Le Blog de Clement

Par Clement Blog créé le 21/06/11 Mis à jour le 26/07/16 à 17h54

Si tu veux te faire une bonne dose de retro avec des openings d'anciennes gloires des années 90, que tu as regardé la chaîne gameone à son lancement et bien ce gameblog est fait pour toi.

Ajouter aux favoris

Édito

Passionné depuis l'âge de 5 ans après avoir jouer à Mario , je n'ai cessé d'arpenter les mondes virtuels. Cotoyant Solid Snake, Lara Croft et autre Duke Nukem qui resteront à jamais mes amours de jeunesse, je m'apprête à rentrer définitivement dans le virtuel via ce blog

 

Compte twitter: @Clemendoux

Gamertag: clemclem86

PSN: clemendoux

 

Archives

Favoris

Signaler
gamezone

Alors oui je dois le confesser, je n'ai jamais vraiment jouer à la dreamcast mise à part une ou deux chez un ami ou dans un mincromania. En 1999, ma famille venait juste d'acquérir la playstation première du nom et la sortie assez rapide de la console de SEGA a fait que j'ai préféré attendre la sortie de la PS2 qui avait comme principale promesse de me proposer toutes les licences que je vénérais comme les Final fantasy, les tenchus, les resident evil et les Metal Gear Solid.

Manque que j'espère combler très prochainement car je suis en ce moment à la recherche de la console Dreamcast avec les jeux Crazy taxi, les deux Shenmue, Code veronica et Skyes of Arcadia.

 

 

Et pour terminer, un autre reportage de gameone sortit en 2006 et nous présentant 5 bonnes raisons de ressortir la console de SEGA.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
gamezone

Putain R6 quel jeu, je me rappelle refaire inlassablement les niveaux afin de les connaître par coeur et pouvoir enfin faire l'assault parfait, c'est à dire sans perdre un seul de ses hommes. On commence ensemble, on termine ensemble sous mon commandement. J'aime bien la vidéo qui a pour fond sonore la BO de The Rock, must have du film d'action en 1998. La grande classe.

 

 

Alors oui je sais la transition avec Zelda n'a aucun rapport enfin bon il ne reste plus trop de vidéos de gameone datant de 98, donc j'ai décidé de mettre dans le même post afin de gagner du temps. Alors OoT est lui plus présent dans les esprits que le premier Rainbow six, déjà parce que c'est un jeu considéré par certains comme étant le meilleur de tous les temps et enfin parce qu'il est ressorti dernierement sur 3DS. 

 



 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
gamezone

Attention collector avec la mire et le décompte et tout et tout. Je me rappelle de la partie avec Mirabelle en anglais parce qu'à l'époque la chaïne avait pour ambition de deveni internationale. C'était à la rentrée 1998 et on était champion du monde de foot, la vie était belle, la crise n'existait pas et Star Wars était encore un trilogie bien propre sur elle.

 



 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
gamezone

C'est en cherchant dans les playlists d'un certain PlayerTv sur dailymotion que je suis tombé sur une playlist composée d'extrait de la chaîne gameone. Et il est intéressant de regarder ces vidéos que ce soit pour se remémorer la "grande époque de cette chaîne mais aussi pour se faire une petite cure retrogaming.J'ai décidé de mettre deux vidéos concernant deux grands FPS, l'une nous présentant la soluce du premier niveau de l'excellent Red Neck Rampage Ride again (stand alone faisant suite au premier) et une autre avec le test d'Half life.

Il est intéressant de constater que les univers étaient assez varié en 98-99 et que le FPS vivait ses derniers instants open world. Il est vrai qu'Half life a instauré dans les shooters, le principe de fuite en avant. On ne revient jamais en arrière et les niveaux sont parsemé de script afin de dynamiser l'action, méthode qui a été exploité à l'orgie dans des séries modernes tels que les Battlefield et autres Call of duty. Aujourd'hui seul un Deus Ex Human revolution de part son aspect RPG va tenter  de nous proposer des niveaux ouverts. L'époque du build engine me manque fortement, où l'on pouvait être bloquer dans un FPS par une enigme bien relou. 

AAAAAAAAAAAAAAh nostalgie et quel vieux con je fais aussi. 

 



Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
gamezone

Voici un reportage réalisé par GameOne en 2004, nous présentant de la venue de monsieur Kojima en dédicace pour la sortie de Metal Gear solid 3:Snake eater en France. 

C'était il y a 8 ans et déjà notre JulienC était un grand admirateur du bonhomme. En tout cas, cela fait toujours plaisir de se replonger dans ces vieux souvenirs et sur ceux je vous laisse.



 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Voici une vidéo que j'ai découverte aujourd'hui sur le sîte Allociné, Réalisée par Patrick Péris (dont voici le sîte internet http://www.patrickperis.com/), elle totalise des extraits de 50 films pour former un mashup détonnant. Voici la liste des films présents:

Orange mécanique, l'inspecteur Harry, Batman: The Dark knight, Il était une fois dans l'ouest, Fight Club, Karate Kid, A game of death, Mise à prix, Seven, Pulp FIction, Reservoir dogs, Watchmen, 300, Tigre et dragon, Kick Ass, Domino, Le bon la brute et le truand, Desperado, Les Affranchis, Animatrix, Terminator 8, True romance, Robocop, Matrix, 2001 l'odyssée de l'espace,Sucker punch, Millenium, Million dollar baby, Snatch, Sherlock Holmes, Matrix Revolution, Opération dragon, Hulk, Transformers 3, Sin city, les immmortels, Gladiator, Tron l'héritage, Piège de cristal,Dr Folamoure, Matric Reload, Independance Day, Opération espadon, Démineurs, Top gun, 58 minutes pour vivre et enfin True lies.

 

La musique quand à elle c'est  Counting Bodies Like Sheep To The Rhythm Of The War Drum de  A Perfect Circle, son que vous avez déjà entendu dans la pub pour le jeu Rage.

 

CONFRONTATION MASHUP from Patrick Peris on Vimeo.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Level one

On arrive à la fin du week end, si si hélas, on commence déjà à penser à sa journée de travail de demain avec le petit stress revient. Moi je dis pas d'accord et pour lutter face à la morosité rien de tel qu'un petit level one que je viens de découvrir sur youtube. En plus hasard, il concerne un épisode que je n'ai jamais fait de ma saga préféré, le remake du premier MGS. 

On monte le son, on se vautre dans son siège et hop on regarde avec plaisir ces 8min34s de bonheur.

 


Level One Metal Gear Solid The Twin Snake par King-Alucard

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Intro

Pour ce 7ème numéro, je souhaitais revenir sur les RPG japonais de la grande époque de playstation. J'avais fait un poste de blog concernant les RPG de chez Squaresoft qui il faut reconnaître truster les ventes à l'époque tant la qualité de leur jeu repoussait à chaque sortie les limites techniques et artitisques. Mais voila cette fois ci, je me focaliserai sur les outsiders.

Tout d'abord, nous commencerons par Wild arms de cez MediaVIsion sortit en France en 1999. Ce jeu prend part dans un monde oscillant entre l'heroic fantasy et le western, cela aura pour effet de donner un certain caché à cet univers. Ce fût mon premier J-RPG sur PSone et je rappelle non sans une certaine nostalgie de cette opening sous forme d'un dessin animé. 

Ensuite, je vais m'attarder sur Jade Cocoon sorti en 1999 aussi et développé par Genki. Ce jeu est un J RPG classique avec une touche de Pokemon et surtout agrémenté d'un chara design et un univers très proche de princesse Monoke. Pokemon et Monoke Hime, deux licences phares en cette fin de millénaire précédent. Le jeu au final était assez moyen mais j'en garde un souvenir plutôt sympathique.

Et enfin, le très cultissime Valkyrie Profile sorti en 1999 aussi (on était en plein boum du J RPG sur PSX) par Enix, l'ancien grand ennemi de Squaresoft avant de s'allier avec lui quelques années plus tard. Bien que je connaisse ce jeu depuis longtemps notamment par le fait qu'il était souvent cité dans mes 2 magazines préféres durant mon adolescence, qu'étaient feu Joypad et feu Gameplay RPG. Un ami avait réussit à acquérir une version américaine que nous arpentions à deux avant de replonger dans notre dose hebdomadaire d'Evangelion sur Gameone. La belle époque quand même... Enfin bon j'ai pu mettre les mains dessus, il n'y a pas si longtemps sur PSP et en effet c'est un grand jeu, magnifique et en plus agrémenté de l'un des plus scénarios de RPG auquel j'ai pu jouer.

 

 

#02: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49585_ces-intros-qui-m-ont-marquees-02-tenchu-splinter-cell-et-mgs

#03: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49588_ces-intros-qui-m-ont-marquees-03-jedi-knight-alerte-rouge-et

#04: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49622_ces-intros-qui-m-ont-marquees-04-warcraft-iii-warhammer-dawn

#05: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49625_ces-intros-qui-m-ont-marquees-05-ffviii-vagrant-story-et-chr

#06: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_50043_ces-intros-qui-m-ont-marquees-06-full-throttle-outlaws-et-mo

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Sujet libre

Il ya de ces jeux qui vous marquent à jamais, des sagas vidéoluqiues qui vous feront dire en y repensant, "c'était mieux avant", bref des jeux qui vont vous scothcer des journées entières, que dis je des weeks complets et bien Mass effect 3 fait partie de cela.

Mass effect 3 commence à peu près là où l'on avait fini le dernier DLC du précédent opus, à l'aube d'une nouvelle guerre. Une nouvelle guerre, pendant laquelle, l'humanité va faire face à un ennemi millénaire, les célèbres et terrifiants Moissonneurs. Ces étranges poulpes gigantesques, croisement improbable entre un Cthulhu et un transformer, reviennent faire leur basse besogne, celle d'éradiquer toutes formes de vie intelligente et ceux tous les 50 000 ans.

 

 

Comme à son habitude, le(ou la, ça dépend de votre sexe) Shepard n'a été, encore un fois, pas écouté alors que le monde a échappé grace à lui à deux potentielles fin du monde et je ne vous parle pas d'un bug informatique ou d'une vague prophétie Maya, mais plutôt de l'attaque d'un moissoneur appelé Sovereign et à l'invasion des recolteurs, croisement habile d'un grille pain et des descandants des Prothéens, dernier espèce à avoir affronter les géants metalliques. Et c'est aux côtés de Shepard que nous allons assister impuissant à la fin de notre planète, une invasion qui va prendre très vite tourner aux massacres de millions d'humains. C'est ambiance très pesantes se fera très présentes lors de longues heures de jeux, cela va se faire par des compte rendu de la résistance, par l'arrivée de réfugiés ou des journals télévisés, nous rappelant les heures les plus sombres de notre histoire.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet et décortiquons un peu plus le jeu à proprement parler. Je tiens à préciser que je n'ai pas encore fini le jeu mais que j'affiche au compteur 13 heures de jeu et 5h en multi. Ce qui me permet de me faire un premier avis complet.

Le jeu s'articule de la manière suivante, on parcourt l'espace à l'aide du très classe Normandy SR2 afin de ralier les différents peuples à sa cause un mix entre une campagne présidentielle et Star Wars en quelque sorte. Cela aura pour effet d'accroître son armée, qui servira plus tard à donner l'assault finale contre les moissonneurs. On discute toujours avec les différents membres de son équipage afin de faire évoluer les relations et aussi de débloquer des quêtes annexes. Quêtes annexes qu'on pourra aussi débloquer en rencontrant des anciens membres recontrés lors des épisodes et DLC précèdents ou alors en checkant ses mails et en écoutant les conversations entre les différents passants qui composent la citadelle. Ces quêtes auront pour effet de vous faire gagner de l'équipement, des sous ou d'autres troupes. Il est d'ailleurs possible de regarder l'état de ses troupes dans le son vaisseau afin de faire un état des lieux avant l'assault final. Il est intéressant de préciser que vos performances en multi-joueurs auront une incidence sur la taille de votre armée. Et si vous êtes un joueur aguerri, cela aura pour effet au maximum de multiplier sa taille par 2, ce qui n'est pas négligeable quand on connaît l'enjeu final.

