Le Blog Pixel de Tihmoty

Par Tihmoty Blog créé le 27/05/15 Mis à jour le 24/02/17 à 02h04

Bonhomme en forme de pixel qui sourit quand il n'a pas compris ce qu'on vient de lui dire, qui joue à des simulations sans trouver ça ennuyeux et qui regarde ses films en V.F.
Mais j'ai aussi des qualités.

Ajouter aux favoris
Signaler
Enquêtes et opinions (Jeu vidéo)

La toute première PlayStation fête ses 20 ans en France. L’occasion de répéter encore et encore qu’elle a bouleversée le monde du jeu vidéo. Et c’est vrai qu’elle a bouleversée le monde du jeu vidéo. Elle a apportée nombre de choses qui perdurent vingt ans après. Et si on s’amusait à prendre la chose à l’envers. Quelles sont les choses que la première PlayStation a introduites ou popularisées mais qui n’existent plus ? #Humour. J’en ai trouvé cinq. Qui dit mieux ?

La carte mémoire

 

Les petits gars de chez Sony ont toujours été des pros du marketing. Et quand je dis pros je veux dire impitoyable. Dans l’histoire des vacheries fait à l’occident par le pays du soleil levant, il y a eu Pearl Harbor et la carte mémoire. Une invention et un prix 100 % PlayStation, puisque sa concurrente, la Saturn, contenait une pile de sauvegarde intégrée dans chaque machine. La Néo Géo étant une machine d'élite, elle n'avait pas popularisée la carte mémoire avant Sony.

Bref, un morceau de plastique vendu tout de même au prix d’un jeu neuf, 128 ko de mémoire qui… C’était pas une quantité de mémoire qui faisait rire à l’époque. Aujourd’hui on la trouve pour 2¤ (#Dévaluation). Puisqu’on vous dit que le Franc français était une monnaie vachement forte.

Une stratégie qui a perduré avec la PlayStation 2 et qui a contribué à ce que soient gravées à tout jamais dans nos cerveaux les premières répliques de GTA III. La Xbox, sur la même génération avait déjà opter pour le disque dur interne.

La carte mémoire, c’est nostalgique, c’est rétro, mais nous n'irons pas jusqu'à la regretter

 

Une presse spécialisée prospère

 

De mon temps on lisait les informations sur des magazines en papier qu’on achetait. Et 98 fois sur 100 ce qu’on y lisait était vrai. Maintenant c’est sur internet qu'on lit et il faudrait remplacer le mot "vrai" par "complètement approximatif voir pas vrai du tout".

La presse spécialisée du jeu vidéo a connu un âge d’or à l’arrivée de la PlayStation. Les pigistes étaient payés au lance menhir (aujourd’hui on parlerait plus de gravier ou de grain de sable). La PlayStation étant très populaire, tout le monde ou presque lisait PlayStation Magazine avec les articles et tests de l’ami Gollum… Quoi ? Quel CD de démos qui motivait l’achat ? Au fond c’est pas ça l’important puisque ça duré le temps de la PlayStation 2. Jusqu’à ce que la montée en puissance d’internet fasse exploser la bulle et qu’on entende plus jamais parler ni de la presse papier, ni de ce Gollum. Quoi encore ? Julien qui ? C’est quoi ça Game machin ?

 

La naissance de grandes sagas

Quel période incroyable n’est-ce pas. Il n’y a pas que la presse et le franc qui se portait magnifiquement bien. La créativité des développeurs se révélait aussi inépuisable que le pétrole. Grâce au boys band la musique était à son top niveau et des grandes licences et de grands personnages du jeu vidéo allaient être enfantés. Je prends mon souffle et je commence:

Resident Evil, Silent Hill, Metal Gear Solid, Gran Turismo, Spyro, Colin McRae Rally (Dirt aujourd’hui), Crash Bandicoot, Driver, GTA, Need for Speed, Tomb Raider, Tony Hawk, Wipeout… Et j’en oublie. J’ai beau cherché je ne trouve pas de période plus fertile en grande saga qui font toujours l’actualité en 2015.

Et si la créativité des développeurs était simplement rester bloquée quelque part entre 1995 et 2000 ?

