A napper sur tes pommes de terre.

Par Cancoillotte Blog créé le 30/11/10 Mis à jour le 07/11/12 à 13h44

Bienvenue!
Découvrez le blog du Gamer Franc-Comtois pure souche. Retrouvez des test, chroniques, news, critiques, et autres babioles sur les sujets que j'aime. N'hésitez pas à me laisser des commentaires pour me faire partager vos impressions.
Bonne lecture...

Ajouter aux favoris
        
Signaler
Test PS3

La série des Saints Row continue son bonhomme de chemin dans l'ombre de GTA. Ce troisième épisode se démarque par son fun démesuré. Entre les missions de zigouillage, les personnages rencontrés, les clins d'oeils à certains jeux, les dialogues assez crus mais drôles,et bien d'autres choses encore, il y a de quoi passer un bon moment.

En ce qui me concerne, c'est mon premier Saints Row. En recherche d'un bon divertissement, ce jeu me semblait tout indiqué. Eh bien, mes premières impressions sont satisfaisantes.

Dans un GTA ordinaire, on commence avec des petites missions sans grand intérêt, avant de commencer à bosser pour de vrai. Dans Saints Row III, ce n'est pas le cas. Notre première mission consiste ni plus ni moins à braquer une banque! L'occasion de profiter des cinématiques assez amusantes et de découvrir le gameplay lors des phases à pied. C'est très basique et simple d'accès. Seul la sélection des armes (en maintenant un bouton et en dirigeant le stick sur le menu qui apparait) et le rechargement des armes peuvent causer quelques soucis en plein milieu de l'action, mais on s'y habitue vite. On vise, on tire, c'est du vu re et revu mais c'est jouable. Heureusement, parce que la masse d'ennemis est parfois importante. Ils peuvent être plus d'une dizaine à s'en prendre à vous selon les situations. Si vous avez l'impression de ne pas faire le poids, c'est parce qu'un script se prépare.

Une fois la première mission terminée (on appréciera la qualité de la mise en scène) nous voilà invité à créer son propre personnage. On peut choisir un modèle existant pour les feignasses comme moi, ou bien créer un individu de toute pièce, homme ou femme. Carrure, couleur de peau, traits du visage, cheveux, fringues, tout y passe. A vous de créer un personnage qui ressemble à rien ou un sosie de vous même, pas de problème! En prime, il est possible de configurer son personnage à loisir durant l'aventure.

La deuxième mission est encore plus spectaculaire. Capturé dans un avion par une organisation belge (!) qui s'appelle le Syndicat, vous avez la furieuse envie de retrouver la terre ferme. Faute d'abbatre le leader, on est amené à faire de la chute libre au dessus de Steelport, le terrain de jeu de ce troisième épisode. Et que dire de la mission suivante, où on est déjà invité à dégommer des tank avec l'aide d'un drone! C'est très agréable de commencer le jeu avec ce genre de mission.

Ce n'est qu'au bout des toutes premières mission que le côté GTA se fait plus présent. On commence avec une petite planque, puis au fur et à mesure du jeu, on peut acheter de nouvelles propriétés (dont des magazins), recruter des membres, aller régler le compte à un gang adverse... Les missions principales s'enchainent les unes après les autres. Si au début il s'agit principalement de tuer des membres du Syndicat en masse, certains objectifs sont plus sympathiques. Participer à une sorte de télé-réalité en tuant des mascotes, faire le maximum de dégats avec un tank, etc... très sympa.

Autre chose que je trouve très intéressante: le système de respect. Il permet d'upgrader son personnage (moyennant un peu de pognon) et de débloquer des fonctions spéciales. Une bonne idée, on peut évoluer dans l'aventure à notre manière. De plus, plus vous avez de pouvoir sur la ville, plus vous avez une rémunération importante.

En fait, c'est comme San Andreas, mais en plus riche. De bonnes idées assez bien exploitées. Et qu'est-ce que c'est fun!

Alors des petits reproches maintenant. Les graphismes, bien qu'assez propres, ne sont pas aussi raffinés que ceux de GTAIV. Les voitures donnent l'impression d'être moches, et de plus la conduite des véhicules est très rudimentaire. Dans les virages, les véhicules ont l'air trop rigide. Ils ne dérapent pas assez, et on a un peu de mal à évaluer la vitesse à laquelle il faut prendre un virage. J'aurai également aimé plus de progressivité en terme de difficulté. Si le jeu n'a rien de difficile, il a tendance à larguer un peu les débutants. Une découverte plus progressive du gameplay aurait été nettement plus sympatique.

Remarquez, il faut voir le bon côté des choses, on maîtrise assez tôt les différentes techniques du jeu et les différentes activités qui nous sont proposées. En effet, en dehors des missions principales, on peut s'attarder au vol de voitures, assassinats... rien de novateur mais ça permet de se changer les idées. Et tout ce que vous faites permet de gagner du respect. Le but n'est donc pas de faire les missions principales tête baissée. Il ne faut pas non plus passer sa vie à gagner du level. Le jeu a l'air bien bâti de ce point de vue.

En bref, après quelques heures de jeu, SRIII me donne une impression positive. Divertissant, pas trop mal réalisé, assez jouable, et varié, il devrait satisfaire tout ceux qui trouvent GTA trop ennuyeux. Après, il ne faut pas être super exigeant sur le plan technique, le jeu bénéficiant de quelques lacunes par rapport à son rival. Mais qu'importe si le plaisir de jouer est là. 

Voir aussi

Groupes : 
Saints Row
Jeux : 
Saints Row : The Third, Saints Row : The Third (PS3)
Plateformes : 
PlayStation 3
Sociétés : 
THQ
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Zallak
Signaler
Zallak
Moi aussi j'ai débuté SR avec cet opus, et c'est vrai que je ne suis pas déçu.

Édito

Blog inactif depuis quelques mois... je tiens à m'excuser de cette désertification.

Archives

Favoris