Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 02/01/19 à 16h26

Ajouter aux favoris

Catégorie : Réflexions... ou pas

Signaler
Réflexions... ou pas

[MAJ 70 inscrits pour le moment]

Nous communiquons tous nos Mii pour étoffer la liste d'amis sur la Wii U. Plutôt que d'avoir des demandes et des offres à gauche et à droite via les statuts, je vous propose de créer ici un petit annuaire des Gameblogueurs qui souhaitent échanger et/ou jouer ensemble. Pour le moment je met au moins le mien et celui de Waylander, puisqu'il en avait déjà fait la demande via statut. Envoyez la purée, je m'occupe des mises à jour.

Dopamine67


Parodius

Waylander60

Eldreen

SyLv_V

Keuchtof

Kokoro_games

micablo

Lounatiik

enjoy-jp

Kidycarus

Djotaro

Ryuukusan

Cinagalen

Jeremyray

Kaminos

Dysilik

snkforever

Segadreamcast37

Nunito76

BorisPN

tontonniko

filsama

Myzakel

solid-link

BaNDiNi

Noiraude67

YannDC

EdouardC

TchoBilout

iamkisuke

Dhaixu

Jkesch

Tidusneo

obsk

Jihnkoda

Weremie

daviddosensei

kiluuna

LinkMcCloud

sopor78

Gfx

Jin-Uzuki

Kiflam

Wyvern

FilssJr

daktyrak

DarthRock

Minmay

inFyriom

BirdyU

Jinks_GB

el_Suchi

nightwiing

greg42012

corben

LinkMcCloud

sopor78

Martinman16

Phylloxpoulpe

mathew600

Dheltaa

MrFurieux

Hyna14

Ipik07

dens4U

huit87

Jayetbob

MADSTREET

Voir aussi

Plateformes : 
Wii U
Ajouter à mes favoris Commenter (74)

Signaler
Réflexions... ou pas

Je suis passé complètement à côté de cette vidéo qui est déjà relativement ancienne (2011). Tombé dessus par hasard au gré de pérégrinations sur Youtube.

Il s'agit de Choi Sung-Bong, un chanteur coréen qui participe à la version localisée d'incroyables talents. Alors oui, il y a un habillage sonore dégueulasse pendant qu'il parle (une petite musique pour prolonger l'effet larmes).

Mais cela n'enlève rien à la performance de ce type qui chante parce qu'il aime ça. C'est d'autant plus remarquable que son histoire personelle est juste atroce. On dit souvent que certains artistes sont nés dans la douleur. Comme le public de ce show, j'en avais les larmes aux yeux.

Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais, il a été abandonné à l'âge de trois ans dans un orphelinat. Il s'en est échappé à cinq parce qu'il était battu. Il a vécu dans la rue en vendant des chewing gums et en faisant plein d'autres petits boulots (livrer du lait, des journaux...). Grâce à ces boulots, il a tout de même réussi à suivre un cursus éducatif qu'il a également financé avec un job de livreur. Je passe sur ses accidents qui ont nécessité plusieures hospitalisations.

C'est à l'âge de 14 ans que le déclic se fait alors qu'il vendait du chewing gum dans un club ou se produisait un chanteur classique. Jusqu'à sa révélation dans cette émission, il avait appris presque uniquement en écoutant et en essayant de reproduire ce qu'il entendait et surtout ressentait.

Devant le succès qu'avait eu le jeune homme enn raison de sa prestation et sa popularité sur Youtube, son passé a été vérifié.

Il semble que tout soit véridique.

Pourquoi il chante ? Parce qu'il est heureux quand il chante.

Parfois on peut croire en l'homme

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Réflexions... ou pas

Je suis parti faire les soldes chez « Game » et j'ai ramené ceci.


Je sais que Steel est mauvais, mais c'est un jeu qui fera pépite plus tard (eh oui, il faut préparer le rétrogaming de demain) GTA 4 ultra complet est juste un must have et avant le cinq je pense me le refaire. Enfin Asura's est un OVNI tellement original que je le voulais absolument en « retail ». Ma version presse a, je pense disparu à jamais dans un vieux projet utopiste. Vous savez, celui ou je voulais faire tourner des jeux gratuitement...

S'y ajoute un pack Skylanders avec deux figurines et un canon (pour le fiston). Le tout pour une quarantaine d'euros...

