DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

Par danstonUWiiU Blog créé le 20/09/13 Mis à jour le 02/12/16 à 21h39

Ajouter aux favoris
Signaler
ReWiiU (Jeu vidéo)


Seul. Je me suis senti bien seul face à Lone Survivor. Il attendait de moi que je survive, clairement, que je dépasse mes émotions, que j’appréhende ma peur sans qu’elle me domine. L’archétype du survival horror en somme. Me positionnant dans la peau d’un héros sans nom, sans histoire, sans passé, avec un futur écrit en pointillé dans un chaos glaçant, le message devenait limpide : je devrai ouvrir seul la porte de mon salut.

Peur primale

Dès l’entame, je suis perdu. Perdu dans cette bâtisse en bois, loin du camp de vacances pour adolescents. Face à moi, des murs recouverts de sang, des cadavres en décomposition, des créatures sans forme définie. Accueil charmant. Une ambiance proche d’un épisode TV de Twin Peaks. Difficile de me sentir à mon aise. J’avance, je marche. Je souffle. Ma lampe torche dans une main, un pistolet dans l’autre, j’arpente de longs couloirs sombres, sans savoir où aller, sans savoir où ils me mèneront. J’ai faim. J’ai sommeil. J’ai toujours faim. Il faut que je dorme. Alors je me couche. Et je me réveille. J’ai encore faim. Il faut que je mange. Je dois manger. Mais comment faire ? Je dois survivre. Dépasser mes émotions. Appréhender cette peur primale, celle de rester prisonnier d’un corps qui est en train de me dominer. Je dois écouter mon esprit. Le reposer. Alors je dors. Et je rêve. Je vois cet homme. Sans visage. A la place de sa tête, une boite en carton. Il me parle. Je l’écoute. Attentivement.

Je me réveille. J’ai faim. Alors j’avance. Je marche. Je trouve une peluche, des piles -ma lampe fatigue elle aussi- des oranges irradiées, une boite de conserve, des gâteaux salés au fromage. Je ne sais pas quoi en faire. Je les garde précieusement avec moi. La faim m’obsède. Ces monstres difformes, que j’arrive à contenter en leur jetant de la viande avariée, se font de plus en plus pressants. Je dois les fuir. Je dois fuir. Trouver une issue. Au fond de ma poche, une carte froissée. Je la regarde : où aller ?  Je n’en sais rien. Les lettres et les notes manuscrites que je ramasse ici et là ne me sont d’aucune aide. D’aucun secours. Alors je marche, et je cours. Je dois me faire une raison : je ne survivrai pas.

Le fou sur la colline

RPG caduc (la gestion de l’inventaire et des vivres est plus éprouvante qu’autre chose), jeu d’action molasse, fable psychologique désarticulée : plus que la solitude, c’est l’incompréhension qui semble dominer en regardant Lone Survivor droit dans les yeux, puisque rien ne vient jamais alimenter le postulat de départ, pourtant alléchant, de sortir le joueur de sa condition. Un peu à la manière d’un Silent Hill, dont les influences sautent ici à la gorge (notamment au niveau de la bande-son assez suggestive) sans pour autant provoquer autant d’effroi. De malaise.

Livré à lui-même, le casque vissé sur les oreilles (recommandation affichée à l’écran dès l’entame du jeu), le joueur se perd complètement au fil de la narration, déjà pas bien expressive -mais traduite en français, l’une des nouveautés de ce Director’s Cut-, en partie à cause d’un gameplay archaïque, qui confond sentiment de désuétude et simplisme béat, en obligeant sans cesse à répéter les mêmes actions. Sans parler des allers-retours intempestifs, imposés de fait par une carte décidément peu claire. Même avec une lampe torche braquée dessus. Pauvre en gameplay, le titre de Jasper Byrne, développeur indépendant britannique, fait surtout valoir sa direction artistique. Ce Pixel Art et son scrolling vertical, portés haut comme l’affirmation d’un style et d’un caractère. C’est encore une faute. De goût ? Difficile d’entretenir la peur, le sentiment d’oppression, de mettre un visage sur l’horreur, la folie, même suggérée, dans des décors si ternes, face à des ennemis à l’aspect quelconque, dans un mouvement aussi lent. Sentiment d’une répétition éternelle du début à la fin de l’aventure, assez courte malgré les embranchements multiples. Libre alors au joueur d’imaginer seul -décidément- quelle forme le mal doit revêtir. Celle d’un ennui mortel, ça, c’est acquis.

Lone Survivor The Director’s Cut de Curve Digital, disponible sur l’eShop

Prix : 11,99 euros

Taille : 184 Mo

Voir aussi

Jeux : 
Lone Survivor
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

EyesWideOpen
Signaler
EyesWideOpen
Parfait. Tu es parfait et fin prêt pour un test de MyFarm. Je suis sûr que tu te surpasseras même :D

Ce tueur...
kelanflyter
Signaler
kelanflyter
De toute façon on le sait tous qu'il a des gouts étranges Derrick. La preuve il aime pas les RPG :P
Olff
Signaler
Olff
Déjà qu'il me tentait, mais là le désamour de Derrick me rend encore plus curieux :)
Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr
Pas terrible en fait. Tant pis.
Spooky54
Signaler
Spooky54
S'te déception...

Édito

Bienvenue ! Ici, on entre Dans ton U !

 

Et Dans ton U, il y a des membres! Ceux du Topic de la WiiU ! C'est avant tout un collectif, plusieurs  joueurs de tous âges et horizons qui ne se revendiquent ni critiques, ni journalistes, ni ménestrels, mais qui ont tous, de différentes manières, été bercés par Nintendo, son Univers et ses icônes.

 

Dans ton U, on crée du contenu fait qu'à la volonté! Nous avons décidé de monter ce Blog, pour ceux qui veulent s'intéresser un peu, beaucoup, voire pas du tout à cette nouvelle console (pour le troll de base qui exècre et ment). Plutôt que de critiquer et sachant que GameBlog ne peut traiter l'ensemble de l'actualité Vidéo ludique de la WiiU, les Nintendo Directs, les jeux indés parus ou à venir, etc...

 

Dans ton U, On prend notre temps pour aller au fond des choses afin d'élargir les sujets : De la nouvelle façon de jouer avec son Gameplay asymétrique à la politique du Nintendo Network, de l'avis de jeux existants aux annonces de ceux à venir, de l'absence des tiers à des ressentis sur l'avenir de la firme, nous essayerons tant que possible de traiter le plus d'informations possibles.

 

Dans ton U souffle un vent de nouveaux talents : Vous croiserez les artistes du Gamepad qui postent leurs œoeuvres sur le réseau social de Nintendo (le Miiverse), les champions mondiaux de NanoAssault (Pas moins que les médailles d’or et d’argent! y’a pas de bronze Dans Ton U!), des rédacteurs d'articles expérimentés ou pas, mais avant tout des joueurs, comme vous, qui auront un avis à exprimer et surtout à partager.

 

Dans ton U, ce n’est pas pour toi tout seul, comme devant un film de U! C’est une question de plaisir: un Blog et son contenu se nourrissent de la passion commune qui nous anime : l’'échange. Sans ce partage, il n'y a pas de dialogue, pas de communauté et donc plus d’'informations qui circulent. Dans ton U est avant tout né d'une communauté, celle où nous vous invitons pour découvrir et échanger avec ceux qui sont derrière ce projet.

 

Dans ton U, on y trouve toujours de la place ! Alors, si vous vous sentez l'envie de partager, d'écrire, d'exposer un point de vue, etc... Vous êtes les bienvenus ! Oui, on peut toujours élargir le cercle de nos ami(e)s ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'un blog communautaire, alors venez donc faire un tour ici : le topic de la WiiU, ce n'est pas le trou sombre qu'on veut vous faire croire…

 

Dans ton U, un blog qui restera dans les annales.

 

Retrouvez également le blog :
- sur Facebook
- sur Twitter   

- sur Youtube

 

Les rUbriques:

(tu peux cliquer directement sur l'image, on a fait les choses bien !)

 

 

------------------------------------------------------

                        PARTENARIATS

Archives

Favoris