"Le Passavant", le poste de Fusain

"Le Passavant", le poste de Fusain

Par Fusain Blog créé le 21/01/11 Mis à jour le 24/10/13 à 18h34

Ajouter aux favoris

Catégorie : Quelques notes sur des pellicules

     
Signaler
Quelques notes sur des pellicules

Pas de nouvel ouvrage ce mois-ci mais un film à découvrir! Mais contrairement à d'autres gameblogueurs, je ne suis pas un expert en critiques de films ou de séries et cela va sans doute se voir. Pourtant il est des pellicules que l'on se doit de faire découvrir et Robinson Crusoé de Thierry Chabert est clairement de celles-ci. Je me tente donc avec ce billet à vous la présenter.

Je pense qu'il est inutile de présenter Robinson Crusoé, nombre d'entre vous connaissent et/ou ont lus le superbe livre de Daniel Defoë. Une adaptation de ce livre est commandée puis diffusée en 2003 sur France 2. Le téléfilm, dont le scénario et les dialogues sont adaptés par Frédéric Vitoux de l'Académie Française, est découpé en deux parties : L'île de Robinson et Robinson et Vendredi.

La présence dans le rôle principal de Pierre Richard peut paraître surprenante (Le grand blond avec une chaussure noire; La chèvre; etc) mais il livre ici une interprétation juste, cohérente et dramatique du personnage de Robinson, bien loin des de ses participations burlesques.

L'île de Robinson, est assurément ma partie préférée. On découvre ici Robinson, sa vision du monde, son débarquement et son arrivée sur l'île. Accompagné de sa chienne, Vénus, il ne possède alors que son bon sens pour survivre dans un environnement certes magnifique mais hostile. De trouvailles en créations, il ne désire qu'une chose: retrouver la Liberté. Mais le sort s'acharne et finalement il doit se résigner à devoir terminer ses jours perdu au milieu de nulle part. Robinson doit ainsi réapprendre à vivre et à domestiquer la Nature, tout en évitant de sombrer dans la folie (solitude, hallucinations, etc).

La narration à la première personne apporte une force certaine récit. De plus les prises de vues sont superbes et l'on profite d'un environnement exotique qui ne peut que nous faire rêver.

La transition entre les deux parties s'opére avec l'arrivée des amérindiens sur l'île de Robinson. Il attendait des semblables, ce seront des cannibales. Mais Vendredi (Nicolas Cazalé, extraordinaire), le "sauvage", reste sur l'île. Une relation débute alors entre les deux hommes. Deux mondes différents se rencontrent et se découvrent: les armes à feu, la religion chrétienne et le "savoir-vivre" d'un coté; la connaissance du terrain, le chamanisme, l'utilisation des plantes de l'autre. Mais chacun se nourrit de l'autre et les deux hommes réussissent à se comprendre.

Le retour de Robinson au monde "occidental", accompagné de Vendredi, se fait dans un premier temps dans la joie. Le premier retrouve son univers, ses codes et les siens. Le second découvre un monde totalement inédit. Mais les préjugés et la mentalité font qu'ils ne seront pas bien acceptés. Alors que Vendredi avait en tête les mots de Robinson sur l'ouverture et la force de ses semblables, la désillusion est totale. Tant pour Vendredi que pour Robinson.

Je ne peux que vous conseiller ce magnifique téléfilm, qui amène à réfléchir sur la fraternité entre les hommes. Doté d'un jeu d'acteur remarquable, possédant des prises de vues superbes et une bande-son variée et sympathique, le film (d'une durée d'environ 3h00) passe à une folle allure. A découvrir en DVD.

Robinson Crusoé - crédits : allociné.com

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Archives

Favoris