Quoi qu'il en soit, je me suis senti un peu vautour dans le magasin et je n'ai pas pris tout ce que j'aurai voulu. Si encore j'avais eu une garantie que cet argent irait aux indemnités des salariés Game, j'y serai allé à fond. Mais il semble que cela soit loin d'être le cas.

La carte Game va aussi devenir une relique. J'aimais bien ces magasins qui proposaient souvent des prix sympas.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Réflexions... ou pas

Les annonces malheureuses se succèdent, les différents magasins qui vendent des jeux vidéos et autre bien culturels son en train de disparaître.


Après Game, dont les mauvaises nouvelles confirment que la chaine va disparaître très prochainement, Virgin qui (ne nous voilons pas la face) va fermer le rideau définitivement, ce sont des chaines plus lointaines, mais non moins puissantes qui annoncent des résultats inquiétants.

Gamestop a communiqué ses chiffres de vente sur la période de Noël et ils ne sont pas bons. Les ventes ont globalement baissé de 4,6% par rapport à l'année dernière passant de 3 à 2,88 millions. Cela peut paraître relativement faible, mais sur l'année en cours, les baisses vont de 9 à 7% en fonction des lieux de vente à travers le monde. Gamestop, à l'instar de nombreux magasins est sur la pente descendante et inexorable vers l'enfer de la vente digitale.

Car dans le même temps, les ventes au travers du service en ligne ont bondi de 40% ! Sur l'année, cette progression s'élève ) 20%. Largement de quoi éponger les résultats décevants du monde « réel ». Une donnée que n'ont pas retenu les investisseurs, puisque la nouvelle a fait plonger le titre en bourse.

C'est la croisée des chemins pour notre système de vente. De moins en moins d'espaces ou dialoguer avec de véritables vendeurs (faut-il trouver des vendeurs de bon conseil et compétents) et de plus en plus d'occasions pour acheter et recevoir chez soi. A l'image de la presse, c'est internet qui gagne la bataille. Désormais, les infos sur les jeux se trouvent sur internet... les jeux aussi.

Via

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Réflexions... ou pas

Cela fait maintenant quelques jours que le « mook » est disponible sous un nouveau jour et un nouveau format et pour un prix divisé par deux !

Nous sommes à un nouveau tournant de l'histoire du jeu vidéo. A l'heure ou les prochaines plateformes aiguisent toutes les curiosités sur leurs modèles économiques (tout dématérialisé, attaque du marché de l'occasion...) la presse a également subi de profonds changements.

Internet y est évidement pour quelque chose avec la foule d'informations qui sont mises à disposition. Les nouveaux moyens de consulter ces informations ont également changé nos habitudes de consommation. De plus en plus de magazines traditionnels existent maintenant en version digitale. Autant lire son quotidien ou son magazine d'information peut être intéressant sur une tablette tactile (on évite d'accumuler des revues et de gaspiller du papier), autant cela peut paraître moins adapté pour un titre comme IG Mag.

Pourquoi ? Parce que le lectorat d'IG Mag semble être plus incarné par des passionnés qui aiment leur média et les biens matériels que par les « nouveaux » consommateurs de titre exclusivement digitaux. IG Mag est un bel objet, un magazine qui propose un papier de qualité et un format original.

Pourtant IG Mag, suit un autre magazine que j'ai découvert il y a quelques temps grâce à min iPad : La semaine du jeu vidéo. C'est à ce jour la publication francophone la plus aboutie que j'ai pu trouver sur la toile en matière de mise en page dynamique et d'adaptation à une tablette. De nombreuses illustrations, des vidéos incluses, bref, une vrai presse interactive. Malheureusement, le contenu reste assez lisse et fait plus penser à du publi rédactionnel qu'à de la critique constructive. Mais il a l'immense avantage d'être gratuit et donc de n'engager à rien. La semaine du jeu vidéo est en standbye pour le moment en attendant une formule 2.0. C'est un hebdomadaire qui devrait reparaître prochainement.

IG Mag suit ce bel exemple sur la forme et devrait y apporter un fond bien plus consistant. A ce jour, trois exemplaires sont proposés (novembre, décembre et septembre). Les deux derniers sont à 4,49€ et le numéro de septembre est gratuit ce qui permet de s'en faire une belle idée. D'ailleurs je vous en propose une petite vidéo. L'abonnement annuel est à 26,99€. C'est donc la moitié du prix de sa version matérielle. Une belle manière d'économiser et probablement de l'avoir à disposition au plus tôt. Les retards de livraison y ont été pour beaucoup dans ma décision de ne plus m'abonner. Je voyais les exemplaires en kiosques une semaine avant de les avoir dans ma boîte aux lettres...

 


IG mag Version digitale par Dopamine67
Version Youtube, cliquez ici

Reste que le pari n'est pas gagné. Pour les raisons que j'ai évoqué plus haut, ceux qui lisent IG Mag le font probablement aussi par amour de l'objet. Une offre spécifique à ces clients déjà abonnés aurait pu me convaincre de soutenir encore un peu plus l'équipe et Ankama presse pour le financement du titre. Même si un prix baissé de 50% est déjà une belle affaire. Quoi qu'il en soit, je souhaite une longue vie à IG Magazine !

 

Voir aussi

Sociétés : 
Ankama
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Réflexions... ou pas

Vous avez tous en tête cette scène insoutenable ou l'amiral Tarkin ordonne d'ouvrir le feu sur Alderaan. Je frissonne encore à l'idée de la perturbation que j'avais ressenti au sein de la force après ce forfait... Réjouissez vous, nos scientifiques sont en train de mettre au point des laser très puissants.


Cela fait déjà un moment que les armes laser sont en cours de développement. Principalement destinés à des missions de défense, ces engins sont capables de suivre des cibles aériennes et de les détruire avant qu'elles ne touchent terre. C'est particulièrement intéressant pour les drones, les missiles les obus et même les mortiers qui sont interceptés.

Cette technologie a évolué très vite cette année et le dernier système HEL (High Energy Laser) anti artillerie a juste multiplié son efficacité de 500% en un an. La puissance de l'engin en question atteint les 50kW et rien ne devrait s'opposer à ce qu'elle passe prochainement à 100kW..


Alors ok, on est loin de la puissance supposée de l'étoile de la mort. Pour les étourdis au fond de la classe, il faut savoir que la puissance de ce laser est estimée à 2,4 X 10 puissance 32watts. Soit plus que la luminosité du soleil. Allez les gars, encore un peu de boulot. Pour les curieux, le laser le plus puissant conçu à ce jour par l'homme, possède une énergie de 500 Terrawatts. Il se trouve à Livermore (Californie) au National Ignition Facility et sert à faire des recherches... sur les armes nucléaires américaines et les expériences liées à l'énrgie de fusion. En attendant, je vous laisse avec cette vidéo des systèmes déjà en évaluation pour le moment.


 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Réflexions... ou pas

J'avais envie de titrer Massacre de Newton, il jouait aux jeux vidéo, mais vous auriez peut être trouvé le titre trop "putassier"... C'est pourtant ce que vous pourrez certainement lire bientôt dans différents médias.


Car un jeune homme de 24 ans a de grandes chances d'avoir déjà bu de l'alcool, fumé une cigarette, d'avoir une barbe qui pousse et de jouer aux jeux vidéo. Dès lors on trouvera rapidement des gens qui voudront utiliser certaines de ces caractéristiques pour tirer la couverture vers leur cause.

Pour ceux qui seraient passés à côté, un massacre a eu lieu hier dans une école de New Town. 27 personnes ont été tuées dont 20 enfants âgés de 5 à 10 ans.

Si Obama verse une larme et déclare qu'il prendra des mesures au delà de la politique politicienne, vous pouvez être certains que les diverses analyses menées par les "spécialistes" vont bien trouver toutes les raisons du monde pour tuer son père, sa mère et terminer en vidant des chargeurs sur d'innocents enfants. Demandez à Claire Gallois ce qu'elle en pense, la réponse sera certainement édifiante. D'ailleurs un jeu de tir permettait de tirer sur des innocents dans un aéroport alors...

Si vous trouvez quelqu'un qui écrit que le jeune homme avait une histoire et un environnement qui expliquent, ou du moins qui puisse nous faire comprendre ce qui l'a amené à ce geste impardonnable, prévenez moi. Ce serait une bonne nouvelle d'avoir une analyse globale de la chose et pas juste une cause unique et facile comme le jeu vidéo.

En attendant, essayons de rester dignes.

Il est toujours plus facile d'acheter une arme aux États-Unis que d'importer un camebert...

[Edit début d'après midi]
Ca n'a pas duré longtemps :

Washington Times
The airwaves are clogged with the opinions of putative "experts." Groups are already planning to picket the White House to demand strict gun laws. There will be calls to ban video games, morning cartoons, and talk radio.

