Le Blog de CaliKen

Par CaliKen Blog créé le 13/02/10 Mis à jour le 18/02/15 à 11h23

Ici on parle de jeux vidéo, de musique et aussi un peu de DS in Paris !

Ajouter aux favoris

Catégorie : Games

Signaler
Games

On doit tous écouter les podcasts dans différents endroits. Moi, souvent, il m'arrive, comme beaucoup je pense, de les écouter sur mon Ipod dans les transports, où dans la rue. Mais, le plus souvent, c'est en faisant du sport (de la course à pied, du vélo et un peu de muscu).

C'est rigolo, parce que parfois, ils me font rire, et du coup, je perds mes moyens. J'ai failli faire tomber 8.000 kilos sur mes pieds une fois (si, si, je t'assure).

Enfin bon, c'est toujours un plaisir de les retrouver chaque semaine. Même si j'ai un peu oublié le support papier, ça me permet de revenir à un rendez-vous quotidien, gratuit, qui donne du baume au coeur, et, surtout de qualité.

Voilà. Un petit billet qui servait à rien. Enfin bon, c'est un blog de toute façon hein ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games

 

Il était temps ! Depuis le temps que je joue à ce jeu, notamment aux DS in Paris.

Seul un homme a réussi à me battre dans mes stats persos... Un truc genre 550 courses gagnées contre 300. Il était vraiment bon le salaud. C'est mon prochain défi. Le retrouver (reviens au DiP N#4, si tu m'entends.)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games

Pfff... En ce moment, j'arrive vraiment pas à trouver le temps pour jouer. C'est pas les jeux qui manquent... Terminer Tales of Vesperia avec le troisième boss de fin avec ma chérie (ça inclue un peu de level up d'ailleurs), commencer Mass Effect premier du nom (mieux vaut tard que jamais. Je n'aurais d'ailleurs jamais du lire le test du 2 par Pia, les premières lignes ont suffi à me faire souffrir... Spoiler inside.) J'ai aussi récupéré FIFA 10 et son mode Deviens Pro qui est bien foutu, tout de même. Sans compter Secret of Mana que je compte finir (avec ma cop' aussi) sur Virtual Console... et Tales of Symphonia 2 qui attend toujours sagement... Ah, et puis Fallout III qu'on m'a offert, et que j'ai à peine testé... et Hawks que j'ai récupéré d'un test Ubisoft...

Trop de jeu tue le jeu, je l'ai toujours dit.

Du coup, et bah je joue à Mario et Luigi : Voyage au centre de Bowser (Très Vernien comme titre, hein ?)

 

Un jeu vraiment foufou, que je ne tarderai pas à tester d'ailleurs. J'adore cet humour débile qu'ils développent depuis le premier opus sur GBA. Avec des petits dialogues incompréhensibles de Mario et Luigi dans un Italien qui ne veut rien dire, comme la mythique série animé La Linea.

A bientôt pour de nouvelles aventures chocolatées.

Ah, et n'oubliez pas, si vous avez une DS et que vous vous ennuyez Jeudi soir, il y a une session de DS in Paris ! (pub inside)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games

Salut petit blog, je t'ai manqué ?

Tu sais, les jeux de football et moi, c'est un peu une relation différente... Différente, dans le sens, pas comme celle que les autres joueurs ont avec leurs jeux de foot. Du moins je pense. Tout ça peut-être à cause de mon premier jeu de foot, World Cup, sur Game Boy, et son côté ultra arcade.

Dans mes jeux de foot, que ce soit sur Fifa (le premier !) sur Super Nintendo Fifa 99 sur PC, ISS 64 et 98 sur N64, puis les PES 4, 5 et 6 sur PS2, j'ai toujours pris énormément de temps à changer tous les joueurs des équipes principales. Avoir des joueurs existants ne m'intéressaient pas, non, je me faisais mes petites équipes persos, je m'inventais mes petits délires, et me faisait des matchs incroyables. Une vraie fan-fiction dans l'univers du foot, que je poursuivais parfois sur papier...

Du coup, quand j'ai vu arriver les modes Vers une légende et Deviens Pro de PES et FIFA, j'ai eu des petites érections discrètes, mais existantes. J'ai d'abord testé le mode de PES, très long (tu commences à 17 ans, et tu finis... très très longtemps après), puis le mode de FIFA.

Je parlerai de ce combat entre ces deux softs une autre fois, mais là, franchement, la version EA SPORT enterre vraiment celle de Konami. Déjà, la caméra est beaucoup plus jouable (celle derrière le joueur), car elle n'est pas statique, mais zoom et dézoome suivant la position sur le terrain. Les appels de balles sont plus simples, et les joueurs de son équipe ne sont pas de gros boulets qui tirent sans se poser de question. En plus, les petits points qu'on gagne suivant nos actions aident vraiment à savoir si l'on joue bien, et donnent un vrai challenge. L'enrobage en lui-même est bien foutu, avec de très bons sons, notamment les cris sur le terrain "passe la baaaalle !" (qui diffèrent de langues suivant la ligue où l'on joue, et ça c'est très fort) et les ambiances de stades... "les fumigènes sont interdits dans le stade !"

Et puis ce petit effet de blur quand on accélère près du but adverse... Ca c'est bon !

 

Dommage que ça ne se passe que sur quatre ans, on a l'impression de vivre une vie de footballeur un peu accéléré.

A quand un jeu de foot reposant sur un mode de ce type, ultra travaillé ? (ou bien en proposant un très élaboré). Avec, par exemple, un système d'interview et de réponses diverses qui influent sur le profil de votre personnage... Une relation avec les autres joueurs et l'entraîneur, une voix... des animations persos à faire après un but (qu'on pourrait créer de A à Z).

 

Suis-je le seul à vouloir ça ? Suis-je le seul à préférer ce côté des jeux de foot à l'éternel "on se fait un Barça / Chelsea ?"

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games

Prose chemise, prose du (ou un truc dans le genre). Voici donc mon top 3 sur chaque support vidéoludique. Des jeux qui m'ont marqué, par ordre d'apparition de console dans mon foyer.

 

Game Boy

 


Aaaah... la Game Boy. Ses classiques indémodables, la première console de poche (fallait en avoir une grosse cependant. De poche). J'ai retrouvée la mienne récemment... les piles étaient encore à l'intérieur. Amateur de jus dégueulasse et dangereux, bonjour.

-World Cup

Mon premier jeu de foot. Des équipes de 5 contre 5, des tirs à la Olive et Tom, et surtout, un déséquilibre des équipes flagrants. Impossible de gagner avec le Cameroun, les joueurs étaient incroyablement lents et mauvais... tandis que l'Allemagne était invincible. On affrontait toujours les mêmes équipes dans le même ordre... Et la première fois que j'ai lancé un match, j'ai cru que j'étais en face d'un totem : non, c'étaient les trois joueurs sur un plan de simili 3D isométrique qui paraissaient être les uns sur les autres.

-Gremlins 2

Un jeu de plateforme avec seulement 4 niveau... mais que je n'ai jamais terminé, tant il est terriblement difficile. Des sauts au pixel près, des ennemis parfois invincibles... Un jeu à la limite de la crise de nerf.

-Tortue Ninja

Un vieux jeu de plateforme que j'ai perdu depuis... mais qui était bien sympathique !

 

 

Super Nintendo

 


La Super Nintendo... Ma première console de salon... A l'époque je voulais la Nes, mais la Super Nintendo est arrivée, comme le Saint Gralounet.

-Mario All Stars

Livré en bundle avec la SNIN à l'époque... il m'avait fait flipper, car j'avais lu dans la notice qu'avec les problèmes de pal/secam, je pouvais avoir le jeu en noir et blanc... Et bien sûr, la première image est cette pièce qui tourne... pas vraiment couleur, puis les personnages qui parlent tous ensembles... en noir. Je presse sur le bouton start, les couleurs s'affichent... ma peur s'en va, et mon kiffe surhumain surgit violemment. Trois jeux exceptionnels, revisités avec la puissance de la Super Nintendo...

