Voyage au centre du Hi!

Par Jesshi Blog créé le 22/07/11 Mis à jour le 18/07/12 à 20h54

L'Histoire simple d'un gamer simple. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Ajouter aux favoris

Édito

 

C'est sur cette thématique que je compte créer mon premier blog depuis l'existence de ces moyens d'expression. De temps à autre, je raconterai ma life à la con, des conneries bien de moi et surtout prodiguer la saucisse printanière.

J'invite également tout le monde à s'intéresser à l'association NTSC de Nancy, qui organise des tournois/freeplay de jeu de combat sur la région nancéenne : http://www.ntsc-fr.com/forum/index.php?sid=a43e22063d6c0caf07ebabeddbe2206b

Welcome !

Je suis également sur Twitter

 

Jeux en cours :

Dark Souls sur Xbox 360

 

Heroes of Newerth sur PC

Final Fantasy VII sur PSP

 

 

Jeux à venir :


Skyrim sur PC






 

 

 

Archives

Signaler
Jeux vidéo

Bonjour bonjour,

Je suis certain que quelques fans de Metal gear Solid n'en ont rien à faire de diriger Snake, sa jouabilité et ses angles de caméra le rendant assez peu agréable à jouer. Mais ce sont des personnes qui adorent l'univers de cette série et personnellement, je passe des heures à regarder que les cinématiques et séquences codec :D

Et sur Youtube, un channel permet de se faire plaisir, en lançant une playlist de toute les séquences et ainsi profiter finalement d'un "film". Il n'y a pas que MGS, il y a du C&C, du Starcraft 2 en passant par Mortal Kombat. Idéal pour se poser tranquillement quand on a pas la force de prendre la manette mais qu'on a envie de (re)vivre une expérience. Ici :

http://www.youtube.com/user/GodZ64/videos?view=1

J'en profite donc pour remercier ce bénévole pour le temps passé à encoder toutes ces séquences, qui représente un sacré bout de temps. Well done !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Billet d'humeur

Bonjour.

Cela fait un bon bail que j'ai laissé ce blog flétrire, esseulé. Par manque de motivation et de sujet à aborder, j'ai préféré simplement passer à autre chose, comme consacrer du temps à la lecture, à ma pile de blu-ray et de ma femme. Mais la véritable raison est que je ne me retrouve vraiment plus dans cette industrie qu'est le jeu vidéo.

Tellement peu de titres m'intéresse en ce moment, alors plutôt que de dire du mal de façon vraiment sale de ce que devient ce média, (L'E3 en tête d'affiche, par exemple), et bien le silence est d'or. Mais je suis riche à présent, donc je vais parler.

-----------------------------------------------------

Mais il y a quelque chose qui me fait encore jouer aux jeux vidéos ! Et en ce moment, c'est grâce à ma fidèle PSP que je retrouve le sourire et le plaisir, bien que je joue qu'à des jeux plutôt vieux. J'invite quelques gamebloggueurs à partager nos expériences communes en terme de RPG sur les consoles portables (ou même de téléphone, si vous avez quelque chose d'intéressant) afin de se filer quelques idées sympa.

Je pense pas être le seul à avoir beaucoup de trajet pour me rendre au travail. J'ai en effet grosso modo 3h de transport par jour + 2h de pause à midi (je travail en agence d'interim), ce qui fait pas mal de temps libre pour dormir/lire/écrire/jouer. Et grâce à ces consoles fantastiques, les RPG sont tout à fait savoureux, principalement dû au fait de pouvoir mettre la console en veille pour reprendre une partie en cours plus tard par exemple, là où jouer à un Lost Odysée sur console de salon demande un certain temps de jeu afin d'avancer (point de sauvegarde....).

En ce moment, je prend un pied magique sur un titre que je n'avais encore jamais fait : FF6. La version PSX est dégeulasse, les temps de chargement à vomir, le son pas terrible. Mais pourtant, j'adore. Mais j'adore vraiment, c'est incroyable comme un jeu aussi...rustique dans son système, son scénario, peut ainsi me transporter.

Voilà. Un petit retour en douceur sur mon blog, donc à très bientôt pour un coup de gueule sympathique sur une déception récente :D

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Billet d'humeur
C'est racoleur comme titre? Bien. Maintenant que le seuil du domaine est passé, installez-vous. Mettez les manteaux dans la chambre. Il y a des biscuits et de la 8.6 sur le comptoir, une peau d'ours fraîchement tué est placé près de la cheminée pour de coquins plaisirs en fin de soirée. Très Bien.

"Chuuuut...Silence! La diatribe anti-consoleux va commencer !"

 *Applaudissement*

 "Yes!" "So nice dude" "ptdr von manG leur race!" "1337 ftw !"

 Narrateur : Bon ! Silence ! Vous êtes calmes et prêt à écouter? Ok. Once upon a time...

    Le personnal computer, héritier de l'époque micro. Des milliards dans la nature. De tata Josette à darknaruto69, les utilisateurs du PC sont de tous âges, de toutes religions, de toutes classes sociales. Cependant, en cette belle soirée, nous parlerons uniquement des Gamers, vous savez, les joueurs en français, sauf que Joueurs ce n'est pas "In", c'est ringard et démodé. On est dans le coup, nous. N'est-ce pas public ?!!

 *Applaudissement, acclamation de la foule*

 *Fondu...*


 CHAPITRE I - Les styles de jeu PC types.

  Nous le savons tous, dans cette bataille opposant nos 2 univers, les types de jeux propres à la plateforme des vrais hommes (et femmes, allez) sont quoiqu'en disent assez nombreux. Le consoleux de base aura pour habitude de sortir sa défense basique. Vous ne la connaissez pas?

  -Mon bon monsieur, les éditeurs de veulent plus développer sur PC ! Vous n'êtes que de sales pirates, le business model est mort ! Je veux dire, le PC va bientôt crever la gueule ouverte ! (Comme les consoles portables ! *oops*)

 *Hahahaha, rire de foule*

  Vous êtes d'accord avec moi hein? Comme si ces mielleux du Pad pensent que du haut de notre élitisme nous jouons au jeux AAA bien merdique que EA, Activision et co sortent aussi régulièrement que le beaujolais-nouveau. Voici une cartouche imparable pour leurs clouer le bec avec raffinement :

 -Sur consoles, tu joues à des wargames hexagonales?

 -Sur consoles, tu joues à des simulateurs d'avions? de trains? de conducteurs de bus?

-Sur consoles, tu joues à des jeux en ASCII?

 -Sur consoles, tu joues à des vrais FPS hardcore? à des RTS?

 -Sur consoles, tu joues à des cities buildeurs d'ingénieur?

 

"boom boom !" "Vas-y clash clash nigga!"

  Calmez-vous ! Ne parlez pas comme ça de plus. Nous sommes les pcéistes, nous représentons l'élite du jeu vidéo. De ce titre nous devons embellir nos cassages en règle de la bassesse padeuse.

 

CHAPITRE II - Mentalité et psychologie

  Du haut de notre magnificence et notre connaissance, nous parlons au bétail de manière à ce qu'ils comprennent que nous les insultons, sans qu'ils puissent en comprendre la profondeur.

  Le mépris du joueur PC pour le joueur console (et non vice-versa. Le consoleux se défends, il n'attaque jamais. Car il n'en a pas le temps) est le même que les tennisman porte aux squasheux, que les snowboardeurs envers les skieurs, que la gauche et la droite (oops, politique. Trop convenu. Navré). C'est-à-dire que, selon les analystes les plus éclairés par 30 ans de jeux vidéo, de journalisme, de hautes écoles et de conneries, nous serions bien moins nombreux que les joueurs consoles. Du coup, étant moins nombreux (soit disant), nous jouons donc aux "vrais" jeux vidéo. Regardez l'e-sport par exemple. Vous...