CT Post.com
Kate Twohy, 75, was telling anyone who would listen that "violence like this has a seed and that seed is planted by the media and video games ... It's almost like spoon-feeding them pablum and oatmeal."

A ceux qui pourraient trouver qu'il est trop tôt pour parler de tout cela, je dis simplement que mon propos est juste d'être attentif aux récupérations diverses. Ici on est sur Gameblog, donc ce sera le jeu vidéo.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (28)

Signaler
Réflexions... ou pas

Je ne suis pas un acharné des séries, mais parfois, j'ai le temps de m'arrêter sur une ou deux d'entre elles. J'ai récemment découvert Person of Interest qui, sans être un chef d'oeuvre, a occupé mes débuts de soirées matrimoniales.



Le Pitch

Suite aux attentats du 11 septembre, une machine très performante a été développée. Après quelques années de recherche, elle est enfin au point. Cette machine, ou ce système permet de détecter les complots terroristes ou les événements dangereux de grande ampleur en analysant l'ensemble des données fournies par les caméras de surveillance du monde entier.

Cependant, elle ne fait pas que cela. Elle est aussi capable de détecter les crimes au quotidien. Ainsi, elle va prévenir d'un homicide ou d'un risque d'homicide imminent. Le problème, c'est que la police ne peut pas être partout et traiter toutes les affaires. Le gouvernement décide donc de considérer ces événements comme « non pertinents ». La liste de numéros non pertinents est ainsi détruite toutes les 24 heures pour ne laisser place qu'aux évènements jugés importants.

C'est trop pour le concepteur de la machine qui ne peut supporter que tous ces crimes restent impunis ou puissent se produire. Il décide d'agir et engage un ancien soldat des forces spéciales et ex agent de la CIA pour aider tous ces gens.

Le problème, c'est que d'une part la machine ne communique que les numéros de sécurité sociale des mis en cause et que d'autre part, on ne sait jamais à l'avance si ce sont des victimes ou des criminels. La machine analyse les comportements et annonce un risque. C'est tout. Il y a donc toujours un élément de suspens et une phase de recherche.

Le pitch officiel est un peu ringard à mon sens. Pour vous en convaincre, je vous laisse avec le texte de l'introduction de chaque épisode. Jugez par vous mêmes :

 On vous surveille. Le gouvernement possède un dispositif secret. Une machine. Elle vous espionne jour et nuit, sans relâche. Je le sais, parce que c'est moi qui l'ai créée. Je l'avais conçue pour prévenir des actes de terrorisme. Mais la machine voit tout. Tous les crimes impliquant des citoyens ordinaires, tels que vous. Des crimes dont le gouvernement se désintéresse. Alors, j'ai décidé d'agir à sa place. Mais il me fallait un associé. Quelqu'un capable d'intervenir sur le terrain. Traqués par les autorités, nous travaillons dans l'ombre. Jamais vous ne nous trouverez. Mais victime ou criminel, si votre numéro apparaît, nous, nous vous trouverons.

Les personnages

Le héros

John Reese est un ancien soldat d'élite. Ses états de service l'ont vite mis en lumière pour effectuer des missions secrètes pour la CIA. Il va apprendre le boulot avec une équipière impitoyable et le devenir lui aussi. Ses attributions vont au delà des limites légales ; assassinats, filatures, manipulations. Il navigue dans des eaux très troubles pour la sécurité de la nation.

Sa rencontre avec une femme change tout.

Quand vous trouvez la personne qui donne un sens à votre vie. Vous devenez quelqu'un de différent. Quelqu'un de meilleur. Mais quand cette personne vous est enelvée... Qu'est ce que vous devenez ?

Mais comme pour tous les héros, son bonheur est impossible à atteindre. Il passera une partie de sa vie à errer avant de reprendre pied grâce à Finch. Ses capacités opérationnelles hors du commun le rendent très efficace en combat à mains nue et il est également expert en maniement des armes. Il n'aurait par exemple jamais raté d'un tir de précision. Autant sur son aspect physique que via ses attitudes, je suis presque persuadé que la production a utilisé le personnage de XIII comme référence. Mâchoire carrée, regard perçant calme olympien. S'il fallait une incarnation au héros de BD, Jim Caviezel est un candidat très ressemblant. Le personnage de John Reese est également un modèle de sang froid. Expression neutre et calculatrice pendant les scènes d'action et un ton de voix lui aussi maîtrisé qui est doublée de fort belle manière par Jean Pierre Mickaël. Une de mes voix préférées et aussi une des plus connues (Brad Pitt, Keanu Reeves, Ben Affleck).

Le cerveau

Halord Finch est quant à lui un informaticien de génie asocial et très secret. Peu à l'aise avec les gens, comme tout geek qui se respecte, il a consacré une bonne partie de sa vie à développer « la machine ». Un système qui analyse non seulement les informations fournies par des caméras de surveillance, mais les recoupe avec des conversations téléphoniques et tous les documents informatique à sa disposition.

Il souffre d'une infirmité qui reste un mystère. D'après son attitude, vraisemblablement d'un grave problème osseux qui a du nécessiter une arthrodèse (soudure) de colonne cervicale. Il boîte également, ce qui suggère qu'il a été victime d'un accident.

Son passé est justement drapé de mystère. On en découvrira plus au fil des 23 épisodes de la première. Rongé par les conséquences de son invention, il semble vouloir se racheter. Il y a de grandes chance pour que son infirmité soit en relation avec cette invention. Il reste cependant un personnage d'une grande sensibilité et d'une énorme générosité. Multimilliardaire il dispose de ressources illimités, mais n'en fait pas grand cas. Il préfère se mettre au service des autres.

Les poulets

Le Lieutenant Fusco est un pourri de la police de New-York. Un ripoux presque normal qui trempe dans de petites affaires de corruptions. Divorcé il est très attaché à son fils qu'il accompagne régulièrement à ses entraînements de sport. Tout d'abord un suiveur, il sera pris sous la coupe de John Reese qui le fera chanter. Puis, il prendra goût à faire le bien autour de lui et à devenir un bon flic et surtout un indic fiable pour les deux personnages principaux. On s'attache assez facilement à la personne qui me semble la plus normale et plausible de toute la série.

L'inspecteur Joss Carter, au contraire de Fusco est un modèle de droiture. La loi, c'est elle et elle entends la faire respecter à la lettre. Ancienne interrogatrice dans l'armée, elle met un point d'honneur à toujours respecter les règles. Elle est donc particulièrement échaudée lorsqu'un homme en costume laisse derrière lui des montagnes de blessés ou des cadavres. Elle réalise rapidement que l'homme au costard n'est pas vraiment un criminel et semble plutôt les lui faire tomber tout crus dans le bec. Mais comme il ne respecte pas les règles, elle essaie de le coincer par tous les moyens.

Ce que j'aime

Pour moi, toute la série est portée par un excellent casting. Le jeu des deux protagonistes principaux est juste parfait. En particulier celui de Reese qui, maintenant qu'il a un but, arrive à changer et à se changer. Ce qui n'est pas chose aisée pour une personne entraînée à tuer froidement.

L'autre versant qui me plait beaucoup, c'est la théorie de départ : Une analyse informatique des comportements qui permettent de prévoir ce qui va ou ce qui risque de se passer. Il faut savoir que ce sont des choses en cours d'évaluation et de développement en ce moment. On rejoint ici le thème de Minority Report qui, à l'extrême va permettre d'arrêter des malfaiteurs avant même qu'ils aient perpétré leurs forfaits.

Aujourd'hui, un certain nombre de statisticiens ont réussi à cibler des zones sensibles précises pour orienter des patrouilles de police ou a prédire une augmentation de risques d'accidents. D'ailleurs aux Etats- Unis, on ne parle plus d'accidents de la route depuis longtemps, mais de crash de véhicules motorisés. Chaque "accident" n'est qu'une conjonction de facteurs qui favorisent sa survenue. En conséquence, lorsque ces facteurs sont réunis, pourquoi ne pas mettre les contre mesures utiles au plus proche (la police, une ambulance sur l'autoroute...) ?

Chaque épisode est un nouveau numéro et une nouvelle affaire à résoudre pour John et Harold. Un système très pratique pour une série télévisée. On peut ainsi suivre l'action sans être perdu dans l'histoire. Cette dernière se développe cependant avec comme fil rouge les passés de Reese et Finch. Au fur et à mesure, on peut donc en apprendre plus sur les deux hommes et réaliser que leurs chemins se sont déjà croisés.

D'un côté, nous avons donc des histoires qui se suffisent à elles mêmes et de l'autre la méta histoire des principaux personnages. Bien joué ! Le spectateur est appâté.

La réalisation est efficace, la mise en scène souvent pêchue tout en restant sobre. John est un personnage efficace. Les scènes d'actions sont souvent rapides et brèves. On ne fait pas dans le spectaculaire pour le spectaculaire. C'est un travail qui va générer un sentiment de sérieux et de réalisme dans la série. La photographie y est également pour beaucoup. On travaille souvent sur les clairs obscures et les plans serrés sur les visages éclairés en demi face.

Ce qui me dérange

Le réalisme est tout de même mis à mal par un certain nombre d'incohérences qu'il faudra accepter pour rester fidèle. John est un héros presque indestructible et on finit par ne plus trop craindre pour sa santé, même lorsqu'il se trouve dans les postures les plus périlleuses.

Même si la série fait parfois dans la demi mesure, le postulat de base est tout de même très manichéen. L'ex agent repenti et le milliardaire qui veulent sauver le monde des méchants et faire le bien, j'ai du mal à y croire à mon âge. C'est une utopie, c'est une série, va encore pour cette petite couleuvre.

Sur le même registre, associer un cerveau et un exécutant aux gros bras (même si Reese sort du schéma du gros baraqué) est d'un conformisme éhonté. Le schéma d'un épisode est presque invariablement le même : Le cerveau identifie la cible, récolte des informations en piratant d'un claquement de doigts, l'exécutant effectue des filatures, prends des photos et écoute les conversations des cibles. On mélange tout cela pour équilibrer entre action et réflexion pour jouer sur le spectateur. Les ficelles sont un peu grosses, mais encore une fois, on passe tout de même un bon moment.

Bref, Person of Interest n'est probablement pas une série qui va me marquer des années. A moins que la saison 2 ne s'emballe vraiment (ce qui reste possible). Ceci dit, j'ai envie de la suivre et d'occuper encore mes soirées avec.  Principale difficultée ; il n'est encore disponible qu'à l'import (DVD ou Blu Ray). Toutefois, son prix reste très abordable. Merci mon lecteur DVD dézoné acheté à peu de frais !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Réflexions... ou pas

Les fuites plus ou moins voulues commencent à sortir sur la toile à propos des nouvelles consoles de Sony et Microsoft. C'est de bonne guerre, il faut bien contrer un peu la sortie de la Wii U.

A gauche et à droite, on met donc une partie du paquet sur la table pour voir qui aura la plus longue. A coups de gigabits, de disques durs et autres joyeusetés.

Ainsi la nouvelle X Box devrait avoir un lecteur Blu Ray (ça doit faire mal quelque part, attendu que c'est une licence Sony), un processeur quad core, 8Go de RAM et évidement Kinect 2.0. On annonce également un système pour faire parler, de la même manière que les Google Glasses ou Oculus Rift. Nous voilà bien avancés.

Les infos techniques ne m'intéressent pas beaucoup. Ça devrait poutrer et puis c'est tout. De toute manière, comme d'habitude, les développeurs devront mettre un peu de temps avant de maîtriser totalement la plateforme. Non. Ce que je considère comme une bonne nouvelle, c'est qu'on continue de nous parler de support physique, même si c'est du Blu Ray. J'espère juste qu'on pourra systématiquement installer les données sur disque dur histoire d'éviter les lenteurs du rayon bleu en matière de lecture.

 

Voir aussi

Sociétés : 
Microsoft
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Réflexions... ou pas

Ça tombe bien, je suis en train de me regarder la saison ne de Person of Interest. Aussi, cette news m'a particulièrement intéressé. Les caméras de surveillance servent à bien autre qu'à empêcher des vols...


C'est une technologie employée au japon et déployée par NEC. Elle permet, grâce à la reconnaissance faciale, d'identifier de façon unique et de suivre des clients dans certains magasins. Cela ouvre des perspectives d'analyse du comportement des consommateurs et bien sûr d'adaptation des techniques de vente... Vous restez trop longtemps immobile à un certain endroit ? Au contraire, vous ne vous arrêtez pas alors que des produits devraient vous intéresser ?

Le système utilise un stockage réseau, ce qui permet aussi de vous tracer si vous visitez un autre magasin équipé. On peut donc savoir maintenant combien d'hommes et de femmes visitent tel type de magasin et combien de temps ils y restent. Je savais qu'il y avait également des logiciels pour déterminer les comportements "suspects", mais ce déploiement de caméras commence sérieusement à me faire flipper...

Je vous ferai un petit billet sur Person of Interest prochainement

Étape suivante : Le transhumanisme.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris