Atelier Ichikyo : Magical Alchemist

Par Ichikyo Blog créé le 19/09/12 Mis à jour le 02/03/14 à 19h20

Un blog pour parler de ce qui m'interesse.
Joueur très passionné de la série Atelier Project de Gust.
Mais également joueur de RPG et d'autres variété de jeux vidéos selon les gouts.
Regarde occasionnelement des animes et mangas (majoritairement des slice of life, magical girl et humour)
Voilà.

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenir de Passionné

Fire Emblem, une série qui a débuté en 1990 au Japon sur NES et les occidentaux n'y toucheront qu'en Fin 2003(Amerique) et Eté 2004(Europe) sur GBA. Je fais partie comme la populace Européenne de ceux qui ont découvert la série en 2004 via le 7eme épisode Rekka No Ken ou Blazing Sword, nommé sobrement Fire Emblem chez nous. Celui qu'on appelle la série mère des Tactical RPG (même si personnelement n'apporte qu'une vision différente des nombreuses autres excellentes variantes du genre) et une série qui commence à être de plus en plus apprécié dans le monde.

Avant toute chose, ce billet n'est pas un dossier Fire Emblem, si vous cherchez à lire un dossier sur la série, je ne peux que grandement vous recommander l'excellent dossier de Romandil sur la série Fire Emblem disponible ici.

Comment avons nous obtenu Fire Emblem en occident? Tout remonte au 6eme épisode sur GameBoyAdvance, Fuuin No Tsurugi et à Super Smash Bros Melee sur Nintendo Gamecube. Comme l'occident ne connaisait pas la série et que Nintendo dans sa bonté à l'époque (pas comme aujourd'hui), voulait tester la popularité de la série après avoir eu bon vent du favoritisme que les fans avaient rapporté pour les persos de Marth (Fire Emblem 1 et 3 aka Shadow Dragon et Heroes Light and Shadow) et Roy(Fire Emblem 6 aka Binding Blade/Fuuin No Tsurugi). Fire Emblem 6 n'arrivera jamais en occident mais le 7 a été pensé plus tard pour mieux nous introduire à la série. Quant aux ventes, elles ont été bonnes et la série continuera son bout de chemin (a l'exception du remake du 3eme episode sur DS) jusqu'à aujourd'hui. (Ce que j'écris en Italique sont ce que je peux reciter après avoir joué et donc connu Fire Emblem.)

D'abord replacons tranquillement le contexte. 5 ans pour mon cas parce que je considere Radiant Dawn sur Nintendo Wii comme mon dernier Fire Emblem en date et non l'épisode Shadow Dragon sur DS (dont j'ai encore des cauchemars). Je place en Radiant Dawn une suite qui m'a grandement satisfait avec néanmoins des couacs assez impardonnable pour une suite du jeu Path of Radiance sur Gamecube. Mais c'est Radiant Dawn qui a été le dernier Fire Emblem que j'ai apprécié de la série (dans le cadre de sortie Européenne) car bien après lui sort Shadow Dragon, un remake du 1er volet sur NES, un remake de bienvenue pour découvrir les origines de la série, remasterisé à mi-chemin avec les mecaniques introduits par les épisodes Game Boy Advance mais executé sur DS, le resultat aura été tellement fade qu'avec cette épisode, j'avais trouvé des errances...

Mais revenons plutot à comment j'ai découvert Fire Emblem et pourquoi cette série me manifeste la même joie que des gens qui sautent de joie et applaudissent des jeux à suite comme Bioshock Infinite, Gears of War, God of War ou encore Call of Duty. Parce que j'aurais dans le même cas des gens qui en aurait eu marre des jeux à suite ou ressorti sans innovation valable si Fire Emblem avait continué avec Shadow Dragon et Shin Monshou No Nazo (aussi bon soit le dernier cité par rapport à Shadow Dragon et étant la suite de ce dernier et remake du 3eme episode) et non par justement cet excellent nouvel épisode Kakusei dit Awakening chez nous.

 

 

1 - Fire Emblem (Rekka No Ken / Blazing Sword : GameBoyAdvance / 7eme épisode de la série)

Il y aura beaucoup de textes pour cette épisode que les 2 suivants car c'est celui qui m'a introduit à la série et celui que j'ai aimé le plus joué sur Game Boy Advance. C'est aussi l'épisode qui introduit au mieux le joueur néophyte à la série. Il y a beaucoup de choses qui seront traité ici.

Tout a commencé en Ete 2004, je fêtais mon obtention du Brevet des collèges et je m'étais offert pour l'occasion une magnifique Gameboy Advance SP de couleur Bleu pour me séparer de la grosse Gameboy Advance. C'était la première fois que je touchais une Portable très portable pour la poche, idéale pour écouter de la musique même écran fermé et une belle petite prise en main malgré de très petites gachettes L et R et l'impossibilité d'utiliser le cable Link GC-GBA d'origine. La grande chose de la console était surtout d'avoir du vrai retro-eclairage et surtout une batterie et c'était la fin des piles AA et le début de très longs moments à charger et recharger sa console pour continuer à jouer.

C'est donc dans cet été 2004 que je me paye Fire Emblem sur Gameboy Advance. Comment ai-je pu être au courant de l'existance de ce jeu sans utiliser Internet, sans avoir débloquer les persos correspondants dans Super Smash Bros Melee, sans lire les tests de Magazines et sans être conseillé par les magasins? Tout simplement en allant dans mon Score GAME (quand ca existait encore) et que j'examinais les petits flyers booklets et je voyais celui de Fire Emblem avec plusieurs personnes assez charismatiques dont je ne connaisais le nom mais je voyais du Lyn, du Eliwood, du Nino, du Matthew, du Serra. Je découvrirais plus tard que c'est Intelligent System qui a fait ce jeu et qu'Intelligent System, je les ai aimé pour Advance Wars. Plutot idiot de ne pas se renseigner sur la boite qui a produit un jeu avant de l'acheter, vous ne trouvez pas?^^

L'histoire vu de la campagne de Lyndis : le scénario me placera dans la peau d'un stratège, moi, recueilli par la belle Lyn, une jeune fille aux origines mystérieuses qui va petit à petit prendre conscience de son importance politique puisqu'elle est en réalité la fille d'un puissant marquis. Ce dernier, mourant, est lentement mais sûrement empoisonné par son frère, un sale type qui a les dents si longues qu'elles raclent le parquet. Le genre d'individu que Lyn va se faire un plaisir de mettre hors d'état de nuire, elle et ses compagnons de route, durant les nombreux combats. Ainsi elle réclamera son identité et débarassera quelques méchants sur la route.

Après avoir donc acheté ce jeu dont j'ignorais tout mais dont l'interface T-RPG est ce que j'adore, que c'est un monde dans lequel j'arrive à m'identifier : des épées, un côté moyen age et des personnages qui donnent bien envie de se lancer dans l'aventure. Ca ne peut pas rater voyons? Allumons la console, déjà la première musique m'entraine deja dans le côté Heroic Fantasy et la présentation des classes dans l'écran titre c'est cool tout simplement. Lancons donc une nouvelle partie (à l'origine il n'y a pas de choix de mode de difficulté dans Fire Emblem, ni de selection de son Lord avant d'avoir fini une fois le jeu, donc par defaut le jeu est d'origine du Mode Normal en Configuration Classique(permanante pour la configuration).)

 

Je débute mes premiers coups d'épée en donnant un nom à mon avatar, qui est un stratège(non jouable à l'inverse de Shin No Nazo et Awakening). Et je débute les festilités en me familiarisant avec le jeu via la campagne de Lyn qui represente à elle seule une grosse campagne Tutorial bien complète et très bien fichu, elle s'integre bien dans la totalité de ses chapitres et me permet de me famialiser en douceur avec toutes les mécaniques de jeux que j'ai pas connu des épisodes précédents jamais joué(plus tard je ferais Fūin no Tsurugi, l'épisode se passant après les évènements de Rekka No Ken mais sorti avant celui ci).

 

Connaître la classe du Lord, sa force et sa faiblesse, le triangle des armes (et bien après celui de la magie), savoir que le Cavalier Pegase est sensible aux flèches mais resistant à la magie, que l'archer ne peut tirer d'une portée de 2 cases, qu'il faille leveler sa maitrise d'arme pour portée des armes d'acier, d'argent, des armes spéciales, que les armes ont une durabilité et des stats différents (dont le Critical) et devoir acheter ses objets avec précaution, qu'ils existent des classes evolué de celle de base (qu'on ne peut savoir que plus tard dans le jeu). De ce que je fais, je boostais mes personnages et utilisait la totalité de leur action. Pour arriver à la fin de la quête de Lyn qui aura quand même bien duré. 10 missions, mais ce sont 10 Missions qui auront été interessantes et epiques pour m'avoir donné l'envie de commencer Fire Emblem et de m'introduire à la série. De ce fait, la campagne de Lyn est un excellent tutorial pour débuter la série comme pour vivre une campagne en sa personne.

La raison et l'existance d'un tel tutorial pour cet épisode est une raison simple. La popularité des personnages de Fire Emblem dans Super Smash Bros Melee sur Nintendo Gamecube. C'est grâce à cette popularité que la série Fire Emblem a atterri en occident. Et que la campagne de Lyn ait été faite pour nous, les occidentaux, à nous introduire au jeu.

 

C'est donc arrivé dans la nouvelle campagne avec la compagnie d'Eliwood, que le jeu prend une autre dimension. Il m'arrivait donc pour la première fois dans le scénario d'Eliwood de volontairement éteindre ma console et de la rallumer pour recommencer, après avoir subi une mort d'un de mes compagnons. La mort est punitive dans Fire Emblem, personne ne revient en vie après une bataille et quand on se sent attaché à la vie de nos compagnons. Il est naturel quand on est sentimental (ou pour des questions de strategie) de recommencer la mission avec pour objectif de conserver ses compagnons en vie, d'aller tuer le fils de **** qui a tué votre compagnon et de rester en vie tout en faisant face aux ennemis tous plus redoutables les uns que les autres.

 

C'est aussi avec son scénario que sont introduits plus concrètement le brouillard de guerre, que je connaisais déjà d'Advance Wars, mais que je découvre l'utilité du Voleur en tant que scout pour etendre la vision au délà du brouillard. Je découvrais aussi ces fameux objets de reclassement, qui pour l'occupe, j'ai immédiatement utilisé après avoir atteint le level 10 comme le dit la description. Oui j'étais con à l'époque mais c'était mon premier volet, je ne consultais pas Internet et c'était pas écrit dans le booklet du jeu qu'il fallait attendre le lvl 20, je me suis même pas dit que j'aurais pu gagner des points de compétence par level, je voulais juste être surclassé. Heuresement que c'était que le mode Normal car je me ferais défoncer à chaque chapitre pour avoir commis cette erreur. Car arrivé bien à la fin du jeu, je trouvais les boss très dur, mais en fait ils auraient pu etre plus facile si j'avais correctement levelé mes personnages et mieux choisi ces derniers (j'avais levelé Marcus au Max, un paladin d'origine lvl 1 au lvl20 mais lvl 20 il était trop faible face à une Nino que j'avais reussi a booster en Sage lvl20 donc 40 vrais level, le seul perso puissant de mon equipe avec Eliwood). Il y a heuresement le colisée pour gagner du fric pour acheter de l'equipement mais aussi leveler ses personnages (chose que j'ai pu réellement qu'exploité en une nouvelle partie).

Il y a un grand nombre de chapitres à jouer (une dizaine pour Lyn, plus d'une vingtaine + des gaiden avec Eliwood et Hector) en complément des Gaiden qui se débloque après avoir accomplir certains conditions spéciaux dans une mission. Ma première fois, j'avais mis environ 4h pour finir celle de Lyn même s'il est possible de prendre moins de temps, une vingtaine d'heure pour celle d'Eliwood et une trentaine pour Hector. Additionné, c'était déjà conséquent de pouvoir jouer une cinquantaine d'heure, dans des conditions normales. Elle s'en voit grandement augmenté quand on commence à s'essayer au mode difficile ou à completer tous ses dialogues de soutien.

