Le Blog de jessus01

Par jessus01 Blog créé le 08/12/11 Mis à jour le 08/12/11 à 20h27

Ajouter aux favoris
Signaler

 

La philosophie des jeux vidéo.

 

Titre tiré du livre de TRICLOT Mathieu.

 

Chaque média a son histoire et chacun des biais de pensée a sa sociologie. Il ne s'agit pas de savoir si le jeu vidéo est en accord avec la définition de l'art en tant que tel : une oeuvre pensée et pensante. Mais simplement de s'interroger  sur la place de notre média  dans la société. Or, il se trouve que le cinéma est justement sociologiquement reconnu (et depuis peu par rapport aux autres arts) alors que l'interactivité cherche sa place au sein de la cellule familiale.

 

J'en veux pour preuve la différence ente le "interdit aux - 10 ans" pour les films et le "interdit aux -18 ans" pour les jeux vidéos. Il ne s'agit pas de violence à proprement parlé mais tout juste de compréhension de ce qui se joue dans la tête de la personne qui est devant l'écran. Je me réfère au podcast 96 où le psychologue explique que ce qui compte, ce n'est non pas l'interactivité, mais le rapport à l'image en tant que tel. 

 

Des titres tels que Heavy rain ou L.A. Noire sont imparfaits, certes, mais ont au moins le mérite de pousser le jeu vidéo vers d'autres voies. Le narratif n'est pas obligatoirement l'ennemi du gameplay. Cela a déjà été dit mais peut-être manque t'il  un facteur au débat : le ressenti. Ce même sentiment qui fait que ce n'est pas parce qu'une histoire n'est pas parfaite et qu' un gameplay est  sans défaut que le suspension of disbelief n'est pas présent. Je m'explique : " Castelvania : Lords of shadow" a une caméra qui est parfois mal placée et, par conséquent, dessert le gameplay. Pour autant, l'histoire simple en soi est bien amenée et c'est la première fois pour moi qu'un castel ( les raccourcis sont "in" !!!!!) me prend autant aux tripes.  L'expérience ultime n'existe pas et c'est pour cela qu'il est fondamental que chacun garde à l'esprit que notre média n'est qu'une imagination, somme toute subjective.

 

N'oublions pas que le cinéma dans ces premières années n'était considéré que dans le cadre de fêtes foraines.  Chaque chose en son temps et la propagande n'a jamais fait qu'une chose : monter des personnes contre d'autres. Par conséquent, je terminerai par vous dire que le jeu vidéo a déjà gagné et que la majorité en prend conscience. Je me base sur l'interview de Frédéric Mitterrand dans le dernier IG magazine pour cette dernière pensée.....

 

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée et une heureuse fin d'année !!!! yahou !!!!!!!!

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Pourquoi j'aime Gameblog,

Le titre peut paraître obscur de prime abord mais réfléchissons quelques instants. L'humain est fonction de ses émotions et de sa rationalité. Loin de moi l'idée de faire un article "branlette intellectuelle ".Simplement mon propos est de mettre en avant les paradoxes moraux qui font que, malgré tous les efforts pour être transparent, il y aura toujours des personnes pour s'approprier des propos sans les conceptualiser ni les contextualiser.

Dans les faits, j'écoute et lis Gameblog depuis quatre ans et je suis heureux d'observer qu'une communauté est capable de faire fi de ses propres argumentaires pour tendre à non pas la vérité mais simplement le vraisemblable dans le débat. De manière concrète, lorsque Julien C. et Julo se prennent la gueule (il faut dire les choses telles qu'elles sont) lors du débat sur l'avenir des portables, ils sont capables malgré leur désaccord de s'écouter et la communauté est apte à accepter de ne pas les juger mais d'apporter leur pierre à l'édifice (les commentaires). J'ai commencé par écrire que chaque emplacement de liberté est fonction des personnes qui la compose d'où mon troisième propos : "les paradoxes moraux".

 

En effet, il n'est pas de simplicité lorsqu'il s'agit de mettre en relation des professionnels qui ont des impératifs économiques et des particuliers qui ne voient pas forcément toutes les contraintes inhérentes à une entreprise. Je ne défends pas la rédaction de Gameblog, simplement je tire monchapeau à leur volonté de faire face et de prendre des risques. Pour la communauté, je leur reconnais leur capacité, encore une fois, à se mettre à leur place et de prendre cette même place qui leur est due. Je n'irai pas plus loin dans les explications.

 

Lorsque Tiger Suplex lors de l'un des derniers podcasts exprime sa reconnaissance et sa joie de faire partie de cette aventure, il n'y a qu'une chose à retenir, sa sincérité. Le dernier mot est le plus important de ce site. Les pressions des éditeurs, des annonceurs, des lecteurs, tout cela fait qu'à mon avis il faut réellement être passionné pour continuer. Personnellement je ne sais pas si je n'aurai pas fini par insulter une partie de la communauté face à la pression.

 

J'en reviens à la communauté à proprement parlé. je n'ai jamais autant lu et appris sur le jeux vidéo que sur ce site. Je suis sincère. Le débat sur Gran Turismo avec Wanda no orchestra était génial et a démontré que l'échange n'est pas fonction des postes (journalistes vs particuliers) mais simplement de la connaissance sur un sujet.

Je terminerai ce premier post (je suis novice) par un dernier propos. L'échange et la volonté de communiquer a toujours été au coeur du système Gameblog. J'insiste sur ce dernier fait. Tant que la critique argumentée prendra le pas sur l'ignorance et le biais cognitif dont parlait Rahan dans l'un de ses derniers éditos, Gameblog poursuivra son ascension. L'ambition n'est pas un mot taboo : "Rien n'est bon ni mauvais, tout dépend de ce que nous en faisons" Shakespeare.

Merci à ceux qui ont pris le temps de me lire. Avant qu'il n'y ait des trolls, ce premier écrit est un hommage à Gameblog (Rédaction et communauté) alors ceux qui n'ont pas compris qu'ils aillent se faire ......... (mode provoc on). Merci (mode provoc off).

P.S. : Cortex est mon inspiration dans la médiocrité. Pour ceux qui ne savent pas qui est ce bougre, allez sur Youtube. Je n'en dirai pas plus.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Archives