Un Chat au Japon.

Un Chat au Japon.

Par Kaminos Blog créé le 09/02/10 Mis à jour le 26/11/15 à 02h54

Blog d'un chat gamer expatrié au Japon, qui bosse dans le jeu vidéo :)
C'était pas facile de faire comprendre aux douanes que je devais pas aller en quarantaine, mais j'ai réussi.

Ajouter aux favoris
Signaler
JV

 

Bon sérieusement, celui-là je l'attendais vraiment au tournant. En gros gros fan de la série, j'avais été extrêmement déçu par le réel premier opus HD des DW, le sixième épisode. Foutage de gueule de gameplay en dépit de quelques bonnes idées, de grosses incohérences sur le champ de bataille, une difficulté très mal équilibrée ... Les tares de cet épisodes ne manquaient pas, impossible de ne pas le reconnaitre, même en étant un bon fanboy.

Après les blablabla Empires, Strifeforce, Xtreme Legends, et la myriade de stand alones sur le modèle du 6, la tentaculaire série de Tecmo Koei se devait marquer le coup et remonter dans le coeur de ses fervents défenseurs. En plus, c'est les 10 ans de la série, et le 7, c'est bien le chiffre de la raison non ?



Première chose qui frappe : les devs ont ENFIN compris que le mode histoire devait évoluer. On ne suit plus un général pendant cinq ou six batailles, mais bien un des clans jusqu'à son apogée. Cela permet premièrement de beaucoup mieux coller à l'Histoire, puisque seules les toutes fins de chaque royaume est altérée (la réelle peut être lue dans le magnifique mode encyclopédie). En clair, le bonhomme qu'on a choisi ne prend plus systématiquement le contrôle de la Chine après deux escarmouches. J'exagère, mais par moments on en était arrivés là.

Bien entendu, le fait qu'on suive un royaume tout entier amène une narration mieux construite, qui nous permet d'avoir une vue globale et de comprendre les enjeux des batailles, plutôt que de se dire : « hop là on enchaîne, dans 20 minutes c'est fini ! ». Cela change du tout au tout notre appréhension du jeu et du mode histoire, nous permet de davantage nous attacher aux personnages, à leur région et à leur famille.

Mais là où ce Dynasty Warriors 7 a fait très fort, c'est dans sa mise en scène et les liens entre les dites batailles. En clair, jusqu'à aujourd'hui, on avait à l'écran un résumé de la situation relativement fastidieux à lire et long à écouter, puis une vue d'ensemble du champ de bataille : on réglait notre équipement et nos compétences, et c'était parti.

Ici, tout s'enchaîne d'un seul bloc, certaines batailles se succèdent sans interruption, l'histoire est davantage mise en avant à l'aide de cut scenes foutrement bien mises en scène. Pareil, notre préparation se fait à l'intérieur même de notre camp, à la manière d'un Monster Hunter : on peut aller parler aux autres généraux, connaître leur sentiment face à la bataille à venir, aller acheter de l'équipement, etc. Ensuite, et aucune transition, les portes du camp s'ouvrent et la bataille commence. Vous n'imaginez pas la différence que cela fait, quand on était habitués à une simple map sur laquelle on se retrouvait parachutés on ne sait trop comment.

Une fois sur le champ de bataille, on sent la différence : les armées sont beaucoup plus nombreuses qu'autrefois, l'IA n'est plus celle d'une huitre (comprendre par là que l'ennemi arrêtera de vous attendre tranquillement, et viendra vous chercher), certains commandants ennemis sont redoutables. Le côté « un homme qui en vaut mille » n'est plus seulement valable pour le joueur !

C'est simple : jamais la série n'avait fait un tel pas en avant question narration, jouabilité et mise en scène.




On le sait, la série n'a jamais été une démonstration technique (quoique le 5 était très beau). Cela se vérifie une nouvelle fois ici, etce même si on est bien au-dessus du sixième épisode. Certaines expressions ne sont pas terribles, on aperçoit régulièrement des pop ups d'ennemis ou d'environnements, les textures bavent pas mal ... C'est un peu embêtant, même si au coeur de la bataille, on n'y accorde finalement que très peu d'attention : quand on a 200 ennemis à l'écran, on a beaucoup mieux à faire que d'admirer le paysage !