 "HEY FIFA C'EST DE L'E-SPORT ET C'EST SUR CONSOLE SALE F......."

 *Interlude*

 *S'essuie la chemise* Désolé. C'était un extrémiste. Well, j'en étais où...A oui, l'e-sport, c'est du PC. La compétition, c'est sur PC. Les mentalités d'autistes exécrable, c'est sur PC. L'avenir est au PC.

 
 CHAPITRE III - Une paix possible?

 "NOOOOOOOON" "JAMAIS!" "MORT AUX PADEUX!"

 Hmm. D'accord. L'assemblée semble unanime et ne souhaite pas en discuter. Alors j'annonce la fin de la soirée. Merci à tous d'être venu, sortez de chez moi au plus vite et go skype dans 1h. Ciao !

 *Broua de sortie*

 *Loooooooong soupir* Pfff. Prêcher des convertis encore et toujours. J'aimerai tant qu'un public de joueurs consoles me lise, m'entende et m'écoute sur les réels intentions qui m'accapare. Comme si vous voulions la mort des "autres" joueurs. Raaa ces imbéciles. Ils pensent tous qu'en jouant à ArmA 2 moddé au lieu de CoD sur Xbox ils dormiront mieux la nuit...Fuck quoi, chacun ses préférences, et c'est super cool de jouer tranquillement dans son canapé, avec sa femme ou ses enfants. On dirait un troupeau de réactionnaires.

 *Relong soupir* Qui sait, un jour, quelqu'un trouvera une manière de réunir les 2 plateformes pour une entité unique et unie. Bon, une 8.6 et go skype, le tournoi de DotA2 continue...

 

*Musique angoissante annonçant l'arrivée du messie...*

 

 "Et ainsi l'ombre d'ONLIVE plana sur le narrateur*

 

 A moins que ça soit une grosse connerie de réunir tout le monde....

 

 

Jess

 

PS : Je suis un troll

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Bonjour,

Je vends mon stick arcade TE2 XBOX 360 acheté sur Gameshark (Vous pouvez le voir ici http://store.gameshark.com/viewItem.asp?idProduct=5083&idCategory=254).

Il est quasiment neuf (1 semaine d'utilisation environ) avec boitier. Vous pouvez me contacter sur mon mail (jessy_drouin@hotmail.fr) pour proposition (je pense le faire partir entre 80 et 100€).

 

 

 

A bientot !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo

Le casual gaming par-ci. Le casual gaming par-là. Le jeu sur téléphone portable, le snack gaming. Le nivellement par le bas. Tout ce que l'on peut entendre ici et là sur ce que risque de devenir notre média préféré semble après tout vrai. Quand on voit des dizaines de millions de personnes se ruer sur un DLC à 70 euro pour y passer 6h en solo (oui, vous voyez de quoi je parle), on se demande si il existe encore une frange de joueurs hargneux, pour ne pas dire hardcore, en jeu solitaire, et sur console de surcroît.

FromSoftware fait parti de ceux qui ont envi de proposer une expérience de jeu. Le genre de jeu dont on rêve la nuit, en planifiant notre prochaine session. Créateur du désormais culte Demon's Souls sur PS3 sorti début 2009, le studio japonais s'est lancé un pari. Le pari de créer un jeu où la difficulté est à la hauteur des exigences des joueurs old school. Pas plus dur qu'avant, non, juste parfaitement égal à ce que le jeu vidéo proposait il y a 15 ans : Du Die&Retry, une durée de vie abyssale, une replay value cauchemardesques, le tout en solo (même si le online est majeur, j'y reviendrai). Soyons honnêtes, ce jeu n'aurait JAMAIS du se vendre aussi bien, car cela reste un jeu de niche. Difficulté relevée, A-RPG, Gameplay rigide pour Madame Michu. Pourtant, le bouche-a-oreille a fonctionné. La nouvelle s'est répandue. Le challenge proposé à atteint des proportions légendaires, faisant les choux gras des hardcore gamers sur console (comme je l'ai dit, pourtant, c'est juste un jeu en adéquation avec la belle époque, ni plus ni moins). Nous allons donc parler de sa suite spirituel, Dark Souls.

