Retrogaming Marmotte

Retrogaming Marmotte

Par Evilmarmotte Blog créé le 03/04/14 Mis à jour le 20/05/20 à 20h22

Un blog retrogaming garanti 100% sans DLC!

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Nes (Jeu vidéo)

The Legend Of Zelda, c'est le Saint Graal du jeu vidéo. La mythique cartouche dorée, désormais cotée à des prix délirants sur le marché du retrogaming, est à l'image du jeu qu'elle contient : Un trésor ! Avec cette première quête de Link, parue en 1986, Shigeru Miyamoto trace les grandes lignes de ce que va devenir le jeu vidéo : un appel à l'aventure, à la découverte, à l'émerveillement. 

Legend Of Zelda Nes Boite

Pourquoi c'est culte?
La plupart des mécaniques qui feront le succès de la série sont déjà présentes sur ce premier épisode. C'est un jeu d'aventure aux faux airs de RPG, avec une montée en puissance qui n'est pas rythmée par les combats comme dans Final Fantasy ou Dragon Quest, mais par l'exploration du monde d'Hyrule. Dans ce terrain de jeu déjà gigantesque, on trouve de tout : argent, armes, coeurs, potions... Il suffit d'être curieux !

C'est la principale différence entre Zelda et ses contemporains pionniers du jeu de rôle japonais. Alors qu'un Dragon Quest "japonise" les codes du RPG papier Donjon & Dragons, qui fait la part belle aux combats, Shigeru Miyamoto puise son inspiration dans ses souvenirs d'enfance. Selon la légende, le papa de Mario aimait se balader aux alentours de Kyoto, pour explorer forêts, lacs et cavernes à la lueur d'une lanterne. C'est la même expérience que Miyamoto nous propose de vivre dans The Legend Of Zelda, enrobée dans une histoire de princesse à sauver des forces du mal.

Legend Of Zelda Nes Overworld

Graphiquement, ce premier Zelda est assez austère, et n'a pas encore le charme cartoonesque des épisodes suivants. Mais déjà, le jeu paraît gigantesque. Hyrule s'étale sur 128 écrans, qui sont autant de combats, d'énigmes et de secrets potentiels. Même aujourd'hui, parcourir et fouiller ce vaste terrain de jeu demande un temps conséquent. Si les plaines, grottes et montagnes qu'il faut arpenter dans ce premier épisode sont assez minimalistes, elles forment un tout cohérent dans lequel on se perd avec plaisir.

Pour mener à bien sa quête, Link doit trouver la Triforce, un artefact qui lui permettra de triompher de Ganondorf, et libérer Zelda. Manque de pot, la Triforce est livrée en kit, et les 8 morceaux qui la compose sont éparpillés dans autant de sinistres donjons. Ces donjons, c'est la structure type de tout bon Zelda. On y trouve à chaque fois un objet clé, un boss et... un fragment de Triforce (c'est bien, vous suivez). Grâce à l'objet trouvé dans un donjon, on peut généralement accéder au suivant, mais aussi explorer un peu plus le monde extérieur.

Ce que je préfère dans ce Zelda, c'est sa difficulté "à la carte". Un donjon est trop dur? Pas de problème, il suffit de faire un tour à l'extérieur, de dénicher quelques coeurs supplémentaires, un stock de potions, de flèches... et de retourner s'y frotter. Généralement, ça passe ! Même la mort n'est pas pénalisante, puisque Link ressuscite à chaque fois dans la plaine d'Hyrule avec tout son équipement.

Legend Of Zelda Nes Potion

Avec une durée de vie d'une dizaine d'heure, il est quasi impossible de faire le jeu d'une traite. The Legend Of Zelda est le premier jeu à proposer une pile au lithium, logée dans les entrailles de la cartouche, qui permet de sauvegarder à chaque instant. Cette petite astuce technique sera reprise sur toutes les générations de consoles, jusqu'à l'avènement de la carte mémoire avec la Saturn et la Psone.

Que serait un Zelda sans la musique féérique de Koji Kondo? L'homme qui vient tout juste de composer la B.O. de Super Mario Bros signe ici quelques unes des musiques les plus emblématiques de l'univers Nintendo. Le thème de l'Overworld est un classique absolu qui transcende toutes les contraintes techniques de l'époque. Koji Kondo n'est rien de moins que l'homme qui fait passer la musique de jeu vidéo d'un amas de "bip bip" désagréables à des véritables petites symphonies synthétiques.

Zelda 1 Nes Donjon

Potentiel de rejouabilité : 9/10
Pour comprendre l'intérêt de The Legend Of Zelda, il suffit de regarder ses innombrables suites. La formule originale était si rigoureusement parfaite que Nintendo ne fera qu'en pondre des clones, avec quelques ajouts mineurs et améliorations graphiques. Tout le génie de la série s'incarnait déjà dans ce premier jeu, intemporel et donc indispensable.

Voir aussi

Groupes : 
Zelda
Jeux : 
The Legend of Zelda
Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
@Titicopathe: oui oui, celui-la m'avait vraiment traumatisé petit :)
Au point que quand je joue à ce jeu encore aujourd'hui j'ai peur de ne pas trouver :P
Donald87
Signaler
Donald87
Incontournable ...
L'épisode sur Nintendo 64 m'a durablement marqué ... dans le bon sens :)
Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
Rohhh mais suffit d'essayer de brûler tous les arbres du jeu. Puis rebelote avec les murs à bomber, et hop : 200h de durée de vie :D
Titicopathe
Signaler
Titicopathe
En accord avec Maitrecoq. Sans soluce, le truc de l'arbre, va le trouver...
@Tompouce; Ferais-tu référence aux fameux indices: "8" et "palmiers"? 😅
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Non tu confonds, ça c’est dans Mystic qu’est GB 😂😂
Maitrecoq
Signaler
Maitrecoq
C'est plutôt le côté "bordel j'ai fait 5 fois le tour de la map" qui me gave. Tout ça pour lire dans une soluce "il fallait utiliser la flamme bleue sur le 5e arbre en partant de la droite du 8eme écran en haut du point de départ de l'aventure en sautant à cloche pied autour de la télé".
Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
@ Thomas Pillon : Pour la liberté, c'est effectivement un épisode à part :)
J'ai essayé de refaire A Link To The Past récemment, et le côté "va là, fait ça, la clé est ici" m'a instantanément gavé :x
koforever
Signaler
koforever

J avais adore ce premier opus mais je ne sais pas si j avais réussis a le finir a l époque !

Depuis je les ai tous fais même si jamais terminé le 2 .

Hagen de Merak
Signaler
Hagen de Merak
Quel jeu ! J'ai démarré les Zelda avec ce jeu (que j'avais échangé contre Rygar à l'époque) et j'ai pas regretté car Zelda est devenu ma série favorite.
D'ailleurs avec le confinement j'ai eu le temps de le refaire avec Zelda 2 et ALTTP ^_^ quel pied !
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Jeu absolument génial!
Maitrecoq: Justement tout le plaisir était la, celui de la découverte et de la recherche, sans indications.
Le jeu n'est pas impossible à terminer même qd enfant, il faut juste prendre le temps de la découverte, et quand tu es jeune tu as le temps :)
Miyamoto a bien compris le plaisir de la découverte de l'enfance et le retranscrit avec brio sur ce jeu, qui comme le dit Thomas Pillon est unique, les épisodes suivants étant plus dirigistes.
Thomas Pillon
Signaler
Thomas Pillon
Entre les trois classiques cités (avec DQ et FF donc), c'est ce premier Legend of Zelda que je refais avec le plus de plaisir, et il me retourne à chaque fois grâce à sa liberté, son ouverture, et à quel point il invite sans cesse à l'exploration, à la découverte... Par contre je ne suis pas vraiment d'accord avec ta conclusion, puisqu'à part BotW, aucun épisode ne peut vraiment prétendre lui ressembler, puisque toutes les suites à partir d'ALttP sont devenues bien dirigistes...
Neferith
Signaler
Neferith
J'ai malheureusement loupé cet épisode. J'ai commencé avec le deux (J'ai du y passer des dizaines d'heures dessus à l'époque), une vraie folie quand j'ai finalement réussi à le terminer xD
Gemini
Signaler
Gemini
Le début de la légende
redfive
Signaler
redfive
N'oublions pas qu'il a puisé aussi une partie de son inspiration dans le jeu Adventure (Atari, 1978), mais Zelda reste Zelda, un titre historique à n'en point douter.
Maitrecoq
Signaler
Maitrecoq
Bien trop compliqué comme jeu. Beaucoup le décrivent comme excellent mais qui l'a vraiment fini à la régulière, sans soluce ? Hm ?
Il n'est pas mauvais mais clairement mal calibré au niveau de la difficulté et v'là les trucs qu'il faut deviner, aucune indication sur rien.
Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
@ Titicopathe : Le tout début est un peu chaud, mais je trouve qu'une fois qu'on a accès aux potions qui permettent de refaire 2x le plein de vie, on peut facilement "cheater" les donjons. Les bagues aident aussi beaucoup.
Titicopathe
Signaler
Titicopathe
Un jeu tout de même difficile et qui ne prenait vraiment pas le joueur par la main. Mais en contrepartie, c'est le Zelda qui donne le plus grand sentiment découverte et de liberté. BotW s'en est, d'ailleurs, clairement inspiré dans sa structure.
Niiiiico
Signaler
Niiiiico
Tout est dit ! Merci @Evilmarmotte Quel jeux mais quel jeux!
Parmi les Zelda, ceux qui m’ont le plus marqués sont The legend of zelda NES, Link awakening GB puis Ocarina of time sur N64 (qui dépassa tous les autres tant il était « magique »).
Tous les autres Zelda sans exception étaient top (a part Zelda 2 NES en 2D qui était moyen) mais ces 3 là m’ont subjugué.

Édito

Bonjour et bienvenue!


Retrogaming Marmotte, c’est l'amour du gros pixel! Le plaisir d’exhumer les antiquités vidéoludiques d'une époque garantie 100% sans DLC, quand le pokédex s'arrêtait à 150 et que les seins de Lara Croft étaient encore d'authentiques triangles. L’âge d’or du jeu vidéo!


Vous pouvez également suivre ce blog à l'adresse suivante :
www.retrogamingmarmotte.fr

Archives

Favoris