Surtout que le charadesign est très léché, et on apprécie avec joie la nouvelle esthétique des officiers, qui sont presque tous passés par la case redesign. Ah, si, y a bien Zhou Yu qui fait tiep, mais bon. Notons par ailleurs que le jeu est compatible 3D stéréoscopique sur PS3, et que cette dernière est de toute beauté !

 

Du côté sonore, on aime la toute nouvelle bande son, dans la plus pure tradition de la série : du bon gros metal instrumental à la Jap', qui enchaîne les riffs endiablés de guitare. Bon, ça plaira peut être pas à tout le monde, j'en conviens, même si perso je suis fan. Il est en tout cas impossible de nier le caractère épique que ce la donne aux combats, et finalement, le principal est là.

Les doublages en Anglais sont d'une qualité irréprochable et pour une fois, les doubleurs prononcent les différents noms Chinois comme il faut. A noter que la VO Jap arrive bientôt en DLC sur le PSN et le Live, mais à l'heure où j'écris ces lignes, elle n'est pas encore dispo.

Enfin, la durée de vie est monstrueuse, comme d'habitude avec la série. Les quatre modes histoire vous tiendront facilement 35h, le mode conquête (qui comme son nom l'indique, vous permet de conquérir la Chine, sans suivre l'Histoire) est gigantesque et jouable en coop (online et splittée). Compléter la galerie, forte de nombreuses cinématiques et autres wallpapers, lire l'encyclopédie ... Il y a beaucoup à faire dans Dynasty Warriors 7 ! Des dizaines et dizaines d'heures de jeu devant vous !



En un mot comme en mille, ce Dynasty Warriors 7 est pour moi l'épisode le plus abouti et peut servir de base solide pour le futur de la série. En dépit de quelques faiblesses techniques évidentes, il réussit à nous transporter, nous faire voyager dans le temps et l'espace comme jamais. On s'attache à nos combattants, on prend du plaisir à les entraîner, à les mener sur le champ de bataille, à les suivre dans leurs stratégies militaires ...

Certains ne verront en Dynasty Warriors 7 qu'un énième épisode bourrin et sans âme, mais ceux qui creuseront y trouveront un jeu généreux et fait avec coeur, et comprendront qu'il est le fer de lance du renouveau d'une magistrale épopée vidéoludique. Un jeu qui ne laisse pas de marbre et qui mérite de figurer dans toutes les ludothèques !

Voir aussi

Jeux : 
Dynasty Warriors 7
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Ariakkan
Signaler
Ariakkan
Si j'ai retourné dans tout les sens les Dynastie du 2 au 5 (surtout le 3), je n'étais pas encore retourné sur la série depuis cette génération. J'ai failli acheter le 6 en occase il n'y a pas longtemps et finalement j'ai passé mon chemin. A te lire, on dirait que j'ai bien fait ^^. En tout cas, tu me donnes furieusement envie de replonger dans la série avec ce 7ème opus. Je pense que je vais craquer !
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Je viens juste de remarquer (en mattant des videos sur youtube) qu'on prononcait cao cao, cow cow depuis DW3 O_O. Ah ouais bizarre la prononciation... Y'a bien eu du progres en effet pour le respect des noms avec le temps.
Je peux pas m'empecher de m'encrer Cao Cao des americains/francais XD. Ouf que j'ai pu faire avec la piste Jap.

Alors voila donc ton petit test de DW7 :)
Akisuki
Signaler
Akisuki
Complétement d'accord avec toi, le mode histoire est monstrueusement long pour un beat'em all, et le chara design est excellent !
Par contre les musiques ... j'aime ce genre normalement mais la sa me donne mal a la tête ...
chocolat
Signaler
chocolat
J'ai toujours eu un problème avec les dynasty warriors, les jeux avec les gars qui sont une armée à eux tous seuls...
J'avais joué au 4 ou 5, je ne sais plus, je trouvais cela trop répétitif. J'arrivais à gagner des batailles à moi tout seul, et ça manquait de stratégies, si on pouvait au moins donner des ordres de placement de ses troupes, etc

Édito

 @AxRiff (ou cliquez sur l'icône)

Retrouvez-moi aussi sur :

Gamerside

AVCesar

Project-Imas

Archives

Favoris