-Secret of Mana


Mon premier "vrai" jeu. Acheté par moi-même, sur un coup de coeur pour la jaquette... Je le teste en détail d'ailleurs... Que dire de plus ? Amour...

-Star Fox

Premier jeu en 3D, prêté par un ami (comme tant de jeux Super Nintendo de l'époque). Emerveillement, puissance de l'imaginaire avec ces textures quasi vierges... Magie.

 

 

Nintendo 64

 


Les débuts de l'adolescence, l'arrivée de la 3D en grande pompe. De nouveaux émerveillements...

-Mario 64

"Bikini, Mario !" Du moins, c'est ce que moi, et mon anglais approximatif comprirent à cet instant précis, lorsque la tête du plombier le plus célèbre de l'histoire apparut devant moi. Un jeu exceptionnel qui, pourtant, ne m'avait pas totalement comblé. La 3D m'avait montré des limites et commençait à brouiller quelque chose d'essentiel chez moi : l'imaginaire.

-Zelda : Ocarina of Time

Grandiose, magnifique... angoissant lorsque le premier Effroi se jette sur moi, alors que je pense qu'il s'agit d'une statue... Les balades à chevaux... le fait de flâner sans rien faire, ces combats intenses... ces graphismes magnifiques... Zelda, mon amour...

-ISS 64

Mon premier jeu de foot en 3D, et tant de folies... Je me recréais des équipes entières grâce à la création détaillée des personnages. Le jeu était déjà bien au dessus de Fifa qui s'était enterré, déjà à l'époque (avant de revenir ces dernières années, mais ce n'est plus le sujet)

 

 

PC

 

J'ai eu mon PC assez tard, dans le début des années 2000. Internet et ses joies... mais surtout, mes premiers jeu très matures... J'ai découvert une autre dimension à ce moment là

Baldur's Gate II

Zelda, Secret of Mana, tous ces petits RPG que j'ai fait à l'époque de la SNIN, ou même en émulation... Ils avaient une saveur unique... Mais je découvrais là, une nouvelle saveur. Un peu de la même façon qu'on s'habitue, en vieillissant, au goût du vin, qu'on aime généralement pas jeune, je me découvris un penchant pour le goût salé des RPG occidentaux, loin du sucré de ces magnifiques RPG japonais que j'aime toujours autant ceci dit. Un jeu immense, des possibilités incroyables... des défis terribles, et une difficulté rarement retrouvée depuis... Un jeu que j'ai parcouru de nombreuses heures... De très nombreuses heures... plus de 100 en tout cas.

 

Deus Ex


Un jeu qui démarait très mal. Une sorte de FPS poussif, où le héros (censé être un surhomme) mettait 8 jours à tuer un humain, se déplaçait lentement, etc... C'était le côté RPG qui pronait, et je m'en suis rendu compte au fur et à mesure de la progression de l'histoire, impressionnante d'ailleurs, et de la découverte de l'impacte des choix du joueurs sur le scénario. Un jeu où je me suis retrouvé à me cacher parfois de longues heures dans un recoin, imprégné par l'ambiance du soft.

 

Half Life

 

Mes premiers gros flips de l'époque... C'est là que j'ai compris la puissance d'un PC... L'intelligence des ennemis, des passages ultra nerveux, des moments bien flippants... et surtout, une ambiance très réussie... Et une identité si puissante qu'il imprègnera bon nombre de jeux, rien qu'avec son moteur physique (Counter Strike, Team Fortress, etc...)

 

 

Game Boy Color et Advance

Pourquoi mélanger les deux ? Parce qu'il n'y a véritablement qu'un seul jeu qui m'a marqué sur ces deux consoles... même si la première version de ce jeu est sorti sur Game Boy classic...

