Premium

Die's Blog

Par dieamond Blog créé le 02/02/12 Mis à jour le 24/02/12 à 22h22

Ajouter aux favoris
Signaler
Matériel

(oh bah dis donc, on ne l'avait jamais faite celle la !!)

 

 

 

Voir aussi

Plateformes : 
PS Vita
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Matériel

Salut les amis !!

 

Aujourd'hui, article "travaux pratiques", article "atelier technique", article "DIY", comme disent les américains.

Nous allons modifier un fuckin' ugly Madcatz WWE All*Stars Brawlstick (*) en quelque chose de plus supportable esthétiquement, et surtout équipé de composants Sanwa.

Les boutons d'origine sont particulièrement désagréables : malgré une course de plusieurs millimètres, ils sont hyper sensibles, et sont donc sources d'appuis aussi malencontreux que fatals.

Voire fatidiques. 

Bigre !

Pour rappel, on part de çà :

C'est quand même vraiment très laid :P

Ces sticks se trouvent dans une grande enseigne mauve pour 30 Euros en déstockage, une vraie affaire, puisqu'avec 45 ou 50€, on va juste arriver au niveau des sticks "Tournament Edition" pour la moitié du prix.

Le besoin étant créé, passons à la liste de courses !

1x stick Sanwa JLF-TP-8Y

Il est normalement livré avec sa boule (ref LB-35), de couleur au choix. A noter que le stick d'origine est au format Sanwa, vous n'êtes donc pas obligé de racheter la plaque de fixation, ni même une boule, si la noire vous convient.

A noter qu'il est possible de mettre un stick Seimitsu, mais cela demande un peu plus de travail d'adaptation. Les sticks Seimitsu ont un feeling assez particulier et sont plus courts que les Sanwa, à essayer donc, le Sanwa est plus "passe partout".

8x boutons clipsables Sanwa OBSF-30

De même que pour le stick, à la place des Sanwa vous pouvez également utiliser des Seimitsu PS-14G

Pour ma part, j'ai tout acheté chez Starcab (www.starcab.net, pour une fois qu'un revendeur français ne se drogue pas sur les prix, autant en parler !). Par contre autant dire que ça a été très lent (un mois pour tout avoir).

Pour refaire le panneau, deux solutions :

imprimer une belle image sur votre plus beau papier, le plastifier avec du couvre livre autocollant, et enfin coller tout ça et le couper à la bonne taille sur le stick, il s'agit de la méthode la plus commune trouvée sur le net, le problème étant ... de trouver la bonne image qui va bien rendre (on va quand même faire plein de trous dedans ^^), d'avoir une bonne imprimante, et d'être doué au cutter et dans le collage des deux couches (image et plastique), sans faire de bulles qui ruineraient tout.

Autre solution que je vais vous présenter ici, utiliser du plastique autocollant, destiné à faire de la déco tunning de voiture (ouais, c'est un truc très haut de gamme :p). La feuille de 20x30cm coute moins de 10€ sur la baie électronique (**).

Il est peut être possible d'utiliser des skins de PS3, à tester. Le truc à garder en mémoire c'est que ce qui va être utilisé doit supporter le contact de la peau, et donc potentiellement de la sueur, durant des heures de jeux...

Un cutter, un tournevis cruciforme et un tournevis plats seront les seuls outils requis.

Allez c'est parti, je m'attaque à un stick PS3, et un stick x360 suivra :-)

Il y a 6 vis sur le panneau arr!ère, ça commence soft.

 

Voici l'intérieur, relativement clair et bien ordonné.

Pour le stick, le tournevis plat sert à bloquer la vis qui est à la base, ce qui permet de dévisser la boule.

Ensuite on débranche le cable à droite, et on dévisse les 4 vis qui le tiennent dans le chassis.

Avant de déconnecter tous les fils, pensez à prendr eune photo (ou utilisez celle là :P) pour ne pas mélanger les boutons lors du remontage...

Voilà, c'est tout vide :)

On peut se mettre à arracher l'illustration, ce qui révèles 5 vis tenant le panneau métal en place

Bien nettoyer la couche autocollante garanti une bonne application du sticker de décoration, soyez donc méticuleux...

Il est temps d'appliquer le DiNoc

Percez les trous pour les 8 boutons, le panneau de contrôle; le stick, et les 5 vis

Découpez tout ce qui dépasse au cutter, prenez votre temps. Le DiNoc a la propriété étonnante de se déformer avec la chaleur, pour nos petites surfaces, nul besoin d'un sèche cheveux, en passant le doigt dessus à répétition, le "plastique" se déforme et couvre tout bien.

Une fois tout découpé, les 5 vis remontées... ça fait plaisir !

Pour préparer le stick, il faut retirer les 4 vis du dessus pour récupérer la plaque de fixation

Et désassembler les 2 stick, pour récupérer et remonter les 4 contre-écrous. Les sticks sont tenus assemblés par 4 ergots, prudence pour ne pas les casser !

Vous pouvez maintenant tout remonter... le stick avec 4 vis, la boule en bloquant la vis plate, et les 8 boutons, avec leurs fils.

On repose la base et ses 6 vis

Et voilà !!!

Il ne reste plus qu'à "lisser" le DiNoc et c'est terminé !

Il existe à peut près tout ce qu'on peut vouloir en terme de couleurs de boutons, j'ai choisi de respecter le patern PS3, vu qu'il n'y a plus de rappel des boutons sur le sticker.

Carré, rond, croix et triangle sont représentés par leur couleur, les R1 et R2 en gris et L1 et L2 dans le même bleu que croix. L'idée étant d'assortir ça avec la boule du stick, qui n'est pas la suite à un contre temps :p

 

Pour respecter les couleurs des consoles, le stick X360 sera en DiNoc blanc (***), voilà ce que ça donne :

A vous !!!

 

(*) Sache le, garçon, si tu aimes poser tes doigts sur ces 2 types stéroïdés, tu as mauvais goût. Au cas où tu serais une fille qui les apprécie, tu as très faim, et devrais envisager de faire autre chose que jouer !

(**) Ebay, la réponse est Ebay !!

(***) En fait, je suis complètement con : j'ai une XBox 360 slim, donc noire, et une PS3 slim série limitée ... blanche (>_<)

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox 360, PlayStation 3, Arcade
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Réflexions (stupides)

Attention, toute interprétation taxant de misogynie mes propos ci-dessous relèverait d'une mauvaise compréhension de votre part.

Ceci étant dit, allons-y.

Deux des grands jeux de ce début d'année, d'origine japonaise, ont pour point commun de s'articuler autour d'une chouineuse :

-       Serah, pour Final Fantasy XII-2

-       Pyrrha, pour Soul Calibur V

Avant, les héroïnes de jeux vidéo, c'était Lara Croft : son père décède, elle serre les points, comme Bruce Wayne. Plus proche de nos exemples, Lightning de FFXIII voit sa soeur transformée en cristal, elle cligne d'un oeuil, montrant autant de trouble que Squall de FFVIII; Jill Valentine voit un zombi, elle se tient debout et le shoot... bref, des nanas un peu « bonhomme », des Femmes qui se contiennent dans l'adversité, prennent les problèmes à bras le corps, si nécessaire avec un flingue, pas loin d'être leur meilleur ami. D'ailleurs, jusqu'au boutistes de l'indépendance et du girl power, ces filles sont d'éternelles célibataires.
Bon, Mai Shiranui a cédé à Andy... mais on ne l'a jamais vu pleurer.

Arrivent donc nos héroïnes 2012.

Toute personne jouant au mode histoire de SCV, s'il a malencontreusement oublié de mettre les voix en japonais dans les options, succombe dans les 3 minutes introduisant Pyrrha à l'envie de lui enfoncer sa lame dans le ventre, lui imprimer un mouvement de torsion du poignet, et à lui remonter jusqu'à la glotte !!
Pour Serah, on se contentera d'une gifle pour qu'elle ferme son clapet, puisqu'elle chouine de manière  moins bruyante (heureusement, j'ai pensé à mettre un disclaimer au début de cet article).

La question qui m'amène, c'est ... pourquoi ?

Que dans un survival, on nous file un personnage faible à faire survivre, c'est bien, c'est même mieux, et pile dans le thème.
Mais dans un jeu de baston ?! Quel intérêt d'avoir une héroïne qui s'excuse en faisant couler le sang avec son glaive ? Et Serah... elle peut rester à la maison, les autres se proposant d'aller se battre à sa place, mais non, elle chouine, décide d'y aller, et rechouine. Mais elle se bat quand même contres des bestioles de 25m de haut. Et après elle chouine...
Où est la cohérence ?

J'ai trouvé 4 pistes, plus ou moins inquiétantes :

- les jeux étant japonais, l'analogie avec les Idol de JPop me parait assez évidente. Des filles trop kikoolol kawaii qui enchaines des chorégraphies choupinettes, sur des musiques bien sucrées dans des univers multicolores... c'est pop, c'est frais, il parait.
Perso je trouve un poil pervers, et je suis convaincu que si elles chantaient en français, on les cantonnerait à des passages dans Tfou, mais bon... on va dire que de par mon grand âge, c'est le cran en trop de geekisme.
L'idée est donc peut être de transposer des « Idols » dans un jeu vidéo. Je le comprendrais mieux sur des personnages secondaires, moins sur des personnages principaux.

- je vais faire une analogie avec le milieu automobile : un cliché qui ressort régulièrement et d'une très grande classe, c'est de prendre une fille, de la mettre dans le siège passager, à côté d'un pilote qui va la faire hurler de peur tellement il conduit bien, tellement c'est un bonhomme viril. Ce cliché est employé dans une pub avec Sébastien Loeb, la blonde lui tombant dans les bras tellement elle est émotionnée par sa conduite. C'est sa femme qui doit être contente, à Seb :P Bref, on est dans le cliché de la fille faible, mettant ainsi en avant la virilité du mec à côté. Encore une fois, selon moi ça marche plus sur un personnage secondaire que sur celui qu'on est censé incarné... j'ai pas du tout envi que Snow me console dans ses grands bras musclés !!

- amener les (jeunes) filles vers les jeux vidéo par identification ... là ça m'inquiète, si ils m'expliquent que ma fille d'ici 6-8 ans sera aussi bruyante que les 2, je vais devoir m'équiper en baillons :-P
Globalement ça m'inquiète si le nouveau modèle féminin se rapproche de Paris Hilton... c'était bien la peine de refaire la silhouette de Barbie.

- Exagérer le côté faible, pour faire ressortir la détermination, et l'évolution de caractère, à la fin de l'aventure ...
... ...

... ... ...
AaaaaahhhHHHHHH ben voilà, tout ça pour en arriver là !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Collection d'éditions limitées des jeux

Commandé en Aout 2011 chez Zavvi, et édité à moins de 15000 exemplaires PS3 et Xbox cumulés, Metal Gear Solid HD Ultimate Zavvi Edition a eu une histoire bien chargée.

La compilation a été repoussée de plusieurs mois, et le contenu du coffret à changer, pour être un peu moins complète, MGS1 ayant sauté, mais bien plus "Exclusive", avec un magnifique TShirt et un artbook hallucinant, à la place de quelques cartes.

Le descriptif "historique, qui m'a fait commander :

 

Steelbook packaging

A copy of Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots

A PSN code to download the first Metal Gear Solid game

Some limited edition art cards

Only 4,000 copies of this edition are being made in total, and each one is individually numbered. But if you're already salivating at the prospect of securing yourself some fanbase bragging rights, cool your boots; getting hold of #1 simply ain't happening. Hideo Kojima already has dibs on it.

This edition of the game is a world exclusive, and is only available on zavvi.com.

 

Et ce que j'ai reçu finalement :

 

Originally due for release on PS3 only, the zavvi-exclusive Limited Edition version of Metal Gear Solid HD Collection is now due for release on both the Xbox 360 and the PlayStation 3, and the contents of this (strictly) limited edition have very recently been updated. Each set will now include the following:

Copy of MGS HD Collection

Variant MGS HD Collection Steelbook

MGS T-Shirt, exclusive to this Limited Edition

250 page premium art book showcasing the artwork of Yoji Shinkawa

This Limited Edition is available exclusively from zavvi.com in the UK and Europe. 6,000 copies of the PlayStation 3 version are now available for pre-order on the site, in addition to 4,000 copies of the Xbox 360 version. A total of just 8,000 (PS3) and 5,000 (Xbox 360) units of this edition are being manufactured worldwide, so numbers are strictly limited. Both of these editions have now appeared back on zavvi.com, and are both available for pre-order as of today, while stocks last.

If you placed a pre-order for the original PS3 Limited Edition that was announced back in August (and which was unfortunately made unavailable recently) that pre-order will be automatically carried over to secure you a copy of the updated edition.

 

Je vais pas me plaindre sur ce coup là, même si le nombre d'exemplaires a presque triplé ^^

Place aux photos, il y en a 15 !
(clic droit > ouvrir dans un nouvel onglet vous permettra de les voir dans une meilleure résolution ;) ) 

Le coffret, avec le MGS4 platinium reçu en même temps.
Le coffret est comme on peut le voir réellement énorme :-) 

Mauvaise surprise en ouvrant le coffret, le transport a été une dure épreuve... heureusement le contenu est intact, c'est bien le principal :-)

Le TShirt plié en 75 sort en premier, ensuite l'artbook qui est juste énorme.

Sous l'artbook, le steelcase, et le jeu (ouf !)

Le steelcase "deplié" :

Le recto de l'art book.
J'insiste, mais regardez la taille du coffret ouvert... 

Zoom sur un détail de la couverture de l'artbook...

Et une des illustrations de l'artbook. C'est superbe !

Voila donc le contenu de mon colis, tout celà pour 85 Euros, incluant quand même une bonne centaine d'heures de jeux, les 4 jeux réunis :-)

Le détail va jusqu'à l'étiquette du TShirt qui "marque" l'évènement...

Le TShirt est pour une fois dans un collector mettable, aussi bien en taille (L ou XL, bref grand) et beau.
Non Square Enix, je ne vous attaque pas sur l'edition Cristal de FFXIII-2 mais... si, un peu !! 

Quelques photos avec le collector de MGS4 acheté à sa sortie lui aussi :-)

Si on la compare à l'édition Cristal de FFXIII-2, cette édition est pour moi un bon gros cran au dessus, avec un bel artbook, et un TShirt mettable (l'artbook de l'édition cristal est pitoyable, et le tshirt est en taille 14 ans, environ). 

Pourtant, c'est bien l'edition Cristal qui voit son prix doubler en marché noir sur ebay ou priceminister... 

Certains gamers n'ont pas de gout :-P

 

En attendant, moi quand je vois tout ça, je me dis que le dématérialisé ne vas pas pouvoir être l'unique voix ;-)

Mais ils auraient pu mettre MGS Twin skakes, quand même !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Réflexions (stupides)

Après la livraison de café par coursier, les meubles suédois en kit livrés après 17h, les courses alimentaires après 18h, j'ai testé la livraison en soirée, entre 19 et 22h d'Amazon...

J'aimerais bien savoir quelle genre d'infrastructure ils ont mis en place pour assurer un suivi pareil :

Dimanche 5 Fevrier, commande de 2 jeux et un manga sur Amazon, avec l'option à une dizaine d'Euros pour la "livraison en soirée", entre 19 et 22h lundi 6 au soir (!).

Je sais, il ne faut pas se coucher avec le soleil, limite ça fait "service dédié à nos amis les geeks"...

Lundi, je me dépèche de rentrer du bureau, pour être là à 19h, tel le tigre tapis dans le buisson, tel le ninja s'apprètant à commettre un régicide, tel le... enfin vous saisissez l'idée, j'étais donc prèt à bondir sur le livreur au premier coup de sonette.

Pour rappel, on est en période de neige dans plusieurs régions, la SNCF est ralentie (plus que d'habitude), Air France est en grève, bref un hiver classique en France.

J'avais donc toutes les raisons d'être inquiet.

A 15h30 le lundi, colis toujours pas "expédié"

A 16h45, colis expédié au transporteur TopChrono :-D
(quel suspens !!)

A 18h30, le livreur part de Clichy (nord-nord-ouest) de Paris pour venir chez moi (sud de Paris), un demi tour de Paris en pleine heure de pointe...

A 19h35, ça sonne : mon colis est là !!

Autant dire que je suis complètement bluffé par ce niveau de service, encore une fois pour un cout ridicule.
Les conditions d'accès à cette option sont assez strictes, il n'y a que quelques villes  couvertes (Paris, 116 villes de RP, Lyon et Marseille), et ce n'est dispo que pour quelques articles (je suppose récents et/ou populaires), etc, etc.

Pourtant, à une époque où le plus gros argument du dématérialisé est l'immédiateté de la dispo du bien acheté, Amazon propose une alternative selon moi extrèmement convaincante, j'espère que d'autres enseignes auront l'idée de généraliser ce concept, permettant aux gens qui travaillent toute la journée de recevoir en rentrant du travail leurs achats.

Moi je dis bravo !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Avis sur les jeux

Les premières heures de FFXIII-2.

Ca commence fort, très "FFVII" : une cinématique pour placer le contexte, et hop, BASTON !

En mode assisté et tutoriel, mais on n'a pas à faire 5 fois le tour d'un village, trouver 18 poulets et 15 carottes pour rentrer dans le jeu.

 

Bref...

On enchaine les petits combats / tutoriaux (y compris les combats cinématiques), et on laisse Lightning pour passer à Serah... et au bout de 10 minutes, je me suis quand même fait la réflexion que ces 50 heures allaient être longues, si elle n'arrète pas de chouiner et geindre vite fait !!

J'ai l'impression de diriger une Idol de JPop... et j'aime pas les Idol !!
(tiens, ça fait un peu comme FFX-2 :p) 

 

Premier dialogue interactif. Marrant, même si ce n'est pas Mass effect, c'est censé avoir des répercussions. Le problème c'est qu'on ne sait pas (pour l'instant ?) sur quels paramètres cela influe... Des réponses paraissent complètement "débiles", mais peut être que ce sont celles qui corresopndent le mieux au personnage (:p)... En fonction des réponses, on a droit à des récompenses plus tard dans le chapitre. J'ai eu un tatouage, dont je n'ai aucune idée de quoi faire (pour l'instant, surement).

 

Premier couloir. Enfin donjon. Couloir de donjon ? Un peu comme le XIII, mais avec plus d'embranchements et des PNJ. Les boules-coffres-aux-trésors sont un peu cachés... moui allez on va dire que c'est bien, ca fait plus "vrai FF".

 

Premiers combats libres, c'est mieux que le XIII. En fait dans ce jeu, tout à l'air mieux que dans le XIII... Les combats sont plus rapides, il y a moins de temps mort au changement de stratégies, on peut bien plus facilement avoir la priorité sur les adversaires... même les musiques me paraissent plus punchy. Ah, et les ennemis rapportent de l'argent, ce sera peut être moins la crise financière que le XIII aussi !!

 

Premier village. C'est pas Zelda... on a notre maison, mais les autres doivent être de semi SDF, vu le petit nombre d'habitations par rapport au nombre de PNJ présents. Et pas une boutique, ni une quète annexe, on reste focalisé sur l'objectif (trouver "l'artefact"). En début d'aventure, ca ne me gène pas (j'aime bien faire décoller l'histoire rapidement), et normalement après on a le droit aux quètes annexes, donc ça se présente bien !

 

Premiers pas dans le Cristarium. De ce que j'ai vu... ils l'ont bien simplifié. Dasn le XIII on avait un cristarium par rôle, là il n'y en a plus qu'un, et on choisit le rôle que l'on fait évoluer. Bon... a voir dans le temps ce que ça va donner. Je le démarre en spécialisant mes persos (Serah en ravageur, Noel en attaquant).

 

Voilà, fin de ce compte rendu des premières heures... c'est vraiment bien étudié, on nous fait gouter aux nouveaux concepts, sans se perdre dans des heures de dialogues et cinématiques... ca me va bien, et ca donne envie d'y jouer !

 
Ajouter à mes favoris Commenter (3)


Archives