Le Blog de Gunhed

Par Gunhed Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 19/11/17 à 21h16

Maire d'Anzin-Saint-Aubin (62), vice-président de la communauté urbaine d'Arras en charge du numérique.
Mes passions jeux vidéo, retrogaming, BD et autres inepties... Bon ben les petits amis, on va essayer de concilier tout ça dans la joie et la bonne humeur...

Ajouter aux favoris
Signaler
Retroreading (Jeu vidéo)

Mes petits lapins, l'instant est solennel, l'instant est grave ! Je dirai même plus : le moment est historique ! Nous allons déballer ensemble le dernier numéro du mythique magazine Tilt : le #122 ! En 1994, je ne l'avais pas ouvert exprès pour attendre le jour où YouTube serait créé et que la chaîne Gunhed TV serait lancée... Hé oui je suis quelqu'un qui aime anticiper les événements...

Bon ok pour la dernière phrase je mythonne un peu ! En fait j'avais eu un second exemplaire et j'avais gardé celui-là dans un coin. Mais n'empêche ! C'est un numéro collector et cette déblistérisation en live doit être unique au monde :)

Tilt est donc sorti en 1982. C'était le premier magazine à traiter du sujet des jeux vidéo sur micros et consoles mais également des jeux électroniques, des jeux de café (flippers et bornes d'arcade) et des jeux à cristaux liquides.

A l'époque le magazine fait partie du groupe "les Éditions Mondiales" qui comprend des poids lourds comme le Chasseur Français (l'une des plus vieilles revues françaises), Télé Poche, Auto Plus, Nous Deux ou encore Télé Star (qui tirait dans les années 80 à deux millions d'exemplaires par semaine).

Pour cet important groupe de presse, le choix de lancer un magazine spécialisé dans les jeux vidéo est motivé par le souhait de diversifier au maximum les titres de presse dédiés à des passions particulières. Je pense notamment à Wind, un magazine spécialisé dans la planche à voile ou le surf. Tilt s'inscrit donc dans cette lignée et transforme rapidement l'essai. Les ventes sont bonnes (certains numéros spéciaux sont tirés à 150 000 exemplaires) et le journal trouvent rapidement son rythme de croisière, son style (très académique) et son public.

Bimestriel au lancement, le journal passe rapidement mensuel et voit arriver de nouvelles plumes, dont le fameux Alain Huyghes Lacour, AHL pour les intimes. En face la concurrence s'organise et l'on voit fleurir de multiples magazines : Hebdologiciel, Micro News, Arcades, Génération 4, Joystick mais aussi des magazines encore plus spécialisés, puisqu'ils sont dédiés à une machine unique comme l'Amstrad, l'Amiga ou l'Atari.

Tilt tient bon et devient la référence. Les "Tilt d'Or" sont la récompense suprême pour un éditeur et l'ambitieux JM Blottière, devenu Rédacteur en Chef après Bruno Barbier, rêve même d'une cérémonie de remise des prix qui soit l'équivalent de celle des Césars pour le cinéma. Plusieurs tentatives seront faites mais malheureusement les japonais et les américains font rarement le déplacement et au fil des ans la cérémonie des "Tilt D'Or" ressemble à une réunion des éditeurs français.

Malgré cela Tilt dispose d'une aura indéniable et lorsque le petit écran s'intéressera aux jeux vidéo, c'est tout naturellement que France 3 ou Canal Plus se tourneront vers Tilt. Micro Kids sera la première émission consacrée aux jeux vidéo et c'est le rédacteur en chef de Tilt, Jean-Michel Blottière qui l'animera.

A ce sujet j'espère que Julien Chièze et Carole Quintaine me pardonneront ma petite blagounette dans la vidéo :)

Cependant la concurrence se fait de plus en plus rude... Les magazines spécialisés se livrent une guerre aux scoops sans pitié, les magazines dédiés à une machine attirent de plus en plus de monde et surtout on assiste à une scission entre les joueurs "consoles" et les joueurs "micros".

Player One, premier magazine 100% consoles, a ouvert la voie et son succès fait réfléchir tous les autres. Logiquement Joystick lancera Joypad. Du côté de chez Tilt, la jeune garde migrera vers Consoles Plus. Et derrière, comme pour le monde micro, c'est l'apparition des magazines dédiés : Mega Force, Super Power, etc.

Tilt et Joystick s'interrogent... Doit-on garder une rubrique "consoles" ou doit-on se concentrer uniquement sur les jeux micros ? Après quelques mois de tâtonnements, la décision est prise de ne conserver que les jeux micros. Adieu les magazines vraiment généralistes...

Au fil des ans, le lectorat de Tilt quitte peu à peu le navire. Les grands gagnants sont Génération 4 et surtout Joystick qui, par son ton irrévérencieux et déconneur, attirent ceux qui trouvent Tilt un peu trop coincé. Certains diront que Tilt c'était un peu comme l'administration publique : un navire lourd à diriger et peu réactif aux évolutions de la société. Le précurseur s'était muté en institution.

Malgré de multiples "nouvelles formules", Tilt fait Tilt en janvier 1994 ! C'est la fin d'une époque.

Même si ce numéro spécial affiche un tirage de 135 000 exemplaires, cela faisait bien longtemps que le petit frère Consoles Plus était devenu le leader du secteur et que Tilt peinait au niveau des ventes. La dernière évolution de Tilt n'a pas réussi à convaincre et je vous propose de revenir sur cette tranche d'histoire vidéoludique...

Source des vignettes : abandonware-magazines.org

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Gunhed
Signaler
Gunhed
Oui c'était une belle époque, pas de mises à jour possibles pour les jeux ! Une fois commercialisé, il fallait qu'il soit parfait. Aujourd'hui on a parfois l'impression d'avoir des betas qui se corrigent au fil des mois. Assez pénible car quand comme moi on ne joue pas tous les jours, le jour où justement tu veux te faire un jeu PS4 ou autre, tu dois te taper plein de mises à jour avant de lancer ton jeu... Je suis nostalgique de cette époque où tu insères ta cartouche et tu joues tout de suite.
Pour Tilt effectivement ça sentait la fin depuis un bon moment... Et curieusement j'en avais reçu deux à l'époque. Il y en a un qui est donc resté dans un coin, jamais déballé. Après c'était juste pour le fun de le déballer fébrilement comme à la belle époque. Je suis pas du genre à spéculer mais je te rejoins @Maidencloud, si ça avait été le numéro 1, j'aurais hésité plus longtemps (mais bon c'était techniquement impossible d'être abonné pour le numéro 1 ^^)
GangBangTheory
Signaler
GangBangTheory
Tilt j'ai jamais lu : j'étais quasi 100% chez Player One, où j'ai acquis mes bases tant en culture vidéoludique que culture tout court, ainsi qu'en écriture/réaction/vocabulaire. Des années merveilleuses.

Par contre Micro Kid's je ne loupais pas une émission : c'était tout de bonnement génial. J'aurais tellement aimé faire le duel de fin d'émission, avec mon père ou un pote, pour le fun. Quelle époque putain ! Et tout ça dans la bonne humeur, car en ce temps là pas de DLC, Season Pass, lootboxes ou autre micro transactions : on ne faisait que jouer, découvrir, rêver, et se marrer.
Zarkoff
Signaler
Zarkoff
Je l'ai aussi :-)
Tilt n'était pas ma revue favorite mais c'était pas mal quand même.
Parmis les généralistes, par ordre perso, c'était Joystick (Hebdo), Micro News (le premier à mourir il me semble), Gen 4 (plus tard, quand j'ai switché de l'amstrad cpc 6128 à l'amiga 500) et enfin Tilt, qui se prenait un peu trop au sérieux, de mon point de vue.
Maidencloud
Signaler
Maidencloud

Pourquoi avoir attendu toutes ces années pour l'ouvrir ? La vrai raison XD

Est ce vraiment ton magasine d'époque ?

 

Moi a ta place je l'aurais pas fait ! Cela aurait pu avoir une grande "valeur" de le garder fermé. (je parle pas forcément de valeur pécuniaire )

Je pense que ça doit pas courir les rues. 

AzAThot
Signaler
AzAThot
Pareil, ma première revue jeux vidéo. J’ai eu ce numéro avant de, comme un con, tout foutre en l’air avec tout mes joystick, Nintendo machin, super power, C+, etc un jour lointain où j’ai eu besoin de place....
Safedreams77
Signaler
Safedreams77
Quand on regarde les interviews des acteurs de l'époque dans un Pix’n love par exemple, les développeurs rappellent qu’ils avaient reçu un Tilt d’or. ça montre l importance de la chose pour l’époque et le milieu. Pour ma part, j ai jamais lu un Tilt. c’était a mon avis pour beaucoup le magazine des possesseurs d’Atari St, Commodore 64, Amiga, PC...D ailleurs le magazine a décliné en raison surtout du déclin de ces machines et de la montée en puissance des consoles...Les couvertures n’était pas très accrocheuses et beaucoup de textes et moins de photos. Ça faisait un peu intello du jeux vieo. j ai commencé sur Amstrad et le 1er magazine que j ai lu était amstrad 100%.. Ensuite, je suis passé sur console avec Payer One, Console +, Joypad.... On peut relire l’intégrale de ce mag sur le site abandonware-magazines.org
sfu_420
Signaler
sfu_420
Respirer l'air des années 90, moins pollué que de nos jours non ?
Dopamine
Signaler
Dopamine
Quelle tranche de nostalgie... Merci.
Donald87
Signaler
Donald87
Ma première revue :)

Édito

Pourquoi faire un blog ici ?

Déjà parce que Gameblog, comme son nom l'indique, nous permet de le faire et que c'est la moindre des politesses que de répondre favorablement à leur aimable invitation.

Ensuite parce qu'à 43 ans, la passion des jeux vidéo m'anime toujours autant, avec une petite préférence pour les jeux d'antan. Pas parce que c'était mieux avant, nan, nan juste parce que je suis susceptible et que ça me fait mal d'être poutré par des gamins de 12 ans quand je joue en réseau sur les jeux actuels :)

Bien à vous.

Gunhed

PS : Mode frime activée avec le macaron qui va bien :)

Et ma chaîne : Gunhed TV

Archives

Favoris