Les conversations de soutien, parlons en. Dans cet épisode, elles ne servent pas à augmenter les statistiques mais à rapprocher 2 compagnons de sexe opposé pour plus tard, à la fin du jeu, découvrir qu'ils se marrièrent ou disparurent, ou refait leurs vies. J'avais d'abord experimenté ceci avec mon unité Priscilla, une troubadour qui devait retrouver Raven, un mercenaire. Et plus tard j'essayais de maxer la même chose avec Eliwood et Ninian, et Jaffar et Nino. L'une des forces de ce jeu est donc les conversations de soutien, car elles sont en grande quantité et permettent à la fois de découvrir la personnalité des différents personnages mais aussi de renouveller chaque nouvelle partie au jeu (car il n'y a pas de vrai NG+).

Et pour que l'alchimie des conversations marchent, il faut des persos interessants et charismatiques et ils sont en grand nombre. Comment ne pas délirer aux charmes foireuses de Sain, aux commandements de Kent, à l'innocence de Florina, à la personnalité bourrine d'Hector, à la virtuosité d'Eliwood, au bon coeur de Nino, aux charmes de Priscilla, à la difficulté de Matthew, à la classe de Karel ou encore au duo Serra/Erk avec la petite musique qui va avec. Y'a tant de personnages aussi charismatiques, attachants et interessants dans cet épisode, c'est incroyable comment j'ai pu m'attacher à autant de personnages, le Character Design était parfait pour ma part.

 

Une autre force de Fire Emblem est sa composition musicale, aucune musique n'a jamais autant bien rendu sur la Game Boy Advance et le petit mode musique qu'on débloque à la fin du jeu était une des raisons qui m'a poussé à de temps à autre, fermer mon écran de GameBoyAdvanceSP et d'écouter la musique sortir à travers comme un petit haut parleur pour l'oreille.

Avec tout ceci, vivre les dernieres heures de l'aventure d'Eliwood, les dernieres heures que j'avais trouvé épique. Attention spoiler en blanc, surbrillez la ligne pour lire : Le fait de se faire enlever Ninian, le fait qu'Eliwood, armé de son arme légendaire trouvé dans une mission, assassine Ninian sous forme dragon sans qu'il n'en ait eu connaisance. La musique qui accompagne ce moment de tristesse avec un Nergal qui nous aura tous manipulé pour parvenir à ses fins et ces dernieres batailles pour mettre un terme au mal absolu. . Pour tout ceci, Fire Emblem m'avait envouté. Et alors que je pensais avoir fini le jeu, quel fut la surprise de pouvoir continuer à jouer mais dans une nouvelle campagne, celle d'Hector! Alors le jeu prend encore une toute autre dimension, une autre difficulté et de nouveaux compagnons mais aussi le point de vue d'Hector à l'inverse d'Eliwood, ca faisait beaucoup et la durée de vie s'est vue doublé. Mais elle se triple quand tu commences à débloquer le mode difficile! A partir d'ici, tout ce que tu as fait en Mode Normal, c'était de la gnognotte, en difficile tout ennemi te punit et ta precision se voit diminuer quand les ennemis sont plus forts et peuvent de tuer sur un double tour parce qu'ils ont plus de vitesse. Le mot stratégie prend encore plus son sens et on revit des batailles encore plus epiques si pas plus frustrantes.

Ce Fire Emblem m'a introduit à la série et a offert beaucoup d'élements pour me faire jouer et rejouer à ce jeu. Quand j'y repense encore, il est l'un des rares jeux sur GameBoyAdvance à m'avoir fait dépasser 200h de jeu véridique (le second était Final Fantasy Tactics Advance 1). Si on ajoute des features comme le mode colisée en link, relire les conversations en combat qu'on a débloqué ou encore écouter tout l'ost. Bref ce Fire Emblem était le jeu de la GameBoy Advance et j'étais content qu'il inaugure ma nouvelle GameBoy Advance SP.

 

 

Ce que je retiens de cet épisode : Un excellent épisode qui vous introduit bien au jeu et à toutes les mécaniques apporté depuis le 4eme épisode (triangle des armes nottament). Mon premier Fire Emblem et un jeu qui aura longtemps dépensé la durabilité de ma batterie.

Ce que j'ai aimé : Le character design, 3 campagnes, les musiques, la durée de vie, les conversations de soutien, les artworks in-game.

Ce que j'ai pas aimé : L'impossibilité d'avoir un New Game +

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Le jeu n'a pas mal vieilli, on s'y replonge avec plaisir, que ce soit par pur nostalgie ou pour s'introduire à la série. Si le jeu ressort dans le Virtual console de Nintendo, je recommande grandement de le faire!

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : L'impossibilité d'avoir un New Game + (oui je me repete)

Dois je le conseiller :  Si c'est votre premier Fire Emblem, je ne peux que GRANDEMENT vous le recommander. On vit beaucoup de choses dans une si petite cartouche et le jeu colle à merveille au système Game Boy Advance. Cet aspect 8bit pour ma part est beaucoup plus présentable que les affreux models de Shadow Dragon sur DS, et c'est véridique, cet aspect reste mon aspect favori et je refuse que ca change si c'est pour faire aussi moche à l'avenir (encore Shadow Dragon, je m'acharne gratuitement).

 

 

 

 

2 - Fire Emblem The Sacred Stone (Seima no Kōseki / GameBoyAdvance / 8eme épisode de la série)

Je risque de faire court pour Sacred Stone car il fait partie avec Shadow Dragon, d'un épisode qui m'a décu. Et pourtant cet épisode apporte pas mal de nouvelles idées bien fraiche pour renouveller le jeu et ainsi le rendre durable et rejouable. Malgré toutes les bonnes volontés du monde, cet épisode m'a vraiment décu... Mais je vais tenter de l'expliquer car après tout y'en a qui aiment cet épisode, moi pas comme certains.

  

Pour l'histoire de ce Fire Emblem : The Sacred Stones nous fait débuter avec Eirika et passé la moitié du jeu, avec le choix de jouer avec le côté de son frère, Ephraim. Liés par une relation fraternelle, ces deux héros sont les princes du royaume de Renais, l'une des nations du continent de Magvel. Pris en traître par l'assaut d'une nation voisine, leur père, le roi Fado, décide de défendre le château au péril de sa vie après avoir mis sa fille à l'abri. Le prince Ephraim absent, C'est par Eirika qu'on débute cette aventure et que l'on recrute des personnages pour l'aider dans sa quête et former des alliances afin de reconstruire le royaume.

 

Pourtant avec une histoire pareille, on est bien dans un bon Fire Emblem. Alors qu'est ce qui ne pourrait pas aller? Pour commencer la première chose qui me titille les cheveux, c'est mou pour les premiers chapitres. Et pourtant ce sont des chapitres introductifs qui m'apprennent à jouer, je les trouve moins amenées que Rekka No Ken, resultat je trie et je trouve qu'on nous apprend pas assez pour un nouveau joueur qui doit découvrir Fire Emblem.

Je recrute les personnages mais voilà, je les trouve moins charismatiques, moins percutant que Rekka No Ken. L'Arachel je la trouve moins petillante que Serra, Seth est charismatique mais trop fermé, je suppute pas Innes, Tana est génial mais trop mise en arrière, Lute m'attire moins qu'Erk, Marisa est une élégante épéeiste mais il lui manque une certaine identité pour se différencier et que dire du passé du méchant de fin compréhensible mais trop mal amené à cause de la durée de vie du jeu.

 

La durée de vie reste assez bonne. Après le chapitre 8, on peut choisir entre Eirika ou Ephraim. Comme un Eliwood/Hector, Ephraim incarne la difficulté supérieure, Eirika la difficulté basique. Il y a aussi l'introduction de la map libre et des escarmouches(chose que l'on retrouvera donc plus tard et mieux amené dans Awakening) pour choisir de leveler en dehors de l'histoire comme le fait de jouer les 2 campagnes.

 

L'introduction de nouvelles classes et la possibilité de choisir une classe finale plus convaincante que le linéaire Cavalier devient Paladin ou encore Sorcier devient un Druide etc, on peut avoir Chevalier devient un Paladin ou un General ou encore un epeeiste peut devenir un Assassin plutot qu'une fine lame. Même avec tout ceci, j'étais arrivé à une durée de vie de 21h pour Eirika et carrement 26 pour Ephraim(on choisir l'un des 2 à partir du chapitre 9, les 2 se retrouvent au chapitre 15, on conclut au Chapitre 19). 47h pourtant ca a l'air d'être deja bien, et pourtant y'a un donjon bonus qui se débloque après avoir fini le jeu avec beaucoup + de creatures surpuissantes, un bon moyen de relancer le jeu, me diriez vous. Même avec tout ceci et la bonne volonté de Sacred Stones, jai été décu d'y jouer, pour finir avec la GameBoyAdvance... Et pourtant le fait de vaincre un Lyon qui a bien changé aux yeux de nos jumeaux, le passé et la complicité de ce trio... Quelque chose ne fonctionne pas..

 

D'abord comme dit ci dessus, la majorité du cast de Sacred Stones m'est ininteresant à mes yeux(sauf certains ennemis), leurs dialogues ne sont pas si géniaux et pourtant ils sont en grand nombre comme Rekka No Ken. Avec les dialogues de soutien, la possibilité de posseder de bien plus de classes d'évolution et ces nouveaux ajouts de bienvenue, la durée de vie semble meilleur que Rekka No Ken.

 

Mais encore une fois l'histoire ne m'a pas grandement emballé et les idées de rejouabilité bienvenue mais sans l'histoire, d'assez de personnages charismatiques (et pourtant dans Awakening, très peu de persos masculins sur la quasi totalité des persos féminins me donnent une meilleure impression que Sacred Stones).

Sacred Stones est certainement un grand jeu GBA qui a conclut la carrière de la console avec brio pour ses fans, moi j'y ai trouvé un épisode de trop et l'attente de vouloir un épisode plus convaincant.

 

Ce que je retiens de cet épisode : Les nouvelles classes, la possibilité de visiter librement la carte, les escarmouches pour l'expérience.

Ce que j'ai aimé : Du contenu post-game, les nouvelles classes, les quelques musiques, les artworks

Ce que j'ai pas aimé : L'histoire, la majorité du casting, Lyon, le pauvre Tutorial(Nintendo qui n'a pas pensé aux nouveaux nouveaux joueurs de la série), le reste des musiques.

Ce que j'aime après y avoir rejoué : La carte du monde.

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : Ce que j'ai cité dans ce que j'ai pas aimé.

Dois je le conseiller : Si c'est votre premier Fire Emblem, c'est assez difficile de le conseiller car pour entrer dans la série, je recommande vraiment de débuter par le premier Fire Emblem dit Rekka No Ken avec son excellent tutorial via la campagne de Lyn et s'habituer aux mécaniques, Sacred Stones est à reserver aux joueurs qui souhaitent un leger plus en challenge et une plus grande liberté pour le leveling de ses personnages.

 

 

 

3 - Fire Emblem Fūin no Tsurugi(Binding Blade / GameBoyAdvance / 6eme épisode de la série)

Alors une première note importante, ne cherchez pas le jeu en Francais, il n'existe pas. Il est jamais sorti en Europe. Et chose illogique, je parle d'un jeu sorti qu'au Japon et jamais ici, le billet n'a deja plus de sens^^. Oui il n'a plus de sens :D, j'ai fait l'épisode en l'important pas cher. D'ailleurs le même jeu existe en Anglais dans une trad-fan US, donc si vous voulez gouter à Binding Blade, il vous faudra un emulateur et la rom patchée :p. Bon ca c'est dit. Par contre oui le jeu a plusieurs noms en Anglais, du à la trad, j'ai choisi Binding Blade car étrangement la traduction la plus répandu que Blazing Sword ou Sword of Seals, y'en a tellement... Mais bon rien ne vaut que le titre japonais Fuuin No Tsurugi (même si cette épisode devait porter le nom d'Ankoku No Miku (Maiden of the Dark)

  

Alors d'abord c'est quoi ce Fire Emblem, qui est le 6ème épisode de la série? C'est d'abord la suite des évènements qui se passe de Rekka No Ken, soit le 1er Fire Emblem sorti chez nous. Ok je vous vois déjà dire : wait WUT?! Ouais je sais, on joue à la suite de Rekka No Ken, c'est un peu comme Baten Kaitos, Baten Kaitos 2 en fait se passe avant le 1 et se nomme Origins, bah Fire Emblem Fuuin no Tsurugi c'est un peu pareil, Rekka No Ken est la prequelle de celui ci et on joue le futur.

