Le Monde du Captain Sparke

Par Captain Sparke Blog créé le 03/10/16 Mis à jour le 19/11/17 à 10h21

J'ai récemment ouvert mon site internet, le Monde du Captain Sparke, où vous trouverez des jeux vidéos, des animés, des films, des récits de partie multijoueur, des dossiers, des vidéos YouTube, un résumé de l'actualité vidéoludique. Si ça vous plaît, n'hésitez pas à entrer en contact avec moi.

Ajouter aux favoris
Signaler
Récit de Partie (Jeu vidéo)

Des migrants paumés - Des oreillers à la place des pierres - Une liaison dangereuse

Angela, été - automne 250.


Une centaine de plats, et une centaine de rations d'alcool : il faut tenir.


« L’été arrive enfin, et avec lui notre plus fidèle amie : la chaleur. Ca n’empêche pourtant qu’on grelotte toujours autant de froid dans notre forteresse sous le sol, mais la vie d’un Nain est remplie d’embûches (et de froid). Et pour commencer cette belle saison, deux âmes perdues se sont retrouvées hier aux portes de notre forteresse en devenir : Bob, pêcheur de son état, et Adèle, éleveuse d’abeilles, m’ont demandé l’autorisation de participer à l’édification de la magnifique forteresse d’Axeorder. Qu’il est beau de créer des vocations à distance ! Et illusoire, mais nous avons besoin de bras, alors je n’ai pas posé énormément de questions. Bob rejoint Loda dans ses recherches aquatiques, et il m’a par ailleurs avoué être très à l’aise avec le dépiautage des créatures de l’eau, ce qui est toujours bon à prendre pour mes recettes de cuisine sans arêtes. Loda…a d’autres qualités. J’imagine. Quant à Adèle, elle n’a pas insisté davantage : nous ne savons même pas ce qu’est une abeille. Elle a juré vouloir se rendre utile : il y a du bois à rentrer. »


Dormir...dans un lit...c'est sympa... (étage -3)


« Après avoir dormi pendant un trimestre entier la tête calée contre une pierre d’obsidienne, nous avons aménagé quelques petites chambrées pour nous sept dans une première aile, et pour le couple dans une seconde. Loda me fait un peu la tête, son lit a été construit un peu tard, et elle me fait remarquer que le mien a été construit un peu tôt, et elle va jusqu’à se plaindre d’avoir dû se coltiner les ronflements de Bob et d’Adèle pendant quelques semaines dans notre petit dortoir. Qu’y puis-je ? Mais c’est tout de même bien d’avoir enfin un bon lit dans lequel se reposer. Certes, c’est sommaire, et un mauvais placement nous remplit le corps d’échardes, mais il ne manque pas grand-chose pour qu’on commence enfin à se sentir chez nous. Par exemple des portes, pour pouvoir enfin dormir, travailler ou autre chose sans voir une ombre rôder dans le couloir, éructer bruyamment, ou marcher à grandes enjambées (pour un Nain). Il nous manque aussi encore une armoire et un coffre pour placer nos petites affaires, mais Rolf et Eglane travaillent suffisamment durs.


De la nourriture, du productivisme que diable (étage +1).


« La nourriture en quantité, la boisson qui nous donne envie de plus travailler, les occupations de chacun, les chats dans le couloir qui miaulent et massacrent les rongeurs, les dindons dans les couveuses qui ont pour rôle de nous fournir des protéines, deux chiennes qui viennent de mettre bas dans la salle commune dans la plus grande confusion, les chevaux qui paissent à l’extérieur et qui viennent d’avoir un poulain, des portes qui nous protègent enfin du regard des autres (neuf Nains, mais tout de même), de nouveaux champs pour plus de variété dans la nourriture, l’absence d’animaux à chasser pour Thor qui se reconvertit dans le déménagement des meubles, des coffres et des armoires pour placer toutes nos petites possessions, du poisson enfin cuit, bref, une forteresse qui commence à ressembler enfin à quelque chose. Axeorder a de l’avenir ! »


Une discussion horrifiante.


Vérifions sur une carte...


Argh... (oui, les Blockade Deceivers, c'est les mecs en vert).


« J’ai été un peu optimiste en disant qu’on avait de l’avenir. Aujourd’hui, des marchands nains nous ont rendu une petite visite de courtoisie, et Meng Giginedëm (aussi dit Flykeys) les accompagnait. C’est le noble de Net of Crafts chargé de la liaison avec les colonies, et j’avais hâte de le rencontrer. Il s’avère que c’est un poète, et qu’il s’est même retrouvé à Matchglimmers, une taverne bien plus à l’ouest où ont été écrits de nombreux chefs d’œuvre autour de pintes d’hydromel. Alors que tout semblait en ordre et qu’il était prêt à repartir, il crut bon de me raconter les dernières nouvelles de notre royaume : deux forteresses étaient tombées. Qui avait pu faire une chose pareille, demandais-je. Il me répondit les Blockade Deceivers, ces vils gobelins menés depuis 250 années par une sorte d’hybride entre un reptile et un gobelin, et dont le nom m’échappe. Il me souhaita enfin bonne chance en m’expliquant que nous étions désormais la 77e forteresse du royaume (et non plus la 79e), et il me laissa là. Je ne sais pas si je trouverai le sommeil cette nuit. Surtout en regardant la carte des implantations de ces Gobelins. Axeorder, Axeorder. »



Le poète (et oiseau de mauvais augure) Meng.

 


Un intérieur plus cosy (pour des Nains).

Entrées du journal :

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Monde du Captain Sparke

Édito

N'hésitez pas à faire un tour sur le Monde du Captain Sparke : vous y trouverez des animés, du cinéma, des critiques de jeux vidéos, des récits de partie, des dossiers et des vidéos YouTube. Sinon, vous pouvez toujours aller chercher mon blog d' histoire militaire et de géopolitique. J'ai aussi une chaîne YouTube (et d'accordéon), des pages Facebook et Twitter.

Si vous cherchez un rédacteur pour quoi que ce soit, je suis disponible un peu partout, de l'agora de Mundus Bellicus à ce blog-ci en passant par mon site. N'hésitez pas.

Archives