 

Diablo-Like en TPS

 

Dark souls est ce que l'on appelle un Action RPG. C'est un jeu d'action où l'on dirige un personnage vu à la 3eme personne et qui intègre beaucoup d'élément de RPG telle que les fiches de caractéristiques, les niveaux à prendre, les points d expériences, les armes à collectionner etc. etc. On choisit sa classe parmi les 10 proposé au début (du chevalier au voleur en passant par le pyromancien, même si au final, on peux se spécialiser en à peu près tout, vu qu'on met nos points de compétences où l'on souhaite) et on vous lâche dans ce monde fabuleusement mélancolique et glauque, sans explication. La maniabilité est, pour moi, ce qui se rapproche de la perfection dans le genre. C'est jouissif, précis, l'erreur n'est pas permise. Et malgré quelques problèmes de camera par moment, le combat dans Dark souls crée un tel plaisir qu'on en redemande. FromSoftware a intégrer également des features online particulièrement réussi, passant de l'entraide au PvP, grâce à des petits messages que l'on peut écrire au sol. Un allié pourra venir nous prêter mains fortes lorsque le moral est au plus bas, ou un PlayerKiller viendra achever ce qui reste de votre motivation à continuer. C'est un monde impitoyable.

 

Il parait que c'est un jeu difficile

 

Bon, on ne va pas se mentir, Dark Souls, ce n'est vraiment pas pour n'importe qui. Ceux qui souhaite une aventure pénard, un jeu avec des QTE, un jeu rapide et facile (je troll un petit peu, désolé), un jeu relaxant quand on rentre chez soi, qu'on prend un café, on se met en pantoufle et on s'affale dans le canapé, ces gens la passeront leur chemin. La mort est un élément central du Gameplay. Mourir dans Dark Souls, c'est comme sauter dans Mario, tout du moins pour la première partie. Explication de la vacherie : Vous vous baladez avec des âmes (la monnaie du jeu, qui vous sert a passer les niveaux ou acheter des objets), a la moindre mort, vous perdez la totalité. Bon, soit, vous pouvez les récupérez en allant chercher votre cadavre. Mais mourez en chemin, et toutes vos âmes sont perdues à jamais. Cette trouvaille génère du stress, de l'angoisse permanente, alors que les moindres petits monstres du début vous butent en quelques coups. 2 punitions la dedans : Vous n'êtes soit pas très bon, le jeu vous le fait savoir. Vous n'êtes pas assez haut niveau, donc vous mourrez, mais vous ne pouvez augmenter de niveau si vous perdez vos âmes a chaque fois. Cette cruauté voulu crée le sentiment de progression que l'ont ne retrouve quasiment nulle part ailleurs. Réussir un boss sur lequel vous avez passé des heures et des heures d'essai vous ferez hurler de joie (ou de peine) comme jamais auparavant. Mais vous devez mériter la victoire.

L'un des arguments majeur de Dark Souls au niveau marketing est qu'il serait plus difficile que son grand frère. Ce n'est pas tout a fait exact, grâce aux célèbres feux de camps. En effet, ces trouvailles sont en fait des points de check point disséminé un peu partout dans le monde permettant d'arpenter ces terres de manière plus « sereines », même si le challenge global reste pour les gens patients, car le jeu est d'une exigence rarissime, ou chaque combat doit être pensé.

 

Cauchemar éveillé ?