Bon alors de quoi parle cet épisode? Se passant 20 ans après les évènements de Rekka No Ken (Sachant que Fuuin No Tsurugi est un jeu qui se passe avant Rekka No Ken, il n'a pas été construit pour que les évènements de Rekka No Ken se rejoingnent toutes. On y trouve bien Roy, le fils du Marquis Eliwood, ainsi qu'Hector et sa fille Lilina ou encore les enfants des personnages de Rekka No Ken comme les 2 enfants de Nino : Ray et Lou(Raugh et Lugh en jap) ou encore la fille de Hawkeye, Ignese etc. Le prince Zephiel qu'on a tous sauvé dans Rekka No Ken, domine les contrées de Saccae (les terres de Lyn) et d'Ila. Toujours soif de conquete, il va s'en prendre à Lycia et une guerre éclatera entre Bern et Lycia. Vous, Roy, fils du roi du Marquis Eliwood, allait tenter de sauver la situation mais vous ne serez pas seul, y'aura un tas de compagnon qui se joindra à vous. Et le casting est un peu plus elevé que Rekka No Ken voir même Sacred Stones, on vous donnera une grande équipe à diriger.

 

Faire le jeu après Rekka No Ken, voilà plutot une bonne idée pour se dire si nos choix effectué dans le premier Fire Emblem, semble être les bonnes. Soit. Mais niveau ergonomie et gameplay, cest tout autre chose effectivement. D'abord si vous avez fait Rekka No Ken avant celui ci, vous aurez deja l'impression de subir une petite difficulté. Un peu comme un FF7 en occident qui s'est vu très facilité quand la version originale Japonaise est plus dur, Fuuin No Tsurugi c'est un peu Rekka No Ken mode hard en mode normal (enfin pas à ce point mais à des détails près).

D'abord si le systeme du triangle des armes est quasi identique (bien qu'introduit dans le 4eme Fire Emblem), il n'offre pas les mêmes bonus que Rekka No Ken. Dans Rekka No Ken, il est assez genereux pour offrir genre 15 à 30 points de précision supplémentaire si vous affrontez un ennemi qui n'a pas l'avantage sur votre arme (exemple épée contre hache) ainsi que quelques points de dommages supplémentaire allant de 1 à 4. Dans Fuuin No Tsurugi, ce sera environ 10 points de précision en + et seulement 1 à 2 points de dégats supplémentaire. Cette simple différence change quand même les habitudes et bien sur, faussent nos acquis du premier Fire Emblem joué. Donc il faudra penser un peu plus à comment battre rapidement ses adversaires, qu'avant. Et le jeu mise beaucoup sur la difficulté, au point qu'il est plus frequent de crever que dans Rekka No Ken. Il y a moins d'objets de classements (genre moins d'Embleme du Heros pour faire evoluer les épéeistes), il y a aussi moins de possibilité de leveler numériquement bien, ce qui force vraiment à passer dans les arenes pour se refaire de l'argent ET de l'experience (sachant que dans Rekka No Ken, on pouvait finir de facon optimale le jeu sans forcement faire un seul combat de colisée).

 

Et à l'inverse de Rekka No Ken, cet épisode offre également un mode hard à débloquer mais bien plus interessant à faire car il permet de recruter les boss (vous permettant ainsi de faire une plus grosse equipe que n'importe quel Fire Emblem sur GBA). En bref, c'est plutot dommage de ne pas voir cette épisode localisé au vue du contenu qui laisse passer Rekka No Ken comme un jeu à moitié fini ou plutot trop facilité. Les amateurs de défis apprécieront vraiment le contenu de Fuuin No Tsurugi, je l'aime bien à jouer pour sa difficulté en particulier et son replay value. Mais je garde surtout en mémoire les personnages introduits par Rekka No Ken car presque tous plus charismatiques que ceux de Binding Blade. Néanmoins niveau composition musicale, y'a beau avoir 1 an de différence, j'aime beaucoup le Beyond the Distant Skies de ce 6eme episode que la field theme de Fire Emblem 7 pour respetivement Eliwood et Hector. Mais les 2 se valent.

 

Ce que je retiens de cet épisode : Etre la suite de Rekka No Ken, le grand nombre de personnages (merci les Trial Map), les maps immenses qui font passer ceux de Rekka No Ken comme un snack de poche^^, Roy.

Ce que j'ai aimé : De plus grosses cartes que Rekka No Ken, se joue sans probleme après Rekka No Ken malgré 1 an de différence!

Ce que j'ai pas aimé : Sa non localisation.

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Qu'il soit en fait le vrai premier Fire Emblem à avoir introduit de Support Conversation, ce fameux systeme qui allonge considérament la durée de vie des Fire Emblem via les dialogues très interessants, instructifs et qui ouvrent un large background sur chacun de nos protagonistes. Additionné par l'incroyable nombre de personnages de cette épisode. Bref.

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : Sa non localisation? :p

Dois je le conseiller : Alors d'abord avant toute chose. Je préfère que vous le fassiez immédiatement après Rekka No Ken aka le premier Fire Emblem. C'est idiot de dire ca alors qu'il manquera quelques trucs à cette épisode par rapport à Rekka No Ken et qu'il soit un peu plus ancien. Mais d'abord pour vous faire percuter les evenements de Rekka No Ken pour que vous compreniez un tout petit peu mieux comment et pourquoi le prince Zephiel a agi de cette facon, pour mieux comprendre ce qui se passe à chaque continent du monde d'Elibe, pour comprendre qui sont les enfants des compagnons que vous recrutez dans cette épisode, et enfin pour avoir une conclusion des double jeu Fuuin No Tsurugi et Rekka No Ken.

 

 

 

4 - Fire Emblem Path of Radiance (Sōen no Kiseki / Gamecube / 9eme épisode de la série )

La Gamecube, une console qui a l'inverse de la Nintendo 64, m'avait offert beaucoup plus de jeux en matiere de RPG, mais neanmoins moins que sur la Playstation 2. Elle avait les Resident Evil, un Tales of Symphonia, 2 Baten Kaitos, le portage de Skies of Arcadia, le Phantasy Star Online, Final Fantasy Crystal Chronicles, Zelda Wind Waker, Metal Gear Solid Twin Snakes ou encore Pikmin. Dans ce tas, il avait surtout Fire Emblem Path Of Radiance, un episode d'origine prevu pour la Nintendo 64 avant de passer sur la Gamecube, un mal comme un grand bien.

Apres un decevant Sacred Stones, Path of Radiance viendra m'offrir un nouvel episode la serie Fire Emblem, un bon vrai travail fini et beaucoup de nouveaute qui me referont aimer cette serie. Allez, Sacred Stones, c'etait juste un petit couac comme l'episode Gaiden, un episode Fire Emblem que j'expedie vite pour me reconcentrer dans un episode ou Intelligent System montre enfin son talent et retourne sur console de Salon apres les episodes Super Nintendo.

L'histoire de Fire Emblem Path of Radiance, Ike un jeune mercenaire du groupe de Greil, son père, s'entraine avec ce dernier. Bien sur il est faible mais il deviendra peu à peu plus fort pour se montrer digne de son paternel, venger sa mère, protéger sa soeur, sa nouvelle famille chez les Mercenaires de Greil mais aussi succéder à la famille. Tant de choses. Et pourtant les choses s'accélèrent quand une mystérieuse cliente, Elincia, demandera l'aide des mercenaires de Greil pour accomplir une mission qui depassera les esperances de la grande équipe mais qui conduira à des pertes, des combats eprouvants, des nouvelles têtes et un grand boulversement dans la vie de Ike, qui devra murir, prendre des decisions, proteger ses proches et accomplir sa mission. Ce que Ike découvrira ne sera plus juste qu'une simple mission de protection ou de politique, il découvrira la verité sur sa famille, ses origines, mais aussi trouvera un nemesis, des ennemis à affronter et un monde à sauver.

Des les premieres minutes, les mauvais souvenirs de Sacred Stones reapparaissent dans Path of Radiance et encore apres dans Radiant Dawn (pour que j'evite de me paraphraser), l'episode n'aborde pas assez de tutorial au tout debut pour qu'on s'habitue aux differentes mecaniques de jeux. Le manque de tutorial explicatif et instructif est quand meme un vrai manque pour introduire les joueurs, ce sera en fait le seul point noir que j'aurais pour cet episode car sinon, en depit de faire peur aux neophytes, cet episode viendra combler les fans par son incroyable quantite de rajouts.

 

On commence d'abord par la possibilite de bousculer son unite pour qu'une unite mal place, puisse etre tiree d'affaire. Prenons un exemple : j'ai un compagnon qui s'est pris trop de degats, je deplace mon cleric avec son baton de soin pour soigner l'unite blessee. Erreur de ma part, je ne verifie pas le champ de vision de mon ennemi et je ne peux pas annuler mon action. Heureusement mon cleric est juste sur le champ ennemi que d'une case. Oui heureusement car en prenant une unite un peu plus lourde, comme un Paladin par exemple, je decide de diriger mon personnage vers mon cleric et de selectionner Bousculer et ainsi mon cleric est deplace d'une case en arriere du champ de vision ennemi et maintenant l'ennemi ira pas attaquer mon cleric frele et fragile ! Ouf. Et ce n'est que l'une des nouveautes de cet episode. Une autre nouveaute, l'inventaire de chaque personnage se voit agrandir et on voit 8 emplacements que 5 des precedents volets, cela permet de prendre un peu plus d'arme ou d'objet de soutien sur soi. Il y a aussi la possibilite de se forger des armes avec differentes capacites et meme le choix de la couleur de la lame et de la renommer. Allez un autre ajout, celui des capacites(qui vient en fait de Fire Emblem 4). Ces capacites qu'on retrouve aussi dans anciens episodes, permet de differencier une unite d'une autre en lui conferant des avantages tel qu'une augmentation de ses stats ou encore des attributs comme se regenerer ses PV une fois par tour d'une certaine quantite ou d'avoir acces avec une skill surpuissante pour terasser son ennemi selon plusieurs conditions (genre Aether pour endommager gravement son adversaire et regenerer sa vie).

 

Encore une nouveaute ? La caserne avant le debut de chaque mission pour se restaurer, prendre le temps d'avoir les conversations de soutien de facon plus calme, plus posee et prendre le temps de parler avec plusieurs compagnons pour verifier leurs etats d'ames ou en apprendre plus sur eux ou sur comment jouer. Cet épisode introduit aussi dans la caserne, la distribution des points d'experience bonus pour booster ses plus faibles unités ou completer quelques grains pour un gain de niveau utile ou mieux pour le rank up en classe suivante. On introduit aussi le Biorhythm qui permet de verifier la facon dont votre personnage evoluera avant chaque combat et comment il combattra en combat. Un personnage avec un bon Biorhythm trouvera des objets en combat, aura une meilleure précision et de l'esquive et activera souvent ses skills. En revanche un perso avec un mauvais Biorhythm peut etre un boulet en combat. Ce facteur n'a l'air d'être rien quand on joue en difficulté facile et normal, mais en difficile ca prend tout son sens! Sacred Stone avait introduit une Manakete(pour parler en occident car sinon y'avait Fuuin No Tsurugi et bien avant lui Shadow of Dragon, comme d'hab je parle en état de connaisance des jeux en Europe) qui se transforme en dragon pour attaquer, Path of Radiance introduit des Laguz avec leurs propres statistiques et leurs dominations face aux ennemis ennemis avec un seul defaut, leur transformation n'est pas illimite et sont tres vulnerable sous forme humaine. Elle introduit egalement pour remplacer la classe de la danseuse, les herons, qui avec leur chant permet de double jouer un tour d'action, mais qui en revanche est un peu plus delicat a proteger car comme un cavalier pegase, ils craignent les fleches.

Cette episode du renouveau, c'etait aussi l'occasion de superposer les magnifiques cinematiques pour l'epoque et par ailleurs doublée (Anglais/Japonais selon Occident/Japon), de transposer le gameplay 2D dans un univers en 3D, c'est moche vu comme ca mais qu'est ce qu'on s'en fout, ca se joue (et je dis car path of radiance et radiant dawn sont beaucoup plus beaux et propres que Shadow Dragon DS) et de nous coller un nemesis, le Chevalier Noir, dont les fans se rappeleront longtemps de sa tres grande puissance et de la pression qu'il fout quand on est sur le champ de batailles.

C'est aussi l'occasion de voir disparaitre les colisees, lieu celebre pour faire du fric et du level pour devoir inventer de nouvelles magouilles pour se xp comme abuser des ennemis sur le trone avec des armes parfois illimites (un dragon avec souffle infini et qui se regen) pour attaquer en boucle et gratter du XP pour se leveler ou mettre des ennemis en sandwich pour qu'ils attaquent une unite en boucle pour que notre soigneur avec plusieurs batons equipes, puissent deja leveler au Lv21 qui signifie le passage de classe superieure (une difference qu'apporte cet episode par rapport aux episodes GBA ou ils fallaient un item pour evoluer en classe). Bien sur les objets de magister sont toujours la pour evoluer en classe passe le lvl10. Ca m'avait permis par exemple de passer Mist en Walkyrie apres les 2 premiers chapitres ou elle apparait dans mon equipe.

Cet episode aussi, c'est surtout une grande variete de musiques de combat entre les musiques de bataille sur les cartes qui vous donnent ce cote epique pour terrasser des unites ennemis. Comme une musique qui vous donnerait envie d'enfourcher votre Katana/Lance/Hache de Bucheron et vous ferait partir en bataille, dans de l'heroic fantasy.

C'est aussi des musiques de combat bien épiques. Des musiques de combats si bonnes qu'on a envie qu'elles se prolongent plutot que d'être joué environ 10 secondes par bataille et donc le moyen de les ecouter à fond, c'est de ne pas zapper les conversations.

bon ok l'art vient de RD ;p

C'est aussi un nouveau character designer qui a introduit une belle brochette de compagnon pour les mercenaires de Greil, tous aussi charismatiques les uns comme les autres et surtout de tres excellents personnages masculins (un tres bon point que conservera Radiant Dawn car c'est malheuresement une des faiblesses que j'ai du trouve a Awakening) comme Haar, Boyd, Soren, Sothe, Volke, Zihark, Geoffray.

Mais aussi d'excellentes protagonistes feminins dont en tete de liste Mia, Mist, Jill, Ilyanna, Nephenee,  Astrid, Lucia, Elincia, Titania et j'en passe, y'en a trop. Toute cette joyeuse bande formait une famille pour Ike et Mist, surtout apres la perte de leur parent. C'est un des elements que j'ai beaucoup aime dans cet episode et que j'ai encore plus aime approfondie dans Awakening, dans ce Fire Emblem Path of Radiance, tous les soldats servant au cote de Ike sont un peu comme un membre de sa famille et les dialogues de soutien apportent beaucoup d'un cote familial ou les personnages s'attachent entre eux.  Ce Fire Emblem etait encore plus vivant et apportait encore plus d'importances aux personnages comme aux mechants. Une des batailles les plus epiques hormis le boss de fin est certainement le combat entre Ike et le Chevalier Noir, dans lequel on peut aussi faire interagir Mist.
 


Path of Radiance m'a apporte beaucoup de choses. Non seulement c'est un excellent episode console de Salon mais en plus un des meilleures Fire Emblem a jouer. Il est facilement rejouable et on resavoure chaque instant de ce jeu. Il est aussi l'episode qui introduit un systeme de sauvegarde permanant durant les combats, ce qui permet un peu de cheater sur ses propres statistiques en levelant, comme il dispose d'une bonne grosse duree de vie. Je suis arrive a la fin de l'aventure dans les 70h la premiere fois =).

 

 

 

Ce que je retiens de cet épisode : Le Fire Emblem le plus épique sur console de salon, le character design, les musiques, l'histoire, Ashnard, les personnages de notre armée, le côté familial des Mercenaires de Greil.

Ce que j'ai aimé : Tout!!!

Ce que j'ai pas aimé : Qu'on se tape des modes de difficulté plus bas, car la difficulté Difficile en occident est equivaut au mode Normal au Japon, donc on a jamais eu la difficulté Lunatic! Celle qui permet d'affronter la version surpuissante d'Ashnard. Le doublage US (car à l'inverse de la version Japonaise, toutes les videos ne sont pas doublées et même la narration a chaque mission n'est meme pas doublé en occident)

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Toujours le côté Epique et Ike est definitivement mon héros favori de tout Fire Emblem. Suivi de Marth et Chrom exequo.

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : Les voix US après avoir gouté à la version Japonaise.

Dois je le conseiller : OUI OUI OUI ET OUI! Si c'est votre premier Fire Emblem sur consoles de salon alors OUI, je le recomande grandement. Ce Fire Emblem est vraiment excellent. Et les nouveautés ajoutés dans cet épisode de salon le rendent différents des épisodes portables, rendant lui et Radiant Dawn des épisodes qui se jouent différement du côté portable de Fire Emblem 1, 3, 6, 7, 8 et 11.

 

 

 

5 - Fire Emblem Radiant Dawn ( Akatsuki no Megami / Wii / 10eme épisode de la série )

Radiant Dawn, un des seuls jeux qui m'a pousse a acquerir une Wii car y'a tres peu de jeux sur Wii. Oui tres peu, ca rappele le catalogue actuel de la 3DS, trop de jeux Marios, pas assez de tiers ni de bonnes varietes. On aura beau citer Xenoblade ou The last Story mais ce sont des jeux sortis en fin de vie de la console Wii, largement comparable aux sorties fins de vie de la PS2 qui a offert Persona 4, Mana Khemia 2 ou Yakuza 2. Donc argument ou pas, la Wii etait vraiment vide de jeux dont j'ai du au moins faire Trauma Team, Disaster Day of Crisis, les Resident evil, un Tales of Graces.
Radiant Dawn, c'est surtout la suite de Path of Radiance. Et pour faire une suite, elle aura de tres bonnes choses comme des mauvaises. Mais commencons a en parler.


L'histoire de Radiant Dawn, Micaiah, leadeuse de la brigade de L'aube, essaye de sauver sa contrée, Daien, tombé aux mains de l'ennemi. Micaiah ignore les atrocités de son pays mais se bat pour qu'elle retrouve à la fois son indépendance, donc d'être libéré de l'envahisseur, mais aussi de se venger de Ike, qui est responsable de ce qui est arrivé à Daien mais aussi au changement de Sothe. Son combat l'amenèra très loin, nottament même dans les conflits et une guerre sans merci entre les Beorc et les Laguz. Le monde entier entrera en guerre, chose que ne pourra d'ailleurs arrêter à temps Elincia, et même si Ike reviendra pour enqueter et resoudre ses problemes, il devra encore faire face au retour d'un grand ennemi qu'il pensait avoir vaincu, mais aussi de voir s'il est aujourd'hui, digne d'être devenu plus fort que son defunt père, Greil. 


Reprenant la majorite des mecaniques de Path of Radiance, Radiant Dawn rajoute surtout beaucoup de classes via la possibilite de leveler apres le Lvl41 ce qui permet de voir apparaitre d'autres nouvelles classes surpuissantes comme l'epeeiste peut passer Bretteur et enfin il peut devenir une Trueblade qui lui permet encore d'etre plus puissant. C'est aussi l'introduction de toute nouvelle skills et leurs utilite et la possibilite de completement customiser son personnage pour en faire un vrai tueur. Tout ca c'est tres bien. Et je parle meme pas des musiques qui font franchir la serie vers un cap encore plus epique.

Les musiques de Path of Radiance etaient geniaux, ceux de Radiant Dawn sont divines.

Entre les 2 musiques de preparations de bataille.

Les nouvelles musiques de combats epiques ou les musiques de fins divines.

C'est fou ce que Radiant Dawn est epique dans la partition, les meilleures musiques de tout Fire Emblem suivi de ceux d'Awakening.


Au niveau des changements, il n'y a pas grand-chose a noter, c'est comme jouer au jeu Gamecube sauf que la possibilite de leveler son niveau de compatibilite (remplace des conversations de soutien) permet de gagner en stats bonus quand les personnages qui partagent une relation, sont cote a cote en combat.

Et puis niveau personnage, Micaiah est charmante comme mysterieuse, son don de sacrifice permet de soigner ses compagnon en echange de ses propres HP. Tout ca est bien pour elle, sauf qu'elle est hyper lente, peut se faire double frapper a cause de sa lenteur mais aussi a cause de son tres faible nombre d'HP et de defense. A moins de cheater en sauvegardant avant chaque montee en niveau, leveler Micaiah est un parcours de combattant et Sothe est tellement puissant dans la premiere partie que si on le level up, il bouffe le precieux EXP de tout le groupe dans la premiere partie du jeu, car Sothe devient un peu plus faible et inutile dans la troisieme partie du jeu et evolue en grade tres tardivement (le debut de l'episode 4, ce qui est deja ultra tardif des le moment ou on a peu de maps a jouer pour ce dernier)

 


Le probleme de Radiant Dawn vient plutot de sa construction. Separe en 4 episodes avec plusieurs chapitres, le premier s'interessera a Micaiah, le deuxieme plus court sera sur Elincia et le troisieme aura un mix entre les Mercenaires de Greil de Ike et Micaiah et meme si la guerre parrait epique entre les 2 camps, le fait de jouer de facon disproportionne toutes les equipes nous fait perdre un certain ordre logique de controler tel ou intel unite.  Et la 4eme partie qui permet de jouer tout le monde, nous force a faire une concession de separer l'equipe en 3 pour jouer quelques missions et quand vient les combats finaux, on a toujours pas le temps de vraiment vouloir jouer tout le monde que le groupe eclate encore. Le plus frustrant reste cette impossibilite d'avoir vraiment la liberte de jouer l'equipe qu'on veut. Mais le pire c'est surtout l'ABSENCE DES CONVERSATIONS DE SOUTIEN.

 

Pour la premiere fois, ce Fire Emblem Radiant Dawn en prend un serieux coup niveau duree de vie, le transformant en un tactical RPG trop centree sur les heros, épique dans le déroulement de l'histoire et la mise en scène mais pas assez pour les compagnons mais surtout le cote familial disparait. Je suis vraiment heureux de voir que certains persos ont bien grandi, d'autres bien vieilli, de voir introduire de nouveaux personnes, de nouveaux laguz a jouer, d'autres bien evolue. Le plus dommage est que sans conversation de soutien pour connaitre les nouvelles tetes ou encore la partialite de partager toutes les equipes pour correctement evoluer au Nv 60, voila une bien lourde perte pour radiant dawn, qui malgre une suite epique et un final dantesque, perd son identite et bien des choses.

 


 J'aime vraiment Fire Emblem Radiant Dawn car il me rappele beaucoup Yes Precure 5 GoGo. Les 2 partagent une certaine similarite. D'abord ce sont des suites directes, ensuite il y a une refonte sur les personnages et du temps qui passe, l'histoire est genial pour chacun mais ils souffrent tous deux d'une tres mauvaise construction, d'un mauvais passage en montee en puissance et ont chacun un final epique. Ils veulent qu'on les aime et on a envie de passer plus de temps dans leurs aventures, mais se trimballent de cruelles defauts de constructions qui donnent l'impression que chacun d'eux sont soit rushé, soit il etait difficile d'inventer une suite qui exploite tout. Neanmoins il possede beaucoup plus de forces que Shadow Dragon pour que je le considere encore comme un FIre Emblem rejouable. Et puis ce final qui finit par 3 musiques epiques et un magnifique epilogue de fin pour Ike, m'avait verse une larme pour Radiant Dawn. Une tres belle conclusion et un grand heros pour la grande serie Fire Emblem, aux cotes de Marth et Chrom. Cette musique de fin qui a fait que Fire Emblem a commencé à errer pendant 5 ans sans rien m'offrir à nouveau, car cette aventure s'était conclu par un final à verser une larme. Jusqu'à Awakening. Car...

 

Ce que je retiens de cet épisode : La plus épique des aventures de Fire Emblem, une suite à Path of Radiance, les musiques et ce côté orchestral, la grande durée de vie de l'aventure principale

Ce que j'ai aimé : Plein de blocs de sauvegarde, beaucoup de persos ont bien muri et sont encore plus présentable (Mia, Zihark, Astrid, Sothe etc), LES MUSIQUES! Certainement les meilleurs musiques de tout Fire Emblem (presque exequo avec les compositions d'Awakening), la grosse durée de vie en tant qu'aventure principale. La classe des Lvl 41 - 60, les skills.

Ce que j'ai pas aimé : La disparition des dialogues de soutien, la Brigade de Micaiah, sitot connu, sitot oublié. Le découpement en 4 épisodes mal équilibré pour la parrité des équipes.

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Les musiques, les personnages, les combats, la modelisation 3D un peu plus mieux sur Wii. La possibilité de brancher la manette Gamecube.

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : Pas de dialogue de soutien :(, donc pas de marriage genre Ike et Mia. Juste un IkeXSoren (bande de Yaoi!)

Dois je le conseiller : Une excellente suite à Path of Radiance avec juste de grands hauts mais des bas aussi. Si c'est votre premier Fire Emblem de console, vous vous sentirez un peu perdu sans les acquis de path of radiance, tant pour l'univers, les persos et pourquoi Micaiah se bat contre Ike, mais aussi la possibilité d'importer ses stats de Path of Radiance dans Radiant Dawn, ce qui est un gros + pour leveler ses persos, comme pour progresser.

 

 

 

 

6 - Fire Emblem Shadow Dragon (Shin Ankoku Ryū to Hikari no Ken / DS / Shin pour nouveau, remake du 1er episode NES et donc 11 jeu de la série Fire Emblem)

Cette partie va etre tres mechante pour les fans du premier volet, même remaké. Je vais certainement être mal percu mais Shadow Dragon aura beau etre le premier Fire Emblem, voir un remake du premier episode est vraiment bienvenue et apres avoir goute a des remakes de jeux comme FF3, 4 Heroes of Light et un tres bon Advance Wars Dark Conflict, je ne vois pas pourquoi ce Fire Emblem Shadow Dragon manquerait le coche, surtout apres l'excellent AWDC.

Un remake dans lequel on peut enfin vivre les aventures du héros qui a bercé nos parties de Smash Bros Melee et Smash Bros Brawl, le légendaire Marth.On y conte l'histoire de son héros et son arme légendaire, la Falchion, d'une guerre de decennie qui laisse à Marth un bien triste avenir, qui sera au coeur des événements. Entre le dévoir de venger la mort de son père et l'enlevement de sa soeur. Marth espère bien triompher de Medeus (réssucité) pour reconquérir le royaume perdu. Et dès les premières minutes, on se voit fuir de son chateau, perdre des unités de facon volontaire! Mais... mais... les premiers jeux ont l'air épique dis donc! CE FIRE EMBLEM NE PEUT PAS MANQUER LE COCHE! NON! JE VEUX PAS Y CROIRE!

Et pourtant il manque vraiment le coche. D'abord le jeu m'introduit pour la premiere fois la vrai cruauté de perdre des unités. Rien que ca, ca me dit : OH PUTAIN MAIS CA VA ETRE EPIQUE! Ma vision de Fire Emblem va certainement me boulverser! Ensuite la difficulté sur le long terme m'a plu, entre des gains de stats moindre ou pouvoir choisir entre 6 niveaux de difficultés, la possibilité de bifurquer ma classe, comme le fait de me debarasser de conquilles comme un voleur ou un cavalier en trop. Il y a aussi ce systeme de sauvegarde unique en bataille, bien different du fameux suspend/resume des episodes GBA. La barre monte haut! Ensuite un tutorial plutot sommaire mais au moins efficace, un bon retour gagnant. 

Bon, refaire les maps pour les mettre au gout du moteur GBA, pourquoi pas. Mais alors le probleme viendra en fait de tout ce qui englobe le jeu, a savoir son interface. La premiere des mauvaises idees, placer l'ecran de controle en tactile (chose que corrigera Awakening) qui sert serieusement a rien sauf a rendre l'action un peu plus inconfortable. Une autre chose, les modeles 3D en combat sont AFFREUX!!! Mon dieu Intelligent System et Nintendo ont sous traité chez ATARI?! Ca m'a rappelé l'affreux DBZ Taiketsu!

Je ne le compare pas  Radiant Dawn, c'est quand même de la Nintendo DS quoi! Je me rappele encore des modèles d'advance ward dark conflict, ils étaient magnifiques mais... mais... CA!!!  Après le passage de Sacred Stones, comment on peut passer du passable voir digerable modele 2D pixelise correctement de Sacred Stone a ce bout moche en 3D pixelise et avec une animation affreuse?! Les gens critiquent les pieds de Fire Emblem Awakening, mais les modeles 3D de Shadow Dragon font largement oublier le defaut des pieds! Pourquoi ne pas avoir laisse le choix entre un mode 2D ou 3D ? Il fallait vraiment mettre ca aux normes de la DS ?! Les modeles semblent serieusement mal travaille... C'est deja un point assez negatif qui m'empeche de rejouer a cet episode.

 

Mais l'autre detail mais encore discutable pour l'epoque, c'est encore une fois l'absence de conversation de soutien. Serieusement, Radiant Dawn a impose un nouveau mode a respecter ? Je peux comprendre qu'il est impossible d'ecrire des dialogues de soutien pour des persos qui n'en avait pas pour l'epoque mais le tout rend encore en general la majorite des compagnons de Marth, comme des persos lambdas dont on s'aide des maigres lignes de dialogues et des artworks pour s'identifier aux personnages. Mais Shadow Dragon c'est surtout un peu de difficulte bienvenue dans deja un simple mode normal, d'abord l'evolution des stats n'est pas aussi genereux pour tout le monde, mais il y a aussi grandement a gagner aux cotes du cap max. Il a l'air comme Radiant Dawn pourtant, il a un scénario accrocheur, des petites coquilles, il ne peut être que bon!? Mais en fait je le compare à Sacred Stones, des Fire Emblem imcomplet malgré les bonnes volontés de rajouter beaucoup de choses dans le système. Mais pour un remake, je m'attendais a un meilleur traitement que ca...Cet épisode a fait que j'ai pas attendu le prochain Fire Emblem depuis 3-4 ans mais que la série crevait la gueule ouverte. C'est le plus ironique... la DS accueille 2 Remake contreversé de Fire Emblem, le début de la 3DS de bien meilleurs remakes de Zelda et Starfox mais surtou un nouvel épisode inédit et largement meilleur de Fire Emblem.

 

Ce que je retiens de cet épisode : Le remake du premier episode NES, la possibilité de jouer en débutant.

Ce que j'ai aimé : Le choix de difficulté, la difficulté, le retour du colisée,  bifurquer en classe, le Voleur qui n'a pas besoin de Lockpick (pour les fire emblem sur portable, je precise), Marth.

Ce que j'ai pas aimé : La réalisation, la vieillesse du script pourtant qui devait être bon pour l'époque!

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Après Awakening, je decouvre que ce volet a quand même de très bonnes choses qui ont permis à Awakening de mieux evoluer comme le fait d'avoir le bifurcage de classe.

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : La réalisation atroce DS, l'envie de jouer à Shadow Dragon sur NES pour eviter de pleurer du sang!

Dois je le conseiller : Je ne vais pas repondre, je ne peux pas être honnete... Fire Emblem Shadow Dragon est très bien pour découvrir la genese de la série, surtout à ceux qui ne parlent pas japonais pour cet épisode (car il le faut bien pour Shin Monshou No Nazo qui n'a pas été localisé), j'aime bien Marth mais je peux pas engloutir la vieilesse du script, qui n'a pas été remanié et qui ironiquement, est imcomplet de quelques missions par rapport à la version NES... La réalisation générale, son enrobage me fait hurler de terreur tellement j'ai jamais vu ca sur DS... j'avais cru le pire avec un nouveau Fire Emblem pour nouvelle console portable ou salon. Non à vous d'être juge, de le prendre pour y jouer et de découvrir la genese, ou de vous en passer et de faire comme si de rien n'était.

 

 

7 - Fire Emblem Awakening (Kakusei / 3DS / 13eme jeu Fire Emblem ou aussi 11eme épisode de la série)

Avant toute chose, je n'ai pas fait Shin Manshou No Nazo, donc je vais certainement dire des legeres anneries comme lapparition de nouvelles features dans cet épisode et qui viendrait peut etre de l'episode précédent sur DS. Donc si les joueurs de Shin Manshou No Nazo peuvent rectifier les lignes eronnés que je viendrais dire dans mes impressions d'Awakening, qu'ils le disent en commentaire.

La 3DS. Console dont le nombre de jeux à ma disposition est mince, ca se compte en une seule main. Acheté en Janvier 2013 pour une bouchée de pain, après avoir pris la poussière pendant 3 mois, la 3DS revit enfin avec la sortie de Fire Emblem Awakening dont j'attendais avec grande impatience pour beaucoup de raison.

La première est sans conteste de donner à manger à une console vide de jeu, surtout en Europe car ma 3DS est une 3DS Européenne et comparé à la croyance populaire, il y a + de jeux 3DS variés au japon qu'il y en a en Europe. Et le constat est clair quand je regarde un étalage de jeu 3DS en magasin, dans un supermarché ou même dans un cash converter : Mario (New super Mario Bros 2), Mario(3D Land), Mario(Kart 7), Mario(Paper Sticker), ah un Luigi(Mansion 2) mais c'est un Mario quand même, un autre Mario (et Sonic aux jeux Olympiques), Mario(Tennis). J'ai jamais autant vomi de degouts d'un personnage qu'il me rappele à quel point les médias me bombardent et me forcent à acquerir des FIFA, des Call of Duty, des PES, des Assassin's Creed, des God of War, des Gears of War, des Halo, parce qu'on entend que eux. Merde mais y'en a qui me proposeront des jeux fait pour MES gouts?! Pas une seule ombre de Beyond the Labyrinth de Tri-Ace, de Fantasy Life de Level5, pas même un DW Versus sur 3DS, un Time Travelers, pas même ne serait-ce une version boite de Code of Princess, mais surtout l'impossibilité de jouer aux jeux Japonais ou Americains importé parce que la 3DS est region-lock.Quand je regarde l'étalage de jeux Vita avec du Persona 4 The Golden, du Dynasty Warriors Next, du Soul Sacrifice, du Gravity Rush, je vois de la grande variété mais du rayon Nintendo 3DS? Que des Marios mise en avant à tel point que la Nouvelle Maison du Style est mis à l'écart, même l'annonce de précommande d'Animal Crossing est masqué par 15 boites de Luigi Mansion 2 mise en avant. Super le traitement de faveur des produits Nintendo... Fire Emblem Awakening revient m'apporter de ce que j'aime jouer.

La seconde est de voir si Fire Emblem Awakening continuait sa derive de la série en entier depuis ma déception sur Shadow Dragon et le hiatus/quid d'une sortie de Shin Manshou No Nazo en occident. Heuresement après avoir goûté à sa démo jouable, mon envie de Fire Emblem s'est retrouvé et je jubilais comme un nouveau né ou comme en 2004 quand je jouais à Fire Emblem pour la première fois, 9 ans de nostalgie.

La troisième pour accompagner le second point est d'avoir trop abusé de la démo jouable, elle était déjà épuisé en utilisation quand j'avais besoin d'y rejouer. Tout ca parce que Nintendo est idiot de restreindre ses démo jouable par des usages limités... Une autre raison qui me pousse à jouer plus souvent à la PSVita car les démo jouables y sont illimités en utilisation et leur usage à court terme, du fait que ca soit des démos, en font d'excellent jeux mobiles comparable aux jeux smartphone (snack gaming). Dommage, ce n'était pas le cas de la 3DS et étant dans l'impossibilité de retester la démo pour la comparer à la version définitive, j'ai des manques et ca aura été un supplice d'attendre la date fatidique du 19 Avril pour jouer au jeu!

Enfin le dernier point et le plus important, le premier jeu dont j'allais également dépensé de l'argent en DLC pour une portable de Nintendo, car j'en payais deja sur PSVita. Je suis assez satisfait du contenu payant actuellement (hormis Heros du passé 2).

 

 

17 Avril 2013. Le Micromania m'envoie un SMS pour me signaler que le Fire Emblem Awakening est disponible en magasin. Enfourchant ma veste, le porte monnaie et les clés de voiture, direction le magasin! Quel plaisir de depenser son argent pour un jeu sous blister avec un sublime Artbook que je commence lentement a feuilleter et consulter une partie du casting.

Quel plaisir de retirer le blister, de retirer la cartouche et de l'inserer dans la console et de voir disparaitre la ligne : Nombre d'utilisations, un jeu neuf et complet. J'appuie sur le bouton, l'intro se lance. La musique est sublime, l'animation de Madhouse saisissante. Reglage de prime, passer dans les options, regler les voix en Japonais (car en US c'est atroce), activer spotpass dont j'ai aucune idée de comment ca fonctionnait (c'est mon premier jeu dont j'utilise les fonctions streetpass et spotpass) mais c'est pas grave.

Allez hop on lance une nouvelle partie. Choix de la difficulté, systeme de perte/sauvegarde et on lance l'intro. Le combat du prologue et on assiste à une scène qui va nous ronger la tête pendant toute l'aventure, sans vouloir spoiler les évènements qui se passe dans le prologue et qui fait qu'on regarde très différament notre propre avatar et Chrom, le héros de cet épisode. Le Prince Chrom doit sauver le royaume d'Ylisse, le monde d'où vient d'ailleurs la légende du Prince Marth et d'où l'on retrouve Tiki, la Falchion, des noms connus et l'univers. Chrom, veilleur accompagné de sa soeur Lissa et de compagnon Frederik, rencontrera du beau monde, mais devra prendre ses responsabilité en tant que dirigeant et affronter aussi une menace qui pèse sur le monde.

 

C'est après plusieurs lignes de dialogues, les 2 premières maps refaites de la démo que je débute plus sérieusement Fire Emblem Awakening, à partir du Chapitre 2. Ma première bonne surprise est de trouver un excellent compromis entre les sprites classiques de Fire Emblem sur consoles Famicom et Portable et des environnements travaillé en 3D comme les épisodes consoles Gamecube et Wii. Un très bon mélange qui se marie très bien par rapport à l'affreux Shadow Dragon sur DS. L'ergonomie a été également retravaillé, ainsi l'écran du haut est l'écran de jeu tandis que l'écran du bas servira à consulter le guide tutorial si on manque d'information, consulter chaque personnage, leur statistiques et descriptions (très bonne idée qui permet une meilleure connaisance des statistiques et ainsi mieux planifier nos mouvements) et également afficher les informations les plus importantes selon les pages comme les emplacements de capacité, l'equipement, le niveau d'arme, l'exp, le niveau etc. Je retiens surtout l'on peut voir une exhibition de son personnage en cliquant sur le portrait de son personnage quand la loupe apparait (n'apparait qu'en combat et le menu inventaire, n'apparait pas en soutien ou technique).

  

Egalement, la partie combat est également embelli sur 3DS en choississant une animation bien plus propre et en 3D comme les episodes consoles Gamecube et Wii. Certains critiqueront la réalisation qui s'arrête jusqu'au pied mais moi je me preoccupe surtout des nouvelles inclusions comme la possibilité de changer l'angle de caméra en combat (camera ouverte, vision du personnage, fixe à l'ancienne et surtout la possibilité d'accelerer lanimation ou de faire un arret sur image, vous permettant ainsi d'utiliser les gachettes pour zoomer/dezoomer et le stick pour tourner à 360° permettant de voir toute la modelisation, l'intensité du combat. Tout un magnifique magnetoscope pour ne pas pouvoir enregistrer le moment venu et aucun mode de capture d'écran pour immortaliser ! Un leger regret, mais c'est dû à la console et ce n'est pas une PSVita. Je retiens surtout que lors des coups critiques, des animations sur les yeux apparaissent. Beaucoup connaisent ceci de Persona 3 et 4, moi je connais ca de King of Fighters 2002 Unlimited Match, permettant ainsi d'ajouter encore plus de caractere, plus de conviction que le perso se bat!

 

 

Une assez bonne surprise est de voir la disparition de l'emcombrement de porter un allié pour en fait le soutenir en faisant un Duo. L'action Duo permet ainsi d'allier le systeme d'encombrement mais sans le côté négatif de réduire les stats, au contraire lier les compagnons permet d'améliorer les statistiques bonus pour ainsi rendre une unité plus puissante, mais aussi d'ajouter un complément d'attaque si la relation entre les 2 persos, sont bonnes (via le support conversation qui va de C à S, un C permettra à l'allié d'attaquer rarement(il gagnera la moitié de l'experience du perso utilité) mais une relation A voir S fera intervenir l'allié bien plus souvent, voir de facon permanante). Le point négatif pour les plus exigeant serait que le duo n'entraine aucune pénalité, donc qu'on a une plus grande liberté de mouvement plutot que des contraintes stratégiques comme dans le passé, nous poussant moins à réfléchir.

Le systeme de soutien est une habile combinaison du Support conversation introduit dans Fuuin No Tsurugi et qui a été longtemps la raison de cette très grosse durée de vie de la série et de la force et l'identité de chaque personnage de Fire Emblem, ne les faisant pas passer pour des persos Lambda. Et donc aussi la combinaison des bonus de stats en soutien qui vient de Fire Emblem Radiant Dawn, ainsi que des bonus Precision, Esquive, Critical et d'attaque quand 2 personnages parlent ensemble.

Le + est que surtout, nous ne sommes plus limités à 5 conversations mais qu'on n'a plus aucune limite l'exception est qu'on ne peut pas faire plus d'un S, car un S ne peut etre obtenu que pour le marriage d'un couple). De 5 conversations, on peut maintenant en une seule partie, faire la majorité des support conversations. Le plus interessant reste que chaque fille pourra parler avec tous les hommes, comme chaque homme avec toutes les filles (applicable uniquement avec les parents, on ne peut pas marier les enfants avec les adultes, ni marier les persos apparaissant après le chapitre 14 tel que Tiki, une revenante des premier Fire Emblem ou encore Say'ri etc.).

Cette longue attente du retour du Support Conversation aura vallu le coup, les dialogues sont encore plus croustillants que les épisodes portables et Path of radiance, la possibilité de se marier bien plus tot dans l'aventure principale, que de le savoir dans un épilogue est un plus, mais le gros plus reste de pouvoir recruter l'enfant du couple au cours de l'aventure! Fire Emblem Awakening est parti chercher très loin pour cette épisode et pourtant, s'il y a un nouvel episode, il sera dur de revoir une telle nouveauté revenir dans un nouveau jeu de la série.

 

Shadow Dragon m'avait introduit la possibilité de changer une classe d'un personnage pour le transformer en une autre unité, si cette dernière ne me plaisait pas (genre avoir un voleur en trop). Ici, ca revient mais en mieux. Avec surtout le retour des skills de Fire Emblem 4 et Path of Radiance/Radiant Dawn, cela permet d'étendre encore plus loin les délires de bifurquages allant jusqu'à la customisation de chaque unité, permettant ainsi de les différencier encore plus. Le Scoldis permet de changer de classe une fois passé le nv10 (si le Scoldis est utilisé avant le niveau 10 en tant que classe supérieure, il aura pour effet negatif de vous déclasser, donc de vous retrograder en statistiques). Le Magister quand à lui, qui était un objet très rare permettant à toutes les classes d'immédiatement changer en classe supérieure, est desormais le seul objet de reclasement, cela permet de moins se perdre avec les emblemes heros, fleches herion etc. Ces 2 objets vous ouvrent une montagne de possibilité avec la customisation des classes et de leur devenir en tant que combattant de votre équipe!

 

Prenons un exemple, je considère que Sumia est une bonne guerrière pegase noire arrivé au lvl 20 (40 pour l'exemple car Pegase Noire est une classe supérieure) et que j'ai envie de changer Cordelia. Alors je décide que Cordelia devienne un personnage de classe Héro que je vais booster au lvl 40. Alors quand je passe de Falcon Pegase à Hero, je conserve les skills gagnés de Falcon Pegase que je peux utiliser en étant Hero. Cela s'applique aussi aux autres classes proposé. Mes statistiques gagnés sont eux aussi conservés, mais augmenteront/dimineront selon le changement de classe (par exemple passer de General à Pegase Noire va grandement faire chuter l'attaque et la defense maximale mais me fera gagner de la Resistance etc). Mais ca ne s'arrête pas là, j'ai décidé qu'après Hero, je vais la transformer en Paladin Noir! Et au final, en même temps de bifurquer de compétence, je vais également gagner leurs skills a chaque lvl 5 et 15 atteint, tout comme les bonus de statistiques! Alors à la fin je me dis que je vais la rediriger en Falcon Pegasus car finalement le Falcon a une meilleure TEC, la possibilité d'utiliser la Lance, arme avec laquelle j'ai une skill qui monte l'attaque de 5 si j'equipe une Lance. Et je personnalise Cordelia avec toutes les skills gagnés par tous ses bifurquages et leveling : Solaire avec quoi si j'endommage mon adversaire, 50% des dommages infligés restaureront ma santé!(appris de Hero), Vengeance qui ajoute un bonus de dommage si je me fais toucher(Appris de paladin Noir), Maitre de la lance qui monte ma force de 5 si équipé d'une lance(appris de Falcon Pegasus), Repit qui me restaure 20% de mes HP si je suis seul (appris de Cavalier Pegase) et Elan Victorieux qui me permet de jouer une 2eme fois le tour si je tue mon ennemi durant le 1er tour.(Appris de Pegase Noire). Avec ca, j'ai construit une Cordelia invincible avec tous mes statistiques au maximum! Alors imaginez le reste de vos personnages! Mais surtout vos enfants, dont les skills sont hérités des parents, ainsi que la possibilité de bifurquer dans la classe de papa et maman (exception de certaines exclusives à l'un et l'autre comme le fait que les hommes ne peuvent pas chevaucher de pegases et les filles ne peuvent pas devenir des Combattantes à la hache). Note : seul votre stratege peut incarner toutes les classes, le rendant ainsi très très différent de tout le monde (cependant il n'a pas accès à la classe Lord comme Chrom et Lucina).

  

Les cartes annexes font également leur retour (peu présente dans Shadow Dragon et en acces bidon) appelé Paralogue pour les cartes du jeu et les versions spotpass et Xenologue pour les cartes DLC acheté dans le Multiverse. La différence actuelle entre les Paralogues et les Xenologues(apparait au chapitre 4) sont que les paralogues sont liés aux personnages et aux évènements de recrutements d'unités très spéciales. Les Xenologues peuvent être joué autant de fois que l'on souhaite, cela permet de dénicher très facilement des equipements tres rares comme les armes des héros de Fire Emblem, des objets de stats ou même des objets inédits comme des Louches, Branches ou autres Faille(seul objet exclusif permettant d'invoquer une Anna dans la map, au meme titre que les boites infames pour les revenants pour les escarmouches).

 

Tandis que les Xenologues nous permet de recruter des unités d'anciens épisodes, d'être utilisé comme des cartes améliorant notre gain d'experience ou argent, voir d'acceder à cartes de jeux exclusives avec des evenements bonus comme les fameux festival qui aident a monter la relation des personnages accelerant les marriages ou le support, et d'autres bonus fanservice. Les Xenologues sont en revanche payants, alors qu'une partie des Paralogues sont à debloquer après avoir rempli certaines conditions dans une mission (les annexes 18 a 23 sont a obtenir au compte goutte via Spotpass).

 

Le retour de la caserne introduit via Fire Emblem Path of Radiance, mais désormais plus convivial et plus uniquement sur des evenements précis pour des choses précises. Ici, n'importe lequel de vos personnages, tirés de facon aléatoire, auront une séquence durant laquelle il peut se produire quelque chose. Un personnage peut gagner quelques points d'experience ou trouver un objet qui sera redirigé dans le convoi (désormais en stockage illimité comme Atelier Ayesha qui a un container Infinie), augmenter sa relation avec un autre protagoniste, toujours de facon aléatoire pour gagner une conversation de soutien plus facilement. Enfin ils peuvent aussi se questionner et donc on peut apprendre quelques petits détails croustillants comme le fait Maribelle aime boire un peu de thé en grignottant des biscuits comme Chrom qui veut continuer à se battre et se cherche un partenaire. La caserne commencera peu à peu à être couverte d'objets purement cosmétiques au fur et à mesure que vous progressez dans l'aventure. Il est aussi possible dans la caserne, de consulter la fiche de chaque personnage et ainsi en apprendre plus sur la bio de chacun. La caserne et les personnages rendent ce Fire Emblem encore plus convivial et familial que Path of Radiance, ce qui en fait un énorme gros plus, pour le character developement!

 

Dur de parler du scénario qui semble pour ma part, être un très bon scénario depuis une belle décénie de Fire Emblem, depuis Path of Radiance on va dire. Car pour accompagner ce scénario de poche, on retrouve évidemment de grandes musiques.

Mais vraiment de grandes musiques (même si je l'ai déjà dit plus loin, c'est presque sur le point d'égaler la bande son de Radiant Dawn)

 

Le character design de cet épisode m'aura assez surpris. Si on ne manque pas d'excellents personnages feminins.

 

 


Il est regrettable que le casting masculin charismatique se compte les doigts d'une main. Et c'est ce qui m'a fait regretter de me marier à contre-coeur avec une belle protagoniste, uniquement pour que mon enfant dégote d'excellents skills mais aussi la possibilité d'avoir les classes de jeu de Maman et Papa.

 

 

Enfin pour le contenu Online : Spotpass, parlons en.

Moi c'est ma première fois alors si j'ai bien compris, Spotpass c'est quand tu echanges tes données avec ta 3DS capot fermé mais console en veille. Tu recois les equipes des autres gens que tu streetpass et tu peux les affronter, ce qui est cool.

Le Spotpass, c'est quand tu te connectes à Internet sur ta 3DS pour recevoir des données. Mais pas recevoir n'importe quand par contre dans le cas des jeux. Par exemple avec DOA Dimensions, c'est une distribution des costumes uniques par jour et maintenant ils le font plus... Donc pour Fire Emblem Awakening, quand ils arreteront de distribuer les persos de chaque volet, ca sera fini, niet.

 Avec le menu Sans Fil, cela vous permet de gérer votre equipe envoyé par Streetpass, de consulter les nouvelles données téléchargeables obtenu gratuitement une fois par jour, d'obtenir des recompenses via votre compteur de renommé, de jouer en wireless en alliance (que je n'ai jamais pu tester), de consulter la liste des personnages obtenus par DLC et spotpass (vous pouvez que stocker 20 héros spotpass/DLC dans votre equipe, le doublon restant sera restocké dans le journal, il vous suffira de l'invoquer moyennant une certaine somme d'argent qui augmentera en fonction de l'efficacité de l'unité et de son nombre de point de renom). Pour gagner de la renommée, il faut jouer. Une carte escarmouche permet de gagner 10 points, recruter ou battre une unité spotpass, aka les persos des anciens Fire Emblem te permet de gagner 50 pts. Les prix varient selon l'épée de verre pourri à 10 points jusqu'au Legendaire Embleme qui se revend à 99999 Pieces d'or, mais il faudra gagner 99999 points de renommé :p.

Les données recues par Spotpass vous permettent de recevoir les informations des persos des anciens fire emblem que vous pourrez affronter, acheter leurs armes ou recruter moyennant une bonne somme d'argent pour vous attacher ces services. Cela vous permet aussi de recevoir les fameuses cartes annexes Paralogues 18 à 23 qui vous permettent de recruter certains persos de l'histoire sans vous spoiler lesquelles, mais aussi recevoir des armes et objets bonus ou encore recevoir de nouveaux défis alliance (que j'ai jamais testé encore une fois).

Affronter des persos spotpass est un moyen assez sain pour se refaire de l'exp sans acheter de Xenologues, mais cela demande aussi une bonne reserve d'argent pour acheter de l'equipement de facon durable. Car sinon dans le jeu il faut attendre un bon lap de temps dans la vie réelle, pour que des escarmouches puissent être effectué dans la carte du monde via l'apparition de revenant un peu partout dans les zones débloqués.

 

 

Les Escarmouches, bataille reprise de Fire Emblem Sacred Stones, vous permettent de vous faire de l'experience en dehors des uniques missions de bataille principal. Les ennemis sont des revenants et sont tous armés différament. Une chose à noter avec les revenants sont que certains d'entre eux ont une arme qui est surbrillé en bleu dans leur equipement. Une arme en bleu est très dangereux porté par l'ennemi car elle a des statistiques plus elevés que la normale, c'est de ces troupes qu'il faudra se méfier le plus. Certains monstres ont également des trésors de S(1000), M(5000) et L(10000) pieces d'or à revendre pour vous refaire une santé et de l'equipement.

Pour être honnête, les escarmouches étaient déjà de très bonnes idées dans Sacred Stones mais l'idée est mieux exploité ici avec le fait que le temps passé dans la vraie vie vous rafraichisse la carte du monde du jeu et vous fait apparaitre plus ou moins d'ennemis, permettant ainsi de faire des escarmouches. Quand on joue au mode Normal, on peut se permettre quelques escarmouches mais l'aventure principal n'en demande pas grandement de les faire. Neanmoins en mode difficile il faudra recouvrir très souvent à l'escarmouche pour améliorer vos unités. Mais le vice, le clou du spectacle cest qu'en expert (et expert +), les escarmouches ne vous rapportent presque plus voir plus d'experience du tout. Ainsi les joueurs Expert doivent soit jouer en try and die pur et dur, soit se tourner vers les coutant Xenologue pour se refaire des statistiques.

Il faudra quand même recourir à des escarmouches si vous voulez acceder dans un magasin bloqué par un monstre, pour vous refaire un equipement car il est impossible d'y acceder sans avoir détruit l'envahisseur. Un marchand peut également apparaitre dans la carte du monde et il s'agira d'une des soeurs Anna (la marchande d'objet qu'on croise dans quasiment tous les Fire Emblem) vous vendant 3 objets spéciaux comme des Robe Magique ou des Elixir voir des armes à prix bradé.

Les escarmouches peuvent également être provoquées en utilisant une boite infame dans un endroit de la carte que vous souhaitez voir apparaitre ce dernier. Ceci demande l'usage d'une boite infame. La boite infame coute 500 pieces en Normal mais 5000 en Difficile. Savoir son prix est très important pour le nombre d'usage que l'on veut et doit en faire. La puissance des ennemis varient egalement selon l'endroit ou vous utilisez la boite, donc il est par exemple plus sage d'utiliser la boite dans les zones apres le chapitre 14 pour voir des classes supérieures, et donc dans les antérieurs chapitres à 14 pour voir des classes basiques.

Une petite note : il est possible, sans recourir aux Xenologues de se refaire un plein d'experience =). Il suffit juste de chercher les bonnes astuces, que je donnerais pour une partie, dans un autre sujet sur Fire Emblem ^^.

Vous aurez à accomplir plus de 27 missions et 17 principales Annexes Paralogues (6 Paralogues supplémentaires par Spotpass qu'on peut considerer comme des maps Mode Hard à la Fuuin No Tsurugi de certains combats clés avec à la clé un personnage à recruter) pour venir à bout de l'aventure principale du jeu. De mon côté en jouant avec tout le systeme et 1/8 des DLC actuels, j'ai fait 107h de jeu réelle. C'est déjà enorme car bien plus que Radiant Dawn. Et la durée de vie ne fera que plus grimper en devant debloquer tous les support character, en accomplissant les reguliers contenus supplémentaires et en jouant dans d'autres difficultés dont l'expert+ à débloquer dont les ennemis en + d'etre encore + puissants, ont des skills qui s'active de facon permanante à chaque affrontement, rendant le tout hardcore!

 

Ce que je retiens de cet épisode : L'épisode qui a fait revivre la série Fire Emblem, qui l'a relancé. Qui s'est adapté au marché (otakus/animes/joueurs exigeant/nouveau public). L'épisode qui dépouissiere enfin la 3DS apres de longs mois voir années sans jeux. L'épisode qui a pris le meilleur de Fire Emblem et en faire un tout.

Ce que j'ai aimé : Avoir choisi le meilleur de tous les Fire Emblem. D'abord le retour du Support Conversation et cette fois bien ouvert tout grand, permettant d'abord le marriage avec n'importe qui! Mais aussi d'avoir un vaste choix de dialogues tantot de l'avatar masculin comme féminin. La participation de Red et Madhouse au developpement du jeu, les musiques (même si c'est très proche d'égaler l'ost masterpiece de Radiant Dawn), le Dual Audio Jap / US (ouf, les voix francaises de Radiant Dawn c'était une horreur absolue!). Le retour des techniques et entierement customisable pour n'importe quel personnage. Faire des enfants et faire des inherits skills. L'inventaire illimité et acces au convoi via Chrom. Créer un stratege comme Shin Monshou No Nazo et l'utilité qui va avec, une meilleure implication du stratege, comparé à Rekka No Ken. L'utilisation du spotpass et du Streetpass. Le choix de la difficulté comme du type de sauvegarde. L'usage intensif du Scoldis, l'usage universel de classe avec le Magister. Des aides de bienvenue avec l'écran tactile, des stats à l'évaluation, permettant aux joueurs, aux neophyles et aux plus exigeants de mieux étudier leurs personnages. Un guide In-Game pour relire ses bases, le manuel Aide du jeu dans le menu 3DS. Le côté encore plus familial du jeu dans la caserne. Les combats en 3D avec les différents angles de caméra et le stop motion.

Ce que j'ai pas aimé : L'absence de 3eme classe introduit par radiant dawn (mais au final on ne fait plus gaffe à ce détail quand on commence à bifurquer sa classe plusieurs fois de suite), un manque d'homogénéité entre le sexe mâle un poil decevant(que Lon'zu, Varion, Stahl et eventuellement Gaius? A quoi sert Kellam, Ricken, Libra etc?!) dans cet épisode que la majorité du cast Feminin bien plus interessant, au même niveau que le cast de Fire Emblem Path of Radiance et Radiant Dawn. L'inutilité des clés de portes, coffres et passe universel. L'absence de Brouillard de Guerre (rendant le voleur un peu plus inutile), La censure a encore frappé. La 3DS MANQUE d'un mode capture d'écran! Imaginez faire des captures d'écran en pleine bataille! Des photos 2D ou 3D!? Voilà ce qui manque... Enfin peut etre un détail mais des plus importants. Dans FIre Emblem Sacred Stones, le fait de se balader dans la carte du monde permettait de faire des escarmouches dans les endroits de chaque chapitre, ici on retrouve la même chose. Mon défaut, pourtant ca a l'air d'etre rien mais, puisque les Xenologues sont les seuls chapitres qu'on peut rejouer indéfiniement, pourquoi ne pas avoir introduit un systeme une fois le jeu fini, de faire un post-game où il serait numeriquement possible de re-acceder a n'importe quel chapitre et donc de les rejouer pour refaire l'histoire, de bout en bout ou selon son envie? Un peu comme comment Final Fantasy XIII-2 avec son Historia Crux, avait inventé un excellent moyen de refaire chaque segment de jeu sans alterer ce qu'on avait déjà accompli et donc ne pas recommencer des actions comme re-recruter un personnage dans une map. Enfin il est dommage que les villages soient devenus moins des habitudes à visiter car peu en nombre dans cet épisode. Les gens pesteront la disparition du colisée mais moi j'aime la chose car les escarmouches permettent de vraiment faire du leveling selon le temps qui passe dans la vraie vie, quand elles apparaissent. Ainsi que le gain d'argent qui va avec.

Ce que j'aime après y avoir rejoué : Rallumer la console, verifier spotpass, obtenir de nouveaux persos d'anciens volets et faire de nouvelles cartes, acheter les dernieres maps DLC, continuer a debloquer les dialogues de soutien qui m'ont GRANDEMENT MANQUE et qui sont encore plus interessants que jamais. De bifurquer au maximum mes unités favorites pour les transformer en Blitzkrieg. Tellement de CHOSES!