 

Les boutiques de jeux qui "popaient"

La PlayStation a certes introduit la vente des consoles de jeu dans nos, tant aimées, grandes surfaces, mais elle a aussi beaucoup contribué à la naissance et à la vie de toute nos petites boutiques : Score Games, Stock Game, Dock Game, Otera Game ou n’importe quel autre nom avec « game » dedans. Même dans les villes de province on dénombrait plusieurs boutiques de ce genre au Km². On y flânait sans savoir ce qu’on allait y trouver, puis on allait à l’autre qui se trouvaient à trois cent mètres.

Mais en 2015, de tout cela il ne reste qu’un tas de cendres fumant à côté desquels a réussi à s’installer Micromania. Et pourtant à la fin du siècle dernier notre média pesait beaucoup moins lourd économiquement qu’aujourd’hui. La crise des boutiques c’est du sérieux. Bien sûr on trouve encore ce genre d’enseigne sympathique, à Paris par exemple. Mais nous ne sommes pas tous parisiens (c’est une jolie ville mais les loyers sont un peu élevés je trouve).

 

Les daubes célesto-cosmiques

 

« Mais… Ils sont passés où les jeux PlayStation pourris qu’on croisait tout le temps avant ? »

C’est un point étrange que les plus âgés d’entre nous ont sans doute remarqué un beau jour : Les très mauvais jeux ne sont plus légions. Tout le monde impute cet état de fait au coût de conception des jeux qui a grimpé. Et je crois qu’on a raison.

En remontant le temps, notre situation aurait de quoi terrorisé les plus jeunes . Quand on voyait un jeu en boutique, on pouvait aussi bien tenir une pépite issue du cerveau fertile d’un génie japonais qu’un monstre enfanté par une bande de développeurs consanguins avide d’argent. Comment le savoir ? Point de smartphone connecté à la 5G ou je ne sais quoi. « Il en ont parlé dans Joypad mais je sais plus ce qu’ils en ont dit ». Tu n’as que deux minutes pour décider avant que maman ne change d’avis et range le porte-monnaie. Lequel tu prends ? «Ok, je laisse Dino Crisis et je prends Virus ». Tu ne sauras si tu as fais le bon choix qu'en arrivant chez toi.

Je vais me lancé dans une énumération des pires jeux PlayStation sur lesquels j’ai pu tomber (mais je vais encore en oublier) : Taxi 2, Asterix et Obelix contre César, Les Visiteurs, Aqua GT, Excalibur 2555 A.D, Paris Marseille Racing, Bubsy 3D, Virus, Le Roi Lion, MTV Celebrity Deathmatch, Hugo etc.

On a tous un mauvais jeu PlayStation dont on n’a jamais pu expliquer l’acte d’achat même en cherchant bien (moi c’est Taxi 2).

Essayez de faire la même liste pour la Xbox 360, la PS3, la PS4 ou la Xbox One. A mon avis vous n'en trouverez pas autant.

 

Voilà qui conclue cette liste. Vous voyez d’autres choses qui ont disparu ?

Voir aussi

Plateformes : 
PlayStation
Ajouter à mes favoris Commenter (27)

Commentaires

Akinen
Signaler
Akinen
Très bonne réponse aux rageux ElPistolero. De toutes les manières, on différencie les trolls des véritables passionnés de jv en lisant leur critique sur une console. Aucune console populaire n'a pourrie l'industrie, elles ont toutes contribuées à l’expansion du jv!
ElPistolero
Signaler
ElPistolero
AlexKidd et Demah et quelques autres vieux joueurs aigris par la tournure des événements aiment bien propager leurs énormes mensonges qu'ils cherchent à faire passer pour des vérités établies.

Finalement, quand on les écoute, Sony est l'inventeur de la guerre des consoles et seuls ceux qui ont choisi les crèmeries de Sonic et de Mario ont tout compris aux jeux vidéo (et à la notion de "vrai gameplay"...ahah, laissez-moi rire, des mecs qui se feraient bouffer tout crus sur Bushido Blade et qui ne comprendront jamais rien au système de jeu d'un Vagrant Story). Risible de mauvaise foi et puant de rancune débile. Ca ne vole vraiment pas haut...cette frustration palpable.

