Gam3r's Blog²

Gam3r's Blog²

Par gam3r Blog créé le 05/04/10 Mis à jour le 07/04/15 à 16h22

Mon ptit blog "made in gameblog" sur l'actualité des jeux vidéos principalement Nintendo mais rien n'empêche d'y voir les autres constructeurs :) avec test, news vue pas moi, astuce, retro, etc....

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories

     
Signaler
test

 
 
A l'occasion de la sortie de The Dark Knight Rises au ciné, dont vous pouvez retrouver ma critique ici même, je vous propose de revenir en arrière, en 2005 exactement, pour (re)découvrir le jeu Batman Begins, adaptation vidéo-ludique sur les consoles du moment (PS2, Xbox, GameCube et GBA) du film du même nom, premier opus de la trilogie de Nolan.

Surprise batgraphique au rendez-vous !
Batman Begins est la seul adaptation de la trilogie The Dark Knight sur consoles. Je parle de console de salon hein, pas de iPhone ou smartphone Android. Le scénario suit celui du film, avec quelques changements si et là et l'ajout de missions secondaires, histoire que le tout tienne plus longtemps que la durée du film.
On retrouve donc Bruce Wayne, de sa formation chez Ra's Al Ghul, jusqu'à sa victoire sur ce dernier. Pas vraiment de surprise donc, pour tout ceux ayant déjà vu et revu le film.
Le jeu se découpe en chapitres, lancés par une cinématique faite d'extraits du film pour en faire un résumé et se terminant de la même manière. Il y a bien sur quelques cinématiques avec le moteur du jeu, et force est de constater qu'elles s'en sortent très bien. Ok, ce n'est pas de la Xbox 360 ou PS3, mais pour l'époque  c'est très beau.
D'ailleurs, c'est tout le jeu qui est très réussis graphiquement. Graphismes réalistes, visages des acteurs bien recréés, effets de lumière bien travaillés. Il y a pas à dire, Batman Begins s'en sort avec les honneurs et reste encore aujourd'hui très regardable,  le jeu étant compatible avec les écran 16/9ème (un fait rare à l'époque, surtout sur GameCube).


Un batgameplay aux poils ?
Bon, comment s'en sort notre Batou une fois lâché dans le jeu ? Le gameplay est assez agréable (même si au début, Batman parait "lourd"), mélange de plate-forme, action et infiltration. Ainsi, et comme dans les deux jeux Arkham, il faudra faire preuve de discrétion pour progresser et pas faire son bourrin, sinon c'est le game over assuré. Heureusement, le radar de Batman est bien fait et nous montre les ennemis armés ou non, et leur champs de vision, histoire de bien se cacher et mieux les surprendre par derrière pour une élimination silencieuse. Il faudra donc composer avec les éléments du décors et resté accroupi en mode furtif pour bien progresser. Batman est également équipé d'une mini camera permettant de regarder en dessous des portes, histoire de ne tomber sur de mauvaise surprise en l'ouvrant.

La furtivité c'est bien, la peur c'est mieux ! Ainsi, comme l'explique si bien le film, il faut faire peur pour mieux impressionner les criminels. Dans le jeu, elle est représentée par deux jauges : la "réputation" et la "zone de peur". La première monte au fur et à mesure que vous "tuez" vos ennemis par la peur, augmentant ainsi l'efficacité de vos attaques. La deuxième est en faite la peur de vos ennemis. Plus ils ont peurs, plus les combats sont facile et sans danger pour vous.  Il faut ainsi s'aider du décor pour enclencher les peurs de vos ennemis. Et c'est assez facile, le jeu ne nous laissant pas trop le choix. Exploser des barils d'essences pour surprendre vos ennemis, augmenter la pression dans les tuyaux jusqu'à ce qu'ils explosent, ect ect ... plein de petites actions pour que vos ennemis vous craignent et lâchent leur armes. Et bien sur, Batman peut compter sur quelques gadgets pour l'aider : grappin et Batarang sont vos meilleurs amis, comme toujours.