 

Mais pour moi ce qui se dégage réellement de cette expérience, c'est la direction artistique, l'univers et l « open world ». Saupoudrez du médiéval fantastique, tendance « sword and sorcery », ajoutez un bestiaire digne de Silent Hill, mettez des lieux aussi magnifiques que sordide, et vous avez là un monde qui vous emprisonne corps et âmes dans la solitude. Les boss sont impressionnant, parfois magnifiquement classe, des fois des incarnations de nos pires phobies, ce sont eux qu'ils faut affronter (en boucle, pour certain tellement fort) pour jubiler la victoire (si on gagne). Le level design force définitivement le respect, où chaque zone s'imbrique avec des raccourcis de partout, et sans carte cela devient rapidement un casse tête pour s'y retrouver, même si l'habitude y aidant on retrouve vite son chemin. Château immense, ville lumineuse, cave et marais boueux, forêt oppressante, tout y passe, du fabuleux à l'infernal.

Au rend du cauchemar éveillé, il y a aussi les défauts du jeu bien sûr, même si minime selon moi. De TRES fort ralentissement viennent gêner la maniabilité à certains endroits immenses, la caméra qui s'affole dans les endroits exigus, le « lock » des ennemis parfois têtu, bref, parfois le jeu vous rend dingue. Tout dans ce jeu est fait pour vous mettre pas bien, rien n'est relaxant, il n'y a pas de pause, le jeu sauvegarde automatiquement donc aucun moyen de « tricher » (même si des petits malins ont trouve quelques cheat, dont j'espère qui seront patchés), quand vous commencez une partie, c'est pour y aller, et de nombreuses fois vous jouerez des heures sans avoir eu la sensation d'avoir avancer d'un iota. Le jeu récompense les téméraires.

 

Un jeu pour ceux qui en ont

 

L'expérience des Souls m'a redonné la foi. La foi que des éditeurs en ont assez dans le pantalon pour sortir des perles autres qu'un 36eme blockbusters pour faire du chiffre. Oui, le media grossi, oui les jeux coûte plus cher, oui il faut prendre moins de risque. Mais quand un développeur nous sort un jeu que moi je considère comme parfait sur tout ce que j'aime dans le jeu vidéo, je lui dis chapeau et je lui dis continuez. Je replonge de suite me faire dégommer. Un jeu qui ne vous aime pas, mais vous vous adorez.

 

Jess

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux vidéo

Hello,

Si vous avez lu le post juste en dessous, j'affirmais avec une certaine fermeté que j'étais un blazé du jeu vidéo. Pas de jeu qui prends aux trippes, que des fps de pouilleux avec régéneration de points de vie derrière une caisse enfin bref, je ne l'a refait pas. Et bien, entre temps, j'ai acheté un jeu. Ce jeu, c'est Dark Souls. La suite spirituel de Demon's souls sorti sur PS3 il y a quelques temps déjà. C'est CE jeu qui me donne espoir, un espoir que je continuerai à jouer quand l'industrie deviendra un milieu de marketting tellement violent et d'encensement de jeu iOS. L'espoir que des studio fourniront un travail colossale pour sortir de vrais bons jeux (du moins, de ce que moi j'appelle un bon jeu)

J'ai fais des cauchemards. C'est vrai en plus. C'est honteux de dire ça, mais cette nuit j'ai dis à ma femme que j'étais en train de prier pour elle (WTF?). En fait, avant de me coucher j'étais dans les profondeurs et...ce lieu tellement malsain, tellement noir, tellement glauque m'a marqué, physiquement limite.J'ai du me soigner en priant, ce qui explique surement pourquoi j'ai raconté un peu de bullshit pendant mon sommeil. J'ai eu plus peur en 1h de descente dans les égoûts de ce jeu qu'en 10 ans de Resident Evil et ou autre Dead Space. Et pourtant, c'est un A-RPG. Une ambiance telle, une profondeur de gameplay, de possibilité, de rejouabilité, une map mais...complétement GARGANTUESQUE, c'est devenu juste une drogue. Je n'avais pas ressenti un tel plaisir sur un jeu en solo comme ça mais depuis que j'étais enfant à jouer à FF7 quoi. Pas de scénario, pas de pseudo-débat@mature-pasmature? Pas de questionnement sur l'humanité, d'anticipation, de guerre au moyen-orient. Juste un personnage laché au milieu de nulle part, et une aventure. Juste une belle aventure (ou pas). Je me prépare à mourrir encore plein de fois.

