Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
ZERO ESCAPE

 

Au même titre qu'il y a certains points qui font qu'un Halo est un Halo, ou qu'un Assassin's Creed est un Assassin's Creed, un certain nombre de critères font qu'un Zero Escape est un Zero Escape.

Quels sont-ils ?

 

Un huis clos malsain et forcé :

Chaque épisode commence de la même manière. Neuf personnes, qui n'ont à priori pas grand chose en commun, se font kidnapper par un homme masqué armé de gaz soporifique. Ils se réveillent dans un endroit inconnu, le corps endolori, en situation de danger, et un étrange bracelet fixé au poignet.

 

Une montre, à la vie à la mort :

Chaque personne enlevée est équipée d'une montre ridicule, comparable aux montres jouets / bonbons qu'on avait tous, étant petits. Sur cette dernière, ce n'est pas l'heure qui s'affiche, mais un simple chiffre. Dans 999, un numéro de participant (allant de 1 à 9), et dans Virtue's Last Reward, un nombre de points.

Ces montres sont nécessaires au Nonary Game, le jeu auquel participent les personnes enlevées.

 

Le Nonary Game :

Un jeu de vie et de mort auquel sont obligés de jouer les candidats kidnappés. Mis en place par un énigmatique Zero, il s'agit à chaque fois d'un jeu où à la fois un grand travail d'équipe, mais aussi un talent pour le mensonge et la trahison sont nécessaires pour gagner.

Pour gagner, un ou des participants doivent trouver et ouvrir la porte portant le numéro 9 (d'où le nom du jeu). Pour l'ouvrir ? Dans 999, il faut la franchir avec des personnes dont les bracelets forment pour nombre racine 9. Dans Virtue's Last Reward, il faut avoir au minimum 9 points accumulés sur son bracelet : points que l'on gagne en s'entraidant ou en trahissant des joueurs adverses.

 

Les Puzzles :

Partie importante des Zero Escape, les Puzzles sont mis en place sous forme de pièces, dont il faut déverrouiller la porte de sortie. Chaque pièce contient elle-même plusieurs Puzzles. Parfois assez compliqués, ils nécessitent, à la manière d'un point and click, de bien analyser son environnement et d'avoir de la jugeote. Ils sont la plupart du temps liés à une logique mathématique, et font souvent appel au calcul mental.

Les autres personnages du jeu aident souvent les héros : c'était d'ailleurs là une des critiques de 999, si bien que Virtue's Last Reward propose un mode Hard où le joueur est livré à lui-même pour trouver les solutions des puzzles qu'il rencontre.

 

Les différentes fins :

Les Zero Escape brillent principalement par leurs différentes fins. Contrairement à d'autres jeux où toutes les fins se valent, prendre connaissance de tous les endings est nécessaire à la bonne compréhension du scénario des Zero Escape.

En clair : en ayant vu une fin de Heavy Rain, vous avez fini Heavy Rain. En ayant vu une fin de Virtue's Last Reward, vous avez fini 1/26 du jeu. Vous voilà prévenus.

 

Une violence crue, un humour ravageur :

Les Zero Escape sont des jeux extrêmement violents. Pas toujours représentée à l'écran, beaucoup de scènes sanguinolentes sont explicitées dans certaines scènes. Aucun détail n'est épargné : des viscères d'un vieil homme au suicide au scalpel ou à la hache d'une jeune fille, il y en a pour tous les goûts.

Fort heureusement, les jeux sont aussi extrêmement drôle. De la scène culte de l'ascenseur dans 999, à l'humour noir du maitre de cérémonie de Virtue's Last Reward, Zero III, apprêtez-vous à passer de la plus stressante des situations à des quiproquos savoureux. Le tout est parfaitement mis en avant par la traduction d'Aksys, exceptionnelle.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Concis et efficace, comme dirait l'éminent professeur Venkman.
Les principes fondamentaux de la licence sont parfaitement bien expliqués aux néophytes, qui plus est de manière limpide (et pourtant, ce n'était pas gagné, vu le caractère quelque peu atypique de l'expérience).

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris