Signaler
Articles (Jeu vidéo)

 

 

Deuxième extension de GTA IV, The Ballad of Gay Tony nous met dans la peau de Luis Lopez. Ex trafiquant de drogue, Luis a eu une seconde chance lorsque "Gay" Tony a décidé de le prendre sous son aile, et a fini par en faire son associé pour diriger ses deux boites de nuits, les plus célèbres de Liberty City. Encore une fois, Rockstar nous offre un point de vue bien différent sur Liberty City. Par rapport à l'aventure de Niko, cet épisode se déroule durant la deuxième partie, contrairement à The Lost and Damned qui se déroulait plutôt dans la première partie. Cela permet d'éviter de répéter encore et toujours les mêmes évènements, même si l'histoire des diamants refera bien sur parler d'elle, étant donné que c'est l'évènement commun à nos trois personnages. Niveau ambiance, on change aussi radicalement. Fini le monde délabré et rock des motards, bienvenue dans le monde de la nuit, de la luxure et surtout de la décadence.

 

Savoir danser vous permettra de conclure avec les demoiselles peu farouches qui fréquentent les boites de Tony

 

Ce qui frappe le plus dans TBOGT c'est que tout est énorme, il n'y a pour ainsi dire aucune limite. Cela se traduit d'ailleurs autant dans les véhicules (ici la plupart du temps on sera en hélicoptère,en voiture de luxe ou... en char de guerre!), que dans les personnages que l'on croise. Je pense que cette extension contient juste les personnages les plus fous que l'on peut trouver dans GTA IV. L'exemple parfait est Yusuf Amir, qui n'a pour ainsi dire aucune limite dans la surenchère de folie propre à cet épisode. Il vous demandera ni plus ni moins que de voler des véhicules militaires surpuissants ou encore une rame de métro!

 


Yusuf Amir est probablement le personnage le plus givré de GTA IV

 

Ce que j'ai bien aimé dans l'ambiance du jeu, à part le fait qu'on découvre une ville de Liberty City complètement pervertie et dépravée, c'est l'impression de fidélité. En effet, dans la plupart des GTA, nos employeurs sont temporaires, et la plupart du temps on fini  même par les tuer nous même. Dans The Lost and Damned, le personnage était déjà très proche des ceux de son gang de motards qu'il appellait "frères", dans TBOGT, on va encore plus loin: Luis est associé et ami avec Tony, et bien que ce dernier soit sur une pente très glissante et enchaine les mauvais choix, jusqu'au bout Luis restera avec lui, fidèle au poste. Mis à part ca, le jeu nous permet de découvrir un autre visage de Liberty City qui nous était inconnu: le monde de la nuit, de la jet set, du grattin de la ville. Au programme: putes, drogue et scandales!

 


"Gay" Tony, l'associé et ami de Luis, l'entrainera souvent dans des situations dangereuses

 

En ce qui concerne les activités annexes du jeu, il y a quelques nouveautés. On peut faire un concours de "à qui videra la bouteille de champagne le plus rapidement", aller sur la piste de danse pour finir avec une partenaire d'un soir dans les toilettes des femmes, gerer le club en surveillant les clients, faire du base jump (le parachute étant l'une des nouveautés de cette extension), se battre au corps à corps dans des combats clandestins, participer à des courses de voitures, ou encore prendre part à une guerre de territoire pour la distribution de la drogue. On ne manquera pas d'occupations donc.

 


Les hélicoptères occupent une place importante dans cet épisode

 

TBOGT est donc une extension réussie, comme la précédente. Mais elle est encore meilleure. Si je devais trouver un slongan je dirais tout simplement "plus loin, plus fort, plus fun et encore plus con". C'est vraiment le jeux qui dépasse constamment les limites, que ce soit celles du ridicule ou de l'extrême.

 

 

Je  ne résiste pas à l'envie de vous présenter plus en détail Yusuf Amir au travers de cette vidéo, parce que de simples mots ne suffisent pas à comprendre l'ampleur de ce personnage

 

Je terminerais avec un mot sur le jeu "Episodes from Liberty City", car c'est sous cette forme que je me suis procuré ces extensions. C'est un très bon investissement, et ce même pour ceux qui n'ont pas forcément aimé le jeu de base. Moi j'avais plutôt aimé GTA IV, mais je préfère largement les deux extensions, en partie grace à leur ambiance, beaucoup plus mise en avant que dans GTA IV où tout se mélangeait un peu, mais aussi pour ses personnages principaux, qui ont un caractère plus travaillé et visible que Niko qui restait trop en retrait.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris