À Contre-Courant

Par Fersen Blog créé le 17/01/11 Mis à jour le 31/12/13 à 13h38

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Critiques


La trilogie Loto étant terminée, les équipes de Horii entame une nouvelle trilogie baptisée par les fans "Ciel" (Tenku en VO) ou trilogie zénithienne. Contrairement aux trois premiers DQ, aucun lien formel n'existe entre DQ4, DQ5 et DQ6. Seul point commun de ces trois épisodes : Zénithia, le château céleste.

Dragon Quest 4 : L'épopée des Elus (NES - 1990)

Ragnar McRyan est soldat au service de roi de Bastione. Un jour, le roi le charge d'enquêter sur de mystérieuses disparitions d'enfants. Il découvre alors que Psaro, un puissant sorcier cherche à tuer le Héros Légendaire qui, selon la prophétie, mettra un terme au règne du seigneur des Enfers.

Pour la première fois, l'histoire est au coeur du jeu. Celle-ci est découpée en 5 chapitres interdépendants les uns des autres durant lesquels on incarne un ou plusieurs personnages qui viendront en aide au héros lors du dernier chapitre. Chacun d'eux bénéficie de capacités qui lui sont propres. Le joueur débute donc avec le soldat Ragnar aux prises avec des kidnappeurs d'enfants. Le deuxième chapitre mets en scène la tsarine Alina qui, accompagnée de son précepteur Borya et de Kyril un garde du palais, se rend au tournoi d'arts martiaux de Chandor. Dans le troisième chapitre, on suit les péripéties de Torneko le marchant dans sa quête de richesse. Quant au quatrième chapitre, on y voit les soeurs Mina et Maya, respectivement voyante et danseuse, partir venger la mort de leur père. Le héros du jeu les rassemblera lors du cinquième et dernier chapitre.

Le gameplay reste identique au précédent : le même système fastidieux de menu pour les phases d'exploration. Lors des phases de combat, un système d'intelligence artificielle gère les personnages autre que le héros. Malheureusement, comme tous les systèmes de ce type, celui-ci révèle assez vite ses failles par la bêtise et l'absurdité de ses réactions. Le système de job disparaît pour faire place au chariot. Ce dernier permet, lors d'un combat sur la carte du monde, de changer de personnage. Le système jour/nuit est gardé et, comme précédemment, certains événements ne se déroulent que la nuit ou que le jour.

Ce Dragon Quest 4 sera le dernier à voir le jour aux Etats-Unis avant un long moment. Sorti en même temps que la Super NES, il ne rencontrera qu'un succès d'estime. C'est pendant cette période qu'Enix fermera sa branche américaine.

En 2001, un remake Playstation reprenant le moteur graphique de DQ7 vit le jour. Il apporta divers changement comme la présence d'un sixième chapitre. Sa sortie US fut compromise par la fermeture de la section jeux vidéo de Heartbeat. Une version sur DS, identique à celle sur PS1, vit le jour en 2007.

  

Dragon Quest 5 : La Fiancée Céleste (SNES - 1992)

Le Héros est l'héritier du trône de Granvania. Sa mère meurt en le mettant au monde. 6 ans plus tard, il parcourt le monde avec son père : Lord Papas. Lors d'une mission délicate, Lord Papas se fait tuer. Avant de mourir, il révèle à son fils que sa mère n'est pas morte.

Dragon Quest 5 est le premier épisode de la série à voir le jour sur Super Famicom. C'est ainsi que l'on voit apparaître pour la première fois le bouton d'action contextuel, déjà présent dans mains RPG. Si le menu est toujours présent, il n'est plus nécessaire de passer par lui pour ouvrir un coffre, discuter, etc. Le gameplay se simplifie.

Au niveau du déroulement du jeu, celui-ci se passe sur plusieurs années, voir même sur plusieurs générations. Au début, le héros n'est qu'un enfant de 6 ans qui accompagne son père dans ses voyages. Puis, il grandit jusqu'à devenir adolescent puis adulte. Arrivé à un certain stade du jeu, il choisit sa femme. Celle-ci lui donnera deux enfants qui prenant la suite de leur père, partiront à la recherche du Héros légendaire, seul capable d'utiliser l'épée zénithienne et de vaincre Nimzo, le maître du Mal. Bien que le déroulement de l'histoire ne change pas de façon significative, les caractéristiques des enfants du héros ne seront pas les mêmes suivant leur mère.

L'autre grosse nouveauté de cet épisode réside dans le domptage de monstre. En effets, le héros à la particularité de pouvoir dompter les animaux. Le joueur peut donc enrôler certain monstres rencontrer lors de l'aventure. Ils prendront place dans son équipe comme n'importe quel autre personnage et combattront à ses cotés. Cette idée qui sera reprise en amplifiée dans la série dérivée Dragon Quest Monster. C'est pour cela que certains ont pû voir dans DQ5 un précurseur à la série Pokémon.

Une dernière innovation : l'apparition d'une sous-quête très populaire : la recherche des "petites médailles". Celles-ci sont cachées dans divers endroits et n'ont aucune valeur sauf auprès d'un collectionneur fou qui les échangera contre des objets divers et variés. Plus vous lui apportez de médailles, plus les objets qu'il propose sont intéressants.

2004 est l'année de renaissance de DQ5. Améliorant le moteur de DQ7, Arte Piazza nous livre le tout premier Dragon Quest dont les décors mais aussi les personnages et les monstres sont intégralement en 3D. Une version DS suivra en 2008, reprenant le même moteur que DQ4 (et DQ5) sur la même console qui, lui-même, reprenait le moteur de DQ7 sur PS1.

 

Dragon Quest 6 : Le Monde des Songes (SNES - 1995)

Le Héros et ses compagnons Olivier et Emilie sont bien décidés à mettre fin aux agissements du vil Meurtor. Alors qu'ils lui font face, le héros se réveille de son sommeil, seul. Il se trouve au Pic des Tisseurs, un petit village isolé où la grande fête annuelle va bientôt avoir lieu.

Dernier épisode de la trilogie, ce Dragon Quest, comme ses prédécesseurs, ne change pas une recette qui gagne : il reprend les éléments qui ont fait le succès de ses prédécesseur. Bien que le système jour/nuit disparaisse, d'autres nouveautés font leur apparition.

Tout d'abord, le jeu en lui-même s'articule autour de deux2 mondes : le monde réel et le monde du rêve (d'où le titre). L'intérêt du titre consiste à faire des aller-retour entre ces deux mondes pour démêler les fils de l'intrigue.

DQ6 réintroduit le système de classe présent dans DQ3. A un certain moment du jeu, les héros pourront choisir un job leur permettant d'apprendre de nouvelles capacités. Certaines classes ne peuvent s'apprendre qu'en ayant déjà maitrisé deux autres classes. Un système de personnalité est également mis en place et affecte l'évolution des statistiques des personnages (mais malheureusement pas leurs réactions). Ce système sera repris plus tard dans le remake de DQ3. Les monstres gagnent en mouvement, les attaques qu'ils portent sont désormais animées à l'écran. D'ailleurs, il est possible, comme dans DQ5, de capturer des monstres et de les dresser afin de les faire combattre.

Une réédition verra le jour sur DS en 2010.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris