Le Blog de CaliKen

Par CaliKen Blog créé le 13/02/10 Mis à jour le 18/02/15 à 11h23

Ici on parle de jeux vidéo, de musique et aussi un peu de DS in Paris !

Ajouter aux favoris
Signaler
3615 My Life (Jeu vidéo)

secret_of_mana

Allez, aujourd'hui, une petite histoire, marrante et réelle. On pourra douter de la véracité des propos d'un des personnages, mais n'empêche que cette aventure m'a fait sourire, et c'est déjà ça de gagné.

C'est Mardi, nous sommes vers l'Opéra Garnier, et mon regard s'attarde sur les demoiselles en jupe les bâtiments haussmanniens qui font de Paris ce qu'il est. Ça ne veut pas dire grand chose, mais les amoureux de la Ville Lumière savent à quel point celle-ci peut nous happer sans avoir à bouger le petit doigt. Son histoire, son ambiance, son odeur, sa musique... quoique je devrais employer tous ces termes au pluriel, chacun de ses quartiers étant si différent..., enfin bref, chaque parcelle de la capitale lui donne ce côté indescriptible qui fait que Paris est Paris. A chaque sortie du RER ou du métro, c'est la même chose : une bouffée de je-ne-sais-quoi m'envahit. Je suis à Paris, les gens s'agitent dans tous les sens, et moi je me sens en dehors de tout ça, seul au milieu de tous, l'électron libre, le spermatozoïde paria éloigné volontairement du groupe pour aller rencontrer l'ovule par un raccourci détourné que ses semblables ignorent. Seul et libre au milieu du flot humain. Une sensation appréciable.

Je pourrais m'éterniser à parler de ma courte promenade. De ce chemin si simple et si droit qui mène de l'Opéra au Louvre et que l'on nomme très justement Avenue de l'Opéra, de mon rallongement vers le passage des Jacobins et son immense édifice, ancien garage des années 60, qui me remémore des souvenirs à la fois douloureux et plaisants. Mais notre promenade sera uniquement physique et non spirituelle, le tracé de mon cerveau étant réservé aux randonneurs chevronnés et n'ayant pas peur de se perdre.

Bref, mes pas me conduisent alors au Louvre, je dirais même plus, au Carrousel du Louvre. Là, d'un pas décidé, je rentre dans l'Apple Store. Mon but est simple : Mon Iphone 4S ne se connecte plus très bien aux divers docks sur lesquels je l'ai essayé, et je voudrais voir si une petite réparation s'impose. L'avenir dira qu'il suffisait de dépoussiérer un peu le bazar, mais nous allons trop vite. Bien entendu, je n'ai pas réservé, je viens à l'improviste, et tant pis s'ils ne peuvent pas me recevoir, tel Arnold, je reviendrai. Je m'approche de... d'un des euh... comment appeler ces gens... "Mec d'Apple en T-Shirt Bleu"... Bref, je lui dis mon souci, et explique que je suis venu comme ça, avec ma b... mon Iphone et mon couteau et que tant pis s'ils ont pas de place, j'irai à la piscine. Le type regarde mon portable et s'arrête soudainement.

Lui - Mais WOH, qu'est-ce que c'est qu... MAIS MAIS MAIS...

Moi - Quoi, quoi ?

Lui - QUOI MAIS QUOI MAIS WOUAH ?

Soudainement, plein de choses me traversent rapidement la tête. Qu'a vu ce Mec d'Apple pour réagir ainsi ? Un texto compromettant ? Une photo de moi ridicule avec mon chat ? Une page Youporn laissée ouverte ?

Lui - Ouah, mais vous êtes fan de Secret of Mana ? Putain, votre fond d'écran, votre jeu vidéo, gngngnngngngngng (grognement)

Soudain, la tension qui me parcourait l'échine se dissipe. Pas de gros grillage porno, juste la passion des bons jeux vidéo (en plus ça rime)... Le vendeur (oui, j'ai décidé de faire plus court) me parle de son amour pour ce jeu, m'installe dans un coin et me fait des choses et nous parlons de Secret of Mana, de ses musiques, du fait qu'on l'a tous les deux sur Iphone, et sur Wii, et bien sûr la vraie version, sur cartouche Super Nintendo. Nous parlons de Seiken Densetsu III, de sa supériorité objective, mais de notre amour pour le II, celui que nous appelons, nous occidentaux, Secret of Mana. En plus, tout comme moi, il l'a eu tout petiot, et il le prononce "SECRETE", à la Française et non "SICKOUETTE", à l'Anglaise. Il me dit de patienter, il prend mon Iphone, et me cale entre deux rendez-vous. Intox ou pas, il me fait passer ultra rapidement chez un de ses collègues, alors que l'Apple Store est blindé comme jamais (Iphone 5 sorti récemment oblige...). Me voilà face à un autre type, à l'humour plutôt décalé, dont je ne comprends pas toutes les blagues. Voilà donc ce que vous ressentez lorsque CaliKen va trop loin dans l'humour. Ok.

Quant à mon Iphone, il semblerait que ce soit juste de la poussière dans le dock, mais dans le doute, on va échanger. Ok, pas de souci. Nouvel Iphone dans les mains, initialisation et tout le tintouin... et là, impossible de valider : l'écran tactile ne fonctionne pas en haut. Ok. Nouvel pioche, un autre Iphone qui fonctionne à merveille. Je récupère mon stick Secret of Mana, le repositionne d'une main fébrile sur mon Smartphone flambant neuf. Quelques heures plus tard, récupérant ma dernière sauvegarde, le fond d'écran de l'arbre et des flamands roses revient. Oui, l'esprit de mon Iphone est de nouveau là. Je ne reverrai pas mon bienfaiteur, impossible de le remercier mais je m'en vais le sourire au lèvre et le c½ur en paix.

