Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris

Catégorie : JV

Signaler
JV

 

Bon sérieusement, celui-là je l'attendais vraiment au tournant. En gros gros fan de la série, j'avais été extrêmement déçu par le réel premier opus HD des DW, le sixième épisode. Foutage de gueule de gameplay en dépit de quelques bonnes idées, de grosses incohérences sur le champ de bataille, une difficulté très mal équilibrée ... Les tares de cet épisodes ne manquaient pas, impossible de ne pas le reconnaitre, même en étant un bon fanboy.

Après les blablabla Empires, Strifeforce, Xtreme Legends, et la myriade de stand alones sur le modèle du 6, la tentaculaire série de Tecmo Koei se devait marquer le coup et remonter dans le coeur de ses fervents défenseurs. En plus, c'est les 10 ans de la série, et le 7, c'est bien le chiffre de la raison non ?



Première chose qui frappe : les devs ont ENFIN compris que le mode histoire devait évoluer. On ne suit plus un général pendant cinq ou six batailles, mais bien un des clans jusqu'à son apogée. Cela permet premièrement de beaucoup mieux coller à l'Histoire, puisque seules les toutes fins de chaque royaume est altérée (la réelle peut être lue dans le magnifique mode encyclopédie). En clair, le bonhomme qu'on a choisi ne prend plus systématiquement le contrôle de la Chine après deux escarmouches. J'exagère, mais par moments on en était arrivés là.

Bien entendu, le fait qu'on suive un royaume tout entier amène une narration mieux construite, qui nous permet d'avoir une vue globale et de comprendre les enjeux des batailles, plutôt que de se dire : « hop là on enchaîne, dans 20 minutes c'est fini ! ». Cela change du tout au tout notre appréhension du jeu et du mode histoire, nous permet de davantage nous attacher aux personnages, à leur région et à leur famille.

Mais là où ce Dynasty Warriors 7 a fait très fort, c'est dans sa mise en scène et les liens entre les dites batailles. En clair, jusqu'à aujourd'hui, on avait à l'écran un résumé de la situation relativement fastidieux à lire et long à écouter, puis une vue d'ensemble du champ de bataille : on réglait notre équipement et nos compétences, et c'était parti.

Ici, tout s'enchaîne d'un seul bloc, certaines batailles se succèdent sans interruption, l'histoire est davantage mise en avant à l'aide de cut scenes foutrement bien mises en scène. Pareil, notre préparation se fait à l'intérieur même de notre camp, à la manière d'un Monster Hunter : on peut aller parler aux autres généraux, connaître leur sentiment face à la bataille à venir, aller acheter de l'équipement, etc. Ensuite, et aucune transition, les portes du camp s'ouvrent et la bataille commence. Vous n'imaginez pas la différence que cela fait, quand on était habitués à une simple map sur laquelle on se retrouvait parachutés on ne sait trop comment.

Une fois sur le champ de bataille, on sent la différence : les armées sont beaucoup plus nombreuses qu'autrefois, l'IA n'est plus celle d'une huitre (comprendre par là que l'ennemi arrêtera de vous attendre tranquillement, et viendra vous chercher), certains commandants ennemis sont redoutables. Le côté « un homme qui en vaut mille » n'est plus seulement valable pour le joueur !

C'est simple : jamais la série n'avait fait un tel pas en avant question narration, jouabilité et mise en scène.




On le sait, la série n'a jamais été une démonstration technique (quoique le 5 était très beau). Cela se vérifie une nouvelle fois ici, etce même si on est bien au-dessus du sixième épisode. Certaines expressions ne sont pas terribles, on aperçoit régulièrement des pop ups d'ennemis ou d'environnements, les textures bavent pas mal ... C'est un peu embêtant, même si au coeur de la bataille, on n'y accorde finalement que très peu d'attention : quand on a 200 ennemis à l'écran, on a beaucoup mieux à faire que d'admirer le paysage !

