait pu être un film choc, qui aurait marqué les esprits. Mais le film aura au moins eu le mérite de me donner envie de lire le livre, par curiosité, pour voir si les choses sont mieux développées.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Hum. Mieux que "1984" ou "Fareinheit 421" ? ou "le passeur" ?
Ou "Brazil" ou "Soleil vert", ou "V pour Vendetta" en films ?

Je sais pas, le film m'avait plus ou moins donné envie de lire le livre, mais je me tâte. Faut vraiment que ça en apporte plus.
MLB
Signaler
MLB
Et si tu veux savoir, dans le livre, on n'apprends pas grand chose sur les autres tributs. On suit l'histoire à travers Katniss, et l'aspect dérangeant est là, car on n'apprends de l'univers que ce qu'elle sait. Je n'ai pas regardé le film, je ne peux donc pas dire si il est bien ou pas par rapport au livre, mais je conseille vraiment à tout le monde de lire le livre, car il est excellent (ou tout du moins très très bon).
Jonah
Signaler
Jonah
Pas assez de séquences mémorables à mes yeux, et j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages.

La conclusion de l'article reflète assez mon avis, excepté pour le livre, je ne pense pas que je le lirai.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
J'ai trouvé tout le côté social du film traité avec les pieds aussi.
Avec un pitch comme ça, on aurait pu avoir une vrais critique de la société américaine et de ses dérives, et au final on a juste un divertissement un peu boiteux.
Pas totalement nul mais décevant donc, on est tous d'accord...

Et laisse David Bowie tranquille. Non mais oh ! :D
Martinman
Signaler
Martinman
Critique juste parfaite, t'as résumé tout ce qui m'a plus et dérangé dans le film :)
Linsk
Signaler
Linsk
eh Chipster ! laisse David Bowie en dehors de ça. Image IPB

ma mienne :
http://insert-coins-...-104163955.html
Kalakoukyam
Signaler
Kalakoukyam
Oups ! Le post de Krunk. Désolé.
Kalakoukyam
Signaler
Kalakoukyam
@Chipster: Ah ah, j'ai dû liker ton post, c'est tellement ça ! :lol:
Chipster
Signaler
Chipster
http://www.gameblog....e-8-hunger-game voilà mon avis @_@
Linsk
Signaler
Linsk
le film manque cruellement de convictions face à ses ainés et oeuvres références.
c'est dommage parce qu'il y avait du potentiel dans quelques idée (non exploité) tel que les sponsors, ou dans le départ de la "révolution"..

ça effleure le concept, par son traitement mainstream, absurde d'ailleurs, parce que faire une satyre sur le controle d'un gouvernement et sur la violence sans jamais la montrer, ne peux créer ce sentiment de malaise ou d'oppression dont aimerait parler le film..
on est loin de Battle Royale, d'Escape From New York et tout autre oeuvres dystopique,

de toute façon, même la réalisation est chancelante..
shaky cam trop présente (utilisé comme auto-censure lors de rares séquences d'actions devenant illisible), dramaturgie de personnages inexistante (Lenny Kravitz, Harrelson..), soit plan trop appuyé trop explicite donnant l'impression aux spectateurs d’être devin (le coup de la flèche dans la pomme/Roti ou sur quel tribut mourra prochainement).

et pour une fois, ce n'est pas l'adaptation qui est foiré, elle est assez fidèle au roman.. jusqu'à sa dernière séquence/dialogue.
donc c'est pas gagné pour la suite.
Tyrrialh
Signaler
Tyrrialh
Pour avoir lu le bouquin, on note une très grosse différence, le livre est plus profond et ne se contente pas de tout miser sur une action bourrée aux hormones. Sinon je confirme que le lieu de scénario est bien Les Etats-Unis.
Kalakoukyam
Signaler
Kalakoukyam
Je n'ai pas du tout aimé pour ma part. Je comptais me faire les livres et au final le visionnage du film m'a coupé dans mon élan.

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris