Le Blog de Captain Sparke

Par Captain Sparke Blog créé le 03/10/16 Mis à jour le 22/02/17 à 22h27

Après avoir écumé sur Internet avec un blog d'actualité vidéoludique intitulé le Paradis de Sparke le Furieux, puis avec un blog d'histoire militaire et d'actualité nommé le Refuge du Capitaine-Historien, Captain Sparke arrive sur Gameblog. A voir ce qu'il y fera.

Ajouter aux favoris
Signaler
Le Tournoi du Captain (Saison 1) - Troisième duel, la Rampante contre le Sadique


Eeeeet nous y sommes, ça y est ! Le combat que vous attendiez à peu près tous ! Le combat de ceux qui se sont acharné sur les bras du Manchot ! Vous la connaissez, on ne comprend toujours rien à ce qu’elle dit, elle a toujours les bras nus et porte la couleur vert, voici Angela la Rampante sur ma gauche ! L’air complètement ivre et hilare, avec de jolis gantelets et un petit bouclier, et surtout une bien belle hache, à notre droite, Aëthius le Sadique ! Et sans préambules, il est temps de commencer le combat, car je sens que vous vous impatientez autant que ce que je garde en réserve pour le combat final… Et petite pensée avant le combat pour Tribidur le Manchot qui subit sa troisième réanimation et qui commence à ne plus ressembler à grand-chose. Les séquelles seront, je le crains, irréversibles… Mais il participera à la boucherie, alors c’est parfait !

 


Et les voilà ! Que le combat commence ! Angela charge comme à son habitude son adversaire puis saute de côté ! Et les coups pleuvent de part et d’autre, déviés par les boucliers, les armes, et les armures. Je rappelle que la lance et la hache, contrairement à la masse, ne font pas de cadeaux si elles touchent ! J’en veux pour preuve les bras du Manchot ! Parades, esquive, contre-parades ! Et…Et…Et la hache de Bleu TRANCHE d’un coup sec le bras alors qu'Angela venait juste de la LAISSER TOMBER ????? Le sang éclabousse les deux combattants…Et nous avons notre DEUXIEME Manchot !

 


Pendant ce temps, le Sadique continue de rire et d’esquiver les coups de Vert. Mais les deux combattants se reprennent et continuent leur passe d’arme… Pendant ce temps, le sang de vert coule à flot… Ces deux-là sont incapables de se toucher, c’est un duel d’une rare maîtrise auquel nous assistons… Et la hache du Sadique s’enfonce dans la jambe : la Rampante est…A TERRE, elle est A TERRE et honore le surnom que nous lui avons donné ! Quelle gentillesse de sa part.

 


Le Sadique commence donc à frapper de plus en plus vite sur le corps allongé, mais vert tient bon ! Malheureusement, elle n’affronte pas un Nain disant klink klink cette fois, et elle n'a aucune opportunité pour contre-attaquer ce Nain complètement ivre ! Notre méthodique Bleu enfonce sa hache dans la jambe d’Angela sans raison valable : tout le monde porte admirablement bien son surnom dans cette saison, c’est un plaisir ! Un coup sur la nuque maintenant ! Un coup sur la jambe ! Petit calcul mental : combien de sang peut perdre un Nain ayant un bras coupé, des plaies à la nuque et aux jambes sans décéder

 


Et c’est un massacre : les dents d’Angela volent, sa main droite est coupée, et avec elle le bouclier tombe à terre… Vous vouliez du sang, vous voilà servis ! Bleu s’acharne donc sur Vert, qui se défend avec l’énergie du désespoir avant de…ne plus bouger. Le Sadique nous gratifie de son plus beau rot, accompagné d’un rire gras DONC NOUS POUVONS DIRE QUE LE SADIQUE EST LE VAINQUEUR ! *Applaudissement nourris* *Ca c'est un vrai Nain !* *Bleu comme...euuuuh !*


 


Ce duel était intense et rapide chers spectateurs, et augure d'un excellent final. Nos nécromanciens ont donc un nouvel individu à traiter… Et chers coachs, j’attends vos réactions sur ces trois duels ! Quant à Vert, Rouge, et Bleu, vous avez respectivement 350, 200 et 500 points supplémentaires à allouer dans un meilleur équipement, de nouvelles compétences, ou pour monter vos compétences existantes avec un petit entraînement ! Alors préparez-vous correctement pour le GRAND FINAL.

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

 

 

 

Peut-on accueillir toute la misère du monde ? Oui si on se débrouille bien – Des roches aux noms saugrenus - La vermine enfantine

 



Angela, Hiver 251

« Le sommeil vient d’autant plus que ma chambre a enfin une porte que je peux fermer pour m’isoler un peu, ranger mes quelques effets personnels, et avoir un peu de calme. L’agitation en cuisine, avec l’arrivée des tonneaux, les repas pris en commun, et les multiples plats cuisinés imaginés par mes soins ont tendance à m’épuiser. Nous avons fait creuser une nouvelle aile dans notre hall d’entrée, et qui sera dédiée à l’exploration. Les mineurs ont creusé sur une vingtaine de niveaux, mais malheureusement l’obsidienne fait place à a rhyolite, qui fait elle-même place à la diorite. Soient des pierres impossibles à utiliser pour créer une industrie du métal. Quand je pense aux lames en obsidienne qui ont du mal à percer la moindre armure en cuivre… » 

 

Lit, armoire, coffre, et porte pour fermer le tout !

 


« Nous mangeons désormais sur une table de qualité supérieure créée par Eglane. Quant à Mindos, il s’amuse plutôt à rivaliser d’ingéniosité pour construire des seaux. Je n’ai rien contre les beaux seaux, mais quand ils servent au lait de cheval… Dans notre salle commune, j’ai passé commande de quelques statues, histoire de rappeler à tous que notre colonie naine se porte bien après un an de fonctionnement. Le repas que nous avons fait pour fêter l’anniversaire de la colonie mêlait tous les alcools différents et des omelettes aux champignons et aux poissons. Quoi qu’il en soit, nous sommes désormais au printemps, le froid s’efface à nouveau, et on continue de creuser. Et, après la diorite…le marbre. Il va falloir creuser un peu plus loin, au risque de percer les cavernes des profondeurs, dont Thor m’a raconté beaucoup de mal. » 

 

 

 

Qui a vu mes CENTAINES de plats cuisinés ???

 


« Nous sommes officiellement foutus : 21 Nains viennent d’arriver. Je ne sais pas d’où viennent tous ces gens, peut-être d’autres forteresses dévastées, mais je me retrouve désormais avec 3 enfants, 7 très jeunes Nains, et 9 vieillards. Ils devraient organiser une pyramide des âges avant de venir dans la forteresse la plus éloignée de la capitale, non ? Difficile de distinguer les prénoms, les couples, et tout le reste, mais tout ce que je sais, c’est qu’il va falloir encore plus de nourriture qu’avant. On a tout juste fait rentrer un poulet, une vache, un ânon, une pintade, un mouton et même un lama. D’après mes comptes, on en est à 62 animaux. La nuit va être longue… » 

 

 

 

Ouvrons un restaurant !

 


« Ce journal m’est très utile, vu que nous ne produisons toujours pas de papier. Aussi, j’ai réfléchi à un plan de répartition des nouveaux arrivants dans des groupes de travail. Nous avons désormais 10 producteurs de nourriture, 3 producteurs de biens divers, 3 chasseurs, trois travailleurs de la pierre, trois travailleurs du bois et…euh, 8 autres personnes qui… transporteront des choses d’un point A à un point B, et qui feront valoir leur…talent quand viendra le moment venu. Ah, et n’oublions les trois consommateurs inutiles de nourriture que sont les enfants. Parmi les prénoms que je retiens, on retrouve Pita, 16 ans, entraîneur d’animaux ; Gladine, douée avec la pierre, et la trentaine ; Than, vieux chasseur, et Gilda, très jeune chasseuse ; Regis et Rodom comme pêcheurs ; le fromager de 19 ans Zun. » 

 

 

 

Ma fiche pour classer ces péc...ces Nains.

 

Notre vieux chasseur s'amuse à hurler en chassant...Sympa ?
Entrées du journal :

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)


Signaler
(Jeu vidéo)
Nos deux mécènes viennent tout juste de débriefer le combat précédent, opposant, je le rappelle, Angela la Rampante, et Tribidur, que nous avons gentiment surnommé le Manchot, en hommage à ses mains jonchant le sol de l'arène, et qui viennent tout juste d'être évacuées. Nous écoutons d’abord le représentant du Manchot : « Le combat commençait bien pour Tribidur tête dur, on a su pousser l'ennemi à terre, mais finalement ce n'est pas avantageux sachant que la masse a peu d'allonge. Peut-être aurait-t-il fallu se concentrer sur les pieds de vert pour les lui briser tout en étant en relative sécurité par rapport à sa lance. Tribidur n'a pas choisi cette option et a souhaité porter rapidement porter un coup fatal à la tête ou au torse, ça lui coûtera la vie. On notera tout de même un maniement intéressant du bouclier, c'est du positif. Analyse doit être faite de ce combat pour voir ce qu'il convient d'améliorer. » Effectivement, mais on note aussi, pardonnez-moi de le faire constater, que le Manchot a du mal à se protéger les avant-bras !
 
Je me tourne maintenant vers le représentant de Sparke & Co, une entreprise de...euh...bref : « Tout d’abord il est inadmissible que ce qu’on retienne de ce match, c’est le côté plus bas que terre, le côté rampant. Angela a su exploiter chaque faiblesse de son adversaire. Il l’a fait tomber ? Sa main gauche. Il lui explose le nez ? Sa main droite et une artère. Ensuite, les talents de combattant, le bouclier, et la maîtrise de la lance ont permis à notre championne de tenir en respect Tribidur. Quant à lui, il s’est bien battu, et est définitivement redoutable en combat rapproché. » Nous ne retenons le côté plus bas que terre car vous êtes DANS L’ARÈNE, où la POUSSIÈRE et le SANG règnent ! Les sentiments et le bon côté des choses désertent régulièrement cette place. En parlant de ça, il est temps pour le second tirage au sort…
 
Rouge contre Bleu
 
Et c’est Tribidur le Manchot qui se place sur le ring, face au Bleu du nom de… Darnaëk Ilrâal. Mais quel nom compliqué ! Chers parents, si vous pressentez que votre fils ou votre fille risque de finir dans l’arène, pensez à nous, et utiliser un prénom COURT. A notre droite donc, le Rouge Tribidur pour son deuxième combat, rafistol…euh…ramené à la…non plus…On a qu’à dire comme tout à l’heure, le clone de Tribidur le Manchot revient vers nous, armé de sa masse, de son bouclier chéri, et en réalisant toujours ses petits bruits so Klonky. N’ayant pas survécu au premier match, il n’obtient aucun point bonus en expérience, et a l'air assez mal en point...Mes nécroman...mes agents me signalent qu'il est difficile de remettre de la vie là où...il n'y en a plus ! (Ne regardez pas les sutures voyons). Le Manchot sait donc qu'il va devoir tout donner.


A notre gauche, notre nouveau concurrent. Il a les jambes nues, mais les mains couvertes, il a un petit bouclier, mais il a surtout une bonne vieille hache en fer. Et on le remercie de son dévouement à la cause naine. Ca nous change de la masse et de la lance, arme de tap…de gens différents. Même qu’il a l’air ivre mort. Oui, il faut savoir que nous offrons volontiers plusieurs rasades de vin ou autres alcools plus forts dont la décence m’interdit de mentionner le nom aux concurrents. Ca rend les combats toujours plus agréables pour nous, et pour le buveur…un peu moins...Je ne sais pas. Pour les paris, je rappelle que nous avons trois breloques sur le rouge, et une seulement sur le bleu. On a vu ce que ça donnait contre la breloque d’Angela…

Et ça commence ! Les deux adversaires s'élancent l'un vers l'autre, et dans la grande tradition du début de match, Rouge tente d’écraser le pied de Bleu avec sa masse. On a connu plus imaginatif… Oh mes aïeux, QUELS COUPS ! Rouge brise d’un coup sec le bras de Bleu tenant la targe, et celle-ci tombe au sol. En réponse à cela, Bleu réussit à taillader le bras de Rouge, qui se met à voir rouge et…ET ROUGE LÂCHE ENCORE UNE FOIS SA MASSE ! Ce sont maintenant deux Nains qui se regardent, deux Nains armés soit d’une hache, soit d’un bouclier en acier ! Hache contre bouclier, attaque contre défense, et...Je m'y perds !


Le combat continue pourtant. Bleu sautille tout autour de rouge, preuve ou bien qu'il fait preuve d'une grande énergie pour esquiver, ou bien qu'il est complètement saoul. Je laisse le public décider. Mais Rouge ne se laisse pas déconcentrer, et il a bien raison, et les coups continuent de s’abattre de part et d’autre ! Bleu est très discourtois, et semble s’acharner sur le bras inactif de Rouge. Veut-il réessayer un exploit à la Angela ? Et la hache de Bleu s’enfonce…DANS LA MAIN DU MANCHOT TENANT LE BOUCLIER ! Qui va tirer en premier pour la sortir ? Le poing du bras faible de Rouge rate Bleu, et ce dernier en profite pour détacher sa hache de la main désormais ensanglantée du Manchot, qui est en train petit à petit d'illustrer son surnom. Je vous avoue que les Nécromanciens se regardent dans les coulisses d'un air consterné. 

Je ne vais pas vous le cacher, Rouge est en mauvaise posture ! Et ce Bleu qui saute dans tous les sens et qui…arrache lui-même une partie des dents de Rouge à coup de hache ! Les dentistes seront contents. L’échange de coups devient plus intense : ont-ils enfin remarqué que ce combat était un combat à mort ? Et Bleu me fait signe que oui en arrachant d’un coup de hache LA MAIN QUI TENAIT AUPARAVANT LA MASSE. Rouge perd donc encore une main, faisant honneur au nouveau surnom que nous lui avons trouvé, et qui sera GRAVE DANS LE MARBRE *Applaudissements et regarde livide du mécène des PAF*. Il en oublie même de Klonker. Car oui, mesdames et messieurs, Rouge est beaucoup plus discret que précédemment, contrairement à Bleu qui s'amuse à éructer et à rire à chaque fois qu'il touche son adversaire...
 
Rouge commence à fatiguer légèrement, le sang coulant toujours de son bras et de son moignon. Mais il continue de se défendre avec son bouclier : il y a quelque chose à creuser, comme disait notre confrère mécène de Rouge. En attendant, la hache se plante à nouveau dans le bras tenant le bouclier : Rouge est difficulté, et on...et il... LÂCHE SON BOUCLIER MESDAMES ET MESSIEURS. Rappelez-vous notre conseil : SOYEZ TOUJOURS ARMES FACE A UN NAIN ARME D’UNE HACHE ET QUI VEUT VOTRE MORT. Les deux combattants se regardent, Bleu titubant légèrement et souriant, et Rouge plissant ses petits yeux…Si si je vous assure, je les vois…ET ROUGE CHARGE SOUDAINEMENT SON ADVERSAIRE avec l’énergie du désespoir. Désemparé, les deux Nains roulent l’un sur l’autre, et ça n’a rien de sensuel mesdames et messieurs ! 
 
Entre deux Nains collés l’un à l’autre, je serai toujours pour celui qui est armé ! C’est ce que Rouge apprend à ses dépens en recevant des coups de hache sur les bras, faisant couler le sang plus que nécessaire. Énervé par la charge, Bleu essaye maintenant de repousser Rouge à coups de pieds, et même avec le POMMEAU DE SA HACHE. Est-il en train de se moquer de son adversaire désarmé, ou veut-il juste le faire souffrir ? L’avant-bras de la main coupée tombe à son tour à terre…sans son propriétaire ! Bleu remonte peu à peu ! Voyant son adversaire assommé, Bleu s'acharne à le réveiller à COUPS DE POINGS. Ne reproduisez pas ce que vous voyez dans cette arène chez vous, il existe d'autres moyens de réveiller les gens. D’autres dents volent pendant que le sadique Bleu tabasse à coup de pommeau la tête de son adversaire, abîmant la joue, cassant d'autres dents, et essayant de broyer le pied, tout en s’acharnant avec la lame de sa hache sur le bras droit adverse. UN VRAI NAIN BARBARE SADIQUE COMME ON LES AIME. 
 
Et c’est finalement la main droite de ROUGE qui vole ! Et alors que Bleu s’apprête avec délectation à poursuivre son œuvre de mort, Rouge le Manchot s’effondre. Et ne soupirez pas derrière moi chers nécromants ! Déjà que je vous ai sorti de...Ah, oui, pardon, Darnaëk le Sadique est donc NOTRE NOUVEAU VAINQUEUR ! On l’applaudit bien fort, d’autant plus que ses blessures sont tout à fait légères, ce qui est très rare dans cette arène. Je vous annonce donc, pendant que le Manchot est à peine en train de se faire traiter par nos services pour au moins servir dans le bain de sang final, que le prochain combat opposera la RAMPANTE au SADIQUE. Un combat qui s'annonce d'anthologie !
 

 

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

Salut à toi peuple de Gameblog. Tu n'as pas entendu parler du fameux tournoi se passant dans le monde tourmenté et barbare de Dwarf Fortress que j'organise conjointement avec quelques gueux de Mundus Bellicus et de Canard PC ? N'aie crainte mon ami, je suis là pour te rappeler que la vie a un intérêt, et cet intérêt, c'est de parier en commentaires sur une des trois couleurs : bleu, rouge ou vert. APRES avoir lu, évidemment, les deux articles récapitulatifs (ou AVANT si tu ne sais pas lire. Si tu ne sais pas écrire, demande à ta maman, ou au possesseur de l'ordinateur que tu as volé alors que celui-ci était en pleine session virtuelle).

Dans ce tournoi, VOUS pouvez (et DEVEZ) participer : d'abord en tant que coach sportif et cruel d'un Nain que vous précipiterez dans la cruelle arène pour qu'il se fasse découper en morceaux, ou qu'il triomphe envers et contre tout. C'est simple, vous créez sa fiche, et je le fais combattre. Et ensuite en tant que parieur, via un système fort simple que je vous explique, et qui permet à n'importe qui de parier (et de perdre).

L'épisode 02 où nous présentons nos trois concurrents de la première saison, et où les paris sont enfin expliqués

L'épisode 01 où tout trouve une explication claire (mais pas concise).

Amis de la poésie macabre des boyaux qui se tordent, des viscères qui éclaboussent les premiers rangs de spectateurs et autres vilenies, soyez les bienvenu pour cette première série d’ESCARMOUCHES. Le principe est simple : trois matchs, trois morts. N’oubliez pas que chaque Nain a son exact lot de remplaçants avant le bain de sang, et notre désormais fameuse épreuve dite de la MORT SUBITE (alors même qu’elle est généralement longue et douloureuse).

Nous avons donc notre coin rouge, qui récolte pour le moment deux breloques de la part d’Ixarys et d’Archange, et qui persiste à ESSAYER DE PARLER PLUS FORT QUE MOI AVEC SES KLONK KLINK STUPIDES. Notre coin vert, qui obtient une breloque de la part de Turgon, reste quiet : oui, je ne t’ENTENDS PAS avec ton armure sur la tronche. Et enfin, notre coin bleu, qui récolte lui aussi une breloque de la part de Sparke. A mes côtés, mesdames et messieurs, les représentant des trois mécènes, qui, je l’espère, commenteront les matchs qui suivent SANS M’INTERROMPRE le moins du monde. Les tirages au sort…commencent donc ! *Gong sonore et applaudissement à tout rompre du public, de loin on entend même distinctement le bruit de plusieurs crises cardiaques simultanées dues à l’excès d’adrénaline* 

Premier combat : rouge contre vert 

Premiers coups
 

Et c’est parti, les deux concurrents s’avancent. Le rouge Tribidur se pavane…ou essaye de le faire en imitant des bruits de métal et en montrant…son beau bouclier…construit par nos soins je le rappelle ! Quant à Angela la verte, elle me semble…non ce jeu de mot avec la peur est trop évident, voyons. Rappelez-vous, nous voulons du sang, énormément de sang et seulement cela. Pour le reste, débrouillez-vous. Que le match commence ! 


Rappelons pour les retardataires que le vert est à gauche, a les bras et les jambes nus, ainsi qu’une redoutable lance, alors qu’à droite, nous avons notre concurrent rouge, qui, de pudeur sans doute, préfère nous cacher ses gambettes et nous montrer son joli bouclier en hurlant de plus en plus fort, et en montrant sa masse d’armes. NOUS L’AVONS VU, JE T’ASSURE. Et pendant qu’ils se rapprochent, laissez-moi vous dire que ces deux-là, avec leur bouclier, ne prennent pas trop de risques. J’ai connu des Nains beaucoup plus entrepr… 


Et c’est sans mot dire qu’Angela court vers son adversaire, franchissant le peu de distance séparant les combattants ! Et elle FRAPPE ! Mais le coup est dévié, et la masse de rouge s’abat sur la cuisse NON PROTEGEE. Évidemment, ça picote. On ne le répétera jamais assez, mais il faut sortir COUVERT. Les coups pleuvent, déviés ou bien par le bouclier de rouge, ou bien par la lance de très bonne facture de vert ! Et c’est une ESQUIVE de vert, qui saute en arrière, esquivant de peu la masse de son adversaire ! Et qui se reprend un coup tiens, dévié par sa cuirasse…OU EST LE SANG ??? 
 
Chute et sang


Vous entendez ce craquement sinistre ? C'est visiblement le bruit du pied droit de vert après que la masse de rouge s’abat en un gros KLINK. A moins que ce KLINK vienne de rouge qui exprime sa joie devant son adversaire qui chute à terre, la cheville en mille morceaux. A TERRE. Nous arrivons semble t-il à un véritable tournant ! MAIS QUE VOIS-JE ? La réponse de vert ne se laisse pas attendre, car malgré la chute et un pied brisé, un coup de lance bien senti COUPE la main gauche de Klink machin qui tombe dans une gerbe de sang A SES PIEDS et AVEC SA MASSE ! Nous ne pouvons que compatir à sa douleur et…APPLAUDIRE BRUYAMMENT, (contrairement à rouge) VERT POUR CETTE PERFORMANCE…RENVERSEE. Rouge est désormais armé d’un simple bouclier tenu par sa main droite. On vous l’avait dit qu’il fallait être droitier les enfants ! 


Rouge n’abandonne pourtant pas, alors que le représentant des Masses PAF a une couleur assez blanche : vous allez bien ? Et rouge frappe avec son bouclier en émettant des KLONK de désespoir, mais les armes des deux côtés sont déviées ! Jusqu’au moment où le bouclier qui, je le rappelle, est en fer, écrase la jambe gauche de notre vert, toujours à terre ! Mais malheureusement pour rouge, la lance s’enfonce cette fois dans sa main droite ! Et le bouclier de vert frappe le bras de rouge tenant le bouclier. On dirait qu’Angela ne laisse AUCUN REPIT à son adversaire…UTILISE TA LANCE !!! 

 
Un dentier à refaire 
 

Le corps-à-corps devient intense…je crois…Ils sont si petits après tout…Et deux dents de rouge volent après une égratignure, les experts sur place me diront s’il s’agit d'un coup de bouclier ou d’un coup de lance. Et la lance de vert s’enfonce dans le pied gauche de rouge. Je vous avoue, mes chers spectateurs, que le combat n’est pas très bien engagé pour Klink Klonk…Et aïe, la lance perce la cotte de mailles de rouge… Les coups de lance pleuvent sur rouge, qui commence à perdre beaucoup de sang… Le combat ne va pas durer encore très longtemps. Mais malgré l’avalanche de coups, vert et rouge utilisent avec précision leur bouclier et leur talent de parade et ce combat est LONG. Interdisons les boucliers la prochaine fois ! *Aplaudissements* Et ATTENTION LA TETE…Oui Angela est plus dangereuse qu’il n’y paraît, mais le casque de rouge n'est pas là par hasard. 


Pendant que vert se traîne, un coup de bouclier lui explose le nez ! Qui a un mouchoir ? Eeeet la réponse d’Angela ne tarde pas quand elle enfonce profondément sa lance dans le pied gauche de rouge. C’est la chute de Klink ! Le caractère désespéré de vert semble la pousser à réagir vite après une action adverse. Mais rouge commence…à s’énerver ? Ou à mourir, je vois pas bien. Les deux rampants continuent de se frapper, une oreille de rouge tombe à terre, le sang jaillit de son bras droit et…il lâche son bouclier. IL LÂCHE SON BOUCLIER. QUI EST POURTANT EN FER. En réponse à ce beau geste vert…tranche le main droite de rouge ! Nous avons un nain sans bras…SUR LES BRAS !!! *Applaudissements*. Et alors qu’on attend la fin du combat, et que les deux adversaires se jaugent, rouge tombe soudainement. Et ne se relève pas… 


C'est donc une VICTOIRE DU VERT, VICTOIRE D’ANGELA. Elle va avoir la chance d’être soignée par les meilleurs. D'autant plus que, comme nous l'avons vu, elle a gagné GRATUITEMENT un niveau en maniement de la lance ! Si ce clon...ce Nain ne décède pas au prochain combat, peut-être pourra t-elle emporter ce point de compétence dans l'épreuve finale ! Quant à Klink Klonk, on souhaite à son clone plus de chance. Car, rappelez-vous, bientôt, le BAIN DE SANG est annoncé ! Je me tourne maintenant vers le jury chargé des surnoms de combat : Angela la verte devient ANGELA LA RAMPANTE ! *Applaudissements*

 (J'attends vos paris, et peut-être des futurs personnages pour la saison 2).

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

En exclusivité, voici pour vos petits yeux ma première vidéo YouTube de l'Actu Vidéoludique du Captain pour le mois de janvier !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)
Un titre évocateur du contenu de l'épisode - Les vieux Nains errants - Des stocks stockés - Gastronomie (encore)

 

Angela, Automne-Hiver 250


« La vie n’est pas désagréable pour les animaux : dans notre registre d’hier, on a relevé la naissance de quatorze petits dindons, de douze chiots, et même d'un poulain. A vrai dire, nous en avons tellement que j’ai demandé à Thor d’égorger une poignée de petites dindonneaux, histoire d’avoir un supplément de viande. En parlant de ça, trois nouveaux clampins sont arrivés aujourd’hui, et attention, ils ont le triple de mon âge. Je ne dis pas qu’ils ne vont pas être utiles, mais avec des Gobelins qui rôdent, ceux qui sont nés en l’an 99 semblent avoir raisonnablement moins de chance de s’en sortir. Karvish, simple tailleur de gemmes, est donc arrivé avec sa femme Rida, une solide bucheronne habituée à recueillir du lait et, on imagine, à vivre dans des coins aussi reculés que notre petite forteresse. Quant à Nilo, c’est aussi un bucheron et un boucher, mais qui a laissé sa femme et ses enfants je ne sais où. Une dispute peut-être ? Reste que nous sommes désormais douze Nains assez loin de chez eux… » 

Une pyramide des âges...saisissante.


« Les chambres sont officiellement terminées, et pour tout le monde qui plus est. Je me suis amusé à séparer les différentes ailes, pour que personne n’oublie que nous étions sept au départ. Quant à l’arrivée, on verra ça… J’ai « réorienté » nos trois arrivants pour qu’ils s’occupent des nombreuses plantes cueillies dans nos cavernes à champignons. Rida assume très bien son rôle, et écrase avec passion les plantes, ou bien les transforme en fibres. Comme le froid est un cruel ennemi, j’ai en effet décidé d’investir dans le pig tail qui nous permet, avec ses fibres, de tisser des vêtements. Malgré son âge avancé, Karvish a accepté de s’abîmer les doigts pour nous faire des habits. A coup sûr, il est très amoureux. » 

On sacrifie notre wagon et on fait de la récup'.


« L’hiver arrive, alors on creuse, encore et toujours. L’aile ouest a muté considérablement. En -1, on entrepose le bois, les vêtements, et nos biens. En -2, on retrouvera nos armes, nos projectiles, nos armures, et notre métal, que j’espère avoir suffisamment tôt pour enfin créer une petite milice, histoire de tenir la moindre peau grise ou verte à distance. Enfin, de tenter de le faire avec nos haches en cuivre, et quelques épées d’obsidienne que j’ai fait construire à nos artisans de la pierre. Sans leur donner des raisons, pensez-vous. » 

La gastromonie.


« L’hiver est enfin tombé. L’année 251 approche à grand pas, et nous allons sûrement réussir à avoir un peu plus chaud. D’autres petits dindonneaux nous ont rejoints, je me demande juste pourquoi les œufs ne sont pas apportés en CUISINE avant d’éclore. Et Thor, visiblement, n’ose pas découper du piaf. C’est sûr que le pauvre cygne solitaire qu’il a entraperçu au printemps dernier n’en était pas un… Quoi qu’il en soit, nous avons travaillé d’arrache-pied avec Rith, et même si personne ne s’amuse encore à compter nos stocks, nous avons à peu de chose près 500 plats cuisinés et 300 rations d’alcool. De quoi tenir à peu près cet hiver. » 

Notre supplément de viand...euh, nos quelques animaux.

Entrées du journal :
 
 

 

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

Des migrants paumés - Des oreillers à la place des pierres - Une liaison dangereuse

Angela, été - automne 250.


Une centaine de plats, et une centaine de rations d'alcool : il faut tenir.


« L’été arrive enfin, et avec lui notre plus fidèle amie : la chaleur. Ca n’empêche pourtant qu’on grelotte toujours autant de froid dans notre forteresse sous le sol, mais la vie d’un Nain est remplie d’embûches (et de froid). Et pour commencer cette belle saison, deux âmes perdues se sont retrouvées hier aux portes de notre forteresse en devenir : Bob, pêcheur de son état, et Adèle, éleveuse d’abeilles, m’ont demandé l’autorisation de participer à l’édification de la magnifique forteresse d’Axeorder. Qu’il est beau de créer des vocations à distance ! Et illusoire, mais nous avons besoin de bras, alors je n’ai pas posé énormément de questions. Bob rejoint Loda dans ses recherches aquatiques, et il m’a par ailleurs avoué être très à l’aise avec le dépiautage des créatures de l’eau, ce qui est toujours bon à prendre pour mes recettes de cuisine sans arêtes. Loda…a d’autres qualités. J’imagine. Quant à Adèle, elle n’a pas insisté davantage : nous ne savons même pas ce qu’est une abeille. Elle a juré vouloir se rendre utile : il y a du bois à rentrer. »


Dormir...dans un lit...c'est sympa... (étage -3)


« Après avoir dormi pendant un trimestre entier la tête calée contre une pierre d’obsidienne, nous avons aménagé quelques petites chambrées pour nous sept dans une première aile, et pour le couple dans une seconde. Loda me fait un peu la tête, son lit a été construit un peu tard, et elle me fait remarquer que le mien a été construit un peu tôt, et elle va jusqu’à se plaindre d’avoir dû se coltiner les ronflements de Bob et d’Adèle pendant quelques semaines dans notre petit dortoir. Qu’y puis-je ? Mais c’est tout de même bien d’avoir enfin un bon lit dans lequel se reposer. Certes, c’est sommaire, et un mauvais placement nous remplit le corps d’échardes, mais il ne manque pas grand-chose pour qu’on commence enfin à se sentir chez nous. Par exemple des portes, pour pouvoir enfin dormir, travailler ou autre chose sans voir une ombre rôder dans le couloir, éructer bruyamment, ou marcher à grandes enjambées (pour un Nain). Il nous manque aussi encore une armoire et un coffre pour placer nos petites affaires, mais Rolf et Eglane travaillent suffisamment durs.


De la nourriture, du productivisme que diable (étage +1).


« La nourriture en quantité, la boisson qui nous donne envie de plus travailler, les occupations de chacun, les chats dans le couloir qui miaulent et massacrent les rongeurs, les dindons dans les couveuses qui ont pour rôle de nous fournir des protéines, deux chiennes qui viennent de mettre bas dans la salle commune dans la plus grande confusion, les chevaux qui paissent à l’extérieur et qui viennent d’avoir un poulain, des portes qui nous protègent enfin du regard des autres (neuf Nains, mais tout de même), de nouveaux champs pour plus de variété dans la nourriture, l’absence d’animaux à chasser pour Thor qui se reconvertit dans le déménagement des meubles, des coffres et des armoires pour placer toutes nos petites possessions, du poisson enfin cuit, bref, une forteresse qui commence à ressembler enfin à quelque chose. Axeorder a de l’avenir ! »


Une discussion horrifiante.


Vérifions sur une carte...


Argh... (oui, les Blockade Deceivers, c'est les mecs en vert).


« J’ai été un peu optimiste en disant qu’on avait de l’avenir. Aujourd’hui, des marchands nains nous ont rendu une petite visite de courtoisie, et Meng Giginedëm (aussi dit Flykeys) les accompagnait. C’est le noble de Net of Crafts chargé de la liaison avec les colonies, et j’avais hâte de le rencontrer. Il s’avère que c’est un poète, et qu’il s’est même retrouvé à Matchglimmers, une taverne bien plus à l’ouest où ont été écrits de nombreux chefs d’œuvre autour de pintes d’hydromel. Alors que tout semblait en ordre et qu’il était prêt à repartir, il crut bon de me raconter les dernières nouvelles de notre royaume : deux forteresses étaient tombées. Qui avait pu faire une chose pareille, demandais-je. Il me répondit les Blockade Deceivers, ces vils gobelins menés depuis 250 années par une sorte d’hybride entre un reptile et un gobelin, et dont le nom m’échappe. Il me souhaita enfin bonne chance en m’expliquant que nous étions désormais la 77e forteresse du royaume (et non plus la 79e), et il me laissa là. Je ne sais pas si je trouverai le sommeil cette nuit. Surtout en regardant la carte des implantations de ces Gobelins. Axeorder, Axeorder. »



Le poète (et oiseau de mauvais augure) Meng.

 


Un intérieur plus cosy (pour des Nains).

Entrées du journal :

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)
Angela ne saisit pas toutes les contradictions - Les rêves d'une simple fermière - Des civilisations menacées - Gastronomie naine 

Angela, année 250.
 

Le bilan de notre monde de Kolobramul par un érudit.

« Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire en inaugurant ce journal, mais j’ai la chance de faire partie de la plus glorieuses des civilisations naines du monde. Sur nos 20 000 âmes de créatures des montagnes, 8 000 au moins appartiennent à notre nation du Net of Craft. Mieux, notre glorieux roi, dans sa onzième année de règne, Degel Wardtowers, est à l'origine un simple fermier ! C’est dire que tout peut arriver, mais dans un sens respectable (ne pensons pas à ces détraqués de Dye of Springs, dont les yeux doivent avoir du mal à distinguer la peau blanche des Nains et celle verdâtre des Gobelins…). »
 
Je vois des contradictions dans cette civilisation !

 

« Car oui, j’ai été nommé, moi, simple fermière, pour une grande tâche ! Notre dernière colonie, la 79e, a été détruite en l’an 210 par une hydre assoiffée de sang. Les quelques nains dépêchés sur place n’ont pas duré très longtemps… Mais quarante ans ont passé depuis ! Il est désormais temps de faire place aux jeunes. Malheureusement, les esprits sont encore réticents, et je n’ai réussi à trouver que six compagnons. Mais qu’importe, notre tâche est immense ! Etablir une colonie, la relier à notre civilisation, et étendre enfin les frontières. » 

Monter ou manger les chevaux ? Indice : nous sommes trop petits pour les monter.

 

« On m’a parlé des dangers, c’est vrai, mais qu’est-ce que je risque vraiment ? Notre nation n’a pas connu de guerres depuis son origine, les créatures monstrueuses ont sûrement d’autres chats ou trolls à fouetter, et puis nous ne sommes pas loin de nos compatriotes, nous pouvons toujours nous enfuir en cas de pépin ! Certes, des rumeurs indiquent que le démon rat Olku Princebottoms, chef des Ambiguous Midnights, a déjà mis à bas une civilisation naine entière plus loin à l’est. Et qu’il est présent dans la région. Avec plusieurs forteresses. Mais derrière nous, 78 forteresses tiennent bon depuis 250 ans ! »

Deux civilisations de Gobelins. Que pourrait-il nous arriver de mauvais ?

 

« On nous envoie donc dans une région argileuse, à proximité d’un cours d’eau. Les premiers forages ont indiqué la présence de roches intéressantes pour la fonte, et tout est donc en place pour créer notre première colonie ! J’ai réuni trois Naines et trois Nains qu’il me faut vous présenter. Loda d’abord, herboriste et pêcheuse à ses heures perdues ; Rolf et Eglane, nos mineurs et nos artisans de la pierre ; Thor, chasseur de son état ; Mindos, notre bûcheron ; et surtout Rith, qui aura en charge le lieu le plus important de la colonie : la distillerie. Et bien sûr, le chef d’expédition, moi-même, Angela, 57 ans, et fermière. Même si je ne connais pas vraiment ces Nains et leurs motivations, nous avons malgré tout un travail à réaliser. La première colonie depuis 40 ans, Axeorder. Un nom très guerrier, mais j’imagine que le roi, qui a imposé ce nom, y voit plus une question de prestige qu'une question militaire... N'est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, je grimpe demain dans le wagon. »

Aventure et bière !

 

Entrées du journal :

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
(Jeu vidéo)

Pour une raison tout à fait étrange, les vidéos ne passent plus, d'où mon absence des dernières actualités vidéoludiques, alors même que la première vidéo pour janvier 2017 est désormais en route (https://www.youtube.com/watch?v=qCxwsNVVREY). Quoi qu'il en soit, profitons-en pour commencer mon AAR sur Dwarf Fortress !

Il s’en est passé du temps depuis mon dernier compte-rendu de partie multijoueur sur Dominions IV, que je n’ai pas encore la volonté de finir, mais qui a résulté, vous vous en doutez, sur une défaite cuisante. Il est donc temps de reprendre les choses de manière plus sérieuse, avec un amour de jeunesse : Dwarf Fortress. Pour ceux qui auraient une flemmingite aigüe les empêchant de lire mon vieil article sur le sujet, voici un petit résumé : c’est le meilleur jeu de gestion au monde.

C’est quoi Dwarf Fortress ?

Il est inquiétant, terrifiant par certains côtés : les graphismes sont presque inexistants, sauf si vous voulez jouer avec des tileset (note importante : ce n’est pas mon cas), l’interface est horrible, et surtout, diriger une forteresse des Nains mène la plupart du temps à la mort brutale tant le jeu est difficile. Aussi, contrairement à la plupart des jeux, quand vous lancez une partie, ce n’est absolument pour gagner, mais pour survivre un certain temps, jusqu’au grand moment de FUN (ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les fans). 

Exemple d'un fan.


Le pitch est simple, et néanmoins passionnant, ce qui explique notamment pourquoi les frères Adams qui développent le jeu et le publient gratuitement sur internet reçoivent jusqu’à 8 000 dollars de dons par mois pour continuer leurs mises à jour : dans un monde qui va générer aléatoirement des civilisations, des monstres, une carte du monde, des lieux, des créatures, des guerres, et bientôt des mythes, vous rejoignez une civilisation naine, vous vous établissez dans un coin de terrain, et vous mettez en place une colonie. Et si vous n’avez toujours pas envie de lire mon article, alors vous pourrez lire ce CRP pour vous faire une idée du degré de complexité et de profondeur du jeu.

Okay, c’est cool, mais pourquoi un CRP ?

Dwarf Fortress génère d’abord un monde, ce qui permet d’avoir une sacrée base narrative pour commencer l’histoire. D’autant plus que des personnages légendaires peuvent faire irruption dans votre forteresse. Ensuite, chaque nain a son histoire, sa personnalité, ses compétences et une mort généralement brutale, ce qui augure de belles possibilités. Dans quel autre CRP un de vos personnages peut-il devenir fou et se mettre à tuer tout le monde parce qu’il est déprimé, hein, HEIN ? Et aussi, les combats sont épiques et suffisamment détaillés pour qu’on puisse lire au détour d’un combat que votre guerrier unijambiste qui vient de se faire arracher son petit doigt par un carreau ennemi est en train d’aplatir un gobelin à coup de bouclier (et je ne rigole pas). 

Voici les graphismes originaux, tirés d'un futur épisode. Je suis gentil, je vous explique un peu.


Enfin, il faut savoir que ce blog tout entier a été inspiré d’un autre blog (et oui), celui-ci. Cette charmante "Flore" a en effet réalisé un guide en français extrêmement rigolo pour Dwarf Fortress, ce qui m’a d’une part fait plonger corps-et-âme dans ce jeu passionnant, et d’autre part m’a donné envie de faire des articles sur des jeux vidéos. Et puis aussi, je ne suis pas doué pour continuer longtemps mes parties. Alors peut-être que le FUN me remettra sur les rails.

Voir aussi

Jeux : 
Dwarf Fortress
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Le Blog de Captain Sparke

Archives