Le modeste blog de Fstyle
Signaler
Impressions

Le VNF 100 késako ?

C'est un radiateur fanless/sans ventilo pour carte graphique, destiné à remplacer celui fourni d'origine par le constructeur de la carte, parfois équipé d'un ventilateur bruyant.

C'est un dispositif sorti plusieurs années et qui n'a plus l'air très courant, probablement plus adapté aux cartes graphiques récentes.

J'ai commandé le mien chez ldlc, pour un chouilla moins de 25 euros port inclus, histoire de le monter sur une petite Radeon 4670.

L'avantage du système est donc son silence, vu que ce radiateur est passif.

 

En fait il y a quelques temps et via une occase assez sympa, je m'étais acheté une petite carte graphique (une Radeon 4670 de marque Sapphire) pour l'adjoindre à mon pc (loin d'être un monstre, un Pentium E5200, qui pour l'usage que j'en fais me satisfait pleinement, surtout que je joue essentiellement sur console), histoire de pouvoir jouer de temps à autres à des titres pas trop gourmands, et profiter de certaines promo steam alléchantes.

Jusque là je tournais avec la carte graphique intégrée de mon pc, et si pour la plupart des usages cela me suffisait amplement, pour le jeu les performances étaient tout simplement calamiteuses, dans le genre incapable de faire tourner un simple GTA San Andreas à plus de 10 images par seconde en 640*480 et avec une latence atroce dans les commandes... flippant.

Hélas la Radeon que j'ai chopé était équipée d'un ventilo faisant un bruit à mon gout infernal, rendant le pc pc pénible à utiliser en usage bureautique "calme", si bien que je l'ai remisée au placard un temps.

 Finalement je me suis décidé à choper ce radiateur passif de chez Zalman, histoire de pouvoir "rentabiliser" ma carte graphique et pouvoir jouer un peu sur pc, tout en conservant un ordinateur relativement peu bruyant.

 

Montage :

Voici quelques images du montage du dispositif, celui-ci est assez simple mais il faut néanmoins faire gaffe à ne pas négliger certains points comme le serrage des vis, ce qui m'a joué quelques tours.

La carte graphique à la base, c'est l'affaire des quelques vis pour démonter le radiateur et son ventilateur d'origine

 

On accède ensuite au processeur graphique, et on en profite pour nettoyer la "vieille" pate thermique qui s'y trouve, pour en remettre par la suite.

 

Deux bases sont fournies pour offrir une bonne compatibilité, selon son modèle de carte graphique on utilisera l'une ou l'autre.

 

On pose donc la base sur le processeur graphique, attention aux pas de vis inversés, ainsi que des petits radiateurs qu'on colle sur les puces de ram de la carte

 

On pose aussi de l'autre coté quelques radiateurs pour la ram, et on visse le tout à l'arrière, le mode d'emploi recommande de serrer "à la main", mais dans mon cas ce n'était pas suffisant...

 

Après avoir déposé de la pate thermique, on peut donc faire glisser le dispositif à sa place.

 

On ferme alors le "sandwitch", et on serre les 4 dernières vis, c'est terminé.

 

Le produit est plutot élégant, même si perso je m'en moque un peu, c'est tant mieux

 

La réinstallation de la carte, le dispositif est léger mais assez volumineux, mais ça reste du domaine du raisonnable.

 

Utilisation :

J'ai donc ensuite utilisé mon pc normalement, sans spécialement contrôler les températures, c'était stable en utilisation relax (net, video), ok sur le benchmark Street Fighter IV, mais j'ai vu mon pc planter en testant Dead Island.

Je me suis donc penché un peu sur les températures, 60° en ne rien faisant, un peu plus de 80° sur le bench Street, et jusqu'à 105° sur Dead Island, d'où le plantage, forcement.

Ces valeurs me semblaient anormales, et en effet, mon montage était bien foireux. Je n'avais pas assez serré les vis, d'où de mauvais contacts et une mauvaise dissipation de la chaleur. Montage de la honte donc...

Une fois l'erreur réparée, les performances étaient bien meilleures, mais les températures toutefois assez hautes. Environ 50° au repos, 68° sur le benchmark Street, ça allait, mais entre 90 et 94° sur Dead Island...

 

Par mesure de sécurité, j'ai donc preferé placer un ventilo de boitier sous la carte graphique pour favoriser le refroidissement, (un ventilo sous un radiateur fanless, fallait y penser...), de ce fait la température ne dépasse pas les 65° même sous Dead Island, ce que me semble tout de même plus sur pour la longévité du matériel.

Hop le ventilo de boitier qui finit sous la carte graphique, posé sur un peu de scotch mousse afin que ça ne vibre pas trop, un bricolage un peu pourri mais plutot satisfaisant, je pense que l'idéal serait d'adjoindre au ventilo un variateur, histoire de le faire tourner peu en utilisation coolos, et fort en utilisation jeu.

 

En résumé je suis un peu mitigé. En tout cas avec ma carte graphique, le radiateur est performant mais l'ensemble chauffe tout de même beaucoup dans les jeux exigeants, si bien qu'un ventilo pour l'aider me semble quasi indispensable lors d'une utilisation gamer. Hors jeu par contre, c'est sans problème.

Au final je suis malgré tout satisfait, étant donné que mon moteur d'achat était la réduction du bruit, il y a tout de même un gros gain par rapport au vrombissement du ventilo d'origine de ma carte Sapphire.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Actu

Tout est dans le titre !

Bon, le clip a déjà du faire 45 fois le tour du net... mais je ne resiste pas à l'envie de le poster moi aussi tellement il est chouette.


2080 - My Megadrive (official video) par gourmetsrecordingz

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Coin rétro

Hop ! Je me suis chopé une Megadrive 1 l'an dernier, et j'avais envie de tenter de poser un switch 60hz dessus, ayant lu de ci de là que c'était une modif relativement facile à réaliser sur cette console.

 

Le but de l'opération ? Bénéficier de la vitesse du 60hz, car sur les jeux non optimisés, y'a quand même un gros gain par rapport au 50hz, éviter les « bandes noires » sur une tv 4/3, avoir une console potentiellement multizone (certains titres étant zonés).

 

J'ai opté pour la modification avec 2 switchs qui semble la plus courante (un switch qui permet de choisir entre 50 et 60hz, et un autre qui permet de choisir la zone, euro ou jap). Par chance, on trouve de nombreux tutos bien fichus sur le net, ceux-ci entres autres qui m'ont bien aidé, merci à leurs auteurs.

Il y a par exemple le tuto de chez obsolete-tears & le tuto de chez segakore, même si personnellement j'ai principalement suivi le tuto de chez nespas que j'ai trouvé très accessible pour le noob total en la matière que je suis, avec des photos et schémas bien explicites.

Le tuto signé Haruko Maru est aussi très bon avec ses superbes schémas très clairs.

 

Bon, à vrai dire, pour quelqu'un qui sait souder correctement, la modification est très simple à réaliser (il y a en tout 12 points de soudure, et 2 pistes à couper sur la carte mère de la console), mais pour quelqu'un comme moi qui est une buse en soudure, on en bave, car les soudures qui se font sur la console sont proches les unes des autres et il faut être précis avec le fer, ce qui n'est pas mon fort.

 

Point de vue fournitures, il n'y a pas besoin de grand-chose, c'est l'affaire de quelques euros : 2 switchs (j'ai chopé ça sur ebay, des « Interrupteur à levier miniature inverseur 1RT on/on » chez le vendeur organparts, nickel), 6 longueurs de câble fin souple, un peu d'étain.

Coté matos, prévoir un fer à souder, un tournevis cruciforme, un petit tournevis plat ou un cutter, une perceuse ou assimilé pour percer la coque de la console.

 

Voici un petit résumé des opérations :

Le démontage de la console, rien de sorcier, 6 vis cruciformes sont à retirer.

 

On accède ensuite au blindage de la console, là aussi des vis cruciformes sont à retirer, et le tout viendra tout seul ou presque.

 

23 décembre 1991... voilà que ne nous rajeunit pas...

On a donc accès à la carte mère, (il y a visiblement 2 types de cartes mères pour la Megadrive européenne), sur cette révision ci, j'ai entouré la zone où l'action va se situer.

 

La première opération « physique » peut alors débuter, il s'agit de couper 2 pistes, conformément aux indications des tutoriels. Perso j'ai utilisé un petit tournevis plat bien neuf pour effectuer la besogne, pas besoin de vraiment forcer, avec un peu de patience et en faisant bon nombre de va et vient, on arrive sans trop de mal à enlever le vernis et accéder aux pistes, qui en employant la même méthode ne résisteront pas bien longtemps.

 

Il s'agissait ensuite de s'occuper des fils, en effet je n'avais pas de câble fin et souple à disposition. Mais j'avais en stock un soit disant câble rgb PS1, qui n'était en fait qu'un câble composite déguisé, méfiez vous de ce genre de merdes. Une fois celui-ci sacrifié, nous voilà avec plus de câble fin qu'il n'en faut. 6 segments d'environ 20 centimètres chacun sont nécessaires.

 

On peut ensuite commencer les choses sérieuses, les soudures. J'ai commencé par souder les fils aux interrupteurs. L'opération est relativement aisée sur ceux que j'ai acheté, en effet il y a un « trou » sur chaque pate, on peut donc faire une petite boucle en passant l'extrémité du fil à l'intérieur, et ensuite souder par-dessus sans trop de mal.

Une opération à répéter 6 fois (3 fils par interrupteur).

 

Les soudures de la honte...

Ensuite, les ennuis commencent ! Il s'agit des 6 points de soudure à réaliser sur la carte mère. Il faut bien vérifier sur les tutos où va quoi, le petit schéma à la fin du tuto de chez nespas est parfait pour cela.

Pour un novice de la soudure, c'est là que ça se complique, car les 6 soudures sont proches les unes des autres. Perso j'ai réussi après en avoir bavé et foiré pas mal de tentatives, dû dessouder car ça ne marchait pas, ressouder...

Bref il faut être zen, où faire appel à quelqu'un qui a la main sure avec un fer à souder pour qui ce sera probablement une partie de plaisir

.

Une fois les soudures réalisées, c'est fini ou presque. A ce moment là on peut vérifier le fonctionnement de la machine. Perso, ça ne fonctionnait pas, ma console ne s'allumait plus (la led s'allumait une fraction de seconde puis s'éteignait)... Probablement à cause de soudures qui se touchaient. Après les avoir refaites, tout marchait enfin nickel.

Streets of Rage fait office de bon test pour le switch de zone, en effet en position "jap" le texte d'intro est en japonais et le titre devient Bare Knuckle. Pour le switch 60hz, on remarque de suite le changement, en particulier via la taille des personnages et la vitesse de jeu.

 

 

C'est ok, on peut donc refermer.

Pour finir, n'ayant pas une grande confiance dans la longévité de mes soudures, j'ai balancé un peu de colle chaude à l'aide d'un pistolet à colle histoire de figer un peu tout ça, c'est pas du grand art, mais pour l'instant, ça le fait.

J'ai mis un peu de scotch pour guider les fils, histoire qu'ils ne se baladent pas trop et ne soient pas trop proches du port cartouche et des passages de vis.

 

On peut ensuite remettre le blindage... sauf que ayant décidé de mettre les switchs à l'arrière, celui va gêner et au final on ne pourra pas refermer la console, enfer je n'y avais pas pensé...

 

Dans ce cas, il faut découper le blindage, ou alors trouver un autre emplacement astucieux. Après avoir percé la coque avec une mèche 0.6mm, les switchs passent au poil, on peut donc les serrer, refermer la console (en faisant gaffe aux boutons volume et power) et la revisser, c'est terminé.

 

 

A gauche Sonic en 50hz, à droite en 60hz, l'image est bien moins applatie en 60hz, et les bandes de couleur bleue en haut et en bas de l'écran disparaissent.

 

Cependant certains jeux sont zonés, par exemple Aladdin nous gratifie de ce message quand on veut le démarrer en 60hz

On peut alors feinter en démarrant la console en 50hz puis en switchant sur le 60hz.

Il ne semble pas y avoir vraiment de "logique" au zonage des jeux, des jeux sortis après Aladdin tels Le roi lion, Mickey Mania, Dynamite Headdy, Flink, ne sont pas zonés, certains comme Sonic 3 sont optimisés en 50hz ... c'est à voir et à tester au cas par cas !

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Impressions

Alléché par un tarif à moins de 18€ sur zavvi, je me suis fait plaisir avec NBA2K11.