Merci FromSoftware. Mille fois merci. Vous m'avez redonné le feu sacré. Je ne suis plus blazé. Du moins, jusqu'à ce que je saigne 700h sur Dark Souls. Après, et bien...FFXIII-2? Naaaaaan ça ira ^^

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Billet d'humeur

Hello les poneys !

Bon, presque 2 mois d'inactivité (entre autres due à mes autres priorité comme écrire des news en retard sur gamerslive.fr), je me décide à écrire quelque chose aussi inintéressant que d'habitude. Je réfléchi à rien, je pianote sur mon clavier en espérant que je vais raconter un truc sympatique. Ah, ça me viens tiens.La fameuse "blazitude" qu'un joueur de jeu vidéo à surement connu au moins une fois dans sa vie, pour se consacrer à tout a fait autre chose de culturel (sport, cinéma, littérarure à tout hasard). Et bien, surprise, je suis en plein dedans !

Un joueur blazé, qu'est ce que c'est en fait? C'est pas forcément un rageu du forum qui hurle au scandal sur tout les sujets existants juste pour se donner un e-genre ou suivre une tendance décébré basé sur la rebelle attitude quand on évoque l'avancé du dématérialisé, non. C'est un joueur passionné. Mais quand je dis passionné c'est réelement le terme profond qu'il inspire. La réel passion de cette culture, tant dans son divertissement, dans ses émotions, dans ses liens (qu'on le veuille ou non) avec le langage cinéphilique, dans tout ce qu'il permet de véhiculer. Ma définition du blazé,  c'est celui qui passe plus de temps à se renseigner sur un jeu qui peut potentiellement l'interesser, qu'à y jouer une fois en main. J'ai Deus ex à la maison, day one, 45 min de jeu dessus. Pourtant je connais déjà la fin, je lis les forums qui en parle ect...Je suis donc un blazé.

Ca viens d'ou ça? J'en sais rien. Trop de jeu? Trop de promesses? Moins de couilles? Heuresement je trouve encore des jeux hardcore pour me divertir vidéoludiquement (des jeux d'autistes comme disent beaucoup, DotA, HoN...), mais quand même. Si vous avez un remède, faites signe :)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Yo ! Voici pour les curieux.

http://www.gamerslive.fr/

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Hello. Un peu de douceur, ça ne se refuse pas, hein?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Billet d'humeur

Hello les poneys !

Voilà, j'ai (enfin) fini Chrono Trigger sur DS

 

Après une petite partie sans forcer de 23h, en ne cherchant pas trop à faire toutes les quêtes annexes ect. Vu que la foudre a flinguer mes consoles il y a 2 jours (véridique), je ne peux pas me lancer dans Xenoblade et Dark souls sort dans trop longtemps. Du coup de quoi vais-je bien pouvoir parler? Et bien du ressenti d'une fin de RPG. Je m'explique.

Je ne sais absolument pas si je suis le seul à qui ça fait ça, et j'ai peur qu'on me dise que si, que je suis le seul dingue à qui  le "The end" d'un RPG auquel j'ai passé des heures à n'en plus finir me crée un traumatisme. Bon - bien entendu - je me met pas à chialer comme une fillette (quoique...) mais je pense que c'est un véritable sentiment de tristesse et de mélancolie, me disant que ce que j'ai vécu, je n'arriverai pas à le revivre avec le même jeu, que j'aurai beau le refaire 100 fois et bien c'était la 1er qui compte. Je n'éprouve cette sensation qu'avec le RPG (ou le MMO également mais c'est très différent, il n'y a pas de fin).

 

Sentiment partagé? ou pas? Rassurez moi :)

P.S. Selon ma femme, on dirait un post@doctissimo :)

Ajouter à mes favoris Commenter (6)