 

 

La plupart des quêtes comme dans le précédent épisode d'ailleurs, se résoudront par la violence et par le feu et cela sous la forme d'un TPS classque comme on en voit depuis la sortie de Gear of War. Evidémment, plusieurs éléments de RPG viendront gonfler l'expérience du joueur, que ce soit par la personnalisation des personnages et de l'armement (grâce au retour des modules d'armement).

Le multi quand à lui est une copie du mode horde de Gear of War (encore lui...). 4 joueurs devront faire face à une dizaine de vgue d'ennemis, de plus en plus puissantes avec quelques objectifs histoires de varier les plaisirs. Comme par exemple, désactiver 4 brouilleurs radios, tuer 4 cibles précises, tenir un point précis ou tout simplement vider la zone de toutes traces de créatures bélligérantes. Petit point fâcheu, il est possible de débloquer des éléments multi en payant 80 points MS, alors oui ce n'est pas obligatoire, mais ceci plus la présence d'un DLC au prix exorbitant de 800 MS (environ 10 euros) le jour de la sortie du jeu (http://www.xboxgen.fr/mass-effect-3-dlc-deja-bien-present-disque-actualite-19792.html), je trouve que la politique commercial d'EA prend des tournures pour le moins très déplaisante et il ne faut pas oublier que c'est nous les consommateurs qui auront le dernier mot. Cette politique a fait que j'ai arrêté par exemple d'acheter des jeux de bastons de chez Capcom alors que j'en suis méga fan. Alors mr EA, je l'espère que c'est la derner fois que vous reprend. 

 

 

Bon pour terminer, quand même sur une note positif, je tenais saluer la qualité des directions artistique et sonore du jeu tant elles arrivent à sublimer et à servir l'histoire de ce jeu.

Mass effect 3 est un grand jeu, il aura réussit à me captiver pendant une 10 dizaines sans que je me rende compte du fait que j'avais passer mon samedi assis devant ma télé et  c'est seulement en regardant par la fenêtre que j'ai pris conscience que la journée était fini; Cela ne m'était pas arrivé depuis mon adolescence et ceus sur des jeux comme FFVIII et metal gear solid. Mass effect 3 rentre dans le panthéon des jeux vidéos de cette génération et il n'y aura pas à rougir face aux ténors que sont Skyrim et Red dead redemption.

PS: Pour ceux qui souhaiteraient sauver le monde en co-op, mon gamertag: clemclem86. Je vous attends.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Sujet libre

Bien avant de refaire le montage de ses films, d'insérer des scènes de synthèse inutiles ou de pourir son univers avec des dessins animés et des bandes dessinés de moyennes qualités, George Lucas tout juste oréolé du titre de géniteur de la plus grande saga de tous les temps (les fans du seigneurs des anneaux dehors), nous avez pondu le magnifIque Holiday Special.

Cet épisode spécial a été réalisé par Steve Binder qui n'a rien fait de marquant depuis plus de 38 ans. Lors de ces 1h20, on aura l'honneur de découvrir la première fois l'über classe Boba Feet et pour la dernière fois la famille de Chewbacca, mais aussi d'écouter des chansons toutes pourries, plus moisie que le passage musical rajouté au début du Retour du Jedi

Au vu de la piètre qualité de cette production, George Lucas a fait retiré ce film de sa filmographie, a fait en sorte que celui ne soit plus jamais ditribué, il est donc très difficile de se le procurer. Heureusement internet a inventé le porno gratuit et youtube, on peut y donc trouver plein de choses sympathiques comme des jumelles japonaises et pleins de boulettes cachés que le tout hollywood souhaitrait voir disparaître. Allez c'est parti pour cet épisode IV.2.

Le côté obscur vaincra.

 





 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)