Bien au contraire, heureusement que Sony est venu mettre un grand coup de latte dans la fourmilière. Parce qu'entre un Sega et sa Saturn beaucoup trop chère et improgrammable (Wipeout, Tomb Raider, Resident Evil étaient assez foireux sur ce support, mal optimisé pour la 3D) et un Nintendo rétrograde venu nous vendre ses vieilles cartouches 500 balles, nous n'étions pas sortis de l'auberge. D'autant plus que les petites guéguerres entre le hérisson bleu et le plombier italien (largement entretenues par les deux vétérans du secteur) c'était souvent surtout dans les cours d'école que ça se déroulait.

Manque de bol pour leurs idoles rétrogrades, Sony a débarqué de nulle part avec sa console 3D abordable, facile à programmer (contrairement aux deux autres), avec une stratégie marketing révolutionnaire, laquelle a participé à modifier l'image du jeu vidéo auprès du grand public : Wipeout a ouvert la voie du jeu « branché » en visant une audience plus âgée (les 15/35 ans). Cette position médiatique cool et innovante a permis à Sony de ringardiser la concurrence en l'espace de 3 ans seulement.

Gran Turismo, le jeu le plus vendu de la machine, produit en interne (Polyphony Digital est un studio créé par Sony en 93 sous le nom initial de Polys Entertainment, si je ne m'abuse), a révolutionné bien des choses également en imposant de nouveaux standards en matière de rendu visuel, de physique et de contenu.

La Playstation est le premier support à avoir franchi le cap symbolique des 100 millions de ventes (contrairement aux idées reçues, ce n'est pas la Game Boy, puisque Nintendo cumule le score du premier modèle sorti en 89 avec celui de la Game Boy Color arrivée beaucoup plus tard, or ce sont deux supports différents qui appartiennent à deux générations bien distinctes).

C'est également près d'un milliard de jeux vendus, et finalement l'explosion de la plupart des licences fondatrices du jeu vidéo moderne. Tony Hawk's, GTA, Tomb Raider, Metal Gear Solid, Final Fantasy, Tekken, Dead or Alive, Driver, Crash Bandicoot, Resident Evil, Silent Hill, Medal of Honor, Wipeout, Need for Speed, Ridge Racer, Pro Evolution Soccer, TOCA, Colin Mc Rae, Destruction Derby, Legacy of Kain, Everybody's Golf, Ace Combat, Soul Blade sont pour la plupart toujours-là aujourd'hui (alors que les nouvelles licences démocratisées sur Saturn et N64 sont tout de même assez rares à avoir survécu jusqu'à nous).

Souvent on nous rappelle aussi que Tomb Raider est arrivé d'abord sur Saturn (3 semaines avant en fait, pour une version vraiment pas très belle qui devait tourner à 15fps grand maximum), mais on oublie un peu vite que son succès s'est bâti sur Playstation, et que c'est l'association Sony/Eidos qui en ont fait une icône populaire.

On nous rappelle également que Wipeout et Resident Evil sont arrivés (beaucoup plus tard) sur Saturn, mais il fallait voir la tronche de ces adaptations pixélisées à mort. On sentait bien que son hardware, plutôt bon élève dans le registre de la 2D, avait le cul entre deux chaises (l'incompétence a tué Sega, Sony est hors de cause dans cette affaire).

Surtout, on ne remerciera jamais assez Sony d'avoir imposé le format CD face aux cartouches coûteuses, qui limitaient grande l'environnement sonore et graphique dans les jeux et qui allongeaient énormément les cycles de développement (très peu de sorties sur N64 et beaucoup de retards).

Si Nintendo avait gardé sa couronne de leader et contribué à maintenir le support cartouche comme format dominant, beaucoup de jeux inoubliables auraient été annulés, beaucoup seraient arrivés après la guerre et la plupart de ceux qui seraient finalement sortis n'auraient jamais eu la même gueule (il fallait voir la tronche des prototypes de FFVII sur N64 pour prendre toute la mesure de la catastrophe industrielle et ludique qui nous aurait pendu au nez si Sony n'avait pas fait figure d'Eldorado à la fois moderne et ouvert pour tous les éditeurs third party).

