J'ai plus le temps !

Par cf4 Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 19/03/14 à 10h46

Une vie de Gaymer derrière soi, et une vie de famille devant soi.

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenirs, souvenirs...

Vous vous rappelez de cette publicité Sega pour la mégadrive ? Un slogan choc, une mise en scène jeune et dynamique, une cible qui évitait les enfants et ciblait les ados et jeunes adultes, une image dynamique... Bref, une réussite !

 

Fin 1991, j'avais donc mon Amiga revendu, ma Lynx qui prenait la poussière et ma Gameboy N&B qui me suivait partout. Il me manquait donc une console de salon pour m'amuser sur grand écran (55 cm à l'époque, mais j'étais encore jeune ;-)

Je m'offris donc un Megadrive avec Sonic et Mickey, Castle of Illusion. Bien m'en a pris !

Castle Of Illusion Starring Mickey Mouse

Voici pour moi l'un des plus beaux jeux de plateforme, toutes consoles confondues. Il rassemble en son sein tout ce qui fait la qualité d'un jeu : beauté, inspiration, level design et jouabilité. L'enchaînement des niveaux, différents par le thème et par les actions à entreprendre pour avancer, est un modèle du genre. On ne s'ennuie jamais, la lecture des ennemis ou des objets en mouvement est claire, il n'y a jamais confusion à l'écran ni volonté de vous piéger. Des années plus tard, ce jeu tient encore la route par son soin de conception, preuve que la qualité résiste au temps.

Sonic(s)


Sonic restera une des plus grandes réussites de Sega. Techniquement, le jeu assure un maximum. Mais c'est surtout en terme d'image que la plus-value sera au rendez-vous pour Sega. On a attendu ce jeu comme le messie qui allait lancer les ventes de la Megadrive en Europe... et ce fut le cas ! On a assisté à une déferlante de jeux d'excellente qualité et Sega résistait bien face à Nintendo, son ennemi juré.

Contrairement à beaucoup de joueurs, j'ai adoré le premier que j'ai fini mais je n'ai pas trop apprécié les suites et je garde uniquement le premier dans ma mémoire. 

Street of rage

Pour ma part, j'ai toujours été très moyen en jeu de baston. Ce Street of rage, simple, direct et relativement facile a pourtant été un grand moment de jeu. Sur des musiques qui assuraient bien pour l'époque, avec un gameplay basique et efficace, on passait d'excellents moments à latter du punk et du mauvais garçon.

Bilan

La Megadrive est une bonne console, très solide, que l'on trouve en occasion pour une bouchée de pain et qui ne fait pas son âge tant certains de ses jeux sont indémodables. Un vrai console de gaymer qui a laissé une trace indélébile dans le coeur des joueurs. Bravo Sega.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Vous arrivez à jouer, vous, maintenant que vous avez une vie de famille ? Vous arrivez à passer des soirées ou des week-end, le pad en main et de la nourriture froide pas loin ?

Voici mes contextes de jeu, mes astuces de père de famille nombreuse permettant de faire rentrer le jeu vidéo dans le foyer, malgré le temps réduit et l'enthousiasme contenu de certains membres de la dite famille...

 

Archives

Favoris