Pour la première fois de ma vie, j'ai l'impression d'avoir tellement aimé Secret of Mana, que j'ai été remercié par le jeu lui-même. Comme s'il avait décidé de m'aider, en ce jour, lendemain de mon anniversaire. Je sais que quelque part, il veille sur moi et m'observe. Que si je tombe dans un précipice, des flamands roses viendront par dizaines pour me rattraper au son de la fameuse musique d'intro de ce jeu mémorable. Je sais que ce jeu est devenu mon ange gardien et que je devrais arrêter la cocaïne

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Games (Jeu vidéo)

Peach Beach Salut les amis. Vous aimez les tops 5 sur Internet parce que c'est plus rapide à lire ? Vous kiffez les jeux vidéosses et vous voulez emporter du bonheur en pixel sur la plage cet été ? Alors voici la sélection de CaliKen.fr. Pour tous les budgets et sur pratiquement tous les supports : 3DS, smartphone, PC, tablette et consoles de salon ! Comme d'habitude, il s'agit ici de subjectivité, de ressenti. Loin de moi l'envie de faire dans l'actu, je veux vous parler de choses en y m'impliquant et vous donner envie de découvrir ou redécouvrir des pépites, connues, certes, mais selon moi indispensables !  

LE SUPER TOP 5 DE l’ÉTÉ !

  Mario et Luigi Dream Team Bros - 3DS

Légèrement occultée par certains très gros titres, la série des Mario & Luigi est pourtant excellente. Le dernier opus, sur 3DS, Dream Team Bros, ne déroge pas à la règle. En plus d'être un super RPG, joli, agréable à prendre en main et plutôt long, le jeu se paye le luxe d'avoir des combats ultras dynamiques. On cherche l'affrontement et on regrette presque de ne pas pouvoir se mettre sur la tronche un peu plus souvent. Ajoutons à ça un esprit propre à la série, avec des mimiques de Mario et Luigi, et un humour complètement loufoque et on obtient LE jeu que je vous conseille pour cet été. Mention spéciale pour Oniluigi, une version ultra smooth de notre bon vieux Luigi... Je ne vous en dis pas plus.

Tiny Wings - iPhone - iPad - iCarambaaaa

Les pépites sur iOS sont nombreuses. Et là, je vous parle d'une appli qui date de 2011. Pourquoi ? Parce que CaliKen.fr bien sûr (petit jingle musical des années 80). Tiny Wings possède, selon moi, quelque chose de plus que les autres, notamment par son ambiance. Je retiens aussi sa musique planante (c'est le mot AHAHAHAH), et le design mignon de ces petits oiseaux incapables de voler... Le principe en lui-même est d'une simplicité déconcertante : tu appuies sur l'écran et ton oiseau pique vers le sol, tu lâches la pression, il se fait plus léger et remonte légèrement, sans pour autant voler. Le but est donc de glisser sur ce parcours fait de bosses, de plonger dans la descente et de remonter rapidement afin de cumuler vitesse et hauteur. Aller toujours le plus loin possible, avant que la nuit ne nous rattrape. Beau, poétique et addictif. Je te le conseille baby.

  The Walking Dead - iOS - PS 3 - Xbox360 - PS Vita - PC - Mac

Alors que la saison 2 est en cours, il serait peut-être bon temps de découvrir ou redécouvrir la saison 1, les loulous ! Entre jeu vidéal et film interactif, The Walking Dead est typiquement le jeu qui prend de l'ampleur dès lors qu'on en parle à ses amis. "Et toi, quelle décision as-tu prise ?" "J'ai décidé de sauver untel plutôt que l'autre, du coup ensuite...". Personnages attachants, décisions dramatiques à prendre dans l'urgence... Disponibles sur des tonnes de plateformes, pour peu cher... Allez-y les yeux fermés.

Flappy Bird - Smartphones de luxe post-février 2014

Retiré de la vente par son créateur, Flappy Bird navigue entre la haine et l'amour. Tout comme Tiny Wings, il s'agit d'un petit oiseau, et ça se joue avec une seule pression sur l'écran... et pourtant, il s'agit bien là de son antagoniste pur et dur. A la petite musique planante de Tiny Wings, Flappy Bird propose... le néant, si ce n'est le bruit répétitif des petits rebonds immondes de cet espèce d'oiseau pourritos. Qui plus est, la pression sur l'écran ne fait pas descendre l'oiseau, comme dans TW, mais le fait légèrement s'envoler. L'inverse, je vous dis, L'INVERSE TOTAL ! Et les graphismes en pixel ultra simplistes, ce décor repompé à l'univers Super Mario... Alors, pourquoi y jouer ? Surtout qu'il n'est plus dispo au téléchargement ? Mais parce que vous êtes des malades et que votre voisin a fait un meilleur score que vous. ET QUE CE JEU REND DINGUE !

Mario Kart 8 - Wii U

Tu as pris ta Wii U avec toi en vacances ? Ou alors tu restes à Sarcelles pour l'été ? Allez, allume ta Wii U, ou achète-s-en une, parce que c'est la console qui va DECOLER ces prochains mois. Qui plus est, pour l'achat de Mario Kart 8, tu auras un jeu offert en téléchargement, jusqu'à fin Juillet. DEPÊCHE-TOI ! Une petite connexion Internet et tu peux même jouer avec des gens de par le monde. Ou simplement en local avec tes amis, lors de soirées arrosées. Mario Kart 8 est beau, fun, plus technique qu'on le croit et mention spéciale pour ses musiques enregistrées, pour la plupart, en live. Un régal.  

 

CONCLUSION "Il manque une conclusion à cet article" (La correctrice de CaliKen.fr) Ouais bah, pour conclure : l'important, ce n'est pas les jeux vidéo en eux-mêmes, mais c'est l'amour que vous mettez dedans.    

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games (Jeu vidéo)

Retrouvez d'autres billets doux sur le jeu vidéosse, uniquement sur CaliKen.fr, le blog au doux parfum de viande grillée.

 

IMG_4021

 

Suite du précédent billet sur les prochains jeux Nintendo, annoncés lors de l’E3 mais également lors de la présentation Nintendo de la semaine dernière. Présentation à laquelle j’ai eu la chance d’assister grâce à l’ami Offblink et son « autre blog« . Petit retour sur les principaux jeux, je vous préviens, ça envoie du steak ! Je vous invite également à lire mon avis ainsi que celui des autres organisateurs de la DS in Paris, sur notre site !

 

On commence rapidement par une petite vidéo made in DS in Paris.

 

Smash Bros Wii U et 3DS

 

On ne va pas tourner autour du pot, Smash Bros fonctionne bien, très bien même, et ce, sur les deux versions. Plutôt nerveux, drôle et équilibré, il épate également par sa qualité graphique, sur portable comme sur console de salon. Les nouveaux personnages s’intègrent parfaitement dans l’univers. Gros coup de c½ur pour Little Mac, seul combattant à posséder une petite barre de KO qui, une fois remplie, permet d’asséner un coup spécial supplémentaire très puissant. Et énorme coup de foudre pour Mega Man, complet, et fidèle à l’univers de la série de Capcom.

 

IMG_3976Mega Man, contre Samus…

 

  IMG_3978Pas très galant ce Mega Man, mais diablement efficace !

 

IMG_3980Une des nombreuses bornes Wii U permettant de jouer à Smash Bros avec… des manettes Game Cube. C’est avec les vieux pots qu’on fait les meilleurs confitures

 

IMG_3982Le panneau de présentation avec les différents protagonistes… et le regard malsain du Villageois…

 

  IMG_3984Les figurines « Amiibo » , de très bonne qualité… Plus que de simples cartes mémoires ?

 

IMG_4040Mega Man, je t’aime beaucoup

 

IMG_4030La version 3DS n’est vraiment pas en reste non plus !

 

IMG_4037

 

IMG_4033Le villageois, ses attaques étranges et putassières, son regard de serial killer.

 

 

 

Yoshi’s Woolly World

 

Premier gros coup de c½ur de la présentation, Yoshi’s Woolly World surprend par son esthétique. De la laine, de la laine partout ! Ça a l’air stupide écrit ainsi, mais c’est tellement bien réalisé, et en HD, que c’est juste magnifique. On s’extasie devant ces graphismes, où le souci du détail est tel que l’on voit les petits poils de laine qui dépassent des textures. Comment ne pas être attendri par ce monde tout en douceur, ces ennemis qui se détricotent lorsqu’on les bats, où encore ces morceaux de décor entier qui disparaissent lorsqu’on tire sur un fil. Magique ! La prise en main ne fait que confirmer ce sentiment de plaisir simple. On espère que le level design sera au rendez-vous et que le jeu ne s’accentuera pas uniquement sur sa mignonnerie.

 

IMG_3988

 

Just Dance 2015

 

Pas vraiment fan de ce genre de jeu, j’ai tout de même été assez bluffé par la précision de la Wiimote. Certaines chorégraphie sont folles, comme celle de Tetris. A essayer au moins une fois dans sa vie.

 

IMG_4039

 

Splatoon

 

Une nouvelle licence chez Nintendo, voilà qui n’arrive pas tous les jours ! Pour mesurer la puissance de Splatoon, véritablement axé sur le multijoueur, il faut le prendre en main un peu comme ta maman. Ultra dynamique, il rappelle curieusement les meilleurs jeux FPS de la grande époque PC (Counter Strike, Team Fortress, Quake…). Le principe : deux équipes de quatre joueurs s’affrontent. Chaque équipe a une couleur et chaque joueur doit peindre, grâce à un giga pistolet, le maximum de mètre carré du terrain, tout en explosant l’adversaire. Il est possible de nager dans sa peinture pour aller plus vite, en se transformant en raie, recharger, et éviter les coups ennemis. C’est complètement fou, la prise en main demande un petit temps d’adaptation en raison de la gestion de la caméra avec la gyroscopie du gamepad, mais le potentiel est énorme !

 

 

IMG_3997C’est bon de retrouver des jeux bien rythmés et basés sur le challenge multi ! (Oui, je suis très mauvais)

 

Captain Toad Treasure Tracker

 

Petit jeu de puzzle/plateforme, Captain Toad est une agréable surprise. On y dirige le petit Toad dans des niveau un peu cassez tête où la gestion de la caméra permet de révéler certains détails. A voir si, sur la longueur, il conservera de l’intérêt.

 

 

Kirby and the Rainbow Curse

 

Je ne vais pas m’attarder sur ce « sous Yoshi ». Je n’ai pas eu envie d’y jouer et je me suis contenté d’observer des gens le tester… Graphiquement, le parti pris de la pâte à modeler est sympa, mais sans plus. Il n’apporte pas une claque graphique comme peut le faire Yoshi’s Woolly World. Au niveau du gameplay, l’intérêt est ultra limité puisque le jeu est entièrement jouable sur le gamepad, sans besoin de regarder l’écran. Un jeu qui aurait largement pu sortir uniquement sur 3DS…

 

 

Mario VS Donkey Kong

 

Je n’avais jamais testé la série, sorte de lemmings des temps modernes. Si le principe est intéressant, je suis définitivement trop teubé pour ce genre de jeux un peu cérébral. A réserver aux fans du genre.

 

 

Mario Maker

 

Excellente surprise, Mario Maker est un « simple » logiciel de création de niveau de Super Mario Bros. On construit des plateformes, on rajoute des ennemis, on fait des niveaux complètement fous et ensuite, on y joue ! Qui plus est, il est possible, par la suite, de switcher du visuel 8-bits au graphisme HD du dernier New Super Mario Bros ! A surveiller de prêt, car il se pourrait que le jeu ne concerne pas uniquement la série Mario, mais également d’autres licences Nintendo.

 

IMG_3993Notre ami Offblink en pleine création de niveau !

 

IMG_3994

 

IMG_3995Il est ensuite possible de tester le niveau que l’on a créé !

 

Project Guard

 

Encore en développement, ce jeu a beaucoup de potentiel. Le but est simple : il s’agit d’un Tower Defense. Depuis son Gamepad, on place 12 caméras capables de surveiller et de tirer sur les ennemis qui tenteront de détruire le réacteur, situé au centre de la carte. Le gamepad permet d’avoir une vue d’ensemble du champs de bataille tandis que la télévision montre la vision des 12 caméras. On bascule de l’une à l’autre pour tenter d’arrêter les ennemis. Le jeu monte vite en pression et gagne en intérêt lorsqu’une bande d’amis est à côté pour te hurler dans l’oreille « CAMERA 8 ! ILS ATTAQUENT EN CAMERA 8 ! »

 

IMG_3996L’écran du milieu concerne la caméra que le contrôle et avec laquelle on peut tirer sur les ennemis.

 

Project Giant Robot

 

Voici mon gros coup de c½ur ! Certes, il est à l’état de projet, et s’avère être, graphiquement, extrêmement pauvre. Pourtant Project Giant Robot possède pourtant en lui la petite flamme qui me fait espérer quelque chose de complètement fou et addictif. Le principe ? Et bien d’abord, on construit son robot avec différentes pièces utilisabes sur n’importe quelle partie du « corps ». On peut donc mettre une tête de poupée russe en guise de pied, ou une sorte de main-manivelle à la place de la tête du robot : résultat garanti. Il faut également faire attention à la largeur et la hauteur du robot, car sa stabilité dépendra de sa morphologie. Par exemple, un robot avec un très gros corps et des jambes longues et fines sera très  instables, ou encore, un robot avec de trop grands bras ne pourra pas marcher si ceux-ci touchent le sol. Ensuite, on est lancé dans le grand n’importe quoi puisqu’il va falloir affronter d’autres robots géants, dans de grands ensembles urbains : un véritable challenge ! La gyroscopie du gamepad contrôle la visé du robot. Un bouton pour avancer, l’autre pour reculer. Un pour le bras gauche, l’autre pour le bras droit. Et… c’est tout ! Avec l’inertie, il faut réussir à faire tomber l’assaillant,  et ce, malgré la leeeeenteur de nos propres attaques. Ça parait stupide, mais le jeu m’a happé comme jamais… A l’état de projet, il faut désormais voir ce qu’il proposera dans sa version finale et s’il passera du stade « concept barré » à celui de « jeu super bien au concept barré ».

 

IMG_3985

 

Beaucoup d’autres jeux ont moins attiré mon attention, comme Mario Party 10, Mario VS. Donkey Kong, Bayonnetta 1 et 2, Monster Hunter 4, Pokemon Art Academy ou encore Hyrule Warriors, mais je ne remets pas en cause leur qualité pour autant. Je vous laisse avec quelques photos !

 

IMG_4020

 

IMG_4008L’ami Lucas qui s’éclate sur Hyrule Warriors.

 

IMG_4006

 

  IMG_4016Des mets savoureux étaient disponibles…

 

IMG_4017Monster Hunter. Je n’ai jamais accroché et ce n’est pas faute d’avoir essayé !

 

IMG_4018

 

IMG_4019

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games (Jeu vidéo)

free-online-games-mario

 

(Retrouve d'autre articles décalés sur le jeusse vidéosse, sur CaliKen.fr)

Quel titre racoleur hein ?

Allez, sérieusement, la messe est-elle dite ?

Oui et non.

Non

Parce que la PS4 et la XBOX One commencent à montrer ce qu'elles ont dans le ventre avec des jeux impressionnants. Parce que la Vita propose des jeux originaux et est loin d'être morte. Parce que l'Oculus Rift et le Project Morpheus, son alter égo de chez Sony, ont de quoi exciter le gamer en manque d'immersion.

J'ai peut-être le style. Ou peut-être que pas.

Oui

Parce que Nintendo a fait ce qu'il fallait faire pour exciter le fan Nintendo qui sommeille en moi, et en toi aussi, Mireille.

-Des annonces, en veux-tu en voilà : un Zelda, hautement dimensionné et en Open World. Quelques images réussissent à raviver la flamme, et c'est bien le principal. Un Smash Bros giga complet, aussi bandant sur Wii U que sur 3DS, avec de nouveaux personnages emblématiques (Pacman, Palutena, etc.) et l'utilisation de petites figurines (magnifiques apparemment) utilisant la technologie NFC (tu poses ta figurine sur ton gamepad et elle fait office de carte mémoire !). Un Yoshi tout mimi et en LAINE. Une réédition savoureuse de Pokémon Ruby et Saphir. J'en passe et des meilleurs !

Link (assez efféminée non ?) lors de la très courte présentation du prochain Zelda

-De nouvelles licences ! Ce qui, chez Nintendo, n'arrive pas tous les jours. Ainsi, Splatoon opposera des adeptes d'un étrange paint-ball capables de "nager" dans leurs tâches de peinture. Le but du jeu étant de recouvrir le plus de surface de la map avec SA couleur. Un jeu qui mérite toute notre attention et qui s'avère bien plus prenant une fois en main que lors d'une simple vidéo. On notera également deux projets de Miyamoto himself dont, notamment, un étrange jeu de combat de robots géants, dans un univers épuré, où l'on peut construire soi-même son géant.

Plus fort que le paintball, Splatoon a l'air d'avoir du fun à revendre.

-Mais surtout, une bonne dose d'humour et d'énergie. Quelque chose qui tranche avec le sérieux de ces dernières années, et des Nintendo Directs où Big N ressemblait plus à une copie japonaise d'Apple, dans un style (trop ?) épuré, qu'à un vendeur de rêve et de jeu vidéo. Depuis quelques mois, notamment avec les improbables Nintendo Directs sur Tomodachi et Mario Kart 8, la firme de Kyoto renoue avec un humour décalé connu des plus anciens joueurs. La preuve avec leur vidéo de présentation E3, et cet incroyable combat entre Iwata et Fils-Aimé, sauce Matrix, au tout début ! Je vous laisse découvrir ça, en attendant la suite de l'article, dans laquelle vous en saurez bien plus sur les JEUX.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Games (High Tech)

Sans titre

Wiimote, Kinect ou encore Playstation Move... Voici les innovations de ces dernières années proposées par l'industrie console en matière de gameplay (en dehors de la manette classique). Le motion gaming, car tel est son nom, consiste à bouger devant sa télé, et la console retranscrit nos mouvements, avec plus ou moins de fidélité. Souvent moins que plus, d'ailleurs.

Personnellement, hormis lors des débuts de la Wii, je n'ai jamais pu blairer le motion gaming. Et ceci pour une raison principale : en gesticulant devant sa télé, on prend conscience de son corps chez soit, dans la réalité. L'immersion est donc totalement absente, puisqu'on se focalise surtout sur nos mouvements, qui plus est, sans retour de force (si je tape un ennemi, je ne sens pas de résistance). Et l'immersion, du moins pour CaliKen, c'est supra important.

Je me disais donc que l'équipe gagnante Console + Manette + Ecran de TV resterait, pendant des décennies au moins, le standard du joueur de jeu vidéosse lambda.

Mais ça, c'était avant

"Avant, j'avais un regard coquin, mais ça, c'était avant" (Jean-Glucose, sosie officiel de Niwi)

Oui. Avant. Avant que je ne découvre le projet Oculus Rift. Avant que je ne commence à comprendre que ledit projet était en bonne voie. Avant que les médias commencent à en parler de plus en plus fréquemment. Avant son rachat (discutable, c'est vrai) par Facebook.

Donc là, tout de suite, je vais te dire pourquoi l'Oculus Rift m'excite le kiki, et pourquoi il risque de révolutionner beaucoup de choses et pas que le jeu vidéo !

Un peu d'immersion ? Oui s'il vous please.

Dièse la blague.

On ne va pas tourner autour du pot. Mettre un casque sur la tête, se retrouver dans son jeu vidéal préféré, être DANS le jeu, quand on tourne la tête, s'affranchir de l'écran, de la distance qui nous sépare de lui, ne plus voir aucun élément du réel : ça fait flipper et en même temps, ça fait rêver. Du moins ça a toujours été un rêve pour moi. Je me souviens de ces longues soirées d'hiver à me rapprocher de l'écran, à m'imaginer être le personnage, m'imprégner de l'atmosphère d'un jeu, bref ETRE DEDANS.

Voilà, l'Oculus Rift, c'est ça.

Et en plus ça marche.

Je ne l'ai pas encore testé (mais si tu veux m'envoyer une version presse baby, je suis plutôt d'accord), mais tous les avis se rejoignent : le concept fonctionne. Parce que, on va pas se leurrer, la notion de Réalité Virtuelle (tel est le nom) ne date pas d'hier. Les années 80, les films fous de l'époque, (qui a dit Tron ?) les essais de Nintendo avec le Virtual Boy, ce concept de console sympa que tu mets sur la tête mais qui fut un four monumental. En grande partie parce que les jeux étaient en rouge sur fond noir et pétaient les yeux. J'ai testé, c'est vraiment sympa, mais tu sens que ta rétine va exploser si tu y joues plus de vingt minutes. Là où l'Oculus fait très fort, c'est qu'il arrive à diminuer au maximum le temps de latence existant entre le moment où tu tournes la tête, et le moment où l'accessoire comprend que tu as tourné ta tête et bouge la caméra en fonction du déplacement. Si ce laps de temps est trop élevé, la crédibilité diminue et l'envie de vomir également... Hors, apparemment, les concepteurs de l'Oculus ont réussi à bosser sur ce point, bien que les nausées apparaissent tout de même selon les utilisateurs...

On pourrait discuter des différents accessoires liés à l'Oculus comme ces étonnants tapis de marche qui donnent l'impression de marcher réellement dans le jeu. Mais une simple "manette de jeu vidéo" combinée à notre petite trouvaille me semble, dans un premier temps, une situation amplement suffisante.

Putain j'suis dans l'jeu !

Allez tous vous faire Oculus

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à attendre et à laisser les développeurs faire leur boulot. Chaque joueur a son style de jeu préféré, et je peux comprendre que le concept n'intéresse pas tout le monde. En ce qui me concerne, ce n'est pas le cas : JE VEUX cet accessoire, et je suis persuadé qu'il va révolutionner le monde du jeu vidéo, en témoigne Sony qui travaille sur un projet similaire : Morpheus. Mais au delà du fait que l'immersion va s'en trouver grandi (j'imagine ces échappées sauvages dans un GTA ou un Elder Scroll et je frissonne déjà) c'est tout un pan de notre société qui va se trouver touchée par ce phénomène. L'acquisition du projet par Facebook a-t-elle changé l'évolution de tout ça, en bien, en mal, l'a-t-elle accéléré ? Je ne suis pas assez expert pour répondre à cette question, ce que je sais, c'est qu'un jour, on fera ses réunions de boulots non par Skype mais en mode Oculus Rift, qu'on décidera de faire le meeting du jour dans un bureau en verre au dessus des chutes du Niagara avec des avatars ultra réalistes de nos collègues de bureau, qu'on ira sur YouCulusPorn et qu'on fera des bisous à Lexi Bell en réalité virtuelle, et qu'on pourra communiquer avec une personne à l'autre bout du monde en ayant l'impression qu'elle est devant nous. Et pis aussi, Denise, imagine un peu les films d'animation en réalité virtuelle !

Étrange, déstabilisant, bon ou mauvais, je reste sceptique, mais je ne peux m'empêcher d'être séduit...

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Games (Jeu vidéo)

southparksot1

Les grandes arlésiennes du jeu vidéo, on peut dire qu'il y en a un paquet. On se souvient avec émotion de Duke Nukem Forever qu'on aura attendu des années et des années (annoncé en 1997, sorti en 2009, qui dit mieux ?), pour un résultat bien décevant, mais ce n'est évidemment pas un cas unique. S'il y a un titre qui attire mon attention et mon intérêt, et si je parle d'arlésienne, c'est bien parce que South Park : Le Bâton de la Vérité, commence à avoir cette subtile saveur de jeu trop attendu et que l'inquiétude commence à pointer le bout de son nez crochu. Pourtant, je garde espoir, et il y a des raisons :

Un projet entre de bonnes mains

Cartman, Stan, Kyle et Kenny, les héros de South Park.

On ne présente plus la mythique série animée South Park. Irrévérencieuse, sale, mais tellement, tellement drôle, et surfant sur l'actualité avec un cynisme à toute épreuve. Lorsque le développeur américain THQ a annoncé un jeu de rôle (PS3, Xbox 360 et PC) basé sur l'univers, bien fou, et déjà séduisant, mon intérêt s'est tout de suite éveillé. Malheureusement, depuis, le studio a fermé, mais Ubisoft a repris le projet en main. De quoi reporter la date de sortie, initialement prévue en Mars 2013, puis Décembre 2013 et désormais Mars 2014. L'envie monte, mais on sait que les ptits gars de chez Ubi ne sont pas du genre à annuler un projet comme ça. Confiance...

L'intérêt de l'attente

J'essaie de trouver une description à cet aperçu, en vain. Folie.

Les premiers échos sont bons, et les vidéos du jeu attestent d'une chose : on a vraiment l'impression de voir la série en live. On y incarnera un nouvel enfant dans l'univers South Park, que l'on pourra créer de toute pièce (ça reste un personnage South Park, donc les possibilités ne seront pas énormes) et à qui il faudra attribuer une classe, dans le genre Paladin, Sorcier ou Juif. Toujours aucune limite, on sent déjà la patte des créateurs de la série, Trey Parker et Matt Stone qui ont eux-même travaillé sur le scénario et supervisent le développement. On est donc en droit de s'attendre à de la qualité. D'autant plus que la série, de son côté, ne s'essouffle toujours pas, avec des histoires toujours aussi dingues. On notera d'ailleurs que trois des derniers épisodes, "Black Friday", mettent en avant, dans une atmosphère complètement inspirée de la série Game of Thrones, la guerre des consoles PS4 et Xbox One, avec, à la toute fin, un superbe teaser sur le jeu "The Stick of Truth" (le Bâton de la Vérité). Bref, la pression monte, et j'ai diablement envie de jouer à ce jeu.

On croise les doigts

Jésus armé, des enfants déguisés en elfe, Kyle et un club de golf : la base.

Ouaip, on croise les doigts bien comme il faut. Car, dans l'absolu, South Park : Le Bâton de la Vérité a tout pour être une agréable surprise. Un RPG complet, dans un univers absurde, le tout recouvert d'un nappage de folie et d'humour gras et ultra cynique, je n'en demande pas plus (et c'est déjà beaucoup). Une autre question reste en suspens, à savoir si le jeu sera doublé avec les (excellentes) voix françaises, ou simplement sous-titré. Voilà, il n'y a plus qu'à espérer que la date ne soit pas, de nouveau, reportée, et toute personne n'ayant pas encore franchi, comme moi, le cap de la Next Gen, et un peu fan de la série aura de quoi nourrir sa console pour quelque temps. C'est d'ailleurs une des rares sorties qui me fasse vraiment de l’½il cette année. Allez, que le temps passe plus vite maintenant !

Je vous laisse avec le trailer (en français, s'il vous plaît !)

   

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
3615 My Life

Dans un précédent billet de ce petit blog, je vous avais dit que j'étais fan de jeux vidéo d'un côté, et bibliothécaire de l'autre. Je m'occupe en particulier des magazines de ma bib' et j'avais, il y a quelques temps de cela, réussi à nous abonner à IG Magazine. Avec la disparition de ce dernier, j'ai réorienté mon choix vers Pix'n'love, qui est également un excellent mook, et j'ai décidé de compléter l'offre avec Canard PC, car je trouve que les deux mag' sont très différents, et finalement assez complémentaires. Et la conservatrice de la bibliothèque a accepté ce choix, ce qui est cool. Du coup, nous y serons abonné dès début 2014 \o/

Si vous avez l'habitude d'aller dans une bibliothèque, n'hésitez pas à dire à ses agents que vous aimeriez voir tel ou tel magazine dans leurs rayons. Généralement, on écoute attentivement vos suggestions et on essaye d'élargir l'offre le plus possible !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Games

Nintendo, qu'est-ce que tu fais ?

 

Game-Over-super-mario-bros-5429546-1280-1024

 

L'art du jeu vidéo

 

Je vais commencer ce billet par une anecdote, car les anecdotes, c'est rigolo. C'était il y a quelques années de cela. J'officiais alors principalement, pour ne pas dire exclusivement, sur les consoles de la marque Nintendo. Mais suite à des envies de football virtuel, je me procurais soudain une console de type Playstation 2 ainsi que le jeu Pro Evolution Soccer 4. C'est ainsi que, en quelques mois, je découvris grand nombre de titres vidéoludiques sur la console de Sony, avec joie et timidité, comme une jeune pucelle face à une équipe de foot hongroise. Beaucoup de plaisir, bien entendu, mais aussi une véritable transition entre les deux plateformes, avec un petit temps d'adaptation. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai ressenti plus qu'une différence de jeu et de gameplay, une différence de présentation générale. Tout semblait écrit plus petit, avec moins de couleurs flashies, une ambiance plus adulte.  Bref, j'entrais dans un nouveau monde et je me disais à l'époque que, avec ses couleurs, sa simplicité et sa prise en main rapide, Nintendo offrait une expérience de jeu inédite et inimitable : en gros, la seule réelle expérience de JEU vidéo. Le reste, c'était du multimédia de qualité, mais pas une expérience uniquement vidéoludiquement ludique. Cette anecdote est là pour vous dire que, à l'époque, je me suis senti plus que jamais lié à Nintendo, malgré mes infidélités de qualité avec Sony, puis avec Microsoft. Parce que le gamer que j'étais avait grandi avec la marque nippone et que la définition même du mot « jeu vidéo » était intrinsèquement lié à Nintendo.

 

 

Le rêve. Oui, le rêve.

 

Oui, mais ça, c'était avant, vous dirait une célèbre marque optique. Bah oui, parce qu'après la  le Game-Cube, Nintendo a fait un giga carton avec la Wii, et s'est reposé sur ses lauriers. Moralité, voilà où nous en sommes : près d'un an après son lancement, la Nintendo Wii U n'a aucune exclu qui donne envie de se la procurer (à part Zombi U peut-être). Les ventes de la console sont à la limite du catastrophique et même un fan Nintendo comme moi éprouve beaucoup de difficultés à trouver une raison à l'achat de cette fameuse Wii U (Prononcer le U comme Hue, dans Robert Hue). On attend un Mario, on tombe sur un énième New Super Mario Bros, puis un Super Mario 3D World pas vraiment folichon, en tout cas, sans l'aura d'un Mario 64 ou Galaxy. Un nouveau Zelda alors ? Il sera sur 3DS, et encore, ce sera une suite de Link to the Past (de quoi être un peu heureux tout de même). Pour la console de salon de Big N, il faudra se « contenter » d'une réédition HD de Wind Waker. Un excellent opus de la série, selon moi, mais tout de même, acheter une nouvelle console, et une nouvelle façon de jouer pour un jeu que j'ai déjà ? Et quid des nouvelles licences ? Ou de séries légendaires mais pas exploités depuis un petit moment ? Oui, j'ai entendu le mot F-Zero chuchoté dans un coin, ainsi que des petits rires gênés, rapidement étouffés. Et Metroid ? Pas mieux. Je n'ai pourtant pas trop bitché sur ce « gameplay asymétrique » proposé par la tablette. J'attends de pouvoir le tester, de voir son efficacité ou non sur des jeux. Mais il n'y a pas même pas de débat. Il n'y a pas de jeu. PAS DE JEU. C'est le désert.

 

 

Le désert

 

La 2DS, le pied de nez de trop.

 

Et puis la 2DS. Oui, la Nintendo 2 DS. Si je devais mettre une traduction à la sortie de ce truc, ce serait « Bonjour, nous nous appelons Nintendo et nous faisons du Jeu vidéal. Et on est très, très, très mauvais en marketing« . Sérieusement ? Une 3DS sans 3D, tu sais ce que ça veut dire Thérèse ? Première solution : qu'on ampute violemment une des fonctions principales de la console : la 3D, tellement importante qu'elle avait donné son nom à celle-ci (oui, la 3DS, tu avais compris le jeu de mot depuis le temps, rassure-moi). Seconde solution, la 3D n'était pas si importante que ça, et qu'on nous a donc soûlé avec ce truc pour rien. Pire encore, le nom de la 3DS était basé sur quelque chose de passablement passable. Bref, dans les deux cas, il y a une testicule dans le potage, si vous voulez bien me passez cette expression bien de chez nous. Non mais, sérieusement : une console portable au design vomitif incapable de se plier, et donc pas si portable que ça. Et un seul haut-parleur aussi, avec un son mono, alors que celui de la 3DS m'avait justement impressionné de par sa qualité. Tout ça pour 30 euros de moins qu'une 3DS classique... Et non disponible au Japon. Ils doivent bien rire là-bas d'ailleurs.

 

 

NIQUE L'OCCIDENT !

 

Bon, allez, Nintendo, je sais que tu n'es jamais aussi cool que lorsque tu es un peu en situation de difficulté, mais là tu commences à me faire flipper. Pas de conférence à l'E3, mais pourquoi ? POURQUOI ? Pas grand chose à proposer ? Ce n'est pas une réponse ! Il y avait toujours de quoi faire plaisir aux fans, montrer quelques images d'un prochain véritable nouveau Zelda sur console de salon par exemple ! Même si le jeu n'était pas encore commencé (quelques artworks, une toute petite vidéo), cela nous aurait fait frémir... ou même des mensonges. Punaise, j'en suis là. Mens-moi Nintendo ! Fais-moi rêver s'il te please. Fais-moi croire à des choses. Tu l'as fait avant, tu le faisais encore il n'y a pas si longtemps, tu sais encore un peu le faire sur portable, alors ne t'oublie pas. N'oublie pas qui tu es. Sinon, tu risques le Game Over, aussi solides que soient tes reins.

 

 

3DS

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Games

 

 

Difficile parfois de concilier le travail et les jeux vidéo. Quand on rentre d'une journée chargée, on n'a pas forcément la force de se lancer dans une grande aventure vidéoludique. D'un point de vue personnel, je jouais beaucoup plus lorsque j'étais étudiant, et moins maintenant, depuis que je suis salarié. Du coup, pour concilier les deux, le rêve serait de travailler dans le secteur du jeu vidéo. Oui, mais une fois qu'on est bien établi dans son travail, ce n'est pas forcément facile d'en sortir (ni conseillé, pas envie d'être chômeur), et puis les ouvertures ne sont pas toujours nombreuses. Pourtant...

-Mon travail, c'est bibliothécaire. Cela parait peu sexy au premier abord, mais travailler dans le livre, et la culture qui gravite autour (expositions, rencontres d'auteurs, spetacles) rend mon travail attrayant. On rajoute à ça le fait que je m'occupe aussi du côté multimédia de ma bib (montage vidéo, webmastering du site Internet, montage sonore des enregistrements des rencontres, etc.) et ça donne un boulot cool, que j'aime, mais qui n'est pas ma passion profonde.

-Mon loisir (j'évite le mot passion, je le trouve trop fort), un de mes loisirs favoris même, c'est le jeu vidéal dans toute sa splendide splendeur. Joueur depuis toujours, j'ai  saigné bon nombre de jeux sur Super Nintendo et Game Boy, passé une bonne période sur PC, et continue de jouer sur la Current Gen ainsi que sur console portable, notamment la 3DS, dont le catalogue commence à devenir véritable stylé désormais. J'organise entre autre (mais ça vous le savez sûrement) les DS in Paris, réunion hebdomadaires de joueurs sur Paris, multis de fous, streetpass massif et discussions de qualité.

Et puis, ces derniers temps, m'est venu une réflexion qui aurait pu venir à moi bien plus rapidement, mais qui a montré le bout de ses fesses dans mon esprit, assez récemment : il est tout à fait possible, dans mon corps de métier, de lier ces deux notions. Travail et jeux vidéo. Car oui, de nombreuses bibliothèques proposent le prêt de jeux vidéo et je pense que, de part mon expérience dans les deux domaines, j'ai mon grain de sel à apporter dans l'histoire.

Aussi, et comme la vie est bien faite, demain, j'ai la chance de participer à une journée d'étude sur le jeu vidéo en bibliothèque, avec notamment une présentation d'Anthony Avila, de l'association MO5, connue notamment pour ses deux très bonnes expositions sur Paris ces dernières années.

Peut-être une simple journée d'info, peut-être un tournant dans ma carrière, on verra bien. En tout cas, il sera vraiment intéressant d'en apprendre un maximum demain, car les deux entités (bibliothèque et jeu vidéo) subissent finalement les mêmes enjeux (dématéralisation, arrivée du numérique, éditeurs frileux face au prêt et à l'occaz, etc.) et se rejoignent par bien des points ! 

Pour les quelques personnes qui seraient éventuellement intéressées par ce que je viens d'écrire, je ne manquerai pas de faire un résumé, sur ce petit blog Gameblog bien mignon, de cette journée d'étude !


Salut les amis :)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
3615 My Life

Entre deux critiques de jeux vidéo, il m'arrive aussi de faire des critiques de musique, d'album, de morceaux, de groupes, etc.

 

Etant moi-même musicien, j'aime découvrir et analyser tous ces univers musicaux. Du coup, j'ai franchis une étape en me décidant à aller moi-même interviewer les artistes que j'apprécie, et je dois admettre qu'ils ont, pour l'instant, tous répondus présent !

Vous pouvez donc retrouver quelques interviews de chanteurs et chanteuses, musiciens et musiciennes qui me tiennent à coeur sur mon blog.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Des jeux vidéo, beaucoup de ressenti, peu d'objectivité ! J'aime parler de ces jeux qui nous font vibrer, voyager et dont on parle avec un peu d'émotion.


Un peu de vie perso, quelques compos musicales, des petits délires, en complément de mon blog perso.

 

Et puis des news et des infos sur la DS In Paris, le rendez-vous des possesseurs de DS et 3DS.

 

Archives

Favoris