TangBlog
Signaler
Musique (Musique)

Les architectes mentaux bulgares nous avaient laissé un très bon goût en oreille avec leur premier EP,  très ambitieux et bien foutu, produit en 2010 par Chris Common, batteur de These Arms Are Snakes. Leur mixture étrange mariant post-rock, math-rock, noise et metal développait déjà un grand potentiel pour la suite. Cette suite, la voici sous forme d'album complet. Elle se nomme Celebrations, comme pour indiquer l'esprit festif, détendu et spontané du trio qui se dégageait déjà des compositions de la première livraison. Des gars qui ne se prennent pas la tête, qui créent leur musique dans une configuration totalement instrumentale, sans s'encombrer de textes superflus et incongrus. Du rock pur finalement, armé de feeling et de bonnes idées.

Et bien Celebrations ne surprendra pas de ce point de vue. Il est dans la parfaite continuité de Patience, Communication, Understanding, Go!, malgré le changement de production, assurée cette fois par un autre batteur pas dégueulasse, Aaron Harris de feu Isis. Dès l'ouverture Spell Shelter, on reçoit les influences multiples du trio en pleine face, à commencer par And So I Watch You From Afar dans les mélodies post-rock, les choeurs et les notes de guitare lumineuses (Here Is Where, Where Better?, A.C.E.). Citons également Battles, Adebisi Shank ou Red Sparowes pour la forme mais on ne va pas énumérer toutes les inspirations déjà évoquées dans la précédente chronique, on se contentera de remarquer que la digestion de l'ensemble se fait encore plus fluide qu'auparavant. L'apport de Joseph Andreoli (Giraffes ? Giraffes !) à la six-cordes sur When Sound Turns Into A Person He Becomes One Of Us et de Bryant Clifford Meyer (Isis, Red Sparowes) au clavier y est peut-être pour quelque chose.

En tout cas le jeu de batterie s'est affiné en proposant de subtils roulements, variations et cassures judicieusement placées, tout en conservant un groove bien nerveux (A.C.E., Caves Of Keys, Meth-Rock). Guitare et Basse suivent le mouvement avec aisance, distillant des ambiances parfois enjouées (Here Is Where, Where Better?, A.C.E.), parfois progressives et mélancoliques (Caves Of Keys, Once Again We Meet At Least), ou encore tendues avec une certaine urgence punk (Launch Of The Avalanche, Meth-Rock et sa ligne de basse flamboyante). On ne percevra pas de nette différence dans le rendu sonore, ce qui n'est pas plus mal tant le son du EP était déjà puissant, incisif et très bien équilibré. C'est avant tout le jeu des musiciens qui a évolué dans le bon sens, chose qui a largement été mise en valeur ici, preuve en est que l'on ne s'ennuie jamais.

Avec cette première tentative de longue durée, les Mental Architects montrent qu'ils en ont sous le capot et confirment leur talent désormais incontestable. Cependant, il manque encore une touche de folie pour que Celebrations soit qualifié de pépite ou carrément de chef d'oeuvre. On attendra donc le prochain avec impatience. Pour le moment on aimerait beaucoup profiter de l'énergie dégagée par les bulgares sur scène, du côté de chez nous par exemple, ça serait bien.


Tracklist :

  1. Spell Shelter
  2. Here Is Where, Where Better?
  3. Launch The Avalanche
  4. When Sound Turns Into A Person He Becomes One Of Us
  5. A.C.E.
  6. Caves Of Keys
  7. Meth-Rock
  8. Once Again We Meet At Last

 

Célébrez auditivement l'arrivée de l'été sur le bandcamp du groupe.

 

Le clip de Launch The Avalanche :

 

Et celui de When Sound Turns Into A Person He Becomes One Of Us (déconseillé aux épileptiques) :

mental architects // when sound turns into a person he becomes one of us from all aboard film on Vimeo.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

TangBlog

Par herEgen Blog créé le 21/05/11 Mis à jour le 23/07/14 à 12h04

Zone autogérée, prioritairement musicale.

Tang Cé (Tang @Metalorgie)

Ajouter aux favoris

Édito

Zone à priorité musicale autogérée.

Archives

Favoris