Retrogaming Marmotte

Retrogaming Marmotte

Par Evilmarmotte Blog créé le 03/04/14 Mis à jour le 16/09/20 à 13h40

Un blog retrogaming garanti 100% sans DLC!

Ajouter aux favoris
Signaler
Playstation (Jeu vidéo)

À l’ère des consoles 16 bit, le Beat Them All est roi ! On avance, on frappe… et on répète à l’infini ! Simple et totalement addictif. Les Street Of Rage et autres Final Fight remportent un grand succès, et la formule se décline à toutes les sauces (Tortues Ninja, Batman... SAILOR MOON!?! O_o), jusqu'à l'écoeurement.

Avec l’arrivée des consoles 32 bit, le genre va tenter de se réinventer en 3D, mais sans parvenir à trouver la bonne formule. Linéaire et répétitif par nature, il ne correspond tout simplement plus aux attentes d’un public désormais friand de liberté et de grandes aventures.

Le Beat Them All tel qu’on le conçoit à l’époque (bien avant le renouveau incarné par Devil May Cry et PlatinumGames) aura tout de même droit à son chant du cygne, en 1997, avec le sympathique Fighting Force. S’il reste très classique (des rues, des truands, de la baston), la sauce prend et c’est l’un des rares bons jeux du genre sur Psone.

Fighting Force cover

Pourquoi c'est fun?
Techniquement déjà, Fighting Force bénéficie du savoir-faire de Core Design, à qui l’on doit notamment Tomb Raider. Les environnements urbains sont vastes et détaillés. Supermarché, parking, métro et autres bases militaires sont autant de prétextes à tout démolir dans des décors totalement interactifs. Car ici, TOUT ou presque est destructible ! Le jeu encourage largement le vandalisme puisque les power-up sont cachés dans le meubles, distributeurs, véhicules... Le coffre d’une voiture du premier niveau renferme par exemple un bazooka. Pratique !

Fighting Force gameplay

Autre bonne idée : On peut choisir ses niveaux grâce à plusieurs embranchements. La progression n’est donc pas tout à fait linéaire, et c’est agréable de ne pas se retaper exactement les mêmes niveaux quand on refait le jeu avec différentes personnes.

Pensé pour être joué à deux, Fighting Force offre de belles tranches de rigolade entre potes. Le friendly-fire bien vicieux autorise le vol d’objets et une coopération à géométrie très variable. On peut carrément tout laisser tomber pour improviser une baston entre joueurs. Perso j’aime beaucoup cet esprit ”bac à sable”, quand les mécaniques du jeu ne sont pas figées.

Fighting Force metro

Potentiel de rejouabilité : 7/10
Avec 4 personnages aux styles de combats différents et de nombreux niveaux facultatifs, le jeu possède une bonne replay-value. On boucle vite l’aventure (4 heures sans se presser), mais c’est typiquement le défouloir fun et pas prise de tête qu’on ressort de temps en temps pour une partie à l’improviste.

Accueilli assez froidement par les critiques, Fighting Force trouvera malgré tout son public, et aura même droit à une suite, deux ans plus tard. Curieusement, celle-ci n’a plus rien à voir : C’est un clone de Tomb Raider avec le blondinet du premier épisode en guise de héros. Un choix étrange qui tuera la licence. Bien joué -_-

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
@Zecchi : Oui, c'était pas évident de retrouver le "punch" des jeux 2D. Y avait beaucoup de beat them all sur psone où l'on avait l'impression de taper dans de la semoule (Gekido, horrible -_-). Jackie Chan était très sympa effectivement, il retranscrivait bien le côté arts martiaux.
Zecchi
Signaler
Zecchi
Le truc c'est que le passage en 3D pour un BTA, ça impliquait avant tout une physique et une maniabilité quasiment sans rapport avec les jeux en 3D isométrique précédents. A l'époque j'y étais très réfractaire, trouvant les persos mous, les gestes trop amples et les déplacements imprécis. J'avais quand même beaucoup aimé Nightmare Creatures, dur et assez angoissant. Et Jackie Chan sur PSone, ultra lent mais aux animations et à la jouabilité soignées.
MacClane
Signaler
MacClane
J’avais poncé la démo avec mon bro’.
Un détail qui m’avait marqué, c’est qu’en bousillant les vehicules, l’alarme se mettait en route puis s’arretait tout doucement, faute de batterie.
Halkomomoi
Signaler
Halkomomoi
Je garde de bons souvenirs de se jeux ps1
Berserkovore
Signaler
Berserkovore
J'en garde un très bon souvenir (j'y jouais sur PC faute de PS1 à l'époque) ! ça me manque vraiment aujourd'hui, un jeu du genre en 3D jouable à 2 où on peut ramasser des tonnes d'armes... Dans le genre il y avait Zombie Revenge sur DreamCast qui déchirait lui aussi !
nikolah
Signaler
nikolah

Je trouve que ça aurait pu être interessant de voir core design faire un SoR sous la tutelle de sega. Un peu comme rare qui faisait des jeux nintendo à l'époque...

 

Mais vu l'état de bordel de l'entreprise à l'époque et la proposition extrêmement "naïve" de core design de sortir le jeu aussi sur PS (je ne sais pas a quel moment ils se sont dit que ca pouvait passer, l'euphorie du succès de tomb raider peut-être) ça n'était clairement pas près d'arriver. 

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Evilmarmotte,
Pareil pour moi sur 32 bits en 3D c'est Die Hard Arcade!
Et du côté de la 2D Guardian Heroes.
Bref Saturn rules :D

Excat nikolah j'avais vu la même chose. Finalement on l'aura eu Streets of Rage 4, 25ans plus tard :)
Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
@nikolah C'est vrai que Die Hard Arcade était très sympa. Moins beau mais plus nerveux ;)
Curieux pour Core Design, fallait s'attendre à ce que Sega protège sa licence quand même ^^
nikolah
Signaler
nikolah

A l'époque j'aimais bien les bta 3d de chez sega, die hard arcade et surtout zombie revenge (pour ses nombreux clins d'oeil à "desperado") Mais clairement, on était plus dans "l'âge d'or" ! J'ai lu un article dans le mag de pix n love qui disait que fighting force avait été pitché à SEGA comme une éventuelle suite à streets of rage, ils auraient refusé quand core a proposé de le sortir aussi sur la play. C'est tellement étonnnant !

Édito

Bonjour et bienvenue!


Retrogaming Marmotte, c’est l'amour du gros pixel! Le plaisir d’exhumer les antiquités vidéoludiques d'une époque garantie 100% sans DLC, quand le pokédex s'arrêtait à 150 et que les seins de Lara Croft étaient encore d'authentiques triangles. L’âge d’or du jeu vidéo!


Vous pouvez également suivre ce blog à l'adresse suivante :
www.retrogamingmarmotte.fr

Archives

Favoris