Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
J'AI

 

 

J'ai froid. Mais j'aime avoir froid. Pouvoir rester à l'intérieur sans remords, s'emmitoufler dans de grosses couvertures, apprécier encore plus son radiateur félin ... L'hiver, c'est classe.

 

J'ai vu Misson Impossible. D'ailleurs, y'avait Kakao dans la même séance, c'est la deuxième fois. J'ai bien aimé le film, sauf au niveau des SFX, assez pourris. J'aime bien les explosions en vrai. Même si des films comme Sucker Punch ont prouvé qu'on pouvait faire de la post prod qui défonçait la réalité. A voir sans trop en attendre, et vous passerez un agréable moment.

 

 

J'ai reçu Final Fantasy XIII-2. Je n'en suis qu'au début, mais je le trouve vraiment bon. Il donne l'impression d'être un épisode canonique tout en gardant cette fraicheur que se permettent les épisodes annexes de la série. Et autant je n'aime pas les DLC àlacon, que ceux de FFXIII-2, assumant leur côté fanboyisme à outrance, ne me dérangent pas.

J'ai la haine contre moi-même. C'est la énième fois que je craque pour une console en import, avec toutes les merdes qui s'en suivent. A chaque fois, je me dis que je craquerai plus, à chaque fois, j'ai tort. Vivement qu'elle arrive quand même, cette Vita. Jeudi ou vendredi normalement.

 

 

J'ai recommencé à cuisiner un peu. Des trucs simples et rapides parce que je n'ai pas trop le temps. Je me tâte à ouvrir une nouvelle section sur mon blog, mais j'ai peur de ne pas avoir le temps de la remplir, comme beaucoup d'autres.

 

 

 

J'ai envie d'arrêter de suivre l'actu des jeux que j'attends. Au début, je trouvais ça sympa d'avoir l'info le premier, à la première minute possible. Maintenant, c'est trop rentré dans mes habitudes. Je vais dorénavant me contenter de deux sites FR, deux sites US et deux sites JP, ainsi que Famitsu et EDGE. Et c'est déjà énorme je pense.

 

 

 

J'ai trouvé un nouveau camarade de jeu sur le Live : Dopamine et sa voix suave, sur de bonnes sessions de Modern Warfare 3. Le jeu est vraiment bien, et y jouer ensemble rend l'expérience encore plus agréable. Si d'autres Gameblogueurs jouent au jeu sur 360, rejoignez-nous !

 

 

 

J'ai hâte de me mettre à Monster Hunter. C'est sûrement la licence que j'ai le plus regretté de passer à côté, faute de camarades de jeux. J'en ai trouvé 2, il reste donc une place. Si ça dit à quelqu'un, on commence les sessions début janvier.

 

 

 

J'ai des envies de meurtre quand je lis cette phrase : « comment c'est de l'arnaque ce DLC, il ne pèse que 1 Mo ». 1 Mo représente des dizaines de milliers de lignes de codes. Ça ne veut pas dire que c'est un code débloquant un contenu du disc. Simplement que ce qui pèse lourd (textures, audio, etc.), est réutilisé. Je serais un développeur aujourd'hui, je mettrais 4 Go de dummy data (données factices). En plus d'avoir la paix, je rigolerais bien en pensant à tout l'espace utilisé sur des disques durs de personnes, qui seraient qui plus est ravies.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
JV

Image honteusement volée sur le topic 3DS du forum. Je suis loin d'aimer tout ce que fait Nintendo, mais quand même, ils sont badass ces gars-là.

 

Voir aussi

Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
JV

C'est devenu un de mes rendez-vous hebdomadaires : la sortie du Famitsu, le vendredi matin, sur mon petit iPad. Le numéro de cette semaine est particulièrement intéressant, avec de gros dossiers sur Monster Hunter 3DS, Final Fantasy XIII-2, mais aussi et surtout, le max d'infos sur la Playstation Vita. 

Famitsu a d'ailleurs réalisé une enquête auprès de son lectorat, et je trouve cette dernière très intéressante. Je m'en vais donc vous parler des questions que je trouve les plus intéressantes

 

Q1 Comptez-vous acheter la Vita le jour de sa sortie ?

73.3% Oui

19.5% Non

7.2 Ne savent pas

 

Q2 Achetez-vous le modèle 3G ou le modèle Wifi ?

68.8% 3G

31.2% Wifi

 

Q3 Allez-vous acheter un jeu le jour d'achat de la console ?

69.4% Oui

20.6% Non

10% Ne savent pas

 

Q4 Quels jeux comptez-vous acheter ?

30.1% Uncharted : Golden Abyss

25.7% Minna no Golf 6

13% Dynasty Warriors NEXT

11.9% Ridge Racer

10.2% Shin Kamaitachi no Yoru : Jyuichininme no Suspect 

10.1% Little Deviants

10% Disgaea 3

8.9% Lord of Apocalypse

8.3% Army Corpse of Hell

6.4% Shinobido 2

6.0% Katamari no Vita

22.5% Autres

 

Q5 Vous comptez acheter vos jeux en version physique ou dématérialisée ?

74.4% Physique

10.4% Dématérialisée

15.2% Les deux

 

 

Les autres concernent les accessoires, les envies des lecteurs (qu'il y ait beaucoup de jeux intéressants, etc), en quelle couleur ils aimeraient avoir la console ...

 

Même si cette enquête concerne un public gamer (car lecteur de Famitsu), je suis quand même surpris de voir que les 3/4 des personnes comptent achèter la console day one, c'est à dire dans quelques heures. De même, qu'il est bon de voir que la plupart des gens comptent acheter les jeux en version packagée !

Je reste cependant plus circonspect quant au succès de la version 3G, que je trouve assez inutile. Il suffit d'avoir un smartphone (passé en douce en mode modem ...) ou tout simplement un récepteur 3G, assez populaire au Japon, pour avoir tous les avantages du modèle 3G sans frais supplémentaires. Bizarre, bizarre.

En attendant, avec 81.6% de gens qui achètent une carte mémoire, et presque la moitié d'entre eux qui optent pour la 32 Go, qui coûte quand même 100 euro, je me dis que le marché Japonais est loin, mais alors très loin d'être mort, financièrement parlant.

 

 

Voir aussi

Plateformes : 
PS Vita
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
JV

Je vous le disais il y a quelques temps, une des membres d'AKB48, Ôshima Yûko, a designé deux costumes pour Serah, l'héroïne de Final Fantasy XIII-2. Le tout a donné lieu à un vote des internautes, déterminant le costume qui verrait le jour, en vrai pixels virtuels, dans le jeu.

En bonus, l'idol a déclaré qu'elle porterait le costume pour le lancement du jeu, c'est-à-dire aujourd'hui.

Voici donc les photos du dit costume. J'aurais aimé qu'elle se mette davantage dans le personnage, parce qu'au niveau des cheveux, c'est pas encore ça. C'est d'autant plus dommage que tout le reste est là.

Je vous laisse aller sur le site de Famitsu pour voir davantage de photos de l'évènement, avec le doubleur de Noël, la chanteuse du single du jeu, le producteur du jeu, etc. Du beau monde, quoi.

 

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy XIII-2
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
JV

"Venez maître Ryû, allons la mettre profond à nos fans. En même temps, ils sont consentants" 

 

Eh bah va falloir sortir le porte monnaie.

 

Les premiers tirages de Ninja Gaiden III contiendront en effet un code permettant de télécharger la démo du jeu. Sont malins à la Team Ninja. Et ils sont encore plus malins. Car il y a plusieurs versions de la démo. Si, si.

Sur PS3, Ayane et Hayate seront jouables, tandis que Hitomi et Hayabusa se chargeront de la Xbox 360. Ou alors, vous pouvez acheter la version collector, qui contiendra cette version alpha avec les quatre combattants. Bon, rassurez-vous, car nous apprenons que la version collector contiendra plus que ça, avec entre autres une figurine. Il faut quand même savoir que la dernière édition collector de jeu Team Ninja était accompagnée d'une fig Kotobukiya. Et Koto, ils ont un Kaminos Seal of Approval. Pas rien, quoi.

A noter qu'aucune information n'a filtré quant à une sortie de cette démo en dehors du Japon.

Quant aux fanboys victimes du dictat de la société de consommation qui prendront les deux versions collectors ... Enfin je dis ça, je suis encore en pourparler avec mon banquier.

 

 -Via-   

Voir aussi

Jeux : 
Dead or Alive 5
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

  
Signaler
JV

Il y a une semaine de cela, la Team Ninja organisait un event aux Etats-Unis pour présenter à la presse américaine Ninja Gaiden III, mais aussi et surtout une première version jouable de DOA5.

Dans la pièce où se déroulait l'évènement se trouvaient deux posters, d'Ayane et de Hitomi, visibles en fond, dans certaines interviews. Grâce à la magie d'internet à ses sources incroyables, les voici en tout beau tout propre, prêts à servir de fond d'écran pour votre smartphone ou votre tablette, par exemple.

De plus, il a été officialisé que les personnages sueront et que leurs vêtements se saliront au cours du combat. Mine de rien, c'est assez novateur dans un jeu de combat.

Et en bonus, je vous remets celui de Kasumi, qu'on connait déjà depuis le TGS.

 

 

Quand je vous ai dit que j'allais traiter l'actu du jeu, j'étais sérieux. Préparez-vous au spam ultime ! \o/

Voir aussi

Jeux : 
Dead or Alive 5
Sociétés : 
Team Ninja
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
JV



Suite à un petit caprice personnel, je me suis payé la manette Razer Onza, dans son édition Tournament. Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici ce que la version Tournament apporte en plus :

10 euro (lol)

La sensibilité des sticks peut être réglée

Les boutons s'illuminent

La surface de la manette est en texture « gomme », très agréable, et extrêmement pratique pour éviter aux usines thermiques comme moi de dégueulasser une manette avec les mains moites.

 

Les détails étant réglés, passons aux choses sérieuses :

La Onza est une manette filaire, de la marque Razer, bien connue de nos amis PCistes les plus fortunés. Accessoiriste haut-de-gamme, Razer crée surtout des souris, claviers et casques pour le jeu, même s'ils ont de plus grands projets en réserve. Le seul produit que je possède d'eux, à part la dite manette, est le Razer Mako, un kit d'enceintes 2.1 THX, qui allient parfaitement qualité et puissance, mais qui prennent surtout très peu de place. Ceux qui sont venus chez moi savent pourquoi  c'est très important !

Bref, j'ai acheté cette manette sans trop m'en faire pour la qualité de la bestiole. J'ai bien fait, parce que de ce côté-là, rien à dire ! C'est beau, c'est bien fini, ça sent bon (si, si). Le câble est de type tressé, ce qui assure une bonne longévité, et, à la manière des manettes Xbox officielles, il y a une « sécurité ». Si on marche dessus, le câble se détache, plutôt que de faire tomber la console. Sa longueur est suffisante, puisque le tout fait dans les 3 mètres. Mais bon, des 50 cm qui me séparent de mon écran, ce n'est pas comme si j'en avais besoin, hein. D'ailleurs, entre ça et le casque (Turtle Beach ou Steelseries, selon mes humeurs), qui a sa propre alimentation USB, sa télécommande et ses fils qui sortent de partout, je ressemble de plus en plus à Robocop.

 

Et la manette en elle-même vous me direz ? Elle est bien plus légère qu'une sans fil officielle (logique) et est d'un poids comparable à une filaire estampillée Microsoft. La prise en main est bien plus ergonomique que sur cette dernière, l'annulaire et l'auriculaire venant se bloquer contre un renforcement de la manette. La disposition des boutons est la même, sauf pour Start et Back, situés sur la tranche. Je vous préviens de suite, c'est assez dur de s'y faire au début. A terme, cela permet cependant de ne jamais appuyer sur le bouton Guide par mégarde. Parce que ça nous ait déjà arrivé. A tous. Sans exception. Aucune. (Ashlotte style)

La manette possède deux autres boutons, au-dessus de LB et RB, paramétrables à la volée grâce à un petit switch. Ces derniers ne sont pas des macros, mais permettent d'assigner une deuxième fois un bouton de la manette. Un des boutons liés aux sticks, ou Back, par exemple. Les boutons sont suffisamment espacés de RB et LB pour que votre doigt ne les confonde pas. Personnellement, chacun de mes index s'occupe des deux, et s'en charge très bien !

 

 

Les quatre boutons principaux sont très différents de ceux de la manette officielle. La pression s'effectue exactement comme sur une souris, avec le « clic » d'usage. C'est extrêmement pratique, car une confirmation de l'instant exact auquel on appuie.

Les gâchettes, quant à elles, sont beaucoup plus longues que sur la manette de base. J'apprécie, même si ce choix est purement personnel. En tout cas, cela permet de diminuer le temps de réaction, notamment dans les shooters bien nerveux comme Call of Duty.

La version Tournament propose de régler la sensibilité des sticks, grâce à une molette située sous ces derniers. Alors, oui, c'est une feature assez classieuse. Mais on met un temps assez incroyable pour trouver le bon ajustement, question qu'on  ne se pose pas trop sur une manette officielle. C'est encore plus délicat pour le stick droit, qu'on doit gérer en plus d'une sensibilité interne au jeu.  De plus, c'est le genre de choses qui se révèle intéressant uniquement dans les FPS et consorts.

D'ailleurs, c'est la plus grosse remarque que j'ai à faire sur cette manette : elle est vraiment faite pour les jeux de shoot. En témoigne la croix directionnelle, excellente pour changer d'arme ou lancer un bonus de kill streak en une micro seconde, mais inutilisable dans un jeu de combat. Vous voilà prévenus.

 

Belle, ergonomique et bien pensée, la Razer Onza mérite amplement son prix (35 euro pour la version normale, 45 pour la Tournament). Ne vous attendez pas à une manette no name ou Bigben, car elle surclasse le pad Microsoft dans bien des domaines. Personnalisable, elle demande cependant une période d'adaptation très longue (plus de 6 heures de jeu pour m'y faire).

A la question fatidique "améliore-t-elle la jouabilité ?", je répondrai le commun : oui et non. N'espérez même pas en profiter dans autre chose qu'un jeu de shoot, type Gears of War, Call of Duty ou Battlefield. Elle est pensée pour eux, et tant pis pour les autres. En revanche, pour ces derniers, la Razer Onza est du pain bénit : tout tombe bien plus facilement sous la main, plus la peine de se triturer les doigts pour afficher les scores ou utiliser son couteau, plus d'erreurs dans le changement d'armes, faute à un croix imprécise ... Un vrai bonheur.

Cette manette est donc un achat à considérer pour tous les gros joueurs de FPS / TPS. Mais uniquement en complément de la manette officielle.


Voir aussi

Plateformes : 
Xbox 360
Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
JV

 

Venture Beat a eu la chance d'interviewer Yosuke Hayashi lors de la récente présentation de Dead or Alive 5. Il est la nouvelle tête pensante de la Team Ninja, et semble être une personne bien plus raisonnée que le vénérable mais néanmoins mégalo Itagaki.

 

Et moi, je vous le dis ma bonne dame, ce bonhomme, il parle vrai.

 

J'invite les personnes comprenant l'Anglais à lire l'interview, pour les autres, quelques phrases qui font plaisir à entendre, et qui prouvent une nouvelle fois que les Japonais, à la manière de Platinum Games, ont tout compris et sont proches des joueurs.


Venture Beat : Dead or Alive a toujours eu des costumes à débloquer. Mais depuis Dead or Alive 4, beaucoup de jeux ont retiré du contenu qui était d'habitude gratuit, sur le disque, pour le transformer en DLC. Marvel Vs. Capcom 3 et Street Fighter IV en sont de parfaits exemples. Vous en pensez quoi ?

Yosuke Hayashi : Quand les développeurs retirent ce qui devrait normalement être sur le disque pour vendre le  vendre ensuite sous forme de DLC, nous pensons que cela diminue la valeur du jeu aux yeux des joueurs qui vont l'acheter. Ce n'est pas une bonne manière de faire les choses. Mais utiliser les DLC pour rajouter de la durée de vie au jeu et apporter de nouvelles choses, si on a des idées, nous pensons le faire.  Les fans seront contents et nous, en tant que développeurs, le seront aussi. Car nous pourrons tous passer plus de temps sur le même jeu. C'est cette approche que nous aimerions mettre en oeuvre.

 

VB : Avec tant de jeux de combat et tant d'itérations -King of Fighters vient de fêter ses 15 ans, etc- il y a des centaines de personnages jouables. Trouvez-vous cela compliqué d'innover dans le domaine, de trouver de nouvelles façons de combattre, qui vont plaire au public, qui n'ont jamais été faites avant ?

YH : Jusqu'à présent, nous pensons que les autres titres sont revenus en arrière, ont tenté de toucher des publics plus casuals. Le genre a reculé, en somme. Nous ne pensons pas que c'est une manière de faire évoluer le genre, de créer son futur. Nous tentons de créer du "fighting entertainment". C'est une toute nouvelle expérience, qui permet au genre d'aller de l'avant. Mais il n'est pas question ici de revenir en arrière afin de rendre le jeu plus accessible. Avec DOA5, nous amenons des choses qui parleront et au grand public, et aux joueurs hardcores, qui trouveront dans le jeu des mécanismes qui leur permettront de l'apprécier en tant que vrai jeu de combat.

Voir aussi

Jeux : 
Dead or Alive 5
Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
JV

2011 aura été une bonne, voire très bonne année. Bon, clairement pas au niveau de ce que laisse présager 2012, mais on a eu de l'excellence dans bien des genres, et sur bien des plateformes. Petit top 5 de mes jeux préférés !

 

5 - Call of Duty : Modern Warfare 3

 


Oh mon dieu, je suis un kikoulol xptdr.

Non, un peu de sérieux s'il vous plait, car MW3 est simplement une tuerie. Ne pas considérer ce jeu à cause de son succès populaire serait une grave erreur. Même si je respecte les avis négatifs quand ces derniers sont autre chose que du troll de bas étage, j'ai énormément d'estime pour ce dernier Call of Duty.

Parfaitement maitrisé, à défaut de proposer de réelles innovations, le jeu propose énormément de raffinements dans le solo, mais surtout dans son multi. A tel point d'ailleurs qu'il est le premier Call of sur lequel je m'attarde, une fois le solo terminé.

Des parties de quelques minutes, un rythme effréné, une customisation poussée, une accessibilité qui ne vient pas empêcher les « pro gamers » de montrer qui est le patron. Rien que ça, déjà.

Quant à l'abonnement premium du jeu, on en pensera ce qu'on voudra, mais j'ai tendance à préférer ça au pass online. Si les DLC sont vraiment conséquents, cela assure un suivi et une pérennité au jeu pendant toute une année.

Ah, bah ça tombe bien, puisque c'est exactement mon rythme sur les FPS multi : un par an. Mon cru 2012 sera donc Call of Dutyesque.

 

4 - Project Diva : Dreamy Theater 2nd

 

J'ai consacré un gros dossier sur le jeu, alors je ne vais pas m'étendre. Sachez simplement qu'il s'agit là du jeu de rythme le plus abouti sur consoles HD, qui ne reste malheureusement qu'un complément à la version PSP. A quand un vrai opus sur PS3 ?

En attendant, fans de rythm games, ce serait un crime que de passer à côté.

 

3 - Dead or Alive : Dimensions

 


A mon sens, le seul vrai killer app de la 3DS, en attendant le candidat potentiel Resident Evil :  Revelations. Tout y est bien pensé, ou presque : contenu conséquent, graphismes proches d'une console HD, maniabilité excellente pour une console portable ... Carton rouge pour le online, qui est assez mal foutu, malheureusement. Ceci dit, ce best-of reste immanquable, autant pour les fans de la série que pour les nouveaux venus un poil curieux, en attendant la bombe atomique DOA5.

Vous pouvez toujours lire mon test du jeu si le coeur vous en dit.

 

2 - Portal 2


 

Portal 1, c'était kikou.  Le 2, en plus d'être encore plus kikou, c'est un vrai jeu. Je ne vais pas refaire le match, j'espère que vous l'avez tous fait. Si ce n'est pas le cas, vite, vite, allez chercher bonheur sur Amazon (ou autre, m'en fous :D ).

Personnellement, je dirais que ça fait simplement plaisir de voir un jeu si bien fini, léché et généreux en 2011.

Un jeu qui sait vraiment tirer parti des technos offertes par les plateformes de jeux actuelles. Une vraie narration, une durée de vie conséquente, un mode coop presqu'aussi bon que le mode solo, du vrai bon DLC gratos, un cross platform ... Ca fait juste chaud au coeur.

 

1 - Dark Souls


 

Dark Souls est finalement le seul jeu que j'ai fait cette année parce qu'on m'en parlait.

Pas parce que les tests m'avaient conquis, pas parce que j'avais vu des trailers, pas parce que je l'avais testé.

Mais bien parce que des Gameblogueurs m'ont tanné avec. Comme quoi, ça fonctionne.

70h de jeu après, que penser ? Dark Souls est une perle. J'aimerais m'étendre dans un test fleuve, mais je contenterais de ce petit paragraphe.

 

Dark Souls est un jeu honnête. Sacrément honnête. D'ailleurs, il n'est pas dur. Non, non, réellement, ceux qui vous l'ont dit vous ont menti. Il est juste impitoyable dans son exigence.

On n'y joue pas parce qu'on veut passer un moment de détente, mais bien parce qu'on souhaite s'investir, et donner de soi dans un jeu et un personnage. A ceux qui me diront « trip de difficulté », je répondrai « que nenni monsieur, trip d'intransigeance ». Véritable melting pot de tout ce qui se faisait de bien avant, avec tout ce qui se fait de bien aujourd'hui, Dark Souls n'est pas un jeu qui conviendra à tout le monde. Mais tout le monde se doit de l'essayer, et non pas de donner sa chance au jeu, mais bien de se donner sa chance à soi-même. Un jeu de cette trempe, ça fait foutrement plaisir.

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
JV

Comment mettre un Kaminos de bonne humeur ? Lui donner des images d'un des jeux qu'il attend le plus, avec en prime des screens de son personnage de jeu vidéo préféré, Ayane.

 

J'aime énormément l'évolution graphique du 4 ou 5, qui sait garder l'esprit "porcelaine" des personnages, tout en les rendant cette fois beaucoup plus humains et uniques. Et techniquement, le jeu arrache la tronche. Oui, vous me passerez l'expression.

On remarquera aussi une lourde perte de masse mamaire, si vous voyez ce que je veux dire. Perso, je dis tant mieux. Amen.

 

Enjoy, en attendant une sortie annoncée en (fin ?) 2012. Team Ninja forever (et oui, je compte suivre l'actu de ce jeu dans son intégralité sur ce blog)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris