Le Blog de fan2jeux

Par fan2jeux Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 01/01/16 à 22h58

le blog d'un amoureux du jeux vidéo et danse urbaine

Ajouter aux favoris
Signaler

Salut à tous amis joueurs,

Depuis quand remonte la dernière fois où je décide de pondre un article sur mon blog?
Dur dur en ce moment, mais je profites de mes vacances pour me rattraper, j'ai plein de choses à dire.

Attention ça spoile bien comme il faut, si vous n'avez pas fait le jeu, quittez immédiatement cette page.
Bref, rentrons dans le vif du sujet.



THE LAST OF US, je viens de le finir aujourd'hui. Autant je pouvais être sceptique sur la série des uncharted, autant celui là est une véritable tuerie. C'est le jeu synthèse, le jeu qui symbolise à lui seul la génération HD.
Je ne vais pas m'étendre dessus ce soir, j'y reviendrais dans un autre article.

Je me penche aujourd'hui sur son histoire et surtout je vais vous livrer mon interprétation sur sa fin.

Alors dans un premier temps, le contexte de départ n'est pas des plus original. Nous sommes dans un monde ravagé par une infection transformant les humains en monstre, la majeure partie de l'humanité n'existe plus et les survivants se doivent de survivre.
Là, rien de nouveau, c'est même très banal ces derniers temps.



The last of us nous conte la relation entre Joel et Ellie
Et pour moi, dès le début du jeu, on nous prépare au final du jeu.
Nous dirigeons Joel qui perd sa fille, tué par un militaire. Et nous le retrouvons 20 ans plus tard dans un monde très violent. Déjà, nous pouvons bien comprendre que l'homme est complètement ravagé par cette perte et nous le comprenons durant tout le jeu. Il a perdu foi en l'humanité. Joel est au début, un personnage très renfermé, très dur mais complétement fragile à l'intérieur. Nous apprenons plus tard qu'il n'a pas fait de jolie choses, il appartenait même un groupe de pilleur un moment ( il le dit a Pitsburg).



Au fur et à mesure de l'aventure, Joel se lie de plus en plus à Ellie. Cette dernière arrive petit à petit à briser la carapace de Joel et laisser sa fibre paternel ressurgir.
A l'hopital, les rôles sont même complètement inversé. Nous voyons un Joel bavard et une Ellie distante.

Durant tout le jeu, nous parcourons des lieux dévastés, des hôtels, salle de jeux, bars, des maisons, des anciens lieux de vie, synonyme d'un ancienne civilisation détruite.
L'homme est redevenu primaire, la survie compte avant tout et nous assistons à pas mal de tragédie ou tragédie passé d'homme qui ont tout fait pour survivre.
Mais la contamination gagne toujours. Au travers tout ce voyage nous comprenons que l'homme a complétement perdu espoir. Et la présence d'Ellie est quelques chose d'inouïe.
En effet, Ellie est très importante dans l'histoire car elle est la seule personne immunisée au cordiceps et constitue le seul espoir de l'humanité, elle pourrait être à l'origine d'un vaccin. Et ça, Joel le sait bien.

A la fin du jeu, lorsque Joel apprends que Ellie doit se faire opérer et y perdre la vie pour tenter d'avoir un vaccin, il ne réfléchie plus et sauve Ellie inconsciente en massacrant pas mal de monde sur son passage.

Plus tard, Joel ment à Ellie en lui révélant que la recherche du vaccin est abandonnée.
A ce moment là, dans ma tête de joueur, ma sympathie pour Joel est complétement ébranlé.

Le jeu reprends et on se met à incarner Ellie au lieu de Joel, ce n'est pas anodin car cela permet de prendre de la distance avec ce personnage.
Nous y voyons un homme, sans remord de ce qu'il a fait, il n'a aucun doute et se met même à parler de sa fille. Pour ma part, Joel est complètement déconnecté de la réalité et Ellie l'a bien compris.


Ellie raconte alors sa petite histoire, que son amie est morte, que pas mal de monde sont mort durant leur voyage et qu'elle attendait son tour.
Elle semblait prête à mourir pour un vaccin, si on lui avait demandé, Peut être elle aurait été d'accord. Peut être sans doutait elle?
Et elle lance un test à Joel et lui demandant de jurer si son histoire est vraie. Sur quoi, Joel répond par l'affirmative.
Les yeux au bord des larmes de Ellie montre bien qu'elle sait qu'il ment.

Le jeu montre finalement que Joel est un type comme les autres, c'est un homme complétement ravagé par les évènements, qui n'hésite pas à tuer, même médecin. Ellie se rend finalement compte que Joel n'est pas si différent de David, il est un tueur égoïste.

Cette fin est vraiment pas mal, car il met le doute. Je comprends parfaitement le choix de Joel, il s'est beaucoup attaché à Ellie et il a besoin d'elle, il lui faut un but pour survivre.
Mais en faisant ce choix égoïste, il prive du dernier espoir de l'humanité. Curieusement le choix de Joel le rend très humain finalement et rend le personnage complètement intègre à l'univers.

ET ENSUITE?

Le jeu peut se suffire à cette fin avec cette ambiguïté.  Néanmoins je ne serais pas contre cette fois ci pour une suite. Ce qui est sûr pour ma part, c'est que les relations entre ces deux personnages ne peuvent que se dégrader. Un sentiment de méfiance va subsisté

Je terminerais par une derrière question:
Le titre, The last os us, le dernier d'entre nous.
Que signifie t il? Qui est il? Sans doute Ellie qui est finalement la seule personne à ne pas avoir perdu la boule..

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Rien ne dit que le vaccin aurait réussi : les Lucioles donnent plutôt l'impression d'être des bras cassés. La fin est délibérément ambigüe mais démontré bien que tout retour à la normale est impossible.
Licius
Signaler
Licius
La fin du jeu plutôt réaliste et crédible dans le sens où Joel n'est un homme. Dans ce monde, il est guidé par ses sentiments. Ellie est devenu sa raison de vivre et de battre. Son choix est egoïste et aussi lucide. Les Fireflys ne sont pas des gentils et un hypothétique vaccin ne renversera pas les choses car l'homme restera le loup de l'homme et la société d'avant l’épidémie est définitivement perdu. Il décide de vivre de village de son frère avec Ellie. En tous cas Naughty Dogs livre une fin originale pour un JV et pas du tout manichéenne. Joel n'est pas sauvé par Eliie (après le perte de sa fille) et Ellie ne sauve pas le monde.
adelasi
Signaler
adelasi
Pour la fin ou l'on contrôle Ellie, je ne pense pas qu'elle doute en Joel mais plutot qu'elle éprouve de la tristesse de ne pouvoir rien faire pour l'infection . Une espèce de sentiment a la tout ca pour ca! D’où le fait qu'elle évoque ces ancien amis.
En fait a ce moment la on a Ellie qui n'a pas connus le monde d'avant (sans infection j'entends!) et qui veut le retrouver alors que Joel c'est l'inverse.
adelasi
Signaler
adelasi
Tout au long du jeux on ce rend compte que le vrai prédateur c'est "l'homme" et pas l'infection!
Les infectes font office de bêtes sauvage, certes dangereuse mais contrôlable. Le passage chez le frère de Joel avec l'attaque du gang ou tout le passage de l'hiver montre bien que le plus grand danger reste nos semblables (façon Walking Dead)!!
Peut êtres que si Ellie et Joel avaient été au courant des le départs des conséquence de leurs voyages le choix de Joel aurait été différents.Pour moi il subit la trahison de trop, perds toute foi en l'humanité et préfère laisser une chance a "ELLIE" plutôt que "l'homme". Il faut pas oublier non plus le passage ou Joel propose a Ellie de laisser tomber leur quêtes, comme si il savait que sa finiras mal.
Pour ma pars j'ai beaucoup apprécier cette fin et suis pour le coup en accord avec le choix de Joel!
fan2jeux
Signaler
fan2jeux
Pour moi, ce n'est pas anodin de contrôler Ellie à la fin. Comme si les développeur voulait que l'on prenne de la distance avec ce personnage pour nous faire douter, comme Ellie quoi
fan2jeux
Signaler
fan2jeux
Durant tout le jeu, on traverse des décors, des personnages anéanties, des tragédies, tout cela montre que notre monde ne risque pas de renaitre car il n'y aucun espoir, c'est ce qu'il manque justement, un petit espoir. Je ne pense pas que le monde resterait aussi pourrie si il y avait une chance de pouvoir le guérir. Car au dela des pillard, il ya aussi des personnages qui tentent le tout pour le tout de survivre. Le fait de voir, l'histoire de Ish fait mal au coeur, le cordiceps gagne toujours à la fin. Ellie était le dernier espoir pour guérir l'humanité, la dernière chance peut être. Comme le marlene, cela ne concerne pas elle, eux. Marlene, il faut pas oublier qu'elle connait Ellie depuis qu'elle est né, elle n'a pas passé seulement un an avec elle. Son choix a été très dur pour elle aussi.

Exactement pour Joel, c'est un être vivant dans ce monde comme un autre.
Très franchement, j'ai eu une drole de sensation en controlant Ellie à la fin et regardant agir Joel. Un peu comme un retour à la réalité, voyant que Joel ne soit pas aussi clean que David par exemple. Il fait presque peur. C'est un finalement, un homme complètement détruit par les évènements et il est devenu limite barjo, son amour paternel est revenu et il ne pense plus qu'à ça.
Comme je l'ai dit, le plus marrant dans tout ça est que je comprends parfaitement Joel au final
Imrage
Signaler
Imrage
Je suis d'accord avec le commentaire ci-dessus. Même avec le vaccin, les choses auraient été pires.
Imaginez une organisation qui possède le salut de l'humanité entre ces mains? Une organisation prête a tuer le passeur, celui qui a emmené cet espoir?
Joël a compris.
Je pense que si les conditions de récupération auraient été moins brutales (il n'a même pas pu dire au revoir) son espoir dans l'humanité aurait perduré.

Dans tout ça Ellie n'est pas la lumière qui sauvera l'humanité, mais elle éclairera la vie de Joël. C'est déjà grand en soude donner de l'espoir à un homme qui n'en avait plus :)
Memoire
Signaler
Memoire
Pour moi le choix se justifie et ne fait pas passé joel pour un monstre, vaccin ou non, le monde est perdu c'est bien trop tard. Les lucioles se battent pour avoir le vaccin rien qu'a eux et s'etendre sur le monde, c'est purement stratégique. L'humanité est egoiste et le sacrifice d'Ellie ne changera rien, ca Joel l'as bien compris. Il aime maintenant Ellie et la cherie comme sa propre fille et il ne veut pas la perdre du coup son choix est tout aussi egoiste que le reste de l'humanité, mais même temps elle [L'humanité] le mérite, ou plutot, ne mérite pas le sacrifice d'Ellie.

Édito

le blog d'un amoureux du jeux vidéo

Archives

Favoris