Intrigue

Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/10/16 à 17h43

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler
Geek

Si on devait citer quelques grandes sagas de fantasy, on ne manquerai pas de parler du Seigneur des anneaux ou de L'Epée de Vérité.

L'amateur n'oubliera pas non plus le cycle de Robert Jordan: La Roue du Temps (The Wheel of Time en VO).


L'oeuvre est impressionnante. Ce ne sont pas moins de quatorze livres (très denses) aux Etats-Unis (nous, on est toujours à la traine), et la saga vogue lentement mais surement vers sa fin.

Malheureusement son auteur était gravement malade et il est décédé avant d'avoir achevé son oeuvre. Avec Terry Pratchett qui souffre d'Alzheimer, la fantasy a du mal en ce moment...

La Roue du Temps est un oeuvre de fantasy très classique dans son pitch: Un jeune homme du nom de Rand, va découvrir qu'il est le Dragon Réincarné, un magicien très puissant qui est destiné à combattre le Seigneur des Ténèbres.

Les bouquins en eux-mêmes sont assez "hard" à la lecture, Robert Jordan nous pond de véritables pavés, sans beaucoup de paragraphes, et il faut vraiment adhérer à l'univers pour surmonter une écriture qui manque de lisibilité, cela étant peut-être aussi du à la traduction française qui est assez décriée.

A cela s'ajoute une emphase un peu trop théâtrale dans les dialogues, et surtout, surtout des persos féminins E-X-A-S-P-E-R-A-N-T! (Nynaeve: je te croise, je te bute).

Mais, et ca tombe bien, l'univers est excellent et contre-balance largement les défauts sus-mentionnés.

Pour l'univers, c'est du classique mais efficace:

Le monde de la Roue du Temps est soumis à une force qui s'appelle la Vraie Source et qui fait marcher l'Univers. Certains êtres humains ont la capacité d'utiliser cette Vraie Source et de la modeler. En gros, c'est du mana pour balancer des sorts...

Les personnes capables de cela sont appelés des Aes Sedaï et suivent une formation pour contrôler ces pouvoirs.

A noter que la Vraie Source se divise en deux, une moitié mâle, le Saidin qui ne peut être contrôlée que par les hommes et une moitié femelle, la Saidar qui n'est contrôlable que par les femmes.

Une fois la maitrise de tout le bazar acquise, l'Aes Sedai peut le modeler en respectant cinq éléments: Feu, Terre, Air, Eau et Esprit.

Un souci cependant: dans la mythologie de la trame principale on apprend que le gros méchant s'est fait battre il y a des millénaires par un homme Aes Sedai (il avait comme pseudo "le Dragon"). Notre badass rancunier a utilisé son pouvoir une dernière fois pour corrompre la Saidin (la parti mâle du pouvoir) avant de se faire sceller. Résultat, les hommes ne peuvent plus devenir Aes Sedai sans devenir fou, pourrir littéralement sur pattes et tout détruire autour d'eux. Vu que notre héros est un homme et qu'il est destiné à devenir un Aes Sedai corrompu, il va devoir non seulement sauver le monde (c'est ce que les prophéties ont prévu pour lui) mais aussi faire gaffe à ne pas péter une durite et à échapper aux gens qui veulent le buter (car un schizo avec des pouvoirs over-puissants, ca fait flipper les gens).

Si vous ne connaissiez pas La Roue du Temps, voilà pour le pitch. En espérant vous avoir donné envie de commencer le délire...

Pour les autres, ceux qui sont en train de dévorer les livres, on va plonger un peu plus dans l'univers et constater qu'il est plus que favorable à l'avènement d'un MMORPG.

Il existe dans l'univers de La Roue du Temps une foultitude de détails, de classes, de lieux, d'ennemis, de sortilèges, d'artefacts, de créatures qui pourraient remplir un MMO entier le tout avec une grande cohérence.

Lançons-nous donc dans un truc de geek, imaginons un jeu vidéo...

Déjà pour les persos, vu la description ci-dessus on pense bien qu'incarner un Aes Sedai est un bon point de départ, cependant il ne faut pas occulter que le monde de LRT est en conflit, on pourrait aussi incarner des guerriers, ce qui permet de respecter les classiques bases des MMO.

Pour creuser l'idée du point de départ de notre personnage, on peut aussi ce baser sur l'univers: dans le livre une personne découvre, pendant son enfance/adolescence, qu'elle peut être Aes Sedai, on peut alors imaginer un système de création de personnage où l'on prend une classe classique, puis découvrir après, grâce à une quête ou à partir d'un certain niveau que l'on peut devenir Aes Sedai, et suivre un ensemble de quêtes spécifiques pour arriver à cette fin.

En outre un Aes Sedai peut s'adjoindre les services d'un Lige, un guerrier auquel il est lié et qui assure sa défense en échange d'une plus grande force/résistance. On a là une idée pour partir sur une classe supérieure de guerrier à haut niveau et imaginer tout un système de partenariat entre l'Aes Sedai et le Lige.

Niveau système de combat, le livre invente pas mal de techniques d'épées et n'est pas avare en combat à l'arme blanche. Le tout peut être facilement repris et développé. Niveau magie, l'univers favorise un système où avec les cinq éléments de base on peut composer des sorts d'attaque et de soin. Il suffit là encore de rester classique: (DPS, dégats de zone, buff/debuff et tout ça). la encore les livres abondent en sortilèges très bien détaillés.

Au niveau des quêtes disponibles, il est bon de rappeler que dans LRT, les Aes Sedai se regroupent par Ajah. C'est à dire en formant une association qui se voue à un but spécifique. Ces groupements se distinguent par la couleur, par exemple l'Ajah Bleue accompli des quêtes personnelles (ca colle bien avec un MMO, dites-donc.) la Verte combat les forces des ténèbres (parfait pour les champs de batailles et pour avoir des sorts de gros bourrin), la Jaune se consacre à soigner les gens ( ca y est on tient notre heal), il y en a d'autres comme ça, certaines seront plus hard à placer dans le jeu, mais en se creusant la tête c'est faisable... (pour placer l'Ajah Blanche, je sèche un peu...)

Le livre propose aussi des artefacts magiques qui renforcent les pouvoirs des Aes Sedai, ces objets, les angreals, peuvent être des buts de quête et/ou remplir avantageusement votre inventaire, c'est assez libre là encore.

La mythologie de l'oeuvre propose des ennemis assez classique que l'on peut reprendre assez facilement ici aussi (un trolloc ca vaut bien un orque et c'est un peu foutu pareil)

Pour les connaisseurs de l'oeuvre, je pense avoir assez démontré tout le potentiel vidéoludique de cet univers, surtout en MMO, car une partie du boulot est déjà faite. Je pourrais développer un peu le délire, mais c'est déjà assez long pour un post de blog. on pourrait développer sur les factions, les pays en présence, etc...

Curieusement, l'oeuvre de Robert Jordan n'a pas bénéficier de beaucoup de crossmedia, certains diraient tant mieux et je les comprend. Quelques jeux vidéos ont essayé de voir le jour mais c'est assez confidentiel, pareil pour le jeu de rôle. Un comic a essayer de percer, mais je ne sais pas si ça lui a réussi.

Vu qu'un film est soi-disant en préparation,(et j'ai peur de la catastrophe), il me semble logique, maintenant que l'auteur n'est plus là, que faire un MMO n'est pas une si mauvaise idée quand on veut se faire de l'argent. Donc attendons de voir.

J'espère cependant que ce sera quelque chose de réussi qui ne soit pas à la fois une trahison de l'oeuvre et un moyen de s'enrichir facilement mais bien une manière vivante et communautaire de prolonger le rêve d'un seul homme.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

LordGenome
Signaler
LordGenome
ton article est pas mal du tout , ça donne envie de commencer , mais j'hésite aussi à commencer le royaume d'épine et d'os de Keyes :)

L'échec du seigneur des anneaux online à du refroidir pas mal d'éditeur concernant les MMO tirés de Livres , mais tu as raison , l'univers s'y pretterait bien :)
Moi je rêve d'un Discworld online !!!!

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses le splus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Il faut pardonner à ses ennemis mais pas avant de les avoir vu pendus. (Heinrich Heine)

Archives

Favoris