J'avais chopé l'édition 2008 pour quelques euros il y a quelques temps histoire d'assouvir quelques pulsions basket de temps à autres, mais malgré les qualités du titre je ne m'y étais pas autant « investi » que sur la version 2K2 qui j'avais adoré sur dreamcast, Fifa bouffant depuis quelques années une bonne partie de mon temps de jeu « sportif ».

J'avais un peu peur que ce soit la même chose cette fois ci, en effet je surkiffe pas mal Fifa 11, à essayer (en vain pour l'instant...) d'amener sur le toit de l'Europe ma flamboyante (ou pas...) équipe d'Arles-Avignon...

Mais mince, cette fois ci je dois dire que j'accroche à mort sur ce NBA 2K11 qui est particulièrement passionnant ! Le titre semble d'une richesse incroyable, à vrai dire je n'ai même pas encore jeté un oeil au mode « Association » tellement je trouve les modes « mon joueur » et « Défi Jordan » superbes et prenants.

Je ne suis pas un fin connaisseur en basket, surtout actuel, mais j'ai eu la chance de pouvoir vivre un chouilla les exploits de Jordan à « l'époque » grâce à des potes abonnés à canal+ chez qui je squattais ou qui m'enregistraient les matchs, et ça fait vraiment chaud au coeur de le retrouver dans le jeu, qui plus est dans un mode qui est un véritable jeu dans le jeu, clairement un vrai plus. Un bonheur de retrouver les équipes classiques des Bulls mais aussi les teams rivales d'époque et leurs stars, Larry Bird, Magic Johnson, Joe Dumars, Pat Ewing, Shawn Kemp... un régal pour qui a un peu connu le basket NBA durant cette période.

On peut uploader sur le site de 2K Sports ses propres screenshots, carrement sympa, même s'ils sont un brin trop compressés

Les défis sont d'ailleurs pour moi assez cotons à accomplir, (j'en ai pour l'instant validé 7 sur 10, la plupart du temps de justesse) mais je trouve la difficulté bien dosée, en difficulté par défaut et pour un joueur débutant ou presque de la série comme moi, il y a du challenge et il faut jouer sérieux, juste ce qu'il faut pour ressentir la tension des grands matchs et le sentiment de créer l'exploit.

Le souci du détail fait plaisir, modélisation des joueurs, maillots, longueur des shorts, look de Michael au fil des années... même le look de Phil Jackson varie en fonction des années, royal (même si la modélisation des coachs est bien plus cheap que celle des joueurs).

Les attitudes de MJ sont parfaitement retranscrites, plus vrai que nature ou presque...

Le mode mon joueur est lui diaboliquement addictif. Créer son joueur, jouer trois matchs de summer league pour espérer taper dans l'oeil d'une équipe, enchainer sur quelques matchs de pré-saison pour montrer sa valeur au coach...

Je me suis crée sous un profil de meneur/shooter à 3 points, je dois dire que j'en bave pas mal. J'ai été drafté au second tour par les Lakers, après un joli départ j'ai demandé mon transfert suite à une série de matchs cataclysmiques, atterri aux Raptors puis re-demandé un transfert ... pour finir aux Kings, club qui m'a l'air sympa pour progresser. Un mode archi prenant et palpitant, et bien plus « vivant » que le mode similaire dans Fifa, ici on a droit à des échanges de joueurs, des coachs licenciés, des joueurs qui veulent quitter leur équipe... sympa.

Ce mode n'est par contre à mon gout pas exempt de défauts. Je trouve parfois la notation un peu sévère, notamment concernant la défense où je me mange fréquemment des « laisse l'adversaire marquer » alors que je tente le tout pour le tout pour contrer et que mon opposant met dedans un shoot magique... Aussi le comportement des coéquipiers agace régulierement, prenant des shoots improbablement délicats en début de possession, ratant des doubles pas « cadeau » alors qu'ils auraient pu claquer un dunk rageur et assurer les 2 points... On se sent parfois légèrement spectateur et pas toujours responsable en bien ou en mal du résultat du match, surtout au début.

Aussi quelques paramètres restent assez obscurs comme le pourcentage d'entente de l'équipe, souvent à 0 ou presque quand je suis dans une équipe (bien que j'essaye de ne pas trop jouer au con et rester corporate en conférence de presse...), ainsi que le coaching parfois étrange des entraineurs, du genre en mettant Kobe Bryant sur le banc lors du money time, vous laissant sur le terrain alors que vous avez une cheville en vrac, ou vous faire défendre sur un colosse qui fait 2 têtes de plus que vous... mais bon, ça reste génial.

Coté réalisation c'est du grand art, modélisation des joueurs (même s'il faut avouer que certains sont bien plus réussi que d'autres, pauvre Steve Nash...), animations... c'est un régal, les replays sont eux aussi un véritable bonheur à visionner (d'autant plus qu'ils sont très complets, on peut par exemple visionner les highlights d'un joueur en particulier). L'ambiance sonore est également de grande qualité, avec les commentaires en anglais qui mettent dans l'ambiance et archi enthousiastes lors d'action hallucinantes du type alley-hoop ou dunk stratosphérique. Pour chipoter, il faut par contre avouer que les commentaires ont une certaine tendance à la redondance, ce qu'on remarque particulièrement quand on joue régulierement avec la même équipe, par exemple certaines anecdotes et remarques sur certains transferts reviennent assez souvent, mais rien de bien méchant.

 

Les replays de fin de match sont magistraux

Il est aussi agréable de noter le souci du détail sur certains matchs se déroulant à des dates comme Halloween ou Noel et bénéficiant d'habillages « façon tv » spéciaux. La bande son du jeu est également de qualité, relativement variée, et bien intégrée in-game lorsqu'on l'entend lors des arrêts de jeu.

Ce jeu respire le travail bien fait, et sa générosité du point de vue du contenu, à l'heure des dlc abusifs sur pas mal de titres, fait particulièrement plaisir. Un titre de grande classe.

Voir aussi

Jeux : 
NBA 2K11
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Vrac

Arg, comme vous le voyez, ce blog est à l'abandon ou presque, je suis vraiment une limace sans volonté, pourtant c'est pas le temps libre qui me manque, hélas.

Enfin, je n'ai pas complètement laché l'affaire, et je vais tenter d'un brin me relancer, tout doucement, et commencer avec un post facile.

En effet c'était il y a peu mon anniv et mes proches et amis m'ont noyé sous les cadeaux... je ne méritais pas tout ça ! Merci à tous !

Voici donc mon fabuleux butin :

 

La bible nintendo de chez Pix'n Love, royal quand on a eu la NES comme première console !

Un sacré pavé, tous les jeux bénéficient d'un petit test. J'ai entrepris de tous les lire, j'en suis à la lettre F... c'est pas demain que je lirai le mini test de Zelda...

 

Un joli art book de Tsukasa Hojo

Aux illustrations classieuses

 

 

 

Ocarina of Time sur 3DS, yeah. Je n'ai jamais vu le bout de cet opus de Zelda... Une version idéale pour m'y replonger ! Etonnant mode d'emploi "dépliant"... mais qui au moins est efficace et en couleurs.

 

Le coffret de la saison 3 de Nerdz avec son sympathique packaging, ainsi que sa clé usb :'p

Dreamland, un manga "frenchy" dont le premier tome m'avait paru fort sympathique

 

Flink et Quackshot, 2 hits Megadrive dans un état hallucinant, arg il faut vraiment que je finisse de switcher ma console ! Qui reste demontée depuis plusieurs mois...

 

Assassin's Creed Brotherhood, ayant surkiffé le second Assassin, il me le fallait absolument ! Son récent passage en Classics/Platinum est tombé à pic.

 

Bref... merci encore !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Impressions

Arg, j'ai donc craqué et je me suis offert une 3DS, alors que ce n'était pas franchement prévu...

J'ai une DS « Tank » japonaise que j'avais acheté d'occasion quelques mois après la sortie de la console chez nous. Une console que j'apprécie beaucoup et sur laquelle j'ai encore une bonne petite réserve de titre à faire, ayant tendance à quelque peu accumuler les jeux, sautant sur les bonnes affaires quand elles se présentent...

Hélas, j'ai beau en prendre soin, cette brave console accuse le poids des ans, haut-parleurs qui ne fonctionnent plus toujours, écran tactile qui tantôt fonctionne nickel tantôt délire complètement...

Bref, je songeais à la remplacer par une DS Lite, mais j'ai fini pas me dire, pourquoi pas la 3DS ?

Histoire de pouvoir jouer à mes jeux DS dessus, tout en étant « ready » en cas d'arrivée de titres majeurs 3DS, en espérant que celle-ci finisse par avoir une ludothèque aussi fournie et éclectique que celle de sa grande soeur, car l'important, c'est quand même les jeux.

 

Je me suis donc rué à Carrouf le jour de sortie de la console, profitant d'une offre spéciale (220 euros la console, et 40 euros offerts en bon d'achat, avec lequel je me suis finalement chopé Rayman).

A vrai dire, en dehors de toute considération qualitative par rapport à la console, je trouve que le prix de la machine est trop élevé... Enfin sans excuser la chose, globalement je trouve que les prix des portables souffrent du même soucis, la DS restant chère pour une console sortie il y a (déjà) 6 ans (même si ce sont de meilleurs modèles, certes), idem pour la PSP lorsqu'elle est en tarif "hors offre de remboursement différé".

 

Première bonne surprise, la console est mignonne, compacte, semble dégager une certaine impression de solidité. J'ai hésité jusqu'au dernier moment concernant la couleur puis j'ai opté pour le modèle noir. J'aime bien le petit dégradé façon peinture à la bombe sur le dessus de la console.

 

Ergonomie : La prise est main est plutôt bonne, le stick tombe bien sous le pouce, est d'un touché agréable, et est bien plus plaisant à utiliser que celui de la PSP, malgré son fonctionnement semble t'il similaire. En contrepartie, la croix est reléguée au second plan. En ce qui me concerne j'aime le contrôle à la croix, et ça fait un brin chier, mais c'est dans la logique des choses que le stick soit mis en avant, enfin, ça fait quand même plaisir que la croix soit là.

Malgré sa petite taille, la croix semble assez bonne, et son fonctionnement me rappelle celle de ma Ds tank. Par contre en utilisant celle-ci, la prise en main change, et l'accès à la gâchette L est bien moins naturel. Rien à dire concernant les boutons d'actions, ils font le job, et les gâchettes bien que petites ne me posent pas problème pour l'instant.

Par contre, je trouve les boutons select home et start, positionnés sous l'écran tactile, tout simplement mauvais, moyennement accessibles, et limite pénibles à utiliser.

 

Jeux DS sur 3DS : Concernant l'utilisation des jeux DS sur 3DS, un point très important pour moi sachant que j'ai en grande partie, du moins pour l'instant, acquis la console dans ce but. Et bien, ce n'est pas parfait. Etant donné que la résolution des écrans DS et 3DS diffère, le rendu n'est pas le même. En effet sur 3DS un jeu DS ressortira légèrement flouté, contrairement à l'affichage sur DS où les pixels sont bien nets. On peut aussi activer un mode d'affichage qui reprend le même nombre de pixels que sur DS, en appuyant sur start au lancement du jeu. Dans ce cas, l'image est vraiment très fine et précise, mais en contrepartie, l'image est de taille réduite (nettement plus petite que l'image qu'on obtient sur DS tank et DS Lite).

Le mode "normal" qui floute un peu l'image (mais ma photo est tellement dég qu'on ne distingue hélas pas grand chose...)

Le mode "résolution DS", superbement fin, mais qui réduit considérablement la taille de l'image

Il est aussi à noter que l'écran du haut à tendance à donner une teinte légèrement beige à l'image, ce qui entraine une petite différence de coloris entre les 2 écrans. Personnellement ça ne me dérange pas vraiment, mais ça peut choquer certains joueurs, tout comme le léger floutage de l'image.

Bref les jeux DS sur 3DS, ce n'est pas parfait, perso ça me convient malgré tout, même si j'espérais mieux.

 

La 3D relief : A vrai dire la 3D à la base, je m'en moque un peu, et j'étais plutôt sceptique. Je ne pensais limite pas la voir, j'ai souvent les yeux fatigués ce qui coïncide de temps à autres avec des maux de tête. Et bien finalement j'ai la chance de bien voir cette 3D. Cela fait bizarre dans un premier temps, on sent effectivement que « ça travaille » (sensation assez étrange d'ailleurs) mais ça ne demande pas d'effort particulier ni de concentration extrême, en étant bien positionné, ça fonctionne de suite.

Je n'ai par contre pas encore essayé en utilisation prolongée (+ de 30 minutes), j'essaye d'y aller pépère, histoire d'essayer d'habituer progressivement mes yeux à ce genre d'exercice.

Le rendu 3D est en tout cas assez bluffant, et l'image à un aspect je trouve agréable. La réglette pour doser la 3D/la désactiver est vraiment une excellente idée.

Pour moi cette fonction 3D, c'est du bonus, ça ne change pas fondamentalement les choses (un jeu mauvais restera mauvais même avec un effet relief réussi :p) mais c'est quand même bien chouette, et bien utilisée ça peut être un joli kiff. Je pense que j'utiliserais la fonction bien plus que ce à quoi je m'attendais.

 

Le son : J'ai été très agréablement surpris par le rendu sonore de la console, et surtout par ses haut-parleurs, sur Rayman notamment on a droit à quelques effets sonores type spacialisation assez classieux (dommage que la musique grésille parfois sur ce titre, comme l'a souligné Traz).

On peut donc se passer du casque et bénéficier d'un son de bonne facture, et ça c'est cool.

 

Fonctions annexes : Concernant l'appareil photo, comme ça a été souligné, les capteurs sont vraiment faiblards, même sans prendre en compte la résolution, les clichés sont moches et ternes, même avec une bonne luminosité. Nintendo en garde peut-être sous le pied pour les prochaines versions de la console... bande de filous. Bon, ça reste un à coté malgré tout sympa, mais ça fait clairement cheap/radin.

D'autant plus dommage que les fonctions liées à la réalité augmenté sont vraiment sympas, et sans demander la lune, auraient gagné en impact avec de meilleurs capteurs photo.

Le lecteur audio présent dans la console fait le boulot, mais je ne l'ai pour l'instant testé qu'avec de simples mp3. Les visualiseurs « 3D relief » dont les 2 "jouables" sont également sympathiques et sont en quelques sorte des mini démos techniques permettant de se faire à l'effet relief.

Une visualisation qui rappelle à la fois Starfox et Audiosurf

 Je trouve vraiment dommage l'absence de port usb sur la console, ce qui oblige à retirer la carte SD à chaque fois qu'on veut transférer une musique, rapatrier une photo... Pas bien méchant mais cela nuit au confort d'utilisation, et pas sur que la trappe où on insère la carte mémoire survive à de très nombreuses manipulations.

Je trouve fort sympathique la présence d'un podomètre... ça parait couillon mais j'aime bien, tout comme les minigames fournis du genre Puzzle troc et Mii en péril. Ca ne casse pas la baraque, mais ce sont des petits à coté qui fleurent bon la sympathie, et qui permettent là aussi de bien se familiariser avec l'effet relief, et de s'amuser un chouilla.

La fonction Streetpass semble avoir un certain potentiel, mais je n'ai hélas pour l'instant croisé aucun utilisateur de 3DS, ce qui viendra peut-être.

Concernant l'autonomie de la console, tout a été dit, elle est très light. Possédant la DS Tank et la PSP 1000, je ne suis pas franchement dépaysé de ce point de vue, mais c'est toujours dommage.

 

Du point de vue jeux 3DS à proprement parler, je n'ai pour l'instant qu'essayé Rayman 3D. Et pour l'instant je dois dire que je suis mitigé. Rayman 2 est un excellent jeu ça ne fait aucun doute, ça fait plaisir de le retrouver et je pense passer du bon temps sur cette version 3DS, mais je suis un peu déçu de la qualité du portage, c'est beau, mais le framerate carrément inconstant gâche un peu la fête, et donne l'impression d'une finition à l'arrache du titre, dommage, mais j'y reviendrai peut-être plus en détails tard si le coeur m'en dit. (Edit : je suis également plutot inquiet vis à vis de la présence de temps de chargement assez conséquents, relou).

 

Enfin bref, malgré les points négatifs que j'ai souligné, j'ai été séduit par ces premiers jours en compagnie de la 3DS, la magie opère pour moi, et on sent que la machine à un potentiel certain, et j'espère que les développeurs sauront en tirer partie... et qu'on évitera au maximum les portages trop faciles et autres titres bâclés qui polluent souvent l'offre de jeux sur console portable.

Mes espoirs/envies pour la console ? J'ai beaucoup aimé la DS, si cette 3DS pouvait continuer dans la même voie, ça m'irait très bien, à savoir une ludothèque très variée, avec des titres originaux et/ou innovants, sans oublier des titres au gameplay plus classique, type rpg, plateformes, jeux en 2D et/ou 2.5D et bien sur les licences qu'on kiffe voir et revoir... et avec bien sur une grosse attente autours des titres Nintendo (hey, n'oubliez pas F-Zero s'il vous plait...) !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Vrac

La 3DS, malgré ses capteurs sacrement faiblards, prend des photos 3D, et ce au format .mpo, guère supporté pour l'instant.

Un collègue vient de me faire découvrir le site 3D Porch, un site bien malin qui permet d'uploader ses photos au format .mpo, et de les transformer sans effort aucun en petit gif animé, ce qui permet d'y imaginer un soupçon de 3D, malgré le rendu bien cheap de la chose.

Jugez plutôt de la classe (ou pas...) de la chose sur quelques clichés maison, attention les yeux ;)

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Actu

Enfer, je m'étais juré de ne pas acheter la 3DS de suite mais j'ai lachement craqué... zut !

En effet les magasins Carrefour ont sorti une offre aggressive, uniquement valable le 25 mars, qui m'a fait prématurement céder.

Ils proposent la 3DS à 219 euros, et offrent 40 euros en bons d'achats (valables sur l'achat de jeux et accessoires 3DS, pour tout achat supérieur à 40 euros, ce qui fait un brin chier d'ailleurs, vu que les jeux semblent couter 39,95€, à vérifier, j'y suis passé en coup de vent).

Modalités de l'offre ici et produits concernés ici

Dans mon magasin (Avignon), ce matin, l'offre n'était mentionnée nulle part, ni connue du personnel, mais une employée sympathique, après avoir checké son pc a fini par me confirmer la chose. C'était assez flou concernant la nécessité ou non d'avoir la carte de fidélité carrouf par contre... dans le doute je m'en suis fait faire une, étant donné que ça ne coute rien.

Bref, peut-être un des meilleurs plan pour choper une 3DS ? Mais hélas valable uniquement aujourd'hui.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Coin rétro

Arg je ne sais plus où j'avais chopé ceci (peut-être un jour en zonant sur 4chan... j'ai comme un doute) ... enfin bref, en tout cas, voici les world map de Zelda A Link to the Past (mon épisode favori, ex equo avec Link's Awakening et Twilight Princess, vaste débat :p) juste pour le plaisir des yeux.

(Les images sont en .png, n'hésitez pas à zoomer dessus via visionneuse windows ou autre logiciel adequat pour en apprécier les détails !).

Hey attention, ceci peut spoiler ! Ne regardez pas la suivante si vous n'avez pas joué au jeu :p

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Vrac

Aaah... mon cher couz m'a récemment fait découvrir l'animé Panty & Stocking, merci à lui.

C'est un DA complètement barré (que ce soit du point de vue humour, style, réalisation...) en provenance du studio Gainax, au style graphique aussi étonnant que son scénario est improbable.

En gros 2 anges sérieusement allumées (l'une, Panty, accroc au sexe, l'autre, Stocking, accroc aux sucreries) font la chasse aux "ghosts" de la ville, ce qui donne lieu à des fights et des situations incroyables, à des gags bien salaces, et autres joyeusetés. Une série à ne pas mettre entre toutes les mains, ce n'est pas un DA pour enfants :p

Bref, le genre de série qu'on aime ou qu'on déteste, personnellement même si d'ordinaire je ne suis pas vraiment fan des oeuvres à haute teneur en WTF, là ça me fait carrement bien marrer, je surkiffe, et la bande son typée electro défonce bien.

J'aime bien aussi la chanson d'ending, bien plus calme et qui contraste avec la frénésie des épisodes.

 

Comme souvent une sorte de génie en a réalisé un remix version chiptunesque que je trouve vraiment excellent... à vous de juger !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Le modeste blog de Fstyle

Par Fstyle Blog créé le 09/07/10 Mis à jour le 16/08/12 à 13h24

Un blog peu mis à jour dernièrement... arg !

Ajouter aux favoris

Édito

Bienvenue cher visiteur ! Je suis Fstyle ou Fab pour les intimes, merci de votre visite.

Let's go !

Archives

Favoris