Pokémon

Toutes ces versions sont folles... Une sorte de RPG géant, avec la possibilité d'aller trèèèèèèès loin dans la stratégie lorsqu'on combat ses amis. A chaque version ses nouveautés, et des combats de plus en plus complexes... J'avoue avoir décroché le côté ultra tactique du jeu après Or et Argent. A cette époque, j'étais fou. J'élevais des dizaines de même Pokémon pour obtenir le meilleur, j'entraînais encore des Pokémons niveau 100 pour qu'ils obtiennent quelques points supplémentaires en stats... Je m'entraînais sur Pokemon Net Battle sur Internet... FOLIE

 

Game Cube

 

Mademoiselle Game Cube est arrivée dans mon salon quelques jours après sa sortie. J'attendais beaucoup d'elle, et, en un certain sens, elle ne m'a pas déçu. Pourtant, elle m'a bien moins marqué que la N64 et la Super Nintendo. J'ai même failli oublier de la mentionner dans ce top !

 

Rogue Leader

La suite de Rogue Squadron fut ma première claque. Je compris la puissance de cette console lorsque je vis les premières scènes dans l'espace. C'était vraiment impressionnant pour moi, et pour l'époque.

 

Wario Ware

De la folie encore et toujours. Wario Ware sur Game Cube est l'un des plus fous. Avec un peu d'alcool et de bons amis, il prenait une autre dimension !

 

Tales of Symphonia

Mon retour aux grands RPG à la japonaise... qui plus est avec ma chérie qui m'accompagnait pour suivre l'histoire et pour m'épauler pendant les combats... Un grand jeu, avec pas mal de défauts, mais dont les personnages m'ont vraiment touché.

 

 

DS


J'ai hésité avant de m'acheter la DS. Je n'avais vraiment aucune envie d'elle au départ. Et puis je me suis laissé tenté par Nintendogs... (oui j'ai honte)... Et j'ai attendu pas mal avant d'avoir des jeux qui m'intéressent beaucoup. Puis, j'ai découvert les DS in Paris, et le fait de jouer à beaucoup dans des parties orgiaques à décupler l'attrait que cette console avait pour moi.

 

Mario Kart DS

Je suis rarement un hardcore gamer avec les jeux vidéos. Hormis quelques uns. Je vous ai parlé de Pokémon Argent... et bien il y a aussi Mario Kart DS. J'ai joué à ce jeu alors que je devais prendre le train de nuit (mais pas couchette... douleur immense), et que je n'arrivais pas à dormir... pendant 7 heures. Il m'a sauvé la vie. Ensuite, j'ai appris toutes les petites ficelles du jeu... le snake, le fait d'éviter les bleues, et j'ai commencé à vouloir battre records sur records. Même si les records mondiaux, et même français, sont incroyables, je suis assez fier de mon niveau à Mario Kart DS, un jeu que j'ai retourné, et que je retourne encore, dans tous les sens. Et, selon moi, la meilleur version. Elle est d'une prise en main immédiate, et, pourtant, elle peut devenir très technique si on s'en donne les moyens.


Mario et Luigi : Les frères du temps

Rarement un jeu m'avait fait autant rire. Un bon Mario, et un bon RPG, avec des situations incroyables, et des personnages hilarants (ou du moins, correspondant beaucoup à mon humour plutôt absurde...) J'ai kiffé grave t'entends ?

 

Elite Beat Agents

Je ne savais pas trop quoi mettre en troisième jeu. J'aurais pu parler de Chrono Trigger version DS, ou d'un des Pokémons... ou de Nintendogs, mon premier jeu... Mais j'ai pensé à Elite Beat Agents. Pourquoi ? Déjà, parce que je le préfère à Ouendan, trop J-Pop pour moi, et moi pas assez Otaku pour le jeu. Même si certaines musiques me sortent par la tête, d'autres me plaisent vraiment, notamment Jamiroquai. Mais surtout... ce niveau avec "Chicago : you're my inspiration". Qui m'a fait pleurer devant ma DS comme une nana... (oui, je suis très sensible...)

 

 

Wii


Dieu que j'ai pu idolâtrer cette console avant sa sortie... et dieu que j'ai déchanté vite ensuite... La Wii, c'était la possibilité offerte de redécouvrir le jeu vidéo. Finalement, ça s'est résumer à conquérir un nouveau public, et à abandonner une partie de l'ancien... Je reste fan de Nintendo, mais ils m'ont profondément déçus sur bien de points.

 

Wii Sports

Wii Sport était pourtant un bon départ. J'ai adoré ce jeu, et j'avais même gagné un bon d'achat assez conséquent en remportant une finale Fnac Wii Tennis en région parisienne... Un jeu simple et bien foutu... mais le reste n'a pas suivi malheureusement...

 

Wario Ware Wii


Ce jeu est une tuerie. Y jouer avec ses amis et découvrir la folie qui habite ce DVD... C'est incroyable. Le pire, c'est quand on voit les idées de gameplay pour tous ces mini jeux, et qu'on se dit qu'en regardant un peu chacun de ces jeux, beaucoup de développeurs trouveraient de bonnes idées pour développer les leurs... Et puis la voix explicative pour chaque nouvelle position du "bâton de style". Enorme. Wario Ware, il faut y jouer bourré, sérieux ! On comprend toute la puissance du jeu à ce moment là !

 

Smash Brow Brawl

Les précédants opus m'avaient fait kiffer grave t'entends djeunz gaillard ? Celui-là est encore plus fou, avec des rencontres improbables, genre Mario et Sonic (vas raconter au gamin que j'étais il y a 15 ans qu'il va y avoir un jeu où Mario et Sonic peuvent se battre l'un contre l'autre... il tomberait en syncope !)

 

 

PS2

 

Je suis tombé dans les bras de la PS2 à cause d'un seul jeu. Un petit jeu tout simple, mais que je voulais depuis tellement de temps...

 

PES 4

 

Ce fut mon premier PES. Ensuite, j'ai eu le 5, puis des versions patchées incroyables... Pour moi, se furent les meilleurs opus. Les plus jouables, les plus nerveux... et les plus intéressants ludiquement parlant. PES n'a pas réussi le passage à la nouvelle génération, et je lui ai préféré FIFA. Mais à l'époque, PES était pour moi la découverte d'un vrai jeu de foot réaliste. Je me faisais mes propres équipes avec mes potes dedans... Génial.

 

GTA San Andreas

 

Une univers immense, une histoire bien foutu...et un sentiment de liberté rarement ressenti jusque là... Se perdre dans ce monde incroyable. Pfiou !

 

Yakuza

 

J'ai découvert ce jeu au hasard... et ca a été le coup de foudre. Malgré ses défauts... Ce côté ultra fort et charismatique du personnage m'a tout de suite plu. Et une histoire très intéressante.

 

 

Xbox 360


J'ai hésité avant de passer à l'ennemi. J'ai pesté sur cette console pendant un an, ne trouvant pas de jeux qui fassent vraiment "next gen". C'est vrai qu'il n'y avait rien de magnifique vraiment à l'époque. Perfect Dark Zero était même moche pour moi... Et puis il y a eu...

 

Gears of War

Paye ton jeu sublime mec ! C'est la première fois que j'ai eu une telle claque dans la figure. J'avais l'impression que ce n'était pas jouable tant ce jeu m'a paru beau la première fois. Une aventure que j'ai fait en co-op à l'époque. Jouissif, explosif... Génial, tout simplement !

 

Tales of Vesperia

Entre deux tranches de bastons et de violence, la Xbox m'a donné un peu de douceur et de fraîcheur avec ce titre, dont je parle dans un test perso.


GTA 4

Après la claque de San Andreas, GTA se rétrécit un peu malheureusement, mais se montre tout en beauté. Une conduite de voiture surprenante, une histoire tarentinesque, et un jeu très bien conçu, dans tous ses moindres recoins. Action, courses, tirs...

 

 

Voilà... C'était indigeste hein ?



 



 


Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Des jeux vidéo, beaucoup de ressenti, peu d'objectivité ! J'aime parler de ces jeux qui nous font vibrer, voyager et dont on parle avec un peu d'émotion.


Un peu de vie perso, quelques compos musicales, des petits délires, en complément de mon blog perso.

 

Et puis des news et des infos sur la DS In Paris, le rendez-vous des possesseurs de DS et 3DS.

 

Archives

Favoris