Apres avoir fait peur aux méchants, place aux combats. Ne vous attendez pas à des combats stylisés. Non, Batman est radin en coups. On tape avec les points ou les pieds, si on est mis à terre, on peut frapper avec les pieds, si on est pris entre plusieurs ennemis, l'attaque multi nous tirera d'affaire et  il y a une attaque sauté au cas où. Des attaques spéciales s'enclenchent de temps en temps, qui s'activent en appuyant sur un seul bouton une fois le message affiché sur l'écran. Et bien sur, on peut utiliser des bombes fumigènes ou grenades aveuglantes pour mieux prendre le dessus, mais c'est tout. Et c'est bien dommage. Du coup, les combats se ressemble tous et un peu de variété aurait été le bienvenue.

 
 
Liberté, où est tu ?
Autre chose que l'ont aurait voulu, c'est plus de liberté ! Le jeu est assez linéaire, assez scripté. Ainsi, pas de balade nocturne dans Gotham. Une fois dans le niveau, c'est souvent un seul chemin qui s'offre à nous pour le finir, une seule façon de faire peur aux gardes et ennemis, ect . C'est assez dommage. Alors oui, on visite pas mal de lieux variés, des docks de Gotham en passant par l'asile d'Arkham ou même le manoir Wayne, mais c'est toujours linaire et un rien dirigiste. Malgré cela, le jeu reste très agréable à jouer.

Hormis les combats et la furtivité, il y a aussi d'autres actions pour Batman, comme le crochetage de serrure ou le hackage d'ordi. Ces deux éléments se matérialisent sous forme de mini jeux pas vraiment difficile. Il suffit d'appuyer sur une touche au bon moment. Et pas moyen de louper, cela se fait sans limite de temps et en cas d'erreur, pas grave, ça recommence jusqu'à ce que vous réussissez ! Aucun challenge, aucune pression. Un peu comme les interrogatoires qui s'activent sur certains ennemis (que l'ont ne choisi pas). Il suffit d'appuyer sur B pour faire peur au mec qu'on tient à bout de bras pour lui faire cracher un code ou une infos. On ne choisi pas les questions, on ne choisi pas les mecs sur qui le faire, bref, c'est assez scripté encore une fois.
Enfin, la Batmobile est aussi de la partie, avec deux niveaux assez fun où le but est juste d'allez d'un point A à B en un temps donné, en défonçant les véhicules ennemis ou en évitant les hélicoptères. Deux niveaux c'est peu, mais ils sont pas trop mal et varient un peu l'action.


Conclusion :
Au final, on se retrouve devant un bon Batman. Avec déjà les bases de ce qui fera le succès de Arkham Asylum et City, mais en moins poussées, moins travaillées. Cela reste assez dirigiste et scripté, mais l'aventure reste plaisante à vivre et se suit sans problème grâce aux nombreuses cinématiques tirées du film. Malheureusement, même si on débloque de nouveaux costumes pour Batman tirés de ses différentes aventures une fois le jeu achevé, on ne retournera pas forcement le refaire, tout étant toujours pareil, avec aucun second chemin pour finir un niveau, aucune surprise donc. Autres éléments déblocables, des vidéos et trailers du film, ou rejouer les missions en Batmobile pour battre son record. Malgré quelques points noirs, Batman Begins est donc un très bon épisode de notre Chevalier Noir sur console.

 
 
 

Voir aussi

Jeux : 
Batman
Plateformes : 
GameCube
Sociétés : 
Electronic Arts
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Donald87
Signaler
Donald87
Pas le meilleur mais il a des arguments.
gam3r
Signaler
gam3r
C'est un bon jeu, pas aussi bien que les Arkham, mais pas mal du tout :)
CorvoAttano
Signaler
CorvoAttano
Je comptais me l'acheter justement :) !