DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

DANS TON U - le journal participatif de la Wii U

Par danstonUWiiU Blog créé le 20/09/13 Mis à jour le 06/08/17 à 10h50

Ajouter aux favoris
        
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

 Bien peu de jeux estampillés Square Enix sont pour l'instant disponibles sur Nintendo Switch. Pourtant, l'éditeur japonais assure qu'il soutiendra la console hybride de Nintendo et que de nouveaux titres seront régulièrement annoncés. Alors que les amateurs de RPG attendent, non sans impatience, les prochaines grandes épopées qu'ils pourront arpenter où qu'ils soient, Square Enix a profité du Dragon Quest Summer Festival 2017 de Tokyo pour annoncer la sortie de Dragon Quest Builders 2 sur PlayStation 4 mais aussi sur Nintendo Switch.

Cette suite comportera nombre de possibilités qu'il n'était pas possible de faire dans le premier épisode comme créer des étendues d'eau en hauteur, des cascades ou encore plonger pour découvrir les fonds marins. Sans compter que le soft sera dorénavant pourvu de pentes, que la limite de blocs que l'on peut maintenant empiler a été multiplié par trois, vers le haut comme vers le bas, et qu'il proposera à trois autres joueurs de vous soutenir dans votre aventure.

 

Bien peu de détails à se mettre sous la dent, mais Square Enix a tout de même révélé quelques mots clés, ainsi les termes «compagnons de voyage» ou «jeune Malroth» semblent définir leur travail sur Dragon Quest Builders 2. Il faut savoir que Malroth était le nom du boss final dans Dragon Quest II.

 

Aucune date de sortie n'a encore été annoncée pour le titre, mais la perspective de pouvoir jouer à ce Minecraft-like au skin Dragon Quest devrait enchanter tous les possesseurs de Nintendo Switch.

 

Damien5011

directlytoyou.fr

Voir aussi

Groupes : 
Dragon Quest
Jeux : 
Dragon Quest Builders
Plateformes : 
PS4, Nintendo Switch
Sociétés : 
Nintendo, Square Enix
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

     
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Que vous soyez de petits pervers ou non, si vous êtes passionné de jeux vidéo et que vous les pratiquez depuis un moment déjà, vous devez certainement savoir que jeux fripons rime bien souvent avec jeux nippons. A ce petit jeu de vêtements déchirés et de petits gémissements sur fond d’arts martiaux, la série Seran Kagura se pose certainement comme l’une des plus juteuses. C’est lors d’une conférence sur la série Senran Kagura que Marvelous a pu lever le voile sur tous les titres de la franchise qui sortiront d’ici fin 2018.

 

Commençons par Shinobi Refle: Senran Kagura, qui se définira comme un jeu de…hum…massage (?) dans lequel Asuka, l’héroïne de la série, se lovera sous nos mains expertes. Plusieurs situations sont d’ores et déjà annoncées comme «Club junior», «Petite s½ur», «Idol», «Tuteur» et plus encore. Déjà annoncé depuis avril dernier, le titre mettra à profit l’utilisation des Joy-Cons ainsi que les fameuses vibrations HD afin de transmettre au joueur toujours plus de sensations. Les plus curieux pourront retrouver Shinobi Refle: Senran Kagura en 2017 sur l’eShop japonais de la Switch au prix de 1000 yen.

 

 

Enfin, vous en aurez tous rêvé je le sais, Marvelous compte soutenir la console hybride de Nintendo avec Peach Ball : Senran Kagura, un jeu de flipper qui bénéficiera également de l’effet des vibrations HD lorsque vos boules entreront en contact avec un élément du décor ou…le corps d’un personnage. Il faudra par contre se montrer un peu plus patient pour connaître tous les détails sur la sortie de ce dernier titre.

 

 

 

Damien5011

directlytoyou.fr

Voir aussi

Groupes : 
Senran Kagura
Plateformes : 
Nintendo Switch
Sociétés : 
Nintendo, Marvelous AQL
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

 Si la Switch propose un catalogue actuellement très riche en titres multijoueur, on reste encore loin du compte concernant beaucoup d’autres genres. Fort heureusement, les annonces de nouveaux jeux fleurissent chaque jour que cela soit du côté de la scène indépendante ou de la part d’éditeurs tiers. Capcom inscrit une nouvelle ligne à la longue liste des jeux à venir avec l’annonce de deux softs issus d’une des plus célèbres franchises de l’éditeur.

Après la fructueuse sortie d’Ultra Street Fighter II qui a largement contribué aux bons résultats de la société cette année, Capcom accentue donc sa présence sur Switch avec l’annonce de Resident Evil Revelation Collection, une compilation des portages de Resident Evil Revelation 1&2. Une bonne nouvelle pour les amateurs d’horreur qui devront débourser une quarantaine d’euros pour survivre aux monstres gluants qui hantent dorénavant les cales du Queen Zenobia.

En attente d’une date de sortie plus précise, on attend néanmoins les deux épisodes de la série Resident Evil Revelation dès cet automne sur la console hybride de Nintendo.

 

 Damien5011

directlytoyou.fr

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Ils ne sont pas si nombreux chez nous les festivals à avoir un réel atrait médiatique. Tout juste en parle t-on au journal de 13h comme d'un énième rendez-vous d'illuminés dans lequel des joueurs se retrouvent enfermés dans un hangar l'espace d'un week-end, sans parler de ceux montrant du doigt les cosplayeurs, les décrivant comme de jeunes marginaux incarnant un personnage de fiction pour mieux fuir les problèmes réels de la société. Pourtant, au Japon de tels événements sont perçus totalement différemment. La Japan Expo rayonne sur le Pays du Soleil Levant à tel point que de plus en plus d'artisans et d'invités de marque sont amenés à faire le déplacement pour aller à la rencontre de leurs fans français.

A l'occasion de la 18ème édition de la Japan Expo qui s'est déroulée du 06 au 09 juillet 2017, c'est ainsi Eiji Aonuma, Producteur de la série The Legend of Zelda qui a fait le déplacement pour participer à une Master Class exceptionnelle sur l'aspect artistique de la célèbre saga de Nintendo. Il n'a, de plus, pas fait seul le déplacement puisque Yusuke Nakano, Illustrateur et Satoru Takizawa, Directeur Artistique sur Breath of the Wild étaient également du voyage.

Découvrez, au fil des cinquante minutes de bonheur que contient cette vidéo, quels ont été les inspirations ainsi que les secrets de création  sur Ocarina of Time, The Wind Waker, Twilight Princess et Breath of the Wild, quatre pièces maîtresses ont ont marqué l'histoire de la série.

 Damien5011

directlytoyou.fr

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Premier jeu tiers annoncé avant même que la Nintendo Switch ne soit révélée au grand public, Dragon Quest XI n'a pourtant pas encore daigné nous laisser entrevoir ses premiers atours sur la console de salon transportable que tout le monde s'arrache. Alors que les version PS4 et 3DS viennent tout juste d'être mises en rayon au Japon, le producteur du jeu profite de l'occasion pour fêter à sa manière le trentième anniversaire de la saga.

C'est donc face caméra que Yuji Horii a décidé de s'adresser aux fans occidentaux en confirmant que les équipes travaillent actuellement sur la localisation en cinq langues du titre. Et du titre parlons en justement, puisque cet épisode répondra dorénavant au nom de Dragon Quest XI: Echoes of an Elusive Age.

Pas plus de précision toutefois, mais la vidéo postée par Square Enix France, sous-titrée dans la langue de Molière, ne laisse que peu de place au doute, le soft disposera bien d'une version française et sortira en 2018. 

Damien5011

directlytoyou.fr

Voir aussi

Jeux : 
Dragon Quest XI
Plateformes : 
Nintendo 3DS, PS4, New Nintendo 3DS, Nintendo Switch
Sociétés : 
Nintendo, Square Enix
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
ReWiiU (Jeu vidéo)

A l’automne 2008 les joueurs découvraient les Goos, de petites créatures rondes possédant la particularité de pouvoir s’assembler créant ainsi des structures aux formes et propriétés diverses et variées. Ces gouttes de glue sortaient tout droit de l’imagination de Ron Carmel et Kyle Gabler, deux anciens de chez Electronic Arts qui fondèrent par la suite 2B Boy, leur propre studio de développement. Sorti initialement sur Wii et PC, le jeu présentait des règles simples mais efficaces avec un objectif récurrent, trouver le moyen de combiner les Goos afin de leur permettre d’atteindre le tuyau d’évacuation.

 Résultat de recherche d'images pour "world of goo switch"

 

Du temps a coulé depuis et ce portage destiné à la Switch intervient à l’aube de son dixième anniversaire. Les mécaniques qui faisait le succès du jeu en 2008 sont-elles toujours aussi attrayantes de nos jours ? Le soft se prête-t-il ou non au concept porté par la console hybride de Nintendo ? C’est ce que nous allons tenter de découvrir.

 

Des Lemmings à Mario robot, les concepts ne manquent pas lorsqu’il s’agit de prendre les bestioles un peu bêtes par la main pour les guider vers la sortie. Pourtant, les Goos ne s’inscrivent pas tout à fait dans cette catégorie puisqu’ils ont tous développé, en fonction de leur espèce et de l’environnement dans lequel ils évoluent, des aptitudes leur permettant de s’extirper les situations les plus saugrenues. Ne leur manque plus que la réflexion, cette idée qui leur permettrait d’unir leurs forces afin d’atteindre leur objectif, c’est là que le joueur intervient. Les développeurs ont réussi à créer un moteur physique très efficace nous permettant d’assembler les Goos afin de créer des structures qui nous permettront alors de traverser un ravin, s’envoler vers les cieux ou encore se sortir du tambour d’une machine à laver. Les notions de poids et de distance sont bien évidemment prises en compte et l’effet bras de levier omniprésent ce qui corse encore un peu la difficulté mais donne également tout le sel de l’exercice, aisément comparable à la construction d’une tour de dominos. Et que dire des niveaux jamais à court d’idées se renouvelant sans cesse afin de multiplier les situations, le joueur n’aura pas le temps de s’ennuyer.

 

 

Bien qu’épurés par soucis de visibilité, les différents niveaux ont néanmoins bénéficié du plus grand soin, tant dans leur design que dans leur approche manette en main. Pour ne rien gâcher, la musique composée par Kyle Gabler, également à l’origine des graphismes et du scénario, est parfaitement dans le thème et les vingt-sept morceaux qui composent la bande originale parviennent à donner un ton à la fois mystérieux et mélancolique, parfois dynamique à l’ensemble, avec parfois des notes qui nous hissent les poils. Si le jeu vidéo n’est pas un art en soi, on sent bien là qu’il y a, de temps en temps, de véritables artistes aux commandes.

Devant un tel déferlement d’idées, les niveaux s’enchaînent et le joueur aura bien du mal à s’arrêter surtout que, tout comme sur la version Wii, l’aventure peut être partagée avec un autre joueur. Sympathique sur le papier, l’affaire est tout autre joy-cons en main puisqu’il faudra une parfaite coordination ainsi qu’une excellente communication pour enfin réussir à construire quelque chose sans se crêper le chignon, surtout que les pointeurs de la Switch se trouvent bien souvent au c½ur de la tourmente. En effet, il faut savoir que dès que qu’un Joy-con ne cible plus la dalle du salon, cela dérègle complètement la visée. Un problème qui semble avoir été relevé à la réalisation puisque les boutons + et – sont là pour redéfinir notre position neutre, si bien que les plus agités d’entre nous pesteront constamment contre les contrôles «mal pensés» ou «qui buggent» d’autant que le scrolling s’effectue en ciblant le bord de l’écran. Des défauts forts dommageables étant donné l’extrême précision de la manette qui se paie même le luxe de camoufler les micro-tremblements. Un soft à réserver néanmoins aux plus calmes et posés d’entre nous.

 

Niveau modes de jeux, on ne peut pas non plus dire que cela soit la panacée. Outre le mode aventure regroupant les quatre mondes ainsi que son épilogue, le joueur un tantinet exigent est en droit de demander un petit surplus. Malheureusement, ce ne sont pas les crédits ni l'éternel World of Goo Corporation qui nous pousse à monter des tours de Goos afin de comparer avec les autres utilisateurs qui a la plus...haute, qui vont vous faire passer ce sentiment de vide. Notons tout de même que vous pourrez écouter les vingt-sept pistes de l'OST à loisir, un faible contenu post-game diront certains, mais c'est déjà ça et nous on ne s'en lasse pas !

 

 

En conclusion, j'achète World of Goo...mais pas sur Switch !

 

Mon avis à moi

Presque dix ans après sa sortie, le principe de World of Goo reste encore diablement efficace pour peu que vous n'ayez pas déjà touché au titre sur d'autres plateformes. Car oui, on ne va pas se mentir, cette édition sur Switch n'apporte pas plus d'eau au moulin du jeu qui a fait la renommée de 2B Boy sinon sa portabilité. Pire, si l'on retrouve sans problème les qualités intrinsèques du jeu original, sa philosophie ainsi que son principe et sa physique à toute épreuve, sa jouabilité au pointeur n'est pas aussi naturelle qu'on aurait pu le penser. Un titre qu'on est heureux à voir porté sur la console de notre c½ur, mais que l'on prendra moins de plaisir à jouer aux Joy-cons qu'à la souris.

 

A qui s'adresse World of Goo ?

. Aux amateurs de puzzles

. A ceux qui cherchent de l'originalité

. A ceux qui aiment les relations courtes...mais intenses et sans prolongations

. A ceux qui aiment les compositions de Kyle Gabler

 

A qui ne s'adresse pas World of Goo ?

. Aux joueurs en manque d'action

. A ceux qui jouent sur d'autres plateformes

. Aux traumatisés du motion gaming

. Aux sourds, qui passeront à côté de quelque chose...

Damien5011

directlytoyou.fr

Voir aussi

Jeux : 
World of Goo
Plateformes : 
Nintendo Switch
Sociétés : 
Nintendo, Tomorrow Corporation
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Plutôt bien reçus par les joueurs français, les jeux de la licence Yo-kai Watch nous parviennent tant bien que mal. Une bonne nouvelle pour nos chères petites têtes blondes adeptes de fantômes et monstres de poches à collectionner, entraîner et à s’échanger. La série de Level-5 se distingue largement de son modèle par son univers travaillé, ses villes labyrinthiques et surtout des graphismes d’une finesse exemplaire. Le second épisode, sorti en deux épisodes distincts, reprenait d’ailleurs le même business plan que la Pokémon Company avec ses jeux à succès, et ce n’est pas fini, puisque la troisième version ne va plus trop tarder à apparaître dans nos rayons.

L’information nous vient de Nintendo Europe via son compte twitter, décidément très actif ces derniers temps, Yo-kai Watch 2 : Spectres Psychiques sortira bien en Europe. Reprenant dans les grandes lignes la même aventure que dans les versions Esprits frappeurs et Fantômes Bouffis cette troisième itération se distinguera en offrant la possibilité de nous lier de nouveaux Yo-kai, visiter de nouveaux lieux et proposera en sus un mode coopératif. De plus, si votre console possède déjà une sauvegarde issue d’Esprits Farceurs ou de Fantômes Bouffis, vous aurez alors accès à de nouveaux donjons.

Que les médiums en herbe européens se rassurent Yo-kai Watch 2 : Spectres Psychiques sortira courageusement dans le courant de l’automne en occident sur Nintendo 3DS.

Yo-kai Watch 2 : Spectres psychiques

Damien5011

directlytoyou.fr

 

Voir aussi

Plateformes : 
Nintendo 3DS, New Nintendo 3DS
Sociétés : 
Nintendo, Level-5
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Depuis sa mise sur le marché le 03 mars dernier, la Switch semble avoir trouvé son rythme de croisière avec la sortie d’au moins un gros titre par mois. Si niveau jeux, les possesseurs de la console hybride semblent effectivement y trouver leur compte, il en est tout autrement quand il s’agit de vanter ses applications multimédia.

 

En effet, cela fait quatre longs mois que l’on n’a pas de nouvelles concrètes sur les services qui devraient être proposés sur la petite dernière de Nintendo. Pourtant, une lumière vient de percer l’obscurité, puisque le site d’hébergement de vidéos Niconico bénéficiera d’une application à télécharger sur l’eShop japonais permettant à tous les joueurs de visionner, où qu’ils se trouvent, le contenu de leurs chaînes favorites.

 

On attendra évidemment la mise en service d’applications équivalentes en occident avant de lever les bras au ciel mais alors qu’il s’agit là de la première réelle avancée en termes de multimédia sur Switch, on reste très impatient de voir le même genre d’initiative pour Youtube et Netflix.

 

 

Damien5011

directlytoyou.fr

Voir aussi

Plateformes : 
Nintendo Switch
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

"Alors que revoilà la sous-préfète !"

Comme chaque année depuis le lancement de la Wii U, Nintendo organise un Event Post E3 pour les journalistes, sites amateurs et blogs qui ne peuvent suivre l’E3 à Los Angeles.

Encore un grand merci à Nintendo de permettre à DTU de s’y rendre encore une fois , afin d’y découvrir tous les titres annoncés d’ici cette fin d’année.

Splatoon 2

Si splatoon, premier du nom, est arrivé sur la pointe des tentacules sur une Wii U moribonde, le succès a été immédiat, au point d'éclipser le DLC 2 de Mario Kart 8 !

Attendu comme le messie, ce 2eme opus toujours haut en couleurs arrive le 21 juillet sur Switch. Il compte bien devenir le fer de lance du e-sport chez Nintendo et marqué sa différence au milieu des portages DX de son aïeul.

Bien sûr, on retrouvera le classique mode guerre de territoire présenté dans le récent test fire ou aussi le défense de zone .

Ici, on va parler d’un nouveau mode inédit, jouable en coop à 4 en réseau local : le Salmon Run !

Le but est de récupérer le plus d’½ufs dorés en résistant à une attaque massive d’habitants des fonds marins pendant un temps impartis sur une île pas bien grande. Le jeu est décomposé en 3 manches (un peu plus dur à chaque fois) avec un nombre d’½ufs minimum à récupérer pour passer à la suivante. Ces ½ufs sont cachés sur des Boss. Une fois tué, il faut les récupérer rapidement et les amener au point de collecte pas très loin du champ de bataille. Un inkling ne peut porter qu’un ½uf à la fois et il y en a 3 à transporter, il faut être stratégique et ne pas laisser le dernier coéquipier seul face aux hordes ennemis pendant que les 3 autres portent les ½ufs !  Gare à ne pas se faire toucher sinon il faudra attendre dans votre bouée de sauvetage qu’un coéquipier vienne vous récupérer...

Au milieu de la nombreuse poiscaille de type troufion, on retrouve des ennemis de type Tank qui projette de la peinture partout devant eux, des dragons volants qui font pleuvoir une longue douche colorée ou bien des snipers qui projettent un jet de peinture en continu … si on n’est pas organisé dans la mêlée, on se retrouve vite débordé par le flot continu d’adversaires.

L'île n’est pas immense mais avec pas mal de reliefs et de multiples points d’accès. En début de manche, le panier de collecte spawn à l’endroit de la bataille à venir mais les vagues d’adversaires peuvent ensuite arriver de partout ! des éléments extérieurs peuvent modifier les conditions de jeu et la difficulté d’une manche à l’autre : marée, nuit, brouillard, etc …

Bien sûr tout cela est paramétrable en modifiant un curseur de difficulté avant de démarrer une partie. Bien que n’ayant eu qu’une seule île dans la démo présentée, d’autres lieux seront disponibles dans la version définitive.

Reste encore une inconnue : est-ce que le mode Salmon Run sera uniquement jouable en LAN local ou bien en Online comme le Turf ou le pro ?

FIFA 18

Pas un fan de FIFA ni même de foot en général, il m’est difficile de donner une appréciation convenable sur ce titre. Les principaux modes de jeux sont bien présents, mis à part le fameux mode « aventure ». Sur Switch, l’accent est vraiment mis sur le mode multi local4 joycons permettront à 4 joueurs de dribbler n’importe où en dehors du traditionnel salon domestique.

Cas particulier : Fifa 18 n’était présenté qu’en mode docké sur des téléviseurs (rien en mode portable) avec un pad pro ou avec 2 joycons. On ne pourra pas se rendre compte de l’incroyable différence entre le 720p de l’écran de la Switch et le 1080P sur les 50’’ du salon. Dommage quand on sait que certains qualifiaient le jeu de meilleur jeu de sport sur console portable ! De plus, il nous était interdit de le photographier …

Super Mario Odyssey

On dit qu’il est enfin là, le VRAI nouveau Mario 3D depuis Super Mario Galaxy 2 !!!

Parce qu’il paraît évident que le FAUX Super Mario 3D World (avec le terme fallacieux et mensonger de « 3D » dans le titre !) de la Wii U était une supercherie, non ?

Pourtant une ancienne légende qui se transmet verbalement de génération en génération par une obscure secte affirme qu’il y aurait autant de 3D dans ce titre que d’usage de l’écran tactile pour passer les niveaux autrement qu’en ligne droite … Et qué s'appelerio Quezac !

Bref, toujours est-il que dans l’inconscient collectif et populaire, un vrai Mario 3D a un HUB central depuis sa création en 1997 avec Super Mario 64. He bah là avec Super Mario Odyssey, je n’en sais rien !

La démo proposait au choix directement deux niveaux : Sand Kingdom et New Donk City :Le premier est très classique dans sa construction avec une progression assez linéaire du niveau mais d’une taille remarquable. Le second est totalement vertical et paraît immense, une fois en haut.

Chaque niveau permet de récupérer plusieurs dizaines de lunes disséminées sur l’ensemble d’un monde, sans avoir à en sortir à chaque fois que l’on en trouve une. On peut donc récupérer tous les symboles d’une traite si on ne meurt pas bien entendu. Il n’y a plus de mission dédiée avant d’entrer dans le niveau.

Bien sûr Mario garde toute sa panoplie de mouvements habituels mais perd son costume de chat Kawai … pas grave, il a une nouvelle super casquette avec des yeux (une source anonyme m’a confirmé que cela n’avait rien à voir avec de la VR ni même un Dock Pro AMD !).

Mario peut lancer sa casquette devant lui avec la touche Y pour casser des éléments de décor ou sauter dessus comme une plateforme éphémère. Avec un léger coup de poignet au joycon, on peut donner un effet boomerang à son couvre-chef (coucou ARMS !) ou faire plusieurs révolutions autour de Mario avec un mouvement des deux poignets (toujours joycons en main. Je n’ai pas essayé avec un pad pro).

L’autre gimmick du chapeau, qui a surpris tout le monde pendant le Spotlight Nintendo de l’E3, c’est de prendre le contrôle d’élément (adversaire, décor) d’un niveau pour avoir une multitude de nouveaux gameplay et atteindre des parties du monde autrement. Il y a quelque chose de Zelda Breath of the Wild avec ce nouveau pouvoir. On laisse au joueur un choix de possibilités exponentielles de parcourir un monde.

En tous cas, c’est très beau et coloré à souhait. Ce Super Mario Odyssey s’annonce grandiose !

Flip Wars

Présenté pendant le Nintendo Direct d’avril dernier comme le projet mekuru (le jeu ne m’avait pas marqué et j’avais du mal à comprendre le concept avec une simple vidéo de 30 secondes), Flip Wars est jeu Multijoueur dans la digne lignée des Bomberman, Chu Chu rocket et consorts : pourrir ses adversaires sur un même écran !

Ici le timing et l’opportunisme sont de rigueur. Pas de fioriture et de gameplay compliqué, le jeu se doit d’être accessible aux joueurs de tous niveaux, les commandes sont simples : direction + un bouton pour le saut !

Le mode principal ressemble au mode guerre de territoire de splatoon mais de manière individuelle. Il faut imposer sa couleur dans une arène à la fin du temps règlementaire. Pour cela vous devez sauter pour “peindre”  les cases autour de vous, à l’instar de la déflagration des bombes de Bomberman. Des bonus variés sont disposés de manière aléatoire dans l’arène. Si un adversaire se trouve dans votre de zone nouvellement peinte, il est éjecté, perd ses bonus accumulés et attend quelques secondes avant de revenir.

Il y a aussi un autre mode où seul celui qui était le moins éjecté gagne. Là, même le niveau se ligue contre les joueurs en envoyant des vagues qu’il faudra éviter !

Flip Wars est prévu uniquement sur l’eshop courant 2017, reste à connaitre son prix qui ne sera pas trop élevé je l’espère !

Mario + lapins crétins Kingdom Battle.

Faute de temps et seulement 2 bornes dédiées à ce jeu avec un temps d’attente supérieur à ma patiente, je n’ai pas posé mes gros doigts gras et boudinés pour tester ce jeu de stratégie tour par tour.

Grand fan de XCom (pas celui de 2K mais son aîné de 25 ans - Microprose 1994), la venue d’un grand titre ambitieux dans le genre sur console Nintendo m’émoustille au plus haut point mais avec Ubisoft aux commandes, à quoi faut-il s’attendre ?

En tous cas, la plastique est très jolie. Malgré un plateau où tous les éléments de décor sont cubiques, on garde un côté mignon et les animations rendent ce monde bien plus vivant que d’autres jeux du genre se voulant photoréalistes… le concept n’est pas non plus révolutionné et reste dans le grand classique de la stratégie: tir de couverture, déplacement à couvert, mouvement de contournement, dégagement de ligne de tir, etc.

Je n’ai pas eu le temps de voir les spécificités de chaque personnage mais le jeu s’annonce assez complet avec des défis coopératifs et des phases d’explorations dans 4 environnements du royaume champignon.

Les amiibo débloqueront du contenu … mais lequel ?

Un jeu qui mériterait une démo sur l’eshop pour se vendre plus grand nombre au-delà de la licence lapins crétins et Mario !

POKKÉN TOURNAMENT DX 

C’est avec Pokkén Tournament DX que je découvre vraiment en tant que joueur ce spin-off pour la première fois. J’ai testé en versus avec l’ami Izis : lui au Controller Pro Nintendo Switch, et moi au Pokkén Tournament Pro Pad.

J’ai trouvé l’expérience de jeu ludique et abordable. L’univers Pokémon est bien restitué. Le jeu est d’un abord simple pour permettre aussi aux néophytes de s’amuser, mais si on se penche sur son fonctionnement, il exploite réellement les mécaniques de jeux des combats Pokémon. il y a une gestion de la profondeur et de la 3D en combat. On peut faire appel à 2 Pokémon de soutien : généralement l’un des pokémon proposés est plus un pokémon défensif, et l’autre est plus offensif. Dans le cas de Mentali / Noctali choisis au cours de ma partie par exemple, Noctali permet de voler une partie de la barre de spécial de l’adversaire.

