Parenthèses

Parenthèses

Par Cinemax Blog créé le 22/05/11 Mis à jour le 23/04/16 à 11h31

Le blog a déménagé : https://cinemadepigalle.wordpress.com/

Ajouter aux favoris

Catégorie : Bilan de Saga

Signaler
Bilan de Saga

Aaahhh Mass Effect 2, le beau, le grand Mass Effect 2. Tu sais que toi et moi on a des comptes à régler, hein ? Tu as beau faire partie de la meilleure trilogie de cette génération, tu n'en restes  pas moins qu'un jeu quelconque, voir mauvais à mes yeux. Et pour cela je t'en veux, parce que je ne peux pas te passer, parce que tu es le deuxième, parce que ce qui se passe dans Mass Effect 2 a des répercussions sur le trois. Alors le jour où je veux me refaire la trilogie, je suis obligé de passer par toi, et à chaque fois je me dis « Allez, c'est le moins bon, mais il est pas si mal après tout, il y a des bons persos et tout... ».

Pourtant à chaque fois je suis déçu...

Bon, je pense qu'à partir de ce point pour avez déjà compris que Mass Effect 2 et moi, on était en froid, alors autant vous prévenir tout de suite, ce qui suit ne va pas arranger les choses, mais comme à chaque fois que je dis un peu de mal sur un jeu je tiens à préciser que ce n'est qu'un avis personnel donc totalement subjectif.

 

 

Je réfléchissais l'autre fois (c'était un mardi) et j'ai trouvé une phrase qui résume plutôt bien ce deuxième opus : Mass Effect 2, c'est l'anti Mass Effect (1). En jouant à ces deux jeux j'ai l'impression de voir deux frères ennemis qui se font la guerre car tout les opposes, et moi n'étant pas Suisse (d'origine ou de fiscalité) je suis obligé de prendre partie, et ce sera pour le premier.

Vous vous rappelez de ce que j'ai dis du premier Mass Effect dans un précédent post ? Moi oui, j'avais parlé de variété dans le gameplay.

ET PAF !

Fini ça ! Si le premier proposait des petites phases d'exploration, des phases en Mako et des phases de TPS, maintenant c'est fini ! Plus de Mako, plus d'exploration, uniquement du TPS bête et méchant avec caméra à l'épaule.

Alors bon, ce n'est pas si bête et méchant étant donné que l'utilisation des pouvoirs reste présente mais même elle est vachement amoindrie pour certaines classes (je pense à la simple classe soldat notamment).

Mais ce n'est pas tout, si j'aimais les gunfights de ME1 c'était tout simplement pour son système de surchauffe des armes, sans munitions, où il fallait savoir alterner, c'était bien, c'était original. Là...c'est fini, on a droit à un système de munitions des plus classiques. Mass Effect 2 est un TPS ultra couloirisé avec un système de jeu insipide.

 

 

 

Sur cet épisode, on ne peut que constater la fainéantise de Bioware car ME1 était un jeu ambitieux mais très imparfait et eux au lieu de corriger ces imperfections, ils les ont tout simplement supprimés.

Le Mako n'était pas évident à manier pour tout le monde ? On supprime.

Les mods d'armes et l'inventaire était un peu fouillis ? On supprime.

Vous vous perdiez dans les différents lieux de la Citadelle ? Très bien, maintenant elle fera 20m².

Vous trouviez ça cool le principe d'aller visiter des planètes inconnus mais regrettiez qu'elles soient si vides ? On supprime...ah mais on remplace par un système de scan des planètes dénué d'intérêt et très chiant.

Voilà ! On a fini notre jeu ! Le Mass Effect 1 du pauvre, une régression incroyable sur tous les points, merci Bioware ! Merci d'avoir (failli) gâcher une saga si prometteuse !

 

Mais je m'emballe, calmons nous...Surtout que ce n'est pas fini.

Par exemple parlons des graphismes maintenant. Le premier Mass Effect n'était pas franchement joli mais avait des décors variés et ces derniers étaient plutôt agréables (Virmire, la Citadelle,...).

ET PAF !

Fini ça ! Bon alors il y a un nouveau moteur graphique ce qui est plutôt cool, mais alors qu'est ce que c'est que ces environnements ? C'est gris, c'est sombre, c'est moche, il n'y a aucune direction artistique, tout se ressemble... Allez pour être gentil, je dirais qu'il y a bien un ou deux décors qui valent le coup d'oeil, mais sachant qu'on en visite une vingtaine, ça fait peu !

 

 

 

Mais tout ça, tout ce que j'ai dis précédemment, tous ces défauts, je lui aurais tout pardonné à ce jeu, vraiment, j'aurais fais abstraction de tout s'il avait au moins eu la décence d'avoir un scénario, au moins digne du premier qui était sympa sans être très original, juste sympa....Mais non...Même sur ce point Mass Effect 2 s'est permis de me cracher à la gueule avec une violence inouïe...

Déjà ceux qui disent que Mass Effect 2 est la continuité du 1 et que le 3 est la continuité du 2, c'est faux...Enfin d'un point de vue chiffre c'est vrai mais d'un point de vue scénario c'est faux. La fin du 1 nous montrait l'attaque d'un Moissonneur et annonçait la venue de ses collègues, le 3 nous met en plein coeur de l'attaque des Moissonneurs.

En gros le 2 il ne sert à rien, on nous invente une nouvelle race, (les Récolteurs, dont on n'a jamais entendu parler précédemment, comme c'est pratique !) au service des Moissonneurs, que l'on élimine à la fin de toute manière. Aller, seule une petite surprise concernant ces Récolteurs, sur la fin, est intéressante.

 

 

 

Déjà l'histoire de cet épisode est mauvaise mais alors ce n'est pas le pire, non le pire c'est sa construction. Parce que globalement ces récolteurs on les croise dans la première mission, dans une mission à la moitié du jeu, et dans la dernière mission. Le reste, c'est du recrutement.

Je répète, histoire que vous compreniez bien la faiblesse de cet épisode : la moitié du jeu consiste à aller recruter son équipage, ce qui je le rappelle se fait en deux heures dans le premier épisode.

Et la deuxième moitié me demandez-vous ? Vous êtes sur de vouloir savoir ? Oui ? Bon...la deuxième moitié du jeu, c'est du dlc.

Bon ok, ce n'est pas du dlc à proprement parler mais ça y ressemble tellement. En fait la deuxième moitié du jeu consiste à rendre notre équipe loyale en allant faire un petit boulot avec chaque membre...

Ca y est ! On a touché le fond là c'est bon, on ne peut pas descendre plus bas ! Maintenant je vais pouvoir dire un peu de bien, bon un peu seulement.

Oui parce que ce système de loyauté aurait pu être intéressant s'il avait été facultatif, en mission annexe, mais là on nous dit qu'on n'est pas obligé de les faire, mais en fait si.

Malgré tout, ce système permet quand même de s'attacher un peu plus aux membres de notre équipage, ce qui est bien. D'ailleurs l'équipage est bien plus grand que dans le premier, on retrouve donc des personnages qu'on a aimé (Tali et mon meilleur ami de jeu Garrus), on trouve des nouveaux personnages très bien écris (Thane, Mordin, Miranda) et aussi des personnages complètement nuls (Jacob, Jack, Grunt qui est une contrefaçon de Wrex).

 

 

 

D'ailleurs pour revenir dans les défauts un petit peu, je trouve que même le système de dialogues a régressé. En soit il n'a pas changé, mais tout le jeu prend une orientation un peu beauf très regrettable. Notre Shepard va souvent être vulgaire sans que le joueur le veuille et des personnages comme Jack renforceront ce côté stupide.

Et puis il y a aussi le fait que les coins de l'écran soient assombris, pour dire genre « Notre jeu, il est plus sombre scénaristiquement donc visuellement, genre l'Empire Contre Attaque. »  Alors que non, le scénar' étant mauvais et les décors moches, ces coins assombris c'est juste chiant.

Petit point aussi sur les musiques qui sont très bonnes, personnellement même si je regrette l'absence du thème principal du premier j'ai quand même préféré les musiques de ce second opus.

Et dernier point sur la durée de vie du titre qui est bonne (30-40h) mais voilà le jeu n'étant pas toujours très intéressant, ce n'est pas une qualité incroyable.

 

 

 

Ahhh ! Ca fait un bien fou, vous ne pouvez même pas imaginer. Depuis tout ce temps je voulais dire tout ce que je reprochais à ce jeu, c'est maintenant chose faite ! Du coup si je vous dis maintenant « Ce n'est pas si mal, on passe un bon moment » je n'aurais pas l'air crédible.

Alors non, je n'aime pas Mass Effect 2, je ne peux pas l'aimer mais l'univers est toujours là, ce qui fait qu'il a quand même sa place dans la trilogie, et vous dans les commentaires vous allez surement me dire que j'ai été injuste, qu'il mérite mieux et vous aurez surement raison.

Aujourd'hui je le réalise, Mass Effect 2 a failli tout gâcher, tout mon amour pour cette saga, ça aurait pu se terminer comme avec Crysis où je ne retiens que le premier épisode mais heureusement Mass Effect 3 a fini par arriver et, alors que j'avais eu peur des premiers trailers, m'a entièrement réconcilié avec la saga.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Signaler
Bilan de Saga

Voilà, j'y suis presque.

A l'heure où j'écris ces lignes, j'ai quasiment fini Mass Effect 3. La trilogie est bientôt terminée (bon en réalité, à l'heure où je mets en page cet article, je l'ai fini ce troisième épisode).

 

 

Mais ça vous vous en foutez ! A la limite ce qui peut vous intéresser, c'est mon histoire avec Mass Effect ! Lui et moi on a eu des hauts et des bas.

Tout à commencé...par le 2. Oui, c'est un choix étrange. On doit être en 2010 sur PC et un ami me dit de jouer à Mass Effect 2 parce « ça trou le cul ». Et là on va aborder une partie sombre de mon histoire de joueur, à l'époque (en 2010 donc) je télécharge...beaucoup... Bon je vous rassure, pas besoin de m'insulter en commentaire, j'ai beaucoup changé sur ce point et si le monde du jeu vidéo se porte bien aujourd'hui c'est grâce...à Joniwan...mais un peu grâce à moi aussi, vu que j'achète trop : collectors, en day one, en double,...

Mais je m'égare, un ami me dit donc de jouer à Mass Effect 2 parce que « ça déchire sa maman en quatre ». Et donc je me le télécharge de suite. Et là vous vous dites « déjà le mec c'est un foutu pirate (en même temps j'ai l'avatar de Guybrush Threepwood) et ensuite il commence une trilogie par le 2 !». Je confirme c'est très con.

A l'époque je ne savais pas que les épisodes se suivaient (ce qui est vraiment bête) mais du coup en commençant le jeu, je suis complètement largué par tout l'univers, les gens me reconnaissent, on me parle de mes exploits passés, je ne connais pas du tout le nom des différentes races d'extraterrestres,...

Je suis à la masse quoi, ajoutez à cela un système de combat hyper classique et un peu rigide ou je me perds dans les munitions et c'est bon ça m'énerve. Désinstallation après moins de 2h de jeu.

 

Après cette frustration, le temps passe, ma vie sans Mass Effect continue calmement...jusqu'à ce jour...ce jour où Steam décide d'intervenir.

Steam pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le magasin en ligne sur PC, qui propose des soldes impressionnantes quasiment tous les deux mois et une réduction sur un jeu tous les jours. En gros Steam, ça nous fait aimer le dématérialisé.

Et donc un jour (un mardi je crois) Steam intervient en proposant le premier Mass Effect à 2 euros... Bon, je décide de casser mon PEL et de donner une nouvelle chance à cette série de façon plus logique en commençant donc par ce premier épisode.

 

 

Et heureusement que Steam était là, parce que j'ai découvert un de mes jeux préférés de cette génération. Un jeu génial tout en étant terriblement imparfait.

Pourquoi Mass Effect est-il génial ?

Un seul mot suffit : univers. C'est un Space Opera avec un univers incroyablement riche et cohérent et les 5 premières heures servent vraiment à nous le faire découvrir, alors on découvre les différentes espèces du jeu : les Humains, Krogans, Asaris, Turiens, Galariens, Butariens, Quariens, Geths,... On découvre la Citadelle, capitale intergalactique ou siège un Conseil ayant pour but de résoudre les conflits entre les différentes espèces, les Spectres, etc....

Et puis on découvre les personnages : le commandant Shepard (notre héros dont on peut choisir l'apparence), Anderson, Udina, Saren, Joker et puis un par un très rapidement on rencontre les membres qui vont constituer notre équipage : Garrus, Tali, Wrex, Ashley (mais elle on s'en fout) et un peu plus tard Liara.

Chaque personnage a une personnalité propre qui va faire qu'on va s'attacher à eux, de plus comme ici on n'est pas dans Mass Effect 2, ces coéquipiers on va les avoir dès le début du jeu pour ensuite partir faire la quête principale avec eux.

C'est aussi ça qui est bien dans Mass Effect, son histoire. C'est bête à dire mais un univers ça ne suffit pas toujours, il faut une histoire l'utilisant intelligemment.

Quand on y réfléchit elle n'est pourtant pas très développée, finalement c'est une grosse course poursuite dans la galaxie mais le fait est que les grands méchants sont très charismatiques et qu'il y a pas mal de rebondissements.

Alors voilà, ce Mass Effect mériterait d'être joué uniquement pour son univers et l'histoire qui l'accompagne mais heureusement le jeu a aussi un gameplay bien fourni qui malheureusement pose problème sur certains points.

 

 

On aborde ces défauts dans quelques secondes mais avant tout, il faut savoir que le jeu est varié ! J'insiste, parce que je sais que tout le monde n'est pas d'accord avec moi, mais clairement pour moi ce n'est pas qu'un simple TPS.

Déjà le début très long, à un côté exploration sympa en visitant la Citadelle (plutôt grande et ouverte, ça sera dans le seul épisode) puis des dialogues très présents feront leur apparition. Vraiment, dès le début du jeu, les dialogues représente une grosse partie de l'aventure, ce qui est bien pour l'immersion. Le système de dialogue est d'ailleurs sympa, nous demandant toujours de choisir entre une réponse conciliante, pragmatique ou neutre.

Par la suite, si l'on a fait beaucoup d'actions conciliantes ou pragmatiques, certaines options de dialogues se débloqueront. Bon on n'est pas dans The Walking Dead, et donc c'est très manichéen, c'est le joueur qui choisit si il veut faire un héros ou un anti-héros.

En plus des dialogues et un peu d'exploration (qui disparait petit à petit dans le jeu) il y a aussi savoir qu'il y a quelques phases en véhicule appelé le Mako. Mako que l'on utilisera régulièrement dans la quête principale mais aussi dans les quêtes secondaires où l'on doit explorer des planètes inconnues, ces dernières sont nombreuses mais malheureusement, passé deux ou trois on se lassera très vite de visiter des territoires quasiment vides.

Enfin les phases de jeu les plus importantes sont bien entendu les phases de tir, en TPS.

 

 

Voilà, vous avez compris, le jeu est varié, vraiment j'insiste ! Problème cependant, aucune de ces différentes phases ne sont réellement abouties.

Comme dit précédemment, si l'on trouvera sympa de visiter de nombreuses planètes, le fait de ne rien y trouver est regrettable, la faute à des quêtes annexes pas assez prenantes.

La conduite du Mako demandera un entrainement et le plaisir n'a pas été là pour tous les joueurs. Cependant sur ce point, il est important de préciser que sur PC, c'est difficile de contrôler le Mako mais que sur console, c'est globalement la même conduite que les Warthogs dans Halo...juste avec une physique étrange.

Le système de TPS lui aussi est finalement un peu mou face à ce que l'on a pu voir chez la concurrence mais le système de surchauffe (et donc l'absence de munitions) est quand même original et colle bien avec l'univers. De même, le fait de pouvoir activer une pause active et de sélectionner des pouvoirs spéciaux pour nos compagnons ou notre personnage peut donner lieu à des combats très stratégiques.

Enfin les quelques phases d'exploration disparaissent dans la seconde partie du jeu, ce qui est vraiment dommage, de plus notre Shepard se déplace lentement dans les villes ce qui peut s'avérer énervant.

 

En gros Mass Effect a des défauts, pas mal même, mais la richesse de son univers et finalement même de son gameplay font que l'on passe outre très facilement.

On lui pardonne tout, sa durée de vie entre 15 et 20h qui est plutôt courte pour un jeu qui se prétend RPG, ses graphismes qui vieillissent mal même si les visages restent biens faits et que les environnements se renouvellent.

 

 

Enfin bref, je l'ai dit, Mass Effect c'est une ambiance, une atmosphère, un univers riche prenant, des personnages attachants et bien écrits, une histoire motivante, un gameplay varié. En fait c'est un jeu à faire.

On arrive en fin de génération et clairement Mass Effect est un incontournable de cette génération, un space opera digne de ce nom et une aventure passionnante.

J'aurais pu dire de même pour toute la trilogie en fait mais comme dans toute trilogie il y a toujours un épisode que l'on aime moins, ici en l'occurrence pour moi c'est le deux, et ce n'est pas que je l'aime moins...je le déteste tout simplement (Teasiiing).

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Bilan de Saga

Comme indiqué dans le titre, cet article est rempli de Spoil sur la fin de Mass Effect 3, ne lisez pas si vous ne l'avez pas fini.

 

 

Et voilà, c'est fini.

J'ai re-fini la trilogie Mass Effect en conservant ma sauvegarde dans les trois épisodes. Et j'ai donc une nouvelle fois pu assister à la fin de Mass Effect 3.

Fin qui avait fait polémique à l'époque de la sortie du jeu. On lui reprochait pas mal de choses :

1) Le fait que la fin soit la même pour tout le monde et que nos choix tout au long de la trilogie ne soient pas pris en compte.

2) Les incohérences de la fin à partir de l'arrivée dans le catalyseur (la citadelle).

3) L'explication des moissonneurs et de l'IA enfant.

4) Les solutions.

 

Je vais tacher de construire mon argumentation autour de ces trois points, le dernier sera le plus long. Je tiens aussi à préciser que je fais cet article en ayant fais la fin version longue proposées par les développeurs et le dlc Leviathan.

 

1)  « Nos choix n'influencent pas la fin »

 

C'est faux en fait. Il est tout à fait possible d'avoir une fin différente d'autres joueurs, pas la dernière cinématique mais tout le chemin pour y arriver peut varier.

C'est plus des conséquences dont on ne se rend pas forcement compte, par exemple la première fois que j'ai fini le jeu ma barre représentant les alliances formées n'était pas rempli totalement, du coup lors du dernier choix, je n'avais que deux options possibles, celle du contrôle des moissonneurs ou celle de leur destruction pas celle de la synthèse d'ADN.

Autre exemple, même si je ne saurais pas dire pourquoi, lors de la dernière course vers le rayon de la Citadelle, un tir de moissonneurs a fait s'écraser une voiture sur mes deux alliés (Liara et Garrus) qui sont morts dans une cinématique dramatique. Dans ma seconde partie, j'ai cru que ça allait se passer exactement pareil mais le tir de moissonneur n'a fait que blesser Garrus, Shepard a donc ordonné son évacuation avec Liara dans le Normandy.

Ce sont des petits détails qui changent la fin, alors d'accord, nos choix des deux premiers épisodes ne changent pas le tout dernier choix mais heureusement. Imaginez quelqu'un qui aurait perdu sa sauvegarde ou tout simplement quelqu'un qui ne veut faire que le troisième épisode (il aurait tort), on ne va pas lui donner une fin pourrie et aux autres une fin à l'image de leur partie. Non, c'est normal que tout le monde se retrouve avec les deux ou trois options proposées.

 

De manière générale, je trouve même que ce troisième épisode est celui dont les parties peuvent être les plus différentes. Dans ma première partie, j'avais perdu ma sauvegarde et donc je n'avais absolument pas revu mon équipage dans le jeu comme on peut revoir Samara, Thane, Wrex, Grunt...

De plus j'avais complètement raté mon augmentation de conciliation ou de pragmatisme du coup je n'ai pas pu empêcher les Quariens de tirer sur les vaiseaux Geths et ces premiers se sont donc fait massacrer, Tali s'est donc suicidée... Globalement ma première partie était beaucoup plus dramatique que ma seconde.

 

 

2) Les incohérences.

 

Alors là je n'en vois que deux. Je précise d'ailleurs que je ne prends pas en compte la théorie de l'endoctrinement de Shepard qui, si elle était vraie, se révèlerait bien plus incohérente que la fin de base.

Remettons nous dans le contexte, à la fin Shepard et d'autres soldats courent vers le rayon de la Citadelle pour y rentrer et ainsi déclencher le catalyseur pour faire fonctionner le Creuset.

Seul problème : un moissonneur décime tous ceux qui s'en approchent. Shepard lui-même prend de sacrés dégâts mais réussi quand même à entrer dans le catalyseur. Lors d'une cinématique, tout de suite après, on entend tout d'abord Hackett dire que personne n'a réussi à entrer, puis finalement dans la version longue on l'entend dire « Incroyable...il a réussi ! », très bien ce là confirme que Shepard a réussi.

 

Et c'est là que réside la plus grande incohérence selon moi : que font Anderson et l'Homme Trouble dans la Citadelle ?

C'est pour Anderson que c'est le plus bizarre étant donné que seul Shepard est censé avoir réussi à entrer. Cependant dans la cinématique où Hackett dit « Incroyable il a réussi ! », à peine quelques secondes plus tard il enchaine avec une phrase du genre « On doit faire en sorte qu'ils activent le catalyseur ! ». Enfin bref, cette incohérence n'est peut être qu'une erreur dans les dialogues, je ne sais pas...

 

Par contre pour l'Homme Trouble ça me parait plutôt clair. Lorsqu'on attaque la base de Cerberus juste avant d'aller sur Terre il n'est pas là. On peut donc supposer qu'il a été se cacher à la Citadelle. Cette dernière a ensuite été déplacée par les moissonneurs qui ont du tuer tous ceux qui se trouvaient à l'intérieur SAUF l'Homme Trouble.

L'Homme Trouble est clairement endoctrinée, les moissonneurs le contrôle complètement, il ne représente donc pas une menace pour eux, au contraire, ils ont peut être fait exprès de le laisser dans la Citadelle pour neutraliser quiconque réussirait à y entrer par la suite.

En supposant tout ça, il est donc logique de le trouver là pendant cette fin, je vous l'accorde c'est moins logique pour Anderson.

 

3) Les explications des Moissonneurs

 

La plus grosse critique que j'ai retrouvé sur le net à propos de la fin de Mass Effect 3 est celle lié à l'explication de l'Enfant sur les Moissonneurs, en gros les internautes ont résumé cela à : « Pour éviter aux espèces organiques de se faire exterminer par leurs créations synthétiques évoluées, on a décidé...de vous exterminer. ». Ce résumé n'est pas faux mais il faut se remettre dans le contexte et pour cela, il faut revenir vers le dlc Leviathan.

 

Dans ce dlc, on rencontre un Leviathan qui nous apprend pas mal de choses. Les Leviathans sont une des plus anciennes espèces de la galaxie. Ils étaient tout puissants et avaient la capacité de prendre le contrôle des autres espèces cependant ils préféraient les laisser agir et prospérer en les observant, cependant ils ont constatés que quelques soient ces espèces, ils finissent par créer des synthétiques bien trop évolués qui finissent par se retourner contre leurs créateurs.

Ne sachant comment régler ce problème, les Leviathans ont décidés de créer une IA super intelligente dont l'unique but serait de trouver une solution à ce problème. L'IA a observé les différentes espèces pendant des siècles et a finalement trouvé une solution : les Moissonneurs, moissonner régulièrement (tous les 50 000 ans) toutes les espèces étant au dessus des autres et pouvant nuire à la galaxie en créant des synthétiques trop évolués. Et bien sur les premières victimes de la moisson furent les Leviathans qui n'avaient rien vu venir, ils n'avaient pas créé l'IA à des fins de destruction.

A chaque espèce moissonnée, un nouveau moissonneur, le cycle a donc continué pendant des millénaires, l'IA croyant avoir trouvé la solution parfaite.

Et c'est là que j'ai eu tort de penser que c'était stupide comme explication à l'époque, parce que je n'avais pas compris que c'était une IA, et aussi évoluée soit-elle ça ne reste qu'une IA dénué de sentiments qui ne se rend pas compte de l'absurdité de sa solution.

Alors non, finalement, ce n'est pas stupide comme explication quand on comprend qu'elle vient d'une IA.

 

Il reste un point à aborder, celui de Shepard. Quand on rencontre le Leviathan, il qualifie Shepard d' « anomalie » et c'est le cas. En supposant que l'on a réussi à faire des alliances entre toutes les espèces de la galaxie pendant tout le jeu, Shepard est une anomalie pour l'IA. Encore une fois, l'IA a été créée dans le but de trouver une solution au problème qui était : les espèces organiques finissent toujours par créer des synthétiques qui se retournent contre eux (c'est d'ailleurs le cas pour les Geths et les Quariens).

Mais il n'y a plus de problème, les Geths en sont le parfait exemple, Shepard a réussi à créer une paix entre Quariens et Geths qui travaillent maintenant ensemble pour repousser les moissonneurs, la moisson n'a plus lieu d'être grâce à Shepard, l'anomalie.

L'IA a conscience que sa solution ne marche plus, c'est pour cela qu'elle fait venir Shepard, pour trouver une autre solution. Le fait que cette IA a l'apparence du petit garçon vu au début du jeu n'est qu'un détail, l'IA a très bien pu adopter une apparence amicale et connu de Shepard.

 

4) Les solutions

 

Les nouvelles solutions que recherche l'IA sont les trois choix proposés à la fin du jeu. Comme le reste de cet article, c'est un avis purement personnel que je donne sur ces choix.

 

Bon pour la première j'ai un peu de mal : contrôler les moissonneurs. Ca ne me parait pas faisable et puis j'ai toujours la théorie de l'endoctrinement en tête alors je n'y crois pas. Disons que même en supposant que ça marche, que Shepard contrôle les moissonneurs et donc les fasse partir de la Terre ou de la Galaxie, je ne vois pas comment cela pourrait être une solution durable.

 

Le deuxième choix c'est la destruction des moissonneurs, bien ! Oui mais non, parce que ça provoquera aussi la mort de tous les autres synthétiques dans la Galaxie, on aurait pu se dire « Pas grave » mais cet épisode tente de nous prouver pendant tous le jeu que les synthétiques ont peut être finalement une conscience, que ça soit à travers IDA ou même les Geths. Difficile donc de tous les condamner aussi.

Pourtant cette fin est quand même intéressante, déjà parce que notre objectif principal pendant tout le jeu était la destruction des moissonneurs et aussi parce qu'il est possible que Shepard survive à cette fin à travers une très courte cinématique où l'on voit des débris bouger. Mais encore une fois, si l'on se base sur tout ce qui a été dit précédemment, ce n'est pas une solution à long terme...

 

Reste la dernière solution, qui peut sembler ridicule au premier abord mais qui est pour moi la meilleure et finalement la plus logique par rapport à tout ce que l'on vient de vivre : la synthèse des ADN.

En gros, Shepard qui a une partie de lui synthétique (depuis le deuxième épisode) se sacrifie pour créer un nouvel ADN qui sera répandu dans toute la Galaxie, un ADN mélangeant organique et synthétique, synthétique pour la connaissance et organique pour les sentiments. De cette façon, il est difficile d'imaginer de futurs conflits entre les espèces.

Cette solution est une solution à long terme et grâce à elle on peut imaginer une période de prospérité jamais atteinte dans la Galaxie, une apogée.

  

 

Voilà, je m'arrête là, j'ai dit tout ce que je pensais de cette fin qui est finalement très intelligente  et plutôt surprenante.

Je risque de faire très prochainement un autre article sur Mass Effect 1 et peut être même sur le 2. Clairement cette trilogie est géniale.

Rares sont les jeux qui nous donnent ce petit pincement au coeur quand on les finis parce que l'on sait que c'est la dernière fois qu'on voit les personnages et l'univers. Pour moi Mass Effect est un indispensable de cette génération.

Dans la forme Mass Effect n'est peut être qu'un tps très classique mais dans le fond c'est une série unique qui nous fait vivre une aventure digne de ce nom.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Édito

 

C'est gentil de passer mais je ne poste plus rien ici. Pour continuer l'aventure, c'est par ici :https://cinemadepigalle.wordpress.com/

 Une ouverture de parenthèse ça donne ça : "(" ... (Du coup on dirait un smiley étrange).

Parenthèse, c'est un mot de (attendez je compte) 10 lettres au singulier, soit un mot difficile à placer au scrabble (mais qui peut rapporter gros en mot compte triple).

Parenthèses c'est aussi le titre de mon blog. Pourquoi ? Pourquoi pas (sacré raison).

A la base je voulais écrire tout ça dans la description...mais je n'ai pas eu assez de place. Heureusement que l'édito est là. Même si il est dit : "N'Hésitez pas à le modifier régulièrement !"...Ah....ça par contre je garantie pas.

Maintenant je n'ai plus rien à dire ici (ni dans les parenthèses) donc je vais finir l'édito par une mise en abîme que moi seul (et moi) comprend.

Une fermeture de parenthèse ça donne ça : ")"

 

 

Jeux finis en 2014 :

Duck Tales Remastered (PC)

Deadly Premonition (360)

Castlevania Lords of Shadow (360)

Castlevania Mirror of Fate (360)

The Walking Dead : All That Remains (PC)

The Wolf Among Us : Faith (360)

Castlevania Symphony of the Night (360)

Castlevania Lords of Shadow 2 (360)

Game Dev Tycoon (PC)

The Walking Dead : A House Divided (PC)

Dark Souls 2 (360)

Metal Gear Solid V Ground Zeroes (360)

Dark Souls (360)

The Wolf Among Us : Smoke and Mirrors (PC)

The Wolf Among Us : A Crooked Mile (PC)

Super Meat Boy (360)

Fable II (360)

Bound By Flame (PC)

Star Wars le Pouvoir de la Force (PC)

The Walking Dead : In Harm's Ways (PC)

Persona 4 Golden (Vita)

Hotline Miami (Vita)

Game of Thrones (PC)

Portal (PC)

Risk of Rain (PC)

Injustice : Gods Among Us (PC)

The Wolf Among Us : In Sheep's Clothing (PC)

Dark Souls (Encore) (PC)

The Wolf Among Us : Cry Wolf (PC)

Dark Souls II (Encore) (PC)

Watch Dogs (PC)

Dead Space 3 (PC)

 

Jeux finis en 2013 :

Gears of War (360)

Halo Reach (360)

Gears of War 2 (360)

Halo 4 (360)

Resident Evil 6 (360)

The Witcher 2 (360)

Silent Hill Downpour (360)

Tomb Raider (360)

Final Fantasy XIII (360)

Far Cry 3 (360)

Bioshock Infinite (360)

Asura's Wrath (360)

Mass Effect (360)

Mass Effect 2 (360)

Mass Effect 3 (360)

Injustice Gods Among Us (360)

Red Dead Redemption (360)

Alice Madness Returns (360)

The Legend of Zelda Skyward Sword (Wii)

State of Decay (360)

Call of Juarez Gunslinger (360) 

Dragon's Dogma (360)

Metal Gear Solid 3 : Snake Eater (Vita)

Antichamber (PC)

Metal Gear Solid Peace Walker (360)

Gears of War 3 (360)

Metal Gear Rising (360)

Deadpool (PC)

Save the Date (PC)

Dark Souls (360)

Saints Row IV (360)

Grand Theft Auto V (360)

The Stanley Parable (PC)

Batman Arkham Origins (360)

Assassin's Creed IV Black Flag (360)

Papo & Yo (PC)

Virtue's Last Reward (Vita)

 

Jeux finis en 2012 :

Assassin’s Creed Revelations (PC)

 LA Noire (PC)

Le Seigneur des Aneaux la Guerre du Nord (PC)

Rayman Origins (Vita)

Virtua Tennis 4 (Vita)

Mass Effect 3 (PC)

Uncharted Golden Abyss (Vita)

Alan Wake (PC)

Max Payne 3 (PC)

Tales of Monkey Island (PC)

The Darkness 2 (PC)

Orcs must Die 2! (PC)

The Witcher 2 (PC)

Darksiders (PC)

Darksiders 2 (PC)

Sleeping Dogs (PC)

Spec Ops The Line (PC)

The Amazing Spider-man (PC)

Borderlands 2 (PC)

Le testament de Sherlock Holmes (PC)

Dishonored (PC)

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty (Vita)

To the moon (PC)

Assassin’s Creed 3 Liberation (Vita)

The Walking Dead (PC)

Assassin’s Creed 3 (PC)

Psychonauts (PC)

Hitman Absolution (PC)

Dead Rising 2 (PC)

Sonic and All Stars racing Transformed (Vita)

 

 

Un grand merci à Dan pour ses superbes photoshoperies !

Archives

Favoris