Signaler
Hors jeux (BD-Manga-Comics)

Punisher MAX 18 - A main nue

 

Editeur: Panini (Marvel)
Sortie: janvier 2011
Prix: 12€
Contenu: Punisher: Force of Nature 1, Little Black Book, Punisher MAX Annual 1, Punisher: Naked Kill

 

 

Je me suis laissé tenter par ce 18ème numéro de Punisher MAX parce qu'il ne contient que des one shot, c'est à dire des histoires complètes assez courtes (l'équivalent d'un épisode). C'est un numéro de transition entre la première série Punisher MAX sur laquelle travaillait Garth Ennis et la deuxième qui sortira en mai avec Jason Aaron au scénario. Au programme, quatre histoires, avec des scénaristes et des dessinateurs différents, et bien sur, beaucoup de cadavres...

 

Punisher: Force of Nature 1 - On commence avec un épisode plutôt calme, puisque pour une fois le Punisher ne fonce pas dans le tas en canardant tout le monde. Non, il nous sort plutôt un plan diabolique, digne du malade mental de SAW, pour forcer les criminels à s'entretuer... Un épisode plutôt sympa, même si personnellement je préfère quand ca tabasse! J'ai trouvé les dessins très bons, avec des visages bien travaillés.

 


Little Black Book - Cet épisode là est un peu plus musclé. Le Punisher se sert d'une femme pour atteindre un gros bonnet, leader d'un cartel de drogue. Bien qu'il y ait de la fusillade, l'histoire est plutôt centré sur la femme dont se sert le Punisher, et comment elle va vivre cette "expérience". Les dessins sont bons, bien que très sombres, et le Punisher ressemble à un tueur de film d'horreur avec sa carrure impressionnante et sa détermination à massacrer tout le monde.

 

Punisher MAX Annual 1 - Un épisode un peu particulier, puisqu'on ne voit pas vraiment le Punisher. On suit en fait un looser dont l'équipe vient de se faire liquider par le Punisher, et qui cherche à lui échapper à tout prix. Le problème c'est qu'il le voit partout, comme si Frank Castle le suivait tel un fantome dans l'ombre... mais est il vraiment à ses trousses? Une intrigue plutôt intéressante, et avec du suspens. J'ai beaucoup aimé le style graphique de cet épisode, qui est un peu abstrait: les visages sont construits avec quelques lignes qui servent à les caractériser, tout comme des détails suffisent à représenter les choses. Vraiment très beau.

 

Punisher: Naked Kill - Et ils ont gardé le meilleur pour la fin! Une histoire sombre, dégoutante et bien crade. Le Punisher va s'attaquer à un immeuble sous très haute surveillance, dans lequel il est impossible de rentrer avec une arme... Il va devoir être créatif pour tuer! Pourquoi prendre un tel risque? Au huitième étage de cette tour, des sadiques persuadés de faire de l'art tournent des films pornos violents avec des filles venant de pays pauvres et pas très consentantes. Un de leur acteur tue même certaines filles à coup de b... Bref, notre justicier impitoyable n'allait pas laisser passer ca! A noter la présence d'une réplique admirable:

Non pitié me tue pas, j'ai un deal à te proposer!
Je suis ici pour échanger des cartes Pokémon, tu crois?

Quelle classe non? Quant aux dessins, ils sont bons dans l'ensemble, assez stylisés, j'ai bien aimé.

 

 

Ce numéro 18 du Punisher MAX est très bon. Si vous voulez lire du Punisher sans suivre de série, c'est tout à fait ce qu'il vous faut! Quatre histoires assez intéressantes, des dessins très bons dans l'ensemble, ca permet de patienter en attendant la nouvelle série Punisher MAX qui sortira en mai! Je le recommande à ceux qui aiment le Punisher, ou qui voudraient avoir un apercu de ses talents...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris