Le Blog de killErAD

Par killErAD Blog créé le 01/01/10 Mis à jour le 01/03/15 à 12h06

Détenteur du record de commentaires sur un seul article avec 2557 posts. J'en suis pas très fier, mais un record est un record.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Délire

Signaler
Délire

Le 18 mai 2011, chacun s'apprête à passer une journée tout à fait banale. C'est l'été, les oiseaux chantent et les humains gueulent contre une chaleur jugée "bien trop élevée". Ce n'est pas sans compter sur un certain Tcho Bilout, déjà connue pour des initiatives assez populaires, qui réalise l'idée saugrenue de julienC (affublé depuis peu du titre de ménestrel, de faire des élections présidentielles) pour élire un président de gameblog. S'en suit une campagne rocambolesque qui voit finalement non pas un mais deux présidents élus. Laissez-moi donc vous retracez leur parcours.

 

SHEEP


C'est sous ce slogan champêtre que Sheep entre de plein pied dans les élections. L'herbe verte, la nature, la fraicheur, pas de doute, c'est bien un mouton qui se propose comme étant la solution idéale pour nous autre, gamebloggeurs. Il sait aussi se montrer engagé pour défendre sa cause. Voici quelques morceaux choisit des discours de Sheep lors de sa campagne : 

"C'est un SCANDALE ! On veut empêcher Sheep de gagner avec ce complot car Sheep DERANGE cette élite bobo culturiste auto proclamée ! Sheep changera le monde avec votre soutient ! @[email protected]"

"Vous voulez améliorer la vie, or la vie : C'est Sheep.
Améliorons Sheep en le menant à la place suprême."


Il use même parfois d'outils à la limite de la légalité (morale) pour attirer le peuple :



Cette détermination dans le but de lutter contre le conformisme ancré chez les autres candidats est très palpable et va ainsi séduire ses électeurs. Sa candidature est à l'image de ses oeuvres, originale, simple, sans prise de tête mais d'une efficacité redoutable. Sheep est donc élu avec un score aujourd'hui inconnu car vous pouvez, si cela vous chante, encore voter aujourd'hui. Bien évidemment ce léger détail ne peut en aucun cas remettre en cause la légitimé de ces résultats.

Cependant, il est drôle de noter que le Sheep que nous connaissions avant a quelque peu changé. En voila une illustration.

Sheep AVANT :




Sheep APRES :



Je vous laisse juger par vous même de ce changement radical.


SEBLECARIBOU



De son coté, seblecaribou a opté pour un style visiblement bien plus orienté. Très certainement financé par une secte visant à rétablir le communisme dans le monde, on voit ici qu'il mise sur la protection des membres. La sécurité est un sujet sensible chez les gamebloggeurs, d'autant plus après l'attaque du Playstation Network peu de temps avant les élections. "Pour un site plus sûr, votez Seblecaribou" semble dire cette affiche. Notons également cette présence marquée du rouge, qui n'est peut-être pas étrangère à certains mouvements populaires.

Mais Seblecaribou est quelqu'un de très intelligent, qui a su attirer l'attention grâce à une campagne rudement menée. Ainsi il s'est basé sur un programme présidentiel aussi bien percutant que ficelé, séduisant par la même occasion ses électeurs. En voici quelques extraits :

 

Ou bien aussi

Et même


Cependant, il a connu un échec qui, heureusement pour lui, ne lui a pas porté préjudice. En effet, afin de relancer sa côte de popularité, il a dévoilé un projet ambicieux pour le moins mystérieux :

 


Là encore, le rouge est très présent, un rouge annonçant une révolution violente, qui ne nous laissera surement pas indemne. Cependant, aujourd'hui, la dite "heure du changement" n'est pas encore arrivée, ou alors je l'ai manifestement ratée...


C'est donc le 21 mai 2011 que le verdict tombe, les deux candidats ici présentés sont élus. Certains crient alors au scandale ou bien à la fraude, comme le montrent ces réactions que je laisserai anonyme dans un souci de protection de la personne :

- "Je crie au scandale !"

- "Je demande à l'Organisation des Gameblogeurs Unis de vérifier les votes et de faire refaire l'élections, si des irrégularités seraient apparues...
Chocolat, 1er secrétaire du partie TPPTEB (=tu peux pas test Emily Browning)"

-"Pff, on voit que la propagande d'un certain candidat laineux a porté ses fruits... mais que fait le CSA (Conseil Superieur des Aubergines) ?"

Certains vont même jusqu'à se porter leader d'une révolution qui n'aura jamais lieu.

 

Devant une contestation grandissante, les 2 élus prennent alors une décision plutôt inattendue :

Sheep : "je n'ai qu'une chose à dire : Dictature
MOUHAHAHAHAHA"

Seblecaribou : "Moi je tiens essentiellement à rappeler que nous avons gagner sans mesquinerie ou arrière pensée. J'ai toujours dit que j'appréciais mon opposant et que je serais ravi d'être élu délégué à ses côté!

Donc je n'ai plus qu'une chose à dire: Dictature!"

NDLR : notons ici que la théorie sur la candidature communiste prend ici tout son sens, d'étranges comportements comme ceux-ci ne laissent que peu de place aux doutes. 

Depuis ce soir du 21 mai, nous sommes donc, et je dois très certainement vous l'apprendre, en "dictature".

Et nous arrivons au point sensible de ce bilan que je suis en train de rédiger. Si vous attendiez principalement de ce post une récapitulation des mesures prisent par nos 2 présidents et bien sachez que vous allez être déçu, tout simplement car elles sont inexistantes. Et la situation est même bien plus préoccupante, car interrogé à ce sujet, Sheep répond étonné : "Ah bon, je suis président ?". Il a bien essayé de se reprendre en nous disant qu'il "insultait Gregeek au moins 5 fois par jour" mais cela n'est, si l'on peut dire, pas très satisfaisant. Seblecaribou, lui, nous offre, certes, de superbes articles, mais il a du également oublier son rôle. 

 

Alors ces élections sont elles un échec ? Et bien non, d'une part car elles n'en sont qu'à la moitié de leur chemin (ce qui en même temps représente une grande partie vu que, je le rappelle, cela fait 6 mois de rien) et qu'il faut finalement en tirer une morale : On s'est fait berner par 2 animaux insignifiants, honte à nous.


MAJ DE GREGEEK





(ceci n'est peut être pas Seblecaribou, toute assimilation à sa personne ne pourra pas être soumise à ma responsabilité)


MISE A JOUR


Nous y voila, aujourd'hui, 18 mai 2012, cela fait un an que l'idée d'une présidentielle gamebloggueuse a été lancée par Tcho Bilout, le 18 mai 2011. S'en ait suivi 3 jours de pur délire avec une campagne ponctuée de posts et de statuts en tout genre. Mais les choses ont évoluées depuis, le climat sur gameblog n'est plus tout à fait le même avec une crise qui inquiète bon nombre d'entre nous. Certes, les effets ne se font pas encore ressentir mais des signes montrent que nous somme dans une période difficile, tendue. Les longues absences du détonateur, de celui qui à provoqué ces élections en est un révélateur. Les statuts polémiques s'enchainent de façon plus soutenus, plus rapprochés dans le temps. C'est  donc dans cette atmosphère que ces élections reprennent officiellement.

Mon rôle ici n'est pas de gérer les candidats, sheep devrait s'en charger (pas de commentaire sur le fait qu'il est déjà président, prenez comme la première véritable action de son mandat). Je suis dans la continuité de tout ce qu'il y a écrit ci-dessus, une mise à jour en fait.

Et mine de rien, on a pu voir quelques signes du président Seblecaribou. Tout commence avec un post de Burk, un ex banni qui porte une sorte de passion pour ses collègues privés de la communauté. Dans ce post, il réclame la libération de ses amis banni. L'animal ayant alors les cornes longues, il porte une tentative désespérée de libérer ces pauvres membres de la joute cruelle des modérateurs. Aujourd'hui encore, rien ne s'est passé. Affaire à suivre... Ou pas en fait. Mais comme il l'a dit lui même, c'est son "premier et dernier geste ". Saluons tout de même l'effort. Car au final, même si Seblecaribou n'a pas réellement fait honneur à son poste, il nous a livré des articles d'une très très grande qualité. Il est fortement recommandé d'y jeter un coup d'oeil.

Pour Sheep, c'est tout autre chose. Bien plus discret dans la communauté, ses études avec Isart lui ont pris énormément de temps. Ceci dit, on le comprend aisément, en donnant la priorité à ses études, il donne d'une certaine manière l'exemple. Il est récemment réapparu avec quelques posts de blog et des statuts. Notamment un qui relance sa course aux présidentielles, après une année de glandouille rappelons le.

 

Il faut rappeler le contexte pour comprendre ce statut. En réalité, lui et son collègue animal on tenté d'instaurer une dictature. Malheureusement pour eux, parmi les quelques personnes sachant qu'elles avaient un président (déjà peu nombreuses), seule une poignée ont pu assister à cette tentative. Bref, les élections sont relancées cette année.

 

Ces élections ne seront certainement pas aussi simple que l'on aurait pu l'imaginer il y a un an. Avec le semi-départ de Tcho Bilout, l'organisation s'annonce compliquée. Mais il y a des raisons de penser que l'on peut reproduire l'ambiance de l'année dernière, avec des candidats qui se profilent déjà, des programmes déjà en forme et peut être, des ministères en préparation... mais chut, laissons les candidats débattre pendant 3 jours, jusqu'au 21 mai 2012. ET FOUTRE LA MERDE.

Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
Délire

Le chat, on en entend parler à travers les statuts, les blogs ou les réseaux sociaux. On peut facilement trouver ça débile, en faire l'analogie avec pas mal des "soirées gamebloggiennes" ou encore l'associer à des projets débiles (cf ce blog). Mais sachez que la chose que je suis en train de décrire n'est qu'une façade. Ce chat c'est une aventure, que l'on construit jour après jour, que l'on fait vivre tant bien que mal, avec une passion qui nous unie. De mon expérience, jamais, oh non jamais, je n'aurais osé imaginer un seul instant que je trouverais, sur internet, des gens inconnus avec qui me lier, voir même peut-être me confier. De part ce chat, une réel amitié s'en est dégagée. Et son influence sur gameblog n'est pas neutre (à mon très grand étonnement). Dixit le Gameblog Network au Paris Games Week. Pas moins de 6 (ou 7 ou 8 ou...) membres ont fais le déplacement, pour atteindre un nombre hallucinant de 20 gamebloggeurs. Et ce n'est pas fini, d'autre rendez-vous sont dores et déjà pris.

Sinon, le but premier de ce post est de vous présenter ces monologues (qui sont ironiquement lié à la soirée statut à la con de hier), retraçant cette histoire et l'évolution qu'à connu ce chan a travers eux (ou pas).

Orebon :

Ô chat ! ô désespoir ! ô absence ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour voir cet endroit vide ? Et ne suis-je blanchi dans les F5 guerriers, que pour voir en un jour flétrir tant de discutions ?,Ce chat qu'avec respect tout gameblog admire, mes monologues, qui tant de fois a sauvé celui ci du vide.Tant de fois affermi le trône de fachewachewa,
Trahit donc ma querelle, et ne fait rien pour moi ?

Oct 30 2011, 10:59 PM
 
Ô cruel souvenir de la gloire passée ! Oeuvre de tant de jours en un jour effacée ! Nouvelle direction fatale à mon bonheur ! Précipice élevé d'où tombe mon honneur ! Faut-il de votre éclat voir triompher skype et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?Chat, sois de mon prince à présent gouverneur ;Ce haut rang n'admet point un lieu sans honneur ;
Et ton jaloux orgueil par cet affront insigne.
 
Oct 30 2011, 11:02 PM
 
Malgré le choix des autres, m'en a su rendre impossible. Et toi, de nos exploits glorieux instrument ?
Mais d'un corps tout d'orange inutile ornement, chat,  jadis tant à aimer, et qui, dans cette attente, m'as servi de parade, et non pas de défense. Va, quitte désormais les derniers des chatlandiens, passe, pour me venger, en de meilleurs mains.
 
Oct 30 2011, 11:06 PM

non peut être que dans quelque lune, des archéologues du chat verrons ces quelques vers et déciderons de leur offrir une place, dans une rubrique jadis existante au titre choisis de manière excitante "les perles du chat"

Rubiscon :

Il était une fois un chat qui s'était fait détroné par Skype. Un chat Orange qui a pourtant su maintes et maintes fois amuser ses suiveurs, énerver ses détracteurs (Machin chose), un chat aimé qui, du jour au lendemain s'est fait délaissé. Par la suite, les plus vigoureux adeptes restèrent, notamment Enel Orebon AKA ComteZero. Ses monologues rendait le chat heureux, celui ci se sentait aimé. Aujourd'hui, 20 Novembre 2011, plus personne n'est, tout le monde a suivi la froideur.

Nov 20 2011, 9:49 PM

Skype. Seulement moi, je préfere la chaleur de celui ci. Ainsi, en même temps que l'icone skype affiche des notifications, je ne peux m'empecher d'écrire cet ode a ce lieu qui nous a accueilli si longtemps ... Vivà la revoluccion. Viva el chat rigolol

moi même :

C'est ici que tout a commencé. Enfin presque. La première expérience du chat, elle n'était pas satisfaisante : trop bordélique, trop rapide pour avoir des discutions logiques. Pas assez adaptée, iphone et autre ipad ne connaissant pas flash, impossible de poursuivre nos divagations en dehors de notre bulle à pouces et à clavier, jusqu'à tard dans le nuit tout en restant dans lit. Pas assez clôturé aussi, un modérateur sans pouvoir (ou presque) qui voit les messages défiler et qui possède comme seule réprimande une censure n'étant l'image de sa seule ignorance des mots, quel qu'ils soient. De notre propre chef, nous avons donc lâchement, sans nous retourner, sans même un merci, abandonné notre cher et tendre "premier chat", tel que l'on peut ainsi le nommer.

Nov 21 2011, 11:20 PM
Et c'est donc la terre de "chatroll" qui nous accueille, nous, équipage formé de personnes si différentes mais tellement rapprochées par la passion. Car c'est ici que va se former un certain esprit de famille, peut-être encore plus que de communauté. On rigole, s'engueule, racontons nos exploits, nos expériences, notre journée, nos goûts. Au fil que les jours passent, des liens se forment, car même si nous sommes séparé par un écran, nos personnalités s'éveillent et chacun commence à connaitre l'autre, un lien d'amitié est apparu, de manière naturelle. Nous nous sommes rencontré, nous sommes simplement devenu ami.
 
Nov 21 2011, 11:27 PM
Cette esprit de camaraderie c'est développé, de nouveaux arrivant ont été accueilli. Certains sont resté, d'autre son partie. Le chat vie son cour et derrière cette sérénité apparente, le tonnerre gronde. Le point fort du chat est aussi son point faible : la capacité. La gratuité fini par se payer, car peut-être nous ne sortons pas nos précieux deniers mais nous héritons d'une petite pièce en échange.
 
Nov 21 2011, 11:40 PM
Et cette pièce se retrouve vite remplie, car sans que l'on ne le sache, le chat est devenu un lieu où il fait bon vivre et il attire. Mais tous ne peuvent pas y entrer en même temps et certains doivent rester à la porte. Mais une fois rentré, d'autres problèmes apparaissent. Assez désagréable, nous devons le subir : d'ordre technique, on appelle ça le lag. Vouloir réagir mais ne laissant qu'un commentaires déplacé quelques minutes plus tard, obligeant son interlocuteur à regarder dans son dos. Sensation peu agréable.
 
Nov 21 2011, 11:47 PM
Cela créer donc des tensions. Que le lag en soit la cause, rien ne peux le confirmer. Des tentatives sont tout de même faites pour revenir dans le passé afin de mieux vivre le présent. Le premier chat reprend alors, le temps de quelques échanges, sa splendeur d'en-temps. Mais un désaccords peut en cacher un autre. "de grands pouvoir amène de grandes responsabilités", cette phrase prends encore une fois tout son sens
 
 
Nov 22 2011, 12:00 AM
Lorsqu'on possède la responsabilité de pouvoir modérer, la tentation d'en abuser est tentante. C'est malheureusement ce qui est arrivé. Personne est à damner, chacun a sa part de responsabilité. Cela a pourtant débouché sur la création d'un second chat, identique mais tenu par d'autres personnes se voulant plus juste. Cela n'a pas pu se vérifier, les défauts n'ayant pas disparus, l'histoire de ces chats se sont fini brutalement, peut-être en se détruisant mutuellement. Peu importe, aujourd'hui, nous sommes  toujours réunis ensemble, toujours plus nombreux, nous voguons sur un navire plus grand, plus adapté, plus complet, plus luxueux, plus connu. Toujours à discuter, à rire, à débattre, à rêver de projets incroyable. Le chat de gameblog vie en autonomie et permettez moi de vous dire que vous n'en pas fini d'en entendre parler.

Gameblog est magique, ne nous y détrompons pas. Communauté folle, rien ne l'arrêtera.
 
A noter que demain c'est l'anniversaire de l'investigateur du chat. Et que va t-on faire pour fêter ça ?
Rien !


Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Délire

La nuit sur skype, on a des perles. Alors krunk, elle fait combien la tienne ?

 

Quand à moi, je sais que l'écran de la Vita prend les 3/4 de ma main.

Ca y est, je suis premier ?

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Délire

Je suis souvent sur le chat avec des tas de gens super, dont RubisCon. Ici, je vous le présente sous sa forme naturelle.

  


Pas mal hein ?

Hein ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Délire

Sans commentaires donc. Enfin si juste un : c'est pas comme ça tous les jours, aussi des fois, on est des gens bien.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Délire

 

Voici le jeu vidéo Sheep. C'est trop bien hein ? Non, c'est affreux.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Édito

Hello à toi, visiteur. Si tu es là, peut être as-tu remarqué que ce blog semble être quelque peu "à l'abandon". Si tel n'est pas le cas, et bien tu dois savoir que j'ai volontairement choisi de déserter gameblog. Cela ne s'est pas fait brusquement, il m'aura fallu faire une réelle mise au point à propos de ce que le site avait à me proposer mais surtout, qu'était devenue cette communauté que je côtoyais chaque jour. Malheureusement, le constat s'est imposé de lui même. Navrant, bien souvent. Alors, dans le but subtil d'esquiver élégament vos petites histoires, je suis sorti par la porte de derrière. Non sans regrets, ça laisse de bons souvenirs tout ça, mais il est temps d'utiliser internet dans un sens bien plus large que sur ce truc, que j'ose à peine appeler "blog". Je laisse ici mes articles, mes fautes et toute la gêne occasionnée par mes créations, qui représentent tant bien que mal mes bons moments sur l'espace communauté et blog.

Je vous retrouve sur twitter, si vous le voulez bien.

Et mon site CV. Car oui, je suis un professionnel de l'internet maintenant. N'ayez pas peur.

Sayonara. Bon vent à gameblog. Si l'on peut dire. 

  

Archives

Favoris