Premium
Le Blog de Faskil

Le Blog de Faskil

Par Faskil Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 10/12/10 à 13h54

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique

Je ne cesserai jamais de m'émerveiller devant la propension des gens à se faire surprendre par des choses qui tiennent pourtant du pur bon sens.

Un récent rapport de la GAO (Government Accountability Office), la Cour des comptes américaine, met en lumière les propos absurdes et infondés que nous servent les majors du disque depuis de nombreuses années et tout le monde semble tout à coup ouvrir les yeux et la bouche bien grands comme si c'était une surprise authentique.

Et si, pour changer, on arrêtait de jouer les vierges effarouchées cinq minutes ?

Lire la suite sur mon blog...

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

soulmate14
Signaler
soulmate14
Si ces majors pouvaient crever en silence...

Je pense que c'est aux artistes indépendants (comme nous ;)) de trouver les solutions maintenant!

Édito

Un blog ? Mais quelle bonne idée ! J'ai déjà un mal de fou à jongler entre les différents sites sur lesquels j'ai l'habitude de m'exprimer, pourquoi ne pas s'accorder une charge de travail supplémentaire, juste pour voir à quel moment ma plume va décider d'abdiquer définitivement ?

Mais soit… Relevons le défi. J'ai bien envie de vous promettre de n'écrire que des choses intéressantes, profondes réflexions sur la condition humaine ou autres analyses d'oeuvres contemporaines, mais vous risqueriez d'être déçus.

Une chose est sure : je vais tenter d'être un peu plus productif qu'à l'accoutumée, c'est-à-dire éviter de poster une fois tous les six mois en me lamentant sur mon manque d'assiduité.

Musique, ciné, télé, bouquins, toutes ces activités chronophages qui pimentent mon quotidien auront leur place ici. Et pour paraphraser une citation de mon blog original (celui qui prend la poussière et tend à disparaitre sous d'encombrantes toiles d'araignées virtuelles), peut-être même que j'y glisserai quelques recettes de cuisine, pour les plus aventureux d'entre-vous qui n'ont pas peur de risquer leur vie derrière les fourneaux.

En somme, pour reprendre l'expression consacrée, "tout et n'importe quoi, mais surtout n'importe quoi". Avec des bons morceaux de Belge dedans.

Archives

Favoris