Le Dojo de Kenji

Le Dojo de Kenji

Par Kenji Seang Blog créé le 20/06/12 Mis à jour le 06/10/17 à 11h12

Neo Geo, Shenmue, Berserk, Ghibli, Tests, Vidéo-tests etc.
Du pixels, du polygones... saupoudrés de tout comme de rien !

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu Video (Jeu vidéo)

Après moult vidéos dédiées au support Neo Geo MVS que j'affectionne tout particulièrement, je vous propose une petite présentation de son descendant direct que l'on doit à la société tawainaise IGS : le Poly Game Master, "PGM" pour les intimes. Très peu de joueurs connaissent ce support et la ludothèque qui va avec (totalement absente de la base de données Gameblog !!!) et j'aimerais vous le faire découvrir car si ce qu'il propose n'est pas ultra fourni, on tape tout de même dans ce qui se fait de mieux en la matière.

Comme le support MVS : OUI, c'est un support destiné aux salles d'arcade, mais NON, il n'est pas inaccessible pour autant. En effet, aujourd'hui, il est aisé de consoliser un slot arcade ou de se munir d'un supergun pour le faire fonctionner sur sa TV via péritel (c'est ma configuration et je n'ai aucun soucis).

Le Poly Game Master est donc un slot arcade câblé au format standard JAMMA et muni de connecteurs à cartouches interchangeables dont la forme rappelle aisément sa filiation avec le  fameux slot MVS de SNK (bon OK, à ce niveau, on pourrait presque parler de "copie"). Mais PGM et MVS partagent autre chose qu'un design et un fonctionnement similaire. Niveau spécificités techniques, c'est aussi quasiment la même chose et pour cause, les deux systèmes sont dotés d'un CPU Motorola 68000, le fameux (on le connait bien car c'est lui qui se trouve au sein de nos Mega Drive). Seules leurs fréquences varient avec un gros avantage évidemment pour le PGM (12 MHz pour MVS / 20 MHz pour PGM) compte tenu de sa date de sortie plus avancée (1990 pour MVS / 1996 pour PGM). Et même si le support PGM a connu des titres indignes de sa puissance (Oriental Legend, The Killing Blade etc.), si vous connaissez la Neo Geo et ce qu'elle a pu nous proposer en 1996, on est aisément dans le haut du panier en matière de hardware 2d.

Mais trêve de baragouinage technique qui ne dit rien sur la qualité du support. Car, dans l'absolu, la qualité d'une plateforme s'exprime à nos yeux de joueur au travers de sa ludothèque, et seulement elle. Dans ce dossier, je vous parlerai de 5 jeux uniquement (ouhaip, je n'ai que 5 titres dans ma ludothèque et je n'en souhaite pas plus sur le support). 5 jeux, cela peut sembler peu mais j'espère parvenir à vous faire relativiser cette quantité tant elle m'apparaît dérisoire au vu de la qualité faramineuse insufflée dans ces 5 cartouches.

Comme à l'accoutumée, voici la version "vidéo" (commentée) de l'article pour ceux qui souhaiteraient profiter d'extraits de jeu en mouvement.

NB : Je vais vous parler ci-dessous des 5 titres que je retiens sur la ludothèque PGM. Sachez que cette liste n'est pas exhaustive. J'ai par exemple longuement hésité à citer DoDonpachi II et Spectral VS Generation mais ne les possédant pas (pour des raisons que je vais évoquer en fin de phrase ^^), j'ai préféré les éluder simplement du dossier (après plusieurs essais chez des amis, j'ai dû me faire à l'idée qu'il s'agit du moins bon Dodonpachi et d'un jeu de combat moyen+).

1/Tout le monde connait Metal Slug, cette série de run&gun culte à l'action survoltée et l'animation ultra léchée ? Eh bien sachez le, inutile de tergiverser des lustres, son seul rival se trouve incontestablement sur PGM avec Demon Front. Et je dis bien rival, et non alter ego, la nuance est importante à mes yeux, vous le verrez plus tard.

Demon Front a tout de Metal Slug : le même gameplay, la même frénésie et le même degré d'orfèvrerie en matière d'animation des sprites. Il parvient néanmoins à se forger sa propre identité en proposant un peu plus par ci par là. Rapidement, on peut citer des graphismes un chouilla plus fins et colorés, la possibilité de choisir l'ordre des 3 premiers niveaux, et des ajouts dans le gameplay plus que bienvenues. C'est sur ce dernier point que je m'attarderai.

En effet, le gameplay de Demon Front est enrichi par la présence d'un petit familier unique à chaque personnage jouable. Il offre en premier lieu la possibilité de planer quand bon nous semble lors d'un saut (on ne dirait pas comme ça mais cela permet de rendre le jeu plus aérien et riche en possibilités d'attaque). Ensuite, il permet de charger une attaque lorsqu'il est à vos côtés en maintenant la pression sur le bouton de tir (comme dans un bon Megaman des familles). Mais il permet surtout de se transformer en barrière qui retient toutes sortes de tirs à la simple pression d'un bouton, et à volonté. Attention toutefois à ne pas en abuser car plus la barrière reçoit de tirs, plus la vie du familier diminue jusqu'à la disparition de celui-ci (et là, finies les attaques chargées !).

Le gameplay de Demon Front est donc sublimé par ce système de familier qui, une fois appréhendé et maîtrisé, permet de faire autre chose que marcher et tirer frénétiquement sur tout ce qui bouge. La gestion de la vie du familier et de ses transformations exaltent littéralement le gameplay resucé jusqu'à plus soif dans les 7 épisodes de Metal Slug sortis à ce jour. C'est bien simple, pour moi, Demont Front se pose sans sourciller sur le même niveau que Metal Slug 1, X et 3, si ce n'est un peu plus haut... mais chut, je n'ose pas me l'avouer.  

2/ Sur PGM, je retiens un seul titre de Versus Fighting qui vaut le coup, et c'est peu de le dire : il s'agit de Martial Masters. La Neo Geo de SNK a son Garou Mark of the Wolves, le CPS de Capcom à son Street Fighter Third Strike, et le PGM de IGS a son Martial Masters. Trois titres monumentaux de qualités sensiblement équivalentes selon vos affinités.

Martial Masters est beau, PUTAIN DE BEAU !!! On a ici très certainement les sprites 2d les mieux animés de la création (mais purée, combien y-a-t-il de frames dans certains de ces mouvements monstrueusement fluides !!!). Et c'est un détail pour certains mais perso, je surkiffe le fait qu'il soit encré dans les légendes et contes populaires chinois (Pérégrinations vers l'Ouest, Il Etait une Fois en Chine etc.), très original dans ce type de jeu ! Histoire de rendre à César ce qui lui appartient, il faut tout de même citer la grande inspiration (encore une fois, on est à la sensible limite du plagiat) des graphistes/animateurs de Martial Masters sur Third Strike (sur certains sprites, c'est flagrant !). A part ça, on a un jeu de combat sublime aux mécaniques précises, facile d'accès et exigeant à la fois. Et ceux qui aiment les combos vont être ravis car le jeu offre énormément de possibilités aux combotteurs de tout poil !!!

3/ Si le genre de prédilection de la Neo Geo MVS est le versus fighting, sur PGM, c'est le beat them all. Encrés dans le contexte historique des Trois Royaumes en guerre pour l'unification du pays, voici 3 titres qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte !

Le tout premier est Knights of Valour Superheroes. Il s'agit de la versions ++ la plus complète de  Knights of Valour. Que vous dire dessus... hummm, si je vous dis :  possibilité de choisir 12 personnages avec chacun son style de combat ET son système de combos qui figure parmi les plus riches jamais vus dans un beat them all... Et si j'ajoute à cela une progression à multi embranchements à la Gardian Heroes qui permet une rejouabilité énorme... Et si je vous propose en plus un mode multijoueurs jouables jusqu'à 4 sans JAMAIS faire ralentir le framerate du jeu... je peux vous ramasser à la petite cuillère ?

Sur un ton plus sérieux, Knights of Valour est un monstre de beat them all en 2d. Tout y est pour du fun, du fun, et encore du fun avec un degré de technicité et une richesse qui rendent le jeu presque inusable sur le long terme.

4/ Sa suite Knights of Valour 2 Plus: Nine Dragons (la version++ la plus complète de Knights of Valour 2) est du même acabit. Vous rendez-vous compte ? Toutes les qualités que je viens de vous citer sur le violemment solide Knights of Valour se retrouve dans Knights of Valour 2 !!! (de nombreux personnages jouables, progression à multi-embranchements, richesse de la palette de coups, système de combo ahurissant, jeu à 4 joueurs en simultané etc.).Whaouuuuuu, One Million Troups, whouah, EXTREEEEEME....

5/ Enfin, je vous présente The Gladiator, qui (et vous me voyez venir) présente lui aussi les mêmes qualités que les 2 Knights of Valour. Les sprites sont un peu plus petits (du coup, y'a souvent plus de monde à l'écran et c'est pas pour nous déplaire !) mais le jeu est d'une précision et d'une technicité insondables.

Alors voilà, j'espère que ce petit tour d'horizon des 5 jeux monstrueusement bons de la ludothèque PGM de IGS vous aura plu et aura fait bourgeonner dans votre petit coeur de gamer l'envie de vous y essayer. Attention toutefois, du fait d'un cryptage spécial pour chaque titre, les jeux PGM ont longuement été impossibles à émuler. Certains le sont aujourd'hui, au prix d'une qualité graphique et d'une précision dans le gameplay altérés. Le meilleur moyen reste donc d'y jouer en natif sur support d'origine, surtout que comme je vous le disais dans l'introduction, le système et ses meilleures cartouches sont accessibles.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Kenji Seang
Signaler
Kenji Seang
Oui, je sais :opus: Mais c'est prévu : P
Je n'avais pas la place jusqu'ici mais ça ne va pas tarder ;)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Rhoooo, de l'IGS et même pas de borne ? Une bonne petite New Astro, ou une Blast, ça le ferait 100 fois mieux !

Édito


 

Archives