Le Blog de Donald87

Le Blog de Donald87

Par Donald87 Blog créé le 26/07/12 Mis à jour le 27/11/20 à 19h13

"Vieux" joueur passionné d'insolite et d'artistes étonnants, j'aime bien l'humour. Je suis multi-collectionneur et j'accumule jeux, objets divers, Bandes Dessinées pour le plaisir de mes 3 enfants et le désarroi de mon épouse.
Un blog qui n'a pour "prétention" que faire passer un bon moment.

Ajouter aux favoris
Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Deux arts en un

 

Aujourd’hui, nous allons passer en revue quelques bandes dessinées où sont abordés les arts martiaux.

 


 

Commençons par Docteur Justice, héros de bande dessinée, créé par le scénariste Jean Ollivier et le dessinateur Raffaele Carlo Marcello. Il apparait pour la première fois dans Pif-Gadget numéro 69 de juin 1970. Docteur Justice est judoka 6ème dan et maîtrise le judo mais aussi le jiu-jitsu et le karaté.

 


 

Iron Fist est, sans doute, le pratiquant d’arts martiaux le plus connu de  Marvel. Il apparait dans Strange puis Titans.

 


 

Toujours chez Marvel, voici le "Maître du Kung-Fu" qui "débute" dans les revues Arédit (Eclipso) et apparait aussi chez Lug.

 


 

Impossible de ne pas évoquer le Petit Format nommé, de bon aloi, Atémi et qui accueilli de nombreux adeptes des arts martiaux.

 


Ci-dessus, Tchi-Kiaï

 

Toujours dans Atémi, Tsé-Khan de Jordi Bennet.

 


 

Ci-dessous, voici, toujours dans Atémi,  "Panthéra".

 


 

Citons également le bien nommé "Poing d’Acier" et bien d’autres comme l'as du Kung Fu Jimmy Chang qui lutte contre la "Triade du Serpent Rouge" mais aussi Lanky Lank adepte des Arts Martiaux ou encore Ya'Thor l’Indomptable (voir CE LIEN).

 


 

Les arts martiaux sont parfois déclinés avec humour.

 


 

Suivent quelques autres albums et séries.

 


 

Mention pour Ugaki. Chinaman est une bonne bande dessinée d’arts martiaux à la sauce western … à lire.

 


 

Ces albums sont de bonne tenue avec de superbes dessins.

 


 

Les titres sont plus nombreux que l’on pense.

 


 

Evil Heart parle d’un art martial peu évoqué dans la bande dessinée, l’aïkido. Assez rare pour être signalé.

 


 

Finissons par ces 2 titres (fictifs) des éditions ROA (tout à fait aussi fictive), éditions évoquées dans CET ARTICLE (cliquez sur le lien et voir mon commentaire).

 


 

Comme souvent dans ce genre d’article, cette revue n’est pas exhaustive … à vous de compléter …

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Un air d’Hara-Kiri

 

Hebdogiciel est un magazine hebdomadaire au format journal des années 1980 qui, au départ  publiait des programmes de lecteurs sous forme de listings à recopier. Cette revue de la société Shift Éditions permettait donc de taper soi- même ses programmes et de les sauvegarder sur le support de son choix.

 


 

Progressivement, des contenus rédactionnels ont été intégrés avec à l’appui des couvertures dignes d’une revue satirique.

Des unes pour dénoncer la prolifération de modèles Commodore et quelque chose me dit qu’ils en avaient après Atari …

 


Des couvertures dignes (ou presque) d’Hara-Kiri et du Professeur Choron.

 

Avec ce jeu de mots un peu facile (Philips et ses rasoirs), Hebdogiciel aborde l’ordinateur de Philips avec des critique relativement bonnes. Amstrad, par contre, est jugé de façon sévère à cause de sa gestion calamiteuse des stocks de machines pour le noël 1986. L’occasion était trop belle pour ne pas faire une couverture sur IBM qui  utilisait, à l'époque, Charlot dans ses publicités.

 


Des oreilles de Mickey pour Alan Sugar, le patron d’Amstrad.

 

L’humour est présent mais le ton est sans concession.

 


 

"Épidémie de peste jaune" : Ce titre assez polémique voulait dénoncer le nombre de machines MSX (standard japonais).

Les unes de l’Hebdogiciel ne sont pas au goût de tout le monde et les procès sont nombreux (Amstrad, Commodore …).

Amstrad a d’ailleurs intenté trois procès, tous perdus …

 


 

Ci-dessous au milieu, un titre … hum … évocateur.

Hebdogiciel se permettait tout et cela plaisait.

 


 

En 1987, le magazine informatique disparait sans prévenir.

Sources : HEBDOGICIELCE LIVRE (vu dans Gameblog)

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Cinéma - TV (Cinéma)

Doubles (ou plus) rôles

 

Il arrive qu’un acteur joue plusieurs rôles dans un film.

Voici dans ce post, quelques exemples significatifs.

 


 

Michael J. Fox joue un des rôles principaux, Marty McFly et Marlene McFly (fille qu'auront Marty McFly et Jennifer Parker dans le futur alternatif) dans Retour vers le Futur II (1989). Jason Isaacs est Captain James Hook) et George Darling dans Peter Pan (2003).

 

 

Jonathan Hyde est Sam Parrish et Van Pelt dans Jumanji (1995).

Dick Van Dyke est Bert et Mr. Dawes Sr. Dans Mary Poppins (1964).

 


 

Warwick Davis est Griphook et le Professeur Filius Flitwick dans Harry Potter. Ben Stiller est Larry Daley et Laaa (le néanderthalien) dans La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons (2014).

 


 

Eugenio Derbez est Felipe et sa grand-mère dans Jack and Jill (2011).

Ben Mendelsohne est Keller et Talos dans Captain Marvel (2019).

 


 

Eddie Murphy campe plusieurs rôles dans "Un Prince à New-York :

Prince Akeem - Clarence - Randy Watson - Saul.

Dans le même film de1988), Arsenio Hall joue :

Semmi – Morris - Le Révérend Brown - la personne trans du bar.

 


 

James Remar est Ace Speck et Butch Pooch, Django Unchained (2012). Michelle Williams est Annie et Glinda, Le monde fantastique d’Oz (2013).

 


 

Margaret Hamilton est Miss Almira Gulch et la méchante sorcière de l’ouest dans le Magicien d’Oz en 1939. Dean-Charles Chapman est Martyn Lannister et Tommen Baratheon (Game of Thrones ).

 


 

Ryan Reynolds est Deadpool et Le Fléau dans  Deadpool 2 (2018).

Benedict Cumberbatch est Docteur. Stephen Strange et Dormammu dans Docteur Strange en 2016.

 


 

Source : IZISMILE

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Anecdotes BD 04

 

Après les anecdotes BD 01, BD 02 et BD 03, la suite.

 

 

Le capitaine Haddock, célèbre personnage de la bande-dessinée Tintin, doit son nom au Capitaine Craddock, un film de 1931 qu'Hergé a vu avec sa fiancée Germaine Kieckens en février 1932. Le capitaine Haddock apparait dans "Le crabe aux pinces d'Or", 9ème  album des Aventures de Tintin.

 


Hergé met en évidence cet hommage en faisant chanter à Haddock la chanson la plus célèbre du film : Les gars de la Marine.

 

Plusieurs modifications furent faites au parcours avant la version finale du "Tour de Gaule d’Astérix".

Dans les premières esquisses, le parcours s’exécutait en sens inverse. De même, Astérix et Obélix devaient traverser plus de villes, mais le voyage fut limité par le nombre de pages.

Les Gaulois devaient visiter Caesarodunum (Tours, pour ses rillettes), Vesunna (Périgueux, pour son foie gras), Baeterrae (Béziers, pour son vin), Arelate (Arles, pour son saucisson), Cabello (Cavaillon pour ses melons), Cularo (Grenoble pour ses noix), Genabum (Orléans, pour son vinaigre) et Suindinum (Le Mans, pour son poulet).

 


Pour un lien très intéressant sur l’album, cliquez ICI

 

Olive Oyl est le premier personnage créé par Segar en décembre 1919 (et non Popeye). Elle est le principal personnage du Thimble Théâtre, un comics strip où apparait Popeye en janvier 1929. Elle est alors mêlée à la plupart des aventures de Popeye dans de nombreux films d'animation.

 


 

D’autres anecdotes plus tard.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Densha de Go! 64 

 

Densha de Go! 64 est un jeu vidéo de simulation ferroviaire sorti en 1999 sur Nintendo 64 uniquement au Japon.

 

 

Ce jeu de simulateur de conduite de train développé par AI et édité par Taito est aussi sorti sur la Dreamcast de Sega.

 


 

Comme la plupart des Densha de Go, la version Nintendo 64 a une manette spéciale qui est branchée dans la prise de manette 3.

 


L’interrupteur (à gauche qui monte et descend) contrôle la vitesse du train.

La poignée de droite contrôle le freinage.

 

C'est l'un des deux jeux (avec Hey You Pikachu) qui utilisent l’unité de reconnaissance vocale (VRS) de la  Nintendo 64. Elle est insérée dans la prise de manette 4.

Elle est utilisée pour annoncer les gares aux passagers.

 


 

La manette standard peut être branchée dans la prise 1.

 


 

Il y a 13 véhicules, 16 missions et un mode entraînement (propre à la N64) qui laisse 999 secondes au joueur pour le terminer.

 


 

Il y a 7 lignes principales: la ligne Hokuhoku, la ligne Akita Shinkansen, la ligne principale Ōu, la ligne Tazawako, la ligne Keihin-Tōhoku, la ligne Yamanote et la ligne principale Tōkaidō.

 


 

Le joueur dispose d'un temps alloué pour amener son train dans la gare suivante. Il faut être ponctuel mais aussi prudent.

 


 

Un jeu que l’on trouve relativement facilement. L’avoir en boîte et avec tous les accessoires est plus compliqué.

 

Bonus vidéo :

 

 

Sources : 1 - 2

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Cinéma - TV (Cinéma)

étaient dans "Retour vers le futur"

 

Beaucoup de gens ont apprécié la complicité dans les films Marvel entre les deux acteurs Downey Jr et Tom Holland.

 


 

Il n’en fallait pas plus pour que de nombreuses personnes aient naturellement l'idée d'un redémarrage où Holland et Downey Jr. remplaceraient Michael J. Fox et Christopher Lloyd dans les rôles emblématiques de Marty McFly et de Dr Emmett (Doc).

 


 

La technologie aidant, il a été réalisé des vidéos (deepfake) où Tom Holland y prend les traits Michael J. Fox dans le rôle de Marty McFly et Robert Downey Jr. interprète le rôle du docteur Emmett Brown tenu par Christopher Lloyd.

 


 

Le résultat est surprenant et permet à certains de penser que l’idée n’est pas si mauvaise pour un remake.

 


 

Pour vous donnez une idée, voyez la vidéo.

 

 

Source : IZISMILE

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Collections (Geekerie)

Réponse positive

 

J’avais laissé la collection (Mickey, Donald & Cie - la grande galerie des personnages) avec cette épineuse question : Le test effectué dans certaines régions (dont la mienne) serait-il concluant ? C’était  dans CET ARTICLE (cliquez sur le lien).

 


 

Les 4 larrons attendaient de la compagnie depuis presque un an car le dernier numéro test (le 4) est paru 21 février 2019.

 


Donald, Mickey, Dingo et Picsou

 

Au dos de la revue 4 était annoncée la figurine de Minnie.

 


 

À priori, le test a été concluant car fin décembre 2019 ressort le numéro 1 avec Donald que je m’empresse d’acheter (en double donc) pour m’abonner à la collection. J’ai donc reçu à tarif préférentiel les 3 suivants et enfin le 5 avec Minnie.

 


Le 6 mettra donc à l’honneur Pluto.

 

Le fascicule accompagnant la figurine contient les éléments de rigueur sur la création du personnage, son évolution etc.

 


 

Je laisse, pour l’instant, les figurines sagement sous emballage.

 


 

En tant qu’abonné, j’ai reçu gratuitement un classeur pour mettre les fascicules dédiés à chaque personnage.

 


 

Cerise sur le gâteau, les abonnés reçoivent en exclusivité avec le premier envoi "Picsou sur un tas d’or".

 


 

Avec le deuxième envoi, les abonnés reçoivent une plaque en métal avec le visuel des "Nettoyeurs d’horloges".

 


 

La suite avec les prochains envois …

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Chez Atari

 

Concevoir un jeu vidéo est une chose importante mais il faut aussi le rendre désirable au premier regard quand l’acheteur potentiel découvre la boîte de jeu tant attendue.

Atari s’y est employé dès le début avec son Atari 2600 (cliquez sur le lien ci-avant). Pour ce faire, la firme a "cogité" longuement sur son logo et après 6 mois et 150 projets, le logo d'Atari, dessiné par George Opperman est déposé le 1er juin 1973.

Enfin, il est décidé d’opter pour les polices de caractères "Harry Fat" et "Bauhaus Bold" … Reste à concevoir les dessins.

 


 

George Opperman, James Kelly, Evelyn Seto sont des personnages qui comptent dans l’aventure d’Atari mais d’autres aussi ont participé à la formidable ascension des débuts. C’est le cas de Cliff Spohn qui a conçu plusieurs visuels de boîtes de cartouches du VCS dont celle livrée avec la console, Combat. Une "pointure" dans le domaine qui a également travaillé pour Steve Jobs.

 


 

Continuons avec John Enright avec Outlaws (entre autres).

 


 

On doit à Hiro Kimura quelques pochettes emblématiques de l’Atari 2600 dont le fameux Pac-Man. Amateur de comics, ses créations sortaient de l’ordinaire. Son interprétation bien différente de celles connues (voir ci-dessous l’artiste à l’œuvre) ne sera pas retenue et c’est une autre de ses créations (celle que l’on connait sur les boîtes Pac-Man/Atari 2600) qui sera sur la boîte de jeu.

 


 

On doit à Terry Hoff, le visuel du très connu "Astéroids".

 


 

Susan Jaekel a un style reconnaissable. Imaginative et créative, certaines de ses créations ont un côté dessin animé.

 


 

Rick Guidice fut appelé par Atari pour qu’il dessine un projet pour le hall d’entrée (à l’époque, il était concepteur architectural) mais comme vous pouvez le voir, il a ensuite fait quelques travaux pour des boîtes de jeux de la console.

 


 

Steve Hendricks est un illustrateur talentueux à qui l’on doit quantité de créations. Il finira en compagnie de James Kelly pour superviser l’équipe d’illustrateurs.

 


 

Warren Chang travailla longtemps pour Atari puis plus tard pour Sega. Il sortit du système pour se tourner vers la peinture traditionnelle et les beaux arts et il donne des cours.

 


 

Source principale : Atari, l'Histoire et l'Art d'une marque culte

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Collections (Geekerie)

C’est vérifié …

 

Pourquoi dire cela ?

 


 

Et bien, cette phrase a été vérifiée cette semaine par 3 trouvailles que je trouve particulièrement intéressantes.

 


 

Commençons par ce jeu  qui est un "Jouet Veza" et se présente avec 3 patiences miniatures au visuel sur le thème "Les trois petits cochons". Il semble assez vieux et je n’en sais pas plus.

 


 

La deuxième trouvaille est un "livre Carrousel en relief" des Editions Fernand Nathan.datant de 1976.

 


 

C’est un de ces livres "3D" qui s’ouvre en laissant découvrir des illustrations en relief que l’on nomme également "Pop-Hop" ou "Pop-Up" … Autres exemples sur CE LIEN.

 


 

Comme dans la plupart de ces livres, on peut interagir sur ces illustrations en actionnant les éléments où il ya une flèche.

 


Jojo et Michou actionnent le télescope et Dingo ouvre le coffre.

 

Quand on arrive à la dernière page du livre, on fait pivoter le livre et on continue à lire l’histoire de l’autre côté.

 


 

Troisième et dernière trouvaille  de la semaine, cette mallette au visuel plutôt significatif (Donald). Elle est de mêmes dimensions que celle que j’avais déjà avec les neveux du premier.

 


 

Deux mallettes que je n’ai pas vraiment su dater.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Bandes dessinées (BD-Manga-Comics)

Au service des héros BD

 

Aujourd’hui, voici un aperçu de quelques majordomes apparaissant dans les albums de bandes dessinées.

 


Deux emblématiques majordomes : Jarvis et Alfred

 

Si nous devions n’en citer que 3, il conviendrait, à mon sens, de rajouter Nestor au duo précédent. Il apparaît pour la première fois dans "Le secret de le Licorne" et est au service des frères Loiseau. Nestor reprend son métier de maître d'hôtel à Moulinsart au service du capitaine Haddock.

 


Nestor fait l’objet d’une figurine de ma collection (cliquez sur le lien).

 

Edwin Jarvis est, au départ, majordome d’Howard Stark. Il poursuit son activité au service du fils de Stark, Tony, alias Iron Man et apparaît fréquemment avec les Vengeurs.

 


 

Alfred Pennyworth prend la suite de son père pour le poste de majordome dans la famille Wayne. Après la mort de Thomas et Martha Wayne, Alfred s'occupe du jeune héritier qui deviendra Batman. Il connaît la double identité de son employeur.

 


 

Ci-dessous, quelques albums avec des majordomes.

 


 

Dans la série d’albums "Mélusine", Winston est le majordome du château qui ressemble à la créature de Frankenstein.

 


 

Dans la série d’albums "La Ribambelle", James Jollygoodfellow est le majordome et le tuteur d'Archibald Mac Dingeling.

 


 

Benchley est majordome des parents d’Astrid Bromure, une vraie terreur qui met les nerfs du majordome à rude épreuve.

 


 

Dottie est la gouvernante.

 

On retrouve un majordome dans les aventures de Panda.

 


Panda est héros de l’univers BD de Woody Woodpecker.

 

Dans la série d’albums "Lou", James est le majordome.

 


 

Pour finir, voici Baptiste qui est le majordome de Picsou.

 


 

Comme souvent, cette liste n’est pas eshaustive.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito


Hormis la découverte de mes collections, vous divertir, vous étonner, vous faire découvrir des personnages originaux, des artistes hors du commun, des endroits insolites et bien d'autres choses ... voilà le but de ce blog.


 

Archives

Favoris