Un support charnière, révolutionnaire dans sa philosophie et dans son enrobage marketing, et dont la plupart des titres du launch donnèrent lieu à des suites. Ridge Racer était une claque.

On retiendra enfin le fait que la DualShock a imposé son propre standard de jouabilité à toute l'industrie avec l'apport d'un second stick, après 20 années de périphériques monosticks (notamment chez Atari et Mattel, pour une tendance qui perdurera chez Nintendo avec la N64 et la 3DS, avant de reconnaître la viabilité de cet apport en termes d'ergonomie en l'intégrant à ses consoles de salon et à sa New 3DS).
helldiablo
Signaler
helldiablo
Le Neo-Geo a été la première console a proposer une carte mémoire. sony a toujours été un suiveur et "la naissance de grandes sagas" a vu le jour grâce aux éditeurs tiers. Si la psx n'était pas sortie, ces grandes sagas auraient vu le jour sur Saturn et N64.

Autre chose que la psx a fait disparaître? La 2D et les Hardcore Gammers
Nimmegil
Signaler
Nimmegil
Ce qui me manque de cette epoque n'est pas quelque chose qui est né sur PS1, mais sur Nintendo 64. Sony a tout de même suivi le mouvement.
C'est qui me manque c'est les jeux de plate-forme 3D comme a la bonne époque. Super Mario 64, Banjo-Kazooie (et Tooie), Donkey Kong 64, Rayman 2 (aussi sur PS1) ou encore Bomberman Hero pour ne citer qu'eux sur N64, Playstation a répliqué avec les Crash Bandicoot (surtout le 2 & 3 pour moi ^^), les Spyro le Dragon, les Medievil, Croc,etc. Époque bénie de jeux enchanteur, bourré d'humour avec un challenge qui même s'il n’était pas toujours intéressant restait plaisant a relever :)

Cet article donne parfois l'impression que Sony a tout inventé MAIS j'arrive a comprendre pourquoi il renvoi ça. Il est écrit sur un ressenti et de la nostalgie. Si demain je fais le même article sur la Nintendo 64 tout le monde aura l'impression que la Nintendo 64 est l'apogée du jeu vidéo, qu'il n'y a rien eu avant, et que tout est parti a vau-l'eau ensuite. Sans parler de la ludothèque ^^

Bref c'est marrant de lire des articles emprunt de nostalgie et de passion, avec un peu de recul :)
AlexKidd
Signaler
AlexKidd
La playstation a amené l'école du graphisme pour faire face à celle du gameplay....
Sonmi
Signaler
Sonmi
Ce qui était bien à l'époque, c'est qu'en tant que jeunes joueurs, on s'en foutait pas mal que d'autres trouvent tel jeu à chier (d'abord parce qu'on avait pas accès à l'avis de tout le monde comme aujourd'hui). On appréciait les jeux tels qu'ils étaient, on les découvrait tout seul devant notre télé. Il paraît que FFVII et FFVIII avaient fait hurler les fans de l'époque, que ça s'éloignait trop des FF, etc. Ces années-là, ça ne nous parvenait pas vraiment jusqu'aux oreilles et du coup j'ai adoré jouer à ces FF, sans aucun à priori. Par contre quand FFXIII est sorti, j'ai vécu le raz-de-marée de m*rde qu'il s'est pris dans la tronche en direct et de lire les avis négatifs à foison, ça m'a gâché la découverte du jeu, je me sentais presque "honteuse" de bien aimer y jouer. Avec le recul, en lisant tous les tests de chaque FF canoniques sur un site bien connu et concurrent, on s'aperçoit qu'ils ont tous divisé, et pourtant la licence est encore debout et j'espère qu'elle le sera encore longtemps.
Hab bel
Signaler
Hab bel
Ce qui est amusant et intéressant dans ton article, c'est qu'on ressent une nostalgie d'une époque malheureusement bin fini,mais qui nous tiendra au corp a tous jamais, l'ère16/32BIT on était vraiment une période des plus prolifique du jeu vidéo, on y trouv le meilleur comme le pire ça vraiment était l'âge d'or du jeu vidéo.
samaritain83
Signaler
samaritain83
Merci thimoty article agréable à lire.
Par contre wipeout sur saturn je savais pas merci pour l'info.
Schlurri
Signaler
Schlurri
Une faute énorme sur une règle apprise en CE2 en titre ça la fout vraiment mal
Dej.Loaf
Signaler
Dej.Loaf
Article sympathique ;)

Il y a beaucoup moins de démo aujourd'hui qu'à l'époque de ps magasine bizarrement...