Ce que j'aime pas après y avoir rejoué : Faut deja que j'y rejoue apres des mois de manque pour me prononce. Mais en tête de liste, je vais répondre la censure, vu qu'elle influence grandement là sur la qualité du jeu et de maudir le region-lock de la console.

Dois je le conseiller : ABSOLUMENT! Fire Emblem Awakening, c'est la sensation de retrouver un Fire Emblem de Salon dans les mains, mais aussi de remanier le système de jeu portable. Cet épisode est d'ailleurs excellent pour se familiariser avec la série comme le fut le premier Fire Emblem en occident sur GBA aka Rekka No Ken. Il est aussi complet qu'il est aussi fourni en DLC qui sera toujours discutable selon le type de clients : fans hardcore ou ceux qui depenseront un petit peu d'argent pour mieux s'aider.

 

 

Voilà donc ce qui conclut mon sujet sur Fire Emblem. J'ai pris beaucoup de plaisir à jouer à ces jeux cités (enfin presque, shadow dragon et sacred stones...) et pas que je sois impatient de voir une nouvelle suite à Awakening ou un nouveau jeu, j'espere surtout qu'Intelligent System, avant de relancer un nouveau Fire Emblem, aura enormement chercher de nouvelles idées pour ne pas faire un autre episode bis rechauffé : le passage Rekka No Ken à Sacred Stones.

Pour ma part et en attendant de voir le prochain Fire Emblem X Shin Megami Tensei, je souhaite qu'apres le jeu wii U prévu, que l'equipe se mette au travail pour ressuciter la série des Advance Wars qui en aurait bien besoin. Surtout après Advance Wars Dark Conflict qui était un excellent changement et qui se doit de continuer dans une voie de changement pour ne pas tomber dans le vice du : toujours la même chose. Donc un souhait, Intelligent System, je souhaite voir bientot un nouvel Advance Wars sur 3DS avec plein de bonnes idées et pas un remake moche de la trilogie principale (comme FE Shadow Dragon) ou un mauvais spin off (Bataillon Wars), mais vraiment un bon vieux Advance Wars, avec la possibilité de jouer en ligne, de customiser, des super pouvoirs qui tuent et une nouvelle bande son de ouf.

Les images de toute cette présentation sont tirées de jeuxvideos.com, gamekult, ign, gamespot, des blogs etc. Rien ne m'appartient car dans aucun des 4 systemes de consoles Nintendo, on ne peut faire de capture d'écran :p (hormis la GBA et la DS pour les emulateurs)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Intéressante lecture pour moi qui connais pas du tout la licence (Hormis l'apparition de Roy et Marth dans Smash Bros, forcément). Je ne pense pas y jouer un jour (Même si le cross-over avec SMT pourrait jouer sur mon fanatisme de Hito-Shura et par ce que, vu comment est le dernier Fire Emblem, le jeu pourrait avoir un moteur graphique similaire ce qui permettrait à pas mal de personnages de SMT d'avoir leur première apparition en 3D) mais c'était intéressant quand même! (Bien qu'un peu longuet. Je pense que tu aurais pu rendre le tout plus agréable en faisant un post de blog par jeu car là le néophyte ne va pas forcément avoir envie de tout lire. ^^)


ryuzaki> Au début moi aussi je trouvais cette idée de cross-over malvenue. Mais je me suis renseigné et en fait Atlus ne sort pas ça de nul part. Dans les années 90, SMT avait son Fire Emblem-like : Majin Tensei. Je pense que c'est ça qui a permis ce cross-over. Mais je crois avoir lu quelque part qu'il s'agirait d'un RPG et non d'un T-RPG...


Mais je dois avouer que je suis quand même dubitatif sur pleins d'aspects :

-D'abord le gameplay qui est majoritairement axé sur le recrutement de démons dans SMT. Donc est-ce qu'on devra encore faire ça ici ou bien est ce que le jeu sera axé plus classiquement sur la gestion d'une équipe?
-Ensuite l'histoire. SMT ça cause beaucoup philo, ça part dans des trips métaphysiques et autres trucs du genre. Comment accorder ça avec Fire Emblem qui m'a l'air d'être beaucoup plus terre à terre?
-Enfin l'habillage. Les fans de SMT on est très attaché au chara-design légendaire de certains personnages. Déjà voir que Aleph et Hito-Shura qui sont nés du crayon de Kaneko vont côtoyer le protagoniste de SMT IV qui a un design différent, ça laisse une drôle d'impression... Mais en plus il y a les personnages de Fire Emblem au design diamétralement opposé à celui de SMT. (Et personnellement je n'aime pas trop ce que j'ai pu voir du chara-design de la série d'Intelligent System ^^) Donc comment ça va se passer? Mélange hétérogène pour froisser personne? (Improbable) Relooking général selon l'un des trois design? (Ce qui va faire grincer quelques dents... Et ce sera pire encore si finalement on demande carrément à Soejima, qui a oeuvré sur Persona 3 et 4, de s'en charger)
Et toujours pour l'habillage : la musique. Vu l'article de Ichikyo, elle a l'air d'avoir une importante place dans le coeur des fans de Fire Emblem. C'est pareil pour nous avec la musique de Meguro. Et là encore : les deux styles sont diamétralement opposés.

Donc je suis assez curieux de voir à quoi ça va ressembler.
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57
J'ai fini, j'ai tout lu! Un billet plein de nostalgie qui fait bien plaisir :) en + j'apprends que j'ai encore un Fire Emblem à faire sur GBA (Fuin no Tsurugi dont j'ignorais la sortie japonaise).

En parlant de nostalgie, je vais balancer la mienne. A l'époque où j'étudiais à Rouen, je suis rentré chez moi pour les vacances et ma soeur (qui avait la CG) m'a sorti Path of Radiance de sa manche. Après un "Oh, cékoitonjeu?", je commence ma propre partie (car elle a abandonné à Haar). Je plonge dans le jeu comme jamais "mais... mais... C'EST GENIAL TON JEU!!!!!!!!!" L'histoire épique, la possibilité de recruter chez l'ennemi, la mort définitive qui apporte le thrill exquis, ... Il est encore dans mon top 5 des jeux de tous les temps.

J'acquiers alors les épisodes GBA. Le plaisir est immense, car l'aspect stratégique et la difficulté sont encore plus saisissants que dans le jeu console. J'avoue préférer Sacred Stones, mais de peu : les persos en général m'ont davantage convaincus (j'aimas pas Eliwood et je vomis Hector). J'ai évidemment bien sûr d'excellents souvenirs de persos comme Lyn, Vaida, Heath etc. mais Marisa, L'Arachel, Lute sont juste trop séduisantes. Le fait d'être soi-même le stratégiste a aussi renforcé mon immersion, tout comme les aspects hardcore genre le brouillard de guerre (je revois encore cette PUT*** de flèche qui tue Florina A LA FIN DE LA CARTE!). Bref un vrai délice. Pendant les week-end je faisais des session de 5 à 9 heures sans m'arrêter. Un nouveau besoin était né...

Il faut donc trouver une combine pour faire Radiant Dawn : je joue donc en cachette sur la Wii de mon frère. Je suis 100% conquis car je retrouve Path of Radiance en version +++. L'histoire est toujours touchante et pleine de sens (le sacrifice de Palleas, c'était tellement beau), des tas et des tas de persos, l'intrigue politique etc. Fire Emblem est toujours au sommet.

En 2009, il faut quémander Shadow Dragon au vendur du micromania qui ne les a même pas sortis de l'arrière-boutique. Bon ok, C'EST MOCHE! Mais bon, passé cette mauvaise découverte, le gameplay est toujours au top, les personnages sont variés et tout le monde y trouvera son compte (j'ai un faible pour Minerva) et surtout c'est bien hardcore mais en même temps la sauvegarde en mission apporte du confort. Monsho no Nazo que j'ai commencé confirme toutes ces bonnes choses et pose les bases du succès de Awakening (avatar personnalisable/jouable, changement de jobs).

Pour ce qui est de Awakening, tu connais déjà l'histoire...

Voilà personnellement je ne regrette aucun des FE. C'est une série inestimable qui a maintenu sa qualité au fil des années. Paradoxalement, c'est le futur que je critiquerai, car voir FE couplé à SMT ne me plaît pas du tout :( J'adore FE mais j'accroche pas du tout à SMT, donc j'ai peur que cet épisode soit ruiné à cause de ce mélange malvenu concocté pour vendre des WiiU. Advance Wars, je veux le revoir. Dark Conflict a des qualités mais il m'a laissé un goût amer. Je rêve d'une synthèse entre Dual Strike et Dark Conflict sur 3DS. Mais bon comme d'hab avec Nintendo le programme c'est Mario, Luigi et DK, triste époque...
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Quel long et intéressant article, bravo, tu maîtrises ton sujet, il n'y a aucun doute. Moi, j'ai commencé la série avec l'opus GBA. J'ai bien aimé, malgré le fait que je l'avais acheté en américain (pas de version française à l'époque, elle n'était pas encore sortie). Pourtant, je me suis vite lassé du système de combat et surtout du fait que tu perds définitivement un personnage s'il est défait par les ennemis, mais aussi du système d'armes qu'il faut acheter et qui se détruit au fur et à mesure de son utilisation.
K3IT0
Signaler
K3IT0
Je réagi concernant Time Travaler, celui-ci est disponible aux japon sur Ps Vita, fonce dessus.

Ps : Une démo est dispo sur Vita (et le jeux aussi)
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
J'ai survolé ton article (très intéressant mais très long, trop long pour être lu sur un écran d'ordi ! ^_^'). Il faut vraiment que je me fasse les épisodes GBA auxquels j'ai très peu joué. Je suis en plein Awakening. J'ai voulu le faire en Normal / Débutant mais je me rends effectivement compte que cela enlève quand même presque tout le challenge. Allez, je le finis et à ma prochaine partie, je le fais en Classique ! :-)

Édito

 

Qui suis je? Bonne question.

Prénom: Gabriel
Pseudo: Ichikyo
Age: 23
Sexe: /人◕ ‿‿ ◕人\

 

 

A quoi je joue? Hum.

 

Consoles possédées actuellement dans des Vita surprise:


Styles favoris (Gotta catch em' all!):

Identifiants: 
LordIchikyo (PSN EU)
Ichikyo (Xbox Live EU, Trois Wario Ici Trois Tortues Ecrasés R.I.P comme ma console)

 

 

Présentation des rubriques

 

[Raconte moi un jeu de niche]

Je vous parlerais d'un jeu ou d'une série de jeu de niche méconnu en Occident et qui aurait eu besoin d'un soutien pour faire marcher un marché vidéoludique bien vide de ces oeuvres originaux et surprenantes.

 

[C'est quoi ton oeuvre zarb là]

Je vous parlerais d'un de mes animes/mangas/livres favoris et qui a quelque chose d'assez spécial pour que j'en parle. Entre magical girl, animes pour gosses ou gros animes, on verra avec le temps. 

 

[Bilan chronophage]

Je posterais mes bilans vidéoludiques, animesque ou autre. Entre le bilan de fin d'année ou un constat par console et consorts. Préparez juste une tasse de café car cest toujours long à lire chez moi.

 

[Pump my Game]

Je vous posterais des images d'objets ou de consoles que je possède et que j'ai légèrement redecoré pour coller à mes propres gouts. Ca pourra choquer certains mais j'aime ca.

 

[Syndrome Joniwan]

Vous connaisez Joniwan sur Gameblog? Le syndrome Joniwan, ce sera surement pour parler de trophy, platines ou de jeux possédé en plusieurs exemplaires selon toute forme.

 

[Souvenir de Passionné]

Je vous parlerais d'anecdotes que j'ai eu avec des consoles, des jeux, des oeuvres.

 

[Atelier Ichikyo]

Ma série de RPG favorite actuellement et depuis, c'est les Atelier Project de chez Gust. S'il y a un truc qui sera en rapport avec Atelier, il atterira immédiatement ici. N'hesitez pas à découvrir leur jeu, vous ne le regretterez vraiment pas!

 

[Alchimiste Aide Moi!]

Je vous posterais des tutoriaux, des conseils ou autres pour vous aider sur un jeu ou un service précis qui me tient à coeur.

 

 

メルルのアトリエPlus公式サイトはこちらへ!

Archives

Favoris