On retrouve les Pokémon auparavant disponibles dans Pokken Tournament, mais également 2 Pokémon jouables exclusifs, issus de Pokémon Lune & Soleil :Archéduc & Pingoléon.

En Pokémon de soutien exclusifs, il y a également Flamiaou & Otaquin. Bref, il y a vraiment matière à s’amuser sur ce jeu. Même si ce n’est pas l’un de mes chouchous de cet E3 ; Je sais pourquoi il plaît à nombre de joueurs et c’est je pense, un très bon opus de la licence.

Il devrait y avoir un mode “Combat en équipe” permettant de se battre avec plusieurs Pokémon et de construire une vraie stratégie de combat Pokémon. Il y aura aussi du multijoueur, du local à 1 ou 2 joueurs en mode salon ou en mode portable avec les Joy-Con.

Pour ce qui est du Pokkén Tournament Pro Pad, je ne suis pas convaincue en revanche… il avait l’air joli, de loin (il était rouge & blanc comme mon T-shirt)… et je me suis retrouvée avec un gros morceau de plastique lisse qui glisse dans les mains, et des “touches” de la taille des téléphones spécial SENIOR (puisqu’il est un peu grand pour des mains d’enfant)… ca fait un peu “cheap”, je ne le trouve pas pratique, et franchement, je vous recommande plutôt un bon Controller Pro Nintendo Switch.

FIRE EMBLEM WARRIORS

Après son excellent Hyrule Warriors, KOEI TECMO GAMES reprend la même formule éprouvée avec Fire Emblem Warriors. Dans ce spin-off de type musō les fans du célèbre tactical-RPG retrouveront une sélection des personnages emblématiques de la licence Fire Emblem comme Marth, Chrom ou Corrin, mais il devrait y avoir aussi d’autres personnages à débloquer possédant également leurs propres armes, montures et arbres de compétences uniques.

Parmi cette noble sélection de héros, vous aurez aussi le choix de 2 personnages inédits : Lianna et Rowan, les 2 jumeaux héritiers de la couronne au charisme d’huître !!!

Nouveauté du genre, vous pouvez utiliser vos personnages principaux comme chef d’équipe afin de vous rendre facilement dans les différents forts et facilement passer d’un fort à l’autre (et d’un personnage à l’autre) grâce au triangle des armes. Vous pouvez aussi combiner les attaques des personnages afin de libérer des combos.

D’un point de vue gameplay, ça semble être un musō assez jouissif, survitaminé et bien pêchu ! Au niveau graphique, les personnages sont très bien rendus, et leurs animations très plaisantes.

En revanche, les décors inchangés graphiquement pour tous les musō produits par le studio font un tantinet “tâches” à côté des personnages au rendu cell-shading… ça ne retirera rien au plaisir de jeu, mais on aurait souhaité avoir un rendu plus homogène et des décors et personnages au rendu plus similaires et homogènes.

Autre petite “déception” personnelle,  j’aurais adoré que la verticalité soit exploitée dans ce spin-off car la la licence Fire Emblems s’y prête à merveille avec ses personnages comme les Chevaliers Pégase, les Chevaliers Faucon et les Chevaliers Wyverne.

HEY ! PIKMIN

Au retour d’une mission, le capitaine Olimar se retrouve au milieu d’une nuée d’astéroïdes, il s’écrase alors en catastrophe sur une planète inconnue, peuplée de Pikmin : c’est commode ! :)

Pour pouvoir repartir, il faudra mettre la main sur du Lumium. Encore heureux, on peut compter sur l’aide des Pikmin. Cet opus se joue sur la 3DS à la façon d’un Lemmings

Vous avez dit un Pikmin en 2D et vue de côté ?

Oui, c’est ce que propose Hey! Pikmin. Y retrouvons nous nos Pikmin et le charme opère t il toujours ? Assurément, nous retrouvons avec plaisir Olimar et nos charmantes petites créatures, on utilise toujours le sifflet pour appeler nos petits amis, on récolte toujours des trésors, le bestiaire originel est présent, les bestioles ont toujours chacune leurs spécificités qu’il faudra utiliser au mieux dans les différents niveaux proposés et le tout est toujours agréablement scénarisé.

A priori, on ne gère pas les oignons dans lesquels on stocke nos Pikmin. Cette partie a été simplifiée. En revanche, le gameplay est très intuitif, on joue au stylet et au pad circulaire, la sélection de l’espèce de Pikmin que vous souhaitez utiliser dans vos troupes est limpide et très rapide. Le jeu est vraiment très précis et fun, il utilise à merveille le double écran de la 3DS et certains level-design promettent du challenge retors. On ne perd rien d’une version 3D, c’est une façon différente de jouer à Pikmin que nous présente Hey! Pikmin, toute aussi amusante. Perso, Pikmin en 2D : je suis convaincue et je dis OUI !

---------

En marge du salon et de ses nombreuses bornes et titres à essayer, Nintendo a innové et proposait aux personnes présentes d’assister à trois démonstrations Live (façon treehouse) de trois jeux annoncés, encore en développement et qui ne bénéficient pas de version de démonstration sur ce salon.

Un membre de Nintendo Europe tenait le pad et un animateur francophone commentait le jeu en cours. Les photos étaient interdites dans cette salle !

XENOBLADE CHRONICLES 2

Xenoblade Chronicles nous avait familiarisé avec les Titans Bionis et Mechonis, et avec une grande variété de peuples exotiques, tels que les Nopons, mais également un large bestiaire et des décors très variés, un scénario très riche, une trame principale prenante, des quêtes secondaires qui dévoilent progressivement la densité de l’univers, et un  système de combat très dynamique et tactique, basé en partie sur le positionnement et le scénario de combat.

C’est un jeu qui m’a beaucoup marqué et j’ai adoré reconstruire la colonie 6, je me suis attachée à tous les personnages et j’avais vraiment une attente à la sortie de la Switch de pouvoir enfin retrouver cette licence sous la forme d’une nouvelle aventure mais aussi d’un retour aux sources (sans les robots géants de Xenoblade Chronicles X, même si le jeu était très réussi, il manquait un peu d’épisme et de poésie malgré sa liberté grisante)

Xenoblade Chronicles 2 saura t il combler nos attentes ?

Même s’il ne nous a pas été donné de jouer personnellement au jeu pour l’instant, le menu est déjà très appétissant… On ne sait pas encore grand chose sur l’histoire en elle-même, si ce n’est que notre héros s’appelle Rex. Il rencontre Pyra qui appartient à un peuple étrange, le peuple des Lames. Pyra prête sa force à Rex qui lui accorde son aide afin de retrouver Elysium, le monde dont elle est originaire.

Graphiquement, c’est très très beau, on retrouve les Titans qui sont les supports des mondes que nos héros parcourent… Il sera possible de passer d’un Titan à un autre et donc d’un monde à l’autre. On retrouve également une partie de la faune et du bestiaire de l’opus originel et toujours ce même plaisir à parcourir de grandes plaines vivantes et hautes en couleur, mais en beaucoup plus beau !

On notera la disparition des indices d'hostilité des créatures, c’est un choix volontaire afin que le joueur découvre par lui-même le monde et ses créatures et se forge sa propre opinion et apprenne par lui-même. Autre changement, on ne peut plus frapper lorsque l’on est en mouvement, cela change du système du premier Xenoblade qui était en partie basé sur l’esquive. La présentation a été entièrement repensé, et tous les arts, les actions des personnages sont directement accessibles par simple pression d’un bouton sur le controller pro ou les Joy-Con… à priori aucun aller-retour fastidieux à prévoir dans les menus… la présentation est très claire et agréable… 

Le duo Rex / Pyra constitue en fait un duo où Pyra est la Lame (l’arme) que Rex, le Driver utilisera. Tous les héros sont ainsi soit des Lames, soit des Drivers, et un Driver combat systématiquement avec une ou plusieurs Lames. Au cours du combat, il est très aisé de changer de Lame, et c’est stratégiquement primordial car chaque Lame a ses propres effets et ses propres Arts. Vous rencontrerez certaines Lames au cours de l’histoire, et vous pouvez en crafter d’autres, grâce à des orbes.

Il nous a été donné d’apercevoir une ville lors de la démonstration. Elles sont fidèles à nos souvenirs et nos attentes et sembles très vivantes, très riches en NPC et en quêtes. Vous êtes même susceptibles d’y croiser des NPC qui sont eux-même des Drivers, et des chasseurs de prime ; vous pourrez choisir d’engager le combat contre eux ou pas.

Bref, la démo que nous avons vue, est encore une version de développement, mais elle envoie déjà du lourd et semble très prometteuse. Vivement une démo jouable pour vous en dire plus ! 

Yoshi 2018, l’an vert du décor !

Il aura fallu attendre 10 ans pour avoir juste un titre Metroid Prime 4 alors que Yoshi Phildar© n’a pas soufflé ses 2 ans sur Wii U, en voilà un autre d'annoncé… un nouveau, même pas une version DX !. Internet ne comprend pas, gronde, fustige !

Adieu la laine, bonjour le carton, le collage et le coloriage. Yoshi évolue au milieu d’un diorama apparement réalisés par de jeunes enfants. L’évolution des textures tissées de Yoshi sur Wii U aux papiers gaufrés de Yoshi sur Switch est juste impressionnant.

Le plan où yoshi se balade est nette et tandis que le premier plan et arrière plan restent flous pour donner un sentiment de profondeur. D’ailleurs la profondeur est la nouveauté de futur Yoshi, le lancé d’oeufs ne se fait plus sur un plan 2D mais dans toutes les directions et ça change tout. Cela prend tout son sens si on veut fouiller chaque recoin au delà du simple chemin à emprunter.

Mais internet a t il déjà fini un Yoshi à 100% ou bien court-il en ligne droite tel un journaliste qui doit absolument trouver un défaut ?

Les aficionados de la complétion font et refont les mêmes niveaux afin de débusquer tous les secrets dont les Yoshi regorgent. Avec ce nouvel opus, on sera obligé de refaire au moins une fois chaque niveau mais en montrant l’envers du décor.

Après avoir évolué une première fois de gauche à droite avec un joli décor en fond, on recommence le niveau de droite à gauche (toujours au même point de départ donc) en voyant le 4ème mur (qui n’est pas décoré puisque ne faisant pas parti du diorama) !!! 

Le dos des éléments de décor n’est pas coloré, on voit le scotch qui tient des rouleaux d’essuie-tout et de boites en cartons vides, des maskass cachés derrière les décors qui gèrent les animations du devant de la scène.

Il faudra gérer les deux points de vue pour résoudre des énigmes sur plusieurs plans, une action à l’endroit modifie le passage à l’envers et vice et versa…

Au niveau de ce simple niveau, on peut déjà considérer que ce futur Yoshi bouleverse ses codes et entre dans une nouvelle ère de gameplay.

Metroid Samus Returns

Dans ce remake du Metroid 2 sorti sur le GameBoy, le jeu profite enfin pour avoir de vrais décors et amène l'intégration d’éléments vu dans les Metroid Prime afin de donner plus de cohérence entre les différents épisodes de la série. Metroid 2 s’affiche sur un plan 2,5D pour nous faire profiter de cutscenes pendant les phases de combat ou d’exploration.

Autres différences avec la version GameBoy, Samus peut viser à 360° grâce au stick de la 3DS (XL, 2DS et New … toute la famille, quoi !). Notre héroïne pourra aussi s’accrocher à un rebord et tirer en même temps. Le double écran permet d’afficher la carte des zones explorées pour faciliter la progression. Ca parait évident en 2017 mais la version de 1991 n’avait cette option avec son écran monochrome.

Pour aider les joueurs novices, Samus bénéficiera d’un pouvoir spécial permettant de les aider dans la recherche de passages secrets… un sonar qui consomme un peu d'énergie vitale pour éviter d’en abuser !

Le tir ou les bombes ne sont plus les seules options pour Samus face aux ennemis hostiles. Désormais, elle peut contrer une attaque avec son bras armé (comme dans tous bons BTA) et lancer une contre attaque avec visée automatique.

Bref, un titre qui permet aux fans de la série de patienter en attendant d’avoir plus de nouvelles à propos du futur Metroid Prime 4 sur Switch.

 par Pecky et izis

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

     
Signaler
Act'U (Jeu vidéo)

Déjà en charge Fire Emblem Warriors, Koei Tecmo compte également éditer chez nous Nights of Azure 2, un Action-RPG mettant en scène des héroïnes aux poses et tenues pour le moins tendancieuses qui raviront les amateurs du genre comme les férus de japanime.

Faisant suite au premier épisode, Nights of Azure 2 suivra les aventures d'Alushe Anatoria, une guerrière dont la mission première était d'escorter la prêtresse Liliana mais qui se fera tuer lors d'une embuscade pour finalement être ressucitée sous forme de demi-démon. C'est sous sa nouvelle apparence et investie de nouveaux pouvoirs qu'Alushe et ses deux amies d'enfance devront faire face à Malfasia, la Reine de la Lune venue sur Terre pour plonger la planète bleue sous une nuit éternelle.

Développé par le studio Gust bien connu pour sa série des Ateliers, Nights of Azure 2: Bride of the New Moon sortira sur Nintendo Switch le 27 octobre prochain.

Damien5011

directlytoyou.fr

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Bienvenue ! Ici, on entre Dans ton U !

 

Et Dans ton U, il y a des membres! Ceux du Topic de la WiiU ! C'est avant tout un collectif, plusieurs  joueurs de tous âges et horizons qui ne se revendiquent ni critiques, ni journalistes, ni ménestrels, mais qui ont tous, de différentes manières, été bercés par Nintendo, son Univers et ses icônes.

 

Dans ton U, on crée du contenu fait qu'à la volonté! Nous avons décidé de monter ce Blog, pour ceux qui veulent s'intéresser un peu, beaucoup, voire pas du tout à cette nouvelle console (pour le troll de base qui exècre et ment). Plutôt que de critiquer et sachant que GameBlog ne peut traiter l'ensemble de l'actualité Vidéo ludique de la WiiU, les Nintendo Directs, les jeux indés parus ou à venir, etc...

 

Dans ton U, On prend notre temps pour aller au fond des choses afin d'élargir les sujets : De la nouvelle façon de jouer avec son Gameplay asymétrique à la politique du Nintendo Network, de l'avis de jeux existants aux annonces de ceux à venir, de l'absence des tiers à des ressentis sur l'avenir de la firme, nous essayerons tant que possible de traiter le plus d'informations possibles.

 

Dans ton U souffle un vent de nouveaux talents : Vous croiserez les artistes du Gamepad qui postent leurs œoeuvres sur le réseau social de Nintendo (le Miiverse), les champions mondiaux de NanoAssault (Pas moins que les médailles d’or et d’argent! y’a pas de bronze Dans Ton U!), des rédacteurs d'articles expérimentés ou pas, mais avant tout des joueurs, comme vous, qui auront un avis à exprimer et surtout à partager.

 

Dans ton U, ce n’est pas pour toi tout seul, comme devant un film de U! C’est une question de plaisir: un Blog et son contenu se nourrissent de la passion commune qui nous anime : l’'échange. Sans ce partage, il n'y a pas de dialogue, pas de communauté et donc plus d’'informations qui circulent. Dans ton U est avant tout né d'une communauté, celle où nous vous invitons pour découvrir et échanger avec ceux qui sont derrière ce projet.

 

Dans ton U, on y trouve toujours de la place ! Alors, si vous vous sentez l'envie de partager, d'écrire, d'exposer un point de vue, etc... Vous êtes les bienvenus ! Oui, on peut toujours élargir le cercle de nos ami(e)s ! N'oubliez pas qu'il s'agit d'un blog communautaire, alors venez donc faire un tour ici : le topic de la WiiU, ce n'est pas le trou sombre qu'on veut vous faire croire…

 

Dans ton U, un blog qui restera dans les annales.

 

Retrouvez également le blog :
- sur Facebook
- sur Twitter   

- sur Youtube

 

Les rUbriques:

(tu peux cliquer directement sur l'image, on a fait les choses bien !)

 

 

------------------------------------------------------

                        PARTENARIATS

Archives

Favoris