L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Cinoche

C'est le moins super-héros des films de super-héros. C'est ce que je me suis dit en sortant de la salle. Dernière production de Marvel, Thor figure dans la lignée d'Iron Man et consors, en proposant une introduction au personnage de Thor en prévision de The Avengers. L'histoire commence au moment où Thor se retrouve banni d'Asgard et récupéré au Nouveau-Mexique par Jane, incarné par la toujours aussi splendide Natalie Portman. S'ensuit une (longue) introduction afin d'expliquer comment il en est arrivé là, et ainsi continuer l'intrigue du début.

Le web s'était écrié à la vue des premières bandes-annonces avec ce design kitch et cet univers d'Asgard si particulier. N'ayant absolument aucune connaissance sur le personnage, j'y allais complètement neutre. Et j'ai été très partagé. Autant certains plans en extérieur sont plutôt réussis, autant les costumes et certains personnages ne manquent pas d'un certain kitch, entre les armures dont on a l'impression qu'elle n'ont pas de poids et certains personnages (comme les quatre guerriers qui accompagnent Thor) qui n'arrivent pas à jouer convenablement sans être ridicule. Reste que certains, comme Odin ou Thor justement, réussissent à sonner plus juste, notamment Thor lui-même qui a vraiment l'air dans son personnage, encore plus lorsqu'il se retrouve sur Terre. Loki est plus ambigüe, puisque ses motivations ne sont jamais véritablement claires, et ses desseins qui ne seront révélés qu'à la fin font état d'un vilain assez flou et au final pas très crédible. Dommage.

En fait, le vrai problème du film, c'est de ne pas raconter grand-chose. On se rend compte rapidement que l'histoire aurait pu être bouclé en moitié moins de temps. L'introduction à Asgard tire franchement en longueur avant d'echaîner sur Terre. Et les scènes suivantes à Asgard cassent complètement le rythme du film et scinde celui-ci en deux de façon radicale: Asgard est beaucoup plus sérieux, avec sa mise en scène et son histoire très shakespearienne, et la Terre rentre plus dans la comédie, avec un Thor qui a du mal à s'accomoder à la vie moderne, et donne un côté très comédie romantique. Et c'est parfois assez drôle ("I need a horse!!"). Du coup, lorsqu'on est pris dans l'un, le retour dans l'autre fait sortir du film un moment. C'est fortement dommage. Et ce n'est pas l'histoire globalement pas super passionnante (je veux juste retrouver mon marteau pour rentrer chez moi) qui sauvera ça. Ni les scènes d'action qui finalement se concluent assez vite vu la surpuissance de Thor dès qu'il a ses pouvoirs (je me demande d'ailleurs comment ils vont équilibrer ça dans Avengers).

Au final, Thor aurait pu être mille fois plus intéressant. La tragédie d'Asgard et la comédie romantique de la Terre ne font pas bon ménage, et il aurait été plus intelligent d'en privilégié une plus qu'une autre au lieu de mélanger les deux aussi fortement. Ça donne un film un peu bancal, moins pire que ce que j'espérais, mais pas non plus folichon.

Verdict: le Thor ne tue pas. Une grosse intro à The Avengers, qui aurait pu être beaucoup mieux.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
Je vois ça partout, je n'ai jamais dit que ça manquait de scènes d'action. Le gros reproche que je fais au film c'est d'avoir mélangé deux genres de films sans jamais privilégier l'un des deux. J'aurais limite préféré avoir un film dramatique se passant les trois quarts du temps à Asgard, ou l'inverse sur Terre pour le côté comédie romantique. Là, on sent que le film a le cul entre deux chaises, et l'histoire en prend sérieusement un coup.
devilnexus
Signaler
devilnexus
Le film se veut proche du comics , fallait pas s'attendre à un film de bourrin