Le blog de Gaëtan : spéculations et spéculoos

Par Gaegaete Blog créé le 03/06/12 Mis à jour le 21/07/15 à 12h52

Un blog sans prétention d'un étudiant en Master Contrôle-Comptabilité-Audit. Les sujets seront plus ou moins liés aux jeux-vidéo, cela variant selon mon inspiration.

Ajouter aux favoris
Signaler

Le jeu vidéo est-il une passion difficile à assumer ?

C'est cette question qui m'a donné envie de rédiger cet article. Bien sûr, sur un site regroupant des passionnés de jeux-vidéo, vous vous dites sûrement que la réponse est évidente et qu'il n'y a aucune honte à avoir...Et pourtant, je vais m'appuyer sur un épisode (qui s'est répété pas mal de fois) de ma vie personnelle pour vous éclaircir un peu. Je tiens quand même à préciser que j'aborderai ce sujet de façon "simplette", ne vous attendez donc pas à lire une thèse philosophique ou un article digne des magazines destinés à la gent féminine (si le doute vous hante, oui l'écriture de "gent" est correcte)

La flèche qui se lève à l'écran a-t-elle une double connotation ?

L'anecdote

  Cela est arrivé il y a peu de temps. J'ai rendez-vous avec une fille que j'ai rencontré sur le net. Elle m'attire physiquement, je la trouve intéressante (et là, vous vous dites qu'il parle du physique avant...le vicieux !) et généralement comme j'ai une imagination débordante le RDV se déroule de la façon suivante : aller boire un verre quelque part, faire un ciné et la suite. Oui j'appelle la dernière partie "la suite" pour vous laisser imaginer tout ce que vous voulez haha. Bon je ne vais pas vous saouler avec mes techniques de drague, pour me concentrer sur l'anecdote qui m'a donné envie d'écrire cet article. Les bandes annonces commencent et là, une publicité pour la Vita (vous voyez, celle un peu beaucoup Hollywoodienne là...)...et là, la demoiselle du rencart me sort : "J'parie que c'est encore pour des jeux-vidéos ça !". Bon ok, je fais genre de rien. Ensuite, vient la publicité de Max Payne 3 et là elle me sort : "J'aime vraiment pas les jeux-vidéo. T'aimes ça toi ? J'ai une copine, son petit-ami il préfère son PC aux sorties, je ne supporterais vraiment pas moi". Bon je ne me colle pas une étiquette "nolife" ou "geek", étant un garçon tout ce qu'il y a de plus normal, mais ma plus grande passion depuis près de 18 ans maintenant, c'est les jeux-vidéo, et cela n'a pourtant jamais nui à ma vie privée. Mais dans ce genre de situation, j'ai un peu de mal à l'assumer. Je préfère donc ne rien dire (1er rdv oblige), mais ça me mets pourtant un peu mal à l'aise, et je vois cela comme un signe d'étroitesse d'esprit qui ne me rassure pas.

"Dis, tu veux jouer à Diablo III avec moi ?"

Fier d'être geek ?

  Heureusement l'image du geek a évolué ces derniers temps. C'est même devenu un mot à la mode, un look à part entière. Il suffit de voir d'ailleurs le nombre de personnes ayant eu un look similaire à Justin Timberlake dans le film The Social Network. Ok, ce n'est pas lui qui a lancé cette mode, n'empêche que c'est le meilleur exemple qui me vient en tête. Le terme geek est même utilisé un peu à tort et à travers. J'entends régulièrement des "Lâche un peu ton portable sale geek" ou "T'es encore connecté sur Facebook, t'es trop un geek quoi" autour de moi ou en cours. Bref, ce mot n'a plus vraiment de sens quand on se penche dessus. Vous me direz que c'est toujours mieux que l'étiquette qui était collé aux ados fans de jeux-vidéo dans les années 90 et le cliché du boutonneux peu sociable. On évolue mes amis, on évolue ! Certes, mais être passionné de culture vidéoludique n'est pas une chose que je crie sur tous les toits. Pas mal de gens, les filles d'une vingtaine d'année qui fréquentent boite de nuit et autres soirées de ouf' plus particulièrement, préfèrent par exemple de loin un type qui supporte l'équipe de football du Portugal grâce aux origines qu'il a du cousin du père de son oncle, qui marque un but tous les 3 dimanche et qui te récite le tableau des résultats de la L1 chaque semaine, plutôt qu'un mec qui voit en Journey ou Shadow of the Colossus une forme d'art. Le jeu vidéo n'est pas un élément qui permet d'étonner une fille, ne nous leurrons pas. Si dire : "J'ai terminé Final Fantasy VII six fois" ou "J'ai platiné Skyrim" était un élément de séduction, ça se saurait.

Rencontrer une geekette, la solution ?

Une solution peut-être ?

Alors oui, la solution pour assumer pleinement sa passion serait peut-être de trouver une geekette partageant cette douce passion qu'est le jeu vidéo. Qui n'a jamais rêvé d'une petite amie similaire à Jade Raymond, productrice du premier Assassin's creed ? Ou de passer des nuits à se faire peur sous la couette en jouant à Resident Evil en compagnie de Carole Quintaine ? On peut quand même se rassurer en voyant le nombre de filles de plus en plus grand jouant aux jeux-vidéo. Bon, il faut principalement aimer les Sims ou la trilogie Just Dance (mine de rien je gère désormais à ce jeu...), mais il m'est arrivé de sortir avec une fille étant fan des jeux Bioware, chose que je n'aurais jamais pu deviner en la voyant simplement dans la rue. Je ne joue pourtant pas énormément aux jeux-vidéo à cause des études et des sorties, mais ça ne m'empêche pas d'être atteint de collectionnite aigüe, et d'être également envahi par la fièvre rétro, très à la mode ces derniers temps chez les amis gamers. Mais je garde espoir de trouver une fille ouverte d'esprit, sans pour autant être passionée de jeux, qui comprendra aisément qu'aimer les jeux video est un loisir comme les autres et qui ne voudra pas jeter à la poubelle mes versions collectors de Final Fantasy ou mes jolies boîtes N64 en carton, trouvant cela trop immatûre. De plus, le jeu vidéo devient de plus en plus grand public et son audience s'élargit, et mis à part les propos de certains médias, il rentre petit à petit dans les moeurs. J'ose espérer le jour où je pourrais embrasser une fille en lui disant que j'ai terminé Dead Space au casque, volets fermés, sans sursauter une seule fois (bon, là j'avoue, je blague).

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

Gaegaete
Signaler
Gaegaete
Merci à tous pour vos remarques pertinentes en tout cas :)
Je tiens quand même à préciser que je voulais parler d'un cas général et que je n'ai pas fait cet article pour parler de moi. Mais vu vos commentaires, il y a donc de quoi rester positif ;)
peb258
Signaler
peb258
Pour ma part j'ai enfin trouvé la fille idéale selon moi. Elle n'est pas fan de jeux vidéo, mais avec le temps, elle à fini par s'y intéresser un peu, sans me juger. C'est ainsi qu'elle est capable de s'enthousiasmer à l'idée que je joue à Fez, qu'elle meurt d'envie de connaître la suite de Castlevania Lord of Shadows, et qu'elle m'achète Ig Mag, tout en surveillant internet pour me trouver des consoles et jeux à bas prix. Alors, oui, elle ne joue pas, et je lutte quelquefois pour arracher quelques heures de jeu supplémentaires, mais dans l'ensemble je n'ai pas à me plaindre. Tout est question d'ouverture d'esprit, et d'assumer comme le dit le gamer au mains carrées.
Mais ce n'est pas une quête désespérée, et j'ai l'un de mes meilleurs amis qui sort depuis plus de deux ans avec une fille fana de zombies, de jeux vidéo, de mangas, et qui est sacrément canon, avec une vie sociale très remplie
Mellorine
Signaler
Mellorine
Première fille à répondre si je ne m'abuse, je trouve touchante ton aventure, et figurez-vous que moi aussi, en tant que gameuse, j'ai déjà rebuté des mecs à cause de ma passion. Sans déconner ! Je suis sortie avec quelques mecs qui ne jouaient pas du tout et me considéraient comme une no-life ultime (bon, c'était dans ma grosse période Morrowind où je passais mes journées à créer des mods ><). Il y a aussi eu 2 mecs avec qui j'avais un énorme feeling mais qui considéraient que les JV étaient un loisir de décérébré : OUT !

Bon, je me plains, je me plains, mais en vérité, être une fille qui joue est évidemment un énorme atout séduction, il ne faut pas se mentir, la plupart du temps il suffit que je lâche deux trois noms de jeux un peu obscurs et je vois des frétillements dans les caleçons. Ce qui m'arrive aussi (au féminin) quand je rencontre des bons gamers qui m'impressionnent par leur culture et/ou leur dextérité.
Je suis déjà tombée amoureuse d'un mec juste parce qu'il maîtrisait Guild Wars comme personne ; pour la petite histoire, il a refusé de se mettre avec moi car il estimait qu'une fille qui joue, c'était "masculin" ! Il cherchait une petite nana toute douce et toute gentille, c'est sûr que moi quand je beugle sur TS en jouant mon gros guerrier, je perds un peu de ma sensualité légendaire.

En tout cas, je pense, comme il a été dit plus haut, que tu dois absolument assumer ta passion, car elle est un des éléments fondamentaux de ta personne. Une fille qui n'accepte pas cette part de toi ne pourra jamais t'aimer à part dans le mensonge, ce qui n'est pas franchement gage de qualité dans une relation. Et n'oublie pas que dans la nature, je ne suis pas la seule fille qui joue et qui aime les gamers ! Je ne peux pas rendre tous les hommes heureux, hélas, je le ferais avec grand plaisir mais vous êtes trop possessifs =)
botteur
Signaler
botteur
Pour ma part j'ai pas à me plaindre.

Contrairement à mon ex qui donnais mes jeux à son connard de frère pour que je n'y joue pas, ma compagne actuelle est nettement plus ouverte. Il n'est pas rare de la voire jouer à la DS / PSP mtn que je suis sur la console de salon.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Le truc, je pense, c'est d'assumer. Présenter les choses de manière timide, mal assurée, un peu gêné, ça la meilleure façon de se tirer un balle dans le pied.
Il faut faire comme le grand Nico Geek (si tu ne connais pas, je t'invite à taper ces deux mots magiques sur Youtube) et dire "j'aime le jeu vidéo, et alors ? Je n'vois pas où est l'tort". Bon, évidemment, il ne faut pas le faire à sa façon, ou seulement en fin de soirée quand le taux d'alcoolémie global à dépassé le maximum autorisé. Mais il faut le faire. Parce que si on ne le fait pas, indirectement, on donne raison à l'autre, comme quoi, ce serait quelque chose de "honteux".
Moi, si quelqu'un me dit "je ne supporte pas les jeux vidéos, et toi ?", je réponds "si". Et j'ajoute "mais attend. Il y a jeu vidéo et jeu vidéo". Et ensuite, j'embraie. En faisant ça, je montre que 1° j'ai de la personnalité, 2° je sais aller à contre-courant 3° je sais penser par moi-même.
Le truc, c'est d'amener la personne en face à douter d'elle et de l'image qu'elle a du média. Cela se fait par un subtil mélange bien dosé de références érudites, de liens tracés avec les grandes œuvres culturelles reconnues, de passion voire d'anecdotes personnelles trop kawaii façon madeleines de Proust. Mais bien sûr, il ne faut pas faire durer ça des heures. Au bout d'un moment, il faut embrayer sur "et c'est d'ailleurs pour ça que j'aime les mangas" (lol).
Après tout, c'est aussi un moyen de sélection : si mignonne soit-elle, ton rencard, tu auras vite du mal à le supporter sur le long termes, s'il est tout à fait réfractaire à tes centres d'intérêt.
Memoire
Signaler
Memoire
Un joueur sur deux est une joueuse mais faut pas mélanger la joueuse qui joue a juste dance et a mario et, LA joueuse.
Kelun
Signaler
Kelun
Après, ça tient peut être à toi de lui faire changer d'avis.

Apparemment le problème qu'elle a avec le jeu est qu'elle n'aime pas qu'un mec passe plus de temps sur son pc qu'avec sa copine, il suffit que tu lui montres le contraire.

Après c'est ton premier rdv, t'es pas non plus obligé de lui dévoiler toute vie privée hein.^^
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
Je peux pas me retrouver dans cet article : j'ai jamais eu de rendez-vous. xD

Il y a des gens ouverts d'esprits de toute façon, mais généralement quand j'arrive à critiquer un jeu ou une licence calmement, intelligemment et légèrement les gens me voient tout de suite comme "C'est un geek, il aime les jeux, mais y a un truc en plus".
Accepter la débilité de son média c'est l'aimé correctement. Trouver une fille qui accepte ses passions sans les partager c'est bon aussi.

Par contre, j'ignorais qu'il y avait des pubs de jeux vidéo en France métropolitaine dans les cinémas xD
Lombrik
Signaler
Lombrik
J'suis d'accord sur le fait qu'il faut absolument trouver quelqu'un qui accepte notre passion. De plus, je conseille à chacun de se méfier des gens qui jugent les autres juste parce qu'ils pratiquent une activité ! Résumer quelqu'un par "il joue aux jeux vidéos", c'est le déshumaniser.

A côté de ça, si tu tombes sur une fille ouverte d'esprit et qui ne joue pas aux jeux vidéos... tu peux l'initier. Soit à grands coups de jeux casual en soirée (wii, karaoké, bomberman, kinect...), soit à grands coups de jeux de sociétés ! En effet, les jeux de sociétés ont eux aussi leurs jeux casual et la transition peut très bien marcher !
Gaegaete
Signaler
Gaegaete
Je précise que j'ai voulu aborder ce sujet avec un ton léger et avec humour, et malgré mon expérience personnelle, je caricature un peu évidemment :) Et ma passion n'altèrera pas ma relation avec une fille car comme je le disais, je joue de façon modérée. Mais je me suis dit que certaines personnes se retrouveraient dans cet article, et je ne me suis pas trompé vu le commentaire d'inFy ;)
Haha Joniwan, j'y réfléchirai ;)
Sinon Kaminos, je suis bien évidemment d'accord avec toi. C'est d'ailleurs ce que je dis à la fin, beaucoup de filles jouent. Je suis également contre les gens qui se renferment dans leur passion. La vie "réelle" prime avant tout ;)
inFy
Signaler
inFy
C'est un article intéressant et amusant.
Je comprends le vécu, surtout la petite anecdote. Ayant eu une copine de ce genre, il est difficile d'assumer.

Pour autant, je suis fier d'être un geek. Ca à d'ailleurs été mon surnom officiel pendant près de 5 ans dans mon école. Un titre qui, étonnament, en fait jalouser plus d'un (aller savoir...).

Bon, cela dit, l'activité physique régulière que j'entretenais à côté me permettait de casser un peu l'image et le look "lambda" qu'on se fait du geek.

Mais au final, le plus important, comme tu le soulignes, c'est de trouver quelqu'un qui accepte notre passion et ne la dénigre pas. Pour ma part, c'est déjà tout trouver. :P

Petite Astuce : Aller jeter un coup d'oeil en Asie, les perles sont nombreuses là-bas ;)
Kaminos
Signaler
Kaminos
Un joueur sur deux est une joueuse.

J'ai énormément de filles dans mon entourage qui jouent, de manière casuelle autant qu'hardcore. Ma copine joue beaucoup aux RPG et peut passer sa nuit sur un jeu s'il le faut.

Donc arrêtons un peu les préjugés :P
Le seul truc néfaste, ce sont les gens qui voient tout à travers le JV. Aimer les jeux ne doit pas empêcher d'aller se faire un picnic tranquillou ou une ballade à vélo ! Mais bon, c'est de la logique pure ça.
Joniwan
Signaler
Joniwan
Trouve toi une vraie gameuse !

comme ça, vous passerez vos soirées surla console, et hop, c'est trop tard, il faut dormir, pas de sexe :P
Dehell
Signaler
Dehell
Sans forcément aller jusqu'à une "geekette", juste un fille qui est un minimum ouverte d'esprit et qui comprends qu'on puisse aimer les jeux vidéos sans forcément coller une étiquette de nolife qui n'a pas de vie.

Mais c'est sûr que ça se popularise de plus en plus, et certaines licences (je pense particulièrement aux Assassin's Creed) sont vraiment parfaite pour allier les joueurs initiés aux novices. Tout simplement parce que l'ambiance et l'histoire passent devant le gameplay.
Tapator
Signaler
Tapator
Etre avec une fille qui ne partage pas cette passion, voire qui la dénigre, je ne pense pas que ça puisse durer longtemps... Donc oui, trouver une geekette semble l'idéal. Mais après c'est un vaste sujet....
Le blog de Gaëtan : spéculations et spéculoos

Archives