Premium
Signaler
Articles

C'est l'histoire d'un jeu tellement moche et daté, qu'à sa sortie, le 29 octobre 2010, personne ne juge bon d'en parler. La faute à son éditeur qui rechigne à communiquer autour de cette étrangeté japonaise et qui, de fait, décide de ne pas envoyer de versions presse aux rédactions française. Pourtant, les joueurs les plus curieux ou nipponophiles, qui avaient déjà entre-aperçus un potentiel lors de la présentation du soft au Tokyo Game Show il a y déjà ans 3 ans, se sont jetés dessus. Résultat ? Un buzz incroyable dont les forums se font écho. Un emballement tel qui fait que tous les sites spécialisés choisissent de se procurer le titre afin de le traiter. Et en ce bon mois de février 2011 (trois mois après la sortie tout de même !), les tests fleurissent : Gamekult, Gameblog, Nolife... et Console Syndrome.

Il n'est pas ici question de discuter de la qualité du jeu, du bien fondé de son buzz ou autres considérations intrinsèques. Notre avis, vous le connaissez pour l'avoir lu hier. Et les autres membres de CS qui n'ont pas encore pu toucher au titre commencent à se tâter sérieusement. Il est plus intéressant à mon sens de deviser aujourd'hui de l'effet boule de neige initié par la communauté, qui a conduit un titre pourtant zappé par la majorité jusque là, sous le feu des projecteurs. Dans le milieu de jeu vidéo pourtant, nous sommes les spécialistes du buzz pré-sortie, du traitement minimal le jour J, puis de l'oubli immédiat dès le lendemain. Les têtes d'affiches ne le restent jamais très longtemps et les slideshows des sites webs les plus visités sont renouvelés aussi vite que les secondes s'égrènent. D'ailleurs, les éditeurs rivalisent de mille et un stratagèmes pour que leur bébé accaparent l'attention quelques instants de plus. Ils inondent les rédactions de communiqués de presse, diffusent les média (images, vidéos) au compte-goutte, dévoilent des versions collectors improbables (de plusieurs types désormais). Les DLC et le multi-joueurs aussi sont là pour conserver l'attention autour de son projet. Et un titre sorti de nulle part, au budget certainement inférieur au salaire du voiturier qui conduit les producteurs de Dead Space 2 ou de Call of Duty sur leur lieu de travail, tient la corde depuis plus de 3 mois. La victoire des joueurs ?

Oui, car ce buzz, il fallait aller le chercher. Même si le côté OVNI de Deadly Premonition, et son prix réduit ont certainement pesé dans la balance (sans compter les retours américains), l'attitude des gamers et l'avènement des « forums rois » ont permis l'émergence d'un challenger, à contre-courant complet du système actuel. Une preuve que la passion reste, malgré tout, au centre de notre univers. De bonnes augures pour l'avenir.

Par CouCou

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Med
Signaler
Med
Entièrement d'accord, faut faire du bruit avec Nier (même si je pense que c'est un peu tard) !!
fan2jeux
Signaler
fan2jeux
Et si maintenant on passait à nier?
Tiris
Signaler
Tiris
Ow nan je me suis fais pourrir par l'apostrophe et j'ai pas vérifié après avoir posté T_T.

Bon en résumé je disais que c'était tellement vrai comme remarque le coup du "Buzz puis sitôt sortit, sitôt oublié" et que c'était vraiment cool de voir ce jeu oublié des marketeux faire parler de lui de la sorte.
upselo
Signaler
upselo
Je répète ici ce que j'ai dit ailleurs :
Oui enfin perso, j'ai suivi le buzz monté par les sites spécialisés ricains. C'est Destructoid (et Jim Sterling) qui a lancé le jeu. C'est pas juste les joueurs qui se sont intéressés à a présentation du jeu sur un salon et qui ont tenté leur chance au hasard en voyant le bas prix.
Après, pour les sites français, c'est bien plus vrai. Me souviens avoir pas mal parlé du jeu et fait campagne pour que le jeu soit dans la base de données Gameblog
Pandabold
Signaler
Pandabold
Ne serait-ce pas parce que la presse spécialisée n'a pas reçu de goodies gratos qu'elle n'en a pas parlé ? Ces jolis cadeaux qu'elle refourgue ensuite sur des sites d'occasion, avec l'indication "version promo" ? Mais cela révèle surtout que le public n'attends pas auprès des réseaux "officiels" pour parler d'un truc qui lui tient à c½ur, et qu'il le fait, lui, dans une démarche complétement désintéressée.
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
Dire que c'était ce qui était prévu avec Alan Wake, dommage. J'aimerai bien une fusion des deux du coup :P, en gardant le meilleur de chaque bien sûr.
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
En même temps l'emballage ne fait vraiment pas envie, on dirait un jeu développé pour Dreamcast avec une maniabilité pas terrible.
Par contre la profondeur du jeu a l'air juste hallucinante, le coté open world sous ambiance à la "twin peaks", à tester.
Console Syndrome
Signaler
Console Syndrome
Le retour du bug de l'apostrophe :(
Tiris
Signaler
Tiris
"Dans le milieu de jeu vidéo pourtant, nous sommes les spécialistes du buzz pré-sortie, du traitement minimal le jour J, puis de l
Le blog de Console Syndrome Editions

Le blog de Console Syndrome Editions

Par Console Syndrome Blog créé le 23/12/09 Mis à jour le 09/02/12 à 18h52

Le blog des éditions Console Syndrome ! Vous retrouverez également quelques articles du site ConsoleSyndrome.com.

Ajouter aux favoris

Édito

C’est avec beaucoup de fierté que nous vous annonçons la sortie de notre dernier livre, consacré à la saga Metal Gear. Pour fêter l’arrivée de la compilation HD de MGS 2MGS 3 et Peace Walker, et en attendant la sortie de MGS 3D sur 3DS, nous vous proposons ce nouvel ouvrage qui décrypte et retrace l’intégralité de la série. Le livre est d’ailleurs disponible dès maintenant. De quoi fêter dignement les 25 ans de la franchise phare de Konami !

Caractéristiques de l’ouvrage :
Format : 160 x 240 mm
Couverture : cartonnée, vernis UV sélectif
Nombre de pages : 200
Impression : noir et blanc
Auteurs : Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi et Damien Mecheri
Prix : 18 €

Du premier Metal Gear paru en 1987 au récent Peace Walker, parcourez les étapes de création de ces jeux, avec moult anecdotes historiques. Découvrez également un portrait de Hideo Kojima, le créateur indissociable de son œuvre. Revivez ensuite l’intégralité de la chronologie du scénario, relaté dans tous ses détails et sa complexité, et couvrant près de 114 ans d’histoire, de la naissance des Philosophes à la vieillesse de Solid Snake ! Enfin, laissez-vous tenter par de nombreux décryptages et des analyses, s’intéressant autant au gameplay, à la mise en scène, aux idées folles de Kojima ou encore aux divers messages véhiculés.

Au niveau de la forme, nous vous proposons un livre dans la droite lignée de ce que nous vous avions offert avec Zelda, chronique d’une saga légendaire. Un façonnage de haute qualité donc, une couverture cartonnée, un vernis sélectif et un tranche-fil. De quoi démarrer une jolie collection !

Commandez dès maintenant ce livre sur le site des éditions Pix’n Love !

Il sera également disponible très rapidement dans le circuit de distribution classique (Fnac, Virgin, Cultura, Amazon, centres culturels Leclerc, etc.).

Archives

Favoris