Le Blog de Fumble

Par Fumble Blog créé le 19/08/10 Mis à jour le 17/12/14 à 09h38

L'antre du Troll, le puits de l'ignorance, l'abîme du je m'en foutisme, l'antichambre de la procrastination, le labyrinthe du sarcasme, le caveau de l'anti-héros, le bar de l'ennui, au début elle est froide, mais après, ça va...

Ajouter aux favoris

Catégorie : Food for Troll

Signaler
Food for Troll

 

Mais où sont partis les taxis de Paris ?

 

Paris la nuit, toute une faune, toute une aventure, mais une que l'on préférerait choisir de vivre que de l'avoir imposée à soi alors que l'on recherche bêtement à rentrer chez soi. Vendredi 6 septembre soir, de deux à cinq heures du matin, j'ai erré dans la capitale en recherche d'un taxi. Passant par les phases habituelles de la colère, du désespoir et de l'acceptation, j'ai presque fini par apprécier ce petit road trip. Car je ne suis pas resté à un seul endroit bien sûr...

2h du mat à République, je savais que ça n'allait pas être une partie de plaisir. "Ça fait des années que c'est comme ça" me dit un jeune qui sort d'une fête avec une amie, qui semble se méfier des relous qui posent des questions à la con. Car oui, pour m'occuper, je me suis amusé à demander leur avis sur la situation à divers personnages de la nuit parisienne. Eux iront dans une autre soirée, à pied peut être ? Le twist, c'est qu'il était déjà cinq heures du mat à ce moment-là et j'avais déjà dépassé les galeries Lafayette dans une marche sans but. Je trouvais mon taxi quelques minutes plus tard...

Oui, ça fait des années que c'est comme ça. Le fêtard m'affirme qu'il faut aller sur les stations de taxis sinon ces derniers ne s'arrêtent pas. Mais mon chauffeur me dira que si. Durant une soirée aussi chargée, je suppose que c'est avant tout à la gueule du client. J'ai d'ailleurs vu un taxi libre éviter une bande de trublions bouteille à la main. Oui, un taxi libre : ne rêvez pas, de Répu à Saint Augustin en passant par les Grands Boulevard, partout, partout des gens attendaient et c'était la guerre au moindre signe d'échappatoire. Deux jeunes femmes, dont une tentait de vainement de contacter au téléphone une des sociétés de Taxi, étaient bien mal barrées elles aussi. Rien ne répondait, tout était surbooké... à 4 heures du mat.

Une voiture qui arrête son service (vraiment, ou elle m'évite ?) Une autre qui attend un client ayant commandé (et qui n'a pas l'air d'arriver). Je pose quelques questions sur la situation et on me répond : il faut être malin pour survivre à Paris. Connaitre les bons axes, ceux qui déversent le plus de taxis vidés récemment. Il faut rester au même endroit et persévérer. Il ne faut pas donner de destination avant de s'installer dans la voiture... De bons conseils, mais qui paraissent à côté de la plaque dans le chaos - relativement calme vu l'heure tout de même - ambiant.

Et sinon quoi ? Attendre le premier métro ? On finit par croire que ce ne sera pas un choix. Cette femme qui sort d'une soirée doit rentrer sur Surennes. Comme moi elle est coincée, seule, dans la rue, à la merci de gens parfois étranges (et qui posent des questions à la con). Rien à faire à part espérer rentrer chez soi pas trop tard, alors qu'on a de l'argent pour payer ce service quasi indisponible.

Tous les Taxis que j'ai interpellés n'étaient pas contre l'idée qu'il y ait plus de Taxi à Paris. Est-ce que ça impacterait vraiment sur leurs revenus dont ils doivent déduire des frais et des taxes de droits assez énormes ? Aucune idée. On ne demande pas non plus que les rues soient noyées de Taxis comme à New York, mais tout de même, qui profite vraiment de cette situation ? Il serait aussi temps que la RATP fasse circuler ses métros toute la nuit, au moins le week-end, comme le propose mon fêtard qui n'a pas besoin de rentrer chez lui, mais qui aimerait bien aller en after sans faire une rando entre temps.

 

Difficile de trouver des excuses à cet état des lieux des Taxis parisiens. Des raisons profitables pour quelqu'un, surement, mais des excuses non. Ça m'a bien calmé des sorties un peu imprévues et pas forcément bien organisées sur Paris, car on le paye cher. S'il faut réserver un Taxis des jours à l'avance pour avoir l'esprit tranquille en soirée, ça sera sans moi !  

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Food for Troll

La Gamescom c'est beaucoup de travail, et il faut de vrais pro pour la couvrir. Découvrez les meilleurs journalistes de Gameblog en train de découvrir, analyser et tester les technologies les plus avancées et les gameplay les plus complexes du moment.

Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Signaler
Food for Troll

Ah tiens, ça faisait longtemps que je n'avais pas posté une connerie ici. Voici une vidéo de présentation du Kuratas, pour tous les fans de Mecha qui trainent ici. Attention de ne pas sourire trop tout de même, c'est dangereux...

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Food for Troll

Rien à raconter sur le Japon cette semaine, même si j'aimerais bien vous parler de bouffe, de terrain de jeux pour enfant, d'architecture encore un peu, de télé, etc. 

La belle famille s'est pointé pour fêter les 70 ans de mon beau père, on est allé faire un tour au bord la mer, dans un ryokan. Pas le plus beau du coin, et le bain était nul, mais le repas était invraisemblable. Si on aime le poisson et les crustacés, ce qui n'est pas mon cas. Snif.

Bref, un petit post tout de même pour cette petite perle de Franponais qui dépasse tout ce que j'ai pu voir jusqu'à présent. Je vous laisse savourer les textes (il y en a un peu sur le côté) et le nom qui va très bien avec. Désolé qu'on en en lise pas plus : pris de la voiture au feu rouge...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Food for Troll

 

Magnifique poisson d'avril de Google. Surtout quand on voit qu'on peut effectivement activer Google Quest dans Google Maps. J'en ai pleuré au génie tiens. 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Food for Troll

 

La Kara de David Cage est bien mignonne, mais il faudra encore faire des progrès pour atteindre l'originale : Valory Curry (actrice de série et, malheureusement, du prochain Twilight.)

Même au naturel...

Voir aussi

Sociétés : 
Quantic Dream
Ajouter à mes favoris Commenter (7)


Signaler
Food for Troll

Vous connaissez peut être le sympathique Pingu, personnage en pate à modeler héros de nombreuses aventures sur les télé orienté jeunesse.

Et bien nos chères bambins ne verront pas cet épisode-là, remake de The Thing de Carpenter par Lee Hardcastle. Attention, ça spoiler pas mal le film original. 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
Food for Troll

Si on m'avait dit un jour que j'affirmerai qu'une vidéo de ski déchire, j'aurai bien rigolé. Mais cette vidéo de ski déchire (juste un poil longue à démarrer). Enjoy.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler
Food for Troll

Lorsque vous entendez un BEEP dans une emission censurée (assez typique dans les programmes ricains), vous le remplacez automatiquement par le gros mot qui convient bien non ? C'est naturel. C'est sur ce principe que les vidéos Unnecessary Censorship de NormalDifficulty fonctionnent. Après LA Noire, c'est Skyrim dont les dialogues se voient Bippés à des endroits stratégiques. 

Le résultat est forcément très idiot et rigolo.

Voir aussi

Jeux : 
The Elder Scrolls V : Skyrim
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Édito

Ex pigiste de Gameblog de 2010 à 2014 ! J'en ai écrit des conneries ! (et dites aussi)

Archives

Favoris