Sinon c'est vrai qu'il y a aussi nettement moins de nanar vidéoludiques qu'avant, certains dans les com semblent ne pas faire la distinction entre un gros nanar et un "mauvais jeu" or ce n'est pas la même chose. Certains films récompensés aux oscars sont pas forcément terribles mais on n'ira pas jusqu'à dire que ce sont des grosses daubes ! Cela dit je dirais que ça concerne surtout les jeux au format physique donc plutôt à gros budget. Les grosses daubes sont toujours là mais mais je dirais qu'on les trouve plutôt chez les indé ou sur les smartphones.

Sinon Demah raconte n'importe quoi et raisonne lui même en fanboy bas de front, les guéguerres de geeks n'ont pas attendu playstation et existaient déjà l'époque des 16 bits et même chose pour atari/amiga. Et je rappellerais aussi juste la réactions des fanboys de Nintendo quand l'exclu de Rayman a sauté et je parle même pas du cas RE4. Bref enlève donc la poutre que tu as dans l’œil !
Tihmoty
Signaler
Tihmoty

@ferio @darkthings @Alouette @marko @Bast6 Je vous remercie pour vos précisions encyclopédiques mais je n'ai rien voulu apprendre à personne avec cette article (moi je n'ai pas cette prétention). C'est de l'HUMOUR (rigoler, drôle, legerté, "humour canal"). Je ne sais pas ce qu'il faudra à mon prochain billet humouristique pour le faire comprendre. Un énorme smiley sourillant en intro...

marko
Signaler
marko
J'ai rarement lu autant d'âneries dans un seul article. Manquait plus que le cd et c'était le grand chelem.
Alouette
Signaler
Alouette
C'est fou à chaque fois que je lis un article playstation, j'ai l'impression que c'est sony qui à tout inventé !

Ton article me rappel la cm de la neo geo, les mags types gen4,joystick, tilt and cie, au hasard les parties endiablés de tombraider 3DFX sur pc, les boutiques qui se battaient à l'epoque pour revendre du SF2 import, bon par contre pour les jeux daubés ouais je suis plutôt d'accord (ça n'a pas trop changé depuis). et +1 DemaH.
bejito1983
Signaler
bejito1983
La Saturn avait assi une carte mémoire même si les gens avec une ludothèque moyenne n'en avait pas besoin. La série des Need For Speed a été commencée sur 3DO. Tomb Raider a été pensé au départ comme une exclu Saturn, Wiepout et sa suite sont aussi sorti sur Saturn, tout comme le premier Resident Evil. Ce que la Playstation a apporté? Le piratage de masse, le grand public et plus de jeux PC sur console (sur Saturn aussi d'ailleurs), les cd de démo et la presse jeux vidéo clairement pro-Sony avec les cd de démo Playstation dans les magasine généralistes et les numéro de playmag 100% playstation.
DemaH
Signaler
DemaH
Ce que la Playstation à surtout apporté et qui n'a pas disparu, c'est cette nouvelle génération de joueurs qui préfèrent de loin le hardware plutôt que le software. En effet, une grande partie des joueurs qui le sont devenus avec la playstation ne comprennent pas qu'il est possible de s'amuser avec des autres consoles. Pire encore, certains sont convaincus qu'un jeu est meilleur si il est exclusif PS (voir toutes les exclues devraient être sur Playstation!). Ils n'hésitent d'ailleurs pas à laisser tomber une série si celle-ci fait une infidélité à la marque playstation. On avait eu Biohazard 4, Bayonetta 2 (même si les joueurs ms ont aussi un peu gueulé) et dernièrement Tomb Raider.
burnferl
Signaler
burnferl
Pour ce qui est de l'originalité, je ne crois pas qu'elle a disparu...je crois plutôt que c'est la prise de risque qui a disparu. Les AAA ont un coût tellement élevé que les éditeurs sont réticents à financer des nouvelles ip...Si par contre personne n'achetaient les mauvaises suites annuelles peut-être qu'on aurait plus d'originalité et de choix, mais bon...
Loyck
Signaler
Loyck
Pour les débuts des grandes sagas, il y a Assasins Creed, Halo, Uncharted et d'autres qui sont arrivés sur la génération suivante tout de même.

Mais bon, l'article m'a bien fait rire. (Surtout le passage sir les premières répliques de GTA III) ^^
darkthings
Signaler
darkthings
Je dirais surtout que la Playstation n'a pour ainsi dire rien inventé dans bons nombres de ces exemples mais les a démocratisé aux yeux du grand public . La carté mémoire était déjà présente sur Neo Geo et Mega CD . Certaines séries cité plus haut ne sont pas né sur Playstation : Need for speed ou metal gear pour ne cité qu'elles .
Raiden0108
Signaler
Raiden0108
Excellent cet article ! et tellement vrai, j'ai eu ma première console de salon, la Playstation première du nom à mes 8 ans, il y a de ça 17 ans et tout se passait exactement comme l'article le décrit, et je suis limite nostalgique de cette époque, surtout du moment où tu achètes ton magazine uniquement pour la Démo :D qui a dit ISS pro 98 ?!
Evidemment l'époque actuelle est aussi géniale avec de l'information en temps réel sur tout mais bon je n'oublierai pas mes 8 ans où j'ai tanné mes parents pour le fameux jeu que je contemple toujours aujoud'hui : Metal Gear Solid ... (il fallait surtout qu'elle ne regarde pas trop la boîte indiquant déconseillé au moins de 16 ans :D
Bref merci pour ce moment cher Tihmoty :)
air-dex
Signaler
air-dex
Pour les licences ce n'est pas spécifique à la PS1. La PS1 c'est aussi l'arrivée de la 3D, ce qui a apporté un renouveau dans les licences JV. Il y a eu beaucoup de nouvelles licences, d'autres ont connu des évolutions radicales et d'autres qui n'ont pas résisté à ce changement. Ce n'est pas spécifique qu'aux PlayStation. Côté Nintendo, la 3D a aussi vu arriver des licences comme Star Fox, Super Smash Bros, Mario Party et Banjo-Kazooie. Les Super Mario et Zelda ont connu des évolutions radicales avec des épisodes canoniques désormais en 3D, chose que l'on retrouve encore de nos jours. Côté PlayStation il y a aussi eu un Final Fantasy new look avec le VII. Après je comprends aussi cette impression de nouveauté étant donné que Sony était nouveau sur le marché. Ils sont partis de zéro et ils fallaient qu'ils se constituent un début de patrimoine face à Nintendo et SEGA qui avaient déjà plus de 10 ans d'histoire du JV à leur actif.
M4gik-Sab38
Signaler
M4gik-Sab38
Euh...les bouses celesto comsiques perdurent encore...c'est l'une des constantes du JV ! Même si vu d'aujourd'hui, il y en a peut-être moins qu'à l'époque effectivement !
D'ailleurs les memory card hors de prix ça continue aussi...La PS Vita qui n'a honte de rien ! Ou bien encore la gen précédente avec le DD de 20Go qui fut longtemps hors de prix de la X360 haha !
Houla mais oui, cette même X360 qui avait aussi des memory card à la sortie !
Bah tu vois comme quoi...
KaspOu
Signaler
KaspOu
Oui sur la première xbox y'avait des ports mémoire sur la manette, mais j'en ai jamais eu besoin.
auldur
Signaler
auldur
me souvient 15 save par carte mémoire perso j'en avais 5 après est sortie l'action replay avec 128 slot de sauvegarde :) la c'était magique plus de soucie de save :P
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
T'inquiete pas que sur Vita les carte mémoire hors de prix sans raison valables c'est toujours d'actualité
ferio
Signaler
ferio
Pareil pour la première XBOX il y avait deux port mémoire sur la manette comme pour la Dreamcast
Le Blog Pixel de Tihmoty

Édito

 

Archives

Favoris