Surtout que le charadesign est très léché, et on apprécie avec joie la nouvelle esthétique des officiers, qui sont presque tous passés par la case redesign. Ah, si, y a bien Zhou Yu qui fait tiep, mais bon. Notons par ailleurs que le jeu est compatible 3D stéréoscopique sur PS3, et que cette dernière est de toute beauté !

 

Du côté sonore, on aime la toute nouvelle bande son, dans la plus pure tradition de la série : du bon gros metal instrumental à la Jap', qui enchaîne les riffs endiablés de guitare. Bon, ça plaira peut être pas à tout le monde, j'en conviens, même si perso je suis fan. Il est en tout cas impossible de nier le caractère épique que ce la donne aux combats, et finalement, le principal est là.

Les doublages en Anglais sont d'une qualité irréprochable et pour une fois, les doubleurs prononcent les différents noms Chinois comme il faut. A noter que la VO Jap arrive bientôt en DLC sur le PSN et le Live, mais à l'heure où j'écris ces lignes, elle n'est pas encore dispo.

Enfin, la durée de vie est monstrueuse, comme d'habitude avec la série. Les quatre modes histoire vous tiendront facilement 35h, le mode conquête (qui comme son nom l'indique, vous permet de conquérir la Chine, sans suivre l'Histoire) est gigantesque et jouable en coop (online et splittée). Compléter la galerie, forte de nombreuses cinématiques et autres wallpapers, lire l'encyclopédie ... Il y a beaucoup à faire dans Dynasty Warriors 7 ! Des dizaines et dizaines d'heures de jeu devant vous !



En un mot comme en mille, ce Dynasty Warriors 7 est pour moi l'épisode le plus abouti et peut servir de base solide pour le futur de la série. En dépit de quelques faiblesses techniques évidentes, il réussit à nous transporter, nous faire voyager dans le temps et l'espace comme jamais. On s'attache à nos combattants, on prend du plaisir à les entraîner, à les mener sur le champ de bataille, à les suivre dans leurs stratégies militaires ...

Certains ne verront en Dynasty Warriors 7 qu'un énième épisode bourrin et sans âme, mais ceux qui creuseront y trouveront un jeu généreux et fait avec coeur, et comprendront qu'il est le fer de lance du renouveau d'une magistrale épopée vidéoludique. Un jeu qui ne laisse pas de marbre et qui mérite de figurer dans toutes les ludothèques !

Voir aussi

Jeux : 
Dynasty Warriors 7
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
JV

Je m'en rappelle, je l'avais fait sur Xbox a l'epoque. C'etait vraiment un bon Action / RPG, univers interessant, difficulte relevee, artistiquement superbe, en depit d'une duree de vie bien courte.

 

Je l'ai aussi sur PC, mais il n'est malheureusement pas compatible avec Windows 7 ...

Pour ceux qui se le demandent, le studio de developpements, Climax Group, se porte bien et est l'origine d'autres jeux de qualite tels que les Overlord ou Silent Hill : Shattered Memories.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler
JV

Vous le savez peut-etre, je suis grand fan de la premiere heure des series de Dynasty Warriors / Samurai Warriors. Un des gros points noirs de leur localisation en Europe a toujours ete les doublages Anglais (ou meme Francais dans certains cas), souvent catastrophiques.

Tecmo Koei (quelle belle fusion !) semble enfin comprendre qu'en Europe, ce sseries ne s'adressent qu'a un bastion reduit d'irreductibles fans ... Souvent exigeants.

Le site officiel annonce en effet aujourd'hui la sortie prochaine d'un DLC gratuit contenant le doublage original Japonais integral pour Dynasty Warriors 7, repousse au 8 avril.

Une nouvelle qui fait chaud au coeur !

Voir aussi

Jeux : 
Dynasty Warriors 7
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
JV

Un peu plus réduite que celle sur Xbox 360 , voici mes jeux sur la dernière console de salon de Sony :) Principalement que les exclus donc, à de rares expetions près (jeux trouvés pas chers ou reçus avec le taf -quoique je reçois 99% du temps les multisupports sur 360 ...-, où licences historiques de la Play.

 

Command And Conquer : Alerte Rouge 3 : Ultimate Edtion

Aliens VS Predator

The Eye of Judgement

Final Fantasy XIII JAP

Final Fantasy XIII Collector JAP

God of War Collection

God of War III (tous deux achetés en Pandora box)

inFamous Collector

Heavenly Sword

Heavy Rain Collector

Killzone 2

Lair

LittleBigPlanet

Metal Gear Solid 4

Un bluray de démo de PSMove offert lors de la conférence Sony su dernier TGS

Ninja Gaiden Sigma

Ninja Gaiden Sigma 2 Collector

Ninja Gaiden Sigma 2 Collector JAP (qui enterre la FR par ailleurs ...)

Ratechet et Clank : Quest for Booty

Resistance : Fall of Man

Resistance 2

Resonance of Fate

Dynasty Warriors 6 JAP

Siren Blood Curse

Star Ocean The Last Hope International

Star Wars Le Pouvoir de la Force

Star Wars Le Pouvoir de la Force : Ultimate Sith Edition

Uncharted : Drake's Fortune

Uncharted 2 : Among Thieves Collector

Valkyria Chronicles

Wolfenstein

Buzz

Hyperdimension Neptunia Collector USA

Agarest Collector UK (jamais sorti en France)

Agarest BELGE (oui je sais)

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
JV

Salut tout le monde !

Après Rayman, je vous propose un premier retour sur mes quelques heures de jeu sur Samurai Warriors Chronicles. Mais avant cela, petit coup de gueule !

 

Je suis en effet extrêmement déçu par la gestion réseau de la 3DS. Je sais très bien que Nintendo est frileux sur tout ce qui est network, mais là quand même on atteint des sommets. Ainsi, les QR code de vos Miis ne servent absolument à rien, puisque ça ne les rajoute même pas à votre Mii Plaza, et ne donne à aucun moment la possibilité de les rajouter en tant qu'ami. Et parlons en justement, de la gestion des amis : je rajoute un copain, il est « en attente de confirmation ». Je lui demande où il en est, il me dit qu'il ne voit aucun message ou demande d'ajout. En clair, il faut que de son côté aussi il rentre mon code ami pour m'ajouter O_o Sérieusement je trouve ça plutôt hallucinant, une simple confirmation d'ajout aurait été tellement plus simple ...

Je veux bien comprendre que Nintendo s'inquiète pour nos têtes blondes, et dans un sens, c'est tout à leur honneur, mais ne serait-il pas plus intelligent de gérer cela dans le contrôle parental ? J'espère tout de même que ce genre de problèmes sera réglé via une future mise à jour ...

 

 

Enfin bref, venons-en au fait. Je vous l'annonce haut et fort, j'ai toujours été un très grand fan de Dynasty / Samurai Warriors. Je comprends que la série puisse en énerver plus d'un, mais apprendre de manière ludique l'Histoire de deux périodes de deux régions qui me passionnent, le tout avec un gameplay bien pensé, des personnages charismatiques et des répliques de la mort, je trouve ça sérieusement très cool.

Alors je le dis dès le départ, ce Samurai Warriors ne changera pas votre avis sur l'IP, que vous soyez amateur ou détracteur. Mais cela ne l'empêche pas d'être, selon moi, l'opus qui apporte le plus de fraicheur à l'univers. Explications.

 

Dans Samurai Warriors Chronicles, on ne suit plus l'histoire de plusieurs généraux. Non, on n'incarne qu'un personnage, fictif, qui servira divers commandants lors de leurs batailles dans la période du Sengoku.

Intéressant, ce fait permet de beaucoup plus s'attacher à un protagoniste, de prendre plus de plaisir à le personnaliser, l'équiper, améliorer ses armes, sa monture ... Et pour le coup on n'est pas déçus, Koei a fait un effort considérable de ce côté : jamais nous n'avions atteint un tel niveau de personnalisation dans un jeu de la série.

Notre guerrier (ou guerrière!) parcourt donc le Japon et loue ses services à divers personnages emblématiques de l'Histoire, avec qui nous pourrons tisser amitié et inimitié, à travers des dialogues plutôt agréables, bien que souvent trop lents.

Mais là où Samurai Warriors Chronicles fait fort, c'est sur le champ de bataille : graphiquement, nous sommes face au plus beau jeu 3DS du line up. Tout est magnifique, et la 3D, parfaitement calibrée, permet de rajouter beaucoup de profondeur et d'effets aux hordes d'ennemis nous assaillant, accentuant ainsi la toute puissance de nos protagonistes.

Alors que d'habitude, on se contentait de faire son petit bonhomme de chemin en ne se souciant que peu des différents events de la bataille, Samurai Warriors Chronicles révolutionne le genre : l'intégralité de la bataille est parsemée de missions, nous obligeant à changer notre itinéraire, à prendre des risques, à protéger un général en difficulté. Croyez-moi sur parole, ce simple fait dynamise l'expérience de manière incroyable et permet de ne jamais s'ennuyer dans les batailles, toujours aussi impressionnantes.

Autre ajout intéressant, la possibilité de switcher entre différents généraux à tout moment, d'une simple pression sur l'écran tactile. On a ainsi accès, du bout des doigts, à l'intégralité des maps, souvent gigantesques. La classe.

Saupoudrez le tout de belles musiques (souvent repompées, certes), d'un doublage intégral en Japonais et non plus dans un doublage Anglais approximatif (depuis le temps que le demandais !), un mode streetpass sympathique permettant des minis batailles et des échanges d'armes, ainsi qu'une durée de vie gigantesque, et vous obtenez une valeur sûre de ce line up 3DS ... Du moins pour ceux qui savent à quoi s'attendre !

Dommage que la caméra soit un peu plus dure à gérer, faute à l'absence d'un deuxième stick, et que les sous titres soient en Anglais (remarque je vous dis ça, moi je préfère ...).

 

En clair, ce Samurai Warriors Chronicles est une très bonne surprise, et même s'il ne parlera pas à autant de personnes que Rayman 3D, aucun doute que Tecmo Koei se sont donnés à fond et ont su intelligemment tirer parti des capacités de la 3DS. Long, prenant, beau, jouissif par moments, Samurai Warriors Chronicles, à défaut de réinventer la série, ajoute des nouveautés intéressantes et adaptées au support. Une franche réussite.

Voir aussi

Jeux : 
Samurai Warriors Chronicles
Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
JV

Tout le monde le sait, on arrive souvent à avoir les consoles un peu avant leur sortie, le respect des street dates n'étant plus vraiment ce que c'était. J'ai donc pu me procurer ma Nintendo 3DS Bleu Lagon dans mon magasin GAME aujourd'hui même. Je ne vais pas vous refaire le topo sur la console, tout le monde la connait !

 

Simplement quelques petits faits sympas avant de commencer mes impressions sur Rayman 3D. Mon magasin a reçu seulement 48 consoles, alors qu'il est en agglomération parisienne. C'est peu, et fait avoué du gérant, c'est à peine suffisant pour les précommandes. Pénuries, je vous sens venir !

La petite chauffe pas mal et a un bon poids en main.

Mon GAME m'a très gentiment offert (oui oui, puisque je vous le dis), en plus du pack d'accessoires convenu, Rayman 3D. N'allez pas harcelez vos magasins, je pense que c'est une promo perso ;) En attendant, le jeu qui me plaisait vraiment dans le line-up n'était pas encore en boutique, à savoir Samurai Warriors Chronicles. C'est marrant d'ailleurs, personne en parle de celui-là.

Les protèges écrans HORI que j'ai achetés sont plutôt exceptionnels, déjà parce qu'ils couvrent l'intégralité de la console (y compris les panels de touches, l'extérieur, etc), mais aussi parce qu'ils sont incroyablement faciles à poser, grâce à un ingénieux système de scotches et de couches de plastique. Je sais, ça a l'air bizarre dit comme ça, mais si vous recherchez un bon protège écran, ne prenez pas ces daubes de Bigben mais plutôt du HORI, qui m'ont encore une fois prouvé qu'ils sont LE meilleur constructeur d'accessoires.

Mon mot de passe wifi est plutôt galère avec plein de signes non alphanumériques, et j'ai été obligé de le changer, puisque certains de ces caractères (les chevrons notamment) n'existent pas sur 3DS ! La loose !

Quand ma mère a vu l'écran en 3D, elle a fait exactement comme dans la pub. Et ça, ça n'a pas de prix :p

Lors de mes divers essais en salon, en présentation et en magasin, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec la 3D, et je la trouvais vraiment sympa. Mais à aucun moment je me suis dit « waouw ». Pire, j'éprouvais une gêne certaine m'obligeant à régler la barre de 3D à la moitié.

Eh bien laissez-moi vous dire que bien posé dans son canap, l'expérience n'a tout simplement RIEN A VOIR. C'est dément. Après quelques minutes d'adaptation, je suis en extase.

Mais du coup je me demande si Nintendo a bien joué son coup en positionnant la console en magasin ... Les conditions ne sont jamais idéales, et certains pourraient à mal juger la 3D simplement parce qu'ils ne sont pas dans de bonnes conditions.

En tout cas croyez-moi sur parole, la 3DS bien emmitouflé chez soi avec son chat, comme dirait Cartman, ça troue le cul. Foi de binoclard.

Avant de passer à Rayman, j'aimerais revenir sur le nom de cette console, que je trouve incroyablement mal choisi. Le jeu de mots est bien trouvé, certes, mais combien de personnes ai-je rencontrées me disant : « Mais c'est juste une nouvelle DS ! » et croyant dur comme fer qu'elles pourront jouer au nouveau Nintendogs sur leur DS Lite. Enfin après tout, je suppose qu'ils ont prévu leur coup chez Nintendo.

 

 

Passons aux choses sérieuses, et laissez-moi vous raconter la fabuleuse histoire de Rayman. Je le disais à Tcho Bilout dans la voiture y'a quelques jours, je n'ai jamais fait Rayman 2, alors que j'avais surkiffé le 1. Pourtant j'aurais pu, j'avais un PC de malade avec la dernière Matrox surpuissante à 32 mo à l'époque. Ahah. Je suppose qu'avec l'arrivée au domicile de la Playstation et de mes premiers gros RPG, le destin en a voulu autrement.

Bref le récent podcast de Gameblog  sur Michel Ancel m'a remis l'eau à la bouche, et j'ai beau ne pas porter bien haut dans mon coeur les petits gars d'Ubisoft, mon Samurai Warriors n'étant pas là et le gérant me proposant un jeu, bah finalement j'ai craqué. (quant à ceux qui pensent : mais pourquoi il a pas pris Street ? Je leur répondrai que j'ai encore un minimum d'amour propre et qu'un vrai jeu de baston, à savoir DOA, arrive dans quelques semaines. /troll)

A l'insertion de la cartouche dans la console, quelle agréable surprise ! Apparemment c'est le portage direct de la version Dreamcast, et je veux bien le croire tellement le jeu est fin et que les couleurs des différents niveaux, particulièrement vives, sautent aux yeux !

C'est beau, très beau même, l'ambiance sonore excellente : que ce soit avec les haut parleurs ou au casque, la 3DS assure !

La maniabilité est quant à elle à toute épreuve avec le pad circulaire, qui se révèle parfait à l'usage.

Mais là mesdames et messieurs, où je n'attendais rien, j'ai été subjugué : la 3D est magnifique. Seriously. Certaines phases de plateforme de côté changent du tout au tout avec cette dernière, elle donne une profondeur (et un relief !) incroyable, elle laisse le jeu fluide, elle apporte une réelle immersion et aide carrément le joueur. Car savoir juger les distances dans un jeu de plateformes, c'est primordial.

Pour les deux petites heures passées sur ce titre, je vous le dis. Je suis conquis. Et nul doute que sieur Ancel, qui n'est certainement pas à l'origine de ce portage, l'est aussi. Mon Dieu, moi, qui dit du bien d'un titre Ubi ? Blasphèmes ! :P

 

En clair, je ne regrette vraiment pas ce premier jeu et le recommande à tous. De toutes les 3D testées, il est celui qui l'utilise le mieux et ce Rayman 3D réussit avec brio à l'intégrer dans un gameplay aux petits oignons, un univers super coloré, le tout avec une durée de vie qui s'annonce généreuse. Finalement c'est sûrement l'absence d'utilisation du tactile qui déçoit un peu. Mais c'est un détail et de nombreux jeux sur DS nous ont prouvé qu'on peut faire d'excellents jeux sans tactile sur les consoles de Nintendo. Pour ceux qui ont déjà fait Rayman 2 à l'époque, je conseille au minimum de le tester pour comprendre ce qu'une une 3D bien utilisée. Les autres, foncez !!

Je commence à sérieusement la kiffer cette petite 3DS !

Voir aussi

Jeux : 
Rayman 3D
Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Signaler
JV

Voici le QR code de mon Mii ! Ajoutez-moi et donnez-moi le votre !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
JV

Bon en fait un des accessoires est pas encore arrivé, à savoir la coque ... Partie aujourd'hui même, j'espère l'avoir lundi prochain !

Donc, une belle housse, un étui pour ranger 12 cartouches (avec un emplacement inteligemment conçu pour une carte SD), un ensemble de films protecteurs pour chaque partie de la console, et une carte mémoire 16go class 10 !

Ma 3DS est gâtée avant même d'exister !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
JV

Salut tout le monde !

Aujourd'hui, article un petit peu sérieux et sous le signe du pratique ! Nous allons en effet parler d'import, et plus particulièrement d'import Japonais de Xbox 360. Hérésie vous me dites ? Que nenni monseigneur, c'est parfaitement logique ! Vous voilà à présent appâté, vous allez donc lire l'article et mettre un j'aime à la fin. Si, si.

 

 

L'import de Xbox 360, pourquoi ?

 

Pour les jeux, tout simplement. Microsoft, dans sa volonté d'ancrer sa console au Japon, invite les développeurs à beaucoup développer sur 360. Le catalogue Xbox au Japon est bien plus dense qu'en France ou aux États-Unis, ce qui est certes plutôt paradoxal, mais intéressant pour les gamers que nous sommes.

Il doit exister près d'une centaine de jeux dans ce cas, certains plus dispensables que d'autres certes. Cependant vous avouerez que c'est un beau panel du catalogue Xbox 360 dont nous sommes privés !

 

Des exemples ? La plupart des jeux CAVE présents et à venir. Certains sont Region Free, mais la plupart non. Et quand on voit la qualité indiscutable de la plupart d'entre eux ...

Les trois jeux THE [email protected], qui sont véritablement des jeux d'exception. Longs, prenants, profonds, originaux ... le 2e opus tout fraîchement sorti fait parti des rares jeux certifiés Dolby, forcément pour un jeu musical on sent la différence. Qui plus est il est peut-être le jeu au cell-shading le plus abouti jusqu'à aujourd'hui. Un must have, tout simplement.

Des jeux débiles, 100% détente, tels que Galge.

Une palanquée de jeux de drague pour les plus otaku d'entre nous (dont certains plutôt intéressants, tels que la série des Dream C Club)

 

Je pense qu'il existe au moins 12 ou 13 jeux indispensables sur 360 qui ne sortiront jamais chez nous.

 

Un peu moins primordial mais tout aussi intéressant, l'achat de jeux Asia. Ces derniers possèdent le plus souvent un doublage Anglais et tournent à merveille sur une console japonaise (et inversement). Quand on voit qu'il sortent à moins de 30 euro et qu'ils peuvent rapidement tomber à une dizaine d'euros, on se rend compte que l'achat d'une console NTSC-J peut se révéler judicieux.

 

 

L'import de Xbox 360, comment ?

 

Forcément, une console, c'est pas donné. En import, encore moins. Il est cependant possible de limiter la casse :

Les anciens modèles de Xbox 360 peuvent être achetés pour un prix défiant toute concurrence sur des sites de vente en ligne, comme Yahoo Auction (il existe de nombreux intermédiaire permettant aux occidentaux d'acheter chez eux)

L'intégralité des accessoires est dézonnée, vous pouvez donc vous contenter d'acheter la console « nue » et d'utiliser vos accessoires ou les acheter pas cher en France.

Les modèles chinois de la console font tourner les jeux Japonais et sont sensiblement moins chers.

 

Où l'acheter ?

 

J'ai personnellement acheté la mienne il y a plusieurs années en passant par Yamato Touch, boutique dont je garde un souvenir très amer, et que je déconseille vivement.

Vous pouvez passer par des sites comme Play-Asia ou Yesasia pour importer la console dans des conditions « normales », passer par eBay ou Yahoo Auction pour un modèle particulier ou d'occasion. A ce niveau, sachez que pour un Japonais, occasion n'a pas le même « sens » que chez nous. Pour l'avoir vécu, l'état est toujours irréprochable, il ne manque jamais rien, etc. Du neuf sans le blister en somme.

Je recommande aussi la boutique AmiAmi, une véritable boutique japonaise pour les Japonais qui s'est mise à l'export. Les jeux y sont souvent à -20% quand on les précommande, et la boutique propose des bonus inédits et introuvables ailleurs, même au Japon !

Evidemment, qui dit import dit taxe aux douanes françaises possible !

 

 

L'import, pour qui ?

 

Très clairement, l'import d'une Xbox 360 Japonaise n'est pas fait pour tout le monde. Je pense que parler Japonais est nécessaire pour la plupart des jeux (mais pas tous!). Le catalogue parlera aux fans de shmups, de jeux de drague et de curieux, principalement.

 

Conseils / bon à savoir :

 

Utilisez une alimentation française, à brancher directement derrière votre console japonaise !

Les lignes de succès sont différentes pour un même jeu européen et japonais

Certains Lives ne sont pas compatibles entre eux (Deathsmiles par exemple)

Vous pouvez utiliser votre Gamertag Français sur les jeux Japonais

Les cartes à points sont zonées et AUCUNE CB autre que Japonaise ne passe sur Xbox live. L'import de points est donc nécessaire

Les jeux à la demande sont zonés ! N'espérez pas jouer à THE [email protected] en l'achetant sur le live Japonais !

Les Japonais parlent très peu sur le Live

La console peut être mise en Français

Pour accéder au contenu téléchargeable d'un jeu Japonais, il faut posséder un compte Xbox live Japonais. Mais dans 99% des cas, ce qui a été téléchargé sur le profil Jap sera dispo sur votre profil Français !

Je ne conseille pas l'achat d'une console d'occasion, surtout pour les premiers modèles, quand on connait la fiabilité de la 360. Je croise les doigts pour la mienne, qui continue à ronronner après 4 ans de bons et loyaux services !

Au Japon, la garantie n'est que d'un an et n'est aucunement internationale (il vous faudra un contact au Japon pour réceptionner la console et l'envoyer au SAV ... Avec les frais de port, autant la faire réparer en France dans un magasin ou autre)

Un ami possédant lui aussi une console japonaise a réussi à faire passer et réparer la sienne au SAV Français (plutôt Allemand donc), mais il ne s'agit probablement que d'un coup de chance, je ne conseille pas de tenter !

Il existe de grosses communautés anglophones autour de chaque jeu sur gamefaqs. Pour THE i[email protected], je vous renvoie vers la communauté dont je suis webmaster, Project-Imas, et qui la plus grosse communauté anglophone autour de l'IP. Bonne humeur garantie !

Je conseille de stocker son profil sur une clef USB, vous n'aurez ainsi qu'à débrancher cette dernière pour passer d'une console à l'autre !

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas une seconde !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)


Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris